Batman Legacy


 
AccueilRechercherS'enregistrerConnexion

Partagez
 

 Réception au Grand Hôtel [PV White Rabbit]

Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité
Anonymous


Réception au Grand Hôtel [PV White Rabbit] Empty
MessageSujet: Réception au Grand Hôtel [PV White Rabbit]   Réception au Grand Hôtel [PV White Rabbit] I_icon_minitimeMar 19 Nov - 13:41

Gotham City et sa Haute Bourgeoisie.

Il est vrai que la ville était une merveille de la modernité. Ses bâtiments, ses grattes-ciel, mais elle avait aussi ses parts d'ombre. La drogue et la culture du pavot à Gotham City avaient rendu ma famille riche, puissante, intouchable. Même les autres familles nous enviaient nos parts dans ce marché des plus illégaux. Rien a dire à ce sujet, nous étions et sommes toujours en position de force. Mon père gardait ses intérêts et m'en éloignait le plus possible. C'était comme toujours la même chose, il canalisait la perte de sa femme sur moi. Maman était l'amour de sa vie et j'étais en quelque sorte le responsable dût à ma naissance.


Carmine Falcone - "Tu verras Alberto, cette soirée te fera du bien. Tu as tellement donné que maintenant tu peux te détendre."


J'avais regardé mon père d'une espèce de regard neutre. Les soirées n'étaient franchement pas ma tasse de thé. J'étais du genre a attendre patiemment qu'elles se terminent sans acronyme. Je n'étais pas spécialement social. Dans la limousine, j'étais aux côtés de Angelo Mirti, un des bras droit de mon père, qui me rappelait les différentes personnalités que je risquais de croiser. On murmurait d'ailleurs que Bruce Wayne était de retour après toute cette absence. Il devait avoir pas mal changé depuis que mon père l'a vu pour la dernière fois au cimetière pour l'enterrement des Wayne.
La Limousine se gara sans bruit devant l'immeuble où avait lieu la soirée. Je n'étais absolument
pas motivé de voir tous ces riches qui me dévisageraient. Je les entendais déjà dire que j'étais le fils de l'ordure qui fournissait la ville en drogue. Et alors ? On donne aux enfants la réputation de leurs parents ? D'un pas assuré, je me dirigeais tranquillement vers le lieu de fête.
L'ascenseur me mena directement à l'étage où cela se déroulait.
Tout n'était que nacre, diamands, et luxe autour de moi. Prenant une flûte de champagne, je me tenais légèrement à l'écart. Mirti était lui aussi dans la salle, loin, mais présent. Il fallait qu'il garde un oeil sur moi. Au cas où ça dégénèrerait. Bien entendu, il y'avait d'autres mafiosis dans la salle. Mais je n'étais pas leurs cibles. Je n'étais que le gentil Alberto Falcone, celui qui n'avais jamais tué, jamais blessé une mouche.

Et c'était d'un ennui. Tout comme cette soirée qui m'énervait déjà. La musique était pénible même si elle était douce. Et les invités faisaient semblant de ne pas me remarquer. Qu'est ce que j'en ai a faire après tout. Une soirée avec ma meilleure amie, la solitude.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Anonymous


Réception au Grand Hôtel [PV White Rabbit] Empty
MessageSujet: Re: Réception au Grand Hôtel [PV White Rabbit]   Réception au Grand Hôtel [PV White Rabbit] I_icon_minitimeLun 25 Nov - 10:06




Il y a des soirs comme ça...
-"Tu viendras, n'est-ce pas, Jaina ?"
-"Oui... Je viendrais, sois-en certaine, Maman..."
-"Je sais pertinemment que lorsque tu prends ce ton, tu ne viens jamais. Tu sais... Ton père est de plus en plus déçu par ton comportement. Nous ne sommes pas éternels, Jaina."
-"..."

Je préfère raccrocher lorsque c'est comme ça. Un long soupir m'étreins, alors même que je repose mon téléphone cellulaire sur la table basse du salon. Depuis que j'ai pris mon indépendance -soit depuis un long moment, maintenant- il est vrai que je n'ai plus beaucoup vu mes parents, malgré le fait, qu'ils aient allègrement participé à mes actions, surtout sur le plan financier.

*Et tu ne penses pas que c'est un tort ?*

*Ne commence pas, White. Tu n'arriveras pas à me faire culpabiliser...*

Je traverse la cuisine afin de me servir un café colombien. Et tout en m'activant, mon "Double" fait encore des siennes :

*Je pourrais y aller à ta place ?*

Bon sang, mais elle est stupide ou quoi ? Que vont penser mes parents, si ils me voient avec un teint pâle, des oreilles et une queue de lapin ?

*Non. C'est simplement non, et n'insiste plus avec ça.*

Mon café est prêt. J'en avale promptement une bonne gorgée, avant de me sentir toute chose... Je commence à avoir froid, et ma peau se recouvre de petits frissons...

*Oh non, White. Pas mainten...*

Mais il est déjà trop tard. Me voilà prise d'une forte fièvre, et bien que passagère, je trouve toujours ça très désagréable... Quelques secondes suffisent. Secondes où j'ai l'impression de tomber dans l'inconscience... J'ouvre les yeux. Cette satanée lapine me fait face.

_____________Quelques heures plus tard.

Elle sait se montrer persuasive, la créature. Et après quelques éclats de voix, j'ai du subir un relooking express par mon Double qui ne tient pas en place une seule seconde. C'est elle qui a choisi ma robe de soirée, elle qui à choisi mes chaussures, elle qui m'a maquillée... Certaines trouverait ça génial : Je trouve ça aberrant. Mais je ne peux pas l'arrêter, cette chose. Elle est démoniaque... Une vraie furie quand elle s'y met. Aussi nous avons fait un deal. Elle me transforme en femme de classe, en femme à hommes, l'espace d'une soirée -Oui, c'est ce qu'elle voulait-, et en échange, elle ne se pointe pas à cette fameuse soirée à laquelle je suis conviée. Je vous jure, elle était prête à y aller à ma place. Mais il faut la raisonner parfois, sinon, elle devient vite envahissante...

Cette soirée à été organisée par les grands noms de Gotham. Et dieu sait ce que je hais tout ces gens. Ils n'ont d'amour que pour leur argent, et pour leurs amis fictifs. Je suis sûre que la moitié des invités ne seront là que par politesse, et pour profiter du champagne et des petits fours. Moi, je n'y vais même pas pour tout ça. Si j'y vais, c'est uniquement pour mes parents. Et puis je compte bien faire quelque repérage sur des cibles potentielles à qui je pourrais envoyer l'adorable visite de ma Lapine Folklorique.

La berline noire s'arrête devant l'imposant immeuble qui accueille en son sein, la soirée à laquelle je vais presque à reculons. Mes parents m'ont fait envoyer une voiture avec chauffeur. Rien que ça... Je descend du véhicule et suis bien accueillie par quelques portiers qui s'empressent de me laisser passer. White Rabbit à fait de moi, pour ce soir, une de ces femmes du monde, une de ces femmes qui ne laissent personne indifférent. Robe de cocktail bleue nuit, faisant ressortir le cuivre de ma peau, escarpins noirs de grande marque (je les déteste), chignon impeccable, yeux cernés de khôl noir, lèvres rouges pourpre... Elle à mit le paquet. Mais personnellement, ce n'est pas comme ça que je m'apprécie le plus. Je salue brièvement quelques gens de la Haute, que je connais depuis fort longtemps, et trouve, d'un simple regard, mes parents qui discutent avec le Maire en personne. Ma mère est sublime, comme toujours, avec ses apparats Hindous. Un sourire, et je les salue, allant les embrasser avec la même ferveur qu'antan. Ce sont bien les seuls, que mon coeur affectionne depuis tant d'années. Ils sont heureux que je sois venue. Je discute quelques secondes avec le maire, avant de m'éloigner, allant chercher une coupe de champagne. Pour une fois, la voix de White Rabbit est absente. Je l'ai laissée à la maison, avec la crainte qu'elle repeigne tout en rose bonbon...

Le champagne est un délice. Et alors que je me retourne pour rejoindre mes parents, je percute quelqu'un de l'épaule, renversant un peu de champagne sur son veston. Je n'accoure pas pour éponger ma bêtise. Je me contente d'un simple :


"Excusez moi."

Je toise l'individu avec toute la froideur dont je suis capable. Son visage me dis vaguement quelque chose... Mais je n'arrive pas à me souvenir... Seulement, au regard que me jette mon père au loin, je devine que ce ne dois pas être la personne avec qui je dois me trouver, là, maintenant. Rah ! White m'aurait été d'une grand aide, à ce moment précis. Elle aurait sûrement su qui il était, elle qui traîne souvent dans Gotham...

© charney

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Anonymous


Réception au Grand Hôtel [PV White Rabbit] Empty
MessageSujet: Re: Réception au Grand Hôtel [PV White Rabbit]   Réception au Grand Hôtel [PV White Rabbit] I_icon_minitimeLun 25 Nov - 16:16

La soirée n'était vraiment pas des plus agréables. Tous ces visages qui m'observaient, me regardaient, me jugeaient ... Mais qu'importe ? Qu'est ce que cela m'apportait ? Ce n'était que des riches imbéciles, incapables de comprendre la vraie nature que j'étais au fond de moi. Oh bien entendu, ils me jugeaient car j'étais Alberto Falcone, le fils du célèbre Carmine, mais peu de personne n'avait envie de fricoter avec les ordures de Gotham. Pour eux, je n'étais qu'un déchet, et pourtant mon casier judiciaire était vide, vierge de tous soupçons, et pourtant ... Je rêvais de changer ma vie, littéralement.
Une jeune fille me bouscula cependant, me renversant du champagne de mon verre sur mon veston noir. Je fus un brin courroucé, c'est normal après tout, mais bon, le visage de la jeune demoiselle qui se tenait devant moi me laissait patois et je calmais rapidement mes ardeurs. Pourquoi se mettre en colère sur une aussi jolie créature ?
Elle avait la caractéristique indienne, une hindoue ? Une métisse ? Peut-être trop indienne hélas, et mon père n'accepterait jamais ce genre de relations. Un italien doit rester avec une italienne, pour perpétuer les liens du sang de la famille. S'il savait seulement ... La Famille Falcone était émaillée d'horreurs et de liaisons plus ou moins suspectes que je me refusais a imaginer, mais pourtant, certaines choses étaient vraies et je n'avais pas du tout envie d'en savoir plus sur ma dégoutante famille. Bref, je sortis un petit mouchoir violet avant de m'éponger mon costard.

"Ce .. Ce n'est rien voyons, ça va disparaitre. C'est néanmoins une drôle de façon de rencontrer et de saluer quelqu'un pour une première approche."

Mais qu'est ce qu'il me prend ? Pourquoi je me met à lui parler ? Ce n'était qu'une femme, certes, je ne résistais pas à leurs beautés, mais quand même, elle n'était si spéciale que ça. Elle avait ce petit côté intriguant qui m'intéressait oui, mais pourquoi je me révèle comme ça ? D'un coup ? Aucune idée et autant enterrer ça tout de suite. Je remet mon mouchoir dans la poche avant de tendre la main, tremblante.
Ce n'était pas la jeune fille qui me stupéfiait, mais les regards qui m'observaient. Comme si le temps s'était arrêté et que tous ces riches observaient la scène. On se serait cru dans les intrigues de la cour du Roi-Soleil. Quelle ambiance détestable.

"Alberto Falcone, et vous êtes ?"

Et nous y'étions. Avec la révélation de mon nom, elle se mettrait a s'enfuir en courant, a courir de plus belle comme un lapin et a se terrer loin dans sa petite galerie sans aucun espoir de l'atteindre. Milos me regarde de loin, observant la scène, nul doute qu'il rapportera ça à mon père. Impossible de l'acheter, il était bien trop fidèle au Romain pour se laisser acheter, même au propre fils de celui-ci. Gardant toujours un air impassible derrière mes lunettes violettes, je n'avais qu'une seule envie, sortir sur le balcon, fumer cigarette sur cigarette et attendre que ça se termine.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Anonymous


Réception au Grand Hôtel [PV White Rabbit] Empty
MessageSujet: Re: Réception au Grand Hôtel [PV White Rabbit]   Réception au Grand Hôtel [PV White Rabbit] I_icon_minitimeMar 10 Déc - 12:54




Il y a des soirs comme ça...
Mon regard sombre aurait du le dissuader d'ouvrir la bouche. Mais il faut croire que l'homme en question est plus ardu qu'il n'y paraît. Pourtant, j'ai fais en sorte de me gonfler de fierté, en sorte de le snobber d'un magnifique regard de garce. Mais non. Il ouvre la bouche pour m'interroger. Et qu'elle question... Débile. J'incline légèrement la tête vers la gauche, un sourcil haussé, tandis que je baisse les yeux vers sa veste de costume qui semble coûter les yeux de la tête, maintenant auréolée d'un flot de champagne lui aussi hors de prix :

"Une première approche accidentelle. Vous avez oublié de le préciser."

Ca, c'est pour lui faire comprendre que je n'aurais jamais eu l'idée de l'approcher, si seulement il ne s'était pas trouvé là, au mauvais moment pour que mon champagne vienne souiller le satiné de sa veste. Ma mine est neutre, impassible. Je m'apprête à partir lorsqu'il se présente à moi. Nouvel haussement d'un sourcil noir et parfaitement dessiné. Un silence poursuis sa présentation. Falcone... Falcone... Les grands mafiosos de Gotham portent ce nom. Et je sais qu'ils sont partout dans la salle, maintenant, à mieux regarder. Je me demande ce qu'aurait fait White Rabbit à ma place. Je sens les regards se poser sur nous, rendant le moment plus qu'oppressant. Mais je dois me rendre à l'évidence. Je suis Jaina Hudson. J'ai mes convictions, j'ai mes idées, mes plans... Et ce Falcone ne me dit rien qui vaille. Sa famille toute entière non plus d'ailleurs. Mais je ne pense pas qu'il soit lié de près ou de loin à cette cause pour laquelle je me bats bec et ongles tout au long de mon quotidien. Seulement... C'est un Falcone. Et par principe... Ou simplement parce que je suis une garce de compétition, je ne tends pas une main vers lui, et me contente de répondre d'une voix morne :

"Jaina Hudson."

Il peut se montrer heureux : moi au moins, je suis franche. Et je n'userais d'aucune hypocrisie à son égard. Pas comme tous ces moutons de panurge qui se trouvent là, autour de nous, à observer nos moindres fais et gestes. Je ne montre aucun intêret à ce fils de mafieux. Il ferait mieux d'en faire de même.

Mon désintêret est feint cependant. Car croyez moi, une fois arrivée à la maison, je demanderais à mon Double, si elle a des informations alléchantes sur cette famille très crainte et très connue à Gotham. On ne sait jamais. Ils pourraient m'être utile, ou, tout au contraire, être à éviter plus que tout autre, dans cette ville où il ne faut faire confiance à personne.

© charney

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Anonymous


Réception au Grand Hôtel [PV White Rabbit] Empty
MessageSujet: Re: Réception au Grand Hôtel [PV White Rabbit]   Réception au Grand Hôtel [PV White Rabbit] I_icon_minitimeMer 11 Déc - 11:20

Quelle froide constatation ! La jeune fille indienne ne me rend même pas les honneurs de sa présentation. Pas même un salut de la main. On perd tout dans ce pays, y compris les traditions. Je garde un air normal, neutre, derrière mes lunettes violettes. Un air qui en veut dire long sur la réputation de ma famille. Mais j'étais pourtant Alberto, le fils "clean" de Carmine Falcone, et l'on me considérait comme un rejet.

Réception au Grand Hôtel [PV White Rabbit] 1361289-alberto_falcone_01

Cigarette dans la main, toujours impeccable malgré le petit accident fortuit avec la donzelle. Je ne me sens pas gêné, loin de la. Mais c'est cette ambiance. Comme si le temps s'était figé pour de bon, je sens tous ces regards sur moi, ça me pique, ça me touche et je hais ça, je hais ce sentiment, je hais ces gens.
Au fond de moi, mon autre personnalité reste calme, douce, Holiday était du genre patient, et savait faire peur aux foules, Holiday avait besoin de sang, mais ce serait pour les deux prochaines fêtes. Il fallait être patient. Pourquoi cette jeune fille ne me regardait pas ? Ne me regardait pas comme je le méritais ? Des questions, toujours des questions.

"Hudson ... Ah oui, je vois. De retour à Gotham City n'est-ce pas ? Comment étaient les Indes ? J'ai toujours rêve d'y aller."

Dis-je d'une voix douce et calme avant de m'éponger avec une serviette le champagne sur mon costume. Je reprend une nouvelle coupe avant de la regarder une nouvelle fois. Elle avait de beaux traits, c'est vrai, des traits fins et calmes. Je ne m'attendais pas vraiment a déclencher une conversation avec une femme qui n'en avait surement rien à faire. A vrai dire, cela ne me posait aucune problème, si on voulait de la compagnie, il y'avait des femmes que l'on pouvait payer. Mais je n'étais pas sexe du tout.
Et si mon père me voyait avec une pute de bas étage, elle finirait en viande pour chats.

"C'est un nom peu courant, Jaina vous savez. Mais il reste joli et agréable à l'écoute."

C'était vraiment du charme que je faisais ? Mais pourquoi est-ce que j'en faisais ? Cette fille ne s'intéressait vraiment pas à moi. Ce n'était que du simulacre dans une société de consommation réglée, avec certaines traditions, certaines obligations et j'étais un paria à tout ce beau monde. Tous ces gens imbus d'eux-mêmes, qui symbolisaient soit disant la réussite. Ils me dégoutaient, tous, autant qu'ils sont. Nous, les Falcone, on était certainement connu pour nos "exactions" mais eux, ces gens, ils font tout en secret, ils tirent les ficelles, suivent un schéma qui amène à d'autres destructions, et on ose nous traiter de criminels ? Cette société mériterait de disparaitre.
Seulement, je n'étais clairement pas un leader.

"Vous ne vous amusez pas autour de ces guignols de carnaval, n'est-ce pas ? Vous aussi vous supportez durement ces peignes-culs ?"

Risqué de parler comme ça, mais je m'en fichais. Ces gens ne me connaissaient pas, ne voulaient pas me connaitre, pourquoi ferais-je un effort ?
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




Réception au Grand Hôtel [PV White Rabbit] Empty
MessageSujet: Re: Réception au Grand Hôtel [PV White Rabbit]   Réception au Grand Hôtel [PV White Rabbit] I_icon_minitime

Revenir en haut Aller en bas
 
Réception au Grand Hôtel [PV White Rabbit]
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Batman Legacy :: Gotham City :: Archives du Forum :: Anciens RP's-
Sauter vers: