Batman Legacy


 
AccueilRechercherGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Encore un rendez vous ennuyant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Encore un rendez vous ennuyant   Ven 18 Juil - 10:44


Encore un rendez vous ennuyant

8 heures du matin, je suis dans mon bureau et je suis fatiguée. Il y a une semaine, je ne me levais pas avant midi, sauf que depuis trois jours, je suis à la tête de mon entreprise. Ca change énormément de truc dans ma vie, dont les grasses matinées qui sont beaucoup plus rare, sauf que j’ai du mal à m’habituer à mon nouveau rythme qui m’oblige à me coucher avant deux heures du matin. Le problème, c’est que j’ai un rendez vous à dix heures, avec Sidney Werner, le PDG de Werner Industrie, une entreprise qui fabrique des armes. Et j’en ai besoin pour armer mes employés, après tout, que serait un garde du corps sans arme ? M’enfin, il va falloir que je négocie un contrat avec lui et je suis une très mauvaise négociatrice, et en plus je suis mal réveillée, donc j’espère que ça va bien se passer, autant pour lui que pour moi. Mais je suis sur qu’il ne refusera pas, il y a moyen de se faire beaucoup d’argent, pour lui en tout cas, il serait idiot de refuser. Et puis si c’est le cas, j’irais voir ailleurs, je vais ne pas me laisser emmerder par n’importe qui. Bon, j’ai encore une heure pour remplir l’interminable paperasse qui s’étale sur mon bureau. Trois jours que je bosse et je voudrais déjà être en vacances, je ne crois pas que je ne sois pas faite pour ce boulot …

Il est déjà 9 heures et demi, je vais devoir y aller. Je n’ai pas envie, je déteste ça les rendez vous avec des inconnues. C’est chiant et gênant. Mais bon, j’ai plus d’excuse pour y réchapper maintenant, et ce n’est que le premier. Reste plus qu’à espérer que ce Sidney soit un type sympa et non un abruti fini. M’enfin, faut que j’y aille ou sinon je risque d’être en retard, et ça serait très dommage. Je me lève, enfile ma veste en cuir et me dirige vers l’ascenseur. En passant, je dépose des papiers à ma secrétaire puis descend au sous sol, où se situe le parking. Un truc sympa, c’est la place de parking à son nom, c’est pratique, puis ça en jette. Ma moto y est garée. Je monte dessus, enfile mon casque et l’allume. Puis je pars direction Werner Industrie.

J’arrive devant l’immeuble. Je gare ma moto sur une des places de parking devant puis enlève mon casque. J’ai cinq minutes d’avance, c’est parfait. J’entre dans le bâtiment et une jolie réceptionniste m’accueille. Je me présente et lui dis que j’ai un rendez avec monsieur Werner. Je patiente quelques instants, puis elle me montre l’ascenseur et m’indique l’étage. Je monte dans l’ascenseur et monte pour le bureau de Sidney. J’arrive dans une grande pièce avec un secrétaire derrière un bureau. Visiblement, tout les PDG ont une secrétaire devant leur bureau, c’est vrai que c’est bien pratique. Je vais vers elle et répète ce que j’ai dit à la réceptionne du rez de chaussée. Elle me dit que monsieur Werner est prêt à me recevoir, puis me montre la porte à sa droite. Sauf que ce n’est pas une porte que j’ai passé mais quatre. Je ne vois pas l’utilité d’avoir quatre portes pour accéder à son bureau, mais ça doit être surement un excentrique, ce qui ne présage rien de bon pour la suite. Puis je finis par enfin rentrer dans son bureau. C’est une grande pièce avec un bureau au fond, classique. Tous les bureaux de PDG se ressemblent, c’est incroyable. Et assis face à ceux bureau, j’aperçois Sidney Werner. C’est un homme assez grand, un peu plus que moi, mais il a un physique imposant. Il porte un costume, ça me ferait presque me sentir mal dans ma veste en cuir et mon jean, mais ce n’est qu’un petit entretien, pas un de ces galas, où il faut porter un robe qu’on ne mettra qu’une fois dans notre vie. Mais ce qui se voit le plus chez lui, ce sont ces jolis cheveux roux. Il relève la tête vers moi et je m’avance vers son bureau. Je me mets juste devant lui et lui tend la main.



« Bonjour, je suis Katherine Kane, PDG de Kane Security Agency. Je suppose que vous êtes Sidney Werner. Enchantée »


Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Encore un rendez vous ennuyant   Jeu 24 Juil - 1:29




Un rendez-vous intéressant


Sidney était épuisé. Il avait passé une nouvelle nuit très courte sur le canapé de son bureau. Comment dormir quand le jour vous étiez un chef d’entreprise respecté et la nuit un justicier débutant ? On disait que l’on s’habituait à tout et il espérait que ce soit le cas pour son sommeil, il ne savait pas s’il tiendrait longtemps à ce rythme. Il était déjà neuf heures lorsqu’il se réveilla, il portait encore ses habits de la veille. Après un petit café et une nouvelle chemise, il se mit déjà au travail. Pas le temps pour un petit-déjeuner convenable, ce matin il devait recevoir Miss Kane. Elle travaillait également dans la sécurité, mais plutôt dans le domaine des gardes du corps. Ce rendez-vous ne l'ennuyait pas le moins du monde. Elle avait besoin de lui.

Il trouvait cela assez intéressant qu’autant de personnes persévèrent à vouloir protéger les citoyens de Gotham. Malgré que la ville soit envahie par le crime et la violence, il restait toujours des gens pour fournir à leurs clients de quoi se défendre. Bien sûr, il y avait davantage un esprit commercial là-dedans que de la générosité. L’argent pouvait changer tellement d’âme. Cependant, même si Sidney savait que tout le monde ne pouvait se payer ses armes, cela ne l’empêchait pas de continuer. Après tout, sans cet argent, il ne pourrait jamais se payer toutes ses armes pour devenir Spice. D’autant plus que devenir un riche homme d’affaire, ça avait du bon et cela donnait une petite revanche sur la vie. Lui, le gosse du Kansas qui vivait avec ses parents avec presque rien. Désormais, il pouvait s’assurer de son avenir et celui de ses proches. Quoi rêver de mieux ? Cette concurrence était bénéfique pour Gotham mais il ne savait pas très bien s’il devait en être charmé ou agacé. A cause d’eux, il était plus difficile d’attirer la clientèle. Heureusement, il parvenait toujours à obtenir de gros contrats pour s’assurer de la pérennité de Werner Entreprise. Il espérait que celui avec Kane Security Agency serait intéressant d’ailleurs pour son entreprise. Il serait ingénieux de créer des profits pour les deux agences.

Le rouquin entreprit de sortir les contrats habituels ainsi que quelques dossiers pour la journée. Alors qu’il les déposait sur son bureau, il aperçut la jeune femme pénétrée dans l’étage des bureaux. Il n’était pas bien difficile de la reconnaitre. Après tout, les journalistes s’arrachaient des photographies et des informations sur elle. Elle était tellement discrète et provocante à la fois ! La jeune femme portait d’intense cheveux roux et une peau particulièrement claire nettement visible à travers les caméras de surveillance. Le jeune homme s’installa derrière son bureau et redressa ses cheveux pour avoir une allure un peu plus présentable. Même en les ayant légèrement raccourcis, ils restaient toujours aussi indomptables. En la voyant se rapprocher toujours davantage de son bureau, il entreprit de faire semblant de travailler. Il nota quelques numéros de clients qu’il devait contacter dans la journée avant de redresser la tête dans un air faussement surpris.

- Oh bonjour Miss Kane ! Oui oui, c’est bien moi.
Il se leva alors, serrant vivement sa main. Je suis ravi de vous rencontrer. Asseyez-vous, je vous en prie. Vous voulez du café ?

Il n’avait qu’à contacter sa secrétaire pour ça. Ah, il avait bien fait de l’engager. Sans elle, il serait très certainement perdu avec tous ses rendez-vous ! Elle lui sortait la tête hors de l’eau. Il remarqua alors que Kate Kane portait une tenue dès plus décontracté. C’était plutôt rare pour une chef d’entreprise de venir à ses rendez-vous mais il ne fit aucun commentaire là-dessus. Chacun avait ses excentricités. Il s’assit après elle, abordant un sourire poli. Il rentra directement dans le sujet, pas besoin de tourner autour du pot. Ils savaient tous deux les raisons de sa venue. Pas besoin de faire semblant et de discuter de la météo. Sidney plaça ses mains sous son menton, observant la jeune femme.

- Donc, vous venez à moi pour armer les gardes du corps de votre entreprise à ce que m'a dis ma secrétaire avec lequel vous vous êtes entretenu. Il fit une pause, plaçant doucement des papiers devant lui. J’aimerais que vous m’en disiez un peu plus, je vends des armes de toute sorte après tout. Ainsi que la quantité dont vous avez besoin. Nous discuterons plus tard du prix si vous le voulez bien.

Il se doutait qu’elle lui demanderait des armes non létales. Très certainement des pistolets à impulsion électrique, des armes à son, des gaz lacrymogène ou autre chose du même genre. Sidney se demandait alors s’il ne serait pas plus intéressant pour lui d’échanger ses armes contre quelques gardes du corps. Ils seraient utiles. La meilleure sécurité électronique n’était rien face à l’ingéniosité et la dangerosité humaine.

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Encore un rendez vous ennuyant   Ven 25 Juil - 0:38


Encore un rendez vous ennuyant

Nous allons enfin pouvoir parler affaire. A vrai dire, je suis venu pour ça, pas pour faire connaissance avec lui et boire le café, quoique, j’en veux bien un de café finalement. Alors lorsque qu’il m’en propose un, je fais un oui de la tête en affichant un grand sourire, je tiens à faire bonne impression, c’est important pour les affaires. Lui aussi sourit, puis nous nous asseyons chacun de notre coté du bureau après une bonne poignée de main. Et il a la poigne qui correspond à son physique visiblement. Je suis assise dans un fauteuil en cuir, très confortable. Tout est bon pour amadouer le client. Le joli sourire, le beau costume, les attentions comme le café, le fauteuil confortable, tout ça pour obtenir le précieux contrat que je lui donnerais à la fin de notre rendez vous. Un contrat avec beaucoup de zéros dessus qui iront tout droit dans les caisses de son entreprise, et une partie dans sa poche aussi, sinon, ça n’a pas d’intérêt. En tout cas, c’est l’impression qu’il donne. Et j’espère que je ne donne pas la même, même si je ne dois pas en être loin. Mais bon, l’argent n’est pas mon but, je n’en ai pas besoin, la fortune de ma famille me permettrait de vivre trois vies comme celle là. Moi, j’ai vraiment l’envie d’aider cette ville à sortir de la misère et la corruption qui la ronge de jour en jour. Mais bon, je ne peux pas fournir mes services gratuitement, je serais rapidement ruiné dans ce cas, et ça serait vraiment dommage et handicapant. En tout cas, j’espère que lui aussi ne fait pas vraiment ça que pour l’argent. Peut être qu’il a bon fond, je ne sais pas vu que je ne le connais pas. On verra bien durant notre discutions.

Après quelques brefs instants que nous passons à nous jaugés du regard, Sidney se décide à parler, et il rentre directement dans le vif du sujet. Il me dit que sa secrétaire lui a dit que je venais commander des armes pour les gardes du corps de mon agence. Au moins, il sait pourquoi je viens, ça fera une chose de moins a lui expliqué, je m’en vois réjouie. Il me demande ensuite des renseignements sur ce qu’il me faudrait, et la quantité que je désirerais. Je dois armer une cinquantaine de garde du corps. Bien sur, il va leur falloir de vrais armes, c’est n’est pas avec des tasers qu’ils vont arrêtés des criminels dangereusement armés et bien entrainés. Donc je vais voir besoin d’arme de poing. Mais comme ça ne sera qu’en cas d’extrême urgence, il va leur falloir un équipement non létal. Le taser est très bien pour neutraliser une cible. Les gaz lacrymogènes peuvent également se montrer très efficaces. Sinon, les flashbang sont une bonne alternative aux gaz lacrymos, je pense qu’avoir les deux s’imposent. Et puis, je pourrais moi-même les utiliser après les avoir modifiés, donc l’agence y gagnerait autant que moi personnellement. C’est plutôt pratique de s’y connaitre en arme, au moins, je sais déjà ce que je veux, et je risque moins de me faire arnaquer. Après, le prix n’est pas un problème, je peux largement commander ce dont j’ai besoin sans me soucier d’avoir les fonds ou pas. Bon, après cet intense moment de réflexions, il ne reste plus qu’a lui dire.



« Alors, il me faudrait une cinquantaine d’arme de poing, de faible calibre. Et une centaine de munitions par armes. Ensuite, une cinquantaine de taser également. Ensuite, je voudrais également 500 grenades lacrymogènes et 500 flashbang. J’espère que vous avez tous ça en stock. En ce qui concerne les munitions ainsi que les grenades, ce n’est qu’une première commande. Si je suis satisfaite, j’en repasserais bien évidemment. Et pour le prix, nous verrons ça effectivement un peu plus tard. »


Je m’enfonce un peu dans mon fauteuil, en attendant une réponse de sa part, ainsi que le café qui, j’espère, ne pas tarder à arriver. Il faudra que j’investisse la dedans. Après tout, une machine à café, c’est toujours très utile.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Encore un rendez vous ennuyant   Dim 3 Aoû - 12:14




Un rendez-vous intéressant


Dans le commerce, il y avait des bases que peu de gens savaient apprécier. Avant tout, il ne fallait jamais dire non, ou n’importe quel mot négatif. Le client ne se sentirait pas soutenu ou pourrait mal le prendre. Ensuite, il fallait apparaitre comme une personne appréciable. Le sourire, le beau costume, une secrétaire pas trop mal foutue, posséder une cafetière et un fauteuil confortable, etc… Toutes ses petites poches pouvaient apparaitre comme superficielles mais cela jouait grandement dans une relation vendeur/client. Katherine Kane le savait très certainement mais elle n’en fit aucun commentaire. C’était ça aussi le commerce, c’était faire semblant.

Le rouquin se saisit aussitôt de son téléphone et composa le numéro de sa secrétaire tout en restant attentif à la rousse. Il fut bref. Il n’allait perdre son temps à discuter avec elle alors qu’un contrat était en jeu. La jeune secrétaire apparut un instant plus tard avec un plateau contenant deux tasses brulantes et un petit pot en métallique pour le sucre. Alors que Sidney se saisissait du plateau en remerciant d'un hochement de tête son employée, la chef d’entreprise terminait d’expliquer ce qu’elle désirait. Le rouquin lui présenta la tasse, tout en secouant doucement la tête à chacune de ses exigences. Les armes de poings étaient une évidence, les munitions aussi, ils ne faisaient pas dans la dentelle dans la sécurité. Ensuite, elle souhaitait une cinquantaine de tasers. Le rouquin tourna doucement son café tout en faisant le compte. C’était une rentrée d’argent non négligeable si le contrat était conclu. La jeune femme demandait également des grenades lacrymogènes, des flashbangs et en quantité importante s’il vous plait ! Heureusement qu’il avait du stock pour une grande partie du matériel, c’était l’avantage quand on travaillait pour l’armée, les produits devaient toujours être disponibles. Le vendeur aussi mais c’était bien plus compliqué que prévu. Après tout, il ne pouvait pas être un bon superhéros s’il passait son temps enfermé dans un bureau. Il ne pourrait sauver personne ainsi, ni rendre la justice. Fort heureusement, Werner Industries n’était pas géré par un seul homme. Sidney était simplement la dernière voix, la plus importante certes mais il savait écouté les autres gestionnaires dans la plupart des cas. Même s’il avait toujours le dernier mot.

- Je peux vous fournir plus de la moitié de votre commande dans la journée, vous recevrez le reste le lendemain. Il enchaîna très vite. Préféreriez-vous que nos deux agences travaillent ensemble pour le transport ? Nous sommes en période de crise, comme vous le savez. La criminalité n’a jamais été aussi haute à Gotham. C’est en partie pour ça que j’ai monté mon entreprise, pour la contrée à ma manière. Récemment des concurrents auraient vu leurs camions blindés se faire attaquer. Je travaille dans la protection, je ne les crains pas mais je pense que vos gardes du corps pourraient intimider les malheureux qui voudraient tenter leur chance.

Cela démontrait la confiance de l'individu envers la jeune femme et le commerce, c'était aussi ça. Accorder sa confiance, sans jamais oublier les risques. Cela pourrait également être le début d’une multitude de contrats tous plus juteux les uns que les autres. Plus il réfléchissait et plus l’idée d’avoir des gardes du corps à son service lui semblait prometteuse. Il avait embauché des personnes qui se disaient gardes du corps et il n’avait rien à dire sur eux mais ils ne faisaient pas le poids face à de véritables agents venant d’une entreprise spécialisée. Le niveau d’expérience et de capacité n’était pas le même. Ses différents employés seraient protégés ainsi. Il ne pourrait pas toujours compté sur la Ligue des Ombres pour ça et puis, il était important d’avoir plusieurs cartes dans sa manche. Il croisa doucement les bras, prenant un ton différent.

- Pour être honnête avec vous Miss Kane, je suis également très intéressé par les services que vous proposez. J’ai besoin de davantage de professionnels pour assurer la sécurité des salariés et de la marchandise. Nous ne sommes jamais « trop » en sécurité.


Cette dernière phrase devait être utilisée pour la prochaine campagne de vente mais ses associés trouvaient cette réplique un peu boiteuse.

- Pouvez-vous me parler davantage de votre travail ?

Il lui offrit un sourire poli.

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Encore un rendez vous ennuyant   Dim 3 Aoû - 20:36


Encore un rendez vous ennuyant

L’odeur du café bien chaud envahit la pièce au moment même où la secrétaire de Sidney entre dans la pièce. Elle apporte deux tasses et du sucre sur un plateau, qu’elle pose juste à coté de lui. Il me donne une tasse, je la pose juste devant moi, le café est encore trop chaud pour que je le boive. Sidney est resté silencieux durant tout mon monologue, écoutant attentivement ce que je disais tout en faisant de petits hochements de tête régulier. J’en ai demandé beaucoup, mais c’est mon premier stock, donc j’ai besoin de réserve, on ne sait jamais. Après que j’ai fini de parler, il s’est accordé quelques minutes de réflexion, puis il m’a annoncée qu’une partie de la commande serait livrée dans la journée, et l’autre demain. Je suis agréablement surprise par ça, c’est très rapide comme délai, soit c’est par excès de zèle, ou alors il serait arrangé par ça. Peut être a-t-il quelque chose derrière la tête, la suite de la conversation me le dira bien. Très rapidement, il continua en me proposant de faire équipe pour le transport de la marchandise. C’est une très bonne idée qui pourrait signifier le début de notre collaboration. Et ses arguments sont valables, un convoi qui transporte des armes est une cible parfaite pour des criminels, je me sentirais mieux si je sais que les transports sont bien protégés.


« C’est effectivement une bonne idée. Je pourrais vous fournir deux équipes de cinq hommes pour escorter le convoi. Leur présence sera très dissuasive et renforcera la sécurité. Mais je tiens à vous prévenir, ils ne pourront pas arrêter à eux seuls une grosse attaque armée, ce ne sont que des gardes du corps et non des soldats lourdement armés. Leur présence ne garantira pas une sécurité absolue. »


Je précise toujours, il ne doit pas s’imaginer n’importe quoi. Et quand je vois les criminels de cette ville, je me dis que personne n’est en sécurité, même avec des gardes du corps. Les criminels sont ingénieux, intelligents et vicieux. Ce n’est pas dix gardes du corps qui vont arrêter un gang lourdement armé qui aura prévu son coup depuis un petit moment déjà. Mais la transaction va se régler aujourd’hui, et la livraison se déroulera aujourd’hui et demain, donc une attaque serait très peu probable. Mais on n’est jamais trop prudent, alors j’enverrais des gardes du corps en escorte. Et cela va renforcer le lien entre nos deux entreprises.

Une autre proposition de sa part, cette fois plus camouflé, il ne me demande rien directement mais j’arrive à le deviner. Il me dit être intéresser par mes services car il a besoin de vrai agent de sécurité, chose que je suis apte à lui fournir. Cet échange serait intéressant, des armes contre des gardes, on est tous les deux gagnants. Après, il faut voir ce qu’il me propose, mais cet idée me plait. Tout ceci me fait de la publicité en plus, son entreprise est assez importante et a réussi à s’imposer dans le milieu, malgré la concurrence. Notre accord pourrait faire parler de moi dans l’avenir. Finalement, je ne répartirais pas qu’avec des armes, mais avec une solide base pour le futur. Ca s’annonce plutôt bien.

Je reprends ma tasse, le café a eu le temps d’un peu refroidir, et j’en bois un peu, deux gorgées, pas plus. Pendant ce temps, il me demande de me parler un peu de mon agence et il ajoute même un joli sourire à la fin.



« Pour le moment, mon agence se contente de fournir des hommes qui servent de gardes du corps ou d’agent de sécurité. Ces hommes sont triés sur le volet et seuls les meilleurs sont embauchés. Pour ça, ils doivent tous avoir un casier judiciaire vierge et ils sont issus de l’armée ou des forces de l’ordre ou même de d’autres agences de sécurité privée. Cela permet d’avoir une certaine qualité dans le service et de rassurer le client. La protection est assurée 24 heures sur 24 durant toute la durée du contrat. Bien sur, vous choisissez le nombre d’homme qu’il vous faut, dans la mesure du possible. Après, si vous voulez plus d’information, il me faudra un peu plus de détail sur ce que vous voulez vraiment. »


Il va vite falloir que je recrute des gens payés pour faire de la publicité, et il faudrait qu’il m’apprenne deux ou trois trucs aussi, parce que j’ai du passer pour une débutante là. Certes, on peut me considérer comme une débutante dans le domaine parce que ça ne fait que deux semaines que j’ai commencé et que je n’ai absolument aucune expérience la dedans. Mais la communication est mon vrai point faible, et je vais devoir vite régler ce problème. M’enfin, si il n’a pas compris quelque chose, il me le dira. En attendant qu’il continue cette conversation, je reprends ma tasse de café et j’en bois une autre gorgée. Il a au moins le mérite d’être bon, c’est déjà ça.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Encore un rendez vous ennuyant   Ven 8 Aoû - 22:41




Un rendez-vous intéressant


Le but n’était pas de repousser des ennemis mais de les faire douter, de les faire renoncer. C’était une chose de dévaliser un camion sans aucune protection, s’en était une autre lorsque celle-ci était entouré de gars armés. Le temps qu’ils s’en débarrassent, la police pouvait être mise au courant plus intervenir. Ils ne prendraient pas le risque de les voir rappliquer. S’ils étaient intelligents, ils viseraient plutôt des cibles plus fragiles pour empocher leur butin rapidement et efficacement. A Gotham, il y avait la loi du plus fort mais aussi la loi du plus craint. D’ailleurs, ce Batman l’avait bien compris. Il faisait peurs à la racaille de cette ville et même s’il saluait sa bravoure, le rouquin avait le sentiment qu’il ne faisait pas assez pour les stopper. Mais ça c’était une affaire pour Spice et non pour ce bon et brave Werner.

- Ne vous en faites pas. Ma propre équipe sera là même si je ne pense pas qu’ils ont autant d’expérience que la vôtre. Les criminels de cette ville recherchent l’argent facile, un camion protégé les dissuadera suffisamment je pense.

Il but doucement son café. Le rouquin avait le visage de plus en plus marqué avec le temps, le manque de sommeil jouait sur lui un jeu farouche. Fort heureusement, les blessures de ses combats étaient assez peu visibles. Quelques ecchymoses ici et là mais rien qui ne pouvait être identifiable. Les costumes avaient du bon sur ce point. Il bailla discrètement. La jeune femme semblait visiblement très intéressée par ses propositions. Notre protagoniste n’avait pas eu besoin d’y réfléchir longtemps, celui lui semblait le plus logique et profitable pour les deux parties. Le jeune PDG était assez satisfait de la tournure que prenait ce rendez-vous. La jeune femme n’était pas très difficile à convaincre, sans doute à cause son manque d’expérience. Peu lui importait au final, seul le résultat comptait. De toute façon, il avait été correct sur ce contrat. Aucune tricherie, aucun mensonge. Juste des avantages.

- Ce que je veux, vous venez de le dire. Une protection 24 heures sur 24 par des personnes de confiance. Mes employés sont la priorité ainsi que les entrepôts qui ont déjà subi des attaques précédemment. Heureusement, j’ai pu renforcer la sécurité et il est beaucoup plus difficile d’y pénétrer, par l’entrée ou par un mur. Il se permit un petit rire en se souvenant que Firefly avait fait exploser un mur quelques mois plus tôt. Mais comme je vous l’ai dit, il était plus facile d’effrayer un groupe que de le repousser. Vos hommes armés avec mes jouets, je peux vous assurer que nous aurons tous deux un sommeil plus tranquille. Les Gothamiens aussi.

Il tendit alors sa main. Rien de mieux qu’une bonne poignée de main avant de conclure une affaire. C’était beaucoup moins impersonnel qu’une simple signature.

- Mes armes contre autant de garde du corps que vous jugerez nécessaire pour protéger plus de six cent salariés et cinq entrepôts. Deal ?

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Encore un rendez vous ennuyant   Sam 9 Aoû - 19:54


Encore un rendez vous ennuyant

Voilà déjà 45 minutes que je suis là à discuter avec lui. Bon, ce n’est pas aussi terrible que ce que je pensais, même si c’est vrai que je commence à sévèrement m’ennuyer, si on ajoute ça à la fatigue, je serais prête à m’endormir dans ce fauteuil, heureusement, le café m’aide plutôt bien à rester éveiller, et il est dans le même état que moi j’ai l’impression, j’arrive à discerner des cernes sous ses yeux, même si elles sont plutôt bien cachées. Comment occupe t il ses nuits ? Je le vois bien passer toute ses nuits dans son bureau à travailler sur je ne sais quoi. Ca lui correspond bien je trouve. En tout cas, je pense que nous allons bien conclure ce rendez vous, je n’ai rien à ajouter et lui non plus à mon avis. Je vais repartir avec les armes qui me fallait et lui aura les gardes qu’il désire, on est tout les deux gagnants. De toute façon, si le contrat n’avait pas été intéressant pour l’un de nous deux, il n’y aurait eu aucun accord au final. Heureusement, ce n’est pas le cas et je ne suis pas venue pour rien. Je ne repartirais pas de mauvaise humeur, c’est déjà ça.

Sidney me dit que son équipe sera également là et qu’aucun criminel n’osera attaquer le camion. Mais bon, quand je vois certains gangs comme celui du Joker, je me dis qui ni mes hommes, ni ceux de Sidney, ni même la police ne peut les arrêter si ils veulent vraiment les armes. Donc ce n’est pas quelques hommes en plus qui vont dissuader quoique ce soit. Mais tout va bien se passer, je n’ai aucune raison de m’inquiéter après tout. Et puis si jamais ça arriverait, Batwoman pourrait rendre une visite à ceux qui ont fais ça. Donc je vais bien dormir ce soir je pense.

Je prends une dernière fois ma tasse et je finis mon café, il était en train de refroidir, et le café refroidi, ce n’est pas vraiment mon truc. Sidney fait exactement la même chose que moi, lui non plus ne dois pas aimer le café froid. Après quelques minutes de réflexion qu’il s’est accordé à la fin de mon explication sur mon agence, il me répond que c’est exactement ce dont il a besoin. Je ne peux pas m’empêcher de sourire légèrement, surement le fait que je me sois plutôt bien débrouillé sur ce coup, enfin, je pense. Des armes contre des hommes, on dirait plus un arrangement à l’amiable entre mafieux dit comme ça, pourtant, c’est exactement l’échange que nous faisons. Et j’aurais jamais pensé un jour me retrouver à acheter des armes pour l’entreprise que j’aurais créé. Mais bon, je n’avais pas du tout imaginé ma vie comme ça, donc bon, c’est certainement un des trucs les moins fous. En tout cas, je comprends pourquoi il est si intéressé par mon agence. Apparemment, il a déjà été attaqué auparavant, ce qui est compréhensible vu ce qu’il produit. C’est alléchant pour la plupart des criminels des armes et des technologies de surveillance. Ce qui me surpris, c’est quand il a parlé d’entrer par un mur. C’est surement qu’il y en qui l’ont fais. Ce n’est pas si surprenant, on est à Gotham donc bon, des criminels qui font sautés un mur pour cambrioler un bâtiment, c’est presque normal. Il finit de parler et tend sa main au dessus de son bureau. Il me dit qu’est ce qu’on échange et rajoute un « deal » à la fin, ce qui est plus amical qu’une autre formule de politesse habituellement employé. Je tends ma main à mon tour et serre la sienne en ajoutant un sourire satisfait. On achève cette poignée de main et je me lève.



« Ca a été un plaisir d’avoir fait votre connaissance, et ce rendez vous a été très intéressant. Je vous recontacterais demain pour les gardes du corps, et je pense qu’après demain, tout sera opérationnel. J’espère que notre collaboration se passera bien. Je pense qu’il est tant pour moi de partir. A bientôt mr Werner. »


Je lui fais un dernier sourire en guise d’au revoir, et je tourne les talons. Je repasse les quatre portes qui séparent son bureau de l’accueil. Ce rendez vous a été un poil moins ennuyant que ce que je pensais, mais bon, ce n’était pas non plus super captivant. Au moins, je repars avec ce que je voulais, et avec tout un tas de boulot aussi, mais bon, faut faire avec.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Encore un rendez vous ennuyant   

Revenir en haut Aller en bas
 
Encore un rendez vous ennuyant
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Batman Legacy :: Gotham City :: Archives du Forum :: Anciens RP's-
Sauter vers: