Batman Legacy


 
AccueilRechercherGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Rien qu'une journée pourrie de plus.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Rien qu'une journée pourrie de plus.   Sam 16 Nov - 23:53

Axis Chemicals ...


Certainement un des lieux les plus horribles de Gotham City. Une usine horrible dans laquelle j'avais travaillé pendant deux ans en tant que laborantin. Avant de tout plaquer pour me lancer dans le spectacle du rire. Je pensais ... Je pensais vraiment que ça marcherait, mais personne ne rit à mes blagues, personne n'éprouve de la joie. Comment me faire payer ? Comment percer dans ce domaine ? Et surtout, comment faire pour payer les traites des créanciers ? Comment payer le loyer et comment quitter ce quartier pourri où je vis avec ma pauvre Jeannie, enceinte ... Comment faire ? Il n'y avait qu'une solution et c'était de vendre mon âme. Mon verre d'alcool me riait au nez, désespérément vide et c'était déjà le quatrième, on était même pas midi. J'avais pris rendez-vous avec des gars du Milieu, des gens qui pourraient m'aider a améliorer ma vie et a quitter ce trou maudit. J'étais nerveux et j'avais peur.
Les deux loubards sont des mecs à Falcone. La moustache, les traits émaciés, le regard vif et pétillant et bien entendu les chapeaux feutre. Ils étaient vraiment dans leur décor, si caricaturaux. On évoque le coup, et ils me disent que je porterais un casque rouge : Celui du Red Hood, le fameux braqueur cambrioleur gentleman. Bon ok, je connais la route de l'usine, ça servira et ça évitera qu'on se perde. Théoriquement, il n'y a aucune sécurité dans cette usine, et on devrait vite ... Quoi ?
Deux flics sont entrés dans le bar miteux où j'opérais en tant que comédien raté du quartier et me prennent à part. Jeannie ... Jeannie est morte ? Mais ? Que ? Comment ? La nouvelle me dévaste, j'enchaine les verres tandis que les paroles de mes deux compères dans le crime me noient dans le flou.


"T'offrira un cercueil à ta bourgeoise premier luxe."


"Le coup de ce soir, c'est du sérieux. Si tu viens pas, t'auras des bricoles."


Me laissant seul, me voila la proie des larmes. Jeannie, ma femme, et mon enfant mort avant de naitre. Comment la vie peut-elle détruire un homme comme ça ? Comment pouvons-nous avancer sans espérance, sans but dans la vie ? Telle était la vie qui se moquait de moi. Je voulais faire rire les gens, mais la vie rit de moi. Mais je m'accroche au peu, au moins, j'honorerais Jeannie demain, à l'enterrement. Mon Dieu, prend pitié de moi, pour ce soir et pour supporter l'absence de mon épouse. Je t'en prie.

Son absence est dure. Toute la journée, j'ai encaissé le choc en buvant verre sur verre. Le soir, avant la rencontre, j'enfile ma tenue de cabaret. Un smoking noir sublime, propre, une fleur sur la poitrine et des frisottis en guise de cravate et j'attends le long des quais à côté d'Axis Chemicals. Les deux mecs de Falcone sont là, ils me sortent le casque rouge et je l'enfile sur la tête. J'ai l'impression d'étouffer et que ça résonne trop fort dedans. Alors qu'on se dirige dans l'enceinte de l'usine, des coups de feu. Des flics ? La sécurité ? Il ne devait pas y'en avoir. On sent le chausse-trappe ! On m'accuse d'être le fautif, quoi qu'il se passe de toutes façons, j'en ressortirais pas. Merde ... Je me met a courir, les deux truands sont devant moi et ...
Aussitôt, l'un des deux hommes reçoit une balle dans la tête et l'autre est achevé avec une balle dans le ventre et dans le crane. Les tirs cessent et je m'enfuis sur la passerelle. Une ombre tombe devant moi, pointu, des griffes acérées sur les gants, titanesque, monstrueuse. Il est le jugement de ma bêtise. Il est la personne qui vient m'arrêter. J'aimerais lui dire que je n'ai rien fait, que tout ça n'est qu'une méprise.

"Comme on se retrouve, Red Hood."


Dit-il en s'avançant vers moi, lugubre, monstrueux, démoniaque, il tente de m'attraper avec sa main difforme. Je tente de retirer mon casque mais je marche sur la cape rouge derrière moi. Je glisse par-dessus la rambarde et ...
De l'eau verte m'entoure. J'ai glissé dans la cuve qui se tenait en-dessous de moi. Je me sens bizarre, il y'a quelque chose dans cette eau, mais quoi ? Alors que mon corps s'enfonce dans la cuve et qu'elle se dirige vers un tuyau débouchant sur l'extérieur. Je ne respire pas, l'eau s'enfonce dans le casque, je sens que je vais me noyer, je vais retrouver Jeannie et je vais ... Sortir à la surface.

Je ne sais plus où je suis, j'arrive sur la terre ferme et je me met a tousser. Mon visage et ma peau me brûlent intensément. Que m'est-il arrivé ? Je retire doucement le casque de ma tête et je contemple mon visage dans une flaque d'eau. Ma peau est devenue blanche, mes lèvres et mon sourire sont déformés tandis que mes cheveux ont changé de couleur ... C'est ... Je regarde mes mains et je commence a éclater de rire. Je ris, je ris a m'en époumoner.


J'ai eu une journée pourrie aujourd'hui. Pourquoi ne pas en rire ?
Revenir en haut Aller en bas
 
Rien qu'une journée pourrie de plus.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Batman Legacy :: Gotham City :: Archives du Forum :: Anciens RP's-
Sauter vers: