Batman Legacy


 
AccueilRechercherGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Constat à l'amiable ? [PV : Sydney Werner

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Constat à l'amiable ? [PV : Sydney Werner   Mar 29 Avr - 21:17




Constat à l'amiable ?

La nouvelle était arrivée rapidement aux oreilles de tous, cela n'avait pas pris longtemps, et on allait en parler pendant les semaines à venir de ce fameux incident. Le fameux Sydney Werner cambriolé sur son territoire et il s'était bien fait avoir. Tout le monde allait en rire, et lui, il allait être le seul à en pleurer. Pour l'occasion, je pris l'affaire sur un ton neutre. Ca pouvait arriver à tout le monde de se faire piller de cette façon. Moi même, je savais qu'un jour ou l'autre une oeuvre prête à la vente allait être embarquée par un voleur qui sera assez malin pour ne pas se faire attraper.

Je me décidais aussi à aller sur les lieux. Je ferai mes enquêtes quand il fera nuit, parce que c'était l'oeuvre d'un criminel et qu'il doit être chassé pour ça. Père sera de toute façon d'accord, et je me sentais, petit à petit d'humeur pour lui annoncer mon indépendance, mais j'avais peur de lui. Peur de ses réactions, car je savais qu'il allait le prendre très mal. Il fallait que je me prépare à l'affronter.

Je partais en direction de Burnley, il y avait énormément de policiers, le lieu était encore plus sécurisé que d'habitude, surtout vers Werner Industries. Je m'arrêtais en face du bâtiment, le lieu était bouclé mais ça ne m'empêchait pas de voir le résultat. Cela me fit doucement sourire... Une entreprise sur la sécurité qui se faisait avoir comme ça... Oui... C'était comique...

Il ne manquait plus qu'à voir le propriétaire et la tête qu'il devait faire. Histoire de rendre le tout tragique. Et dire que je l'avais vu il y a peu et que je lui avais montré de quelle façon je m'énervais... Il avait répondu calmement... Mais à présent, allait-il être autant patient ? J'en doutais, mais s'il se comportait en gentleman, il allait ne pas s'agacer face à la presse, aux journalistes et à ses relations. Encore fallait il qu'il se ramène ici. Il me semblait qu'on l'avait amené à l'hôpital, il s'y trouvait peut être encore...




Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Constat à l'amiable ? [PV : Sydney Werner   Mar 29 Avr - 22:21




Humilié et blessé


- Je ne resterais pas une seconde de plus dans cette hôpital !
- Mais monsieur Werner ! Répliqua une vieille femme en tenue d'infirmière.
- Je ne veux rien savoir ! Rien n'est cassé, alors je sors !

Malgré les médecins et les infirmiers qui essayait de le convaincre de rester, après toutes ses blessures, il n'était pas censés marcher. Sidney ne voulait rien savoir. On ne pouvait que saluer son entêtement. Il n'y était resté qu'à peine plus d'une journée au lieu de trois. La moitié de son visage était couvert de coupures et une plus grosse entaille lui barrait l'arcade sourcilière. Il avait de nombreuses ecchymoses et l'une de ses jambes était bloqués pour plus de sécurité. Elle n'était pas cassé mais la violence du combat l'avait rendu toute violette. Il accepta l'aide d'une canne mais pas plus. Il téléphonait déjà partout pour savoir si toutes les armes avaient été récupéré ainsi que le lance-flamme -la réponse fut affirmative- et combien de temps cela prendrait pour reconstruire. Il ignora une nouvelle fois les médecins, balançant sa canne au premier inconscient qui tenterait de le forcer à s’asseoir. Un chauffeur vient le chercher. Sidney était désormais une boule de nerf. Il détestait les hôpitaux mais il détestait encore plus l'idée d'abandonner son entreprise dans une crise pareille. Il se demandait bien comment garder une certaine crédibilité, même si Firefly n'avait pas pu récupérer grand chose avec l'effondrement du toit. Il n'allait tout de même pas dire aux journalistes qu'il était responsable d'une bonne partie des dégâts ! Sidney frappa un des sièges avec rage. Cela ne faisait que confirmer ce qu'il pensait. Les criminels étaient de plus en plus dangereux et Arkham n'était qu'une maison de repos où ses clients pouvaient partir comme bon leur semblait. Il avait besoin d'être à la hauteur. Si les super-héros ne le faisaient pas, lui le ferait ! Il allait devoir construire un équipement plus adéquate mais surtout créer des bâtiments capables de résister aux explosions et même anti-atomique si nécessaire.

- Arrêtez vous là, s'il vous plait ! Ordonna-t-il sans la moindre nuance de calme malgré la politesse.

La voiture se stoppa alors près de l’entrepôt, donc les fondations tenaient encore malgré la bataille et l'incendie. Il n'y avait plus de toit et la police avait placé un balisage pour interdire l'entrée aux curieux. Le blessé sortit de la voiture malgré les protestations, il se déplaça avec lenteur jusqu'à l'immeuble, grimaçant de douleur. Il voulait voir l'état des lieux lui-même, mais surtout s'il pouvait comprendre comment un simple homme avait pu percer les défenses aussi facilement. Le jeune homme marcha jusqu'à l'entrée puis se stoppa, quelques peu essoufflés. Il aperçut alors une ombre non loin et avec toute la politesse dont il était encore capable, il lança un :

- Les bandes jaunes ne sont pas là pour faire jolies, madame. Ne m'en veuillez pas si je ne vous raccompagne pas à la sortie, fit-il avec un soupçon d'ironie.

Il se rapprocha encore un peu et finit par reconnaître Talia Head. Qu'est-ce qu'elle venait faire par ici ? La nouvelle s'était rependue comme une traînée de poudre. Il serra davantage sa canne puis se présenta à quelques mètres d'elle.

- Les règles sont les même pour tout le monde, Miss Head, mais je suis curieux. Dit-il avec plus de calme. Que faites-vous là ? Vous venez admiré les bâtiments brûlés ou spécialement quand il s'agit du mien ?

Il afficha un simple sourire, partagé entre la politesse, la joie de voir un visage familier après avoir rencontré tous ces hommes et ces femmes en blouse blanche et la colère de voir quelqu'un observer la désolation de l’entrepôt B.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Constat à l'amiable ? [PV : Sydney Werner   Mar 29 Avr - 22:35




Constat à l'amiable ?

Il était enfin arrivé. Il se trouvait avant à l'hôpital, à mon avis, il avait dû surprendre le voleur et tenté de se défendre. Mais je le voyais mal être efficace au combat. Enfin, les apparences étaient parfois trompeuses, mais pour le moment, je ne l'imaginais pas du tout digne de combattre. Mais ce n'était qu'un préjugé, car je pouvais paraître chétive, mais il ne vaut mieux pas énerver un tigre endormi...

Je me retournais vers lui. Son ton qu'il prenait pour parler était différent du visage énervé qu'il arborait, et c'était pareil pour son allure. Il était à cran, ça se sentait. Et pourtant, il tentait de rester calme avec moi... Etait-il intimidé par ma présence ? Je n'allais pas le manger, je n'en avais aucune raison... Pour le moment bien sûr !

"Ce que je fais ici ? Je venais voir si c'était pire qu'un attentat dans un bordel asiatique en pleine guerre du Vietnam."

Le résultat était là, il n'y ressemblait pas du tout. Mais j'étais sûre qu'un type assez cinglé irait acheter cet entrepôt en pensant que c'est une oeuvre d'art. Il y a toujours des personnes prêtes à tout pour tenter de montrer leur richesse...

"Et vous Werner ? Pourquoi êtes vous venu vers moi ? Vous comptez profiter du fait que Wayne ne soit pas là pour venir me draguer ?"

Je n'allais pas pour autant devenir plus que compatissante après ce qu'il venait de lui arriver. Il était à présent prévenu que même les quartiers les plus importants et surveillés de Gotham n'étaient pas à l'abri des criminels. Ce n'était qu'une façade pour rassurer les gens.




Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Constat à l'amiable ? [PV : Sydney Werner   Mar 29 Avr - 23:00




Humilié et blessé


Sidney rajusta sa chemise pour paraître moins sauvage. Il était vrai qu'il était a cran et il avait bien du mal à le masquer. S'il avait été seul, sans doute se serrait-il mis à crier au vent et aux pierres qu'il se vengerait de l'affront subi. Il aurait sans doute aussi taper sur quelque chose pour se défouler même s'il se serait fait plus de mal que de bien. La jeune femme était donc venu ici par curiosité. Se n'était pas très étonnant. Sidney avait même eu l'honneur d'être à la première page des journaux du matin. Bien sûr, le rouquin avait eu le temps de voir qu'il ne savait pas grand chose finalement, ou du moins pas tout.

- Et bien j'espère que vous êtes rassuré, il tient encore debout.

On sentait que l'homme variait entre une politesse mesuré et une ironie acerbe. Il était vrai qu'il faisait plus d'effort parce qu'il s'agissait de Talia. La raison était simple, il appréciait la brunette. Malgré la colère qu'elle avait déversé sur lui la dernière fois. Il avait aimé échangé avec quelqu'un d'un point de vue différent du sien. La remarque de cette dernière le fit doucement rire et cette fois-ci il n'y avait aucune pointe d'agacement.

- Si cela peut vous rassurer, je ne vous ai pas reconnu sur le coup. Pour ce qui de draguer qui que se soit, j'aurais attendu d'être en une meilleure position. Je ne crois pas que les gens soient particulièrement attiré par les imbéciles blessés. Et croyez moi que si mon souhait avait été de vous draguer que Wayne soit là ou non n'aurait pas changé grand chose, fit-il par provocation. Non, je ne vous drague pas.

La pensée de son ancien amour monta en son esprit, qu'il cacha aussi vite. Le passé est le passé, il parasite le présent. Ill devait utiliser son souvenir comme un booster et non un frein. Il reporta son regard sur son bâtiment et le souvenir du feu et de la fumée épaisse lui revinrent en mémoire. Cela avait été vraiment terrible et il se demandait ce qu'aurait Batman. Sans doute se serait-il sorti d'affaire avec tous ses jouets modernes qu'il portait à la ceinture. Sidney soupira doucement. Il devait absolument améliorer ses armes et s’entraîner à gérer la vitesse. La blessure a l'arcade n'était pas l’œuvre du pyromane mais de son manque de contrôle. Ses bottes avaient été trop rapide pour lui. Peut-être trouverait-il aussi le moindre indice ou objet lui permettant de s'améliorer.

- Alors, vous restez ici ou vous m'accompagnez ?

Après tout, elle était là pour ça. Elle voulait voir, elle allait être servi ! Il avança lentement vers l'entrée, cassant les bandes jaunes avec sa canne.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Constat à l'amiable ? [PV : Sydney Werner   Mar 29 Avr - 23:11




Constat à l'amiable ?

Werner se décidait donc à vouloir rechercher quelques indices. De mon côté, je n'étais pas de cet avis là. Je pensais intérieurement qu'il savait à qui il avait eu à faire, car il avait quand même de nombreuses blessures. Mais je n'avais pas envie de le suivre. Je savais déjà où j'allais passer ma nuit, à faire ma propre enquête moi même pour savoir qui était le voleur. Je n'avais pas envie de me montrer au grand jour, même si cela allait arriver à un moment ou un autre. Mais pour le moment, mon secret était très bien gardé et peu de personnes savaient qui j'étais réellement. La seule chose que je fis, c'était de regarder Werner casser la bande jaune qui empêchait tout le monde d'aller vers le lieu du crime. J'allais, pour une fois, respecter la loi. Je restais donc derrière lui, sans bouger, je n'allais pas le retenir par la force, mais j'avais quelques moyens pour le laisser à l'écart, car il pouvait très bien masquer quelques preuves, il était loin d'être blanc et innocent, tout comme moi.

"Je serais vous, je n'irai pas voir. Si on apprend que vous avez été à l'intérieur de votre bâtiment, vous passerez comme suspect et vos assurances se demanderont si vous n'avez pas tout manigancé pour obtenir une somme d'argent."

Peut être que cela ne suffirait pas à le retenir, mais ce que je disais était vrai. De mon côté, je ne tentais pas de faire dans l'illégal, c'est mon père qui s'en occupait quand il avait le temps et qu'il n'allait pas faire un plongeon dans le puits de Lazare.

Mon choix était clair, je préférais rester ici pour le moment, l'investigation, ça sera pour plus tard, et sans lui dans les pattes.




Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Constat à l'amiable ? [PV : Sydney Werner   Mar 29 Avr - 23:37




Humilié et blessé


Sidney leva les yeux au ciel. Désormais, il trouvait que Talia arrivait au pire moment. En lui, tout bouillonnait. Il voulait tellement en connaître davantage sur la manière dont Firefly était parvenu a percer les murs épais. Il était certain que les caméras de surveillance ne lui donnerait qu'une partie des réponses, surtout que la police ne tarderait sans doute pas à demander une copie.

- Les règles, toujours les règles. Murmura t-il avec rancœur. Je ne suis pas assez fou pour demander à un cinglé de venir dans mon entrepôt tout brûler avec moi à l'intérieur... (!) mais je comprend. Je crois qu'encore une fois, je me laisse emporter.

Il préférait jouer la carte de la prudence. Non pas par crainte pour les assurances mais plutôt à ce que pourrait dire la jeune femme si elle le voyait pénétrer son entrepôt censé être fermé au public. Peut-être en jouerait-elle et en parlerait aux personnes qui ne fallait pas. Il reviendrait plus tard, lorsqu'elle serait parti. Ce soir sans doute ou à l'aube. Il n'avait pas besoin d'avoir cette femme, aussi joli et explosive soit-elle, dans les pattes. Il repoussa une mèche de ses cheveux roux de devant sa figure. Il se dit qu'il fallait vraiment trouver un coiffeur compétent pour couper cette masse.

- Souhaitez vous que mon chauffeur vous raccompagne ? Ou venez boire un verre, un peu de compagnie me ferait plaisir. Ne vous forcez en rien, je ne veux pas bousculer votre emploi du temps. L'art doit sans doute demander beaucoup de temps.

Il regarda une dernière fois le bâtiment avant d'avancer dans le sens inverse. Il se dirigea vers sa voiture, son chauffeur l'attendait en dehors, semblant quelque peu inquiet. Le rouquin se dit qu'il devait embaucher des personnes moins sentimentales même s'il ne pouvait que saluer leur fidèlité.

- Je me demande vraiment ce que Batman aurait pu faire à ma place Miss Head. S'il est aussi génial que vous le pensez, qu'il vienne me donner des conseils ! Même si, s'en vouloir me venter, j'ai pu le blesser assez pour l'empêcher de voler le matériel le plus important. Mentit-il.

Si Firefly avait saluer le combattant qu'il avait été, il était faux de dire qu'il avait pu sauver les armes les plus importantes. La perte de sa botte-fusée était selon lui l'une des plus grande. Il pénétra dans sa voiture, près à partir.

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Constat à l'amiable ? [PV : Sydney Werner   Mar 29 Avr - 23:48




Constat à l'amiable ?

Je restais tout de même curieuse vis à vis de ce qu'il voulait voir dans son entrepôt. Je n'allais pas le questionner, pas pour le moment. Il se ravisa quand même, à croire que le choix que j'avais fait l'avait bloqué. Comme si j'avais une emprise pour lui, peut être qu'il me prenait comme un exemple alors que j'étais loin d'être un modèle à suivre pour qui que ce soit.

Cela n'empêchait en rien le fait que je voulais savoir ce qui se trouvait dans cet entrepôt, car pour avoir été mis dans cet état, il devait cacher quelque chose d'assez important. Surtout le fait qu'il soit énervé de cette façon... J'allais m'improviser en vraie journaliste, l'article dans le journal en moins. J'allais tout garder pour moi car il pouvait me servir, surtout pour mon père. De la sécurité qu'il disait ? Qui dit sécurité, peut dire armement... Et il avait la tête pour être dans ce genre de commerce...

"Si vous souhaitez me raccompagner en voiture, pourquoi pas..."

Et je le suivis alors, prête à embarquer dans la berline. Il ne connaissait sans doute pas mon adresse, pour le moment, j'allais être obligée de lui donner et ça ne m'enchantait pas trop, mais il fallait bien le faire. Si ça pouvait aider mon père, pourquoi pas... Je pris alors un ton lascif, voir plus sensuel, histoire d'avoir quelques réponses.

"Le voleur a dû vous dérober plusieurs choses importantes on dirait, quel genre d'objets ?"





Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Constat à l'amiable ? [PV : Sydney Werner   Mer 30 Avr - 0:17




Humilié et blessé


Sidney fut plus que ravis de la voir accepté. Il ne l'avait fait que par politesse mais il aurait parié cent dollars qu'elle aurait refusé son offre. Il rangea sa canne sur le côté, se trouvant désormais parfaitement ridicule avec. Il lui offrit un grand sourire, enregistrant mentalement l'adresse qu'elle lui donnait. Peut-être que cela lui servirait un jour, qui sait. La voiture démarra alors, se dirigeant vers l'adresse indiqué. Sidney fut tout d'abord très silencieux. C'était une chose de discuter avec cette femme dans un gala bondé ou à l’extérieur, mais dans une voiture... Elle lui semblait tout à coup bien petite et lui bien ridicule. Curieusement, ce fut elle qui engagea la conversation dans un ton que le rouquin n'avait jamais entendu de sa part. Il regarda par la fenêtre, essayant de se concentrer un minimum.

- Je construis des armes Miss, c'est comme ça que je gagne ma vie. Le voleur n'a été intéressé que par ça. Mon entreprise travaille sur toutes les sécurités imaginables : l'informatique, la surveillance, les armes militaires et pour mon propre loisir les voitures. J'imagine que l'on doit bien se foutre de moi aujourd'hui, fit-il brusquement vulgaire. Pardonnez moi, il est vrai que la situation me bouleverse. C'est bien la première fois que je rencontre ce genre de vol. Après, rien de bien personnel, heureusement.

Il ne donnait bien sûr qu'une partie de la vérité. C'était surtout la façon dont il s'était fait battre et voler son équipement. Il allait devoir reconstruire une paire de botte-fusée en entier et ses gants n'avaient pas un bel état. Le côté personnel de l'affaire était claire mais il ne l'avouerait sans doute jamais volontairement.

- J'espère que la police fera enfin son travail, même si mes armes sont sûrement déjà sur le marché noir.

Il se tourna finalement vers elle, retrouvant son assurance habituel. Il pensa très vite qu'avec toutes ses coupures et son pansement à l'arcade, il devait avoir l'air d'un idiot qui se serait attaqué à plus fort que lui. Comme un gosse à la cour de récréation.

- Allez vous encore abîmer mon col si je vous demande si tout va bien avec Wayne ? On entend peu parler de lui ces derniers jours. Et vous, comment allez vous ?

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Constat à l'amiable ? [PV : Sydney Werner   Mer 30 Avr - 0:25




Constat à l'amiable

Son activité concernait donc un grand ensemble sur la sécurité. Allant de la surveillance à l'armement. Il était plus que polyvalent, et je sais qui ça allait intéresser... Quand je lui en parlerai, peut être qu'il sera moins regardant sur mes agissements, et je trouverai peut être le moyen de quitter petit à petit son emprise. Je montais dans la voiture, encore silencieuse, je voyais déjà ce qu'il pouvait produire au niveau des armes, s'il était gérant d'une start-up, des choses révolutionnaires sans doute. Il ne manquait plus qu'à savoir exactement quoi.

Je tournais alors mon regard vers lui, il parlait de Wayne en même temps. J'étais désolée pour ce dernier, mais pour le moment, la sécurité de mon père comptait plus à mes yeux, si ça pouvait me permettre de m'émanciper de plus en plus... Enfin, je ne serais jamais réellement libre à proprement parler, mais peut être que si je le rendais dépendant de moi au niveau de la garde et de la sécurité, il décidera de m'écouter et de respecter mes choix. Je ne savais pas exactement où je me dirigeais, pour le moment, cela m'importait peu à vrai dire, j'avais déjà prévu un plan. L'argent, je l'avais déjà, mais je ne comptais pas tout dépenser dans l'armement, cela paraîtrait trop suspect...

Mon regard croisa le sien, et, j'approchais mes lèvres des siennes, un baiser assez chaste tout de même, même si révélateur.

"Votre franchise me plaît, Sydney..."

Sur le coup, je ne l'avais pas attrapé par le col, je n'allais pas surjouer non plus.




Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Constat à l'amiable ? [PV : Sydney Werner   Mer 30 Avr - 0:55




Humilié et blessé


Sidney papillonna des yeux quelques secondes. La situation lui paraissait irréelle. Il y a quelques jours, il avait eu droit à un contact plus agressif et désormais il avait le droit à un baiser aussi court que doux. Il n'osa pas la toucher sur le coup et il se maudit encore de ne pas réagir davantage. Une nouvelle fois la vision de son ex-fiancé lui frappa la mémoire. Oui, ce baiser était aussi doux que se souvenir. Il avait certes fait son deuil et il avait déjà eu des relations après sa mort mais parfois encore, son souvenir venait le hanter. Il rit doucement, quelques peu nerveux comme un jeune étudiant. Il glissa une main dans ses cheveux roux, les rejetant en arrière. La voiture lui semblait désormais minuscule.

- Cette fois-ci, c'est vous qui me dragué Miss Talia. Je suppose que cela veux dire que vous allez bien, ou alors très mal. Se contenta-t-il de dire.

Après tout, il ne connaissait pas encore la jeune femme et ne pouvait se venter de connaître autre chose d'elle que dans les magazines, hormis sa passion pour la chauve souris de Gotham. Il appuya sur un bouton devant lui et une vitre teintée s'activa pour permettre une intimité plus propice, loin des yeux et des oreilles du chauffeur.

- La dernière fois, ma franchise ne fut pas récompensé d'un baiser. Pourquoi ce changement ? Questionna-t-il en toute innocence.

Il s'installa plus confortablement, ignorant sa jambe qui lui envoyait des signes douloureux à cause de son changement de position. Il ne savait vraiment pas comment réagir envers cette femme. Elle était tellement mystérieuse et sauvage. Tantôt agressive et tantôt charmeuse. Sidney n'était pas devenu directeur pour rien, il avait l'intelligence de se poser une bonne question : il y avait-il un piège ? Il glissa une main dans les cheveux de Talia pour y replacer une mèche, s'autorisant ainsi ce seul geste pour prouver qu'il avait apprécié le geste.

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Constat à l'amiable ? [PV : Sydney Werner   Mer 30 Avr - 1:14




Constat à l'amiable

"Je vais bien. Très bien même."

Je n'étais pas du genre à m'envoyer en l'air avec le premier venu, j'avais une raison pour mon geste et je n'oubliais pas qu'il fallait un héritier pour mon père, je ne souhaitais pas avoir quoi que ce soit avec Werner, de toute façon, je savais que Batman intéressait mon père, il l'intriguait.

Il remit une de mes mèches de cheveux en place, je me mettais à l'aise sur la banquette, déposant ma jambe gauche sur ses cuisses. Il avait tout de même monté une vitre teintée pour que le chauffeur ne soit témoin de rien. Il s'annonçait déjà gagnant dans ce petit jeu ? Mais quand on joue avec le démon, on ne ressort pas vainqueur, on ne le ressort jamais. Je continuais de le regarder, lui répondant aussi :

"Ce changement ? Me prendriez vous pour une catin Sydney ?"

Je n'hésitais pas à brouiller les pistes pour le moment. Il devait penser que c'était irréel comme situation. Dans un sens, elle l'était. Puisque niveau amour de mon côté, je m'étais toujours préservée en attendant le feu vert de mon père. Restant donc dans une chasteté quasi-parfaite. Je comptais bien continuer, ce n'était pas Werner qui allait changer quoi que ce soit là dessus. Si il tentait de m'accaparer par la suite, il allai le regretter amèrement. Mais il n'était pas gênant pour l'instant, alors autant profiter.




Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Constat à l'amiable ? [PV : Sydney Werner   Mer 30 Avr - 1:44




Humilié et blessé


Sidney se sentait très étrange. A la fois capable de soulever des montagnes et en même temps ridiculement petit. Il n'avait jamais rencontrer pareil femme et il ne savait pas encore s'il préférait quand elle était fâché contre lui ou quand elle le charmait. Il avala doucement sa salive lorsque sa cuisse se posa sur ses hanches. Si c'était pas de la drague alors il ne savait pas que ce c'était. Il leva doucement les mains en signe de paix, ne voulant pas le moins du monde blessé la jeune femme même s'il avait le sentiment qu'elle se jouait de lui. Honnêtement, à part une farce, il ne voyait pas très bien comment il pouvait plaire à une femme comme elle. Son père avait peut-être raison : les femmes les plus féroces sont souvent les plus fragiles. Peut-être avait-elle simplement besoin de tendresse ? Wayne l'avait repoussé ?

- Si le plus petit baiser du monde est l'acte d'une catin, cela se saurait. Fit-il avec le clair sous-entendu qu'il ne dirait certainement pas non pour un nouveau baiser. Vous êtes juste une femme difficile à cerner Talia.

Il posa une main timide sur sa jambe, lui offrant un grand sourire.

- Qu'attendez-vous exactement de moi? Vous êtes une femme charmante et intelligente. Je vais peut-être vous paraître un peu idiot mais Wayne est très certainement un meilleur... parti que moi dirons nous. C'est ma gueule cassée qui vous fait du charme ?

Il rit. Ils arrivaient très bientôt à destination, il ne restait plus que quelques mètres. Sidney était désormais complètement perdu. Cette femme avait un don pour laver le cerveau des hommes ! Il ne savait pas s'il voulait qu'elle reste ou s'en aille ! Ce qui était certain, c'est que sa rage pour Firefly s'était envolé pour le moment. Enfin, presque. Il lui en voulait de l'avoir rendu si faible. Avec son visage en morceau et sa jambe à la couleur douteuse, il ne se sentait pas capable d'affronter qui que se soit, même pas les femmes.

- Nous arrivons bientôt miss. Fit-il presque déçu.

Mais au moins il pourrait préparé ses affaires pour retourner sur les lieux de l'incendie. Elle ne le gênerait plus.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Constat à l'amiable ? [PV : Sydney Werner   Mer 30 Avr - 1:55




Constat à l'amiable

Je pense que j'avais réussi mon coup, il était à présent plus ou moins déstabilisé et obtenir quelque chose de lui pourrait devenir plus évident, il ne fallait pas que je me précipite non plus, il était assez gêné et je pouvais profiter. Tout avait été calculé et parfaitement réalisé, il fallait maintenant attendre de voir la tournure des évènements, mais sur le coup, j'étais assez contente de moi.

"Ce que j'attends de vous, mais rien Sydney..."

Je continuais de tapisser le terrain d'ombres, je le faisais tranquillement, il était vraiment intimidé par moi, et c'était un beau défaut pour le moment, il semblait timide quand même, même si très franc, cela avait valu une petite altercation au gala à l'opéra, son col doit très bien s'en souvenir.

"Vous semblez triste Sydney, pourquoi ?"

Lui demandais-je alors, je savais que j'approchais de mon appartement, je prenais toujours mon aise. Même si dans mon utopie, j'aurais souhaité que ce soit Wayne qui soit avec moi, voir même Batman, mais pour le justicier, c'était une toute autre histoire.

Pour la sécurité, je lui demanderai plus tard, nous avons tout notre temps, et c'était tant mieux, car je ne comptais pas enchaîner, j'allais me faire repérer et risquait gros pour mon grade, surtout pour mon père. Je prenais déjà des initiatives, ce qui ne me ressemblait pas et qui déplaisait à père, il n'y avait que pour l'art qu'il me laissait faire ce que je voulais, pour le reste, rien d'autre, il fallait que j'obéisse à ses ordres. Avec ce que je faisais en ce moment, j'allais lui montrer que moi aussi, je pouvais diriger la Ligue.




Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Constat à l'amiable ? [PV : Sydney Werner   Mer 30 Avr - 2:14




Humilié et blessé


Sidney desserra doucement sa cravate. Rien. Elle n'attendait rien. Cette phrase lui semblait sortir de nul part. Toute la situation actuelle lui semblait fausse ou bien sorti d'un conte. Bien sûr qu'elle voulait quelque chose ! Tout le monde voulait quelque chose dans la vie. Par exemple, lui voulait comprendre les héros, se venger, réussir son projet de moteur à air comprimé, retourner au Kansas un jour, découvrir le défaut de ses entrepôts, massacrer Firefly, recevoir un nouveau baiser... Elle voulait quelque chose de lui. La question était de savoir si cela était d'ordre personnel ou professionnel.

- Triste n'est pas le mot que j'aurais employé, miss. Disons plutôt qu'il ne me tarde de vous recroiser, nos échanges sont toujours aussi intéressants. Oui, même notre première rencontre est selon moi intéressante. Je préfère m'entendre avec des personnes différentes de moi, les discussions sont tellement plus... animé. Il semblait chercher ses mots. Vous retrouverais-je bientôt ?

Le chauffeur sortit à ce moment là de la voiture et ouvrir lentement la porte du côté de Talia. Sidney le fusilla du regard avant de reporter son attention sur la jeune femme qui allait le quitter. Il nota dans sa tête qu'il fallait changer de chauffeur, il n'était pas du tout l'homme qui convenait dans ce genre de situation. Il aurait pu attendre encore un peu ! Toutefois, il avait le sentiment qu'elle reviendrait très vite le voir mais il n'avait encore aucune idée de l’occasion. Fréquenter Talia Head, c'était comme marcher dans un désert. On ne savait jamais où apparaîtrait l'eau. Sidney attrapa doucement sa main et il déposa un simple baiser.

- Très bientôt j'espère et en de meilleurs circonstances.

Sidney préparait déjà dans sa tête le plan pour la nuit qui s’annonçait. Il irait seul là-bas, comme toujours. Il créerait un bug informatique qui désactiverait les caméras de surveillance. Il pourrait ainsi largement mener ses petites fouilles avant de reprendre son petit train train quotidien.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Constat à l'amiable ? [PV : Sydney Werner   Mer 30 Avr - 2:25




Constat à l'amiable

Le chauffeur arrêta la voiture et ouvrit la porte, pour le moment, je n'avais pas besoin de rentrer chez moi. Et bien que Werner déposa un baiser sur ma main, je n'étais pas prête à quitter cette voiture avant de l'avoir rendu complètement gaga.

Je jetais un regard au chauffeur, avant de venir allonger ma tête sur l'épaule de Werner, je fermais les yeux quelques secondes, essayant aussi d'imaginer quelqu'un d'autre à la place de ce type, je savais qui aurait pu facilement le remplacer...

"Je n'ai pas envie de descendre pour le moment, si le chauffeur veut bien aller dans quelques embouteillages, c'est l'heure où tout le monde rentre du boulot en plus..."

Dis-je lentement, il fallait faire mijoter Werner encore un peu, je n'allais bien entendu, pas tarder à dire que je souhaitais vraiment rentrer chez moi, en évitant d'amener Werner dans l'appartement, qu'il n'aille pas tout de suite s'imaginer des choses. Je voulais quand même faire mon investigation dans son entrepôt pour savoir ce qui avait été volé, et surtout par qui, il fallait que je remette quand même en place le criminel qui avait fait ça, pas pour venger Werner, mais pour commencer à éliminer le vice qui rongeait Gotham depuis maintenant trop longtemps. Et le temps était compté avant que cette ville ne sombre si personne ne faisait rien pour la sauver...




Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Constat à l'amiable ? [PV : Sydney Werner   Mer 30 Avr - 9:25




Je vous fais un constat ?


Sidney écarquilla les yeux un instant ou deux. Était-il soudain devenu plus charmant avec ses bandages et sa canne ? Les femmes aimaient les martyrs ? Le rouquin essayait de trouver une raison logique à ce comportement. Cela faisait bien un petit moment que personne n'avait éprouver une telle envie de rapprochement envers lui et elle était là désormais. Coucher sur son épaule comme s'il se connaissait depuis toujours alors que ce n’était que leur deuxième rencontre. Il fit un bref signe de tête au chauffeur qui se précipita pour refermer la porte et redémarrer. Sidney se pliait comme du papier aux exigences de la dame. Il déposa alors doucement une main sur son bras, humant le parfum de ses cheveux. Au diable ses doutes, il voulait profiter de la douceur de la brune pour le moment.

- Moi non plus je n'ai pas envie que vous descendiez. Confia-t-il. Je suis content de voir enfin un visage familier après avoir croiser tous ses types en blouse blanche... Je déteste les hôpitaux.

Il caressa doucement les muscles de son épaule, restant pourtant très sage. N'importe qui aurait sûrement déjà sauter sur les lèvres de la jeune femme mais Sidney était incroyablement confus. Il savait très bien que c'était Talia Al Ghul qui menait la danse et que pour sa santé mentale, il valait la suivre sans broncher. Pour le moment du moins, surtout que ce n'était pas désagréable du tout. La voiture se retrouva en effet très bien vite bloqué dans les bouchons du centre ville. Sidney ignorait les douleurs de son corps, sans doute aurait-il mieux fallu qu'il ne quitte pas l’hôpital. Il n'était pas assez reposé pour cela mais il aurait préféré retourner sous les décombres de son entrepôt plutôt que de rester un jour de plus entre les murs blanc des services hospitaliers, sans pouvoir rien faire.

- Qui êtes vous exactement miss Head ? Murmura-t-il à son adresse. Vous n'êtes réellement pas comme les autres femmes et je ne sais pas encore si je dois m'en sentir flatté ou inquiet.

Il sourit, quelque peu amusé. Il ne cacha pas le moins du monde le fait que la jeune femme l'intriguait sérieusement, même s'il tentait de masquer toute la gêne qu'il éprouvait à se retrouver dans une telle situation avec une femme aussi intimidante qu'elle.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Constat à l'amiable ? [PV : Sydney Werner   Mer 30 Avr - 9:41




Constat à l'amiable

"Je suis Talia Al Ghul, et on ne vous a jamais dit que les femmes qui n'étaient pas d'origine américaine étaient beaucoup plus différentes que les américaines ?"

Il n'avait pas non plus envie que je quitte le véhicule, pour le moment non, j'allais rester, mais il allait arriver un moment où je rentrerais chez moi, la conscience tranquille. Seulement, il faudra que nous nous dégagions des embouteillages. Je continuais d'avoir ma tête sur son épaule. Je crois que j'aurais tué si ça avait été Bruce Wayne dans cette voiture.

Mon plan se déroulait très bien, d'ici pas longtemps, il me fera don de systèmes de sécurité et autres armes, ça plaira à mon père, je n'en doutais pas un seul instant, lui montrer que j'avais un impact majeur sur la Ligue, c'est tout ce qui comptait pour le moment.

"Vous pouvez me ramener chez moi, chauffeur..."

Dis-je alors calmement, j'étais sûre de revoir Werner, il n'était pas gênant pour le moment, et je cachais très bien mon jeu. Il était assez louche quand même, de se faire voler comme ça alors qu'il avait sans doute des systèmes de sécurité plus qu'optimisés pour surveiller ses entrepôts. Je ne me trouvais pas très loin de chez moi, en rentrant, j'aurais le temps de réfléchir à une suite, car je n'avais pas envie d'être invitée dans un restaurant ou chez lui. Je devais agir assez vite pour éviter qu'il ne croit que je lui appartenais parce que mon attention s'était portée sur lui pendant un moment. Il ne manquait que ça, que je puisse acquérir quelques objets de son entreprise et ensuite couper les ponts. C'était la chose la plus simple à faire, même si assez risquée.




Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Constat à l'amiable ? [PV : Sydney Werner   Mer 30 Avr - 10:32




Je vous fais un constat ?


Sidney sourit devant la réplique de la jeune femme. Elle trouvait donc toujours un moyen de retomber sur ses pattes. Elle était comme un chat. Ces animaux qui tantôt vous griffaient avant de venir ronronner contre vous. Que voulait-elle ? Des caresses ou bien un bol de lait ? Il caressa désormais ces cheveux, profitant du fait de l'avoir tout contre lui. Elle était vraiment la plus étrange femme qu'il est rencontré au cour de sa vie. Il ignorait si cela était dû à son caractère particulier ou bien à ses origines, mais sans doute s'en moquait-il au final.

- Je me doute, très chère. Vous êtes la plus fascinante et troublantes femmes de toute le continent américain. Même si je n'ai pas eu l’occasion de beaucoup voyager, je mettrais ma main à couper.

Soudain, la jeune femme détruisit le doux moment qu'ils partageaient en demandant à retourner chez elle. Cette fois-ci, Sidney afficha clairement son mécontentement. Déjà ? Ne voulait-elle donc pas rester auprès de lui ? Il se fit une raison. Après tout, elle avait des devoirs tout comme lui même si leur domaine était bien différent. Le rouquin ne fit aucun commentaire, visiblement très contrarié. Il avait été incapable de retenir Firefly assez longtemps pour que la police intervienne. Sans doute aurait-il mieux fallu qu'il ne s'amuse pas à jouer les héros avec du matériel encore inachevé. Désormais, c'était Talia qu'il ne pouvait retenir et cela l’agaçait au plus haut point. Il était même sincèrement frustré.

- Au plaisir de vous revoir Miss, fit-il en se détachant d'elle.

La porte se referma sur lui et ils prirent la direction de son entreprise. Sidney resta silencieux pendant toute la durée du chemin et s'enferma dans son bureau malgré les supplications de son secrétaire pour prendre ses médicaments. Il exigea que personne ne le dérange et il commença immédiatement à démonter le lance-flamme de son adversaire. Il avait de la chance de pouvoir le récupéré sans que la police ne s'en apercevoir même si l'objet était dans un sale état. Le Werner était un bricoleur, il avait ça dans le sang. Alors réparer l'arme ne semblait pas être non plus un travail de surhomme et cela le consomma un peu. S'il y avait bien une chose qu'il savait faire c'était réparer et  créer. Il découvrit alors que l'arme était principalement faites avec des matériaux volés. La marque des fournisseurs étaient gravé encore sur certaines pièces. Le pyromane n'avait donc pas vendu les armes mais était sans doute en train de se construire un nouvel équipement avec ce qu'il avait plus voler à l’entrepôt B. Il refusait d'imaginer ce que sa botte avait pu devenir. Sans doute avait-elle était démonté de toute pièce. La nuit tombait sur Gotham et Sidney décida alors d'agir, même si ce n'était pas grand chose. Il envoya un petit virus dans le système de surveillance de la ville, bloquant les caméras de plusieurs quartiers pour brouiller les pistes. Il but la moitié de son cocktail de médicament, attrapant un masque en cache-yeux qu'il enfouit dans une de ses poches.

Il alla à son entrepôt mais à pied cette fois, même si cela lui pris plus de temps. Il pénétra les lieux rapidement, malgré la canne, sachant qu'il n'avait que trente minutes devant lui. Il commença alors à inspecter les murs extérieurs puis intérieur, cherchant les traces d'explosif. Il réalisa alors très vite que l'un des murs avaient été percé et que c'était dans le trou qu'il avait placé le premier explosif. La solidité de l'immeuble n'était que de surface et même s'il fallait des outils très puissants pour y faire un trou, une fois ceci fait, le mur ne pouvait que s'écrouler face à la puissance d'une explosif. Des armes militaires avaient donc était utiliser pour voler d'autres armes militaires.

- Quelle merde, fit-il tout haut.

Il continua son inspection, se dirigeant désormais vers la chaufferie à l'étage dans dessous, désormais carbonisé.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Constat à l'amiable ? [PV : Sydney Werner   Mer 30 Avr - 10:45




Constat à l'amiable ?

La nuit était tombée rapidement sur Gotham que déjà, je me retrouvais vers les entrepôts, à prendre quelques photos. Quand j'étais rentrée chez moi, je ne pris pas la peine de me dépêcher, je mangeais tranquillement puis me préparais en direction de l'entrepôt de Werner détruit suite au vol. Je n'étais pas venue armée. Je n'avais pas besoin de mon sabre ou de mon pistolet pour ce genre de mission, même si je n'étais pas à l'abri du danger.

J'avais réussi sans trop de mal à éviter le champ de vision des caméras de vidéo-surveillance. Et je commençais déjà à photographier les lieux, le tout dans un silence religieux. Pour une fois que je n'allais pas m'occuper de quelques mafieux ou truands, c'était même reposant. Mais il fallait que j'en sache plus sur ce que cachait Werner. Mon petit numéro d'il y a quelques heures avait déjà fonctionné, mais déjà, je commençais à regretter, parce que son armement, s'il est militaire, est capable de rayer des parcelles de terrain de la carte, et je savais à qui cela plaisait, les armes de destruction massive...

J'avançais encore. Trouvant un trou dans un mur, j'en déduisais rapidement qu'il y avait eu un usage d'explosifs assez puissants pour rentrer dans l'entrepôt. Je continuais de prendre des photos, quand j'entendis un bruit, de canne. Il était là lui aussi ? Pourquoi ? Il avait certainement des choses à cacher...

Oui, mon petit Werner, tu dois être une belle ordure... Et si tu commences à devenir trop imposant dans ma vie ou avec ton entreprise, je te le ferais regretter amèrement... Je me dissimulais alors dans un coin sombre, devenant une parfaite espionne.




Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Constat à l'amiable ? [PV : Sydney Werner   Mer 30 Avr - 11:22




Je vous fais un constat ?


Sidney constata mise plus de temps pour la chaufferie, il cherchait le moindre indice pouvant le conduire sur une piste mais la pièce était noir de cendre et il ne restait plus rien à part des cadavres de machine qui dégageait encore une odeur forte de circuits fondus. Il finit par sortir de la pièce, la puanteur des lieux le rendant nauséeux. A moins qu'il ne s'agissait des médicaments avalés un peu plus tôt. Le rouquin trébucha alors sur un drôle d'objet en remontant les escaliers, il grogna de douleur et aperçut alors le détonateur de Firefly. Il s'en saisi rapidement. Il avait du tomber lorsque le plafond s'était écroulé. Il s'en saisit rapidement et s'assit à même le sol, observant l'objet avec attention. Il n'avait pas les outils nécessaires pour le démonter ici-même mais il était certain qu'il s'agissait de l'indice le plus important. S'il arrivait à trouver où est-ce qu'il avait acheter cet objet ou voler plutôt, il saurait ainsi où est-ce qu'il volait majoritairement. Entre le lance-flamme et le détonateur, il se sentait capable de retrouver le pyromane et de lui faire sa fête. Enfin, une fois qu'il se serait complètement rétabli et qu'il aurait reconstruis ses armes. Le but n'était pas de retourner à l’hôpital dans un état pire que celui-ci.

- Lance-flamme, détonateur, outil de forage de béton. Il préparait son coup depuis des semaines sans doute.. Saloperie de pyromane.

Il regarda sa montre et se redressa alors. Il avait encore quinze minutes devant lui, il ne fallait pas qu'il les gaspille. Il continua d'observer le bâtiment en ruine. Avant de brutalement se stopper. Il avait cru voir quelque chose. Il se demandait si c'était les médicaments qui le faisaient rêver ou bel et bien un nouvel intrus. Après tout, les effets secondaire de son médicament était le trouble visuel et auditif, même si s'était rare. Il sortit un revolver par prudence. Il frotta doucement ses yeux avant de viser droit devant lui, sans bien savoir s'il s'agissait d'une ombre ou réellement de quelqu'un.

- Q.. qui est là ? Montrez-vous !

Peut-être qu'il devenait parano. Après un tel vol et une telle bataille, il y avait de quoi devenir légèrement nerveux tout de même.

- C'est les médicaments, c'est les médicaments... répéta-t-il en boucle en chuchotant tout en marchant lentement en direction de l'ombre immobile. C'était sûrement l'ombre d'un pilier ou d'un débris quelconque.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Constat à l'amiable ? [PV : Sydney Werner   Mer 30 Avr - 11:39




Constat à l'amiable

Il s'était trompé. Ce n'était pas les médicaments qui le rendaient paranoïaque, mais le démon qui venait lui rendre une petite visite. J'aurais dû le prévenir avant... Je ne supporte pas qu'on braque une arme sur moi... Surtout une arme à feu... Je n'allais pas lui faire regretter ce geste. Je voulais juste des réponses, et ce coup-ci, ça ne sera pas par la ruse que j'y arriverai, mais par la force. Car cet homme avait aussi des plans en tête, et pas les meilleurs pour Gotham...

J'allongeais alors ma jambe gauche, quittant l'obscurité, le désarmer fut simple, ce n'était pas un combattant, ça se voyait. Le revolver partit dans un coin opposé, et vu son état, il ne pouvait pas courir. Je me détachais alors des ombres.

"Alors Werner, je vous ai manqué ?"

Je l'attrapais au col, doucement, il était déjà blessé et il ne valait mieux pas le renvoyer à l'hôpital. J'exigeais des réponses, et il allait m'en donner. Il était assez franc, donc je ne doutais pas qu'il allait être très docile pour ce petit interrogatoire forcé. Car ce n'était ni les policiers, ni ses assureurs qui allaient poser des questions.

"Dites moi, le genre d'armes que vous produisez, c'est fait pour détruire quoi ? Des villes ?"

Rien que ça, ça me répugnait, d'un autre côté, ça n'en répugnait pas un autre, je suis certaine que père doit être intéressé par les fabrications de Werner.

"Je connais quelqu'un qui sera très heureux de pouvoir acquérir quelques produits de votre entreprise. Je vous le présenterai peut être un jour, pas pour qu'il juge si vous ferez un bon mari, ne croyez pas que je suis à vous suite au baiser, je voulais juste savoir ce que vous fabriquiez pour assurer la sécurité de Gotham. Vous êtes quand même brave, vous ne vous êtes pas jeté sur moi... Heureusement... Je vous aurais arracher la langue..."

Je ne le lâchais pas, mon regard toujours ancré dans le sien, j'allais lui montrer ce que ça faisait d'être à Gotham, car même les justiciers, dans un sens, peuvent être de parfaits truands.

"Et sur un point je suis d'accord avec vous. Les justiciers. Considérez moi comme une justicière, mais je donne la mort, pas comme Batman... Ce qui ne veut pas dire que vous avez le droit de le critiquer devant moi. Car on dit que je suis une parfaite criminelle selon les situations, et je n'aimerai pas le prouver sur vous..."






Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Constat à l'amiable ? [PV : Sydney Werner   Mer 30 Avr - 12:08




Je vous fais un constat ?


Sidney n'eut le temps que d’apercevoir une jambe avant de se retrouver une nouvelle fois avec une poigne ferme sur son joli col et complètement désarmé. Il avait fermé les yeux sur le coup. Cela faisait maintenant deux fois qu'il se faisait avoir de cette façon, il devrait commencer à y être habitué. Il n'avait plus d'arme et la force de la prise l'avait fait lâcher sa canne. Désormais, il avait besoin de ses deux mains pour tenter de la faire lâcher prise mais il n'obtient rien d'elle. Il ouvrit finalement un œil, regardant Talia avec colère et.. une certaine forme de crainte.

- Cela me rappelle notre première rencontre mais le lieu était plus charmant, fit-il avec ironie.

La jeune femme le questionna immédiatement sur les armes qu'il fournissait. L'homme se ferma comme une huître, ne prononçant pas un seul mot. Évidemment qu'il vendait des armes capables de rayer des villes de la carte, mais seulement aux militaires. Il n'était pas assez fou pour vendre ce genre d'arme à des particuliers. Plusieurs de ses armes avaient déjà servi dans des pays étrangers d'ailleurs. Il n'en avait pas honte. Même si ce domaine n'était pas dans ses campagnes marketing, il n'était pas bien difficile de le deviner. Des armes pour la patrie comme il disait. Elle fit alors son petit monologue, expliquant que quelqu'un serrait fort intéressé par ses armes et qu'elle le présenterait à ce dernier. Il ne comprit pas trop le sous-entendu d'être marier. Quelle genre de femme parlerait de mariage après un unique baiser ? Un baiser faux en plus.

- Actuellement, se sont vos mains que j'aimerais voir détaché de mon col. C'est la seconde fois, miss. Vous avez une passion pour les cols de chemise ? Il rit méchamment. Si vous vouliez des armes, il suffisait d'une négociation plutôt qu'un tel stratagème.

S'il ne s'agissait pas de Talia et s'il n'avait pas été aussi faible, sans doute l'aurait-il frapper. Cependant, maintenant que la femme acceptait d'avouer son plan dès plus fourbe et qu'elle montrait une nouvelle fois qu'elle était bien plus forte que lui, il préférait ne rien tenter. A part forcer sur ses mains pour l'intimer de le lâcher. Étrangement, elle lui parla de leur première discussion au sujet des héros et elle s'identifia immédiatement comme un justicière mais capable de crime digne de criminel. Désormais, Sidney était fixé. La menace était à peine voilé. Il avala doucement sa salive.

- Vous avez moins de quinze minutes pour me convaincre Talia, après quoi les caméras de surveillance vont se réactiver. Alors soit on s'éloigne de cet entrepôt, soit vous vous dépêcher. Justicière ou non, je ne pense pas que l'on apprécierait de vous voir en train de brutaliser un pauvre directeur blessé.


Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Constat à l'amiable ? [PV : Sydney Werner   Mer 30 Avr - 12:21




Constat à l'amiable ?

Le temps m'était compté ? Les caméras de surveillance ? Je riais doucement... J'étais assez maligne pour les éviter, j'avais déjà fait ça pour arriver jusqu'ici. Je sentais aussi de la colère, Werner s'était fait flouer, c'était sûr, mais je lui proposais un pacte avec le démon, ce n'était pas n'importe quel client, et bien qu'il soit plus ou moins un particulier, il avait une armée à sa disposition, et j'en étais la plus fidèle servante.

"Quinze minutes ? Cela me donnera assez pour que vous répondiez à mes questions Werner. Vous pourrez me haïr par la suite. Mais peut être que vous comprendrez mon comportement une fois que vous aurez vu le démon."

Je ne relâchais pas ma prise, il avait beau tenté de se dégager. Ma prise n'était pas non plus très forte, mais j'arrivais quand même à présent à le soulever à quelques centimètres du sol, bien qu'il soit assez lourd, beaucoup plus que le Joker, j'arrivais à le maintenir un peu en l'air.

"Vous avez de la chance Werner, je ne vous tiens que par le col. Batman est plus du genre à attraper au niveau du cou. Alors répondez, et je me débrouillerai pour que votre entreprise grimpe en réputation à Gotham. Considérez vous comme mon associé. L'associé du diable, et aussi l'avocat, puisque je pense que vous n'irez pas révéler ce que je suis réellement. Je n'en ai pas besoin pour le moment, je ne veux pas agir dans l'ombre, j'ai aussi envie de profiter de la lumière."

C'était aussi le seul homme en qui je pouvais avoir confiance au niveau de mon père qui sombrait petit à petit dans la folie, il n'était pas un criminel d'Arkham ou de Blackgate, et ça suffisait amplement pour moi, de savoir qu'il n'était pas un fou dangereux.

"Alors Werner ? Vous répondez à mes questions et vous acceptez mon offre ou vous préférez vous faire piller à nouveau par un bandit qui s'échappera en vous mettant en pièces ?"





Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Constat à l'amiable ? [PV : Sydney Werner   Mer 30 Avr - 12:57




Je vous fais un constat ?


Sidney grimaça. Elle se foutait bien des caméras de surveillance. C'était une carte en moins pour lui, il ne pouvait pas jouer la dessus. Il se sentit alors légèrement quitté le sol et cette fois-ci il n'avait plus le cœur à blaguer. Elle avait assez de force pour lui casser la nuque si elle le souhaitait mais actuellement, elle le voulait en vie. C'était déjà ça de gagner. Elle voulait ses armes, gratuitement s'il comprenait bien. Quel genre de commercial il serait s'il acceptait de lui donner ?

- Je ne vois pas bien ce que je gagne en échange, surtout en filant des armes au démon comme vous dites. D'ailleurs, qui est-il exactement ? Oh, par contre, j'aimerais volontiers que vous me déposiez sur le sol miss.

Il était persuadé que le mot « démon » était une métaphore, il s'agissait sûrement d'une secte ou de son supérieur hiérarchique. Elle s'expliqua alors et Sidney découvrit ce qu'il pouvait gagner en participant aux jeux malsains de Talia. S'il acceptait de fournir le démon en matériel offensif et défensif, il sauverait la réputation de son entreprise qui avait fortement entaché suite à la destruction et au vol de son entrepôt. Peut-être même pourrait-il avoir leur protection si un jour il l'exigeait. C'était une offre qu'on ne pouvait ignorer, surtout quand on ne touchait même plus le sol.

- Vous me demandez de jouer double jeu... A la fois de continuer à  fournir l'armée américaine et le SWAT mais aussi votre petit groupe qui ne m'a pas l'air de briller de sa légalité.

Il grimaça lorsqu'elle lui rappela qu'il avait été mis en morceau le pyromane. Il est vrai qu'actuellement, son entreprise n'était pas garant de sécurité après cette échec et sans doute que de nouveaux voleurs viendraient tenter leur chance. Il finit par lâcher avec colère et frustration :

- Ce n'était pas n'importe quel bandit, c'était Firefly et croyez moi, je n'ai aucune brûlure sur moi. Je ne suis pas aussi faible que vous pouvez le penser. Et oui, je suis capable de détruire des villes entière si je le désire.Son ton était dur et froid. J'ai une tonne de bombe dans plusieurs de mes entrepôts et ceux de l'armée et mes talents me permettent même de créer des robots destructeurs. J'en ai déjà fais. Gotham pourrait sombrer dans le feu et le sang si je sombrais dans la folie ou la vengeance. Je ne fournis pas mes armes à des particuliers... d'habitude. Qui me dit que mes armes seront entre de bonnes mains ?



Dernière édition par Sidney Werner le Mer 30 Avr - 13:15, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Constat à l'amiable ? [PV : Sydney Werner   Mer 30 Avr - 13:11




Constat à l'amiable

"Vous voulez être sûr que les armes ne seront pas entre de bonnes mains ? Elles seront entre les miennes. Et je ne suis pas du genre à jouer avec des vies humaines. Bien que la philosophie que l'on m'impose est de détruire chaque personne."

J'étais le seul lien qui pouvait permettre à quiconque d'avoir accès à la Ligue, je gérais des activités légales pour le compte de mon père, cela permettait de faire des recherches sur le puits de Lazare. Mais peut être qu'un jour je quitterai ce groupe, ou que j'en prendrais la tête pour succéder à mon père...

"Vous saurez qui est le démon au moment venu, ce que je veux pour le moment ce sont des armes et des systèmes de sécurité, en échange je m'occuperai de faire grimper la réputation de votre entreprise, vous verserai de l'argent sur un compte et me débrouillerai pour assurer votre protection. Mais si j'apprends que vous rompez le pacte, je ne donnerai pas cher de votre peau..."

Je pouvais lui faire confiance pour le moment, mais il n'allait pas me servir pour longtemps, j'avais juste besoin qu'il respecte mes commandes, après, il fera ce qu'il voudra, mais qu'il n'essaie plus d'avoir un air hautain vis à vis de moi, car je pourrais facilement m'énerver...

"Et vous resterez silencieux sur moi, compris ?"




Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Constat à l'amiable ? [PV : Sydney Werner   

Revenir en haut Aller en bas
 
Constat à l'amiable ? [PV : Sydney Werner
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Batman Legacy :: Gotham City :: Archives du Forum :: Anciens RP's-
Sauter vers: