Batman Legacy


 
AccueilRechercherGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Une simple pétale [Libre]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Une simple pétale [Libre]   Jeu 3 Juil - 16:08

Une simple pétale
(merci Catwoman pour le code)
*Entrainement : Dojo Mishinaru ~ Chinatown*

*J'avais battu les sentiers de la gloire et de l'argent pendant un très long moment, j'avais semé sur ma route, des cadavres et du sang, pour récolter de l'argent. Je comblais ma cupidité et mon manque de but par la formation de mercenaires, de jeunes loups avec les dents longues, prêts à se battre pour Mère Russie et pour tous les camarades des anciennes puissances soviétiques. Nous étions une unitée dissimulée, nous étions des ombres dans les décombres de l'U.R.S.S. Nous avions un but : Maintenir un semblant de chaos dans des pays en voie de décomposition et les USA maintenaient fermement leur proie à l'agonie grâce aux scandales de corruption qui sévissaient au Kremlin. J'avais honte de la nouvelle Russie, elle n'avait plus rien de la grandeur que les camarades Lénine et Staline avaient ordonné.
Je suis quelqu'un de pragmatique, je sais que l'on ne reviendra jamais en arrière, et que la Russie est perdue, tout ça à cause d'un américanisme des plus éhontés, et sans vergogne. Les Américains, je les déteste. Le pillage de la planète, les ressources qui vont à ce pays, tous devaient s'incliner et dire merci devant cette puissance militaire et économique. Mais comme tous les pays puissants, la paranoïa était le pire des fléaux. Il suffisait de briser la mentalité des américains, de briser leurs âmes et leurs fois aveugles dans ce nationalisme pitoyable et malodorant. Ce pays est malade : victime de sa propre économie et de son système de pensée. Il fallait changer tout ça et c'est là que j'entre en jeu.*

*La Ligue des Ombres m'a accueillie en son sein.*

*Alors que je m'entrainais dans le dojo, une séance particulière m'attendait. Un vieil homme, celui qui dirigeait le lieu d'arts martiaux, me mit au défi face à ses meilleurs élèves. Je n'étais certes pas la meilleure, mais il fallait que j'apprenne. J'avais quelques bases de ces arts que j'avais pratiqué en Chine, du tout où je bossais pour le KGB. Mais là ...*

" Tu n'es pas disciplinée, jeune fille. "

*Je relevais la tête, mes yeux lançaient des poignards vers l'homme qui venait de proférer ces menaces. Pas vraiment des menaces mais une humiliation. Même si certains élèves ne disaient rien, je sentais les moqueurs se moquer d'une gaïjin comme moi. Je n'étais pas une métèque, si cela pouvait les rassurer, je n'avais pas leur teint et j'étais une étrangère parmi eux. Je me détestais de me voir si soumise devant ces jeunes élèves talentueux. Le dojo était une base camouflée de la ligue des ombres et l'on m'avait ordonné, sur ordre de ma nouvelle patronne, de m'y tenir conformément à cette nouvelle habitude. Je devais m'entrainer, même si la tâche était dure. Après tout, j'étais une mercenaire, je suis Griffe Rouge après tout ! Je me relevais, rapidement, et je me remis sur mes pieds, relevant ma garde et faisant mine aux autres d'approcher.*

" Rejoignez-moi ... "

*C'était un art martial, au départ, qui était un dérivé de la danse. Un ensemble de gestes et de figures de défense qui descendait d'un art que les asiatiques étudiaient depuis près de mille ans pour perfectionner leur corps et leur savoir. Un esprit sain dans un corps sain était surement la meilleure des citations qui me venait à l'esprit.*
*Alors que je tentais de parer et de contrer mes attaquants, je puisais en moi une force nouvelle et plus forte que prévue. D'un coup, je décochais un uppercut, certes, un geste plu déplacé qu'autre chose et pas vraiment dans l'optique des arts martiaux, mais cet acte envoya mon adversaire au tapis. La mâchoire de celui-ci fut déboitée du crane. Un geste dur et implacable. Le senseï qui officiait stoppa d'un geste de la main le combat.*

" Beau travail. Poursuis. "

*On dégagea le tatamis de l'infortuné étudiant qui passerait la soirée à l'hopital de Gotham City. Pour ma part, j'en redemandais, entre deux gorgées de ma bouteille d'eau. Je devais être la meilleure, pour honorer mon contrat, pour honorer mes hommes qui étaient maintenant enterrés. Je me devais d'être implacable, de redorer mon blason de femme impitoyable. Et c'est en massacrant ces étudiants que j'y arriverais. Un sourire parut sur mon visage, j'étais juste en train de m'échauffer. Peut-être que ma maitresse viendrait m'observer et me jauger. Je me devais de lui faire honneur.*

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Une simple pétale [Libre]   Jeu 3 Juil - 17:03




Une simple pétale

Revenir à Chinatown, je n'y avais jamais pensé, au vu de l'incident de la dernière fois qui aurait pu me coûter la vie, j'évitais par précaution le quartier, bien que le calme soit revenu et je n'avais aucune raison d'avoir peur. Seulement, si je me déplaçais là bas, ce n'était pas pour acheter des feuilles de thé, ou d'autres babioles venues d'Asie. Chinatown, cachait bien son jeu, car ce quartier paisible bien que pauvre. Accueillait des assassins de la Ligue pour des entrainements. Pas spécialement celui qui forme les élites, mais qui au moins, permet d'affiner les techniques de combat ainsi que sa perception. Le Dojo Mishinaru, avait quelques maîtres qui connaissaient très bien certains arts martiaux. C'était parfait pour entraîner les recrues sans trop faire de bruit. Je cachais certaines de mes activités à mon Père, il n'avait pas besoin d'avoir les yeux partout.

Je n'étais pas accompagnée dans Chinatown, le Dojo n'était pas très loin, et c'est avec mon simple haut d'une couleur bleue et claire ainsi qu'un bas qui m'arrivait aux genoux de couleur encre, que je m'avançais dans les petites rues où il y avait de nombreux commerces.

Se former dans les arts martiaux asiatiques était une base. Après tout, quand on voit que le Japon féodal était fondé sur l'art de la Guerre et que chaque Shogun devait se donner la mort si il échouait dans ses conquêtes et qu'il se faisait capturer, on pouvait sentir cette force d'esprit, et tout ceci, se retrouvait dans le combat, où la fureur était exprimée d'une façon brutale, mais silencieuse.

L'art de l'assassinat était une autre chose, mais il s'en rapprochait. C'était plus difficile à acquérir, la discrétion, et même l'éloquence étaient importantes. Ce qui différenciait énormément les chasseurs de primes des membres de la Ligue des Ombres.

J'étais enfin arrivée devant le Dojo, j'entrais à l'intérieur , il devait y avoir combat, en entendant les bruits et autres claquements issus de coups. Le maître était là, il fit mine de ne pas me remarquer, c'était compréhensible, il se concentrait sur ses disciples, pour les aiguiller. Disciples qui, relâchèrent leur vigilance en me voyant. Ils ne savaient sans doute pas qui j'étais, mais quelques personnes ici, connaissaient parfaitement mon identité. La personne qui venait à l'instant de briser la mâchoire d'un malheureux, était incluse dedans, car après tout, je coordonnais parfaitement mes lieutenants pour qu'ils apprennent le plus vite possible.




Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Une simple pétale [Libre]   Mer 9 Juil - 13:31

Une simple pétale
(merci Catwoman pour le code)
*Entrainement : Dojo Mishinaru ~ Chinatown*

*C'était elle.*
*Ma patronne et professeur, Talia Al Ghul. J'estimais énormément cette femme qui avait en elle le savoir et la grâce. Elle était une implacable femme dominante et dangereuse. S'en faire une ennemie, c'était comme si on s'enterrait soit-même. Pour ma part, je la suivrais dans son entreprise périlleuse à détruire et à refaçonner un monde en perdition. Je ne faisais pas ça parce que je croyais en sa croisade, mais parce que je voulais survivre à cette Apocalypse qui se dessinait, je voulais survivre et m'enrichir une fois que ce monde aura perdu ses principes et qu'un génocide aura mit à mal cette planète. Mais pour le moment, nous n'en étions pas là.*
*Les disciples abaissèrent leurs poings et saluèrent la dame qui venait d'entrer. Pour ma part, je baissais aussi les poings avant d'observer ce qu'allait faire ma maitresse. Le dojo redevint calme et le vieux senseï se leva de son petit coussin, avant d'inspecter ses meilleurs éléments et avant de pointer son doigt vers moi, l'air courroucé et vindicatif. Je reste calme, malgré la colère du petit homme barbu et ridé qui semblait me faire des remontrances.*

" Je ne t'entrainerais jamais ! Tu es trop dangereuse. "

*Je ne comprenais pas les paroles. La Ligue des Ombres était toujours en recherche d'hommes et de femmes prêts à donner leur vie pour le démon non ? Le petit homme avait-il peur de moi ? Peur de Talia ? Peut-être qu'il venait d'une génération différente et qu'il n'avait pas l'envie d'entrainer une étrangère comme moi. Le racisme dans ces pays, c'est monnaie courante, par contre, quand il s'agit de venir dans un autre pays, on ne change pas de comportement, on continue à mépriser ceux qui viennent à vous. Je respectais, pour ma part, les peuples, pas les gouvernements financiers et autres ordures qui exploitaient les masses. S'il fallait tuer, je tuais, qu'importe que mes victimes soient des civils, les idées devaient passer avant.*
*Le petit homme continuait à s'énerver tout seul, malgré mon impassivité. Pourquoi tant de blocages ? De refus ? Je n'étais pas plus indigne qu'un autre après tout. Peut-être qu'il fallait que je tue l'ensemble de ses étudiants pour lui montrer que j'étais une femme qui valait autant qu'un homme. Je n'arriverais peut-être pas tous à les tuer mais je pourrais leur faire très mal. Je ne comprenais plus, il s'était montré neutre, et m'avait dit de continuer jusqu'à ce que Talia arrive dans la place. Je ne comprenais plus, mon corps restait de marbre, imposant, impassible. J'attendais que mon employeur prenne ma défense face au petit être qui refusait de m'entrainer.*

" Jamais ! Tu n'as aucune finesse, aucune grâce, tu es une occidentale ! Une blanche et je refuse que mon dojo soit sali par les bâtards que l'on m'envoie. "

*Une bâtarde ? Je ne comprenais plus. Peut-être que Talia clarifierait un tant soit peu cette situation des plus épineuses. J'haussais les sourcils, mais je serrais les poings de colère. Je devais garder mon calme et réfléchir attentivement. Je n'avais rien à dire, je n'étais pas une membre encore officielle de la Ligue des Ombres après tout. J'observais mon employeuse que j'avais reconnu. Je suis sûre qu'elle aurait les arguments pour persuader ce vilain petit bonhomme borné et imbécile.*



**Désolée, panne d'ordinateur**
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Une simple pétale [Libre]   Mer 9 Juil - 14:18




Une simple pétale

En arrivant une majorité s'agenouilla par respect, ou bien par politesse, tous ne venaient pas de la Ligue, certains même ne savaient même pas de quoi il s'agissait. Ils venaient juste s'entraîner, pour pouvoir se défendre... Ou pour mieux agresser les gens. Je restais quant à moi debout. Le vieux maître, qui malgré son âge arrivait encore à tenir debout et à donner ses ordres et ses conseils à ses disciples, il regarda quelques personnes, puis pointa du doigt ma recrue. Il avait juste fallu qu'il fasse ce geste pour que mon regard se durcisse en un instant. Je savais que certains vieux maîtres refusaient parfois des personnes à cause d'un seul petit critère. Et vu la façon dont il prenait la parole, ce n'était pas pour couvrir de louange ma lieutenante. Le reste de la salle regardait, il n'y avait même pas un sourire sur leur visage, ils restaient neutres face à la situation, de peur peut être de devoir subir quelques brimades. Je pris à mon tour la parole.

"Griffe Rouge, relève toi, tu n'as pas à être humble envers une personne qui ne te respecte pas."

Le vieillard avait fait un classement, et elle, elle se trouvait dans les indésirables, et ce n'était pas simplement parce qu'elle était occidentale. Parce que son potentiel était plus puissant que les autres apprentis qui venaient d'Asie. Son sang, était à la hauteur de celui du maître. Je replaçais une mèche de mes cheveux, puis, je continuais à parler.

"Des bâtards dites-vous vieil homme ? Des bâtards d'occidentaux ? D'où vient cette haine ? Ou plutôt, cette peur ? Vous pensez que les occidentaux ont gardé leur côté sanguinaire, et vous avez peur pour votre vie. Vous avez raison, il faut avoir peur des occidentaux, les croisades ont apprise à ma lignée qu'il fallait s'en méfier. Mais sachez vieillard, que votre art n'est pas qu'à votre portée. Je suis berbère et forgée par l'Afrique du Nord, pourtant, apprendre vos arts fut une chose des plus faciles. Permettez moi de dire que le seul bâtard ici, c'est vous. Un vrai maître, ne fait pas ça. Vous êtes un imposteur, vous méritez presque de mourir par la main de ma recrue. Mais par respect, je ne le ferai pas, vous avez d'autres apprentis qui ont soif d'apprendre, peu importe la honte que vous portez, ils continueront d'apprendre, et un jour, ils finiront par vous dépasser. Est-ce que là, vous oserez dire qu'ils sont des bâtards ?"

Je m'approchais, enlevant mes chaussures, je respectais de mon côté les traditions. Le vieillard était devenu très calme et silencieux. Griffe Rouge était toujours dans la même position, je passais une main dans ses cheveux doucement.

"Le respect est chez moi une chose très important vieillard. J'aurais pu tuer cette femme depuis très longtemps. Et je ne l'ai pas fait."

Je laissais retomber les quelques mèches de ma lieutenant.

"Il y a des potentiels qui ne méritent pas d'être gâchés. Alors soit. Je vous emprunterai votre Dojo, votre prix sera mon prix. Mais quand je serai là, je ne veux pas voir vos élèves, et vous encore moins."

Le vieil homme me regarda, les élèves firent de même. Je n'avais rien contre eux, eux aussi, il n'y avait que leur maître, qui était hargneux et exécrable.

"Je vous invite à faire cesser cette séance, j'ai besoin de discuter avec vous pour mon offre, dites à vos élèves de partir, ce sera sans doute tout pour aujourd'hui."




Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Une simple pétale [Libre]   Jeu 10 Juil - 13:22

Une simple pétale
(merci Catwoman pour le code)
*Entrainement : Dojo Mishinaru ~ Chinatown*

*C'est ce qu'on pouvait appeler un remballage sec, net et précis. Bien que ma patronne soit restée calme, elle n'en démordait pas avec le petit homme qui avait osé la contrarier. Je n'avais aucune émotion perceptible sur le visage. Si pour ce senseï, j'étais une mercenaire, sans classe, sans dignité, je m'en fichais éperdumment. Ce qui comptait, c'était le résultat. Avec un sourire, je ne dissimulais plus ma neutralité. Il était évident que c'était elle qui avait le sens de la discussion et de la domination. Sa franchise ne me surprit même pas. Si elle m'avait tué, je lui aurais certainement laissé une superbe estafilade en guise de souvenir. Je m'attendais à ce qu'elle se donne à fond pour m'offrir un final des plus éclatants. Mourir sur le champs d'honneur est le désir de tout guerrier. Telle une amazone, je serais morte avec le fer de lance à la main et le bouclier.*
*Je ne dis rien, j'observe patiemment. Les élèves s'en vont, le vieux maitre se sent décidément bien vaincu, expulsé par la puissance verbale et l'autorité de la fille du démon. Elle n'était pas asiatique ? Je l'avais cru, vu le teint légèrement hâlé. Elle était d'origine arabe ? Elle cachait plutôt bien ses origines. Surement un art de la Ligue des Ombres, le camouflage.*

" Si je peux me permettre, dame Talia. Je pense que nous devrions offrir à ce vieil homme une mort des plus honorables. Il a enseigné toute sa vie et je pense qu'une mort guerrière ferait honneur à ses ancêtres. "

*Je comprenais la douleur de cet homme, rongé par l'amertume et la haine. Les temps ont changé, les guerres ont disparu. C'était tout un code moral qui devenait obsolète, un ordre où il n'y avait plus aucune règle et où cet homme se sentait trahi par tout ce en quoi il avait cru et combattu. Je comprenais la détresse de cet homme, il ne me faisait pas pitié, mais je comprenais les valeurs en lesquelles il croyait. Moi aussi, dans un moment de faiblesse, je demanderais une mort honorable en combattant. Le pire serait de mourir dans une cage, enfermée, brisée, anéantie, attendant la mort comme une rédemption et non plus comme une délivrance, symbole du combat.*

" Sa mort peut-être un exemple, permettez-moi de le tuer pour vous, ma Dame. "

*J'étais prête, moi-même, à tuer le vieil homme. Il avait certes, un âge avancé, mais il avait le savoir de nombreux maitres dans les veines et dans les muscles. Ce serait un combat éprouvant, mais elle me permettrait de mettre en pratique tout ce que j'avais appris depuis la période du KGB. Je fis craquer les os de mes doigts dans un bruit presque horrible. Même si la princesse de la Ligue aurait put me tuer, je ne mettais pas en question son honneur et sa franchise. La dame Talia avait pénétré Blackgate pour me sortir de là. Et grâce à elle j'étais libre et ma vie dépendait d'elle.*


Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Une simple pétale [Libre]   Jeu 10 Juil - 14:24




Une simple pétale

Pour moi, il était évident qu'il ne fallait pas tuer cet homme, Griffe Rouge voyait surtout le côté moral de la chose, l'aspect guerrier. Je reconnaissais là qu'elle connaissait parfaitement les coutumes, mais de mon côté, j'étais plutôt du genre à renverser cet ordre établi. Je ne voulais pas voir un mort ici. Ma lieutenant était capable de le tuer, sans trop de difficultés, il opposera une résistance farouche, mais il finira par mourir. Malheureusement, le hasard peut aussi faire tourner le vent, et ce serait totalement inconscient que de le sous-estimer. Je posais alors ma main pour entraver ma recrue, montrant mon refus. Il pouvait encore servir, et il fallait que je discute avec lui. J'avais des arguments qui n'allaient pas lui déplaire. L'argent. Le quartier de Chinatown était tout de même assez pauvre, je suis sûre que recevoir une somme d'argent considérable pouvait le satisfaire. Dans ce monde, tout fonctionne avec l'argent, c'est presque devenu naturel chez l'homme d'avoir ce comportement vis à vis de la monnaie.

Pourtant, le vieillard nous quitta aussi, allant dans un autre salle. J'avais tout mon temps, il devait sans doute se sentir intimidé voir même menacé. C'était perceptible, sans le voir, il était en train de préparer une stratégie de défense. Comme tout bon assassin qui se respecte, la meilleure attaque, c'est la défense. Je n'étais plus qu'avez ma recrue, il n'y avait pas eu un meurtre, tant mieux... Ca aurait très vite dégénéré... Je retournais mon regard vers Griffe Rouge.

"Il n'était pas question d'un affrontement, tu ne te trouves pas sur un champ de bataille ni même dans un tournoi de poker à Vegas. Tu travailles pour la Ligue maintenant, et il est temps pour toi d'apprendre à négocier. Cet homme peut nous fournir ce dojo, il le fera sans doute. La force brute ne sert que dans le cas où quelqu'un est incontrôlable. Les arts qu'ont lui a appris, lui ont permis de rester assez conscient de certaines situations, il n'ira jamais se jeter dans la gueule du loup. Quand bien même tu lui proposerais un combat, il refusera."





Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Une simple pétale [Libre]   Sam 19 Juil - 9:16

Une simple pétale
(merci Catwoman pour le code)
*Entrainement : Dojo Mishinaru ~ Chinatown*


" Donc, vous voulez vous servir de lui jusqu'à ce qu'il tombe mort ? C'est une drôle d'idée, mais j'accepte vos ordres. Je pense néanmoins, que la mort aurait put être une libération pour ce vieil homme. "

*J'observe le petit homme qui quitte finalement la pièce, l'air ridicule, brisé, vaincu, j'étais prête à lui offrir une mort des plus honorables mais si la démone réclamait sa survie, alors je m'exécuterais. Ces gens avaient-ils peur de mon caractère ? De mes aptitudes ? Aucune idée. Maitresse Talia avait préféré qu'on laisse le vieil homme vivre, elle ne voulait pas de meurtres, ni de sang dans sa nouvelle acquisition. Contrairement à moi, elle accordait un peu plus de valeur à la vie d'un vieil homme qui n'attendait que la mort. Je relevais un sourcil, je ne comprenais vraiment pas cette femme. Quand un élément de l'armée est inutile, sa mort peut servir d'exemple.*

" Qu'allons-nous faire de ce dojo, maitresse ? Voulez-vous que je fasse quelque chose de cet endroit ? "

*Il était évident que la démone souhaitait faire de cet endroit un endroit de formation d'étudiants de la Ligue des Ombres. Bien entendu, c'était même une certitude. Outre le fait que la plupart des hommes de cet endroit n'avaient jamais vraiment exprimé leurs vraies techniques, la plupart se retournerait très vite et acclameraient Lady Talia comme leur nouvelle égérie.*

" Croyez-vous que Batman trouvera cet endroit ? On dit que cette chauve-souris est capable de déloger tous les criminels des repaires qu'il fréquente. Dois-je m'inquiéter s'il vient à me chercher ? "

*Il n'était pas question d'avoir peur de Batman, bien sur que non. Batman était une légende, un mythe que beaucoup refusaient de croire. Pour ma part, j'y croyais. Les deux types de l'agence qui m'avaient fait venir en Amérique y croyaient tout autant. Leur but était que je le tue, du moins que j'essaie. Batman devait se montrer à la hauteur, si un jour il voulait survivre. Je ne lui ferait aucun cadeau et Gotham servira d'exemple pour la Ligue des Ombres et pour le monde entier. J'arracherais moi-même la tête du chevalier noir. Regardant une nouvelle fois ma maitresse, j'inclinais la tête avant de reprendre.*

" Pardonnez-moi de mon outrecuidance, maitresse. "


Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Une simple pétale [Libre]   Sam 19 Juil - 12:33




Une simple pétale

Nous avions toutes les deux un regard différent sur le vieillard qui avait quitté la salle, ne laissant que la Ligue des Ombres présente dans son dojo. La valeur de la vie, je l'avais apprise ici, à Gotham. C'était peut être surprenant, qu'une telle ville m'apprenne des choses, pourtant, c'était vrai. Gotham, m'avait inculquée quelques règles, beaucoup plus humaines, que les règles au sein de la Ligue. Pour Griffe Rouge, je comprenais parfaitement qu'elle ne puisse pas adhérer au même était d'esprit que moi, du moins pas tout de suite. Mentalement, elle était beaucoup plus forte, une vraie machine à tuer qui n'avait pas l'air de ressentir énormément de choses, après tout, c'était ça que la Ligue recherchait, des gens qui ne sont pas capables de penser par eux même. Mais je n'allais pas laisser le Démon s'accaparer les personnes qui étaient à présentes à mes côtés, il était hors de question que mes fidèles ne soient contraints de le rejoindre. Ils allaient agir dans l'ombre et montrer que le seul respect qu'ils doivent, c'est à moi.

"Le seul crime qu'a commis cet homme, c'est d'avoir usé de sa parole pour dénigrer quelqu'un. En dehors de ça, je ne vois pas en lui un criminel. Il n'est rien de plus qu'un vieillard qui a peur... Je ne sais pas de quoi. Peut être de la montée en puissance du crime à Gotham. Il y a de quoi ne pas être rassuré, quand on est un simple citoyen qui tente de vivre dans un monde avec un minimum de sécurité."

Et puis, il fallait que je discute avec, avoir ce dojo n'allait pas être une tâche vraiment compliquée. J'étais assez douée pour les négociations, beaucoup plus que certaines personnes de la Ligue. Il allait me céder ce lieu, avec une somme d'argent qui pourra lui permettre de vivre tranquillement, voir même de quitter cette ville maudite.

"Ce dojo sera fait pour nous, le reste de la Ligue ne connaîtra pas cet endroit, il sera comme invisible. Il servira pour l'entraînement, mais aussi pour mes plans. Les meilleurs éléments de la Ligue ne seront pas ici, car on leur a appris la soumission vis à vis du vrai dirigeant de la Ligue."

Je croisais les bras quand elle commença à parler de Batman. Je le considérais presque comme un allié. Si ce n'était un amant. Je connaissais tout de lui, même son passé. Il fut le premier aussi... Les gens qui osaient dire qu'il s'agissait simplement d'une légende se trompaient, il existait réellement, et quand on savait qui il était en réalité, on pouvait se dire qu'il avait parfaitement compris le vrai rôle d'un justicier. Bien entendu, il était épaulé par plusieurs personnes, j'en avais croisé quelques unes. Presque tous ses alliés, avaient quelques problèmes avec moi. Sauf pour son fils adoptif... Et encore, il n'était que son fils adoptif. J'avais du mal à le voir en tenue de justicier à son âge... Nos objectifs aussi, étaient communs, la façon dont nous le menions, était différente, et c'est souvent ça, qui engageait des hostilités et de la méfiance.

"Batman trouvera cet endroit très vite. Mais il n'attaquera pas. Si il aurait été un tueur à la place d'un justicier, il aurait été comme moi. Je suis son exact contraire, et je le connais parfaitement, il n'osera pas. Il apprendra très vite que ce dojo appartient à l'héritière du Démon."




Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Une simple pétale [Libre]   Dim 20 Juil - 10:29

Une simple pétale
(merci Catwoman pour le code)
*Entrainement : Dojo Mishinaru ~ Chinatown*


*Le calme et la froideur dont Lady Talia fit preuve ne me surprit absolument pas. C'était une chef née, une femme forte, capable d'endiguer ses émotions et de paraitre posée devant toutes les forces de la vie. Je ne m'attendais pas spécialement à ce qu'elle laisse la vie à l'homme, mais elle le fit. Pour ma part, je l'aurais traité comme un adversaire honorable, malgré ses paroles emplies de venin, avant de lui briser la colonne vertébrale en lui retournant la tête. C'était mes méthodes. Dans mon ancienne organisation, l'élément dérangeant était mis au banc, conspué et la mort, il la trouvait de la main de l'adversaire. Les faibles et les ratés ne méritent pas cette ultime libération. Le dojo serait donc un lieu d'entrainement et une base secrète, comme prévu par la démone. Cependant, je ne m'imaginais pas que ma maitresse puisse être aussi intéressée par cette ville ni par le sort de ses habitants.*

" Vous savez ce que je pense de ces chiens fous qui courent dans Gotham, maitresse. Seule la mort sera leur délivrance. C'est plus un acte de pitié qu'autre chose. Cette folie n'est pas possible à endiguer. "

*J'avais mes opinions déjà, sur le peu de contacts que j'avais dans Gotham City. Je savais qu'un homme qui se revendiquait de l'ancienne puissance de l'URSS, un certain KGBeast, était dans le secteur. C'était un traitre, une pourriture que je devais éliminer. Il avait très vite retourné sa veste après la chute du Mur pour se joindre aux américains. Il avait trahi l'essence même de Mère Russie et cela n'était pas pardonnable. J'observais patiemment ma maitresse donner ses ordres et je restais parée au moindre ordre, moindre mot qui m'était destiné. Réservant ma vengeance pour les traitres au fond de moi-même. Les dernières révélations de la démone me surprirent, pas au niveau physique, je restais impassible, j'avais appris à camoufler mes émotions, mais au fond de moi-même, cela m'étonnait vraiment.*

" Vous comptez organiser une scission de la Ligue, maitresse ? Sachez que je reste à votre entière disposition, et que ma dette envers vous est loin d'être payée. "

*La loyauté, l'honneur, c'étaient bien le peu qu'il me restait dans un monde en perdition. Se raccrocher à quelques valeurs morales, même en étant une criminelle mondiale, le respect de l'adversaire, de l'importance du combat, cela me faisait penser aux Walkyries de l'ancien temps. Le temps où de nobles vikings terrassaient leurs adversaires, quand ceux-ci mouraient, les égéries féminines de la guerre, les Walkyries, emmenaient ces héros au Valhalla. Je ne me comparais pas aux Walkyries, je tenais plus de l'Amazone, mais je pensais que, à l'instar des vikings, la mort sur le champs de bataille était la plus belle mort que l'on pouvait accorder à un guerrier. Ma vie était un champs de bataille, et je ne mourrais certainement pas dans mon lit. Pour ce qui était de Lady Talia, elle m'avait tirée de Blackgate et m'avait secouru dans un moment où j'avais besoin d'aide, où l'isolation me déchirait de l'intérieur. Elle avait été là et je ne l'avais jamais remerciée comme il se devait. Je resterais à son service, jusqu'au jour où elle n'aura plus besoin de moi. Peut-être que je resterais avec elle, si je devais jurer allégeance à la Ligue, je le ferais surement.*

" Et si ce sont les mafias qui viennent ? Ou des aliénés ? Devons-nous leur offrir la mort ? "

*J'étais curieuse de rencontrer un de ces fous qui sévissaient à Gotham City. Mais mon regard se portait sur le Pingouin, Oswald Cobblepot. Il avait des armes, des contacts, il pourrait éventuellement me servir dans un futur lointain. Et puis, comme les autres, il irait à la mort, pas une belle mort non. Une mort infâme, une mort qu'il mériterait. Comme tous les autres ordures de cette ville.*


Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Une simple pétale [Libre]   Dim 20 Juil - 11:03




Une simple pétale

Une scission dans la Ligue ? Non, c'était impensable, je ne pouvais pas arriver à faire ça. Je voyais plus une sorte d'émancipation, pouvoir agir sans subir aucune surveillance, c'était ça la vraie liberté. Le flicage, je ne supportais pas ça, surtout quand ça provenait de personnes de la Ligue que j'appréciais un minimum, comme Lady Shiva qui était la pièce maîtresse de la Ligue, celle qui réussissait toutes ses missions. En tant que dirigeante, elle pouvait montrer un grand potentiel. Malheureusement, ce dernier était canalisé par mon père qui avait réduit Shiva a un chien de garde, rien de plus. Jamais je ne ferai ça à qui que ce soit. Considérer un allié comme un esclave, était absurde, et jamais je n'avais osé prétendre quoi que ce soit vis à vis de Griffe Rouge. Même pour Cheetah. Oui, il était question de s'émanciper, de sortir la tête de l'eau, et de réaliser qu'être enclavé ne mène à rien de bon.

"Non, il ne s'agit pas de faire une scission. J'ai de nombreux plans Griffe Rouge, pour toi et le reste. Ca arrivera rapidement. Tu seras mobilisée, même une seconde main pour mettre à bien ce que je prévois pour cette ville qu'est Gotham."

Pour ce qui était des mafias, elles ne me faisaient pas peur, ils étaient tous des trouillards, et quand Batman est arrivé, ils prirent les armes pour du beurre. Ils gaspillaient des fortunes dans des dispositifs qui étaient inefficaces face à la chauve-souris. Ils connaissaient de nombreux problèmes, et si ils voulaient en chercher d'autres, il risquait par contre de devoir le payer d'une façon beaucoup plus brutale qu'avec le Justicier. Il restait une grosse différence entre lui et la Ligue, la mise à mort entre autre. Les mafieux, étaient bien mieux quand il n'était pas là, et que nous ne nous étions pas encore implantés dans Gotham. La police était corrompue, alors ils pouvaient mener leurs petites affaires tranquillement. Mais à présent, il y avait de nouvelle facettes de la Justice pour les combattre, et parfois, ils tombaient sur nous. Ils le regrettaient très vite, aussi.

"Les mafieux ne feront rien, leur gabarit est trop petit par rapport à celui de la Ligue. Pour les aliénés, ils s'en sortiront toujours, Batman en a fait une affaire personnelle. Ils finiront tous à Arkham, et s'en échapperont de nouveau. C'est un cycle infernal, mais normal. Car jamais un fou n'a voulu s'en prendre à l'intégralité de la Ligue."




Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Une simple pétale [Libre]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Une simple pétale [Libre]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Batman Legacy :: Gotham City :: Archives du Forum :: Anciens RP's-
Sauter vers: