Batman Legacy


 
AccueilRechercherGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 The Phantasm | The Angel of Death Awaits...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: The Phantasm | The Angel of Death Awaits...   Dim 4 Mai - 21:33



DOSSIER N° : 88921465 ANDREA BEAUMONT 32815724


Nom : Beaumont.
Prénom : Andrea.
Alias : The Phantasm.
Sexe : Féminin.
Nationalité : Américaine.
Base d'opération: Gotham City.

Date de naissance: 19 octobre 1971, elle a 24 ans.
Lieu de naissance: Gotham City.
Rhésus: A négatif.

Orientation sexuelle : Hétérosexuelle.
Situation familiale: Célibataire et orpheline.
Autre information: Ame errante de Gotham. Héritière de la fortune de son père, Carl Beaumont.


Génétique du patient
Taille : 176cm.
Poids : 73kg.
Description physique du sujet : Andrea Beaumont est une jeune femme peu ordinaire. Dotée d’une musculature prononcée et d’une taille relativement haute, elle possède un charisme que peu de jeunes femmes pourraient se targuer d’avoir. Son visage fin et carré est entouré d’une chevelure flamboyante aux boucles volumineuses qui contraste aisément avec ses yeux bleu souvent d’une douceur admirable mais parfois aussi glacials qu’une nuit d’hiver. Ses lèvres sont pulpeuses, son menton et ses mâchoires un peu marqués, ses sourcils assez épais mais bien dessinés, son nez petit et droit. Elle affectionne particulièrement les cosmétiques et porte souvent un maquillage qui met en valeur sa beauté naturelle. Sa personnalité transparaît dans ses moindres faits et gestes, la démarche élégante de ses longues jambes et le déhanchement presque hautain de sa silhouette attireraient beaucoup d’hommes. Mais il se dégage de sa personne une telle aura imposante que peu osent l’approcher, une part masculine qui chez elle lui donne un charme particulier.
Et pourtant, la jeune femme est très féminine pour sa garde robe. Elle a une réelle affection pour les tailleurs et les robes aux couleurs pastel. Elle est très élégante et porte toujours des talons, et adore les gants de soie blancs, ainsi que les bijoux discrets mais coquets. Quand le temps se fait plus frais, elle porte des trench coats qu’elle ferme de façon à bien cintrer sa taille de guêpe, et des châles qu’elle enfile autour de sa tête pour protéger sa chevelure.
Qui pourrait croire que derrière ce charmant minois se dissimule une âme noircie par le désir de vengeance ? Et que la nuit, elle revêt le masque du fantôme de son père pour mettre en œuvre son plan de revanche. Un masque de métal aux allures de têtes de morts et aux angles durs, aux yeux étincelants d’une lueur irréelle, et à l’intérieur duquel elle a placé un modificateur de voix qui lui donne une voix sombre, grave et redoutable. Vêtue d’une combinaison noire qui a été construite pour la faire passer pour un homme, elle porte des bottes hautes qui augmentent sa taille et ajoute à son aspect effroyable, ainsi qu’un gant gris sur sa main gauche où est dissimulé un émetteur qui lui permet d'actionner un appareil à fumigène dissimulé dans son dos, et à sa main droite une redoutable lame, semblable à la faux de la mort. Une grande cape grise déchirée à capuche parachève le tout, rendant la jeune femme méconnaissable.
Évolution notable du sujet : Cette double facette qu’arbore Andrea est semblable à celle qu’a développé Bruce Wayne pour incarner Batman. Mais chez Andrea, il semblerait que le Phantasm commence à prendre de plus en plus d’ampleur à mesure que le temps passe, et sa vengeance meurtrière également. A surveiller.



Profil psychologique
Intelligente, intuitive, dynamique, cordiale, drôle, épanouie, vive. Beaucoup d’adjectifs positifs pourraient être donné à Andrea Beaumont. Et cela ne serait pas un mensonge. En effet, la jeune femme était jadis très enjouée, épicurienne, optimiste, et c’était une vraie boule d’énergie, rien ne l’arrêtait. Elle appréciait la vie comme elle lui avait été donnée avec son caractère cependant. En effet, son humour était souvent à double lame, et elle possèdait un sens du sarcasme assez prononcé, mais en général peu de gens lui en tenait rigueur. Il était très dur de suivre Andrea dans tous les sens du terme, car elle était amatrice de sensations fortes et de nouvelles découvertes, d’une curiosité sans égale. Il était donc évidente qu’une femme aussi débordante d’énergie soit une adepte de sport et en effet, Andrea a toujours été une inconditionnelle des sports de combat, non seulement pour se défendre face à de potentiels agresseurs mais aussi pour le plaisir que cela lui procurait. Sa curiosité naturelle l’a mené à lire de nombreux ouvrages de toute sorte et elle est ainsi particulièrement cultivée dans de nombreux domaine. Elle affectionnait tout ce qui pouvait la faire sortir de sa monotonie.
A présent, Andrea n’est plus tout à fait la même femme. Depuis sa fuite en Europe avec son père pour échapper à la mafia, en abandonnant son fiancé derrière, et la mort de son paternel plus tard, son éternel optimisme et sa joie de vivre s’est effondré, se changeant en hypocrisie et en manipulation en tout genre. Elle est entré dans une dépression qui chez elle semble se traduire par une profonde envie de revanche et une haine viscérale pour la pègre, un élément qui nous rappelle sans aucun doute qu’elle est fort semblable à Bruce Wayne, son ancien fiancé, du moins si ce dernier avait sombré dans le meurtre. Elle sourit beaucoup moins, ne sort plus, reste seule dans son appartement de luxe, fumant cigarettes sur cigarettes et affectionnant tout particulièrement l’alcool, surtout le whiskey, et ne passe son temps libre qu’à s’entraîner au combat. Plus rien ne semble pouvoir arrêter la colère du Phantasm et son désir de détruire et éliminer chaque individu malfaisant qui aurait un lien avec la pègre. Mais peut être pourra t-elle être ramenée à la raison ? Ou sombrera t-elle encore plus dans le meurtre et la haine ?



Antécédents et suivi du patient
Certains disent souvent : "On a qu'une vie ! Il faut profiter de l'instant !" C'est un adage courant, que tout le monde a employé au moins une fois dans son existence. Mais ces gens qui se permettent de juger ainsi de la vie d'autrui, caché derrière une attention positive, ne sont que des hypocrites sans aucun scrupule. Ils ne connaissent pas ma vie. Ils ne savent pas par quoi je suis passé. Et comment voulez vous vivre quand on vous a retiré tout ce qui vous est cher ? Quand on vous a saigné à blanc, vidé de toute votre essence, de tout ce qui vous rend humain, que reste-t-il alors ? Il ne reste que la haine et le désespoir. Rien que ça. Et vous ne pensez plus qu'à vous battre, à vous venger, à leur faire payer.

Je me nomme Andrea Beaumont. La personne qui trouvera cet enregistrement sera soit très chanceux, soit aura mis beaucoup de temps et d'investissement pour la trouver. Dans les deux cas, vous allez connaître mon histoire. Que je sois vivante ou non ne changera rien. De toute façon, personne sur cette terre n'a le droit de me juger sur mes actes. J'ai fait ce qui devait être fait, pour sauver des millions d'autres vies. Mais aussi assez égoïstement c'est vrai, pour me venger de tous ces salopards qui ont pourri mon existence. Ecoutez jusqu'au bout, essayez de vous mettre à ma place, et vous comprendrez que j'avais raison. J'étais dans mon droit !
Je suis née à Gotham City de Victoria et Carl Beaumont, alors que mon père n'était encore qu'un petit businessman sans grande prétention. A la mort de ma mère quand j'avais quatre ans, mon père eut beaucoup de mal à surpasser cet évènement tragique, mais décida tout de même de tout faire pour que je ne manque jamais de rien. Et pour ça, il fallait de l’argent, beaucoup d’argent. Et qui de mieux que la mafia de Gotham pour vous en procurer. Et c'est comme ça qu'il a finit par plonger dans la pègre. Il aidait la mafia locale à faire du blanchiment d'argent sale, un travail qui lui fut aisé une fois que la dite mafia l'ait aidé à gravir les échelons de sa hiérarchie et à créer sa boîte de conseil financier.  Mon père n’était pas un mauvais homme, loin de là, mais il avait toujours été un grand ambitieux, et il voulait plus, toujours plus. Et il se savait intelligent, suffisamment pour voler de l’argent à la mafia. Ce qui finira par lui porter préjudice.
Quant à moi, malgré la mort de ma mère, j’avais toujours été d’un optimisme exacerbé, et ma joie de vivre ne m’avait pas empêché de vivre ma vie. J’avais cependant toujours une certaine affection pour ma mère, et je ne pouvais m’empêcher de me rendre sur sa tombe. Je pouvais rester des heures à lui raconter ma journée jusqu'aux moindres détails, et je l'imaginais me répondre, comme si elle était toujours là. Beaucoup croyaient que j'étais soit folle soit que je faisais ça pour attirer l'attention. Mais je me moquais bien de ce qu'ils pouvaient dire sur moi. Qu'ils médisent s’ils avaient le temps pour ça ! Il n'y a qu'une personne qui n'a pas eu ce comportement. Un seul homme. Bruce Wayne. A l'époque, j'étais encore jeune et nous nous étions croisés plusieurs fois à l'université, mais je l’avais toujours vue comme un lunatique, malgré son joli minois. Ce jour là, il s’est contenté de poser des questions, comme un enfant perplexe face à un comportement qui lui est inconnu, avec une naïveté qui était assurément charmante. Par la suite, nous sommes restés en contact. Peut être que la mort mutuel de nos proches nous avaient liés mais personne n’aurait pu prévoir ce qui allait se dérouler par la suite entre nous.
Bruce était un jeune homme charmant, encore plein de rêves et d’innocence tout comme moi. Et quand je suis venu le voir un jour d’été pendant qu’il s’entrainait sur sa terrasse au jujitsu, et que je dois avouer je l’ai un peu trop cherché, nous avons finit par combattre ensemble avant de nous enlacer pour la première fois. C’est ce jour là, que je suis tombée amoureuse. Nous avons passé ensuite de nombreuses journées ensemble, comme des enfants, à profiter de la vie sans se soucier des ombres qui bientôt allaient nous engloutir. Et tout bascula bien vite. Le jour où Bruce me fit sa déclaration à vrai dire. Alors que nous rentrions chez moi, un petit manoir situé dans les beaux quartiers de Gotham, nous vîmes mon père à l’intérieur en compagnie de plusieurs hommes. Interloquée face à cette visite tardive, je proposais à Bruce de rentrer chez lui alors que je me dépêchais de rentrer. Mon père était sous la menace des hommes même à qui il avait blanchie de l’argent. Evidemment, à l’époque j’ignorais tout de ces affaires mais alors que les hommes s’apprêtaient à s’en prendre à moi, mon père les supplia de lui laisser jusqu’à demain pour leur rendre l’argent qu’il avait pris. Une fois les mafieux sorties de chez nous, il m’expliqua tout à la hâte, et m’obligea à faire mes affaires pour que nous quittions tout. J’ai bien protesté en lui révélant mes fiançailles avec Bruce, mais il ne voulut rien savoir. Il me promit qu’il ferait tout pour régler ce problème quel qu’en soit le prix. Il ne savait pas à quel point cette phrase aurait des répercussions graves sur notre famille.

Nous avons donc quitté Gotham cette nuit là, laissant beaucoup derrière nous, n’emportant que le nécessaire. Et j’y ai laissé bien plus que des choses matérielles. Une simple bague dans un écrin accompagnée d’un mot pour Bruce, inventant des prétextes pour lui annoncer qu’il fallait qu’il fasse sa vie sans moi. Oui, vous pouvez me trouver bien cruelle, mais avais-je le choix ? Certains diraient qu’on a toujours le choix, mais ces personnes là ne se sont jamais retrouvées avec une bande de mafieu en colère à leurs trousses. Bref, mon père et moi nous sommes réfugiés aux quatre coins de l’Europe, ne restant jamais plus d’une semaine au même endroit pour brouiller les pistes. Mon père espérait qu’avec suffisamment de temps, il pourrait récupérer l’argent demandé par la mafia de Gotham. Et il réussit. Deux ans pour appeler toutes ses banques, pour remplir les paperasses nécessaires et pour tout faire venir jusqu’à lui. Mais il avait fini par récupérer l’argent. Alors que nous nous étions installés sur la Côte d’Azur, en France, il les a contacté pour procéder au remboursement. La transaction se fit sans encombre et nous pensions que tout était pour le mieux. Nous avions même commencé à préparer notre voyage de retour aux États-Unis. Mais quelques jours plus tard, alors que je rentrais de quelques courses de nourriture que m’avait demandé mon père, je vis une berline noire garée devant chez nous. Un homme sortit alors que j’allais ouvrir la porte d’entrée, vêtu de noir, le visage dissimulé dans l’ombre de son chapeau. Je n’ai pas eu besoin de plus d’indices pour comprendre. Je me ruais à l’intérieur de la maison et découvrait mon père dans le salon, allongé sur le sol, face contre terre, une flaque de sang s’écoulant sur le carrelage.
C’est ce jour là que ma vie a basculé. Je n’avais plus rien, ni père, ni mère, ni foyer, ni patrie. Rien ne me rattachait à cette terre corrompue par le vice. Enfin, si, une seule chose. L’argent des entreprises de Carl Beaumont… et ma vengeance. Mon cœur s’est obscurcit et maintenant je ne rêve plus que de meurtre. Pendant trois ans, j’ai voyagé de pars le monde, réfléchissant à mon plan, m’entraînant d’arrache-pied à tout type de combat et de stratégie pour devenir une machine à tuer. Et bientôt, mon rêve pris enfin réalité et je rentrais chez moi, dans cette charmante ville qu’est Gotham City. Quant à Bruce, j'ignore quelle sera sa réaction si jamais nous nous croisons. Mais il n'est plus rien pour moi. Je mentirais si je disais que je n'avais plus de sentiments pour lui, mais ma mission est beaucoup plus importante. Et je sais qu'à présent il me faut passer outre, malgré la douleur que cela me fera endurer.

Ils payeront. Ils payeront tous pour le mal qu'ils ont causés et pour les vies qu'ils ont détruites !




Behind the screen
Information(s) importante(s) : Mangez des kiwis !
Un surnom ? Domnorian.
Nom de l’avatar : Andrea Beaumont, The Phantasm.
Lien éventuel avec un joueur déjà présent : Ravager !
Disponibilité pour poster ? Plutôt active.
Comment as-tu connu le forum ? En cherchant sur google, je l’avais mis de côté et c’est Ravager qui m’en as reparlé récemment, j’ai donc passé le pas ! =)
Code du Règlement :


Dernière édition par Andrea Beaumont/Phantasm le Mar 6 Mai - 19:18, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: The Phantasm | The Angel of Death Awaits...   Mar 6 Mai - 11:18

Bienvenue Miss Beaumont, sachez que cela serait un plaisir de vous avoir en tant qu'Alice un de ces jours.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: The Phantasm | The Angel of Death Awaits...   Mar 6 Mai - 11:28

Bienvenue à toi ;) Ce serait une joie de te mettre les "bracelets" pour tes crimes :D
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: The Phantasm | The Angel of Death Awaits...   Mar 6 Mai - 11:31

8D Bienvenue jeune revancharde !
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: The Phantasm | The Angel of Death Awaits...   Mar 6 Mai - 19:22

Ma fiche est terminée ! \o/
Merci à vous trois pour vos messages de bienvenue ! =)
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: The Phantasm | The Angel of Death Awaits...   Mar 6 Mai - 19:33

Impeccable Présentation.
Rien à dire.
+1 d'office et au plaisir de se voir "très bientôt".
Le personnage est entièrement respecté et ça me fait plaisir de le voir !
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: The Phantasm | The Angel of Death Awaits...   Mar 6 Mai - 19:36

Fiche impeccable, tu es validé Phantasm !
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: The Phantasm | The Angel of Death Awaits...   

Revenir en haut Aller en bas
 
The Phantasm | The Angel of Death Awaits...
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Batman Legacy :: Gotham City :: Archives du Forum :: Anciennes Présentations-
Sauter vers: