Batman Legacy


 
AccueilRechercherS'enregistrerConnexion
anipassion.com
Partagez
 

 Première rencontre autour d'un café, quoi de plus banal ?

Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité
Anonymous


Première rencontre autour d'un café, quoi de plus banal ?  Empty
MessageSujet: Première rencontre autour d'un café, quoi de plus banal ?    Première rencontre autour d'un café, quoi de plus banal ?  I_icon_minitimeJeu 13 Mar - 19:01

Thomas était assis, près d'une table, il était alors en train de boire son café, il venait d'arriver, et attendait avec impatience sa rencontre avec le commissaire de la ville. Il voit les policiers sortir du commissariat, les uns après les autres, les membres du S.W.A.T de Gotham, le jeune espion était plutôt de nature méfiante, après tout, il était là pour observer la police de Gotham, et son objectif était de mettre à terre le plus de ripoux possible, quand il voyait ces flics qui parlaient de manière écorchée, qui n'avaient aucun scrupule pour les civils, il avait un sentiment de dégoût, pourquoi s'être lancé dans la police, si ce n'est que pour se vanter d'avoir une arme à la ceinture, c'est misérable, pensa Thomas.
Il bu une gorgée de son café, et observa, encore, il cherchait désespérément une personne de confiance dans le bâtiment, à part Gordon, qu'il jugeait à première vue "digne de confiance", personne ne lui paraissait clean, Smisse se disait que ce n'était pas normal pour un commissariat, de ne détenir qu'une seule personne qui respecte la justice, et qui a un sens de l'honneur, mais il savait à quoi il s'engageait quand il s'est installé ici..
C'était étonnant que l'agent du gouvernement cherchait un collègue, d'habitude, il travaille seul, mais ayant eu beaucoup de renseignement sur Gotham, il savait à quoi s'attendre, et il savait que seul, il ne pourrait pas faire grand chose, voilà pourquoi dès son arrivé, il s'est approché de Gordon pour lui donner un rendez-vous, maintenant, il ne reste plus qu'à attendre le commissaire en sirotant son café.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Anonymous


Première rencontre autour d'un café, quoi de plus banal ?  Empty
MessageSujet: Re: Première rencontre autour d'un café, quoi de plus banal ?    Première rencontre autour d'un café, quoi de plus banal ?  I_icon_minitimeSam 15 Mar - 15:36


Rencontre autour d'un café, hein?
→ Thomas Smisse & Lilliana McCartney ←


Des jours de repos… Enfin si on pouvait les appelés comme ça, en tout cas aujourd’hui la jeune femme allait au boulot comme d’habitude, tranquillement les mains dans les poches, passant entre ces collègues, sans réellement s’en préoccuper. Qui le ferait de toute façon? Surtout qu’elle savait que tous n’était pas digne de confiance et qu’elle devait se méfiée. De toute façon, Lilli’ se méfiait de tout le monde hein? Et puis elle partie du fait que la confiance se méritait, surtout dans son cas. Passant dans les couloirs tranquillement, la jeune femme observait parfois quelques camarades policiers, histoire de voir ce qu’ils faisaient, peut-être qu’elle en repèrerait qui serait plus louche que d’autres et qu’elle saurait qu’elle ne devait en aucun cas les fréquentés? Enfin, pour l’instant, bien qu’elle regardait un peu tout le monde, se faisant pas prié pour ne pas être si discrète que sa, la jeune femme a la chevelure brune avait pour le moment besoin d’un café. Il fallait avoué qu’elle s’était levée excessivement tôt pour sa séance de jogging quotidienne à l’aube, il faut se tenir en forme, surtout qu’elle s’était prit une sacré raclé il y a un moment par un gamin déguiser en costume de super héro et sa la frustrait un peu tout de même…  Bah quoi? Sa frustrerait tout le monde non? Enfin… Il faut dire qu’elle le frappait jamais les gamin alors…  En tout cas elle n’en avait parler à personne, elle préférait gardée le secret pour l’instant.

Tournant dans un couloir, la jeune femme arrivera à la petite salle ou on pouvait y boire un bon café, même si s’était pas le meilleur café de la ville, sa lui permettait de se réveillée un minimum. Elle passera la porte en baillant un peu, avant de remarqué qu’il y avait pas grand monde, peut-être deux ou trois, son regard se posera sur chacun d’entre eux, avant d’être curieusement attirer par un homme, elle ne se rappelait pas de l’avoir déjà vu celui là. Il était… nouveau?  Elle espérait que s’était pas le genre de gars à finir comme les autres flics du commissariat, ripoux, qui font mal leur boulot, vous voyez le genre? L’inspecteur McCartney hochera doucement la tête en guise de salutation avant d’aller se servir un café tranquillement, habituellement elle n’aurait pas pensée qu’elle irait lui dire un mot, mais on dirait bien que la curiosité de la jeune femme prenait le dessus et elle ria s’installer à sa table, il avait l’air d’attendre quelque un ou quelque chose comme ça, mais elle voulait aussi savoir de qui il s’agissait.

« Bonjour… Je vous ais jamais vu avant, vous êtes nouveau? »

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Anonymous


Première rencontre autour d'un café, quoi de plus banal ?  Empty
MessageSujet: RENCONTRE AUTOUR D'UN CAFÉ   Première rencontre autour d'un café, quoi de plus banal ?  I_icon_minitimeSam 15 Mar - 23:19

Thomas était dans la salle, en train de siroter son café, il n'était pas de nature impatiente, mais là, il attendait sans rien faire, et cela le dérangé, pourquoi ? Parce qu'il voulait neutraliser du méchant comme il le disait si bien, mais sans instructions, sans dossiers venant du commissaire, premièrement, cela revenait à du suicide, et, ensuite il se dit :

"Il n'est pas préférable de s'attirer les foudres du commissaire à peine arrivé, un badge avec marqué "CIA" dessus n'excuse pas tout à ce que je sache"

Il mets ses lèvres sur son gobelet, quand d'un coup il voit une femme qui entre dans la salle, cette femme se mit à bailler en ouvrant la porte et à observer les personnes dans la salle, Thomas avait comme une impression de "déjà vu", dans le renseignement, l'observation c'est la faculté principale à avoir, Thomas se dit deux choses en la voyant, il se dit tout d'abord que celle-ci était très jolie, et il se demanda si elle ne faisait pas partie d'une agence de renseignement, quelques secondes plus tard, alors qu'il pensait, il reprit ses esprits, et il se dit que ce n'est peut-être qu'un des effet de cette ville : Le fait de se méfier de tout ce qui nous est inconnu, et encore, peut-être même qu'il faut se méfier des connaissance, mais Thomas n'en ayant pas encore, il ne pouvait pas savoir, bien que cela allait changer, l'inspecteur McCartney lui fit un hochement de tête en allant chercher son café, Thomas se dit alors : 


"Enfin, je vais peut-être faire la connaissance de quelqu'un.."

A peine avait-il fini de songer à cela, que la jeune femme l'approcha, et lui demanda :

«Bonjour...Je vous ais jamais vu avant, vous êtes nouveau?»

A ce même moment, cette femme s'assoit à la table de Smisse, celui-ci la regarde droit dans les yeux, et, étant surpris, il réfléchi quelques secondes avant de répondre :


«Bonjour, effectivement, je suis nouveau, je viens de Washington, une agence gouvernementale m'a assignée au G.C.P.D de Gotham, et vous êtes la première personne à qui j'adresse la parole aujourd'hui depuis que je suis dans cette salle ! Je m'appelle Smisse, Thomas Smisse."

Après avoir dit cela, Thomas se demanda quelle serait la réaction de la jeune policière, serait-elle ravie de discuter avec un type du gouvernement, ou au contraire, va t'elle l'envoyer pètre, oui, parce que tout le monde n'aime pas les gens venant de Washington, surtout s'ils ont une plaque et un flingue appartenant à l'agence de renseignement du pays..
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Anonymous


Première rencontre autour d'un café, quoi de plus banal ?  Empty
MessageSujet: Re: Première rencontre autour d'un café, quoi de plus banal ?    Première rencontre autour d'un café, quoi de plus banal ?  I_icon_minitimeLun 17 Mar - 13:59


Rencontre autour d'un café, hein?
→ Thomas Smisse & Lilliana McCartney ←


Miss McCartney observait cette homme doucement, sans réellement dire quoi que se soit en attendant qu’il répond à son interrogation. Elle sirotait son café tranquillement, attendant la joie d’une urgence, une affaire à résoudre ou une enquête à faire. C’était un peu trop calme pour elle aujourd’hui, même si cela faisait à peine quelques minutes que Lilliana était arrivé au commissariat. Enin… La jeune femme observait ce monsieur sur toute les coutures, comme pour tenter de l’analyser, jusqu’à ce qu’il lui dise qu’il était envoyé à Gotham par une agence gouvernementale de Washington. Sur le moment, elle haussa un sourcil, quelque peu perplexe face à cette nouvelle. Il nous venait de la CIA? FBI? Elle pensait à la CIA pour commencer, et puis elle se souviendra de la plaque qu’elle avait vu sur lui, quand elle était passé à côté de lui pour faire un café. Effectivement, CIA… mais que pouvait-il bien faire ici? Il allait être utile pour coincé tous ces ripoux et autres flics déshonorant la police? Elle en savait rien, mais en tout cas, elle l’espérait, elle aimait trop son métier pour laisser ces flics foutre en l’air le boulot des policiers honnêtes, et Dieu seul savait à quel point ils étaient si peu nombreux en ce moment.

« Enchantée Thomas. Je m’appelle Lilliana McCartney. »

Lilli’ affichera un léger sourire sur son visage, autant se présentée également hein? Sa faisait toujours plus sérieux que de ne pas divulguer son identité. De toute façon, elle était toujours poli, surtout avec les nouveaux arrivants. En tout cas cet agent allait peut-être rendre un grand service à la GCPD s’il réussissait à trouver ces salaud de flic qui faisait mal le boulot et qui empêchait parfois l’aboutissement de certaines enquête. D’un côté, elle l’aiderait bien s’il le lui demandait, elle avait également envie de les balancer dans une belle petite cellule ou ils ne sortiront pas avant… ho… un long moment en tout cas.

« Une agence gouvernementale hein? Vous venez de la CIA, si je me trompe? Pourquoi vous ont-ils envoyé ici? »

Elle n’allait pas aller dans la déduction directement non plus, Lilliana préférait que ce monsieur Smisse lui dise directement pour quoi il était là, sa lui éviterait sûrement de faire une connerie ou de se faire passé pour une idiote. Enfin, elle verra bien ce qu’il en est, n’Est-ce pas. Il y avait tellement de possibilité, qu’elle ne pouvait pas non plus tous les avoir en tête…



[HRP: Désolée c'est court,j'ai un peu de mal avec l'inspiration en ce moment x_x ]
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Anonymous


Première rencontre autour d'un café, quoi de plus banal ?  Empty
MessageSujet: Re: Première rencontre autour d'un café, quoi de plus banal ?    Première rencontre autour d'un café, quoi de plus banal ?  I_icon_minitimeLun 17 Mar - 21:06

Quand Thomas demanda, il vit tout d'abord une sorte de regard assez inquiet, enfin, disons plutôt un regard méfiant, Je pense qu'elle se demande qui je suis, se dit Thomas. Il est vrai qu'il n'est pas banal de voir ce genre de type débarquer à l'improviste dans ce genre de ville. Quelques secondes plus tard, la policière répondit à Thomas : 

« Enchantée Thomas, je m'appelle Lilliana McCartney »


Thomas la regarda, il pu discerner un léger sourire sur le visage de la jeune femme, il se dit qu'elle avait l'air très amicale, et qu'il pourrait peut-être avoir une amie à Gotham, parce que des amis, on ne s'en fait pas beaucoup dans une ville remplie de criminels et de flics corrompus, Thomas le savait. En remarquant l'agent McCartney, il avait remarqué l'avenir radieux du GCPD s'il pouvait dire ça comme ça, Thomas savait, que niveau flic honnête, il y avait Gordon, mais il n'était pas au courant pour Lilliana, il se mis à sourire en se disant qu'il était très mal informé pour être un membre des services de renseignements américains, mais, en la voyant, il voyait quelqu'un de sincère, les signes ne trompent pas, les gens qui viennent vous saluez alors que vous venez d'arriver, alors que de plus vous êtes dans un commissariat remplit de pourris, sont pour la plupart de bonnes personnes. La femme reprit la parole, ce qui lui brisa sa rêvasserie : 

« Une agence gouvernementale, hein ? Vous venez de la CIA, si je me trompe ? Pourquoi vous ont-ils envoyé ici ? »


La première chose que Thomas se dit, c'est que cette femme était bien curieuse, mais bon, comment lui en vouloir, la pauvre à le courage, à son âge d'assumer la tâche de policière dans une ville rongée par la folie et par la corruption, comment voulez vous ? Thomas avait deux choix qui s'ouvraient à lui, lui dire pourquoi il était là, ou inventer une excuse totalement bidon. La deuxième option aurait-été celle qu'il aurait choisit pour un agent lambda, mais là, c'était différent, cette jeune femme lui inspirait confiance, ce qu'il n'eut jamais ressenti, auparavant, il répondit alors : 


« Cela reste entre nous, mais le Département à la Justice, a demandé à la Central Intelligence Agency d'envoyer un agent à Gotham, pour pouvoir "évaluer la ville", comme vous le savez Gotham est une grande métropole américaine, des philanthropes y sont installés, comme par exemple Bruce Wayne pour ne pas le citer, le gouvernement a donc un œil rivé sur Gotham, et sur Metropolis, j'ai fais mes recherches en arrivant et j'ai constaté quelque chose d'affolant : La criminalité n'a jamais été aussi élevée dans une ville américaine, et ça de même pour la corruption, j'ai donc demandé une mutation à Gotham pour aider le GCPD à faire le ménage dans ses rangs et à essayer de rendre Gotham meilleure, pour tous le monde...Ça c'est la version gouvernementale, la raison personnelle est que j'ai vécu quelque chose de dramatique étant enfant, et depuis, je me suis juré de lutter contre les criminels et contre les ripoux, qui nous trahissent, disons que, je préfère un aliéné à un ripoux, pour dire à quel point je hais ces gens, mais bon, je pense que n'avez pas grand chose à faire de ma vie personnelle, et vous agent McCartney, parlez moi de vous  »

En finissant ce monologue, Thomas espéra qu'il n'avait pas ennuyé la jeune femme, et qu'il avait bien répondu à sa question.


[ HRP : Aucun problèmes, et puis ce n'est qu'une rencontre autour d'un café, je comprend que ce ne soit pas très inspirant, donc ne t'en fais pas :D ]
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Anonymous


Première rencontre autour d'un café, quoi de plus banal ?  Empty
MessageSujet: Re: Première rencontre autour d'un café, quoi de plus banal ?    Première rencontre autour d'un café, quoi de plus banal ?  I_icon_minitimeDim 30 Mar - 14:08


Rencontre autour d'un café, hein?
→ Thomas Smisse & Lilliana McCartney ←


L’inspecteur McCartney  observera l’homme face à elle doucement, il avait l’air d’être une personne fort aimable et surtout de confiance, même s’il bossait plus pour la CIA que le GCPD. Mais elle avait l’impression qu’il serait d’une grande aide, et cet impression se renforça d’avantage quand il lui expliqua sa venu. Alors la CIA l’avait envoyé à Gotham pour arrêter ces ripoux et aider à arrêter ces criminels hein? Ma fois, une personne de plus, qui semblait honnête en plus de cela, ne faisait pas de mal aux peu de personnes qui tentait de faire respecté la justice et l’ordre dans cette ville.  Peut-être que cela changerait les choses, qui sait? Enfin, la jeune femme l’écouta attentivement, durant tout le temps de son petit discours, esquissant un léger sourire sur son visage, tout en sirotant son café par moment.  Elle pouvait comprendre ce qu’il ressentait face à tous ces ripoux et autres salauds de la police qui ne cherchaient qu’à profiter du système pour avoir ce qu’il voulait, parfois ce n’était que de l’argent contre une sorte de protection ou pour falsifié quelques preuves contre des criminelles.  Sa partait dans tout les sens et Lilliana était toujours frustrée de ce rendre compte que même des flics, ceux qui était les « gentils » se faisait passé pour de véritable rats sans scrupule.

« Je vois… Ils ont bien fait de vous envoyez ici, on a besoin d’aide pour cesser cette corruption, et comme on dit le nombre fait la force hein? »

Et puis il lui demandait de parler un peu d’elle, et la… la jeune femme a la chevelure brune se demandait bien ce qu’elle pouvait bien dire à ce monsieur. Elle ne parlait jamais d’elle d’habitude ou de son entourage, mais il avait bien voulu le faire alors qu’il ne la connaissait même pas, alors, elle allait devoir faire un effort pour donner quelques informations sur elle hein? La jeune femme regardera doucement sa tasse, avant de boire une nouvelle gorgée dans celui-ci.

« Disons… Que je suis passé par pas mal de boulot, j‘ai essayé d‘être un soldat, mais j‘ai été viré pour mauvaise conduite à peine quelques temps après mon arrivé… Et puis j‘ai traînée un peu à New-York, avant de rentrée à Gotham et la… Ce fut une révélation, j‘ai fais ce qu‘il fallait pour devenir flic et me voilà. Je pense que mon père aurait été heureux de me formé s‘il n‘avait pas eu cette accident lors d‘une prise d‘otage, mais bon… On prédit pas l‘avenir.»

Miss McCartney rira légèrement, avant de boire de nouveau dans sa tasse de café, c’est vrai qu’elle ressemblait à son père sur certains point, mais elle avait tellement regretter ce qui s’était passé lors de cette prise d’otage, ou elle avait été présente avec une amie ou deux. Certains étaient mort ce jour là, sa avait été  le jour le plus horrible de sa vie, et elle avait chercher à fuir en tentant d’entrée dans l’armée et puis, en passant une bonne année à New-York ou elle avait été mannequin, bien sur ce détail elle le révèlera à personne hein, et puis maintenant elle était flic, et son boulot lui plaisait énormément c’est certains.

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Anonymous


Première rencontre autour d'un café, quoi de plus banal ?  Empty
MessageSujet: RENCONTRE AUTOUR D'UN CAFÉ   Première rencontre autour d'un café, quoi de plus banal ?  I_icon_minitimeLun 31 Mar - 17:37

Pendant que Thomas racontait son histoire, il vit cette policière sourire, il se dit alors qu'il avait peut être trouvé une camarde, une personne qui pouvait lui être amicale, comme peu de monde dans cette ville, c'était sa première impression, et cette impression se renforçait de plus en plus en découvrant l'histoire de cette jolie brune.

« Je vois… Ils ont bien fait de vous envoyez ici, on a besoin d’aide pour cesser cette corruption, et comme on dit le nombre fait la force hein? »


Intérieurement, Thomas se disait que oui, je dois mettre à terre cette corruption omniprésente ici..Enfin, sa visée n'est pas restreinte à la corruption, il voulait faire tomber quelqu'un d'autre, un type qui a rendu fou une personne qu'il appréciais beaucoup, ce type, totalement barge est encore en vie, et ça c'est grave, se disait-il...Ce fou aux cheveux verts et au sourire malsain était un homme vicieux, un homme ? Thomas se surprit à utiliser cette appellation, c'est un monstre, et encore, ce n'est qu'un euphémisme.. En pensant à cela, Thomas continuait à écouter l'agent McCartney. 

« Disons… Que je suis passé par pas mal de boulot, j‘ai essayé d‘être un soldat, mais j‘ai été viré pour mauvaise conduite à peine quelques temps après mon arrivé… Et puis j‘ai traînée un peu à New-York, avant de rentrée à Gotham et la… Ce fut une révélation, j‘ai fais ce qu‘il fallait pour devenir flic et me voilà. Je pense que mon père aurait été heureux de me formé s‘il n‘avait pas eu cette accident lors d‘une prise d‘otage, mais bon… On prédit pas l‘avenir.»

Oh, cette prise d'otage à prise son père, c'est horrible, Thomas pensait être le seul dans cette position, voir son père mourir et la pire des visions, pire que celle de l'horreur, quand on voit ça, on est pris d'effroi, on ne peux plus s'arrêter de trembler, pensait-il.

"Vous avez vous aussi perdu votre père, je sais ce que ça fait, j'ai vécu la même chose, sachez que si un jour vous avez besoin de parler de cet événement, ma porte sera toujours ouverte, en attendant, j'espère que vous me considérez comme un collègue, et peut-être pourrions nous devenir amis dans le futur, nous verrons, en attendant, je suis vraiment content de vous connaître, un peu de vérité dans ce monde de brute de fait pas de mal, et je suis contient que nous aillons pu parler de ça."

Bon, c'est la seule à savoir que j'ai vécu cet événement brutal, je ne pense pas le dire à quelqu'un d'autre, de toutes manière, cette femme a déjà gagné toute ma confiance, alors que je continuais à la regarder, je vis une porte grincer, Gordon était-il arrivé, je l'espère, je n'ai toujours pas eu un véritable topo de la situation, je l'attends donc, et j'attend voir qui se cache derrière cette porte.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




Première rencontre autour d'un café, quoi de plus banal ?  Empty
MessageSujet: Re: Première rencontre autour d'un café, quoi de plus banal ?    Première rencontre autour d'un café, quoi de plus banal ?  I_icon_minitime

Revenir en haut Aller en bas
 
Première rencontre autour d'un café, quoi de plus banal ?
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Batman Legacy :: Gotham City :: Archives du Forum :: Anciens RP's-
Sauter vers: