Batman Legacy


 
AccueilRechercherGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Sélection Comics

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Sélection Comics   Ven 27 Juin - 15:17

La plupart d'entre vous peut avoir, dans un futur proche, l'envie de s'intéresser aux comics Batman et d'en apprendre plus sur les personnages, l'univers, et tout ce qui concerne l'Univers DC depuis ces dernières années.
Mais vous vous sentez surement perdu, en voyant l'armada de comics reliés Urban Comics dans la FNAC de votre ville ? Pas de soucis, tonton Knox va vous conseiller et vous donner son avis sur les différents comics sur Batman à avoir dans sa collection.
Ce sera long, mais au fur et à mesure, vous aurez des précisions et des points établis pour vous faire une idée.
On commence ?

C'est parti !

Je commence avec "The Killing Joke" de Alan Moore et Brian Bolland.




Synopsis :

Batman se rend à l'asile d'Arkham pour discuter, une dernière fois que cela est possible, avec le Joker sur la tournure de leur petit combat entre le Bien et le Mal. Histoire de faire un dernier geste possible avant de passer à l'optique "Je te tue ou tu me tues". S'apercevant que l'homme enfermé n'est pas le Joker, Batman se met dans l'optique de le retrouver aussi vite que possible.
Hélas, le Joker prépare un bien sombre destin pour James et Barbara Gordon, un manège des plus sinistres attend le commissaire de la ville. Le Joker est persuadé qu'une seule journée pourrie le sépare des gens "sains". Arrivera-t'il a faire comprendre cela à Batman ?

Mon avis :

Killing Joke, c'est pas seulement une histoire banale entre Joker et Batman, c'est surtout l'explication de leur relation et de la fin possible qu'il pourrait y'avoir pour les deux protagonistes.
On y retrouve une origine du Joker dévoilée par le maitre Alan Moore (V pour Vendette, Watchmen) qui nous relate l'histoire d'un comique raté qui se laisse bercer par l'anéantissement de sa vie avant de basculer dans la cuve d'acide. Le livre a tout pour plaire, il est esthétiquement propre, le dessin épuré, les rares gouttes de sang donnent un côté presque "fantasque" à l'histoire tant la violence psychologique surplante la violence physique.
Bien entendu, on assiste à la paralysie de Barbara Gordon et à l'explication de son rôle d'Oracle par la suite. On y trouve un Batman au bord de la limite, décidé à aller plus loin mais qui se laisse convaincre par Gordon.
Enfin le final reste tout simplement magique, et digne d'une histoire entre deux Némésis qui s'affronteront éternellement.

Points Positifs :

- Le Prix, déjà. Je l'ai acheté en 2008 pour 16 euros, et quand je vois la ré-édition d'Urban Comics à 14 euros, c'est franchement un bel investissement.

- Le dessin, l'histoire, le scénario, encore une fois, on a certes, une histoire basique, mais qui vous plonge dans la folie, qui vous explique en partie le fonctionnement du pire criminel de Gotham City.

- Une explication des origines du Joker possible. Rappelons toutefois, que le Joker n'a PAS d'origines définies, que chaque histoire est unique et qu'il la réinvente au fur et à mesure, ce qui fait sa force, en somme, puisque Batman ne peut pas attaquer cette force qu'il ne connait pas ou très peu.

"Comment peut-on se haïr autant alors que l'on ne se connait pas l'un l'autre."
Confie t'il à Alfred dans le livre.

- Killing Joke est une des histoires qui peuvent vous motiver à en apprendre plus sur l'Univers de Batman. Et qui vous poussera à voir, d'un regard neuf, la relation entre le Joker et Batman.

Points Négatifs :

- Killing Joke n'est hélas pas long. Mais il compense par une petite nouvelle en plus, sur le créateur de la BD, Brian Bolland et sur son explication pour Batman.



Ma Note : 9.5/10

Killing Joke est un Must à avoir dans sa Bibliothèque.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Sélection Comics   Ven 27 Juin - 16:04


Je passe maintenant au tour de "Long Halloween", un comics des plus intéressants à lire puisqu'il retrace, dans une chronologie de trois tomes qui se suivent, la seconde, la troisième et la quatrième année du Batman à Gotham City.

Voici déjà : "Long Halloween" de Tim Sale et Jeph Loeb




Synopsis :

"Je crois en Gotham City."

Un an après "Year One", Batman est encore une ombre dans Gotham City, mais suffisament craint par les mafias pour que ceux-ci se planquent comme des rats. Dès le mariage du neveu du "Romain" Carmine Falcone, Johnny Viti, une série de meurtres commence à se répandre dans Gotham City. Un tueur se faisant surnommer "Holiday" décide de tuer des personnalités de la Mafia de Gotham City lors des fêtes annuelles comme la "Fête des Mères" ou encore "Noël".
A cause de cette affaire, des soupçons sont levés, au sein du trio "Batman-Gordon-Dent" des accusations se font et des rumeurs se répandent, le doute s'installe.
Pire encore, les échappés d'Arkham continuent leurs petites affaires dans la ville de Gotham.
Intrigues de la Mafia Falcone-Maroni, Folies avec les pensionnaires de l'asile d'Arkham et un tueur en liberté encore inconnu, Batman à de quoi faire ...

Mon avis :

Bien que le style de dessin soit un peu basique et que la ville de Gotham n'a pas son aspect si sombre qu'on lui connait, il faut reconnaitre que l'intrigue est finement bien taillée. Petit à petit, on élimine les suspects, tous les clans cherchent Holiday. Le Joker veut voir ce concurrent mort et enterré, Falcone veut se venger d'Holiday, Batman veut l'arrêter, le Sphinx qui se noie dans l'alcool car il ne résoud pas l'énigme, bref ! Du tumulte et tout ça pour une fin qui nous surprend encore plus.
C'est aussi une magnifique histoire où l'on en apprend un peu plus sur la vie de James Gordon et de Harvey Dent, où les héros de Gotham City se montrent humains et toujours en proie au doute dans leurs actions. C'est assez émouvant de ce côté-là, quand on voit l'union que fait le trio sur le toit du GCPD, ça a des arrières gouts de The Dark Knight (pour attirer les fans de Nolan si je dis ça). Bref, cela montre la fin d'un système et l'émergence d'un autre, pire encore que le premier. Je n'en dis pas plus, mais le livre vous surprendra !


Points Positifs :

- Apprendre énormément d'informations sur les mafias de Gotham City, c'est un des défis que l'on peut s'amuser à faire en lisant le bouquin.

- Voir le Batman aux prises avec des criminels fous, pour sa première fois officielle, alors qu'il n'a combattu que des criminels digne de la Pègre dans Year One.

- Des Criminels intéressants, comme Grundy, Cobblepot, Crane, et Ivy sont de la partie.

- On pointe du doigt le fameux "Holiday" et on assiste à un remake du "Silence des Agneaux" quand Batman et Gordon demandent de l'aide à Julian Day alias "Calendar Man"

- Des personnages poignants comme Harvey Dent, que l'on va voir se faire fracasser comme un bébé contre un mur en brique.


Points Négatifs :

- Le Dessin peut rebuter.

- Le prix : je l'ai eu à 28 euros. Mais y'a la dose de pages et ça compense.

- Le final va vous laisser en mode "What the fuck"



Ma Note : 8/10

Long Halloween est génial, pas excellent, mais génial dans sa manière à retourner les situations les plus improbables. Je recommande ce titre de toute urgence.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Sélection Comics   Sam 28 Juin - 10:35

C'est reparti pour un tour, voici "Amère Victoire" de Tim Sale et Jeph Loeb




Synopsis :

Un an après la mort de Carmine Falcone, un nouveau tueur anonyme surnommé "le tueur au pendu" se débarasse des anciens collègues du GCPD qui ont traité avec Harvey Dent, Gillian Loeb ou encore Carmine Falcone. Les soupçons se portent très vite, encore une fois, sur Harvey Dent, récemment libéré d'Arkham pendant une émeute. Mais de fil en aiguille, le complot se dévoile et les réponses sont encore pires que ce qui avait été prévu. Qui est le tueur au pendu et pourquoi s'en prend t'il à Harvey Dent ? Mystères et boules de gomme. Pour la Mafia Falcone / Maroni, ça sent le sapin dans ce bouquin.


Mon avis :

Bon, franchement, je dois dire que c'est un honteux copié-collé de Long Halloween. Le suspect que l'on ne pouvait pas voir, des apparitions trop trop brèves des nombreux criminels, un chevalier noir qui se prend la tête un peu trop. La seule bonne nouvelle que je peux donner, enfin, y'en a deux, c'est l'apparition officielle de Dick Grayson dans la bande dessinée, sa vengeance sur Tony Zucco et bien entendu, l'apparition de quelques criminels que l'on avait pas vu dans Long Halloween. Ce qui est déjà pas trop mal en quelque sorte. On pourrait rajouter aussi qu'on a une explication claire de la destruction totale de l'organisation de la Mafia Falcone qui a déjà bien dégustée dans Long Halloween. Là c'est quand même le feu d'artifices final. Un truc qui m'a quand même fait plaisir, c'est de voir la détermination des cinglés et autres excentriques à vouloir exterminer les vieux lions de Gotham. Par exemple, le Pingouin et son gang (composé de types portant des masques à l’effigie du Pingouin et qui gueulent "Wak Wak Wak" en tirant à la mitrailleuse) ça c'était génial, c'était marrant, c'était excentrique et bien dans l'optique du Pingouin à ses débuts dans le crime. On voit le criminel se tailler sa place dans l'univers de la Pègre.


Points Positifs :

- Certaines parties de l'histoire sont pas trop mal.
- Quelques criminels sympatoches à revoir comme le Chapelier Fou, Calendar Man (qui a un rôle assez important cette fois) ou encore Mister Freeze.
- Les blagues pourries du Joker.
- L'ambiance de l'après "Dent" où on sent une tension entre Batman et Gordon qui continue de s'accentuer.
- La fin de la Mafia "classique" à Gotham City.
- Robin qui fait son entrée dans la vie de Bruce. (Et ils vécurent heureux et eurent de nombreux enfants)


Points Négatifs :

- J'ai pas du tout accroché le ending et la révélation du tueur au pendu. Certes, c'était probable, mais quand même, j'ai trouvé ça con.
- 28 euros, comme d'hab, les gros volumes sont assez conséquent au niveau pages, mais c'est quand même 28 euros.


Ma Note : 7,5/10

Pas mauvais, mais pas exceptionnel non plus face à "Long Halloween". Grosse redite de l'histoire mais qui inclut quelques éléments nouveaux. Se laisse lire.
Je vous le conseille si vous voulez vraiment en savoir plus sur les Mafias de Gotham et leurs nombreux alliés.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Sélection Comics   Sam 28 Juin - 14:41

Et cette fois on conclut la trilogie avec "Des Ombres dans la Nuit" de Tim Sale et Jeph Loeb
.


Synopsis :

Quatre histoires composent ce titre : Un ensemble avec l'épouvantail, un autre avec le Chapelier Fou, une histoire qui se base sur les trois fantômes de Noël version Batman et enfin "Catwoman à Rome". Quatre histoires passionnantes quand on se plonge dans la lecture fantastique.


Mon avis :

Contrairement à l'avis de Catwoman qui trouve que ce livre est une bouse, je dois avouer que moi j'ai bien aimé.

Le chapitre concernant l'épouvantail est fluide, c'est une histoire qui se base essentiellement à Halloween et qui nous montre comment Jonathan Crane se délecte d'instiller la peur dans une période qui lui correspond. Malgré ses démêlés avec Batman, il arrive néanmoins à lui instiller son gaz de peur et Bruce doit faire face à certains démons qui entrent récemment dans sa vie.

Le chapitre sur le Chapelier Fou est certes un petit chapitre, mais il se consacre surtout à la relation "James-Barbara" Gordon et les relations "Père-Nièce". On façonne d'ailleurs la jeune Barbara qui deviendra Batgirl bientôt. Mention spéciale au Chapelier Fou, qui ne parle qu'en rimes tirées du roman de Lewis Carroll et dont la personnalité est vraiment amusante, surtout lorsqu'il se menace lui-même devant le miroir.

L'histoire de Noël est une reprise du Conte des 3 Fantômes de Scrooge. Par ce récit, Tim Sale et Jeph Loeb veulent insister sur le fait que Bruce en oublie son humanité à force de rester Batman. Il insiste aussi sur le fait que si Batman persévère au détriment de Wayne, il ne restera rien de l'Empire des Wayne, aucun nom glorieux, rien. Un bon récit qui remet Batman à sa place et qui le fait réfléchir sur ce qu'il est.

"Catwoman à Rome". Cela peut-être une bonne histoire si le scénario n'était pas si bateau. Sous prétexte qu'elle va à Rome pour choper la bague de la Mafia Falcone, Selina Kyle embarque Edward Nigma pour retrouver la bague, mais aussi pour découvrir qui sont ses vrais parents. Carmine Falcone a t'il eu une fille ? Lady Falcone a t-elle abandonné son enfant ? Rumeurs rumeurs qui se confirmeront peut-être dans le livre, à vous de le lire. On notera néanmoins la présence de l'épouvantail à Rome et d'une célèbre rivale à Catwoman : Cheetah.


Points Positifs :

- Le premier point qui me semble vraiment important à souligner, c'est le "Fantastique" que l'on retrouve dans les trois premières histoires. Le rêve, l'imaginaire, le conte, tout cela est récurrent, on s'évade, on oublie les petits tracas de la vie quotidienne et on se laisse embarquer dans la spirale Batman. Autant "Long Halloween" et "Amère Victoire" s'ancraient dans la réalité, dans la normalité. Là on se retrouve dans un combat contre la folie et c'est pas mal !

- Si vous aimez les criminels costumés, qui font peur, et qui ont de l'excentricité à revendre, le bouquin est pour vous !

- La reprise du conte de Noël est un plus que je peux incluer dedans. Surtout quand les esprits frappeurs sont composés du Joker et de Poison Ivy.

- La petite apparition du Pingouin qui rend la chose amusante au livre.

- La petite BD Bonus qui explique en trois pages la relation de Batman et du Joker. Court, mais sympatoche. Et ce qui me fait plaisir, c'est de voir les gadgets inédits du Joker.



Points Négatifs :

- 28 euros, comme d'hab. Gros volume mais qualité au niveau des histoires.

- Catwoman à Rome que j'ai pas spécialement trouvé intéressant. Excepté la confrontation finale qui était pas trop mal.

- Edward Nigma dépeint comme un pervers et un abruti numéro Un. Le faire-valoir de l'histoire et le roi de la blague pourrie hélas ... C'est surtout un Sphinx Jim Carrey et ça gâche le tout.



Ma Note : 8,5/10

Bon Livre en somme, je le recommande pour ceux qui veulent vraiment s'immerger dans une histoire Batman où tout est complètement loufoque.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Sélection Comics   Sam 28 Juin - 16:07

Cette fois je vous propose un des meilleurs morceaux de Batman : "L'asile d'Arkham" de Grant Morrison et Dave McKean.




Synopsis :

On signale une émeute à l'asile d'Arkham. Les cinglés de l'asile réclament du matériel, de la nourriture sinon ils exécuteront les otages. Il ne leur manque qu'une chose : Batman. L'asile d'Arkham, ce n'est pas seulement une plongée dans l'atmosphère de la folie, mais un rappel historique du fondateur Amadeus Arkham et de l'ouverture du centre Arkham que nous connaissons aujourd'hui.


Mon avis :

Bon alors sur l'aspect graphique, les couleurs sont sombres, désespérantes, ça flashe, c'est en mouvement, expressif en permanence. On a l'impression que chaque trait est détaillé pour bien souligner le comportement des personnages. Le truc qui m'a vraiment choqué, ce sont les yeux du Joker, on connait tous la gueule du clown, mais les yeux, les yeux du Joker sont tout bonnement maléfique. On sait tous que c'est une page de papier avec un dessin, mais il y'a quelque chose dans le regard qui rend l'atmosphère malsaine en permanence.
Le contraste est saisissant.
Parlons de Batman, c'est un chevalier tourmenté en permanence, complètement brisé, qui s'interroge sur ce qu'il est en permanence et qui se voit en enfant abandonné, délaissé par ses parents (flashback). Il en vient à se demander même, si sa place n'est pas à l'asile, il a peur de se sentir bien "une fois qu'il aura franchit" le seuil du domaine Arkham. Les autres fous de l'asile se caractérisent par leurs gimmicks bien à eux. Ils sont même poussés à l'extrême. Le Chapelier Fou devient un pédophile, Max Zeus se complait dans son délire scatophile, Croc est une bête sauvage (ça ne change pas), même les docteurs ne dérogent pas à la règle, à la limite de la folie et trouvant des raisons excusant leurs patients.

Nous avons donc deux histoires en une.

La première nous parle d'Amadeus Arkham, un brillant psychiatre qui s'occupa de sa mère dès l'âge de 8 ans, en proie à la folie. Il nous narre sa vie, sa longue agonie et sa mort, tout en évoquant la folie qui l'a rattrapée. Arkham se voit en mage, capable de contenir la folie avec des rituels chamaniques et autres sortilèges. Malgré la douleur, après avoir perdu sa femme et sa fille (et croyez-moi pas de la façon des plus charmantes). Malgré sa vengeance sur "Mad Dog", malgré ses recherches, Arkham en arrive à la pire des conclusions, la vie vaut-elle le mérite d'être vécue quand on assiste à une telle tragédie ? Tout cela n'est-il pas une blague atroce ? Plongeant dans la folie, il se remémore une chose : la folie de sa mère et de la chose qui la hantait ... Une chauve-souris énorme.

La seconde histoire, c'est une partie de cache-cache. Batman doit se balader dans l'asile d'Arkham et se retrouve à parler avec la plupart des cinglés. Jervis Tetch, Max Zeus, tous proclament haut et fort leur folie. Certains voient-même en Batman, la tête pensante, celui qui a matérialisé les pires horreurs de la folie humaine et les a concentré dans la maison Arkham. C'est surtout une remise en question des actes de Batman. Doit-il faire partie de l'asile d'Arkham ? N'est-il pas différent des autres fous qu'il arrête ? Beaucoup de questions existentielles qui font de ce livre, un excellent livre sur l'univers du Chevalier Noir.

Points Positifs :

- L'aspect sombre du Batman. Oubliez le Batman vertueux qui respecte la justice, là vous avez un Batman qui n'hésite pas à pousser le docteur Destiny, en fauteuil roulant, dans les escaliers ou en cassant tout le mobilier à la hache.

- Des personnages proposés intéressants en dépît du peu que l'on sait sur eux. Leur apparition est la bienvenue, même si elle est secondaire. Ils sont poussés à l'extrême de leur caractère, comme si l'asile étendait leur folie.

- Une histoire qui relate tout du fondateur Amadeus Arkham et du passé du Manoir.

- La beauté du dessin, c'est plutôt subjectif je dirais. Moi je le trouve beau, détaillant parfaitement les personnages, qui montre ce qu'ils sont réellement. Des êtres "noirs" ou "blancs" teintés de couleurs plus ou moins sombres pour accentuer leur folie et le symbole.

- 15 euros, c'est franchement une affaire.

- Grant Morrison aux commandes. What else ?


Points Négatifs :

- N'est pas pour les enfants. Loin de là.

- Certains passages peuvent rebuter les lecteurs les plus puristes de Batman.


Ma Note
: 9/10

Je mettrais volontiers 10, mais la perfection n'existe pas. Quelques défauts certes, mineurs, mais je recommande vraiment cette bande dessinée à tous. C'est un très bon Batman que tous devraient lire.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Sélection Comics   Ven 4 Juil - 11:26

Changement total de Chronologie et refonte de l'Univers : Je nomme NEW 52 à la barre ! Attention capitaine, voici un iceberg nommé "La Cour des Hiboux" ! Scott Snyder à la scénarisation et Greg Capullo au dessin !


Synopsis :

Après quelques temps passés au loin de Gotham, Batman enquête sur une série de meurtres qui prend une tournure légèrement effrayante. Lorsque le chevalier noir enquête sur le repaire du soit-disant terroriste, il découvre l'existence d'une société secrète : La Cour des Hiboux. Objet de conte pour enfants, le chevalier noir est bien obligé de constater que cette Cour existe vraiment, et que tout ce que lui, et ses alliés, croient est basé sur une manipulation. Trahisons, pièges, surprises, telles seront les caractéristiques qui vous attendent dans ce livre.

Mon avis :

Alors pour bien comprendre le contexte, il est important de ré-affirmer que nous sommes à l'ère NEW 52. Les origines ont été refaites, des personnages ont été changé, d'autres ont disparut, et beaucoup d'autres s'inscrivent dans la continuité avec des caractéristiques à ne pas laisser de côté. On y va ? vous êtes prêts ?
Au départ, je m'attendais à une histoire banale concernant un tueur qui se prend pour un hibou, aux ordres d'un mécène qui veut se venger de Batman. Mais la trame est tellement bien foutue que tu découvres, au fil des pages, que le complot se dessine. Des Gothamites influents, ceux qui veulent imposer le changement comme Lincoln March ou Bruce Wayne, sont attaqués parce qu'ils sont jugés "néfastes" pour la Cour des Hiboux. La cour, tu t'aperçois, que ce n'est pas seulement une entité, c'est la ville entière, la vieille Gotham, celle qui refuse le changement qui essaie d'étouffer dans l’œuf les tentatives de sauver la ville.
Batman est tout simplement dépassé par la Cour, et même ses plus proches alliés ne sont pas dignes de confiance pour les combattre, selon lui. Sachez seulement, sans que je spoile de trop, que tout ce que vous avez appris de Batman, toute son histoire, toute sa lutte, tous ses actes, ont eu une sacrée incidence sur le changement de nombreux héros d'aujourd'hui. Que même avec la cour des hiboux, certaines choses ont évolué, en bien, en mal, et c'est de ça que le livre de Snyder témoigne : Le changement. Non seulement New 52 apporte une touche de fraicheur à l'univers Batman, mais il permet aussi d'offrir une autre vision du Batman et de Gotham City. Tout n'est pas blanc ou noir, tout est gris à Gotham.
Pour terminer, j'avoue avoir été surpris. L'arc concernant "Nightwing" est aussi un must à lire car il regroupe une bonne partie des informations sur la cour des hiboux.


Points Positifs :

- Grosse refonte de l'univers avec un Scott Snyder qui s'affirme dans l'Univers Batman.

- Le dessin de Capullo qui rend le livre fluide, agréable, renouvelé.

- Le Prix.

- Le scénario qui renouvelle complètement l'Univers de Batman. Certes, New 52, y'a du bien comme du pas bien, mais là, pour le coup, c'est de la réussite.

- Une enquête captivante qui mènera le Batman jusqu'à dans son enfance, au fin fond de ses mémoires enfouies pour mieux comprendre la mentalité de la cour des hiboux.

- Batman dans la même bat-attitude que face à Bane dans la Batcave, j'en dis pas plus, mais ça peut vous donner des indices face à sa première confrontation avec le Hiboux.


Points Négatifs :

- Le Total Mindfuck à la fin du livre et sur les révélations. J'ai du relire le livre à trois fois pour bien comprendre comment cela pouvait-il être possible et pourquoi.

- Obligé de se payer l'Arc Nightwing pour avoir les infos complémentaires.

- Parfois un peu long sur certains moments.



Ma Note : 8/10

Même s'il traine un peu en longueur sur certains aspects et même s'il y'a beaucoup de théories parfois un peu vaseuses, le bouquin est bien. Pas excellent, mais bien. Il plonge le Batman dans une enquête à la Sherlock Holmes qui va le mener vers des horizons qu'il n'avait jamais encore exploité les possibilités. Néanmoins, Batman se sort de toutes les situations, ou pas ?
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Sélection Comics   Jeu 17 Juil - 11:18


Synopsis :

Dans sa quête de rédemption, le terrible Bane, vaincu par le Batman, parcourt le monde pour résoudre une seule et grande question : Qui est son père et pourquoi est-il devenu, sur un coup du destin, celui qui a brisé la chauve-souris ? Sur son parcours, il rencontrera une des pires criminelles qui ait jamais séduit le Chevalier Noir : Talia Al Ghul. Elle le mènera alors vers le démon : Ra's Al Ghul. De ces deux hommes, une entente pourrait se former, mais entrer dans les bonnes grâces de l'Immortel est dur.

Mon avis :

Pas vraiment un comics au sens où je peux le définir comme "influent" dans le monde de Batman. Certes, il y'a de bonnes et de mauvaises choses. Bon, le comics n'est pas à jeter aux orties, et puis c'est quand même LE comics qui vous permettra de mettre à mal la "Fan-girl" qui a vu tous les films de Nolan, sauf les Burton, sauf les Schumacher (qui oserait ?) et qui n'a pas lu les comics. Car soyons sérieux, le taux de fan-girlisme et de dérivés horribles qui ont suivit "The Dark Knight" et "The Dark Knight Rises" a vu des horreurs sans noms dans le monde merveilleux du comics. Entre les "kikoo-Ledger c trau leu jokere" et les "Talia j'♥ Banou", y'a eu du massacre, donc la seule bonne motivation c'est d'acheter ce bouquin.

Pourquoi ? Tout simplement parce que l'on nous montre par A + B que Talia n'aime pas Bane, qu'elle ne l'aime pas, malgré le fait que Bane l'aime, certes, la fille du démon s'en tient à Batman et ce qui renforce la jalousie de Bane par rapport à Batman. De plus, contrairement à ce que Nolan a put faire, Bane n'a pas sa place dans la Ligue des Ombres et contrairement à la croyance populaire (merci The Dark Knight Rises), Bane est vu aux yeux de Ra's Al Ghul comme une arme puissante, mais sans classe, sans raffinement. Et même si à la fin du comics, Ra's décide de nommer Bane comme son Ubu personnel, Bane devient un serviteur, donc il est mentalement castré par Ra's, rabaissé et brisé par l'offre du démon. D'ailleurs, le dernier regard de Talia montre un air hautain, presque indifférent. Aucun amour ? Possible, mais y'a aussi un coup de "On oublie ce que t'as fait, mais reste à ta place petit toutou"
Talia, c'est pas l'émotion, Talia, c'est une fille qui n'a qu'un seul amour, qui ne supporte pas Bane, qui le trouve grossier et tellement prévisible. Même si le bouquin est "bateau", il montre l'appartenance de Talia en matière d'amour, la vivacité d'esprit du démon qui arrive à vaincre Bane et un Bane qui a perdu sa superbe, qui se laisse vendre au plus offrant, qui n'a plus aucun gout à rien depuis qu'il a vaincu le Batman mais qui s'est fait battre par lui, vivant avec sa honte en permanence.

Points Positifs :

- Le dessin est beau, le prix aussi (15 euros)

- Talia qui rembarre Bane d'une force. Et sa faculté à faire suicider toute une escadron de bonhommes au nom du démon.

- La perversité de Bane révélée pour devenir lui aussi immortel.

- Le final, qui dit que ça va bastonner.


Points Négatifs :

- L'histoire est moyenne. Pas terrible, on s'ennuie, on voit un truc sympa, on s'ennuie, etc etc. Bref, bof.

- Certaines situations sont complètement idiotes. Genre, Talia, ligotée et baillonnée par Bane ? Mais une fille qui a eu un entrainement d'experte en tout, se faire avoir par ça, c'est une blague.

- Violence parfois inutile.



Ma Note : 5/10

Je rappelle : C'est une histoire SANS Batman. Mais même sans le chevalier noir, l'histoire reste longue, ennuyeuse. Si la Ligue des Ombres est bien détaillée et bien orchestrée, le personnage de Bane fait tâche et ce dans la plupart des pages. La revanche de Bane n'a vraiment rien d'un titre accrocheur, ça aurait plutôt été ... "La honte de Bane" comme titre pour ce livre. Si je lui met 5/10, c'est parce que je suis d'un naturel gentil et que ce livre est une arme de destruction massive pour la fangirl Nolan.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Sélection Comics   Mer 6 Aoû - 19:08

Knightfall Tome 1 : La Chute




Synopsis :

Depuis quelques temps, Bruce Wayne perd la foi. Son combat contre le crime l'éprouve et il est moralement fatigué de ce combat qui n'a pas de fin. Dans l'ombre, un complot se dessine, un homme que l'on surnomme "Bane" fait petit à petit parler de lui. Jean Paul Valley et Tim Drake mènent l'enquête tandis que Bruce doit se reposer à cause de sa fatigue mentale. Mais le dénommé Bane à d'autres plans pour Gotham City : Il doit tout d'abord éliminer la chauve-souris, il a un plan, et par-dessus tout ... Il sait qui se cache derrière le masque de Batman.


Mon avis
:

L'aspect graphique est correct, fin. En feuilletant les pages, j'ai eu l'impression de lire un bouquin qui datait des années soixante. Le livre est propre, vif, et selon mon avis, le dessinateur s'est vachement lâché en matière d'âme dans le bouquin. Je m'explique : Les yeux des personnages sont un des éléments les plus détaillés des personnages, toute la détresse de Batman, toute l’inquiétude d'Alfred, la folie du Joker et le calcul froid de Bane, ce sont les yeux qui le traduisent parfaitement, et non les actes. On assiste en quelque sorte à un combat presque intérieur, chacun est déterminé, paré et maitre de ses actes.

Le dessin architectural est encore très clair, même si on voit les allées nauséabondes de Gotham City, mais la ville est encore d'aspect presque "normale", on a l'impression d'être dans une véritable ville et non à Gotham City. L'aspect gothique est assez absent et c'est ce qui pêche à mon avis. J'aurais préféré un ancrage dans une ville plus sombre, plus glauque, plus malsaine mais bon, c'est un détail.

Au niveau de l'histoire, c'est tout simplement la chute du Chevalier Noir. Batman est complètement désemparé, les années ont brisé son mental : La paralysie de Barbara, la mort de Jason, on sent la fatigue et même la déprime.
Survient alors Bane, et Batman apprend le nom de ce criminel qui veut sa peau. Pourquoi ? Mystère, je vous le laisserais découvrir dans le livre.
Mais comme l'indique la couverture, cela ne finit pas bien du tout pour le Chevalier Noir. Il finira en effet, brisé, la colonne vertébrale cassée.
Le plan de Bane ne relève pas du génie selon moi. Oui, c'est un brillant stratège, oui il a fournit des armes aux criminels et fait évader tout l'asile d'Arkham en une nuit, mais le génie s'arrête là, quand ce dernier chope Batman au Manoir Wayne.

Le plus intéressant, ce sont les petits aperçus sur de nombreux criminels de Gotham City. On pousse le vice un peu plus loin en les voyant vraiment agir, en accomplissant leurs petites manies. Certains criminels même, pousseront le scénario en essayant de découvrir qui est Bane. Parmi l'ensemble des pensionnaires déjà connus comme le Joker, Poison Ivy ou Jonathan Crane, on aura droit à des histoires sur des criminels plus mineurs comme Maximilien Zeus (qui a droit à deux pages de pure bouffonnerie.), Cornélius Stirk, Victor Zsasz ou Film Freak (qui aura droit à la mort la plus con du monde).


Points Positifs :

- Le Livre est agréable à lire, on en apprend pas mal sur les détenus, on peut même discerner quelques sentiments assez ambigu sur les personnages.

- Une histoire qui tient la route, qui surprend, qui montre l'ascension d'un des pires criminels de Gotham.

- Un Bruce Wayne dévasté, rongé par la déprime, c'est pas tous les jours et c'est plaisant quand même.

- Les alliés du Chevalier Noir qui tentent tant bien que mal de sauver les meubles malgré le fait que Bane les épient en permanence. Des personnages avec de sacrées faiblesses très bien exposées.

- Un final détonnant, pas surprenant, mais qui fait bien mal dans la tête du lecteur quand on apprend le pourquoi du comment.

- Remis à neuf par Urban Comics, comme toujours, ça fait plaisir de voir un éditeur qui prend soin de ses lecteurs et qui remet au gout du jour les Batman.


Points Négatifs :

- Le prix qui peut rebuter (34 euros à mon dernier souvenir)

- Le fait qu'il y'a plus de quatre Tomes à acheter, ça fait du fric à dépenser, et dirons nous qu'il y'a deux tomes totalement inintéressants, mais ça c'est mon avis.

- Il faut pouvoir apprécier une vision plus "année 90" sans gothisme et dans une ville à la Métropolis.



Ma Note : 8.5/10

Le Tome 1 est une splendeur, le tome 2 et 3 trainent en longueur, mais j'y reviendrais dans un prochain billet. Parfois un peu linéaire, pendant certains moments notamment entre les discours Tim-Azrael et Bruce-Tim (ça revient toujours à la même rengaine), on ne s'ennuie pas par contre en matière d'actions. L'asile d'Arkham, la folie ambiante, bref, je vous conseille déjà de vous payer le premier Tome.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Sélection Comics   

Revenir en haut Aller en bas
 
Sélection Comics
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Batman Legacy :: Gotham City :: Archives du Forum :: Anciens RP's-
Sauter vers: