Batman Legacy


 
AccueilRechercherGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 La chute du Batman - Part I [PV]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: La chute du Batman - Part I [PV]   Jeu 3 Juil - 21:26

- Manoir Wayne -


A cet heure, tout le personnel qui m'aide dans le manoir est parti, et Monsieur Grayson est parti se coucher malgré son irrésistible envie d'accompagner une nouvelle fois Monsieur Wayne dans ses sorties nocturnes. Cependant, Batman a cette fois refusé, affirmant que c'est une mission bien trop dangereuse pour lui. Je suis actuellement dans la Batcave, comme pratiquement à chaque nuit en ce moment, Monsieur Wayne partant inspirer la peur chez les malfrats de Gotham tous les jours à présent, le taux de criminalité ne semblant pas vouloir diminuer malheureusement. Même si cela fait plusieurs mois maintenant que Batman parcourt les rues de Gotham, je reste toujours en contact permanent avec lui, m'assurant que tout va bien et qu'il n'est pas en danger de mort, voulant tenir coûte que coûte la promesse que j'avais faite sur la tombe de ses parents et à mon père il y a fort longtemps maintenant. J'allume l'ordinateur qui, malgré les nombreuses innovations installées par Monsieur Fox pour en faire un ordinateur en avance sur son temps, reste très lent. Une fois allumé, j'ouvre deux programmes sur la machine : un pour voir le signal GPS de Monsieur Wayne dans la ville de Gotham et qui donne également le signalement thermique de chacun des individus, et un autre permettant le contact audio avec lui. Je profite de son rapide passage par les bureaux du GCPD pour tester les différents paramètres qui j'ai appris assez rapidement à utiliser. Tous les programmes sont ok, et le contact est excellent avec Monsieur Wayne, comme toujours. Je ne prends pas la peine de mettre un casque, personne ne pouvant entendre quoi que ce soit en dehors de la Batcave en raison de sa position en profondeur dans le sol par rapport au manoir. Je laisse Batman volé directement vers les Dixon Docks, en profitant pour réparer les batarangs cassés et récupérés par Monsieur Wayne après ces combats contre les malfrats de Gotham, quand il en avait bien sûr la possibilité de le faire. A son signal d'arrivé dans les Dixon Docks, je me reconcentre sur les signalements thermiques qui indiquent aucune présence autour de Batman, ceci étant sûrement dû à la GCPD qui avait sécurisé la zone. Je laisse Batman prendre un des nombreux poissons contaminés, quand j'entendis des paroles assez fortes au loin. Je reste silencieux comme Monsieur Wayne qui décide finalement d'aller voir ce qu'il se passe. Je l'entends monter sur un toit, et peut apercevoir de nombreuses signatures thermiques signalant une réunion de nombreuses personnes. Au vu de leurs discours, cela semble être des malfrats. J'observe Batman bougeant discrètement sur le toit, alors que Monsieur Wayne lance un contact vidéo pour me permettre de prendre des captures d'écran des personnages, ce que je fais de manière efficace.

«  Capture d'écran réalisé, Monsieur. Si vous tentez d'intervenir, sachez qu'une personne est juste sous vos pieds »

A peine ces mots prononcés que j'entends un bruit sourd d'une personne tombant sur le sol. Je souris, Batman ayant décidé d'intervenir. Un gros silence se fait pendant quelques instants, et je peux entendre une autre personne. Mon visage se fige de peur, puisque je reconnais cette voix que j'ai déjà entendu dans le passé : c'était celle du Joker. Je reste silencieux pour entendre la suite des événements, quand tout à coup, un gros bruit se fait entendre et je n'entends plus rien de ce qu'il se passe pour Batman.

«  Partez immédiatement d'ici Monsieur. C'est trop dangereux pour qu'une personne combatte seul, même vous. Rentrez immédiatement au Manoir, et analysez ce poisson! »

J'ai haussé la voix, mais je ne reçoit aucune réponse. Je me lève de ma chaise et va chercher une feuille de papier avant de regarder ma montre pour noter « Perte du contact Audio - 23h02 » comme me l'avez demandé Monsieur Wayne au cas où les choses ne se passaient pas correctement. Je vois cependant le signal GPS de Batman qui bouge et je reste là, à retenir mon souffle pendant de longues minutes. Je le vois repousser de nombreux malfrats, quand tout à coup, le point représentant Monsieur Wayne ne bouge plus, au centre du hangar d'après ce que je peux voir. J'essaye malgré tout de parler, espérant une réponse de Batman qui ne vient toujours pas. Tout à coup, le signal GPS disparaît, tout comme le signalement thermique. Je regarde une nouvelle fois ma montre pour noter sur la feuille de papier « Perte des signaux thermiques et GPS – 23h24 ». Je ferme les logiciels avant de remonter d'une marche très rapide vers le manoir. Je me dirige vers la chambre de Monsieur Grayson que je réveille assez brusquement, à cause de mon état de stress

« Monsieur, levez-vous, j'ai besoin de vous immédiatement en tant que Robin. J'ai perdu tout contact avec Monsieur Wayne il y a exactement 3 minutes, et j'ai besoin de vous pour savoir ce qu'il se passe. Rejoignez-moi immédiatement dans la Batcave »

Je tourne les talons et va rapidement dans la cuisine pour prendre quelques céréales, histoire que Monsieur Grayson ne parte pas le ventre vide pour sa mission. Je retourne ensuite dans la Batcave où Monsieur Grayson est déjà présent, et en tenue de Robin. Je lui donne le bol de céréales sans un mot, avec le regard tendu au vue de la situation. Je n'aime pas trop envoyé Monsieur Grayson seul sur le terrain, mais je n'ai pas le choix au vue de la situation. Je prends deux petites puces. J'en met une à l'intérieur du masque de Monsieur Grayson, au niveau de son oreille, alors que je place l'autre dans le R de sa ceinture.

« Vous allez partir vers Dixon Docks dans quelques minutes. C'est là-bas que j'ai perdu le signal GPS de Monsieur Wayne la dernière fois il y a environ 35 minutes maintenant. Nous allons peut-être perdre un peu de temps, mais je dois tout vous expliquer. Ce que vous ne savez pas, et c'est pour cela que j'étais un peu énervé quand vous avez préféré stopper un criminel au lieu d'aller à l'école, c'est que je suis toujours en contact avec Monsieur Wayne pendant ses sorties nocturnes, qu'il soit seul ou avec vous. Les puces que je viens de vous mettre ont été confectionné par Monsieur Fox, et me permettent d'avoir votre signalement thermique et votre signalement GPS ainsi que de toutes les personnes à proximité de vous, mais surtout d'avoir un contact audio avec vous. Pendant que vous serez à la recherche de Monsieur Wayne là-bas, je veux que vous m'écoutiez et que vous fassiez tout ce que je vous dis de faire. Normalement, le contact audio devrait fonctionner, mais je vous demande quand même de vérifier que cela marche bien une fois là-bas. Vous vous mettre sur un toit à proximité des Dixon Docks et à l'abri des regards et vous direz « L'enfant chauve-souris est toujours à la recherche de son père », et je vous répondrez. Si vous ne recevez aucune réponse de ma part, vous rentrerez immédiatement au manoir et nous corrigerons cela. Il est maintenant 00h10, et vous prendrez 20 minutes pour arriver là-bas. Nous avons déjà perdu beaucoup de temps, alors partez immédiatement, en espérant que l'on puisse retrouver Monsieur Wayne »
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: La chute du Batman - Part I [PV]   Dim 13 Juil - 22:38

J'enrage. Mon bras est rétablis depuis presque une semaine et Bruce refuse encore de m'emmener avec lui en mission. Comme si j'étais un petit oiseau blessé qu'il faut protéger ! Non mais. Je suis Robin, j'ai déjà fait plusieurs missions solo et toutes réussies ! ... Sauf une. Mais on ne peut pas me juger sur ma seule et unique erreur. C'est trop injuste. En plus, lui et Alfred me connaissent si mal. Ils croient que je vais docilement aller me coucher sans rien tenter. C'est plus difficile que ça de me garder en cage. J'ai enfilé mon costume de Robin dès mon arrivée dans ma chambre. C'est le modèle rouge et noir, mon préféré, dont je garde un exemplaire dans mon placard bien dissimulé sous un pull. Et là, j'enfonce sous les couvertures quelques coussins pour créer l'illusion que je suis dans mon lit à quiconque passera sa tête dans le cadre de ma porte. Enfin, si cette personne n'allume pas les lumières et ne regarde pas de trop près. De toute manière, Alfred sera sûrement trop occupé à diriger Bruce pour venir me voir dans la chambre. Je n'ai donc pas à m'inquiéter. Je plonge la pièce dans l'obscurité et m'approche de la fenêtre. Mais je fige. Des pas ! Dans l'escalier ! Rapidement, je me glisse sous les couvertures et arrache mon masque que je garde dans ma main. J'ai à peine le temps de fermer les paupières que mon majordome préféré débarque avec grand fracas dans la salle. Il me secoue, ça me surprend. C'est rare de le voir perdre le contrôle le Alfred. Je me redresse, la couverture jusqu'au menton histoire de cacher mon costume. Je prends une voix que je veux fatigué. Ça paie de prendre des cours de théâtre, surtout pour se sortir des situations hasardeuses comme celle-ci.

- Alfred ? Qu'est-ce qui se... passe ?

Il ne me répond pas et m'ordonne carrément de me rendre à la Bat-cave et de me costumer. Il ne sait pas que j'ai déjà remplie la moitié du contrat. Heureusement pour moi, il ne m'attend pas et descend l'escalier en trombe. Rassuré, je me remet sur pieds, enfile mon masque et descend à mon tour. J'atteint la bat-cave et observe les écrans d'ordinateur. Je remarque ce qu'a écrit Alfred à propos des pertes de communication avec Bruce. Je perd mon sourire amusé. Ça n'a rien d'amusant finalement. Même que je suis plutôt inquiet. De mon point de vue, le Batman est invincible. Plus que ça, il est inébranlable et personne ne peut seulement le blesser. Savoir qu'il est en péril et qu'il a besoin de moi pour lui sauver la mise... c'est quand même stressant. Mon estomac se noue instantanément. En même temps, je panique sûrement pour rien. Bruce n'est pas le genre d'homme qu'on surprend facilement, il ne tombe pas dans les pièges stupides ( contrairement à moi avec Slade ). Je me dis que c'est sûrement son mouchard qui a disjoncté et qu'on en rira tout à l'heure. Je sais pas pourquoi mais ça n'arrive pas à me rassurer. Finalement, le majordome débarque à son tour dans le quartier général de la chauve-souris. Il me laisse tomber un bol de céréales entre les mains. Je le regarde bêtement en restant immobile... le bol je veux dire. Je n'ai vraiment pas faim. Mon estomac est tellement noué que rien ne pourrait passer même si c'était le meilleur chocolat de la ville. Je laisse Alfie m'accrocher des puces sur le costume et le masque. Je reste silencieux, je sais c'est inhabituel. Pour une fois dans ma vie, j'ai pas envie de l'ouvrir. J'écoute plutôt l'exposé du majordome qui me donne toutes les informations nécessaires à ma mission de '' sauvetage ''. Je dépose le bol de céréales et saute sur la moto. La bat mobile n'est pas disponible. Dommage, j'aurais bien aimé la conduire pour une fois. Je démarre et fonce tout droit vers les docks.

C'est bizarre, c'est ma première mission en tant que Robin depuis que je me suis fait brisé l'os du bras. Et le hasard a décidé que ce serait justement à l'endroit où l'incident s'est produit que je me rends. Je stationne la bécane à l'entrée des docks, derrière un buisson. L’utilises mon grappin pour grimper sur le toit d'un hangar. Je pique une course, saute à quelques reprises. Je sais bien que la situation est grave mais être en costume à nouveau, ça me rend le cœur beaucoup plus léger. Près du fleuve, je m'arrête sur un bâtiment et m’accroupis. Je me racle la gorge et chuchote:

- L'enfant chauve-souris est toujours à la recherche de son père

Et j'éclate de rire. Bon ok, je sais que ça ne fait pas très mature mais franchement. Cette phrase... je n'arrive même pas à me la réciter en tête sans avoir un fou rire.

- Excuse moi Alfie. Je reprends mon sérieux.

Je passe en vision thermique et sonde l'endroit du regard. Y'a pas grand chose. Mis à part une personne plutôt louche qui est elle aussi sur un perchoir. Je décide d'aller voir de qui il s'agit. J'active le grappin et me glisse silencieusement près de cette personne. Sans vision thermique, je reconnais les formes d'une femme. Elle n'a pas vraiment l'air d'être une méchante. Mais je reste sur mes gardes. Sait-on jamais, elle pourrait être une sentinelle.

- Ne vous retournez pas ! Qui êtes-vous et que faites vous là ?

J'essaie de prendre le même ton que Batman. Je me trouve pas mal. Manque plus que la puberté et je vais exceller dans mon imitation de la chauve-souris.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: La chute du Batman - Part I [PV]   Ven 18 Juil - 1:36


La chute du Batman - Part I

D'un mouvement circulaire presque gracieux, le tout en courbant l'échine dans une similirévérence, la Chasseresse venait d'envoyer à l'aide de son bâton de combat, une attaque circulaire si violente dans les genoux de son adversaire, qu'un craquement sinistre lui indiqua qu'elle avait probablement brisé quelques os. Le Tibia et fibula, elle espérait. Fracture délicate et difficile à soigner. Le genre qui fait diablement souffrir et qui oblige à rester enfermée dans une piaule sans même pouvoir marcher avec des béquilles. C'est tout ce qu'il méritait. Impériale et victorieuse, elle se tient devant le Malfrat dans une posture pleine de suffisance, le snobant d'un air mauvais tandis que l'homme gémissait au sol. Lui au moins, on ne le prendra jamais plus à essayer de voler quoi que ce soit, à qui que ce soit. Elle ourle ses lèvres couvertes d'une couche de mauve foncé, et elle guide son index jusqu'à la commissure de celles-ci en cambrant la hanche et en levant les yeux au ciel, pensive.
« Qu'est-ce que je vais bien pouvoir faire de toi, Trésor... » susurre-t-elle en s'approchant finalement pour venir écraser sa botte caparaçonnée sur l’intérieur de la cuisse de sa victime, non loin de son service trois-pièces. De quoi lui faire assez peur et le tenir en garde. « Je pourrais te défoncer la face à coup de poing... tu sais qu'on peut avaler un demi-litre de son propre sang avant de commencer à être malade ? » ricane-t-elle, le regard brillant derrière son masque démontrant à sa proie à quel point Helena pouvait être sérieuse... et dingue.

" Non non... je peux te donner des infos ! "

Elle plisse les yeux, et vient s'installer à califourchon sur lui, tirant de sa ceinture une petite lame qu'elle glisse sous la gorge du criminel. Mauvaise comme une teigne, elle laisse le fil coupant entamer sa peau, sans pour autant l'égorger franchement. Il faut éviter de faire du sale boulot, lui avait-on conseillé, aussi se tiendrait-elle à ça. Pas trop de violence. Juste ce qu'il faut pour s'amuser.

" Il faut... il faut me croire... je sais des trucs... le Joker... il regroupe les gens comme moi... j'y étais, à sa réunion. J'te l'jure. Il a... il a tué le Batman ! "

Si la Huntress ne s'intéresse pas, en général, aux affaires des autres justiciers, elle doit admettre que l'annonce lui fait tout de même un choc. Sans être une fan inconditionnelle de la chauve-souris, elle devait avouer que les interventions de ce dernier ne laissaient personne indifférant. Il faisait peur. À un point tel que le crime organisé de toute la ville craignait son apparition. Batman... tué par le Joker... la nouvelle avait de quoi lui faire froid dans le dos, et dans sa colère, elle se surprit à chercher à enfoncer plus profondément sa lame dans sa gorge. Pas qu'elle appréciait le Batman. Juste qu'elle haïssait tant le crime qu'une maigre victoire de la part d'une de ses figures de proue lui donnait envie de tout détruire dans les parages.

" Tu mens, tu veux vraiment que je t'écorche vif, vermine ! "

" Nan, j'te jure ! Il l'a tué sur les quais... Dixon Dock. Il a laissé des hommes à lui en patrouille pendant qu'il prépare sa réunion à l'aciérie Sionis. Il recrute une armée et... et je crois que la mort du Batman c'est sa pub ! "

Elle est tentée par l'idée de le saigner ici, comme un pourceau, mais elle retint sa rage, et se contenta de cogner l'homme de sa main non armée. Une fois, deux fois, trois, cinq, dix peut-être. Quand son visage n'est plus qu'un morceau de steak sanguinolent, elle le relâche et se relève, furieuse. Il faut qu'elle aille voir ça d'elle même. Direction les Docks. C'est là bas qu'elle aura d'autres informations. Elle abandonne le type en miettes, vivant mais en sale état, et d'un pas assuré, s'en vient escalader une échelle de service pour regagner les toits de la ville. Par les hauteurs, elle ira bien plus vite à rejoindre les Docks.
La chose est faite en quelques dizaines de minutes. Elle se perche alors sur les hauteurs, s'aidant d'un petit promontoire qui lui sert de perchoir pour dominer d'en haut la vue des alentours. Et elle observe, cape au vent, ce qui se trame en contrebas. Elle voit, entre les entrepôts qu'il y a un peu de mouvements. Et pour un soir, il y a bien trop de voitures garées un peu partout pour que ce soit normal. Quelques portails ont été forcés pour permettre l'accès et plusieurs hangars sont allumés ce qui est loin d'être normal. Des criminels en plein larcin se contenteraient de lampe de poche. Mais non, eux n'ont visiblement pas peur d'être pris la main dans le sac. La jeune Bertinelli sent un frisson traverser son échine. Et si Batman était réellement mort ? Ce serait une raison suffisante pour que ces criminels n'aient plus peur de rien, après tout.
Trêve de réflexion, des bruits lointains attirent son attention. Elle ne bouge pas, mais reste en alerte, jusqu'à ce qu'une voix s'élève dans son dos. Ne pas se retourner, lui ordonne-t-on. Elle s'arme d'un sourire en coin, et secoue la tête de droite à gauche. Elle, Helena Bertinelli écouterait une formulation impérative venue de la bouche d'un homme ? Plutôt mourir. Elle se redresse lentement, campée sur ses jambes, et tourne les talons.

" Décidément, c'est un vrai bal masqué cet endroit. " se contente-t-elle de lancer au jeune homme qui lui fait face. Un autre de ces justiciers qui lui est inconnu pour l'instant. Elle se contente de faire tournoyer son Bô, et le tient finalement sous son bras, dans une posture diplomate. Elle ne compte pas se battre avec lui, mais ce n'est pas pour autant qu'elle se montrera sympathique. Dans son esprit, celui qui lui fait face est un autre de ces jeunes imitateurs qui cherche à croiser le Batman... " Sans vouloir briser tes rêves... c'est pas ce soir que tu risques de montrer ton beau costume à Batman... il paraît qu'il est mort. " lance-t-elle avec une certaine désinvolture qui  cache mal la froide colère qui l'anime. Elle-même n'arrive pas à admettre les paroles du criminel à qui elle avait fait cracher le morceau.
" Maintenant, si tu veux bien m'excuser, j'ai des fesses botter... "
Elle allait bien croiser quelques vauriens à démolir pour se passer les nerfs, non ?    
 

mocking jay.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: La chute du Batman - Part I [PV]   Dim 31 Aoû - 1:09

( JE SUIS TELLEMENT DÉSOLÉE DU RETARD LÀ JE SUIS DE RETOUR SORREY )

Je toise l'inconnue et ignore sa remarque sarcastique. Elle a de la répartie, c'est tout à son honneur. J'aime les personnes dans ce genre, qui n'ont pas la langue dans leur poche, c'est agréable. Malheureusement, la situation ne se prête pas à la prise de connaissance. L'endroit est beaucoup trop dangereux pour une néophyte dans son genre, je ne peux pas lui permettre de rester. Je l'écoute tout de même et je vais sûrement l'interroger un peu. Elle est sur les lieux depuis plus longtemps que moi, elle en sait peut-être plus que Alfred. Mais ce qu'elle me dit me prend de court. Batman, mort? Ça me fait sursauter mais... sans plus. Il est impossible d'imaginer la mort de Bruce. Il est trop fort, trop alerte. Et puis, ce n'est pas la première fois que j'entends ça. Les criminels se vantent souvent d'avoir réussi à descendre LE Batman. Même si ça ne fait pas longtemps que le justicier a fait son apparition à Gotham, il est déjà établi que de tuer Batman équivaudrait à devenir le plus puissant de tout les criminels de la ville. Ah, c'est beau la popularité. N'empêche, je ne suis pas stupide. Je sais que Batman peut faire des erreurs, il est humain et un jour viendra où comme tout le monde, il mourra. Mais ce jour n'est pas aujourd'hui. Mon instinct me dit que mon tuteur est encore en vie à quelques part tout près d'ici. J'imagine même mal le Joker commettre l'acte. Il en a déjà eu l'occasion et j'ai l'impression que le clown tiens autant à Batman que moi. Peut-être même plus. Autant il tuerait n'importe quelle autre personne sans même y penser, autant il tuerait une partie de lui-même en exterminant son nemesis. Enfin, c'est l'idée que je me fais du Joker. Je me trompes peut-être, qui sait. Peut-être même que Bruce est vraiment mort. Ça ne change rien à ma mission, je dois le retrouver. Les sentiments n'ont aucunement leur place dans ces circonstances. Dans mon oreillette, Alfred pousse un petit hoquet étouffé. Lui, ça l'a sonné. J'aimerais le rassurer mais j'y renonce en voyant le regard pleins de défis de l'inconnue. Je préfères m'adresser à elle. Ça donnera un peu de temps à mon majordome préféré pour se remettre de ses émotions. Je fais fi des remarques narquoises qu'elle m'a lancée à propos de mon éventuelle appartenance au fan-club de Batman. Je m'adoucis pourtant beaucoup de tout à l'heure. Sans sourire, je ne la considère plus comme une menace. Je vois bien qu'elle n'a pas d'intentions hostiles envers moi. Sinon, nous ne serions pas là à discuter.

-Tu as vu quelque chose de suspect sur les docks?

Alfred parle. Il a fait quelques recherches sur l'inconnue masquée en face de moi. Je baisse la tête et appui sur l'oreillette pour mieux entendre. Mais les informations sont sans importance. Il me conseille de ne pas me frotter à elle, qu'elle est dangereuse même si elle se bat supposément dans le même camps que nous. J'écoute en fixant l'objet du monologue de Alfred. Il paraît qu'elle serait soupçonnée de meurtres. Manquait plus qu'une enragée dangereuse pour couronner cette mission de sauvetage. C'est justement ce dont j'avais besoin. Je me mords les lèvres, irrité. J'aimerais bien lui dire de dégager mais je ne souhaite pas m'attirer ses foudres. J'aimerais mieux réserver mon énergie pour les sbires du Joker. Surtout que mon bras m'élance encore, malgré les bons soins que mon majordome préféré m'a prodigué. Je décide donc de ne rien faire. Si elle me gêne, je n'aurai qu'à la ligoter et la laisser dans un coin de ruelle. Si elle peut buter quelques gars pour moi, tant mieux. Je n'ai franchement pas le temps de m'en préoccuper. Et de toute manière, à entendre Alfred, cette fille peut très bien se débrouiller toute seule. Je m'approche donc du bord du toit et observe les environs en attendant les instructions d'Alfred qui doit en ce moment même analyser les environs à la recherches d'un signal de la ceinture de Batman. Je reste immobile, aux aguets. Sans non plus négliger mes arrières, cette inconnue est tout de même soupçonnée de meurtres, c'est pas rien. Peut-être qu'un jour j'aurai à l'affronter, qui sait, à l'arrêter. Elle est sûrement du même genre que Catwoman, à jongler entre les deux camps. Quoique un vol de statuette dans un musée me semble beaucoup moins alarmant qu'un meurtre, sans vouloir minimiser la gravité des cambriolages... il faut quand même être logique. La voix de Alfred se fait entendre de nouveau. Il a enfin trouvé une piste. Des clowns déambulent à la sortie d'un hangar. Ils sont une quinzaine. M'ouais... c'est quand même beaucoup pour moi tout seul. Mais je peux m'en sortir. J'ai la foi. Il faut juste que j’utilise ma jugeote et ça devrait bien aller. De toute façon, ces simples voyous sans envergure ne se sont sûrement jamais vraiment battu de leurs vies. Mais une nouvelle information fournie par Alfred me freine dans mon mouvement:les sbires ne sont pas seuls. Avec eux, '' Tom le Rouge '', un colosse connu des bases de données de la Bat-Cave et que Alfred me décrit comme étant un gros morceau au corps à corps. Mais il est aussi plus susceptible de savoir où se trouve Bruce que ses petits copains. Je ne vais pas pouvoir les affronter seul. Je me tourne vers Huntress. C'est gênant. Moi qui voulait l'exclure du plan... je n'ai pas d'autres choix.

-Écoutes, il y a une bande de clowns armés d'armes blanches à environ vingt mètres d'ici. Ils viennent de sortir d'un hangar. Je crois que leur leader en a à nous apprendre sur l'enlèvement de Batman. Peux-tu m'aider à les mettre hors d'état de nuire?

Je garde le contrôle de ma voix et je ne rougis pas. Je suis fiers de moi.

-Je m'appelle Robin, je travaille avec Batman, si ça peut te rassurer. Mais une quinzaine de gars, plus un qui ressemble à un titan, je ne peux pas les vaincre seul. J'ai besoin de toi. Si Batman est encore vivant, ce n'est peut-être pas pour longtemps. Il n'y a pas une seconde à perdre.

Je la laisse avec un regard appuyé avant de sauter dans le vide. J’utilise mon grappin pour me balancer jusqu'à un hangar plus près de mon objectif. Je fais quelques flips pour garder de l'altitude et ne pas avoir à actionner mon grappin à plusieurs reprises. Il vaut mieux rester discret et faire le moins de bruit possible. Je vois enfin la bande de clowns. J'attends ma potentielle alliée et en profites pour regarder autour de moi. Il y a des boîtes suspendues en l'air. Je pourrais les faire tomber sur eux, comme dans les dessins animés. Par contre, il y a un risque que le bruit alarme d'autres malfrats et en faisant tomber ces boîtes, je divulgue automatiquement ma position. Mmm... Lorsque l'inconnue masquée me rejoint, je lui désigne la quinzaine de clowns qui rigolent en bas de nous. Je chuchote.

-Le gros, il faut le garder conscient. Il doit avoir des infos. Attends mon signal avant d'y aller...

Il faut que je trouve un plan! Merde.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: La chute du Batman - Part I [PV]   Mar 2 Sep - 13:52


La chute du Batman - Part I

Oisive et immobile, la Chasseresse observe le jeunot capé avec un air profondément curieux. Elle se demande qui il est en réalité. Un gosse d'après elle, mais un gosse qui n'a visiblement pas peur d'être où il est. C'est le plus étonnant à ses yeux, en fait. Elle incline la tête, songeuse, et le laisse converser avec Dieu sait qui sans intervenir, préférant et de loin détourner les yeux pour finalement observer les alentours. En contrebas, dans l'entrepôt un peu plus loin, quelques lueurs de lampes torches s'agitent et s'éteignent bien vite. Elle devine aisément qu'un groupe d'abrutis se trouve là dedans, et que l'un d'eux venait d'allumer une lampe avant d'être copieusement corrigé par un autre. Ils sont là incognito, ce qui pousse Hélèna à vouloir leur rendre une petite visite de convenance. Le genre de visite qu'un criminel ne vit qu'une fois. Il y perdrait des dents, de la peau, et du sang. Tout ce que Huntress aime, en somme.

Derrière, le jeunot capé semble en avoir terminé avec son mystérieux interlocuteur, et s'adresse cette fois directement à elle. Elle tourne la tête vers lui, et la secoue de haut en bas, en désignant finalement d'un bref et nonchalant mouvement de main, l'endroit qu'elle-même venait de repérer. Leurs informations concordaient, pour le coup. Et la phrase du garçon se solde par une demande que la Chasseresse hésite à accepter. Elle ne fait pas équipe en général. Elle se sait insupportable. Ses alliés ont en général autant envie de la frapper que de cogner les criminels. La faute à sa verve trop vive, probablement.

Le temps qu'elle pèse le pour et le contre de la proposition, l'inconnu se présente. Robin. Et il travaillerait avec le Batman ? Voilà qui était intéressant et... inquiétant aussi. Elle ferma un instant les yeux, et finit par se laisser à son tour tomber dans le vide, avant d'envoyer son grappin sur l'immeuble d'en face et de se laisser emporter par ce dernier. Elle ne tarde donc pas à rejoindre le mini-Batman et l'observe en biais un moment, avant de lancer ses iris bleus électriques vers la bande de truands qui jouait en bas.

" Tu travailles vraiment avec le Batman ? "

Arqua un sourcil sous son masque, elle darda sur lui un regard vraiment curieux et intrigué. Il était bien jeune pour qu'on se risque à le lancer à la poursuite de criminels endurcis et dangereux. Le gosse devait rouler sa bille dans le domaine, songeait Hélèna dont le regard s'était planté sur le groupe de brigands qui se tenaient en bas.

" Désolée d'avoir été désagréable... Si ça se trouve, il est pas mort. " Souffla-t-elle tout de même à l'attention de Robin. Ce dont elle était certaine, c'est que l'homme qu'elle avait tabassé un peu plus tôt était persuadé de la mort du Batman. Huntress arrête son regard tranchant sur le colosse qui gérait la bande en bas. Ce dernier semblait avoir pris quelques coups, à en juger par les bleus et bosses qui déformaient son visage. D'un coup de coude, elle alerta son allié du moment, et le désigna.

" Il s'est battu ce soir. Ses hématomes sont très récents, et il y a du sang séché sur lui. Peut-être même avec Batman "

La suite la fait doucement rire. Elle l'aiderait, oui, mais il est hors de question qu'elle suive ses directives, et le coup d'oeil qu'elle lance vers lui lui fera aisément comprendre cet état de fait.

" Attendre ton signal et puis quoi encore ? " Il y a une marge entre les excuses pour un ton un peu trop moqueur en parlant d'un décès, et une Hélèna docile pliée aux ordres d'un adolescent. Depuis ses six ans, la jeune Bertinelli rumine et prépare sa vengeance sur le crime, après tout. " Tu fais comme tu l'entends, mais moi... je compte bien m'amuser avec eux. " Rajoute-t-elle en faisant un moulinet avec son Bô avant de se laisser tomber dans le vide, amortissant sa chute par une roulade élégante.

D'une démarche chaloupée, elle s'approche du groupe, armée d'un sourire provocateur. Sa main libre s'agite un peu pour saluer les criminels, qui ne semblent pas vraiment savoir à qui ils ont à faire. Et elle comptait bien en jouer. L'effet de surprise est toujours une force. Jetant quelques regards vers les hommes, elle n'hésite pas à traverser le groupe, trop curieux pour l'attaquer. Elle pourrait être envoyée par le Joker, après tout. Les gens masqués sont soit des justiciers, soit des criminels hauts en couleur. Difficile de trancher.

" Bon... " commence-t-elle en ayant traversé le groupe sans dommages. " Y a un pote à Batman derrière vous... sur le toit." Finit-elle par lancer, attirant ainsi l'attention de quelques uns des voyous qui fixèrent la direction indiquée. Et la Huntress en profite, venant fracasser son bâton de combat sur le sommet du crane du criminel le plus proche d'un coup verticale aussi violent que possible.

 
 

mocking jay.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: La chute du Batman - Part I [PV]   Ven 12 Sep - 17:32

On devrait profiter de notre perchoir en hauteur pour éliminer quelques criminels sans que les autres s'en rendent compte. En les bâillonnant et suspendant dans le vide par exemple. Après, il n'y aurait d'autres choix que de faire du corps à corps. Je fais rouler mon épaule gauche, histoire de voir si mon bras est d'attaque. Je crois que ça va aller. Ça devrait tenir. Au pire, si mon bras fracture à nouveau, je vais pouvoir blâmer Bruce et Alfred cette fois. Quoique même sans la disparition de Batman, je serais sorti... Mais chut, je vais garder cette infos pour moi. L'inconnue masquée se poste près de moi, comme je le souhaitais. Elle tente de me rassurer sur la présumée mort de mon tuteur. Je reste silencieux à ce sujet. Je ne m'inquiète toujours pas pour lui. Je suis sûr qu'en ce moment même, il se bat pour sa libération et fait passer un sale quart d'heure aux clowns. Si je laisse mes émotions affecter mon jugement, je ne serai pas efficace et c'est Bruce qui en souffrira. Ma nouvelle alliée fait alors quelque chose de inattendue, elle refuse de m'écouter et fonce directement sur les criminels. Je reste comme figé quelques secondes. Est-elle folle? Elle va se faire défoncer! Ils sont bien trop nombreux. Je veux bien croire qu'elle sait se battre mais il y a des limites. Je soupir et me prépare moi-même à rejoindre la baston. Je ne vais pas la laisser se faire tuer, quand même. Elle n'apprendrait pas la leçon de toute manière. Parce que, hein, quand on est mort on apprend plus rien. Je m'approche du bord de l'édifice et vois que tous les criminels me regardent. Oups?

Je saute et atterrit directement sur le visage d'un clown. Il est à terre. Mais je n'ai pas le temps d'admirer mon œuvre que les autres criminels me foncent dessus. C'est pas comme dans les jeux vidéos où ils attendent leur tour gentiment. Et l'idée de me faire épargner grâce à mon âge m'a quittée il y a des années déjà. De toute manière, ça m'insulterait. Je ne suis pas un petit gamin sans défense qui se contente de hurler quand les choses s'enveniment. Je suis un justicier! N'empêche, ça a d'autres avantages d'être petit. Là par exemple. Je n'ai qu'à me pencher pour que tout ces imbéciles se cognent la tête comme des dessins animés. Je fais un arc avec ma jambe pour les faire tomber. Ça fonctionne sur trois d'entre eux. L'un m'agrippe par le collet dans l'intention de m'en mettre une mais je suis plus rapide et lui donne un violent coup de genou dans les couilles. Autre avantage d'être un enfant : tout les coups sont permis. J'en profites pour me remettre sur pieds et d'envoyer quelques coups dans la direction d'un autre clown. J'ai gagné le gros lot. Le gros gras méchant lot. Tom le Rouge encaisse mon coup de poing et tourne lentement la tête vers moi. Ça craque. J'aimerais bien que ce soit une branche frêle sous ma botte qui fasse ce bruit mais en fait, ce sont les vertèbres du cou de cette brute abrutie. De près, je remarque qu'il est pas mal amoché. J'ai la vague impression que ce n'est pas un membre d'un gang adverse qui a réussi à lui porter de tels coups. C'est sûrement Bruce. Il me sourit, affichant quelques dents en moins. Je lui souris en retour, parce que j'aime bien déconner et je l'assume.

- Jolie dentition. Mais avec les trous, la mauvaise haleine s'échappe de partout. Peux-tu garder la bouche fermée pendant que je t'éclate la tronche?

Tom le Rouge lève le poing, un sourire hideux toujours planté sous sa barbe rousse et rouge de sang. Je me sens plutôt calme. C'est bizarre. On dirait que depuis mon ''combat'' ( si on peut appeler ça un combat) avec Slade, les gros balèzes ne me stress plus. Je me dis que ça ne peut pas être pire. Je suis sûr que c'est pour cela que je le laisse porter son coup et que je fais un pas tranquillement sur le coté. Dans une autre vie, je me serais baissé et j'aurais profité de son angle mort pour le frapper. Cette fois, j'agrippe son bras et tire. Il a mit tellement d'élan dans son coup que je ne peux que l'aider à perdre l'équilibre et s'écraser la barbe contre l'asphalte. Je profites de la confusion de nos spectateurs pour reprendre mon bâton rétractable et assommer un nouveau clown. Je donne quelques coups en plein visage aussi. Ça craque. Cette fois, ce son me réjouit car il n'annonce aucuns danger pour moi. Je jette un coup d’œil vers mon alliée. Elle se débrouille bien aussi. Cette distraction me vaut un coup de batte dans le ventre. Je tombe à genoux mais me protège instinctivement la tête avec mon bâton. La chance me sourit : mon agresseur est un con et il s'est penché vers moi. Résultat : il se cogne le front contre l'extrémité du bâton de métal. Je reprend mon souffle et le pousse distraitement de moi. Il a eu le chic de me tomber dessus comme un gros porc. Je me relève et essuie la sueur sur mon front. Il en reste encore quelques uns debout. Mais c'est nous deux qui allons gagner. Je compte. Il en reste quatre debout.

-Hahaha! Ça fait du bien de se dégourdir les poings.

Je donne un coup de coude dans les dents d'un type et un coup de bâton sur la gorge d'un autre. Puisque ma charmante brute de compagne semble se dérouler très bien sans moi pour les trois autres, j'agrippe la tignasse rousse de Tom le Rouge.

- Alors princesse, dis moi tout ce que tu sais sur la ''mort'' du Batman. Et vite si tu veux pas perdre d'autres dents.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: La chute du Batman - Part I [PV]   

Revenir en haut Aller en bas
 
La chute du Batman - Part I [PV]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Batman Legacy :: Gotham City :: Archives du Forum :: Anciens RP's-
Sauter vers: