Batman Legacy


 
AccueilRechercherGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Svetlana Orlov

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Svetlana Orlov   Dim 8 Juin - 19:18



DOSSIER N° : 448486SVETLANAORLOV89745


Nom : Orlov Thorne
Prénom : Svetlana
Alias : /
Sexe : Féminin
Nationalité : AmericanoRusse
Base d'opération: Gotham City

Date de naissance: 6 Novembre 1968, elle a 27 ans.
Lieu de naissance: Une campagne profonde de Russie
Rhésus: O+

Orientation sexuelle : Bisexuelle
Situation familiale: Mariée, un enfant, Un frère aîné biologique résidant à arkham, et un père adoptif décédé.
Autre information: Mafia. Femme politique orientée Partie Démocrate (bien qu'injustement confondue comme communiste par ses rivaux)


Génétique du patient
Taille : 1m66
Poids : 72 kilos
Description physique du sujet :

« Il serait honnête de dire que Madame Orlov n'est pas vraiment ce qu'on attend d'une femme politique en plein ascension. Plutôt que cintrée et agressive, on se retrouve rapidement confronté à la dure réalité de voir que l'adversaire est une jeune femme, à peine mère, petite et dirons nous plutôt bien en chair, avec des rondeurs marquées, des grands yeux bleus clairs, un visage long aux pommettes hautes, des lèvres pulpeuses, le tout encadré par de longs cheveux roux, le plus souvent ondulés. Toute sa silhouette, sa stature, hautaine, fière, presque arrogante, semble travaillée au moindre détail près, par pur soucis de publicité et de communication visuelle. Pour défendre ses idées, Svetlana sait qu'il faut être parfaitement convaincante, et pour cela, son apparence est cruciale, elle le sait. Toujours fardée de façon quasi chirurgicale, et possédant une quantité proprement hallucinante de robes de soirées, vêtements de marques, et bijoux, qu'elle acheté à prix d'or chez des couturiers de renoms.

Le tableau serait des plus idyllique en effet, Svetlana Orlov semblant faire partir de ce genre de femme qui savent se tenir et prendre soin d'elle, si elle ne souffrait pas d'un handicap. En effet, une malformation des os du genou droit l'a rendu boiteuse. Une opération aura limité les dégâts pendant une partie de sa vie, mais un récent 'accident' aura aggravé la chose. Si, jusqu'à récemment, elle pouvait encore faire des apparitions publiques rapides sans utiliser quoique ce soit pour se tenir, désormais, il est proprement impossible pour elle de se déplacer sans sa canne. Ce qui évidemment la met dans une situation de faiblesse, et divisant son électorat. Certains peu avenants à l'idée de voter pour une femme handicapée, et d'autres la trouvant courageuse d'affronter ce genre de tragédie avec le sourire. Car oui, Svetlana sourit beaucoup, mais en tant que son médecin de famille, laissez moi vous dire que c'est extrêmement mauvais signe.

D'un autre côté, cela l'a rend complètement sensible aux attaques, ne sachant pas de battre et vaguement tirer au 6 coups, et dans l'incapacité totale pour fuir en cas d'attaque. D'ailleurs, pour palier au manque d'exercice de sa condition, elle fait beaucoup de natation, un des rares sport que son genou peut lui permettre de faire, à petite dose. Ceci raffermit à qui mieux mieux sa silhouette, dont les quelques kilos pris à la grossesse se font un peu ressentir.
Évolution notable du sujet : Une nette amélioration de son comportement est à notée depuis quelques années, sûrement dût à sa vie tranquille et à sa vie de famille. Mais une rechute est à prévoir sous peu avec l'arrestation de son mari pour l'asile d'Arkham, et l’enlèvement de son fils.

Tout cela mise à part, elle semble faire une obsession pour les animaux, et plus particulièrement les oiseaux. Elle possède une bonne vingtaine de perroquets, tous élevés dans une volière aménagée dans son appartement.



Profil psychologique

« Au délà de ce que l'on peut savoir d'Orlov avec tout les entretiens qu'elle peut donner pour défendre sa prise de position pro Vox Populism, privilégiant une politique moins conservatrice, elle donne aussi l’apparence d'une philanthrope dilapidant l'héritage de son père adoptif dans les associations d'aide à aux enfants handicapés, les refuges pour animaux, et s'offrant comme plaisir des œuvres d'arts aux ventes aux enchères. Elle semble également comme une femme et une mère comblée, souriant de toute ses dents comme une potiche aux journalistes, les yeux grands ouverts, et son partie semblant vouloir médiatisé le moindre de ses faits et gestes. Mais la réalité est un peu plus compliqué que cela.

Si Svetlana s'est souvent fait marché sur les pieds, c'est souvent pour rendre plus tard la balle de manière forte. Elle ne paye pas vraiment de mine, avec ses sourires et ses jolies robes, mais il suffit de regarder un peu dans ses yeux pour regarder combien elle peut vous mépriser et semble prête à vous égorger si vous tenter de vous attaquer à elle ou ce qui lui appartient. On peut régulièrement voir son regard changer pendant ses débats et autre conférences de presse quand ses détracteurs tentent de la pousser ou de mettre en avant ses liens avec la mafia. Je connais son malin plaisir à user de sa répartie cynique sur quiconque se met en travers de son chemin, et comment elle prévoit ses petites vengeances personnels. Svetlana est la vipère cachée dans la boite à bijoux. Probablement sa seule manière de se défendre contre un monde qui l'a toujours repoussé, soit par ses origines, sa famille, son handicap, ou bien même sa couleur de cheveux dans sa prime jeunesse.

Svetlana n'est pas naïve, crédule, ou même stupide. Elle lit beaucoup, parle encore plus, et semble déterminée à se forger des armes pour affronter le monde extérieur. Ce qui passe donc par la manipulation du quidam commun et d'utiliser ses alliés et connaissance, et surtout sa patience, pour faire tomber lentement mais sûrement ses ennemis. Malgré son apparence calme et sûre d'elle, la jeune femme reste très marquée par sa vie, et semble terrifiée que les tragédies recommencent, surtout après avoir réussit à créer une vie stable. Obsédée par le fait de tout contrôler, cela se ressent dans sa vie professionnelle et affective. Probablement aussi par frustration de devoir rendre des comptes à Thorne, au méprit de ses idéaux. Car nous avons affaire à une idéaliste, souhaitant changer un peu les mentalité de la société, et offrant une tendresse rare à ses proches.

Elle possède un certain sens du narcissisme, probablement parce qu'elle a été éduquée comme tel, et un sens du mensonge assez développé pour savoir quand on lui en raconte, ce qui aide de façon considérable pour ses petites affaires. »






Antécédents et suivi du patient




« Si tout avait très mal commencé pour Svetlana, la donne a été changé très tôt. Du moins c'était ce que les médecins avaient cru. J'ai été briefé sur le cas de cette enfant, et je dois avouer que je suis un peu perdu désormais, ignorant comment réussir à la traiter et la guérir. Je dois déjà établir un semblant de cohérence avant de faire un diagnostique.
Svetlana Ashworth est née Orlov, officiellement adoptée par Maverick Ashworth pendant un voyage en URSS, avec son frère ainé, Edward -qui avait 7 ans à l'époque, et avait souhaité changé de nom pour quelque chose de plus américain-. Officieusement, il semblerait que les deux petits fut étaient les victimes d'un trafic d'enfant peu reluisant, l'URSS étant le berceau parfait pour avoir un bébé blanc sans trop d’accroc. Maverick qui avait toujours souhaité adopté un bébé, se prit d'affection pour le jeune Edward, et l'emmena avec lui et le bébé, l'enfant refusant de toute façon de se séparer de sa jeune soeur. L'adoption ne fit guère l’unanimité, Maverick ayant eu recours à ce procédé peu ragoutant tout simplement parce que les foyers, malgré sa fortune et sa condition de vie parfaitement stable, avaient refusé de lui donner l'accord pour qu'il puisse obtenir légalement un enfant. Maverick souffrait en vérité de 2 tares assez handicapantes à l'époque. Il était afro américain, et publiquement homosexuel. Son désir d'enfant le força à user de sa fortune pour contourner les lois. Maverick étant propriétaire d'un empire entier de blanchiment d'argent au service de la pègre locale, pour finir par avoir des affinités avec les grands noms de la mafia. Il était en effet plus que bien loti. Et pour le reste de la population et des services de polices, il était simple rentier.

Quand Edward, appelons le Eddie comme tout le monde, a été retrouvé, il souffrait de multiples coups et blessures, vraisemblablement fait par ses parents. Quant à Svetlana, elle a été tout simplement répudiée à cause de sa malformation du genou. Elle n'avait que quelques jours quand son père biologique la trouva dans le refuge de basse campagne soviétique, en sous nutrition, quasi à l'agonie, il n'en fallut pas plus pour que Maverick les choisissent et les ramènent à Gotham pour les élever.

Il y eut beaucoup de bruits sur ce que Maverick pouvaient faire aux enfants, mais il semblerait que le rentier eut un comportement parfaitement irréprochable avec ses petits qu'il a choyé et gâté sans compter. Les enfants l'ont toujours accompagné quasi partout, ont fréquenter des superbes écoles, et n'ont manqué de rien. Eddie avait certes été élevé avec le but de reprendre l'affaire familiale, alors que Svetlana était plutôt vue comme une petite princesse intouchable. Mise à part quelques soucis, notamment à cause de son genoux, et les brimades qu'elle a put recevoir à cause de son adoption, la famille était parfaitement unie, et Svetlana ne manquait pas d'éloge sur son père, pas plus qu'Eddie.

Ce dernier, une fois la majorité atteinte, reprit le travail de son père avec zèle. Il semblait se complaire en étant le nouveau bras droit de son père. Qui d'ailleurs combattait déjà à l'époque un cancer du poumon qu'il ne vaincu pas. Svetlana se retrouva donc seule avec un Eddie tout nouvellement à la tête d'un empire, qui devint donc son nouveau tuteur, et tout semblait aller pour le mieux.

Mais tout s’effondra quand Eddie fit les pas de trop, tout d'abord en assassinant un adversaire devant témoin, nous avons également découvert qu'il avait brutalement tué plusieurs femmes, étrangement toutes rousses. Et un témoignage de sa sœur auprès d'un psychiatre affirma qu'il avait eu des assauts réguliers envers elle. Non pas de violence, mais d'amour malsain. La question fut tranchée, Eddie fut diagnostiqué fou et envoyé à Arkham, non sans hurler comme un dément. Je le soupçonne d'avoir volontairement aggravé son cas -il refusait de reconnaître la mort de ses victimes, même devant les photos- , pour éviter une peine plus lourde, mais sa condamnation étant perpétuelle, je pense qu'il s'en mordra rapidement les doigts. L'affaire fut étouffée par le lobby de la compagnie Ashworth, et Eddie ne fut enfermé que pour meurtre avec barbarie. Ce qui était déjà un beau palmarès en soit.

Et la voilà maintenant à 18 ans dans mon cabinet. Les yeux bleus complètement morts, les mains jointent, se posant probablement toutes les questions du monde, et devant gérer en prime une solitude nouvelle, un sentiment de trahison, le deuil de son père, et un handicap. On m'a dit qu'elle souffrait de crises d'angoisses, d'insomnie, et parfois de crises de spasmophilies d'une rare violence. Quand je lui ai demandé depuis quand les violences ont commencé, elle a eut un rire nerveux, et a refusé de me répondre. Mon devoir étant de la guérir du traumatisme, ou du moins, de limiter les dégâts. Je me demande comment elle gérera les affaires de son frère.»

***

« Vous venez d'envoyer mon mari à Arkham ?! »

S'emporta Svetlana en tournant sa tête vers Rupert Thorne. Elle avait toujours maudit le jour où elle avait croisé la route de cet homme. C'était encore à l'époque où à tout juste 18 ans, elle avait du mené de front tout un empire de blanchiment d'argent, mené par feu son père. Bien sûr, cela avait déjà était bien trop pour elle, surtout en parallèle de ses études en philosophie. Elle avait déjà songé à embrasser une carrière politique depuis très longtemps, et n'attendait que le moment d'être fin prête pour faire son entrée dans les hautes sphères de Gotham. Après tout, elle était riche, et loin d'être stupide, cela n'aurait pas dût être très dur. Elle changea son nom d'Ashworth pour Orlov, tout simplement pour couper définitivement les ponts avec tout ce qui avait un rapport de près ou de loin à son frère, et également par provocation contre les républicains qui voyait déjà d'un mauvais œil une fille adoptive d'un 'nègre déviant' (pour reprendre leurs thermes) sur leur plate bande, mais alors ruscov en plus, c'était carrément de l'insulte.

Mais le business familial était trop lourd à gérer, en plus d'être en parfaite contradiction avec ses idées politiques. Vivre sur l'argent sale de son père était déjà assez dur, alors devoir faire tourner la machine lui arrachait plus qu'un profond dégoût, et elle décida de tout arrêter ici. Malgré toute l'affection qu'elle avait eu pour son père, qui n'avait souhaité après tout que se donnait les chances de survivre et d'être un tantinet puissant dans un monde qui le traitait en sous homme. Rien de bien différent de sa fille en vérité. Mais elle fut ravie de détruire ce que son frère s'était évertué à perduré. Elle n'avait pas besoin de ça pour vivre, elle avait de l'argent, beaucoup d'argent, un toit à elle, et elle en gagnait suffisamment pour s'offrir une vie décente. Mais la mafia prit très mal cette décision, et si les menaces fusèrent, ce fut Rupert Throne qui les mit en applications. Elle ignora comment il tomba sur le scandale de son frère, il avait probablement corrompu quelqu'un, et menaça de briser sa réputation en rendant tout cela public, sans évidemment oublier de la ruiner, voir même de l'achever si cela était encore trop gênant. Au pied du mur, Svetlana ravala sa fierté, et accepta donc sa condition : Elle pourrait éventuellement quitter l'entreprise de son père, mais sa reconversion politique impliquerait de lui fournir informations contre ses rivaux, alibis, voir même de prendre sa défense publiquement.

Cela lui avait permit entre autre d'accomplir un grand pas dans la vie politique de Gotham, mais elle était pavée d'argent sale. L'ironie du sort avait voulu qu'elle épouse le fils de son bourreau, sans absolument aucun regret, même si elle savait que cela lui donnait encore un peu plus de pouvoir sur elle. Et maintenant, après 5 années de vie communes, dont 2 de mariage, elle venait de découvrir que le Will'o'wisp qui lui avait déjà mit des bâtons dans les roues était son gentil petit mari. Elle aurait pu lui pardonner, elle pourrait même y songer plus tard, mais sur le champ, elle ne pouvait songer qu'à cette vérité tout simplement incroyable. Son mari allait à Arkham. Trop choquée pour parler sur le champ, et sentant un début de crise d'angoisse grondé en elle, elle était maintenant prête à faire renoncer à Throne cette idée absolument ridicule.

« Est-ce bien étonnant, Svetlana ?... Une telle mascarade ne peut qu'être l’œuvre du dernier des fous. Se rebeller contre son père, au méprit de sa propre famille, et mettant même sa femme en danger... »


« Il n'est pas fou ! Rupert, il mérite au moins un diagnostique d'un psychologue compétent et une garde à vue avant de... »

Il l'interrompit d'un geste de la main. « Cessez avec vos belles théories stupides voulez-vous. D'ailleurs, si il a fait ça, il avait probablement un complice. Devrais-je aussi me méfier de vous ? » Ah certes, si elle avait été au courant des plans de son mari, elle l'aurait probablement rejoint, après lui avoir dit de renoncer. Mais pour l'heure, elle n'en avait rien su, et ne s'était douté de rien. Mais avant qu'elle n'ait le temps de dire quoique ce soit, Rupert lui coupa l'herbe sous les pieds. « Qu'importe. Au moins ça vous ferra deux personnes à visiter à Arkham. Qui sait ? Il s'entendront peut être bien, ils doivent avoir les même anecdotes salées sur vous à raconter. »

Le sang de Svetlana ne fit qu'un tour, et en s'avançant vers Thorne, elle tendit un index menaçant vers lui « Si vous osez... » Et suivit d'une douleur absolument atroce dans son genou droit qu'elle accompagna d'un hurlement avant de tomber lourdement sur le sol. Choquée et désorientée, elle leva le nez pour regarder ce qui s'était passé, et elle vit l'homme de main de son beau père, et plus précisément le pied de biche qu'il tenait. Il venait de lui briser le genou, son genou qu'elle avait réussit à guérir après des années de patience  et une opération coûteuse. La douleur était insupportable, elle en avait du mal à respirer, sa vue se brouillait, et elle ne pouvait même pas insulter le coupable. Svetlana le sentait, son genou était désormais foutu, et elle allait de nouveau se retrouver avec une canne, à souffrir le martyr à chaque pas. Mais il y avait pire. Il y avait Blake à Arkham. Du moins, elle pensait que c'était le pire. Elle vit vaguement la silhouette de Thorne devant elle, et elle entendit son rire sonner comme un requiem.

« Ma pauvre Svetlana... vous avez l'air bien mal en point. Votre genou refait des siennes ?... Oh. Ça doit être le choc, ma pauvre. Que direz vous que je m'occupe de votre fils ? Vous saviez, le temps que vous alliez mieux, que vous digériez la nouvelle. »

Ses yeux doublèrent de volumes, et malgré son état et la crise de spasmophilie qui commençait à accompagner la douleur de son genou, elle murmura faiblement « Pas mon fils...» qui se perdit dans la grosse voix tonitruante de son bourreau.

« Rob, veux tu raccompagner cette chère Svetlana chez elle ? C'est beaucoup trop d'un coup je crois. Tu en profiteras pour récupérer Terenti, un petit séjour avec moi, son cher papy, ça sera comme des vacances pour lui. »

Alors qu'elle marchait avec peine, comme si un couteau lui ouvrait la jambe à chaque pas, obligée de se tenir misérablement à l'homme de main, Svetlana serra les dents. L'alliance déjà fragile entre elle et Thorne était rompu. Il avait franchi l'étape de trop. Blake avait eut raison de se rebeller contre la mafia, elle regrettait juste qu'il ne lui ait rien dit. Mais aujourd'hui, elle était décidé à user de son pouvoir et influence pour changer la donne. Mais avant tout, elle devrait récupérer son fils et son mari. Et elle savait par quoi commencer.



Behind the screen
Information(s) importante(s) : Double compte
Un surnom ? Enaeth
Nom de l’avatar : Simone Simons
Lien éventuel avec un joueur déjà présent : Blake Thorne
Disponibilité pour poster ? Relativement active
Comment as-tu connu le forum ? Je joue déjà Rose Wilson
Code du Règlement :
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Svetlana Orlov   Dim 8 Juin - 21:01

Une bien jolie Présentation.
Cela pourra renforcer la Mafia et on pourra développer le côté "Politique" de la ville.
+1
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Svetlana Orlov   Mar 10 Juin - 9:51

Magnifique présentation ! Tu as ma validation !
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Svetlana Orlov   

Revenir en haut Aller en bas
 
Svetlana Orlov
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Batman Legacy :: Gotham City :: Archives du Forum :: Anciennes Présentations-
Sauter vers: