Batman Legacy


 
AccueilRechercherGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Du feu, du feu, toujours du feu.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Du feu, du feu, toujours du feu.   Jeu 19 Juin - 22:36


Du feu, du feu, toujours du feu.
Gérer l'ennui ça n'est jamais facile, surtout dans cette boutique de farces et attrapes qui était censé me faire vivre dans cette ville pourrie.
A part une petite poignée de gamins, personne ne viens faire ses emplettes chez moi...ça en deviens déprimant. Mon univers pour un peu de rigolade. Rien que l'idée de rester assise sur ma chaise à manger des sucrerie et à compter les billets est d'un déprimant. J'en ai marre...
L'après-midi passe tellement lentement, que le soir venue je chasse littéralement le gamin qui est resté planté devant la vitrine à hésiter entre un pistolet à eau ou un masque de loup garou.
Excitée à l'idée de sortir le grand jeu, je me précipite vers l'arrière boutique.

Mon déguisement est toujours rangé dans mon sac extensible à l'infini. Je m'empresse d'enfiler ce dernier, de décoiffer mes cheveux en formant des épis monstrueux, maquiller mes yeux de noir et y ajouter des lentilles de couleur orangée.

Quelques minutes plus tard, je suis dehors, à me balader, sautillant joyeusement comme la gamine que je suis dans ma tête. Lors de mon passage à découvert dans les rues, les passants me regardent comme si je sortais d'une foire.

"-Hé, ma jolie!"

Je me retourne vivement, une bande d'ivrognes qui devaient à peine avoir la vingtaine levaient leurs bouteilles vers moi comme pour me porter un toast.

"-Tu sais que tu est bien foutue toi dis donc.
-Tu trouves, c'est vrai?
-Et comment j'ai bien envie de consumer l'amour que j'ai pour toi."

Je me suis penchée sur le côté, après un geste de la main vers le garçon, celui-ci prend feu instantanément, ce petit insecte cours un peu partout dans la rue à la recherche d'un éventuel point d'eau mais le pauvre garçon pouvait bien continuer à courir.

"-Bah quoi, tu voulais te consumer d'amour non?" Dis-je en riant.

Je continue ma route tout en sautillant, laissant derrière moi, des traces de pas enflammées.

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Du feu, du feu, toujours du feu.   Dim 17 Aoû - 23:28




Du feu, du feu, toujours du feu.
« ... Qu'elle douce odeur ... »



Voilà une journée bien prenante, cela faisait deux jours que j'étais rentré des bas fond de Wonder. J'étais dans mon repaire, bien niché dans un ancien entrepôt désaffectait dans les Bowery. J'avais bien fait en sorte que la lumière intérieure de soit pas voyante la nuit. Je ne supporterais pas avoir des petits curieux dans mon territoire. Mon petit repaire prenait forme, j'en avais retiré la poussière, retirais les toiles d'araignées et les nids d'oiseaux. Vu que l'électricité avait été couper, je puisais mon courant chez le voisin, mes câbles raccordés sur son « poteau ». Tout comme le téléphone et internet, je me connectais chez mes voisins faisant en sorte que cela passait inaperçu. Un lit de camp était posé dans un coin, proche d'une issue de secours. Des détecteurs de mouvements étaient disséminés un peu partout dans l'entrepôt. Avant que la nuit ne tombe, je nettoyais l'intérieure de mon casque, veillant à ce que chaques capteurs neuronaux soit propre. Si l'un d'eux étaient sale, cela pourrait diminuer l'efficacité de mon contrôle de ma trajectoire ainsi que de ma poussée en vol.

La nuit tombait, je décidais d'aller faire une virer nocturne et de sortir de ma journée bien prenante. Je mettais tout mon attirail sur le dos et prenais rien que mon lance-flamme en guise d'arme. Je m'envolais à partir du toit de ma planque. Le ciel était sans nuage, il était recouvert d'étoile ? Ce qui me mettait de bonne humeur déjà. En chemin, j'entendais plusieurs sirènes de police. Une course-poursuite était en cours entre un fourgon et deux voitures du GCPD. Putain de son ! Ce que je pouvais le haïr. Si ça tenais qu'à moi, je les aurais tous cramer. Mais bon, je tenais à me faire oublier pour le moment. Je volais tranquillement dans les cieux. Regardant les oiseaux voler avec moi. Pour m'amuser, je prenais mon lance-flamme et l'orientais vers l'un des volatiles, le faisant griller. Que c'était beaux de voir ça. Mais papilles en frissonnaient tellement que c'était bon. Bref, je me concentrais sur mon trajet, zigzagant entre les immeubles de Central.
Bien que j'avais une réputation de malade pyromane destiné à vivre dans l'asile d'Arkham, j'aimais bien savourer la ville éclairée de nuit. C'était comme s'il y avait plein de luciole. Référence à mon nom ? Peut-être. Mais mon attention était attirée lorsque je survolais une rue quelconque de Central. Un homme en train de brûler. De rôtir, cramer, etc. Chacun de ces mots me faisaient frissonner. Je restais en stationnaire au déçu de la zone d'action. L'odeur de brûler réveillait mes papilles, c'était d'une jouissance folle. L'homme agonisait sous les flammes, mais de qui ? Serais-ce l’œuvre de cette jeune femme ? Je décidais dans savoir plus. Pendant que je réfléchissais, elle avait eu le temps de s'éloigner de quelques mètre de l'homme. L'air de rien, continuant son chemin sans se retourner. Je m'envolais puis, je me posais juste devant la jeune inconnue.

« Bonsoir jeune demoiselle, serais-ce vous la responsable de ce joli spectacle ? »

À première vue, elle ne serait pas surprise de me voir. Pourtant, vu la réputation que le Gotham Globe mettait sur moi. Aucune once de peur n’apparaît. J'en étais surpris et à la fois curieux. Ma garde restait haute, au cas où. Mon doigt restait sur la gâchette de mon précieux lance-flamme. Bien qu'elle fût jolie, cela ne pouvait pas dire qu'elle serait une jeune femme toute douce. La prudence était de mise.

Avec Miss Pumpkin

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Du feu, du feu, toujours du feu.   Lun 18 Aoû - 14:11



Du feu, du feu, toujours du feu.


Sans prévenir, un homme portant une étrange combinaison se pose comme par magie devant moi. On dirait un insecte. Un petit insecte volant...et équipé d'un lance-flamme qui plus est, enfin quelqu'un dans cette ville qui sait se servir d'une bonne arme. Même si cette dernière ne ferait que cramer ma peau pour me donner un petit teint bronzé. Si il espère que ce lance flammes me fait peur, le pauvre se met le doigt dans l’œil.
Est-ce que je devrais lui faire part de mes ébats pyromanes...un pur inconnu qui descend du ciel dans une combinaison avec des yeux de mouche....après tout pourquoi pas, j'aime me vanter de mes exploits.

"-Bonsoir, en effet c'est bien moi, il voulait...se consumer d'amour pour moi, je n'ai fait qu'exaucer son souhait."

Je place mes mains derrière ma tête en prenant un air détaché.

"-Pourquoi? Vous voulez aussi vous consumer monsieur mouche? Hihi."

Je m'approche de l'inconnu, laissant derrière moi, de la cendre tomber par terre, les traces de pas enflammées se sont éteintes laissant des traces de pas composées de cendres encore chaudes. Je me demande si cette combinaison résiste bien au feu? Est-ce qu'il serait capable de contenir mes flammes.? Est-ce que la combinaison fondra au contact de ma peau qui peut monter a une température proche d'un volcan en fureur?

"-Oh désolé, tu voulais peut être le brûler toi même? Mais je doute que ton lance-flammes brûle l'intérieur avant de répandre les flammes sur la peau et les vêtements."

Je penche légèrement la tête en arrière tout en m'étirant.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Du feu, du feu, toujours du feu.   Dim 9 Nov - 4:28




Du feu, du feu, toujours du feu.
« ... Et ça repars ... »



Cette petite me faisait rire, elle pensait vraiment que j'allais avoir peur suite à ses propos. Mais non, terminais-je avec un sourire derrière mon masque. L'atmosphère reflétait toujours son joli barbecue. Des cendres gisaient toujours sur le sol, volant avec la légère brise de vent. Je n'avais pas peur, loin de là ou mon esprit c'était perdu, mais la curiosité était là. Je pouvais quand même remarquer qu'elle avait une intention de me faire goutter ses flammes. Il semblerait qu'elle n'eut vent d'aucun de mes crimes ? Laissant tomber mon lance-flamme, retenu par la bandoulière. Je commençais à faire des « cent pas ». Me posant des questions sur son manque d'information à mon sujet. Bon sang ! Elle ne suivait pas les actualités ou quoi ?! Bref, revenons au présent, mon esprit s'égarait.
Je reprenais mon lance-flamme et la regardais de nouveau.

« Attend, attend. Monsieur Mouche ? Tu ne connais pas mon vrai nom ? Ou bien... Tu pensais me vexer ? »

Je me tenais le franc en attendant sa réponse ou son speech. Ça commençait à me donner mal au crâne cette histoire, mais des intrus venaient interrompre notre discussion. En effet, deux voitures de patrouille arrivèrent à toute allure et furent un dérapage avant que les occupant nous canarde ! Moi et la fille. Par réflexe, je m'envolais afin d'esquiver le balle, mais mon bon vieux jet-pack était touché par une balle signée du GCPD. Bon sang, que je haïssais les flics ! Mon altitude ainsi que ma trajectoire étaient incontrôlable, me faisait tournoyer dans les airs et terminer ma descente dans des poubelles publics de l’immeuble d'en face.

« Arf, arf... Putain de merde ! »

J'expulsais mon jet pack de mon dos en déclipsant les harnais de sécurité. Je me relevais avec fraca et jetais une grenade sur le jet-pack avant de partir en courant. Les poubelles ainsi que le jet-pack laissaient place à une magnifique explosion, mais pas le temps d'admirer le spectacle.

« Venez mes chérie, je vous attends. »

Je m'étais engouffré dans l'immeuble et faisais en sorte que toute personne ouvrant la porte terminée en flamme. Ce que l'un des flics me laissait cette joie en entrent sans précaution. Que ce fut beau d'entendre ses cris d’agonis et de voir son corps et ses vêtements brûlaient. Le Napalm laissait une magnifique odeur en plus de la chair brûlée. Malgré ce magnifique spectacle, je ne devais pas restait là. Je montais au premier étage et faisais en sorte de répéter la scène encore une fois.

(Texte)

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Du feu, du feu, toujours du feu.   Dim 9 Nov - 18:32



Ne me cherchez pas mes


petits chous




"- Je suis censée le connaître? Je ne retiens pas le nom de tous ceux capables de manipuler une flamme sans se brûler, ça ferait trop de monde mon chou."

J'aurais pu lancer une vanne supplémentaire à sa prochaine provocation et ainsi de suite si les deux voitures de patrouille du GCPD n'étaient pas en train de perturber notre discutions. La mouche s'est empressée de décoller avec son engin, je ne devais pas non plus perdre de temps. Les flics levèrent leurs armes sur moi, c'est tellement drôle en sachant qu'ils vont bientôt me perdre de vue.
Je fis une révérence à la manière d'une actrice à la fin d'une pièce puis fit basculer mon bras sur le sol, le contact de mes ongles sur le sol alluma un petit mur de feu assez impressionnant pour détourner l'attention des flics.
Je me suis ensuite engouffrée dans la ruelle la plus proche pas loin du grand bâtiment, une explosion retentit à l'arrière de ce dernier, peut être la mouche qui s'est écrasée, hihi.

J'arrive devant un grand escabeau, apparemment le bâtiment est en travaux, il ne me restait plus qu'à trouver un moyen de grimper rapidement, et quoi de mieux que l'élévateur qui permet aux ouvriers de monter aux étages.

Je monte jusqu'aux toilettes du premier étage, avant de continuer dans le couloir, j'apperçois en passant devant l'entrée de l'immeuble un policier en train de cramer.

"- Zut! Ça aurait dû être à moi de le bruler!"


Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Du feu, du feu, toujours du feu.   

Revenir en haut Aller en bas
 
Du feu, du feu, toujours du feu.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Batman Legacy :: Gotham City :: Archives du Forum :: Anciens RP's-
Sauter vers: