Batman Legacy


 
AccueilRechercherGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Le Parthénon de la Folie [PV DIEGO/ZEUS]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Le Parthénon de la Folie [PV DIEGO/ZEUS]   Jeu 19 Juin - 11:21

9 heures 04

Un livreur de petite taille se présente devant l'appartement d'un certain Melvin Wilhow. Le livreur porte un vêtement d'une compagnie spéciale de livraison en tout genre et semble être de petite taille, voir même de taille ingrate. D'un geste ordonné, il cogne à la porte avant que celle-ci ne soit ouverte par le gérant de l'appartement en personne.


- "Monsieur Melvin Wilhow ?"

Melvin - "Oui c'est moi."

- "Votre colis monsieur !"

Melvin - "Super ! Je l'attendais pour demain, mais tenez ! Voici votre paiement, plus une petite récompense."

La transaction fut terminée. L'homme nommé Melvin prit soin de reprendre son colis, cela venait du "Hat Shop" situé dans le vieux Bowery. Un lieu certes historique, mais parfois un peu malsain en ce qui concernait la criminalité. Le pauvre Melvin ne se doutera jamais de rien lorsqu'il mettra sa jolie casquette de garde de l'asile d'Arkham sur le crane. Des ondes viendraient perturber son système et c'est à ce moment qu'entrerait le Chapelier Fou en action.
Cela ne tarda pas, le dénommé Melvin fut alors absorbé par la carte à puce qui était greffée dans sa casquette. L'homme devint livide et répondait désormais à toutes les invectives du Chapelier Fou. Le pauvre Melvin se dirigea alors vers sa penderie avant de se changer pour mettre son uniforme. Une fois dans sa voiture, Melvin fonçait vers l'asile comme un dingue, Mad Hatter n'était pas sur de son contrôle pour la voiture, c'était toujours un moment assez difficile à maitriser. C'est alors que l'homme arrive au parking des gardes d'Arkham.


Bob - "T'es en retard Melvin !"


Melvin - "Ma voiture a pas démarré."

Bob - "Fonce, tu vas te faire engueuler."


Le dénommé Melvin passa devant les sécurités et prit son arme de poing avant de se diriger vers les niveaux inférieurs. Jervis Tetch avait entendu parler de quelques détenus excentriques à faire libérer, Film Freak, Maxie Zeus, L'Effaceur, Killer Moth et tant d'autres à sortir de cet endroit. Si Wonder Gotham devait être un Wonderland parfait, il fallait qu'il y'ait la dose de folie parfaite, sinon, cela n'avait aucune raison d'être. Melvin continuait son petit périple dans l'asile. Et ça hurlait, et ça pleurait, et ça criait, mais Melvin ne les entendait pas, il entendait tout simplement la douce voix du Chapelier Fou et de la musique qu'il passait derrière, une musique douce, calme, les quatre saisons il semblait bien. Alors qu'on aspergeait d'eau glacée les plus récalcitrants, d'autres gardes saluèrent Melvin.


Kevin - "Salut Melvin."


Melvin - "Ma voiture a pas démarré."

Les deux gardes ne comprirent pas ce bonjour si froid. Ils en conclurent que ça devait être une mauvaise journée pour ce pauvre Melvin. Et justement, la journée se terminerait surement mal pour lui. Tetch se maudissait de ne pas pouvoir faire des efforts au niveau de la conversation des pantins. Melvin continua son petit voyage avant d'arriver dans la salle de contrôle des cages. Il sortit son arme de poing et tua les quatre médecins qui y travaillaient à bout portant. Le geste machinal de prendre la carte arriva, et il logea la carte magnétique dans la fente et l'alarme retentit alors ...

Les cellules s'ouvraient, toutes, sans exception. L'alarme de l'asile d'Arkham retentit, encore une fois, le caractère humain à la folie de Gotham City venait de faire preuve de sa totale incompétence. Melvin resta là, patientant. Toujours sous le contrôle du Chapelier Fou. Le garde prit le micro et lançât un appel à tous les détenus. Comme s'il parlait de façon robotique, mais derrière, c'était le Chapelier qui parlait.


Melvin - "L'armurerie est grande ouverte, servez-vous et n'oubliez pas que c'est le Chapelier Fou qui vous offre la liberté. L'armurerie est grande ouverte ..."

Et le message continuait dans l'interphone, sans faillir, répétant comme un robot la phrase que Tetch lui avait insufflé dans le crane. Jusqu'à ce que Melvin reprenne ses esprits ou qu'il soit tué, tout continuerait.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Le Parthénon de la Folie [PV DIEGO/ZEUS]   Jeu 19 Juin - 13:41

dies Jovis XIX Junius


  La vie n'était pas très excitante ces temps-ci. Rien ne bougeait. On entendait crier, hurler, battre des mouvements de tambour et lorsque tout cela était terminé, un coup de feu qui ordonnait le branle-bas à beaucoup de médecins pour pouvoir faire leur ronde de nuit, avec les gardes. Le Pénitencier d'Arkham n'avait de loin aucune grande majestuosité. Au contraire, il n'avait que de serein le bruit court des cartes que battaient ensemble les matons. Cet air sinistre s'était propagé dans l'lle. Personne n'osait tellement se promener la nuit dans les coins sinueux bien que tous les détenus devaient être enfermé. Le local pour les visites restaient monstrueusement vide. Le bruit des chaises dont les pattes griffaient le sol se faisait ouir de temps en temps. Dans cette cacophonie silencieuse, il n'y avait de place que pour les fous. Prendre l'offenssive n'aurait de toute manière servi qu'à une seule et même chose: garantir la colère des gardiens. Que pouvait bien ordonner les bagnards? Du pain? De l'eau? Oh, certes, on leur offrait lorsque venait Pâques un oeuf en chocolat. Mais quelle méprise! Le dernier détenu avait exigé qu'on lui apporte une ampoule, ce que ces parents s'empressèrent de faire et même si le directeur n'était pas très favorable à cet échange douteux, l'ampoule termina dans la cellule du détenu. Ce n'est que le lendemain, à l'aube, lorsque les médecins emmenaient les premiers groupes de jeunes prisonniers au sanatorium que l'on découvrit avec horreur et fascination le corps du bandit exigeant qui s'était ouvert les veines avec l'ampoule qu'il avait cassé sur le bord de sa couchette...

  Qu'était-ce que cette détresse humaine? Tant de souffrance exercée sur un grand comité qui n'avait plus la parole, pour cause de folie furieuse. La rage humaine se profilait sur les plus faibles, et les faibles, devaient être abattus... C'était en cette logique que Maximilian Zeus s'était construit son empire Olympien. Hermès, Mars et Aphrodite l'accompagnaient dans ses délires profonds. Il rêvait d'un grand monde dirigé par Zeus, et Zeus, c'était lui. Il avait goûté au fruit défendu qui détenait en son jus les racines du mal et la soif du pouvoir suprême. Quand l'on savait ce qu'était Maxie avant de terminer comme cela. Un simple homme d'affaire. Il aurait très bien pu se destiner à une carrière honnête prenant comme habitude la sincérité, mais non. Il habitait à Gotham City. Et à Gotham City, tout était corrompu par le vice, le péché dont les fils cristalisaient les rouages. C'est autour de cette passion pour l'Antiquité que Maximilian se forgea les prémices d'un gang qui avait pour ligne directrice la souffrance et la domination sur l'autre. "The New Olympian" avait pris place à l'Olympus que Maxie avait spécialement fait aménager. Mais avec leur dirigeant à l'asile, le gang s'était petit à petit éteint, alors que ceux des nouveaux cerveaux criminels avaient le vent en poupe...

  "Je vois encore Hermès, mon fils, saluant dignement le seigneur de l'Ombre avant de revenir en ce lieu bénit de l'Olympe, c'est certainement ici que se dérouleront les prochaines Quinquatries. Nous prions ensemble pour le salut de Neptune mais aussi pour celui de Jupiter dont le 19e jour de Juin lui est consacré. Qu'est devenue la belle Olympe, celle pour qui je me suis battu contre une assemblée de barbares qui l'assiégeaient?"
 
  Maxie se répétaient toujours les mêmes questions. Elles trottaient dans sa tête et chaque jour qui passait le rendait davantage plus fou. Il ne se nourrissait plus depuis 2 jours et 3 nuits. Il avait exigé au directeur d'avoir des raisins de Corynthe à déguster tandis que des servantes viendraient lui faire sa toilette quotidienne. Cette disette organisée par Maximilian garantissait un moyen de pression contre Arkham.

  "...Et Aphrodite, O belle déesse dont la beauté n'a qu'un égal celui de ton père, où te caches-tu, je n'ose espérer que la Méduse t'ai glaçé le sang pour te subtiliser ton avantage. Que devenez-vous mes enfants? Je ne peux me résoudre à rester enfermé sans nouvelles de ma descendance!"

  Mais les quelques coups que Maxie tapaient contre la porte de sa cellule raisonnaient dans les couloirs vides du Pénitencier. C'était comme quatre coups frappés sur la porte du malheur... Mais c'était un soir inhabituel. Pourquoi? L'on avait entendu que le coup de feu ce soir, et il s'était répété. Que se passait-il? Ce pourrait-il que le Seigneur des Ombres soit revenu hanter Maxie Zeus? Improbable et c'est lorsque la porte de sa cellule s'ouvrit que Zeus parvint à s'échapper. Une voix trottait dans son crâne de dieu, elle venait de l'interphone de l'Asile. Bousculé par des centaines de cinglés, Maximilian suivit le mouvement de la foule qui descendait prendre les armes pour défendre le Parthénon...
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Le Parthénon de la Folie [PV DIEGO/ZEUS]   Jeu 19 Juin - 16:12

Le soir était venu et Diego, comme à son habitude était allongé sur son dos sur son lit humide, dans un pyjama toujours aussi dégoutant. Le jeune psychopathe regardait le plafond de sa cellule en silence, content dans sa tête le nombre de victime qu’il avait fait dans sa pauvre petite vie. Compter leur nombre était quelque chose que Diego adorait faire et de plus, cela l’amusait de les revoir dans sa tête pour ne jamais oublier leur visage. Chaque soir il se couchait avec le visage de l’une de ses anciennes victimes, car cela l’aidait énormément à bien dormir. Alors  qu’il était sur le point de s’endormir, le jeune fou entendit quelque chose qui d’ordinaire ne le dérangeait pas, mais cette fois c’était différent. À la place d’un seul coup de feu, il y en avait plusieurs, alors il ouvrit les yeux et marcha en direction de la porte, mais comme elle était dépourvue de fenêtre, le jeune homme ne pouvait pas voir dans les corridors. Il chercha à attendre ce qui se passait, mais il n’y avait personne qui marchait dans les corridors de l’asile, alors il attendit et soudainement, il entendit un autre fou frapper contre la porte et cela avait pour effet de faire écho dans la prison, alors Diego pensa qu’il était vraiment fou. Après quelque seconde, l’arracheur de cœur entendit une voix sortir des interphones, alors il attendit et les portes s’ouvrirent tous. Diego poussa contre la porte qui s’ouvrit, il marcha dans les couloirs pied nu et regarda partout. Soudain, un homme qu’il avait aidé quelque semaine avant qu’ils ne soient arrêtés tous les deux vint lui détacher sa camisole de force. Diego ne le remercia pas et laissa la camisole tomber au sol, se retrouvant maintenant torse nu, un pyjama sale et pied nu. Il courut dans les corridors et se rendit à l’armurerie et attrapa un fusil et un couteau et chercha l’endroit d’où venait la voix. Sur son chemin, il croisa un garde mort au sol, alors il se pencha sur lui et fit ce qu’il faisait de mieux c’est-à-dire lui retirer son cœur et en faire son repas. Une fois qu’il eut finit, le tour de sa bouche était couverte de sang et il lécha ses doigts pour les nettoyés. Il se releva et retourna dans les couloirs à la recherche de l’origine de la voix qui résonnait dans les interphones partout dans la prison. Mais avec tous les cris de folie des criminels qui sortait et bien la voix était moins audible.


[/justify]
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Le Parthénon de la Folie [PV DIEGO/ZEUS]   Jeu 19 Juin - 18:46

Vous ne pouvez pas imaginer l'état de panique à chaque fois qu'une émeute arrive à Arkham. Les gardes sont toujours les derniers avertis. Ce n'était plus une émeute, mais une véritable vague qui déferlait maintenant vers les sorties de l'île d'Arkham. Le Joker aurait très bien put orchestré ce genre de conneries mais il n'était pas enfermé. Il aura fallu que le Chapelier Fou se targue la besogne pour attaquer lui-même un des nombreux symboles de cette ville pour ne plus se faire remettre son autorité en doute en matière de folie. Dans l'esprit de ce pauvre Melvin, un rire répercuta, celui de Jervis Tetch. Bien sur, Tetch avait besoin de folie dans les rues de Gotham, mais ça lui permettrait aussi de mettre en pratique son plan pour la ville. Il avait d'autres idées, plus folles les unes que les autres, et malgré le fait qu'il répète toujours les mêmes erreurs, Tetch redoublait de vivacité pour les refaire.

Garde - "Vite ! Au Pénitencier ! Les cinglés se font la malle !"

Second Garde - "Merde ! Il parait que c'est signé de la part du Chapelier Fou."


Garde - "Il a eu Melvin ! Il a ouvert les cellules sur les caméras de surveillance. Replions-nous."

Les gardes ne contiendraient pas longtemps, même s'ils avaient les protections pour, les fous qui arriveraient en fonçant vers eux. Rien de tout ça n'arriverait, les fous allaient effectivement sauter sur les gardes et trancher, trucider, éviscérer chaque docteur ou garde qui a eu le malheur de se payer la gueule d'un interné. Et ça se battait, ça criait, ça pleurait, ça riait. La folie à l'état pur, les moins atteints se munirent des armes, mais les plus dangereux aussi. Des patients comme Ragdoll par exemple, qui prenaient toujours beaucoup de plaisir à instiller la peur d'un clown auprès de ses victimes. Grâce à la petite caméra dans la casquette de Melvin, Tetch pouvait observer ce qui se passait. Bien entendu, le Chapelier Fou avait fait préparé un camion pour les plus malins.

Le Pauvre Melvin finirait surement mal ... D'ailleurs c'était prévu. Une bande de cinglés menés par "Aaron Katsen", un artiste junkie enfermé pour ses tendances à dessiner tout avec du sang sur les murs de la ville, s'était emparé d'une lame aiguisée. En entrant dans la salle de contrôle, le pauvre Melvin ne ressentit même pas le fait qu'il mourrait, la gorge tranchée. C'est à ce moment-là que la caméra s'arrêta ...


********

Dehors, alors que la pluie commençait à tomber sur l'île d'Arkham. Tweedle Dee et Tweedle Dum avaient préparé le camion pour forcer le portail et exploser l'entrée. Bien sur, les quelques gardes tenteraient de les arrêter, c'est pour ça que des fusils à pompe avaient été donné aux Tweed, histoire de mener un peu la danse. Tout se passait bien, le plus important, c'était de libérer les internés et d'en emmener le plus possible hors de l'asile. Il fallait tout simplement les emmener dans Gotham City pour continuer le carnage. Batman ne devait pas se reposer sur ses lauriers, tout comme ses alliés. Les TWeeds n'étaient pas fins, ni même très intelligents, mais au moins ils avaient des bras. Vous savez ce qu'on dit : A défaut d'avoir un cerveau, on a des bras. Alors les bras allaient aider le cerveau génialissime du Chapelier Fou afin de terminer ce plan que le Chapelier Fou avait conçu.



********

- "Nom d'un Jabberwocky !"

Jervis Tetch quant à lui, était dans son Hat Shop dans le Bowery. Il avait supervisé toute l'opération d'une main de maitre. Il avait prévu la mort de Melvin durant l'émeute, il avait prévu la destruction de la caméra ... Mais c'était trop tôt. Il ne restait plus que les communications avec les deux Tweedle pour rester en contact. Jervis n'était pas particulièrement content de la tournure que ça prenait. Bon bien sur, les gardes n'opposaient aucune résistance valable, bien sur tout cela ne marchait pas comme le Chapelier l'avait espéré. Mais Tetch espérait sincèrement que la folie sortirait de l'île et qu'ils ne feraient pas comme ce mauvais coup où le Joker est sorti de l'asile tout en laissant les internés se faire bêtement capturés par le SWAT. Non non non ...


- "Du thé Alice, du thé, encore du thé pour calmer notre patience."

Une jeune femme blonde accourut en dandinant ses petites fesses, vêtue d'un tablier blanc et d'une robe bleue et de jolies petites ballerines noires avec des collants blancs, apportait un thé au Chapelier Fou. Inutile de mentionner qu'elle portait une carte à puce sur le crane dans un serre-tête bien confectionné par les soins du Chapelier Fou. Sirotant son thé, Tetch était patient, il attendait les nouvelles de ses alliés, du retour du camion. L'angoisse de l'attente, l'angoisse que tout foire, et surtout l'angoisse de perdre le thé à cause de Batman ...


Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Le Parthénon de la Folie [PV DIEGO/ZEUS]   Jeu 19 Juin - 21:12

  Les couloirs sales de l'Asile d'Arkham reflétaient la détresse de la ville de Gotham City. La crasse s'amassait doucement sur les parois. Les joints pourris faisaient naître de la condensation et comble du désespoir, les hommes responsables du nettoyage laissaient les araignées tisser leur toile dans tous les coins de la bâtisse médicalisée. C'était le miroir d'une ville dont le potentiel fut très honnêtement gâché par un taux de criminalité spectaculaire. En une année, l'on avait vu grimper ce taux de 25%. Alors, qui était réellement le responsable de cette folie? Seraient-ce les flics, qui rappelons-le, n'avaient pour objectif que de servir les parrains de la pègre tels que Falcone, Black Mask ou encore le Pingouin? Peut être était-ce la faute à ce chevalier noir qui dansait, la nuit, sur les toits de la ville! Et pourquoi non? Des individus comme Le Joker auraient-ils existé si le Batman n'avait pas provoqué leur naissance? Pour de nombreuses personnes, c'était évident: le seul responsable du chaos dans lequel Gotham City plongeait était le justicier à la cape. D'autres comme Maximilian Zeus le surnommaient le Seigneur des Ombres. Surnom judicieusement choisi pour un homme qui, masqué, dominait la nuit, jouait avec l'obscurité et piétinait les malfrats. Il incarnait ce que beaucoup appellent la peur. Il la faisait naître et l'utilisait pour dissuader pas mal de psychopathes à commettre leurs méfaits. Mais eux, étaient-ils conscient de ce qu'ils faisaient? Certains oui, d'autres non alors que beaucoup qu'à moitié... Pourquoi des gens comme Batman décidèrent de sacrifier leur vie pour sauver celles des autres. Geste noble s'il en est, c'était avec aigreur et désespoir qu'ils s'orientaient vers ce choix décisif.

  Le parcours vers l'armurerie était tout bonnement harrassant, mais avant tout interminable. Des vagues de criminels, psychopathes, alienés couraient dans les couloirs. Sans évoquer avec douleur et dégoût les cris immondes qui émanaient des bouches sordides de ces odieux personnages... Tous cherchaient l'air frais et calmant de l'extérieur qui, après mûres réflexions, offrait tant de possibilités. Jean Paul Sartre disait que les humains étaient condamnés à être libre, alors pourquoi des "humains" étaient enfermés jours et nuits pour éviter tout désordre social? Ne vallait-il mieux pas se débarasser d'eux? C'était ce que proposait Maxie Zeus, avec quelques nuances. Lui, préférait grandement les assujetir pour qu'ils comprennent leur intérêt sur Terre et qu'après, quand le glas aurait sonné, ils se déchiquètent entre eux avec un seul mot en bouche: rage. Ils incarneraient alors la chasse au plus fort. Et ce "plus fort" prouvait par sa force physique et mentale qu'il était digne de commander. N'était-ce pas ce qui se passait dans cette ville? Elle était dominée par les plus rusés, c'était un point simple à comprendre. Cette cité gothique allait bientôt devenir l'Olympe. Un bel empire aux traits du puissant, du ravissant, du frénétique, du fringant, du beau Maximilian Zeus. Tout au long du parcours qui rejoignait les cellules à l'armurerie, Maxie ne put s'empêcher de regarder quels malades circulaient dans les coursives de l'hôpital. Ils avaient tous quelque chose dans leur regard qui prouvait leur brin de folie ou même parfois de désespoir... Tous étaient habité par la rage, la vengeance. La haine les dominait avec une telle fougue que ces faibles en oubliaient la raison de leur existence. Ils couraient tels des animaux, c'était ce qu'ils étaient, des bêtes.

  L'armurerie était là. Poussiéreuse et oubliée, quelques armes traînaient encore, ici ou là, après le passage des cinglés. Un poignard convenait à Maximilian qui ne chercha pas plus loin que le bout de son nez pour le trouver. Il fallait maintenant sortir et suivre le groupe qui encore une fois, en trombe, se dirigeait vers les couloirs pour chercher une sortie, après avoir abattu les gardes du Pénitencier...
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Le Parthénon de la Folie [PV DIEGO/ZEUS]   Dim 22 Juin - 20:16

Diego n’arrivait maintenant plus à entendre la voix qui sortait des interphones et cela l’agaçait au plus haut point et il voulait absolument trouver cette personne qui semblait les avoirs tous libéré. Donc, le jeune fou tentait de se faire un chemin à travers les prisonniers qui courait dans tous le sens pour trouver une sortie. Diego savait qu’avant la fin de cette évasion, il y aurait des gens qui se ferait arrêter, mais il ne comptait pas faire partit de ceux-là, donc il suivait sa propre route pour atteindre un endroit où la voix était plus audible. Alors qu’il arrivait finalement à un endroit où il n’y avait aucun prisonnier, il écouta les paroles, mais ne trouvait rien dans les messages qui pouvait l’aider à trouver son chemin, alors il hurla de rage et soudain, il n’entendit plus rien, seulement quelque chose de lourd qui tombait au sol. Il savait que cela venait de l’interphone, alors il courut dans les corridors froid d’Arkham et finit par voir au loin un homme qui tenait une lame en sang, alors il le regarda en silence s’éloigner et il alla dans la pièce d’où il l’avait vu sortir et découvrit un corps sur le sol, ainsi qu’un micro et plein d’autre commande. ‘’La salle de commande.’’ Diego sourit, puis il regarda le corps qui se trouvait sur le sol, baignant dans son propre sang. Bien que fou, Diego avait compris qu’il s’agissait de l’homme qui avait fait ouvrir toutes les portes et parler dans les interphones, alors il s’approcha du cadavre et l’embrassa sur la joue. ‘’Merci de ton aide et ne repose pas en paix.’’ Il se mit à rire d’un rire dément et il sortit de la pièce en silence, voyant quelque fou venir dans sa direction. Par contre, une question le tracassait, ou se trouvait Batman ou encore les gardes ? Certes, Diego en avait vue, mort et il avait mangé le cœur de l’un d’eux, mais l’asile ne pouvait pas avoir que ces gardes-là ?. Enfin, il arrêta de penser et il marcha dans la direction qu’avait prise l’inconnu quelque instant plus tôt et il arriva devant de grande porte. Il les regarda en silence et il finit par se décider à les ouvrirent. Il marcha dehors à la pluie et remarqua un camion plus loin. Il marcha donc lentement dans sa direction, se retrouvant les deux pieds dans la boue et il regarda le camion, puis autour de lui pour voir s’il ne trouverait pas des gardes, mais rien, seulement deux gros hommes qui se trouvait autour du camion. ‘’Vous êtes ?’’



Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Le Parthénon de la Folie [PV DIEGO/ZEUS]   Dim 22 Juin - 21:55


Le Parthénon de la Folie


Alors que la folie ambiante de l'asile d'Arkham se déplaçait dans toute l'île d'Arkham. Et tandis que les gardes couraient après pour essayer de les retenir et de les arrêter comme il se devait, Tweedle Dee et Tweedle Dum durent faire parler le feu et la poudre pour se faire respecter parmi le flot ininterrompu de criminels qui avait tenté de déferler sur la ville. Alors que Warren White venait de négocier avec les Tweeds sur une possible libération et un éventuel paiement au Chapelier Fou, le criminel a tête de requin monta dans la camionnette avec un sourire des plus satisfaits. Il quittait l'asile avec grand hâte et ne serait certainement pas parmi les crétins qui allaient retourner directement dans les cellules qui les attendaient.

Deever et Dumson relevèrent un sourcil simultanément en découvrant l'être qui venait à leur rencontre. Dépenaillé, en perte de vitesse par rapport aux autres et semblant avoir un léger attrait pour la conversation civilisée, l'homme se présenta à eux.


Dee - "Lui c'est Dum."

Dum - "Et lui c'est Dee."

Dee & Dum - "Nous sommes Tweedle Dee et Tweedle Dum."

Dee - "Nous monnayons la sortie de l'asile d'Arkham en fonction ..."

Dum - "Des qualités de chacun dans cet asile, s'ils plaisent au Chapelier Fou."

Dee - "Bien entendu, cher cousin."

Dum - "Cela va de soit, cher ami."

Les Tweeds n'étaient pas particulièrement intelligents, ça c'était certain, mais l'idée de monnayer la sortie de l'asile d'Arkham contre certains services pouvait se révéler des plus juteux en matière de réceptacle financier. Le Chapelier Fou avait toujours des idées lumineuses, pas uniquement financières, mais toujours à la pointe de la réflexion et de l'intelligence qui lui correspondait dans ce genre de situations.

Dans la première vague de cinglés, les premiers qui s'étaient rués vers les portes pour tuer, c'était le comportement classique des abrutis, ceux qui sont trop lobotomisés pour réfléchir à quoi que ce soit. Jervis Tetch avait prévu les armes, les quelques candidats éventuels qui auraient besoin d'aide pour sortir de l'asile le plus rapidement possible. Bien sur, Tetch pensait aussi à garder pour lui certaines offres et Warren White avait de nombreuses idées sur la manière de rembourser cette sortie de l'asile. Pour ce qui était du petit gars-là, celui qui venait d'accoster les Tweeds. Pour le moment, il n'avait pas grand chose à proposer pour sauver les meubles et se tirer de l'asile. Peut-être qu'il aurait de quoi payer au final ?

Pour ce qui était des autres internés qui s'éclataient encore dans l'asile, ils devraient faire vite. Certains pensionnaires sont assez stupides pour brûler les draps et faire en sorte que l'asile devienne un brasier. Quelques pyromanes, quelques masochistes, il y'avait de tout dans le bâtiment. Si certains meurent tant pis, mais que l'on puisse avoir un vrai choix dans ce qui était la sélection des criminels à sortir, c'était un peu mieux.


Dans son magasin, Jervis Tetch patientait, les deux mains postées sur le tableau de commandes. Il attendait, espérait, patientait, craignait que toute l'opération ne soit un fiasco évident. Il fallait espérer que tout se passe comme prévu, même pour un fou. Si tout foirait, le GCPD et Batman ne tarderaient certainement pas à venir à l'improviste, et Tetch n'avait hélas, pas assez de thé pour les recevoir tous.


Univers-Batman

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Le Parthénon de la Folie [PV DIEGO/ZEUS]   Dim 29 Juin - 15:51

Encore une longue série de pas irritants pour Maxie, toujours enfermé dans une camisole de force des plus gênantes pour un Dieu tel que lui. D'ailleurs, le Parthénon n'avait jamais autant été en danger. Des centaines de tarés se baguenaudaient dans les couloirs, d'autres étaient certes très calmes, mais horriblement moche, physiquement, bien sûr. Quand Maxie quitta les soins Intensifs, il croisa un homme horrible. Il avait une camisole, tout comme Maximilian mais il n'avait plus de chair. Il ressemblait à un requin et ce dernier devait avoir été enfermé depuis belles lurettes si l'on en croyait la résistance de sa peau... C'était une brebis galeuse mais le Dieu de la Foudre était affaibli et il fallait qu'il fasse preuve de tact et de roublardise pour pouvoir prendre le pas sur les êtres inférieurs. L'un des êtres inférieurs qu'il voyait était Great White Shark. On l'avait accusé d'avoir organisé un gros coup dans Gotham mais hélas, on dit qu'il fut atrocement défiguré par un autre cinglé peuplant l'univers mécréant de la ville : Mr Freeze. Il avait demandé son transfert à Arkham mais c'est ce transfert qui lui coûta sa beauté et sa probité intellectuelle...

Le grand requin blanc aperçu Zeus. Il essaya, vainement de lever l'un des sourcils qu'il n'avait plus. Pour lui, Maximilian n'était qu'un fou parmi les autres, c'était finalement ce qu'il était vraiment, pas vrai?

« Eh, toi, tu sais quel chemin je puis emprunter pour rejoindre l'Olympe? »

Warren ne répondit pas sur le champ, il n'avait d'ailleurs pour ainsi dire pas compris le jeune Dieu des Dieux. L'Olympe? White ne la connaissait pas. Il avait pourtant essayé d'en créer une, sans résultats, mais avec conséquences... Maxie réitéra par deux fois sa question. Et c'est seulement à la troisième tentative que Warren répondit de sa voix nasale et aigüe.

« Prends donc ce van, avec moi, tu verras que tu sortiras d'ici! »

Maximilian suivit donc le Great White Shark et s'était après quelques pas entamés que Maxie vit d'autres espèces de cinglés. Deux jumeaux. Ils se ressemblaient et n'avaient que pour eux deux, un seul cerveau. Ils étaient les Tweedle Dee et Tweedle Dum. Deux êtres mesquins mais terriblement barbares... C'était sans le moindre doute avec eux qu'il fallait marchander le billet de sortie pour quitter Arkham... C'est ce que fit le Great White Shark. Maxie se contenta de leur promettre une tonne d'or, qu'il n'avait certainement pas. Ces deux êtres crédules prirent cette plaisanterie au sérieux et attribuèrent une place à Zeus qui n'avait jamais été aussi heureux de quitter le Parthénon qui, croulait sous les flammes des armes de ces barbares d'humains...
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Le Parthénon de la Folie [PV DIEGO/ZEUS]   Mer 9 Juil - 23:45


Le dévoreur de cœur se tenait toujours devant les deux personnes qui se trouvait autour d’un camion qui semblait accueillir quelque prisonnier qui allaient fuirent la prison. Bien que le jeune mangeur de cœur ne soit pas du genre à faire attention aux gens qui l’entoure, il voulait s’assurer que ceux qui se trouvait devant lui allait le faire sortir, alors il leur avait demandé leur nom. Il ne comptait pas leur dire le sien, mais pour le moment il attendait sous la pluie qui commençait royalement à l’agacer, car le sang qui se trouvait tout le tour de sa bouche et qui s’était rependu sur le devant de son corps était en train de disparaitre et cela le rendait extrêmement sauvage dans ce temps. En effet, s’il ne choisissait pas lui-même de se nettoyer, il ne voyait plus rien normalement et il pouvait tuer, même ceux qui lui servait d’allié, chose rare dans son cas. Il commença donc à se mordre la lèvre qui commença à saigner quand soudain, les deux prirent la parole, donnant leur nom, alors il dit à son tour avec la lèvre saignant abondamment. ‘’Je peux lui être très utile.’’ Il resta silencieux quelque seconde encore et reprit. ‘’Je peux lui rapporter de l’argent en vendant mon corps dans la rue et je peux même être son petit jouet personnel.’’ Il s’approcha de celui de gauche, il ne se rappelait plus de son nom, mais cela ne lui était pas important. Il posa sa main sur la joue de l’homme et le regarda droit dans les yeux. ‘’Je pourrais t’offrir tout ce que tu désires.’’ Il lui sourit, puis il dit. ‘’Et puis, si votre chez désire faire mumuse avec un autre style de jouet, je suis capable d’être tout ce qu’il désire, il dit et je deviens ce qu’il souhaite le plus.’’ Diego sourit, puis pendant qu’il caressait la joue de l’un des gardes de la camionnette, il en profita pour monter dans cette dernière avant que l’homme ne décide de le faire sortir et s’installa bien au fond, dans l’ombre de cette dernière. Le jeune homme se sentait maintenant en sécurité et il ne souhaitait qu’une seule chose et s’était de partir loin de ce lieu qui l’avait fait prisonnier trop longtemps déjà.




Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Le Parthénon de la Folie [PV DIEGO/ZEUS]   Jeu 10 Juil - 18:18


Songes d'un Thé au clair de Lune


Pour Deever et Dumson, la folie de ce jeune homme qui venait de caresser l'un des deux jumeaux était une preuve évidente de la folie et du niveau de perversité qui émanait de ce petit bonhomme. Dee et Dum s'en convainquirent et firent alors leur rapport au Chapelier Fou grâce au petit talkie-walkie dont ils disposaient. Mad Hatter, quant à lui, étudiait doucement la question et attendait de voir si les recrues libérées feraient du bon chaos et de la bonne folie dans les rues de Gotham City. Jervis Tetch serra les dents avant d'entendre un bruit léger qui lui indiqua un appel des deux cousins.


- "Et bien ?"

Dee - "Heu boss, c'est Tweedle-Dee à l'appareil et heuuuu."

- "Arrête de tourner autour du pot, répond !"

Dee - "On a quelques types sympas dans la camionnette. Que voulez-vous qu'on en fasse maintenant ?"

- "Déposez-les au Bowery. Ils se fondront dans la masse et trouveront leurs chemins plus facilement en restant couverts."

Les deux cousins enregistrèrent en vitesse les noms des quatre patients qu'ils venaient de sauver. Maximilian Zeus, Diego McCorty, Warren White et Linda Friitawa. Des criminels certes célèbres, mais qui avaient leurs potentiels de dangerosité dans Gotham City. Mad Hatter serait satisfait d'occuper un peu les justiciers avec cette petite piétaille. En espérant qu'ils induisent suffisamment Batman en erreur pour laisser Tetch tranquille et le laisser s'occuper de ses fournées d'Alice.

Le camion démarra en trombe et les deux cousins étaient à la barre. L'un conduisait comme un cinglé, l'autre tirait dans le tas. Il fut quand même important de noter que deux voitures d'Arkham furent lancées aux trousses de la camionnette des jumeaux. Le trajet serait long de cinq kilomètres jusqu'à l'entrée de Gotham et c'est ce à quoi Jervis Tetch redoutait le plus. La course-poursuite. On ne pouvait pas déposer quelques criminels, coursés par des gardes.


Dee - "Sous le siège, attachez-vous aux ceintures et tirez !"

Il y'avait une malette sous le siège des Tweedle. Remplis de quelques vieilles armes, récupérées dans quelques poubelles que le Chapelier Fou avait récupéré. Quelques pistolets, quelques kalashnikov pouvant s'enrayer facilement. Bref, la camionnette avait été prévue pour que les rares évadés s'attachent et puissent tirer vers l'arrière, pour stopper les voitures de flics. Bien entendu, on était déjà à presque 110 km/h dans la camionnette. Gotham City n'était plus loin, mais il fallait un dernier "truc" pour se sortir de ce guêpier.


Univers-Batman

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Le Parthénon de la Folie [PV DIEGO/ZEUS]   Jeu 14 Aoû - 16:36

Tout devenait trop irréel. L'asile d'Arkham avait subi une émeute comme il y en avait souvent certes mais d'une rare violence. L'organisation devait donc être régie par ces deux lourdots qui commandaient la camionnette dans laquelle Maxie Zeus s'était engoufré. Il était dorénavant libre, prêt à faire comme bon lui semblait pour sauver l'Olympe qui, depuis trop longtemps criait à l'aide. Hadès allait sans doute redouter la venue de Zeus sur le Mont mais qu'importe il était grand temps que tout cela change, le seigneur de l'ombre avait mis des bâtons dans les roues à ce bon et grand Zeus, il fallait donc, sans hésitation, qu'il paie, ainsi que tous les membres de l'administration de l'enfer qui se profilait à Gotham selon Maxie. Si les fidèles du Parthénon s'étaient projetés à une visite de l'Olympe, il aurait donc fallu à Maxie une préparation rigoureuse pour s'assurer qu'ils soient satisfaits. Enfin, qu'importe, il était fier d'être parmi ceux qui rejoignait l'Olympe. Et bien évidemment, il y en avait d'autres, et , ils semblaient aussi fous que Maximilian mais tout cela n'avait pas d'importance pour lui, car dans son esprit, il était libre et c'était finalement tout ce qui comptait pour le Dieu des dieux. Dans ladite camionnette, les deux jumeaux s'apperçurent que d'autres fourgons de sécurité de l'asile poursuivaient les cinglés. Sans hésiter, ils incitèrent les fous à tirer dans le tas avec les armes qui se profilaient ici.

Maximilian ria fortement avant de rétorquer à ses deux sauveurs.

« Vous n'avez quand même pas cru que je puisse utiliser ce genre d'armes?! Je suis le Dieu des Dieux et je maîtrise la foudre! Où est mon sceptre? Zeus a besoin de son sceptre! »

Tout avait un sens pour Maxie, s'il était Zeus, il devait également maîtriser la foudre. D'habitude, il utilisait un sceptre qui, par l'intervention d'une technologie spéciale, envoyait des éclairs, mais là, il sortait d'un asile qui lui avait pris ses effets. Il était donc impensable de pouvoir utiliser la foudre pour détruire les fourgons de sécurité. Et comme il refusait d'utiliser des armes, il devait montrer son utilité d'une autre manière, mais comment? Telle était la question car il ne pouvait rien faire d'autre que tirer justement dans le tas, en faisant un maximum de victimes. Quand Great White Shark lui proposa une arme, il la prit sans grande conviction et décida finalement d'appuyer doucement sur la détente, c'était tellement énigmatique ce genre d'arme pour Maximilian...

Après quelques minutes de tuerie spécialisée, le fourgon des fous prit de l'avance sur ceux de la sécurité, il était donc temps de se diriger vers le Bowery pour lâcher les fous dans Gotham...
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Le Parthénon de la Folie [PV DIEGO/ZEUS]   Mar 19 Aoû - 17:29

La prison était maintenant loin derrière la camionnette, mais celle-ci semblait maintenant être pourchassée par une des voitures de la prison. Diego ne voulait pas retourner en cellule. Il attendit quelque instant et une voix leur dit qu’il y avait des armes à feu sous leur siège, alors Diego en attrapa une et sourit en voyant celle-ci entre ses mains. Les portes arrière des fourgons s’ouvrir et c’est alors que Diego entendit l’un des autres fou prendre la parole. ‘’Non, mais il est vraiment fou celui-là ? S’il est vraiment le tout puissant Zeus, moi je suis la princesse de cœur.’’ Il se mit à rire, mais une petite voix dans sa tête lui dit qu’il devrait peut être utilisé ce nouveau surnom pour ses crimes et arborer une tenue allant avec ce titre. Il allait maintenant porter ce nom, mais pour le moment, il devait se concentrer sur autre chose, alors il regarda l’imposant homme se faisait appeler Zeus et il dit. ‘’Prenez un fusil et tirer, nous retrouverons votre sceptre plus tard comprit ?’’ Diego le regarda en silence, puis il regarda la voiture de garde qui les poursuivait et fut le premier à ouvrir le feu sur celle-ci. Il tirait et en même temps, il laissait échapper un petit rire démoniaque, mais ressemblant tout de même à celui d’un enfant. Le jeune garçon continuait de tirer sur la voiture de gardien quand soudain l’une de ses balles frappa la tête du conducteur de plein fouet, le jeune garçon cria victoire quand la voiture se retrouva hors de la partie, mais il dit. ‘’Dommage, je ne pourrais pas goûter son cœur.’’ Il versa une larme sur sa joue, puis il regarda vers l’arrière pour finalement voir la deuxième voiture qui continuait de venir vers eux. Diego regarda autour de lui et remarqua que les trois autres prisonniers tiraient également sur la voiture des gardes, alors la princesse de cœur en fit de même et commença à tirer sur la voiture qui venait toujours dans la direction. ‘’On dirait qu’ils ne veulent pas nous laisser ?’’ Il sourit, puis le pneu de la voiture des gardes explosèrent sous les coups, donc la fourgonnette des criminels pris de l’avance et s’éloigna d’avantage de la prison. Diego laissa donc son arme sous le banc et il regarda autour de lui en silence. Comme il commençait à avoir faim, il commença à mordiller le bout de son ongles à l’index et cela jusqu’au sang, mais cela ne semblait pas vraiment l’arrêter.



Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Le Parthénon de la Folie [PV DIEGO/ZEUS]   Mar 19 Aoû - 18:53


Le Parthénon de la Folie

De son côté, Mad Hatter observait la course poursuite à travers ses écrans de contrôle, se mordillant les doigts avec une certaine crainte que tout n'aille mal. Dans le talkie walkie du camion, la voix nasillarde de Tetch se fit entendre, certes, pas vraiment de bonne humeur, mais suffisamment compréhensible pour que les deux jumeaux savent quoi utiliser. Mad Hatter tapotait ses claviers tout en regardant péniblement, à travers une petite caméra de bord, ce qui se passait. Zeus, White Shark et un autre homme semblaient passablement irrités à s'occuper de ces flics. Il était temps maintenant de mettre les choses à plat et de passer à autre chose.

La voix du Chapelier Fou se fit alors entendre, perceptible pour les deux jumeaux qui étaient à l'avant. Aucune idée si les autres passagers l'avaient entendus. Mais il fallait passer au plan B, et qui dit plan B ...


- "Enclenchez le plan B les garçons."

Dee - "Mais Chapelier ..."

Dum - "Le Plan B c'est quoi ?"

- "B pour Boum, regardez sous le tapis du siège passager, il y'a un emplacement creusé ..."

Dee enleva le tapis de sous son siège avant de voir un emplacement pour un lance-roquettes avec deux obus prêts à être utilisés contre les poursuivants. Dee bava pendant quelques micro-secondes avant de l'ôter de l'emplacement et entra dans l'arrière de la camionnette. Il plaçât une première roquette dans le compartiment, visa et ...


BOUM

La déflagration projeta vers l'avant la camionnette qui resta sur ses roues mais qui fut néanmoins propulsée plus rapidement. Quand à l'une des voitures d'Arkham, elle se rétama sur une autre, et sur une autre, conduisant à un embouteillage monstre. Du feu et l'odeur de la poudre se fit sentir.

Du côté des passagers, White Shark ricana en voyant cette explosion, il gouterait très vite cette liberté retrouvée et demande un cigare pour fêter cette évasion des plus spectaculaires. Puis, il évoqua prendre un repaire sur un bateau, ou quelque chose dans ce genre-là. Quand aux autres, impossible de savoir ce qu'ils préparaient déjà. Dee et Dum se regardèrent avant de continuer à rouler vers la ville. Le GCPD serait surement lâché très bientôt, il serait temps pour tout le monde d'entrer dans cette ville et de commencer à faire régner un nouvel ordre.


Dee - "Terminus ..."

Dum - "Nouveau Gotham, nous espérons que vous vous plairez dans notre belle cité."

Légère ironie en prenant la voix d'un guide qui accompagne ses premiers visiteurs dans une ville des plus sordides. Les passagers allaient avoir du travail à faire dans Gotham City, et bientôt, ils auraient un rôle à jouer, un rôle des plus importants dans cet échiquier que Gotham City est, au final. Mad Hatter était satisfait, son plan avait réussi, et la mission était un franc succès. Mais ce n'était que le commencement ...


Univers-Batman

Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Le Parthénon de la Folie [PV DIEGO/ZEUS]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Le Parthénon de la Folie [PV DIEGO/ZEUS]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Batman Legacy :: Gotham City :: Archives du Forum :: Anciens RP's-
Sauter vers: