Batman Legacy


 
AccueilRechercherGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Tagada, tagada voilà le Karlson

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Tagada, tagada voilà le Karlson   Dim 25 Mai - 0:42



DOSSIER N° : 023EDKARL789


Nom : Karlson
Prénom : Edrick
Alias : Inspecteur McCrathy
Sexe : Masculin
Nationalité : Américaine
Base d'opération: Gotham City

Date de naissance: 18 Novembre 68
Lieu de naissance: Gotham City
Rhésus: A-

Orientation sexuelle : Célibataire
Situation familiale: Veuf
Autre information: Inspecteur du Gotham City Police Department


Génétique du patient
Taille : 1m84
Poids : 72 kilos
Description physique du sujet :*Observation psychologique d'Edrick Karlsol - docteur d'Eloise Spugel*
Le sujet, monsieur Karlson est un homme, brun, de type caucasien, arborant au sein de ses traits la dureté du peuple scandinave qui a vu naître ses ancêtes pour partir à la conquête du vaste monde de par la mer. Assez impressionnant, il arbore du haut de son mètre quatre vingt quatre une carrure prononcée et marquée par de larges épaules ainsi qu'une lourde ossature soutenant son corps musclé. Visiblement sportif, il arbore de nombreuses cicatrices au niveau de l'abdomen et des épaules, vestiges de son passé dissolu. Imposant, massif sont des termes qui pourraient le décrire, impression accentuée par les goûts vestimentaires du sujet pour les gilets et autres chemise cintrées.

Arborant un bouc pour toute pilosité faciale, monsieur Karlson affiche une coupe courte, presque militaire, marquant la dureté de ses traits et la géométrie prononcée de sa machoire saillante, sa bouche semblant bloquée sur un étrange demi-sourire ironique qui semble le laisser paraître charmant que mesquin.

Évolution notable du sujet : Le sujet affiche une belle représentantion d'un jeune alpha dans la fleur de l'âge.



Profil psychologique
*Observation psychologique d'Edrick Karlsol - docteur d'Eloise Spugel*
Suite à de nombreuses séances passées avec monsieur Karlson, je ressors sceptique de la lecture de l'analyse de mon confrère le docteur Schullman. Etant responsable du retour en service du sujet, je me devais d'explorer au plus possible la personnalité de monsieur Karlson et c'est avec mon habituelle professionalisme que je m'attelais à la tâche. D'un naturel ironique, frôlant l'aggressivité sous-jacente, le sujet ne semble pas réceptif aux première tentatives pour établir un contact serein et se place sur une position défensive qui -en désaccord avec l'analyse de mon éminent confrère- m'amène à penser qu'il ne se présente pas comme insensible au décès de son épouse et à la période de trouble qui en a suivi. Au contraire, il semble prendre sur lui la responsabilité de la disparition de Mme Karlson et adopter un point de vue moralisateur sur sa propre personne. Se jugeant visiblement responsable du sort de sa femme, il décida d'abandonner l'habituelle bonhomie qui d'après le rapport de ses collègues semblait le caractériser avant les évènements pour un mode de communication basé sur... et bien le silence. Ne répondant que de manière brève et concise à mes questions, il semblait s'efforcer de construire son élocution afin de me laisser le moins de possibilités de rebonds sur ses propres termes, tentant j'imagine de m'empêcher d'aller plus avant dans mon analyse. Mais, s'il s'est avéré très fort à ce petit jeu, il n'a pas compris qu'il servait ici aussi mon analyse, ses paroles traduisant d'un désir profond de contrôle sur la situation et qui m'amène à penser qu'il en a bel et bien terminé avec ses démons.

Etrangement, passé l'heure de séance hebdomadaire, le sujet semblait s'ouvrir à la discussion, allant jusqu'à entamer des tentatives de séduction à mon encontre. Bien que flâttée, je soupçonne chez lui un dessein autre que le simple sport et repoussait donc, encouragée par la déontologie, toutes formes d'avances.



Antécédents et suivi du patient
*Observation psychologique d'Edrick Karlsol - docteur d'Eloise Spugel*
Au fil de nos séances, je parvins à délier petit à petit l'écheveu de la tragique histoire qui mena le sujet aux extrémités qu'on lui a connu. Né il y a 27 ans au Gotham General Hospital, le jeune Edrick grandit visiblement heureux au sein du foyer composé de son père Owen Karlson et de sa mère Elizabeth Karlson, née Smith. Il intégra le lycée avec un an d'avance avant de finir parmi les dix premiers de sa promotion, se destinant à l'école de police pour poursuivre la carrière de son père. Il l'intégra à dix sept ans avant d'en sortir trois ans plus tard, intégrant dès lors le service d'ordre de Gotham, il se maria un an plus tard avec sa petite amie du lycée, Mary Margaret. A 22 ans, monsieur Karlson semblait avoir tout pour vivre heureux, mais s'était sans compter sur son lieu d'habitation, Gotham City.

Faisant montre d'un courage à la limite de la témérité, l'inspecteur Owen Karlson entama une véritable croisade contre la pègre locale, visant en particulier les cartels chinois responsables en grande partie de l'approvisionnement des dealers locaux. Méprisés par ses co-équipiers pour ses méthodes brutales, monsieur Karlson père sembla aller trop loin dans sa guerre, si loin qu'il provoqua une riposte. Kidnappé le 27 juillet 1990, on retrouva son corps dans le port de Gotham trois jours après, laissant une veuve éplorée et un fils policier qui jura de découvrir ce qui avait fini par tuer son père.

Dès lors, monsieur Karlson entama une enquête de son coté, enquête se tournant non pas vers la mafia chinoise, mais vers les propres équipiers de son père. Soupçonnant des malversations et autres corruptions, il mena l'enquête dans le plus grand secret tout en redoublant d'effort, obtenant finalement le poste d'inspecteur en 1992. Dès lors son enquête commença à stagner, les pistes s'effaçant plus rapidement qu'il n'en découvrait, il commençait à avoir peur d'être peur découvert. Peur qui semble t-il fut bienvenue, car elle lui sauva la vie le 16 novembre 1992 lors de l'incendie de leur maison. Ce jour-là, il perdit plus que sa femme. Il perdit également sa raison d'être, son envie de continuer. Comprenant qu'il était allé trop loin, le jeune homme stoppa son enquête, prenant l'incendie comme un message de la part de ceux qui ne voulaient pas voir leur linge débaler sur la place publique, message qui, s'il ne l'écoutait pas, pourrait bien finir par coûter la vie à la dernière famille qui lui restait.

Suite à l'incendie, monsieur Karlson s'enferma dans son travail, écartant les enquêtes trop sensibles il préféra s'abstenir de pointer son nez trop loin dans les affaires troubles de gotham, noyant son chagrin et son dégoût de lui-même dans l'alcool. Addiction qui le mena près d'un an et demi plus tard à agresser son coéquipier dans une crise de délire. Mis-à-pieds pour l'occasion, il fut "invité" à entrer dans un centre destiné à lutter contre le mal qui le rongeait, centre dans lequel je devais le découvrir près d'un an plus tard.

*Conclusion du docteur Eloise Spugel *

A partir des différentes informations relevées au cours de mes nombreuses séances, j'atteste du bien fondé du désir du patient de quitter le centre St-Jemsen et de réintégré les services de police de Gotham.




Behind the screen
Information(s) importante(s) : écrire ici
Un surnom ? Sorell
Nom de l’avatar : Inconnu
Lien éventuel avec un joueur déjà présent : Aucun ?
Disponibilité pour poster ? Variables
Comment as-tu connu le forum ? J'y suis déjà.
Code du Règlement :
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Tagada, tagada voilà le Karlson   Dim 25 Mai - 9:20

Aaah un Nouveau Flic, Rebienvenue parmi nous ! Jolie présentation d'un nouveau flic.
Je te donne mon blanc sein.

(Attention, insérer ici phrase tendancieuse)

+1
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Tagada, tagada voilà le Karlson   Dim 25 Mai - 11:25

De mon côté, je vais rester normal et te donner mon humble validation !
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Tagada, tagada voilà le Karlson   

Revenir en haut Aller en bas
 
Tagada, tagada voilà le Karlson
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Batman Legacy :: Gotham City :: Archives du Forum :: Anciennes Présentations-
Sauter vers: