Batman Legacy


 
AccueilRechercherGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Un petit Gala entre inconnus [Talia & Sidney]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Un petit Gala entre inconnus [Talia & Sidney]   Sam 26 Avr - 11:55




Gala de Charité


L'opéra de Gotham avait subit un coup dur depuis qu'un certain criminel musicien et un clown avait fait irruption durant l'un des spectacles. Il avait fallu beaucoup d'argent pour réparer les dommages mais il avait fallu encore plus pour ramener la clientèle. Le nouveau directeur -puisque l'ancien était mort de rire- décida alors de faire les choses en grand. Si la population de Gotham ne venait pas, il fallait montrer qu'elle aurait tord de ne pas se manifester. Un gala de charité fut alors mise en place pour toutes les victimes du 31 Mars 1995. Toutes les célébrités du moment furent inviter pour l’occasion, ainsi que quelques familles des victimes. Une façon de montrer que l'Opéra LeonCavallo était à la fois proche du peuple mais aussi assez luxueux ces messieurs, dames dont le portefeuille dépassait les millions. Sidney Werner fut inviter. Son entreprise existait depuis pratiquement trois ans et le jeune directeur général avait déjà fait son petit bonhomme de chemin. Avec tous ces problèmes de délinquance et de violence, une organisation qui s'occupait de la protection et de la surveillance ne pouvait que faire du bien à cette ville. Le rouquin avait commander un costume de chez Dior pour l’occasion. Cependant, même s'il avait fait l'effort d'acheter de beaux vêtements, il n'avait pas le cœur à se déplacer. Il était un créateur et il avait plein de projets en tête. Se rendre à ce gala avec ces fils à papa était pour lui une perte de temps mais il savait qu'il devait s'y rendre. Il était encore un peu nouveau sur le marché de l'économie et même s'il avait les pages de quelques articles du Gotham Globe, une célébrité ne se créait pas à coup de logiciel informatique. Bruce Wayne confirmerait sans doute. Peut-être serrait-il là ce soir d'ailleurs. Sidney cherchait à faire des alliances et quoi de mieux qu'un collaborateur comme Wayne Industries !

Le jeune homme se rendit alors sur place, impressionné par le bâtiment qui avait réussi avec brio à mélanger la modernité avec l'ancienneté de l'Opéra. La première heure défila à une vitesse record et le PDG ne reconnut que peu de tête. Pas de Wayne en tout cas, c'était certain. Les premiers discours s'étaient achevés dans un ton solennel et dramatique. Le rouquin était assis à sa table, seul. Il griffonnait des idées pour le nouveau moteur à air comprimé qu'il essayait de mettre au point. Il ne se sentait réellement pas du même monde qu'eux. Il se demandait si c'était vraiment une bonne idée de quitter son bureau. Ils étaient tous si... superficiel. Il finit par lever les yeux et aperçut une jeune femme. Elle était l'une des rares personne qu'il reconnaissait ici. Miss Head était une jeune femme bien mystérieuse mais qui était aussi belle que riche. Elle comptait investir à Gotham à ce qu'il se disait. Peut-être devait-il se risquer à l'aborder ? Qui ne tente rien n'a rien. Il glissa rapidement une main dans ses cheveux, rangea son carnet dans sa poche et s'approcha d'un pas léger vers elle. Il sourit doucement, voulant se montrer amical.

- Miss Head ! Je suis enchanté de rencontrer un visage familier. Même si nous ne nous sommes jamais rencontré en personne. Sidney Werner, pour vous servir.

Il baissa doucement la tête en signe de respect.

- Je pensais vous voir en compagnie de monsieur Wayne. Vous êtes venus seule ce soir ? Fit-il avec un peu de provocation.

Il se savait un peu trop curieux mais il préférait être direct.

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Un petit Gala entre inconnus [Talia & Sidney]   Sam 26 Avr - 12:15




Un petit Gala entre inconnus

Se voir convier à participer à des galas ou autres oeuvres de charité, devint rapidement une habitude pour moi, depuis que j'étais arrivée à Gotham et que les gens me connaissaient de plus en plus. Je n'aimais pas particulièrement y aller, mais cela faisait parti des quelques contraintes à affronter. Et puis, le lieu était l'opéra, moi qui m'occupait d'oeuvres d'art, il fallait que je sois là pour représenter la culture. C'était ça, la face visible de l'iceberg. Talia Al Ghul, s'occupant de l'art de Gotham, même si elle ne fait que vendre aux particuliers puisqu'ils sont les plus offrants... Je prenais tout de même ce gala à la légère, j'appelais une compagnie de chauffeurs privés pour me rendre à l'opéra. Le temps que je m'habille, me maquille, ils avaient tout leur temps pour venir devant chez moi.

Après avoir mis une robe noire, déployé mes cheveux et ajouté à mon visage quelques traits de maquillage, j'étais enfin prête pour me rendre à cette soirée. Je ne pris pas quelque chose pour me couvrir, j'espérais juste qu'il ne faisait pas froid dehors, à mon avis, si. Mais cela m'importait peu. C'était aussi une contrainte. Je sortis de chez moi, ferma la porte de l'appartement à clé pour prendre l'ascenseur et descendre dans la rue, où une voiture m'attendait. Le chauffeur sortit immédiatement, vint me saluer poliment, ce que je fis en retour, il m'ouvrit la porte et je m'engouffrais alors à l'intérieur de la berline, reposant mon corps sur la banquette en cuir. Le chauffeur, qui était un jeune homme en costume, revint aussi à l'intérieur, démarra le moteur et se dirigea vers l'opéra. Le voyage fut silencieux, c'était reposant, puisqu'une fois à destination, j'allais devoir endurer le brouhaha de la classe aisée de Gotham, et ce n'était pas la musique que je préférais entendre.

Une dizaine de minutes plus tard, j'étais arrivée, le chauffeur vint m'ouvrir la porte, je le remerciais, puis il quitta les lieux, sachant qu'il allait devoir venir me rechercher quand le gala sera terminé. J'entrais alors à l'intérieur, tout était vraiment sécurisé et l'opéra, était de conception moderne, ce qui contrastait un petit peu avec les allures sombres et sales de Gotham.

Une fois à l'intérieur, je ne reconnus pas grand monde, voir personne. Un serveur vint me proposer une coupe de champagne, que je pris. Me fondant dans la foule, remarquant quelques regards sur moi. Certains me connaissaient sans doute, mais moi, j'avais du mal à apercevoir une connaissance. Je quittais enfin cette masse, pour me mettre un peu à l'écart et respirer. D'autres invités avaient fait comme moi, je n'étais au moins pas la seule à vouloir m'afficher dans la foule...

On m'appela alors. Je ne reconnus pas la voix, à l'inverse, cette personne me connaissait. Elle avait du lire mon interview dans le journal certainement. Je me retournais, et aperçu un jeune homme roux, qui baissa sa tête pour me saluer.

"Bonjour Monsieur Werner, vous avez aussi été convié à ce gala ?"

Je ne le connaissais pas du tout, mais pourquoi ne pas faire connaissance, il n'avait pas l'air d'être désagréable... Enfin...

"Non, je suis venue seule. Ne croyez pas que je suis tout le temps en compagnie de Wayne. Il est solitaire et je ne vais pas le déranger avec ma présence, de plus, il n'a pas dû souhaiter venir puisque je ne le vois pas."



Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Un petit Gala entre inconnus [Talia & Sidney]   Dim 27 Avr - 23:14




Gala de Charité


Sidney ne s'intéressait pas beaucoup à la compagnie des autres membres de la société. Particulièrement la plus riche. Après tout, la grande majorité l'avait gagné par héritage et non par leur prouesse ou leur talent. Le jeune directeur avait commencé avec rien. De l'enfant qui bricolait avec son mécanicien de père, il était devenu un nouveau riche mais surtout le créateur des logiciels Werner Security. Pour lui, il méritait davantage de gloire que ces fils de milliardaire ou ces stars éphémères, même si au fond, il préférait davantage être tranquille à ses affaires. Si aujourd'hui il s'approchait de la divine Talia Head, c'était principalement par intégré économique. Après tout, elle s'intéressait sûrement à son projet de moteur à air comprimé. Le public voyait peu l'intérêt de ce genre de moteur puisqu'il avait une autonomie plus limité que l'essence, mais il était plus léger, durable et surtout moins polluants. Cependant, le rouquin savait très bien qu'en affaire, il fallait soit être direct ou bien délicat. Il cherchait à deviner qu'elle était le genre de personne à qui il faisait face.

- Il semblerait en effet que ma petite réputation est tapé à l’œil du nouveau directeur de l'Opéra. Après tout, mon entreprise est basé sur la protection et la surveillance et après un tel carnage... Il laissa un bref moment de silence par respect aux victimes. Je pense qu'il ne tardera pas à venir se présenter lui-même à notre petite assemblé.

Il jeta d'ailleurs un rapide regard autour de lui. Ce genre de Gala avait sûrement dans son programme quelques danses, le directeur de l'Opéra interviendrait sans doute avant pour annoncer officiellement qu'il prendrait désormais la direction de l'Opéra. Il fronça légèrement les sourcils lorsque la jeune femme lui expliqua qu'elle n'était pas avec Wayne et qu'elle ne l'avait pas vu, elle supposa même qu'il n'était pas là. C'était fort dommage pour lui, mais il aurait d'autre occasion de s'entretenir avec lui au sujet de Wayne Electronics.

- Tant pis, je le rencontrerais en d'autre lieux alors. Je suis déjà en très bonne compagnie de toute façon. Il enchaîna très vite. Dites moi, vous intéressez vous au moteur à air comprimé ? J'ai un petit soucis avec le dernier que je construis, peut-être pourriez vous m'aider ?
Fit-il avec un grand sourire, avant de boire une gorgée de son cocktail.

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Un petit Gala entre inconnus [Talia & Sidney]   Lun 28 Avr - 10:19




Un petit Gala entre inconnus

La compagnie de cet homme ne me dérangeait pas. Seulement, je ne savais pas dans quelle activité il se trouvait ni ce qu'il proposait comme sujets de discussion, j'espérais au moins qu'il ne soit pas ennuyeux. Il était jeune, donc devait être un peu moins coincé que tous les vieux bourgeois de Gotham qui voulaient juste regarder le plafond de l'opéra pour se donner un air intéressé alors qu'il n'y avait rien à relever.

Je bus une seconde gorgée, tandis qu'il continuait son petit discours. Pour ensuite me demander si je m'intéressais au genre de sa nouvelle invention... Mais... Me connaissait-il au moins ? J'étais Talia Al Ghul, mon domaine c'était l'Art, pas la machine, le puits de Lazare en était une suffisamment impressionnante pour rigoler du reste. Et ce n'était pas son petit moteur qui allait m'intimider.

"En quoi pourrais-je aider ? En ajoutant une dose de peinture ?"

Dis-je alors d'un ton provocant, pour qu'il comprenne que je n'avais pas grand chose à faire de ses machines, je m'en fichais à un point. Mais au moins, il était direct, c'était plutôt pas mal. Mais je n'allais pas m'intéresser à son moteur à air comprimé, il devait y avoir d'autres personnes plus calées dans ce domaine que moi.

Je n'allais quand même pas lui dire d'aller voir ailleurs, il n'obtiendrait juste rien avec moi s'il voulait discuter de son entreprise. Il était à présent prévenu que je n'allais en aucun cas lui apporter un soutien financier. L'argent que je gagnais, devait être dépensé dans des choses beaucoup plus importantes à mes yeux.



Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Un petit Gala entre inconnus [Talia & Sidney]   Lun 28 Avr - 11:05




Gala de Charité


Sidney se mordit doucement les lèvres, retenant une remarque un peu sèche. Évidemment qu'il se doutait qu'elle n'y connaissait rien. Cependant, il n'avait aucune envie de paraître macho en disant d'une voix un peu supérieur « rassurez-vous, il ne s'agit pas le moins du monde de mécanique ou de piston ! » et se retrouver devant une femme qui en savait assez pour le remettre à sa place. Au moins, désormais il était fixé. Elle ne savait rien de ses travaux et ne s'y intéressait pas le moins du monde. Il n'en perdit pas moins son sourire et tenta de terminer sa phrase, même si sa demande financière semblait prendre son envol.

- C'était plutôt d'ordre marketing, vous devez sans doute connaître ce soucis-là en travaillant dans le domaine de l'art. Mon moteur est écologique et souffre du manque d'attrait pour cette.. science diront nous. Il joua avec son verre, cherchant ses mots. L'art doit sans doute connaître ce manque de succès. Après tout, les gens de Gotham ne semblent pas avoir le cœur à regarder des peintures, aussi belles soient-elles. Avec toute ces tueries récentes, ces patients d'Arkham en fuite, cet homme chauve-souris dont les doutes sur son existence semble de plus en plus réduit... Comment faites-vous pour donner encore envie aux gens de s'intéresser à votre activité ?

D'ailleurs, il était assez surpris qu'autant de personne se déplace pour le gala. Les priorités étaient toute autre et puis, les meurtres qui ont eu lieux dans ce bâtiment ne s’effaçaient pas. Ce Joker, il était vraiment le pire des salauds. Il ne connaissait pas l'autre type musicien mais au final, il méritait sans doute le même sort. Pourquoi tous ces gens semblaient si content d'être là ? Il aperçut dans un coin une vieille femme pleurer. Une preuve vivante que cette soirée avait un vrai but.

- Je suis désolé. Nous sommes ici en la mémoire des victimes, et je vous parle d'économie. Je crois que je suis nerveux. Il en perdait son sourire. J'ai peu l'habitude de ce genre d’événement. Ah ! Ça me rend dingue qu'on soit tous là. C'est pas en donnant de l'argent à l'Opéra ou aux familles des victimes que cela changera quoi que se soit. Ne croyez pas que je dis ça par soucis financier, mais ce qu'il faudrait... se sont de vrais héros, de vrais actions contre ces criminels. Tout le monde sait que cet asile est une vraie passoire. Alors à quoi bon renvoyer ces montres là-bas s'ils sont pas foutus d'en assurer la sécurité.

Même lui n'arrivait pas à se concentrer sur l'économie, l'art ou les moteurs. Il avait parler d'une voix plus forte et cela se sentait que l'affaire le touchait plus qu'elle ne devrait. Il en avait assez que des criminels gâchent des vies comme ça, d'un claquement de doigt. Juste parce qu'il le pouvait et le voulait. Peut-être devrait-il se rendre à l'asile une prochaine fois, histoire de vérifier le système de surveillance. Un homme en costume s'approcha du micro. Le directeur sans doute.

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Un petit Gala entre inconnus [Talia & Sidney]   Lun 28 Avr - 16:45




Un petit Gala entre inconnus

Au moins je lui avais fait comprendre que je n'étais pas dans ce domaine là, alors, il tenta tout de même de vouloir parler de ce fameux moteur à air comprimé. Bien entendu, il parla de mon travail, remettant en question les bénéfices que j'engendrais. Je n'aimais pas trop ça, déjà parce que le marché avait beau être très élitiste, une oeuvre d'art valait quand même assez cher pour que les bénéfices soient utiles pendant plusieurs mois. Et ensuite la classe aisée de Gotham, se permettait souvent quelques petites folies. Enfin, de grandes folies, vu le prix d'un tableau.

"Ils ont le coeur ne vous en faites pas. Ce ne sont pas les internés d'Arkham et les prisonniers de Blackgate qui les rendent insomniaques. Ils viennent d'eux même, parce qu'ils savent que les oeuvres sont authentiques et que l'activité est tout à fait légal."

Je remarquais aussi quelques personnes qui avaient des mines assez tristes. Sans doute témoins du massacre. J'avais rencontré Joker à Arkham pour le compte de mon père, et tout ce que j'avais retenu c'était son comportement. Ses actes ne devaient pas être justifiés ou pardonnés, mais il s'était passé quelque chose pour qu'il en arrive là. Quelque chose de mauvais... Très mauvais. Mais je n'allais pas pleurer pour ça, je pleure pour plus futile moi.

"Nous avons déjà Batman. Et soyez en heureux, parce que sans lui, vous ne seriez sans doute pas ici. Les autres justiciers ? Aucun. Aucun assez fort pour se dire que chaque détenu, chaque patient, assez dangereux pour détruire des bâtiments et prendre des vies se doit d'être rayé de la carte. Non. Ce n'est pas ça le terme de justicier. Pour qu'un justicier commence à tuer, il faut qu'il pactise avec le démon."

Ajoutais-je. Bien entendu, je connaissais mon autre métier, dans la Ligue. J'avais déjà croisé Batman, et bien qu'il ne soit pas le genre de type fréquentable, il était quand même rassurant, et il paraissait moins brutal en ne tuant personne. C'était une façon de penser que je ne comprenais pas forcément. Mais c'était suffisant pour l'épargner et pour le laisser agir dans Gotham.

 



Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Un petit Gala entre inconnus [Talia & Sidney]   Lun 28 Avr - 23:57




Gala de Charité


Sidney n'avait pas eu une éducation très artistique. Son père passait davantage de temps à réparer des motos ou des voitures qu'a l'emmener dans un musée. Quand à sa mère, elle avait du quitté ses études pour travailler à son tour. La seule chose qui se rapprochait le plus du domaine de Talia était les peintures de carrosseries et la couture que sa mère avait décidé de lui enseigner. Il ne pouvait pas imaginer que des gens gaspilleraient leur argent dans de tels futilités dans un contexte aussi macabres. Gotham n'était pas un lieu qui lui inspirait la soif de peinture et de sculpture. La colère, la vengeance, cette envie de rester chez soit enfermer pour être protéger. Parfois il se disait qu'il vaudrait mieux retourner au Kansas, tout était tellement plus calme là-bas. Cependant, il avait le sentiment que lui aussi il pouvait accomplir de grande chose ici.

- Et bien je suis heureux pour vous que cela marche aussi bien. Conclu-t-il rapidement en voyant que la discussion ne mènerait à rien.

La conversation dériva sur la sécurité et la justice. Batman, encore et toujours Batman. Il agissait dans l'ombre et n'était pas foutu de stopper définitivement les agissements des criminels. En quoi était-il meilleur qu'un flic ordinaire ? Il avait du matériel et un costume. C'est tout ce qu'il voyait. Il rangea sa rancœur au fond de lui du mieux qu'il put. Une fois qu'il aurait terminé son propre costume, il pourrait enfin comprendre le pourquoi de tout ce manège.

- Ces justiciers ne s'implique pas assez et parfois oui il faudrait aller plus loin que juste les conduire en prison. A quoi bon sortir du contexte habituel de la justice si ce n'est pas pour en profiter pour mettre une bonne fois pour toute fin à tous ces carnages. Regardez ces gens. Croyez vous vraiment qu'avec un clown enfermé et un autre fou en liberté, ils sentent que la justice a fait son boulot ? Ou que votre Batman a bien travailler ? A ce qu'on dit, c'est un gosse qui a arrêter le Joker. Un môme, vous vous rendez compte ? Je crois que le démon comme vous dites est déjà parmi nous.

Il fut brutalement coupé. Il n'avait pas entendu que le discours avait déjà bien commencé. Le directeur avait mentionner son entreprise et on l'applaudissait poliment. Le jeune PDG qui n'avait pas bien compris de quoi il en retournait, ce contenta de sourire et de lever son verre.

- Qu'attendez-vous, venez nous rejoindre ! Fit gentiment le nouveau directeur de l'Opéra.

Le rouquin regarda le vieil homme puis la jeune femme avec un air franchement perdu. Est-ce qu'on sous-entendait qu'il devait faire un discours ? Il lâcha un simple phrase avant de monter rejoindre l'homme.

- Parfois, il faut combattre le mal par le mal, miss Head.

Sidney n'était pas rassurer le moins du monde. Il craignait d'en dire trop ou pas assez. Le manque d'expérience dans ce domaine sans doute. Il passa une main nerveuse dans ses cheveux et commença par présenter ces condoléances aux familles et de promettre de mettre son entreprise au service de la sécurité de la population en commençant par les lieux publics, il ne put s'empêcher de rajouter :

- Je connais la douleur que l'on ressent lorsque l'on perd un proche. C'est terrible, mais je peux vous assurer que vous vous relèverez, comme je l'ai fais. Tachons à présent de tout faire pour que cela ne se reproduise pas.

Il reçut de nouveaux applaudissements et quelques sanglots se firent entendre. Sidney remercia le directeur d'une poignet de main et traversa ensuite la foule pour aller se poser près du bar, les poings serrés.

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Un petit Gala entre inconnus [Talia & Sidney]   Mar 29 Avr - 9:59




Un petit Gala entre inconnus

La discussion allait presque partir dans une provocation pure et simple. Tuer les criminels, ou bien les enfermer en sachant que ces derniers pouvaient, s'ils mettaient un plan en action, s'échapper pour de nouveau se retrouver dans Gotham et commettre une nouvelle fois leur méfait. Pour moi le choix de la mort était ce qui me convenait le plus. Mais Batman pensait autrement, et je m'agenouillais presque face à lui pour qu'il comprenne que je ne souhaitais pas me plonger dans une guerre avec lui. Ses idées pouvaient être absurdes, ce qu'il était ne l'étais pas le moins du monde.


On demanda alors à Werner de monter rejoindre le directeur pour prononcer un petit discours. Ce dernier, comme un sage petit toutou vint le rejoindre. Je n'écoutais pas ce qu'il disait, des promesses comme toujours... Quand il saura que même les systèmes de sécurité les plus optimisés ne peuvent pas tout le temps retenir les criminels, il comprendra qu'il n'est qu'un grain de sable dans cette arène qu'est Gotham.


Il termina son discours, je souris et applaudit, bien entendu, tout était faux en moi. Il était d'un ridicule... Mais il était rassurant pour les autres, et c'était vrai. Si seulement il était moins borné dans ses idées et paroles... Quoi que je n'avais pas à donner de leçon là dessus, vu mon caractère...


Il descendit alors, pour rejoindre le bar, les poings serrés, il paraissait énervé. Cela m'importait peu, je partis pour le rejoindre. J'avais déposé mon verre sur le plateau d'un serveur juste avant, je ne l'avais même pas fini, de toute façon, je n'étais plus d'humeur pour boire joyeusement...


"Au faite, Monsieur Werner..."


J'étais en face de lui. Ni une, ni deux, je vins l'attraper par le col avec ma main gauche, rapprochant mon visage énervé du sien. Il ne savait sans doute pas que j'étais assez impulsive.


"Parlez encore une fois du Batman de cette façon et je vous promets que je ferai en sorte que vos systèmes de sécurité paraîtront ridicules aux yeux de tous. Et n'osez plus jamais évoquer le fait que Bruce Wayne m'accompagne partout, car ce dernier pourrait vous faire regretter."



Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Un petit Gala entre inconnus [Talia & Sidney]   Mar 29 Avr - 12:50




Gala de Charité


Sidney se commanda un nouveau verre avant de se retourner lorsque la jeune femme l’appela. Il se retrouva alors face à une brunette avec un poigne assez impressionnante pour un tel gabarit. Le rouquin fut très surpris et sur le coup il n'eut pour seul réflexe que d'attraper le poignet de Talia pour lui intimer de le lâcher. Elle semblait réellement furieuse et étrangement, cela le fit rire. Même s'il était incroyablement surpris d'une telle réaction de la part d'une lady et d'une telle force. Il lui offrit un grand sourire alors que le monde autour d'eux les regardait avec une certaine inquiétude. Le jeune directeur était satisfait de voir qu'il avait réussi à mettre à jour les sentiments de la femme. Elle admirait réellement ce Batman, bien plus que n'importe qui sans doute. Quel genre de personne était capable d'une telle violence juste pour prouver que son héros était le meilleur ? A part les gosses, il ne voyait pas. Elle confirma d'ailleurs qu'elle n'avait pas du tout apprécié le sous-entendu de Sidney au sujet de Bruce Wayne. Le jeune homme se contenta d'une pression pour baisser la main de Talia.

- Je n'ai pas dit qu'il vous suivait, je pensais plutôt l'inverse. Bruce Wayne collectionne les jolies femmes et très souvent, il n'a pas besoin de faire quoi que ce soit pour ça. Je ne peux que vous conseiller de faire attention, mais vous êtes une grande fille et puis, les affaires de monsieur Wayne ne me concerne pas. Pour ce qui est de Batman, si je vous ai blessé je m'en excuse. Même si je ne change pas d'avis à son sujet. Gotham mérite mieux. Conclut-il.

Tenant toujours sa main, il y déposa un bref baiser.

- Je crois que la soirée s'achève pour moi. J'ai encore énormément de travail qui m'attend et toutes ses âmes en peine ne me donnent pas envie de rester ici. J'espère que vous passerez une bonne soirée, malgré nos opinions divergents. J'ai été ravis de vous rencontrer.

Et c'était vrai. Il n'y avait aucun mensonge dans son discours. Il trouvait la femme très intéressante et Sidney préférait débattre plutôt que d'aller dans le même sens lors d'une discussion. Il attrapa son verre, le bût d'un trait et commença à quitter la salle.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Un petit Gala entre inconnus [Talia & Sidney]   Mar 29 Avr - 13:32




Un petit Gala entre inconnus

Je pense que mes opinions avaient été à présent clairement exprimés vis à vis de cet homme. En étant énervée, j'avais du mal à contrôler ma force, et le fait qu'il tienne mon poignet pour se dégager montrait que j'étais devenue violente d'un coup, je regrettais sur le coup ma poigne sur le col, ne serrant plus autant, tandis qu'il tenta de calmer la situation, déposant aussi un baiser sur ma main, que je ne désirais pas bien entendu, il finit enfin par quitter les lieux. Au moins, je me retrouvais seule, et de mon côté, je comptais bien rester encore un petit peu dans les parages.


Je m'exerçais alors à épier les autres, à essayer de deviner quel commerce ils tenaient dans Gotham pour se retrouver dans ce gala. Et il était vrai que Wayne n'était pas encore arrivé... Enfin, il ne viendra pas, c'était sûr... Moi qui voulait le rencontrer, je n'avais aucune occasion qui se présentait à moi. Mais chaque chose en son temps.



Je me dirigeais alors vers la sortie, mon chauffeur devait se trouver à proximité de l'Opéra, j'allais aussi quitter les lieux, voir tout ce vice me dégoûtait au plus haut point, et Werner faisait parti de ces gens là qui n'avaient pas l'air d'avoir de scrupule et qui ne pensaient qu'à leur petite personne. Mais, ce Werner, sera sans doute utile aux yeux de mon père, s'il s'occupe de faire des systèmes de sécurité... Dans ce cas là, je devrais m'occuper de discuter affaire... En étant la Talia de la Ligue... Je souriais, essayant de voir la réaction qu'il aura quand il verra que je ne suis pas simplement à la tête du commerce d'art à Gotham.



Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Un petit Gala entre inconnus [Talia & Sidney]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Un petit Gala entre inconnus [Talia & Sidney]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Batman Legacy :: Gotham City :: Archives du Forum :: Anciens RP's-
Sauter vers: