Batman Legacy


 
AccueilRechercherGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez
 

 Ne vous inquiétez pas, le docteur arrive [Achevé]

Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité
Anonymous


Ne vous inquiétez pas, le docteur arrive [Achevé] Empty
MessageSujet: Ne vous inquiétez pas, le docteur arrive [Achevé]   Ne vous inquiétez pas, le docteur arrive [Achevé] I_icon_minitimeJeu 1 Mai - 19:09


Il est peu de choses qui permettaient d'établir un consensus entre nous quatre, mais poursuivre la piste de notre sort commun est l'une de ses rares choses. La presse nous avait permis d'apprendre le sort réservé au gang auquel Xander appartenait, éradiqué, ou exécuté si l'on souhaitait en revenir au terme le plus exact par un autre gang dans l'une de ses stupides guerres de territoire. Il était intéressant de noter que ces guerres, bien que seuls les gangs en soient l'exemple le plus frappant, se retrouvaient à toutes les strates de la société. Moi même y avait eu à y faire face au cours de ma scolarité. Les bons élèves, les élèves populaires, les skateurs, les artistes. Chacun vivait au sein d'un groupe qui à défaut d'être ethnique concentrait nombre de points communs avec les communauté culturels, l'isolationisme, le sectarisme, le refus des êtes et la formation d'une nouvelle société au sein même d'une autre, une société possédant ses propres codes et règles. Xander semblait prendre plaisir à ces guerres, mais l'on pouvait déduire de son comportement qu'il s'agissait plutot de la joie d'appartenir à quelque chose, un groupe, quelque chose qui l'accepte en retour et lui donne une place définie au sein de sa structure, ce que notre société n'offre plus, du moins pas à Gotham.

La seule manière de survivre à Gotham est d'accepter d'êtrer tiré vers le bas, nous ravalant nous-même peu à peu à notre propre bestialité. Car bestialité est le terme parfait pour ce que nous découvrions en ce moment même. Vladimir avait rendu le contrôle du corps à Daniel peu de temps après ses .. affaires, sans pour autant argumenter ou prévenir, nous avions seulement chûté tête la première dans le salon au sein duquel nous avions rencontré cette étrange femme. J'ignore encore de qui il s'agissait, nous l'ignorions tous à vrai dire, celle-ci ne s'étant présentée, mais j'avais une petite idée sur la chose. Peu avant la fin, j'avais entendu parler de rumeurs, des rumeurs sur des gens ayant décidé de mener bataille contre la criminalité en utilisant les mêmes armes que leurs cibles, cette femme devait faire partie de ces personnes, des gens qui refusaient de courber l'échine et laisser notre ville sombrer dans les ténèbres. J'admirais ce courage, du moins le faisais-je jusqu'à découvrir l'entrepôt.

La police n'avait pas pris la peine de nettoyé, elle ne le faisait plus depuis longtemps. L'entrepot était désaffecté, en marge des docks, personne ne s'en plaindrait ou du moins pas à la police. Nous avions découvert plus de treize corps dans l'entrepot, disséminés dans son ensemble, comme si on les avaient pris par surprise, qu'ils n'aient pas eu le temps d'être rassemblés. Certains avaient eu la gorge tranchée, leur assaillant les ayant laissés agonisés sur le sol avant de passer à d'autres, tandis que certains semblaient avoir découvert leur adversaire. Pour leur plus grand malheur semblerait-il. Parmi les treizes, cinq n'avaient pas eu la gorge tranchée ou la nuque brisée, mais peut-être aurait-il mieux fallu. Les viscères de trois d'entre eux occupaient pratiquement tout le centre de l'entrepot, ils avaient été découpés avec une sorte de lame, une lame dentelée d'après les blessures et pour la première fois depuis notre réveil, Xander s'était muré dans le silence.

Crédit fiche: tahly © Never Utopia


Dernière édition par Dohn J. Oswald le Mar 20 Mai - 17:01, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Anonymous


Ne vous inquiétez pas, le docteur arrive [Achevé] Empty
MessageSujet: Re: Ne vous inquiétez pas, le docteur arrive [Achevé]   Ne vous inquiétez pas, le docteur arrive [Achevé] I_icon_minitimeJeu 1 Mai - 20:28

Une soirée des plus agréables dans le studio que j'occupe, coupe de champagne, prostituées, musique d'ambiance, j'avais tout pour plaire cette soirée là, je serais tranquille, au calme, loin des divagations de Gotham City. La journée avait été des plus pénibles. Des patients, anonymes, des puissants, tous défilaient pour me conter leurs pathétiques histoires, bref, de l'ennui en boite et moi j'écoutais, inlassablement, sans émotion, leurs histoires, mais ce soir, j'allais me détendre. Enfin presque ...

Ne vous inquiétez pas, le docteur arrive [Achevé] Hugo_strange_050-456484c

Je m'étais procuré un costume presque ressemblant à celui du Chevalier Noir, le Batman. Oh j'avais beaucoup de photos des quelques apparitions du Batman à Gotham et j'avais crée ce costume de toutes pièces pour combler mes propres désirs ce soir-là. J'avais attaché une jeune demoiselle de petite vertue au lit avant de venir à son secours pour l'aider à se sortir du pétrin dans lequel elle s'était mise avant que ...

** Driiiiing **

Je me dirige vers le combiné, le téléphone est décroché et j'écoute attentivement ce que l'on me dit. Un coup de téléphone anonyme, une rencontre improvisée sur les docks dans le Old Gotham ? Cela semblait si palpitant et si intéressant qu'il fallait que je vois ça de moi-même. Un rendez-vous avec quelqu'un qui semblait avoir besoin d'aide. Je libère la jeune femme avant de ranger mon costume dans mon placard secret. Avec l'argent que je lui donne, la fille se taira et personne ne la questionnera sur mon sale petit problème mental. Si les gens venaient à apprendre cela, Hugo Strange ne serait plus rien, hormis un patient digne d'Arkham. Je ne pouvais pas salir ma réputation sur de minables blagues de prostituées. Il fallait que je calme mes ardeurs un de ces jours.
Enfilant un pantalon, un trenchcoat, et un chapeau, je me rendis, armé d'un révolver, bien sur, vers l'endroit où l'on m'a demandé d'aller. Un vieil entrepôt abandonné. J'allume la lampe torche et je vois l'horreur qui se répand devant moi. Nullement écoeuré, j'avais vu pire pendant mes études de médecines et mes dissections personnelles du cerveau humain, j'observais les différents endroits et corps afin de déterminer ce qui avait put se passer. Je n'étais nullement un expert en meurtres, ce n'était pas mon travail, ni même un grand détective, mais tout ce sang, tout cette débauche de tripes pouvait en émouvoir plus d'un.

Pas moi.

Marchant doucement dans les restes humains, j'observais attentivement les possibles mouvements dans ces ténèbres grandissantes. Un voisin très alerte aurait put appeler la police et elle ne tarderait pas ? Qui sait ? Lentement, ma lampe torche braquait les différents morceaux, les cadavres, petit à petit, tout semblait si logique. Surement un des nombreux et potentiels cas qui pouvaient être un jour dans ma salle d'attente à l'asile d'Arkham. Je fronçais les sourcils, tout cela puait à plein nez le piège.

<< Il y'a quelqu'un ? >>

Dis-je d'une voix assez sonore. Ma voix se répercutait dans l'entrepôt, doucement, mais surement, je continuais d'avancer à peu feutrés. Doucement, lentement.

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Anonymous


Ne vous inquiétez pas, le docteur arrive [Achevé] Empty
MessageSujet: Re: Ne vous inquiétez pas, le docteur arrive [Achevé]   Ne vous inquiétez pas, le docteur arrive [Achevé] I_icon_minitimeSam 3 Mai - 18:32


Xander était encore muré dans son silence lorsque nous entendîmes du bruit à l'extérieur, Daniel se figea instantanément, tendant l'oreille pour percevoir la nature du son. Une voiture.. Nous avions entendu la gomme abimée glissant sur le sol caillouteux du port, l'entrepot était pourtant excentré, qui pourrait avoir quelque chose à faire ici sinon le...

Daniel nous enfonça dans un recoin d'ombre, observant la démarche du nouvelle arrivant. Il n'avait pas l'allure d'un policier, il se déplaçait avec bien de précaution pour que l'on sente l'ennui de son travail surgir, il ne s'agissait donc pas d'une patrouille. Vêtu d'un long manteau similaire au notre et d'un chapeau, nous ne pouvions déceler de son visage que l'éclat de ses lunettes dans la pâle lumière de la lune, faisant miroiter le verre comme deux disque blancs vissés sur une nape d'ombre. Etrangement l'homme ne semble pas gêner par le spectacle, intéressé serait un mot plus adapté et cela aurait paru étrange au plus obtu des vigiles.


~ Pensez vous qu'il puisse s'agir de lui ?
~ Si c'est lui, j'te jures qu'il ressort pas vivant.
~ Vladimir, c'est toi qui a le plus d'expérience en matière de tueurs, qu'en penses tu ?
~ ...
~ D'accord.. Et bien il ne nous reste qu'à demander... Daniel, tu pourrais ?

Notre corps hôcha la tête pour signifier son accord avant de pousser une canette du pieds, il ne pouvait pas participer à nos échanges sans reproduire les mêmes parôles avec notre bouche, aussi devait-il souvent faire partager son opinion de manière imaginative pour éviter que nous soyons repérer, comme ici, ou que nous ne passions tout simplement pour une bande de fous. Ce qui hélas, est encore en discussion.

L'homme capta rapidement le bruit, malgré son calme apparent il se trouvait sur ses gardes et visiblement peu rassuré de ne pas être seul, mais quand bien même, nous avions besoin de réponse.


" J'ai plusieurs questions dans ma besace l'ami, il ne me manque que des réponses... Que faîtes vous ici ? Pourquoi ne semblez vous pas horrifié par le spectacle et enfin pourquoi diable n'appelez vous pas la police à la découverte de ce genre de spectacle ? Auriez-vous assisté à la première représentation ?"

Un long soupir mental nous unis alors que Daniel pénétrait dans le rectangle de lumière délivré par la porte ouverte du hangar. Daniel était un gentil garçon, plus âgé que moi m'avait-il semblé, mais pourquoi diable ne pouvait-il pas s'empêcher de se donner des airs ? Je l'imaginais aisément devant son poste de télévision, à visionner de vieux films policiers tout en s'imaginant être à la place de l'inspecteur. Le problème étant que nous étions pas dans un film, ni dans un roman noir, il n'y avait pas de beauté se découpant dans la fenêtre de notre bureau et par dessus-tout... Nous étions à Gotham.. La ville possédant les habitants les mieux armés d'un pays dénombrant plus d'armes que d'habitants. Tout ce que nous gagnerons à jouer les imbéciles sera une balle dans l'estomac et bien que je ne suis pas membre du club sélect des "actifs" dans ce corps, je souhaitais qu'il survive assez longtemps pour que nous trouvions un moyen de retourner dans nos corps respectifs...


Crédit fiche: tahly © Never Utopia
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Anonymous


Ne vous inquiétez pas, le docteur arrive [Achevé] Empty
MessageSujet: Re: Ne vous inquiétez pas, le docteur arrive [Achevé]   Ne vous inquiétez pas, le docteur arrive [Achevé] I_icon_minitimeDim 4 Mai - 13:56

Une canette roula non loin de ma position. J'hausse un sourcil, au final, personne ne semble vouloir mourir ici. Il y'avait encore des gens sensés et capables de respirer même après un carnage aussi horrible et gore ? L'instinct de survie était une petite merveille, enfouie dans notre subconscient, qui revenait toujours à la charge quand les choses allaient mal. L'Homme craignait toujours pour sa propre vie et ce mécanisme d'auto-défense permettait à l'être humain de se sortir de situations périlleuses. Je me demandais si quelques expériences pouvaient être menées à ce sujet. Pouvions-nous décemment être autre chose que des hommes dotés de raison ? Pouvions-nous revenir à cette phase bestiale où la lutte pour la survie était un besoin permanent ? Questions, questions ...
Mais c'est alors qu'une voix retentit, sombre, légèrement augmenté avec l'écho du vaste entrepôt. Et je vois alors cette silhouette.
Grand chapeau, grand manteau et le visage caché. Je restais sur mes gardes tout en observant l'homme qui se tenait devant ma vision. Il semblait légèrement stressé, étonné, posant beaucoup de questions à la suite et cela dénotait une inquiétude croissante. Le sujet semblait désordonné, oubliant d'ailleurs la politesse d'une conversation. Je souris, et je gardais néanmoins ma surveillance accrue.

<< Calmez-vous. Je suis le docteur Hugo Strange, psychiatre à l'asile d'Arkham. J'ai reçu un appel anonyme m'indiquant que je devais venir ici immédiatement, que quelqu'un avait besoin de mon aide. Pour ce qui est de votre question sur le spectacle auquel nous sommes témoins, sachez que dans ma profession, je suis amené à côtoyer le sang et la boucherie. Et je viens seulement d'arriver sur les lieux, je n'ai aucune connaissance des motifs de ce que j’appellerais un quiproquo Gothamite. >>

Il fallait calmer l'individu, le mettre en confiance et ne pas le laisser agir comme un imbécile. Une discussion calme, une discussion posée désarçonnait pas mal de gens. Surtout quand l'interlocuteur ne prenait pas compte de la menace. Cet homme était-il le montre qui venait de faire cette horreur ? Peut-être. Cependant, son aisance à la parlotte dénuait une certaine sécurité, une certaine confiance en lui-même. Quelque chose était étrange et cette affaire puait. Pour moi, ce n'était rien d'autre que la continuité des faits dans une ville malade et en pourrissement.

<< Quel est votre nom ? Vous souvenez-vous de quelque chose ? Avez-vous assisté à cela ? >>

Demandais-je avec un certain intérêt dans la voix. Ce n'était pas tant les raisons ou la manière qui m'intéressaient mais uniquement ce qui pouvait passer par la tête d'un homme pour faire une telle chose. Quelle est la trace intérieure du "ça" pour occasionner une pareille tragédie et un tel gaspillage en ressources humaines ? Si c'était cet homme qui avait orchestré tout ce petit jeu macabre, je serais bien curieux de connaitre la raison qui pour cet être à faire de telles choses. Traumatisme ? Vie brisée ? La raison devait être palpitante.
Chaque être humain était intéressant après tout, une fois qu'on a deviné l'énigme de la personne, ce dernier ne devient plus qu'un numéro de fiche dans un vieux classeur poussiéreux. Mais avec les fous et les récidivistes, on pouvait toujours en apprendre énormément, cela rendait les choses amusantes.

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Anonymous


Ne vous inquiétez pas, le docteur arrive [Achevé] Empty
MessageSujet: Re: Ne vous inquiétez pas, le docteur arrive [Achevé]   Ne vous inquiétez pas, le docteur arrive [Achevé] I_icon_minitimeLun 5 Mai - 18:40


Quelque chose chez cet homme entraînait chez moi un profond malaise, comme une répulsion. Son calma apparent, son sourire étrange, le fait de ne pas pouvoir voir ses yeux tant le verre de ses lunettes reflétait la lumière de la lune, lui donnant des airs de voiture roulant aux phares. Des phares braqués sur nous, comme s'il pouvait percer les ténèbres de nos âmes partagées et lire en nous. L'acte était déroutant, perturbant et je devais bien l'avouer quelque peu grisant comme si je pouvais m'abandonner à ce regard, le laisser gérer les moindres parcelles de ma..

Daniel bougea à ce moment, se détournant de cette homme pour jeter un coup d'oeil circulaire sur les environs, soucieux de voir si quelqu'un d'autre avait été convié à cette étrange rendez-vous. Le charme du moment fut rompu, me permettant de reprendre mes esprits et retrouver mes capacités d'analyse. L'homme était trop calme, c'était étrange, toute son histoire était étrange.. Quelqu'un décidait d'attirer cet homme ici, le soir même où nous même étions justement en visite du carnage ? La scène datait d'une semaine, le sang avait largement eu le temps de sécher et personne n'avait pourtant pris la peine de s'occuper de ce massacre, la police ne manquait certes pas de scènes similaires à détailler, nous étions à Gotham après tout, mais cela commençait vraiment à être particulièrement étrange.


~ J'l'aime pas lui.
~ Peut-être parce que contrairement à l'autre ce n'est pas une femme, il ne porte pas de cuir moulant et ne manie ni épée ni pistolet ?
~ Oui, bon ça va hein ! Puis tu l'trouves pas bizarre toi ?
~ Si, je dois bien avouer. Il est trop calme, ce n'est pas normal, ses explications sont étranges aussi. Un docteur normal aurait pris peur en croisant un homme dans un entrepot abandonné qui a été le théâtre de pareille horreur.
~Euhh.. ouais aussi.

“ Vous répondez toujours présent aux appels anonymes vous sommant de vous rendre seul dans un lieu qui a tout du traquenard ? Quant à mon nom je le garderais pour moi, si vous n'y voyez pas d'inconvénient, tout comme nos distances. J'aimerais comprendre ce que vous faîtes véritablement ici et non pas connaître votre vie.”

Faisant écho à nos soupçons Daniel ne prit pas la peine de répondre à “l'aimable” invitation du docteur d'entamer une discussion sereine. Discussion qui n'avait pas en réalité pas lieu en pareille situation.

“ Concernant cela *déclara t-il en désignant les alentours de la main * Il me semble que l'affaire  a été traité par le “Gotham's Eye”, un règlement de compte entre gangs d'après la police et non je n'y ai pas assisté, nous venions au contraire pour enquêter.”

J'osais espérer que ces nouvelles questions nous en apprendrait plus, car pour l'instant ce bon docteur n'a ouvert la bouche que pour nous soutirer le plus d'informations possible. Il souhaitait se poser en investigateur, se sentir en confiance et maîtriser la situation, par un contrôle de la conversation. Ce calme ne serait-il qu'apparent ? Tremblait-il également en son for intérieur ? Incapable de savoir si nous souhaitions le laisser sortir d'ici ?


Crédit fiche: tahly © Never Utopia
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Anonymous


Ne vous inquiétez pas, le docteur arrive [Achevé] Empty
MessageSujet: Re: Ne vous inquiétez pas, le docteur arrive [Achevé]   Ne vous inquiétez pas, le docteur arrive [Achevé] I_icon_minitimeMer 7 Mai - 16:44

Je me rappelais avoir vaguement entendu quelque chose à propos de ce massacre dans le Old Gotham. Le GCPD et le SWAT avaient attribué cela à un affrontement entre Galente et Maroni, un léger soucis dans l'organisation du cartel de la drogue. Bien entendu, il n'y avait jamais d'indices évidents dans ce genre de bagarres sanglantes et le GCPD, toujours grassement payé, malgré les invectives de Gordon, restait toujours en grande partie constitué de salopards et d'autres ordures nauséabondes qui aimaient le cash pas très net. J'avais pour ma part, eu quelques rendez-vous avec Rupert Thorne qui confondait hélas, le confessionnal d'un prêtre et la psychanalyse d'un psychiatre, et de l'autre je recevais aussi Alberto Falcone, qui semblait être assez intéressant au niveau mental. Je n'en dirais pas plus, mais ce jeune Falcone avait des prouesses dans certains domaines qui pourraient bien décontenancer les Gothamites s'il reprenait les affaires de son père.

<< Je suis d'un naturel curieux, vous savez. Les choses étranges sont ma passion. >>

Derrière mes lunettes, je souris, non pas d'un sourire agréable, mais d'un sourire légèrement hautain, presque supérieur. J'étais quelqu'un de passionné par l'être humain, vous n'imaginez pas les merveilles et les boites de Pandore que vous pouvez trouver dans ce genre de boitier si peu connu. Le cerveau humain est encore un énorme mystère pour les chercheurs et selon les études, nous ne le développons qu'à 10% de ses capacités. Il y'avait encore tellement de choses à découvrir, et moi, le Grand Hugo Strange, je les percerais, tel le cambrioleur perçant un coffre-fort blindé. Cela prendra énormément de temps, mais cela en vaudra la chandelle, et mon nom sera connu.

<< Vous enquêtiez ? Intéressant. J'imagine que votre employeur à les moyens de vous permettre un mandat pour enquêter dans un lieu clos de la police. >>

J'avance vers l'homme, mesurant le danger éventuel. Il me fallait voir qui se cachait derrière cet énorme chapeau et ce trenchcoat des plus sombres. Son faciès ne m'intéressait pas plus que ça, mais j'avais envie de voir sa réaction, si mes soupçons se confirment, s'il se mettait à reculer ou à vouloir rester dans les ombres, cela ne pourrait signifier qu'une chose : Il enquêtait pour le compte de quelqu'un de louche. Une déduction certes facile à vérifier, et l'individu semblait s'hasarder dans les réponses. Pas de véritable identité, un refus à se connaitre, une perception légèrement misanthrope pourrait-on dénuer. Il pouvait être quelqu'un de fascinant.

<< Nous sommes seuls, pourquoi ne pas discuter librement, je suis sur que nous pouvons apprendre énormément l'un de l'autre. >>

Dis-je avec mon petit sourire qui ne mettait vraiment pas en confiance, c'est vrai. Mais c'est en levant mon autre main, la main gauche, pour saluer par une brave poignade, comme dans toutes les rencontres, que l'on commençait vraiment à parler entre gens civilisés. Il fallait se la jouer fine, et rester diplomate en toute circonstances. L'être était méfiant de nature, il fallait le rassurer. Dans ma tête, j'avais l'impression d'être le dompteur avec son fouet, devant un tigre encore sauvage. Cette pensée me faisait sourire, mais elle était vraie. Chaque jour, je pouvais finir dans la gueule du lion, et finir fou ne m'intéressait vraiment pas.

<< Quels gangs auraient eu l'intérêt de s'attaquer à ceux qui ont quitté ce monde ? Qui y gagne au final ? Les Falcone ? Les Maroni ? Les Galente ? Ou bien les bizarres comme le Masque Noir ou Cobblepot ? Une chose est certaine, Gotham City change de criminalité. Qu'en pensez-vous ? >>

C'était vrai. Gotham City se radicalisait, de jours en jours, je voyais de nombreux patients qui déambulaient dans mes locaux, qui se disaient oubliés, brisés, vaincus par la vie et qui désiraient redevenir libres mentalement. C'était inquiétant, la ville commençait à s'auto-détruire, le processus n'était plus très long avant l'implosion.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Anonymous


Ne vous inquiétez pas, le docteur arrive [Achevé] Empty
MessageSujet: Re: Ne vous inquiétez pas, le docteur arrive [Achevé]   Ne vous inquiétez pas, le docteur arrive [Achevé] I_icon_minitimeJeu 8 Mai - 0:52


Plus l'homme parlait, plus la maigre étincelle de confiance qu'on aurait pu lui accorder faiblissait, comme une braise mourante sur le point d'émettre sa dernière lueur. Il sourit, sans pour autant se montrer plus agréable, ses favoris légèrements éclairés par la lumière de la lune lui donnant un air de bête surnaturelle, une bête qui ne payait pas de mine, mais dont le soudain mouvement la rendit menaçante; Avançant ainsi, tendant la main comme une griffe gantait, il cherchait quelque chose, à n'en pas douter. Le simple choix de la main qu'il me tendait en disait long, la main gauche.

Il tenait sa lampe de la main droite, baissée pour l'instant, mais je ne doutais pas de sa capacité à la braquer sur notre visage en un instant, afin de dévoiler les traits de l'hôte ou de nous éblouir le temps de préparer son coup. Peut-être était-ce plus vicieux que cela. Peut-être voulait-il se saisir de notre main afin de nous immobiliser, nous surprendre alors qu'il nous frappait à la tête grâce à cette lampe qu'il tenait. Nous ne lui faisions pas confiance et ne lui tendions donc pas notre main en retour, il me semblait d'ailleurs avoir lu quelque part que serrer de la main gauche entrainait une sorte de mauvais oeil ou quelque chose comme cela.

Je sentais Vladimir, rôdant à la frontière de notre conscience, comme un vieux lion en cage n'attendant que le geste de trop du bon docteur. Il était d'ailleurs étrange qu'il n'ait pas déjà agi, il n'était pas dans ses habitudes de laisser une chance aux hommes qui nous faisaient face, était-il curieux comme je l'étais plus tôt ? Ou peut-être, ce qui serait plus étonnant, marquait-il une sorte de respect envers Daniel ?


~ On s'barre, y me fait flipper celui-là.
~ J'ai l'impression de tremper ma langue dans de la javel, mais je suis d'accord avec Xander. Deux fois en une soirée ça veut sûrement dire quelque chose.

Nous ne sûmes jamais s'il testait Daniel ou le bon docteur, ce premier marquant la mesure de nos doutes en s'enfonçant plus loin dans l'ombre de l'entrepot, je parvenais presque à voir le cheminement de sa pensée dans notre petite cervelle, cette méfiance intrésèque que le sourire malveillant de l'intrus éveillait en nous. Nous continuons à nous rapprocher, de la sorte de secours sans toutefois tourner le dos à cet intriguant quoi que troublant docteur.

Ayant terminé pour ma part, je vous laisse seul maître de la scène de crime. Enquêtez tout votre soûl.

Chaque pas nous rapprochait de la sortie, pour ma part j'espérais juste pouvoir sortir d'ici sans que Vladimir ne prenne le contrôle du corps, je n'appréciais pas le docteur, mais ce n'était pas une raison pour voir l'intérieur de cette tête qui semblait bien trop curieuse.


Crédit fiche: tahly © Never Utopia
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Anonymous


Ne vous inquiétez pas, le docteur arrive [Achevé] Empty
MessageSujet: Re: Ne vous inquiétez pas, le docteur arrive [Achevé]   Ne vous inquiétez pas, le docteur arrive [Achevé] I_icon_minitimeDim 11 Mai - 10:37

Les gestes et les paroles de l'individu me firent sourire. A n'en pas douter, l'homme était bel et bien quelqu'un qui n'était pas très catholique dans ses manières. Cet homme avait peur, et c'était là le schéma le plus amusé. Sous la contrainte de la peur, nous sommes amenés à faire les pires vicissitudes, les pires délits, sous la menace de la peur, nous sommes fragiles, désespérés, nous retournons à l'esprit bestial, nous agissons comme l'Homme devant ce qu'il ne comprend pas, en l'occurence, l'homme n'avait certes pas envie de se faire connaitre plus que ça. Et sachant qu'aucune de mes questions n'avaient été satisfaites, j'avance de trois pas vers l'homme qui me tourne le dos et qui marche vers la sortie.

<< Vous aimez la poésie n'est-ce pas ? Aimez-vous Baudelaire et ses fleurs du mal ? Ô toi, le plus savant et le plus beau des Anges, Dieu trahi par le sort et privé de louanges, Ô Satan, prends pitié de ma longue misère ! N'avez-vous jamais pensé aux paroles de ces poètes ? Torturés, désespérés, ayant de multiples personnalités mais qui ont révolutionné ce monde. >>

Subtile manière d'entrer dans le domaine de la psychologie. La poésie et les rhymes que l'homme avait prononcé me rappelait tristement le cas de ces deux patients "Esope", un ancien libraire qui commet ses crimes en fonction des contes et des morales pour enfants, et de l'autre, le Chapelier Fou, Jervis Tetch, qui parlait en poésie pour activer une espèce de système de défense pour éviter d'aller plus loin dans le traitement psychologique. La poésie pouvait être l'arme d'un excentrique aussi, et vu l'habit et l'immense chapeau de l'être, les faits ne pouvaient pas se tromper. Je souris tout en gardant mon regard branché vers lui.

<< Je peux aisément comprendre que je ne vous inspire pas confiance. >>

On peut le comprendre facilement, je n'étais pas quelqu'un à mettre facilement en confiance les gens, surtout sur une scène de meurtres et de surcroit lorsque la nuit est tombée. Non, vraiment pas. L'homme allait quitter l'entrepôt, mais je pense qu'il fallait le laisser partir, au moins, l'impact de mes mots resterait certainement dans son esprit. Je me moquais éperdument de son intellect ou de sa folie, je n'étais pas là pour décider s'il allait à Blackgate ou Arkham, non. J'étais là pour forger des alliances nouvelles, intéressantes pour l'avenir.

<< Avant que vous ne franchissiez cette porte, sachez qu'une main tendue vous sera offerte si vous venez au cabinet Strange Minds, dans Park Row. Je vous attendrais. >>

Dans ma logique, tout individu vivant à Gotham City était fou. L'étais-je ? Peut-être. Nous le sommes tous à notre façon, et l'être humain est un système si complexe qu'il avait de nombreux rouages qu'il ne suspectait pas en lui-même. Succomberais-je un jour à la folie de cette ville ? Je n'en ai aucune idée et je ne tenais pas à le savoir. Le monde était tellement irréaliste de nos jours et je me devais de purger cette ville à ma manière.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Anonymous


Ne vous inquiétez pas, le docteur arrive [Achevé] Empty
MessageSujet: Re: Ne vous inquiétez pas, le docteur arrive [Achevé]   Ne vous inquiétez pas, le docteur arrive [Achevé] I_icon_minitimeSam 17 Mai - 13:05


A ma grande horreur Daniel marqua un temps d'arrêt aux paroles de notre effrayant intrus avant de se retourner, il ne m'était pas aisé de saisir la signification de ce geste pour notre co-locataire. Etait-ce un moyen de paraître aussi mystérieux que les héros de ces héros dont il avait dû s'abreuver ? Désirait-il jauger le bon docteur ? Quoi qu'il en soit je réfléchis plus longtemps que lui à la suite puisqu'il ouvrit la bouche alors que je continuais à m'interroger et hélas pour nous, nous engagea tous dans cette stupide curiosité qui nous avait retenu au lieu de simplement quitter les lieux lorsque monsieur Strange était arrivé.

~ “Strange minds ? C'est noté. En ce qui concerne Baudelaire laissez le à son Spleen. Gotham est une ville bien trop triste pour que l'on y apprécie les vers français.”

~ Mais bordel ! Tu vas te décider à dégager de là oui ?! 'Te faut quoi ? Une invitation ? Qu'il sorte un gun ? BARRES-TOI !!

L'intervention de Xander rompit la concentration de Daniel, marquant une hésitation avant qu'il ne se décide enfin à se retourner pour emprunter l'issu de secours. Bien qu'il soit coutumier de ce type d'agression à la grammaire, sa phrase dénotait plus que sa simple haine du langage correct, il était stressé ou du moins en colère, cela sentait même dans cette voix qui ne résonnait que dans notre crâne et malgré mon intellect supérieur aux primates avec lesquels je partageais ce corps, il me fallut quelques instants pour saisir la raison de son trouble, plutôt pour m'en rappeler. Les cadavres éparpillés dans ce batîment étaient ceux de ses amis, de ses anciens amis, ceux avec qui il avait partageait les derniers moments dont il se souvenait. J'éprouvais de la peine à son égard, mais je m'abstenais de lui faire partager, il était trop fier pour avouer être touché par cet événement et mes mots ne feraient que laisser une gêne entre nous.

C'est une fois dehors qu'un problème s'imposa à nous, notre absence totale de moyen de locomotion, ni véhicule, ni gadget brillant qui devait nous permettre de se déplacer depuis les toits. Aussi Daniel redressa le col de notre trenchcoat en bon fan de livres policiers avant de s'enfoncer dans la nuit, espérant que personne n'aurait assez de malchance pour tenter de nous racketter dans l'état d'énervement dans lequel se trouvait Vladimir...


Crédit fiche: tahly © Never Utopia
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




Ne vous inquiétez pas, le docteur arrive [Achevé] Empty
MessageSujet: Re: Ne vous inquiétez pas, le docteur arrive [Achevé]   Ne vous inquiétez pas, le docteur arrive [Achevé] I_icon_minitime

Revenir en haut Aller en bas
 
Ne vous inquiétez pas, le docteur arrive [Achevé]
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Batman Legacy :: Gotham City :: Archives du Forum :: Anciens RP's-
Sauter vers: