Batman Legacy


 
AccueilRechercherS'enregistrerConnexion

Partagez
 

 Le diamant désireux et désiré

Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité
Anonymous


Le diamant désireux et désiré Empty
MessageSujet: Le diamant désireux et désiré   Le diamant désireux et désiré I_icon_minitimeDim 2 Mar - 19:05





Le diamant désireux et désiré



   Ces soirs-ci rien ne se passait comme prévu. Il y avait toujours trois ou quatre dealers qui se ramenaient au bureau du Pingouin avec quelques billets manquants sur les offres que faisait Oswald à ses clients. Première hypothèse: Ils les revendiquaient pour nourrir leurs familles auquel cas Cobblepot se faisait un plaisir de faire tuer la famille du voleur pour qu'il puisse s'intéresser uniquement au business de son patron. Rien ne marchait mieux que le fric dans cette ville de pourris et Le Pïngouin allait en donner la preuve. Gotham City recevait il y a deux jours pas cargo un diamant en forme de manchot. C'était une occasion à ne pas manquer pour Cobblepot mais il n'allait pas frapper de lui-même, non, c'était trop facile pour le GCPD. En réalité, il avait soudoyé des membres du gang de Black Mask après avoir tapissé leur peau d'essence agitant un briquet près d'eux. Simple torture qui donna la mort à deux d'entre eux. Les vapeurs d'alcool avaient attiré la flamme sur leur peau de bébé et le feu les consumait... Ahaha! Enfin, Oswald s'est délecté en persuadant le dernier membre de voler le diamant sous peine que ces cordes vocales finissent à la place des cordes de son violon. Oh, un coup d'archet sur ces merveilles et le tour était joué, on avait une badinerie digne d'envie! Ahahahahahaha!








La badinerie était elle caractéristique du Pingouin? Peut être dans ses rêves car à cette heure, il passait pour un bourreau mais un bourreau bougrement intelligent du fait qu'il accusait Black Mask de son vol... Oswald fumait un cigare sur le balcon de son appartement privé. Il était en peignoir et attendait le premier coup de téléphone de la soirée. Il avait une vue imprenable sur les bas-fonds Gothamites. Place idéal pour un homme qui savait tout sur tout dans cette ville. Des gardes du corps restaient près de lui pour éviter qu'une âme mal intentionnée finissent par ôter la vie à Oswald.













« Ou il est bon sang?! »






Cobblepot tapait ferme du pied et fustigeait des insultes sur les hommes de Black Mask... Mais que faisaient-ils? Il y avait Jack et Andrew. Deux bons gaillards qui ne pensaient qu'à redorer le blason du patron Sionis qu'Oswald ne pouvait pas voir en peinture. Ils marchaient au pas depuis qu'ils avaient été mis au courant par le Pingouin. Ils franchissaient de nuit, les premières barrières du musée d'Arts de Gotham...



Dernière édition par Le Pingouin le Jeu 13 Mar - 17:44, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Anonymous


Le diamant désireux et désiré Empty
MessageSujet: Re: Le diamant désireux et désiré   Le diamant désireux et désiré I_icon_minitimeDim 2 Mar - 23:31


Y a un manchot à surveiller les gars...
→ Le Pingouin, Richard J. Grayson & Lilliana McCartney ←


Un cargo spécial, voir même très spécial était arrivé à Gotham City et elle renfermait un contenu des plus grandiose… Une pierre précieuse en forme dans manchot… Oui bon ce n’était pas l’animal qu’elle préférait le plus, personnellement, mais Lilliana allait devoir faire avec, surtout qu’elle était aujourd’hui chargé de la sécurité de ce « bijou » et qu’elle avait plutôt pas intérêt à faillir à sa tâche si elle ne voulait pas se faire frapper sur les doigts par ces supérieurs. Et dire qu’elle allait devoir s’ennuyer dans ce foutu musée pour un temps indéterminé. Elle se mit presque à prier qu’aucun criminel n’ait l’idée de venir tenter de voler le bijou… Mais dans une ville comme Gotham c’était impossible que se vœu soit exaucé hein? Enfin… la jeune femme a la chevelure brune fera en sorte de s’habiller le plus sobrement possible, tout en restant classe tout de même, il était hors de question qu’elle finisse habiller comme d’habitude et avoir l’air d’une militaire perdu, elle s’infiltrera au sein du musée parmi tout les civils et autres personnes du personnelles en tant que petite touriste, avec un simple pantalon, des chaussures de sport et un t-shirt normal, on dirait la touriste principalement venu pour voir le magnifique bijou.

Un soupire et la jeune femme se faufilait entre les gens, ne restant pas très loin de l’accès à la pierre précieuse en sirotant une limonade, elle observait chacune des personnes qui passaient dans les parages et tentait de voir lesquels étaient plus louche que les autres… Elle doutait fort que des criminelles viendraient s’attaqué au musée en plein jour, mais on ne sait jamais avec toutes les choses qui se produisaient dans cette ville, n’Est-ce pas? Les heures passaient, sûrement trop lentement au goût de la jeune femme a la chevelure brune et il fallait qu’elle se faufile dorénavant au sein des vestiaires du personnelles, elle comptait bien passer toute la nuit dans ce musée pour s’assurer qu’aucun souci ne se produirait. Après avoir montré discrètement son badge au gérant du musée, il la laissera entrée sans discuter et elle lui expliquera ce qu’elle comptait faire, bien entendu il n’avait pas l’air très enchanté et plutôt stressé, mais il ne refusera en aucun cas qu’une flic finisse dans ces locaux parmi les autres agents de sécurité du musée.

Ayant pris un sac à dos avec quelques vêtements de rechange, Lilliana pouvait très rapidement passé par les vestiaires pour ce changer rapidement, enfilant ces vêtement habituellement, un pantalon treillis vert, ces bottes et un simple haut noir/bleuté et bien entendu il ne fallait pas oublié ces armes et sa lampe torche. Il ne fallait pas qu’elle oublie que n’importe qui pourrait tenter quoi que se soit dans cette foutu ville. La jeune femme commencera sa tournée, accompagné d’un gardien de sécurité et observera tout les recoins, ne s’éloignant pas de l’objet en question, vu que c’était leur secteur, Lilliana prenait soin d’avoir un œil sur la pierre précieux en forme de manchot presque tout les secondes. Maintenant elle devait patienter, si tout ce passerait bien, la nuit allait être longue, voir très longue même…

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Anonymous


Le diamant désireux et désiré Empty
MessageSujet: Re: Le diamant désireux et désiré   Le diamant désireux et désiré I_icon_minitimeLun 3 Mar - 3:15

Le diamant désireux et désiré Tumblr_mvi1xtQaxT1qgoxcro1_250

Batman est en colère. Enfin... Bruce. Mais c'est du pareil au même. Il a été plutôt dérangé par mon coup en solo et ne veut plus que je le fasse. Pourtant, je suis bel et bien seul ce soir, perché sur un édifice qui s'érige face au musée de Gotham. Je ne sais pas si c'est par défi ou simplement par dépendance. D'une manière ou d'une autre, je n'ai pas le temps de réfléchir à mes actes, je surveille le périmètre avec beaucoup d'attention. À tel point que je n'ai pas vu les heures passées. Je suis convaincu qu'un crime va être commis ce soir. Il y a un diamant en forme de manchot qui a été livré aujourd'hui, c'est une occasion que je considère aussi irrésistible pour Pingouin qu'elle l'est pour moi de prendre la cape. Cette fois, je n'ai pas eu besoin de pirater l'ordinateur de la batcave, juste le code d'accès de la base pour récupérer ma ceinture, mon costume et la moto. J'ai tilté vers la batmobile mais je ne pousserai pas ma petite révolte jusque là. Je respecte beaucoup trop Bruce pour ça. Je baisse mes jumelles et porte à mes yeux mon devoir d'histoire que je dois remettre demain matin. On est quand même jeudi. Je dois calmer le jeu avec l'académie, alors je fais mes travaux. Même si ça m'embête. On m'a enseigné à toujours être à cent pour cent intéressé à son enquête et ne pas se laisser distraire. C'est la première fois que je ne suit pas cette consigne. On va dire que c'est l'exception qui confirmera la règle. Je note quelques dates. C'est un travail complètement stupide, les réponses sont toutes dans le cahier préparatoire. Je renifle avec dédain avant de reprendre mes jumelles. C'est fou, j'ai l'impression que ça ne fait qu'une heure que la cloche de l'académie a retentit. Et pourtant, il fait déjà sombre dans les rues de Gotham. Quelques minutes passent jusqu'à ce que deux des types les moins subtils sautent d'une camionnette avec de gros sacs de sports encore moins convaincants. Bon. Ils ont des armes. Je me fonds dans l'obscurité et me met en route. Je saute, pirouette et me retrouve bientôt sur le toit du musée. Je suis content, à cette heure l'endroit doit être désert. Il ne doit rester qu'un ou deux visiteurs et la sécurité. Je contacterais bien la police moi-même mais ils pourraient retracer le signal. Je suis du genre prudent, même si je défis les règles de mon tuteur. À la place, je prends mon ordinateur miniature présent dans ma ceinture et brouille le système de sécurité des conduits d'aération du musée. Quand tout à coup... ça me frappe.

« Quelque chose cloche. »

J'entre dans le musée par la bouche d'aération qui se trouve sur le toit. Je replace la grille et me met à me faufiler dans les tuyau d'acier. C'est mon avantage face à Batman: je suis petit. Alors je me déplace avec beaucoup plus de facilité que lui dans ces situations d'infiltration. Bon, pour ce qui est de ce qui cloche. J'ai aperçut les traits d'un des hommes de main et je suis convaincu de l'avoir déjà vu à quelque part. Ce soit être un voyou que nous avons déjà appréhender. Et pourtant, je suis sûr et certain qu'il ne travaillait pas pour Pingouin. Je n'ai pas la prétention de connaître tous les caïds de la ville, ce serait vraiment un zèle ridicule. Mais ce coup-ci, je suis presque parfaitement sûr de ne pas me tromper. Je dirais que j'ai confiance en mon idée à quatre-vingt pour cent. Je me laisse une certaine marge d'erreur mais ce gros nez craquelé ne tromperait personne. Je me demande ce qu'il fait là. Peut-être qu'il a changé de chemise. C'est quelque chose de fréquent entre gangs. Quand l'un devient moins puissant, l'autre s'engrosse des moins fidèles. Bof. Ce n'est pas important. Le plus important, c'est de les arrêter avant qu'ils ne fassent du mal à quelqu'un. J'arrive finalement au rez-de-chaussée, là où le diamant est mis à l'honneur. Pour l'instant, ils n'ont rien fait. Je place mon corps à la position adéquate pour pouvoir défoncer l'entrée d'aération le moment opportun. J'observe la situation et calme ma respiration. Cette fois, il n'y a pas de place à l'erreur. Ces types n'hésiteront pas à me faire éclater la cervelle s'ils en ont l'occasion.  

« Pense comme Batman... »
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Anonymous


Le diamant désireux et désiré Empty
MessageSujet: Re: Le diamant désireux et désiré   Le diamant désireux et désiré I_icon_minitimeMar 11 Mar - 19:36




" >
Le diamant désireux et désiré



Les deux hommes du Masque Noir marchaient vite et d'une manière concise vers le Musée. Quand l'un forçait la serrure, l'autre faisait le guet pour surveiller les alentours. Ils avaient peur. Ils faisaient parti d'un gang despotique. Le cinglé qui dirigeait la bande était vraiment dans l'optique sombre de Gotham. Il la propageait à l'aide de saltimbanques tels que Le Joker et le Ventriloque. Oswald n'aimait pas cet homme, mais réellement pas. Il allait tout faire pour le chasser de la ville, dans le seul but d'asseoir son autorité aristocratique sur Gotham. Pourquoi non? Le Pingouin voulait être le seul Baron du crime dans la ville. Cela aurait été une vengeance sur tous les mauvais qui s'étaient moqués de lui. Le pauvre Pingouin n'était jadis pas de taille à affronter les rigolos qui se fichait de lui en lui volant son goûter ou encore en le faisant tomber par terre, mais tout ça c'était du passé. DU P.A.S.S.E! Et tel un bel oiseau coureur des Galapagos, Cobblepot allait rafler tout sur son passage dans l'ordre qu'il avait prévu ultérieurement! L'aigle royal allait prendre son envol dans les cieux de Gotham City et devenir plus riche que personne ne l'avait jamais été. La cible était donc une statuette en diamant. Elle vallait des millions et Oswald se jetait à sa poursuite. Il aurait très bien pu envoyer ses oiseaux mais il restait dans l'optique suivante: ennuyer Black Mask. 




"J'aurais du envoyer ces maudits pigeons!"




   Le Pingouin, qui se tenait sur son balcon, éclata sa coupe de champagne contre la rambarde en pierre et cracha son porte cigarette.Il enjamba la fenêtre et se rua sur son bureau. Il s'empara du téléphone et tapa quelques numéros. De leur côté, les deux hommes dont l'un forçait la serrure de la porte de derrière, donnant sur la réserve commençaient à avoir froid. Et c'est à ce moment, quand la porte s'ouvrit par la force, que le portable d'un des deux hommes de main vibra dans une poche de jean.




"Oui monsieur Cobblepot? [...] Allô?
-Vous foutez quoi bande de crétins? J'espère sincèrement que Batman a réduit vos os en cendres et qu'il est entrain de vous marcher sur le crâne en prenant un plaisir immense en vous frappant encore et encore.J'vous previens, c'est la dernière fois que je souhaite la mort des pov' types que j'engage!!! Magnez-vous! Je veux ce pingouin! Si je ne l'ai pas, je jouerai avec vos yeux, les putes se feront des jarretelles avec vos tripes en espérant se faire peloter par le premier richard de la ville et j'vous jure que les plus ignobles de mes chiens de garde, dégusteront vos enfants si vos femmes ont eu la honte de vous en donner, si c'est pas le cas, je violerai personnellement vos gonzesses!!!"


   Puis le Pingouin raccrocha en jetant le  combiné.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Anonymous


Le diamant désireux et désiré Empty
MessageSujet: Re: Le diamant désireux et désiré   Le diamant désireux et désiré I_icon_minitimeMar 11 Mar - 20:44


Y a un manchot à surveiller les gars...
→ Le Pingouin, Richard J. Grayson & Lilliana McCartney ←


Lilliana avait l’impression que le temps passait très lentement… mais vraiment lentement… Bien trop à son goût et elle commençait presque à se dire: vivement la fin de cette nuit. Bon c’était pas tout qu’on lui donne l’ordre de s’infiltré parmi les  hommes de la sécurité du Musée mais tout de même, ils auraient put lui mettre un collègue qu’elle connaissait. Quoi? Comment ça elle était pas le genre de nana à avoir des relations professionnelles avec ces collègues? Bon d’accord… c’est pas faux, mais d’un côté comment faire confiance à ces collègues quand on sait que certains sont des ripoux ou un truc dans le genre? Alors… La jeune femme préférait cent fois bosser en solo, après se serait à elle de prendre les responsabilité de ces actes si tout se passe mal. Enfin dans le cas ou il y aurait un problème et bien qu’elle marchait dans son secteur, donc au rez-de-chaussé vu que ce gros diamant s’y trouvait, elle ne voyait rien d’anormal, du moins pour l’instant en tout cas. Et d’un côté s’était pas plus mal, elle avait un « collègue », un de ces gars de la sécurité qui avait une matraque et un taser à deux francs cinquante… C’était pas vraiment le truc le plus utile d’ailleurs surtout dans une ville tel que Gotham City, d’ailleurs elle chérissait son arme, dont elle avait garder la main sur la crosse au cas ou quelque chose arriverait.

Miss McCartney finira à un moment donné séparer de son « collègue » du jour pour tourner dans une petite galerie avec des meuble vitrés, il y avait pas mal d’objet en tout genre dedans, et même si elle ne s’intéressait pas vraiment à ce genre de chose, elle trouvait que certains était plutôt jolie, pas pour la décoration de son appartement mais sûrement dans une autre demeure. Enfin… Elle se concentra rapidement sur son boulot, alors qu’elle retournait vers le diamant à la forme d’un manchot et s’en approchera doucement… Lilli’ se mettra à soupirer en observant le bijou longuement, même s’il devait valoir un bon paquet d’argent, sûrement quelques millions, fallait être taré pour aimé ce genre de… « truc ».  Ouais parce que… la jeune femme ne savait absolument pas à quoi sa pourrait servir à part d’une décoration médiocre qui prendra la poussière au fond d’une armoire. Bref, on aura parfaitement bien compris… Lilliana est les trucs qui brille de trop sa fait trente milles personnes différentes hein!

La jeune femme a la chevelure brune observait ce bijoux quelques instant avant de soupirer, même si s’était un truc important, qu’elle se devait de « protégé » de toute tentative de vol, bah… c’est qu’elle se faisait un peu chier quand même, faut la comprendre à cet heure ci soit elle fait du sport, soit elle… bah fait du sport en fait. Il y a toujours quelque chose pour l’occupé et la, à part surveiller et tourné en rond, elle avait l’impression d’être une petite souris qui court dans sa roue, c’était super frustrant! Un nouveau soupire s’échappait d’entre ces lèvres et elle lèvera la tête doucement en fixant le plafond, avant de se retourné rapidement, lorsqu’elle entendit un bruit et de pointer son arme sur la tête de… Et bien se fut son « collègue » qui avait finit de faire son tour. Elle soupira en rengainant son arme et repartie  faire une ronde, se dirigeant vers l’arrière du bâtiment, peut-être qu’il y avait un truc bien plus intéressant à faire? Enfin elle tomberait peut-être sur des voleurs ou des petits jeunes qui veulent se la joué grand caïds… En avançant, alors qu'elle voulu juste s'éloigner un peu de ce foutu diamant, la jeune femme jettera un coup d’œil par une fenêtre et elle avait bien l'impression, dans la pénombre de la nuit que quelqu'un se trouvait face à la grille, ouverte... D'ailleurs elle était pas fermé habituellement? Elle froncera les sourcils un instant avant de s'éloigner de la fenêtre, si réellement ils étaient la pour l'objet en question, elle allait les stopper net oh que oui.

Et pour ainsi dire, se préparer à leur éventuelle entrée, la jeune femme se positionnera derrière un pilier, soupirant doucement, et attendant patiemment que ces abruti daigne entrée, si c'est ce qu'il comptait faire en tout cas... On verra n'est ce pas?

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Anonymous


Le diamant désireux et désiré Empty
MessageSujet: Re: Le diamant désireux et désiré   Le diamant désireux et désiré I_icon_minitimeJeu 13 Mar - 17:39





Le diamant désireux et désiré



Les deux associés à Black Mask allait bientôt entrer dans le Musée pour le compte du Pingouin. Cet affreux personnage les avait mandé de dérober un manchot en diamant. Torturés et dorénavant persuadés, ils n'avaient plus le choix. A fortiori, ils étaient obligés de ramener la statuette car Oswald Cobblepot les avait mis au courant s'ils échouaient. On savait très bien que l'affreux bonhomme n'allait pas de main morte avec les vengeances. Et comme si cela ne suffisait pas, il avait même de l'ingénu dans ses stratégies. A croire qu'il n'avait que ça à faire de ses journées. Mais il était vrai que si l'on établissait un calcul du nombre d'ennemis que s'était fait le Pingouin multiplié par le nombre d'affaires dans lequel il avait été mêlé, volontairement ou non, on devait bien penser qu'une semaine de réflexion ne suffirait pas à établir tous les pièges pour se venger des hommes qui avaient fait défaut à Cobblepot. C'était donc finalement un grand miticuleux qui aimait qu'on suive son raisonnement mathématique. Oui, avec Oswald, c'était marche ou crève, tout simplement. Et derrière son apparence de petit bourgeois bien sur lui, il cachait une personnalité sadique et perverse qui prenait plaisir, tel un Sionis réinventé, à voir souffrir les gens. La faute à ce qu'il avait vécu durant l'enfance. Tant de personnes s'étaient moquée de lui pour qu'au final, il ne le prenne pas mal. C'était donc un businessman sans pitié et cruel qu'était le Pingouin. Un petit être trapu sans vergogne!



En vérifiant la sécurité de la porte, les deux hommes s'assuraient l'accomplissement du plan. Sans doute qu'on faisait surveillé la statuette et sans doute qu'on envoyait ses pauvres hommes à la mort, ou en prison, qu'importe car à Gotham City, c'était potentiellement la même chose! Blackgate était un lieu ou germait la corruption. La corruption libérait les âmes damnées dans la ville. Si tôt fait, la police les rattrapait et, marquées par un désir de vengeance, elles devenaient folles au point de terminer à l'asile d'Arkham. Ce lieu avait vécu tant de choses. C'était de la nostalgie à l'état pur, mais de la nostalgie comme on en voyait pas tous les jours. En outre, les médecins aussi devenaient parfois comme leurs patients. Amadeus Arkham en était un exemple flagrant mais pas le seul. La débauche représentait Arkham dans sa généralité. Entre les bâtiments vétustes et les docteurs désespérés, le cocktail ne donnait pas toujours quelque chose d'appétissant. Mais encore pire, c'était la présence d'une chauve souris volante qui rendait la justice dans la ville qui motivait les tarés à sortir de l'asile et d'accomplir le geste sacré: la tuer. Des fous comme le Joker sont motivés par cet esprit de vengeance et bien qu'on ne connaisse pas grand chose de ce dingue, il sera capable de mettre la ville à feu et à sang juste pour le plaisir de rire...



Bien, les deux hommes étaient entré. La sécurité avait bel et bien été désactivée, maintenant, il fallait éviter la police. Ces poulets allaient avoir du plomb dans l'aile, pensait l'un quand l'autre sortait des flingues d'un sac de sport. Une autre porte franchie et ils passaient dans l'enceinte même du musée, section préhistorique. Selon les plans attribués par le Pingouin, il restait deux couloirs à franchir avant de tomber sur la statuette en diamant tant convoitée par Cobblepot, informateur des plus belles bêtes de Gotham...
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Anonymous


Le diamant désireux et désiré Empty
MessageSujet: Re: Le diamant désireux et désiré   Le diamant désireux et désiré I_icon_minitimeSam 15 Mar - 0:03


Y a un manchot à surveiller les gars...
→ Le Pingouin, Richard J. Grayson & Lilliana McCartney ←


Lilliana s’était rendu compte que quelque chose allait se passer, mais bien sur, elle ne savait pas encore quoi, après tout, elle n’était pas médium et ne pouvait pas prévoir à l’avance chaque acte qui se produisait à Gotham City. Enfin, la jeune femme a la chevelure brune avait donc remarqué que deux gars, de grand gaillard visiblement forçait la grille pour entrée, elle s’était mise derrière une poutre de béton rapidement, pour être sur qu’on ne se rende compte de rien, et finit par soupirer, alors qu’elle posait les mains sur la crosse de ces armes. Bon sang… ce soir sa allait être un vrai bordel s’ils étaient armés et c’est sur que se le sera, aucun criminel ne venait sans une arme, surtout en cas de vole dans le genre d’endroit ou elle se trouvait actuellement, c’est-à-dire le musée. La jeune inspecteur lâcha un nouveau soupire avant de se mettre à courir dans le couloir ou elle se trouvait, espérant que ces deux hommes n’arrivent pas avant elle, se serait le comble de voir qu’elle arrive en retard ou ne fus ce que juste à temps, genre quelques secondes quand ils ont touché l’objet en question. Même si elle était un peu loin de son objectif, Lilliana se jura de ne pas laisser quoi que se soit se faire volé, elle était flic… En mission spécial d’une certaine façon, du moins, si on pouvait le dire comme ça, et elle devait protéger l’objet!  De quoi aurait-elle l’air si le diamant était volé et qu’elle avait rien fait pour empêchée sa hein? Que dirait son père s’il savait? Et puis… Et les autres flics d’abord? Il était hors de question qu’elle rate quoi que se soit, elle voulait être la meilleur et c’Est-ce qu’elle deviendrait!

Miss McCartney continuera de courir le plus vite qu’elle le pouvait, tournant dans un couloir, et puis dans un autre, et encore un autre, elle savait qu’elle n’était plus très loin, mais craignait de croisé des cadavres tout de même, elle serrera les dents en tapant un sprint  avant de se laisser glisser sur le sol, restant debout, une sorte de petit dérapage et finir par se stopper dans un long couloir, quand elle vit du coin de l’œil les deux hommes. Il ne restait sûrement que quelques mètres pour finir par mettre la main sur ce foutu manchot en cristal, elle ne se fera pas prié pour dégainer ces armes et de prendre les deux hommes en joug , fronçant les sourcils:

Police! On ne bouge plus!

Elle remarquera qu’au dernier moment que ces hommes étaient armés bien entendu… lilliana n’avait pas vu d’arme quand ils forcèrent la grille et c’était un peu normal qu’elle eu la confirmation qu’après qu’elle finisse à quelques mètres de ces gens… Bon sang… Même si elle s’en doutait, elle aurait du y allait plus discrètement, non? Enfin Lilliana n’était pas le genre de nana à la jouer discret non plus, elle fonçait dans le tas, parfois un peu trop et sa pouvait la mettre en danger, mais le risque… d’une certaine façon elle aimait sa, cela faisait monté l’adrénaline, qui refuserait de prendre un peu de risques juste pour ressentir ce plaisir de l’adrénaline? Personne, surtout quand on y a goûté une première fois, du moins c’est que la jeune femme pensait!



[HRP: Désolée c'est court mais j'savais pas quoi faire et p'tit souci d'inspiration! XD Sa viendra après quand l'action débutera ♥]
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Anonymous


Le diamant désireux et désiré Empty
MessageSujet: Re: Le diamant désireux et désiré   Le diamant désireux et désiré I_icon_minitimeDim 16 Mar - 21:09

J'attends, silencieux comme me l'a appris Batman. Je commence à m'ennuyer ferme. Au point où je me suis amusé à brouiller la caméra de surveillance de la pièce où se trouve la statuette. Si j'avais su que ça allait prendre autant de temps à ces deux rigolos pour ouvrir la porte. Je ferais un meilleur cambrioleur qu'eux en tout cas. Si j'étais à leur place, j'aurais commencé par pirater le système de surveillance du musée. Ensuite, je serais passé par le toit. J'aurais passé dans le système de ventilation jusqu'à être au-dessus de la statuette et descendu sur un fil vers celle-ci. Bingo, la relique dans le sac et personne n'a rien remarqué. Évidemment, ces gars là n'ont pas mon talent inné de discrétion. Et moi, j'ai choisi la voie du bien au dépend de celle du crime. De toute manière, ça ne m'a jamais attiré de commettre des méfaits. Je dois avoir l'âme d'un héros. C'est en moi et je ne peux rien y faire. Comme le cirque. Bref. Au bout d'un moment, j'entends une voix de femme. Je regarde à travers la grille du système de ventilation et aperçoit une policière qui braque son pistolet sur deux hommes armés. Je soupire. Mais où a-t-elle suivie sa formation ? Il ne faut jamais se montrer à découvert à ses ennemis, sauf si c'est la seule option. Toujours privilégier la surprise pour pouvoir les désarmé. Là, elle se place dans une situation très dangereuse. Il n'est qu'une question de temps avant qu'elle ne se fasse descendre. Et elle couvre mal ses angles. N'importe qui pourrait surgir derrière elle et la descendre sans qu'elle s'en rende compte. Je dois agir. Et vite. J'espère qu'elle a appelée des renforts. J'utilise le petit tournevis comprit dans la ceinture à gadgets pour ouvrir la grille de ventilation. Ça ne prend que dix secondes à faire mais je crains que ce ne soit de trop. Les deux gars visent déjà la policière. Heureusement, je suis juste dans le bon angle pour fondre sur les malfrats. Il va juste falloir que je rebondisse sur ce mur-là... oui, ça peut fonctionner !

Je me laisse glisser à l'extérieur mais m'accroche avec mes mains au rebord du tuyau. Je me balance et vise les épaules de l'un des criminels. Je tombe pourtant derrière eux. Je trébuche un peu et au lieu de lutter pour garder l'équilibre, je me laisse tomber et effectue un arc avec mes jambes pour faire tomber les cambrioleurs. L'un d'eux allait tirer sur la policière et les balles vont se loger dans le plafond. J'attrape l'arme fermement et donne un coup de pied à la main de l'autre. Je donne un coup de poignet en diagonale pour désarçonné la main qui tient le fusil entre mes doigts et le lui arrache sans plus de façons. Désarmés, ils font moins les malins. N'empêche, leurs bras sont cinq fois plus gros que les miens. Je manque de me faire attraper par l'un des hommes alors je pirouette plus loin. J'espère que la policière va profiter du désarmement pour passer à l'action. Se rend-t-elle seulement compte que je viens de lui sauver la vie ? Elle y réfléchira à deux fois la prochaine fois qu'elle se retrouve devant des brigands armés. Se mettre à couvert est beaucoup plus sage. De plus, sa maladresse a gâchée mon plan d'être discret. Maintenant, ils savent que je suis là. Je rage. Je reste près des armes à feu, en position de combat. Une chance que j'ai pensé à brouiller les caméras de surveillance sinon Batman m'aurait écorché vif. Ou du moins, je serais privé de sortie pour au moins un mois.

( C'est court mais j'avais pas d'inspi )
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Anonymous


Le diamant désireux et désiré Empty
MessageSujet: Re: Le diamant désireux et désiré   Le diamant désireux et désiré I_icon_minitimeMar 25 Mar - 20:09





Le diamant désireux et désiré

 
"-Merde!

   S'écria l'un des bandits après avoir vu une flic qui pointa une arme devant eux, maintenant c'était clair, ils avaient été surveillé. Comment le bandit devait-il réagir face à cet événement inattendu? L'un préféra lever les mains tandis que l'autre se joua de la flicette en posant délicatement sa main gauche sur son arme. La sueur sur le front des deux personnes coulaient à grosses gouttes, surtout pour le brigand qui s'en voulait à lui-même d'avoir cédé au Pingouin! Mais quoi qu'il arrive, il devait garder le secret et accuser Black Mask. C'était ce qu'on appelait dans le métier, d'une manière très élégante, une balance! Sous le sceau de la torture, beaucoup de gens agissaient contre leur volonté et leurs opinions. C'était donc le cas pour ces deux gringalets, finalement pas plus âgés que la petite dame policière, très ravissante, qui se positionnait devant eux, toute audacieuse qu'elle était. Mais ce fut un autre bruit qui vint troubler le court des choses. Les canalisations commençaient à grincer. On osa trop regarder en l'air vu que la tension était à son comble. Mais l'homme qui levait les mains regarda en haut et se prit un énorme coup qui lui vaudrait quelques bleus... Un petit venait de fracasser un gaillard. Costumé de la sorte, il avait l'air d'un jeune adolescent qui allait à un bal déguisé. Qu'est-ce que c'était que ça?! Et puis ce fut au tour de l'homme avec l'arme avant que les deux se retrouvent collés au sol, alors que les deux autres personnes, l'enfant et la flic, se regardaient mutuellement désormais...

   C'est alors que le téléphone d'un des costauds sonna. La sonnerie peut élégante venait du téléphone du bandit qui avait levé les mains. C'était sans doute le Pingouin qui cherchait à le joindre mais astucieusement, il s'était présenté sous le nom de de Monsieur C à ces deux idiots car il fallait bien l'avouer, Cobblepot était un pauvre malfrat qui n'avait aucun nom dans le crime pour l'instant. Certes il était surveillé mais cela n'apportait rien à sa renommée. C'était un jeu de rapidité, Qu'allaient faire la flic et le justicier? S'empareraient-ils du téléphone? Tout résidait dans la suite de l'action...
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Anonymous


Le diamant désireux et désiré Empty
MessageSujet: Re: Le diamant désireux et désiré   Le diamant désireux et désiré I_icon_minitimeSam 3 Mai - 20:53

Le diamant désireux et désiré

Richard J. Grayson/Robin & Lilliana McCartney

Il n’y a rien de plus effrayant que d’avoir une arme pointé sur soi, mais Lilliana avait tout à fait conscience des danger de son travail de flic au sein de la ville de Gotham. Il faut dire qu’avec toutes les histoires que son père lui racontait et ce qu’il lui disait encore maintenant, la jeune brune avait été prévenu de tous cela dès ces premiers jours. Son regard se portera sur les eux brigands, des molosses tout en muscles, elle doutait de pouvoir faire réellement le poids face à eux avec son physique de jeune femme aux aires fragile, mais elle avait été entraîné pour pouvoir se débrouiller en cas de souci et les quelques temps de formation au sein de l’armée américaine lui avait appris pas mal de chose. Enfin… le regard de la jeune femme ne les quittera pas, les pointant toujours de son arme, jusqu’à ce qu’elle entende quelques chose, comme si les conduit d’aération « craquaient » d’une certaine façon… Sur le moment elle se demandait bien de quoi il s’agissait, mais ne se déconcentra pas une seconde, prête à tirer si ces deux molosses faisaient le moindre geste, mais avant même qu’elle puisse agir, se sera quelque chose d’autre qui se mêlera de la situation… plus précisément un jeune adolescent déguisé en super héro… Lilliana l’avait déjà rencontré quelques temps plus tôt et il fallait bien avoué que c’était plutôt mal partie entre eux deux. Elle haussera un sourcil, perplexe, se demandant ce qu’il pouvait bien faire là et pourquoi… pourquoi lui d’abord?!

Non pas qu’elle aurait voulu s’attendre à l’arrivé de quelque un d’autres, à part peut être ces collègues flics ou les agents de sécurités se trouvant un peu partout dans le musée, mais pas un gamin de sûrement une dizaine d’année, elle ne savait pas exactement, mais en tout cas il avait reçu un bon entraînement pour réussir à désarmer ces brigands aussi rapidement, d’ailleurs un d’eux tirera et Lilli’ aura à peine le temps de se baisser par réflexe avant de constater que c’était le plafond qui avait tout pris… La jeune femme dévisagea le gamin un instant, alors que ces deux crétins étaient à terre, jusqu’à ce qu’elle entende un portable sonné, d’ailleurs son regard sera attirer par la sonnerie, qui était visiblement vers les deux brigands. Elle soupirera légèrement avant de s’approcher en rengainant son arme, restant tout de même prudente au cas ou un deux bougeraient, l’inspectrice se mettra à fouiller l’un d’eux avant de tomber sur le portable et de regarder son écran, qui notait un nom… « Monsieur C »… Ce qui et sur c’est que sa n’avançait en rien la jeune femme et ne lui indiquait même pas de qui sa pouvait s’agir. Elle laissera sonné jusqu’à ce que la sonnerie finisse par cesser, elle enverra sa au « laboratoires » pour analyse, ils trouveront sûrement quelques chose? Qui sait?

Miss McCartney poussera un léger soupire, passant les menottes au deux molosses, elle était sur qu’ils ne bougeront pas comme ça, à moins qu’il trouve encore quelque chose pour se « libérer » et son regard se posera sur la dernière paire de menottes, puis sur le garçon déguisé… Elle décidera de rien faire à ce propos, ranger les dernières menottes et elle se contentera de prendre une carte avec son nom et son numéro personnel bien sur et de le lui tendre en tournant le visage sur le côté, affichant une moue faussement frustré.

« Merci pour ton aide… C’est mon numéro, au cas ou tu aurais besoin d’un coup de main un jour, avoir un flic de ton côté sa peut toujours être utile pour des informations. »

Comparativement à son comportement de leur première rencontre on pouvait bien avoué qu’il y avait eu un changement, on pouvait se demander quoi? Mais Lilliana gardait toujours en tête que c’était qu’un gamin et qu’il pourrait lui arrivé quelque chose malgré tout, elle aurait normalement crié un coup, voir même d’essayer de l’emmener au commissariat, mais elle lui devait bien une fière chandelle avec ces gars, à elle toute seul, vu leur physique elle aurait sûrement eut un peu plus de mal.

« Dit moi, Robin c’est ça? Ton entraînement il te vient d’où? »

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Anonymous


Le diamant désireux et désiré Empty
MessageSujet: Re: Le diamant désireux et désiré   Le diamant désireux et désiré I_icon_minitimeLun 5 Mai - 5:53

J'observe la policière faire son travail, silencieux. Je la reconnais maintenant, c'est la même que j'ai rencontré sur le toit l'autre soir ! Elle ramasse le cellulaire mais ne répond pas à l'appel. À sa place, je l'aurais fait. Cet appel aurait conduit au véritable investigateur du crime assez rapidement. Pourtant, je vais lui laisser mener son enquête toute seule. Aucuns innocent n'est en danger, ce n'est qu'un voleur. Je n'ai aucuns scrupule à laisser les policiers faire leur travail pour ça. Ils ont beau êtres lents et corrompus pour la plupart, la population a besoin de croire en les agents du GCPD. Et pour qu'ils croient en eux, il faut que leur département arrête seul quelques criminels une fois de temps en temps. Lilliana McCartney, car j'ai fais des recherches sur elle le soir même de notre rencontre, menotte les criminels. Ensuite, elle se tourne vers moi dans l'optique de vouloir me passer les menottes. Je hausse les sourcils, plutôt dérouté mais je me détends aussitôt qu'elle les range. On dirait que la reconnaissance est plus forte que les ordres de son patron. Je croise les bras et la considère gravement. J'ai quelques petites choses à lui dire. À propos de ses méthodes, entre autres. Quand elle me tend la carte, je reste de marbre.

- Je sais qui vous êtes, agent McCartney.

Je prends ma voix à la Batman. Je dois bien lui faire honneur quand je suis seul, hein. Sinon, on va perdre toute crédibilité. Je me souviens de ma première rencontre avec cette policière, elle avait tentée de m'arrêter. Je l'avais trouvé plutôt sympathique tout de même, et c'est encore le cas aujourd'hui, mais cette tentative ratée m'empêche de baisser la garde devant elle. Elle va peut-être tenter à nouveau de m'emmener au poste et Bruce à la protection de l'enfance. Sa proposition de devenir mon alliée me touche. Je me mordille la lèvre pour ne pas sourire. Je dois impérativement garder mon sérieux.

- Vous avoir de ''mon coté'' est rassurant, merci.

Batman a Gordon et moi Lilliana. On dirait bien que nos contacts dans le service de police commencent à avoir du sens. Bientôt, on nous louangera dans les journaux au lieu de nous craindre. Je lève le bras pour user de mon grappin et retourner dans la bouche d'aération quand l'agent de police reprend la parole. Elle est bavarde, elle. Ça me fait drôle, je suis pas habitué. Je la dévisage, songeur. Elle ne sait pas que je suis l'acolyte de Batman ? Je suis un peu vexé, je croyais être plus populaire que ça dans les médias. Je me gratte un doigt au travers de mon gant, tic nerveux dont je ne peux me débarrasser en civil ou en justicier.

- J'ai un bon professeur.

Je souris finalement à Lilliana et monte dans le conduit d'aération. Dehors, je ré-active le système de surveillance et rentre à la maison. J'ai l'impression que je viens de me faire une nouvelle amie.

( Fini :D )
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Anonymous


Le diamant désireux et désiré Empty
MessageSujet: Re: Le diamant désireux et désiré   Le diamant désireux et désiré I_icon_minitimeMar 6 Mai - 14:05

Le diamant désireux et désiré.

Richard J.Grayson/Robin & Lilliana McCartney

Miss McCartney avait beau être flic, elle savait tout de même faire la différence entre un criminel et les justiciers, malgré le fait que celui qu'elle avait sous les yeux, était trop jeune pour ce genre de choses, du moins, c'était l'avis de la jeune femme. Mais elle ne pourrait pas l'empêcher de faire ce qu'il voulait et d'un côté ce n'est pas comme si ce gosse était un criminel et mettait en danger la vie des citoyens de Gotham, bien au contraire même, il avait l'air de vouloir les protéger d'après ce qu'elle avait pu entendre. La jeune femme a la chevelure brune afficha un mince sourire sur son visage, lorsqu'il la remercia après avoir pris sa carte avec son numéro. Lilliana espérait tout de même qu'il l'utiliserait autant de fois qu'il le pouvait, histoire qu'elle puisse avoir un oeil sur ce gamin, non pas qu'elle veuille le surveiller, mais des adolescent aussi jeune devait, un minimum, être protéger non? Même si elle se doutait qu'il doive bien y avoir quelqu'un qui se chargeait de ça, Lilli' avait toujours eu ce côté protecteur envers les gamins, même si elle ne le montrait pas, voir tellement rarement même.

« Il te faut bien quelque un du côté de la loi pour évité d’avoir trop de problème! »

La policière afficha un mince sourire sur son visage, avant de le suivre du regard, à peine il arrivait et déjà il repartait aussi vite, ce qu'elle trouvait dommage, elle aurait bien voulu discuté un peu plus avec ce « super héro » de Gotham, mais peut-être que cette façon d'agir était le mot d'ordre: agir et disparaître, sa évitait des ennuie peut-être? Elle n'en savait pas grand-chose du monde des justiciers de la nuit, mais elle était bien curieuse et désireuse de vouloir en apprendre plus sur ces gens qui n'hésitait pas à risqué leur vie pour sauvé celle des autres. Peut-être qu'un jour elle en saurait bien plus sur se gamin? Qui sait? Enfin, elle sourira doucement, avant de se tournée vers les criminels, alors que des gardiens qui s'étaient rendu compte du souci, arrivèrent après avoir appelé les collègues de Miss McCartney, au moins son infiltration au Musée se terminerait et elle allait pouvoir laisser la place à ces collègues qui emmèneront les brigands en prison, et puis elle suivra le mouvement, elle avait un rapport à écrire et cela durera sûrement quelques heures encore, avant qu'elle ne puisse rentrée chez elle.



J'ai corrigé le premier paragraphe, j'corrigerais le second dans quelques minutes >.<
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




Le diamant désireux et désiré Empty
MessageSujet: Re: Le diamant désireux et désiré   Le diamant désireux et désiré I_icon_minitime

Revenir en haut Aller en bas
 
Le diamant désireux et désiré
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Batman Legacy :: Gotham City :: Archives du Forum :: Anciens RP's-
Sauter vers: