Batman Legacy


 
AccueilRechercherGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Un simple. Pour une fois. - Christopher Frye

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Un simple. Pour une fois. - Christopher Frye   Lun 7 Juil - 0:14



DOSSIER N° : 2271 Frye Christopher 1732


Nom : Frye
Prénom : Christopher
Alias : Chris’
Sexe : Masculin
Nationalité : Américain
Base d'opération: Gotham City

Date de naissance: 18 mars 1971
Lieu de naissance: Chicago
Rhésus: B-
Orientation sexuelle : A priori Bisexuel
Situation familiale: Deux parents, son père est parti, sa mère l’a gardé, mais ce n’est pas sa mère biologique, vu que son père l’avait trompé et a donné le gosse que sa maitresse a eut, à sa mère.
Autre information: Programmeur, Civil.


Génétique du patient
Taille : 1m74
Poids : 55,3 kg
Description physique du sujet : Christopher est assez élancé comme garçon. Ne mangeant pas grand chose, et ne faisant guère de sport, son profil est donc suffisamment plaisant, si on n’aime pas les hommes musclés. C’est un gringalet. Ses cheveux sont de base bruns. Mais ça ne lui plaisait pas trop. Pas qu’il soit pour la révolution, il a juste décidé de changer de couleur, passant ainsi au blanc. Il a les yeux marrons, mais jugeant cela trop banal, pousse sa bizarrerie jusqu’au bout, portant des lentilles rouges. A croire qu’il se prend pour une souris. Sinon, ses habits sont assez classieux, pas toujours bien repassé, mais quand c’est le cas, ils sont nickels. Il a des petits yeux, un petit nez, mais un visage ovale. Sinon, ses chaussures sont assez souvent cirées. Cela l’occupe. Ses cheveux sont assez courts, forment souvent une coupe au bol, bizarrement mal coupée, et si on observe bien, on peut constater, que sa chevelure est quelque peu courbée, pas tout à fait raide. Ses cheveux sont un brin épais, mais pas trop.
Évolution notable du sujet : Il s’est teint les cheveux en blancs, et a tendance à mettre des lentilles de contact rouges. Apparemment, cela l’amuse.  



Profil psychologique
Christopher est juste quelqu’un de calme. Ce n’est pas non plus une bonne pâte qu’on peut frapper sans qu’il bronche. Si vous le frappez, il bronchera. Certes, il ne vous démontera pas la tête avec une tronçonneuse, par contre, vous saurez comprendre ce que c’est la lueur étrange qui coule dans son regard, bien trop souvent. Pas qu’il soit sociopathe, juste qu’il réfléchit toujours un peu trop, qu’il est rancunier, et borné comme une mule. Quand il a une idée en tête, il ne s’en détache jamais. Il y pense jour et nuit. Il n’abandonne jamais. Faites lui du mal. Et tel les corbeaux, il ne l’oubliera pas. Et il n’hésitera jamais à vous le faire rappeler, et à vouloir vous montrer ce que c’est de lui faire mal. Mais sinon, c’est vraiment quelqu’un de calme en toute circonstance. Pas très souriant c’est vrai. Mais redoutablement perspicace et observateur. Il n’a pas non plus un Q.I a vous couper le souffle. Il ne vas pas vous pondre une thèse, un prix nobel en deux secondes trois quart. Il est juste intelligent, c’est tout. Il n’est pas con, voilà tout. Il sait réfléchir.
Même si, comme je l’ai dit précédemment, il lui arrives de penser un peu trop. De réfléchir un peu trop loin. Chris a un esprit décidément très ouvert, mais on va dire, que parfois, il part un peu trop loin dans ses délires, et que de fait il peut parfois changer de sujet sans que vous ne parveniez à comprendre pourquoi alors que c’est juste parce que soudain il vient de faire un lien auquel vous n’aurez jamais pensé. Sinon, Chris est ni taciturne, ni bavard. Il juge quand il faut parler ou non. Parfois oui, il fait des monologues suffisamment longs pour vous foutre par terre tellement c’est long, mais tout de même. C’est rare. Et c’est seulement quand on l’embête. Sinon, il ne réponds qu’aux questions qu’on lui pose. Dans le sens, où, si vous voulez savoir, il faudra poser une question très précise, sinon, il risque d’éluder pas mals de chose, de garder pleins de zones d’ombres.
 
Il a conscience d’être né d’une alliance un peu bizarre. Sa mère ne lui a bien évidemment pas caché, mais il doit admettre qu’il s’en moque un peu. Il n’a jamais vu son père, ni sa vraie mère. Pour lui, sa seule famille, c’est sa mère. Point. Final. C’est un type assez simple, qui, ne se prend pas forcément la tête, sauf, comme je l’ai dit, quand il part dans ses histoires un peu spéciales. Un jour, on lui a dit qu’il aurait dû être détective. Il a haussé les épaules. Il a prétexte que c’était enquiquinant. Et le pense toujours.
Par contre, s’il a bien un défaut, c’est qu’il est un peu maladroit. Il tombe facilement. Il sait que cela vient de sa mère, mais ça le dérange pas trop. Enfin si. Quand il fait tomber des trucs fragiles.
Son métier de programmeur lui va bien : Il retient facilement, et est un type suffisamment logique, pour respecter les syntaxes, retenir ce qu’il a fait, percevoir assez rapidement ses erreurs s’il en fait. Puisqu’il n’est pas non plus parfait. Il n’est pas non plus un génie, de nouveau. Il sait faire de très bons programmes, meilleurs que certains autres, car sa structure mentale le lui permet, mais après voilà tout. Hacker ne le dérange pas tout, mais ça ne le botte pas non plus.
 
Ses centres d’intérêts existe tout de même. Il aime à profiter de la vie. Il n’aime pas le bruit, préférant le calme, et n’écoute que de la musique classique. Son chouchou restant Mozart, mais pour expliquer pourquoi, ça prendrait des paragraphes complets et certainement pas intéressants. Il aime tout ce qui est technique. Tout ce qui possède un rythme. Un algorithme. Une arborescence. Tout ce qui possède une structure, que l’on peut organiser. Les listes aussi. Parfois, ça le bloque, parce qu’il se fait des listes tout seul, mais tant pis. Il aime bien le mauvais temps. Ca ennui les gens, et lui ça l’arrange. Il aime changer de chemises deux fois par jour, juste comme ça. Parce que malgré son aspect organisé, qui vire parfois au perfectionnisme, il reste quelqu’un de très désordonné dans sa tête. D’ailleurs, sa maison est un vrai fouillis. Sauf quand il range. Bien sûr. Enfin, il n’a pas de maison, il a un appartement. Parce qu’il n’est pas si riche. Et qu’il juge que comme il n’a pas de famille, d’enfants, de femme ou d’homme, il n’a pas besoin de maison. Il vit très bien.
 
Il n’a pas peur de grand-chose. Son sang froid est assez étrange. Il reste très cartésien et rationnel. Il n’aime pas trop ressortir sa culture, mais aime à apprendre les faits sociologiques, ou psychologiques. Même si au fond ce sont des sciences floues, il les trouve redoutablement organisées.
 
Bref, Christopher est un type simple. Voilà tout.



Antécédents et suivi du patient
Ton fils a voulu d’abord se faire engager par un cirque. Tu sais, ton fils, celui dont tu préfères oublier le nom. Celui que tu ne désires pas reconnaître, alors qu’au fond, ce n’est pas de ma faute s’il est né, c’est celle de cette poule qui caquetait autour de toi, te faisant faire un cocorico qui me striait les oreilles et qui a fait que l’on s’est séparé.
Ton fils a bien grandi, depuis que tu ne l’as pas vu. Il a changé aussi. Il ne te ressemble pas, et je ne sais pas s’il ressemble à la poule, mais au moins, aucun de vous deux ne s’occupe de lui, et ainsi, il n’est qu’à moi. Tu me crieras que je suis une mère castratrice, mais n’est ce pas mieux qu’être un père absent ? Au moins, avec moi il me sourit, il sait que si jamais il tombe par terre, il y aura toujours quelqu’un pour lui coller un pansement sur le genou. Tu n’était pas là, lors de ses premières chutes à vélo. Tu n’étais pas là non plus quand il a sauté d’une balançoire. Ce n’est pas toi qui l’as emmené à l’hôpital suite à cette chute, qui a provoqué une fracture à son bras gauche.
Tu passais sûrement ton temps à caqueter dans ton poulailler. Pendant que moi je me tuais à le surveiller la nuit, voir s’il ne tombait pas du lit, voir si son bras restait bien en place.
 
Ton fils a toujours été une merveilleuse personne. Contrairement à son père, et heureusement. Il me donne des nouvelles de lui, et ne m’a jamais ramené un bébé qu’il a eut d’une inconnue si maquillé qu’on dirait un clown. D’accord, il a toujours aimé faire le clown, mais au moins, lui me faisait sourire. J’ai assisté à ses anniversaires, ses fêtes qu’il partageait avec ses amis. Bien sûr qu’il a fait des énormes gaffes qui lui ont valu des fessés, mais c’était mieux que la claque que tu t’es pris, qui m’a fait aussi mal qu’à ta joue. Mais je suis sûr que toi, tu as déjà oublié ce jour là, où, dans tes bras se trouvait mon petit Christopher.
C’est devenu un petit malin, il a toujours été brillant, extrêmement observateur, mais étrangement naïf. Je me rappelle, un soir, il est rentré, en me disant que son prof était allé dans la jungle. Ce n’était qu’une blague, mais crois moi, il y croyait comme on pense que le père noël descendra de la cheminé le jour de noël.
 
Ton fils sera toujours mieux que toi. Je me rappelle, quand tu me racontais que tu avais raté tes études. Au moins lui, excellait non seulement en sport, mais aussi dans d’autres matières. Il n’a jamais été bon en maths, et je ne lui en veux pas, la géométrie c'est difficile et il doit sûrement tenir cela de moi, même si ce n’est qu’au niveau spirituel. Mon sang ne coule pas dans mes veines, mais les miracles de la vie on fait qu’il me ressemble énormément. Et devine quoi, bien sûr, il est aussi maladroit que moi. Brillant mais déséquilibré. Tu te moquais toujours, quand je tombais. Le jour où je t’ai vu partir, je te rappelle, que c’est toi qui est tombé. A cause de mon croche pied, c’est vrai. Ne dis pas que c’était immature. C’était beaucoup moins puéril que ramener un bébé à une femme que l’on délaisse. D’ailleurs, par chance, ton fils a toujours été humble. Lui au moins ne s’est jamais vanté qu’il tabassait ses petits camarades au lycée. Il me racontait qu’il avait toute une petite bande, et crois moi, ils en ont fait des choses. Ils n’étaient pas parfaits, et un jour, je suis même allé chez le proviseur, mais regarde, c’est toujours mieux que d’avoir été viré.
 
Ton fils, car c’est bien le tien, a quand même décidé de choisir la même voie que toi. Quand je l’ai vu partir à l’université d’informatique. Programmeur, tu te rends compte. C’est ce qu’il voulait faire. Ah oui, pour le coup du cirque, c’était juste pour attirer ton attention. Bien que ça soit un vrai petit acrobate. Il aime ça. Il a toujours aimé les trapèzes dans les cirques. Mais lui aime surtout le calme. Heureusement qu’il ne vit pas avec toi, je l’imagine déjà devoir supporter les disputes éventuelles avec ta poulette qui caquetais déjà trop fort à l’époque. Mais en fait, je suis sûr, que depuis longtemps tu as changé d’animal de basse cour. Peut-être même que tu es avec une vache. Cela me ferait rire, tu ne peux pas t’imaginer. Ton fils n’aime pas les vaches, il me l’a dit. Lui il a toujours préféré les lions, pour leur façon d’être. Pourtant, les lions sont mauvais, je trouve. J’ai toujours préféré les mouches. J’aurais aimé en être une, pour venir te bzzter la nuit. Te réveiller. Et mourir heureuse de t’avoir au moins ennuyé quelques instants. Ton fils est doué, pour écraser les mouches.
 
Ton fils, c’est quelqu’un de bien. Enfin je le pense. C’est vrai, il ne viens plus trop me rendre visite, il a grandi tu sais, il a déménagé aussi. Mais je sais qu’il est devenu quelqu’un de bien. Puis ton fils, c’est le mien. Et ça, rien ne pourra me le retirer. Et sûrement pas un père de pacotille qui je l’espère, est depuis longtemps trépassé sous les roues d’une voiture. Ton fils a une voiture. C’est tout ce que je sais, avec le fait qu’il est devenu un programmeur assez doué pour avoir du travail. Il est malin. Comme sa mère. Moi, bien sûr. Maladroit. Toujours. Mais tellement perspicace. Au moins, je suis sûr que si tu rencontres ton fils, il te reconnaîtra.
J’espère que ce jour là, tu te verras castré. C’est ce que je lui ai dit de faire, au cas où que le destin se foute de nous.
 
Mon fils, ce ne sera jamais ce que tu étais. Et ça, c’est ma plus grande victoire.



Behind the screen
Information(s) importante(s) : Je suis un koala. ….. …. Il faut dire d’autres trucs ? Oké. J’aime la mayonnaise.
Un surnom ? Le Koala Volant. En ce moment je me fais aussi appelé Personne (en hommage à celui qui creva l’oeil de Polyphème)
Nom de l’avatar : Docteur Frost du webcomic coréen Doctor Frost.
Lien éventuel avec un joueur déjà présent : Je connais le Joker qui m’a amené ici (enfin qui postait des liens du forum un peu partout sur FB…) et Harper Row que j’ai emmené ici (enfin non c’est le Joker qui l’a amené ici mais vous comprenez…comment ça non ?)
Disponibilité pour poster ? Approximativement disponible pour un ou deux rps.

Comment as-tu connu le forum ? Facebook. Non sérieusement, il était partout !
Code du Règlement :
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Un simple. Pour une fois. - Christopher Frye   Lun 7 Juil - 10:32

Bienvenue à toi :D
Magnifique présentation à laquelle je donne un beau "+1" :)
Il ne te reste plus que l'aval d'un autre +1 et tu seras officiellement validé.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Un simple. Pour une fois. - Christopher Frye   Lun 7 Juil - 11:58

Bienvenue, belle fiche !
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Un simple. Pour une fois. - Christopher Frye   Lun 7 Juil - 12:11

Bienvenue parmi cher Koala volant ! \o/
Jolie fiche, j'aime beaucoup l'aspect de l'histoire. J'te souhaite de passer de bons moments en notre compagnie ! ^^
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Un simple. Pour une fois. - Christopher Frye   Lun 7 Juil - 16:06

Très belle présentation qui vaut une validation !
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Un simple. Pour une fois. - Christopher Frye   

Revenir en haut Aller en bas
 
Un simple. Pour une fois. - Christopher Frye
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Batman Legacy :: Gotham City :: Archives du Forum :: Anciennes Présentations-
Sauter vers: