Batman Legacy


 
AccueilRechercherGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Loneliness [Barbara Gordon]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Loneliness [Barbara Gordon]   Sam 14 Nov - 12:08

19h51 :

Une dure journée ... J'aurai aimé avoir des nouvelles de ce qui se passait sur le terrain avant de rentrer chez moi. Mais Bullock et Montoya ne répondent pas pour le moment. J'avais quitté mon bureau, dévasté par moi-même, suite à la mort de Sarah, ma Sarah, et ce soir, contrairement à l'accoutumée, je rentrerai chez moi, sans rien, sans véritable envie de vivre après un tel drame. Je ne savais même pas pourquoi je continuais. Pour tout dire, ce soir, j'avais envie de tout lâcher, de remettre ma démission. Le conseil Municipal voulait que je reprenne le poste de commissaire, mais passer après Sarah, je ne le pouvais décemment pas. Non, je ne le pouvais pas. Elle était morte, et je ne voulais pas voir son fantôme errer à ma place, sentir l'odeur qu'elle dégageait. C'était tout simplement impossible, je ne pouvais pas ... Et Batman qui n'était pas là, pas là pour me conseiller. J'avais besoin d'aide, mais personne ne pouvait réellement comprendre ma détresse. Je sors du QG du GCPD et je me dirige vers le Irish Standard, un bar irlandais que beaucoup de flics côtoient. J'y entre et je me soule la gueule. Après tout, James Worthington Gordon descendait d'une famille d'irlandais, et on avait l'alcool dans le sang, et pour tout dire, ce soir, j'avais envie de célébrer l'ivresse qui était commune dans ma famille. Mon père buvait beaucoup vers la fin de sa vie, et ce soir, j'allais en prendre une bonne, pour oublier la douleur. Tabac et alcool ne feront jamais un bon couple, et pour tout dire, je m'en moquais, je savais très bien que je ne finirais pas par mourir d'un cancer ou d'un foie trop malade. Non, ce soir, j'allais boire à la mémoire de Sarah. La peine ne sera jamais partie, elle ne pourra jamais être remplacée. Cette peine se transformerait en rage, en colère contre l'ordure qui a fait une telle chose. Le Joker ... Toujours, le Joker, toujours. Pourquoi se focalise-t'il sur moi ? Pourquoi dois-je subir ses assauts qui me sont toujours destinés ? C'était à croire qu'il faisait ça pour me tester, pour me détruire personnellement. Je quitte le GCPD et je ne salue même pas mes hommes, ma veste est encore au bureau, je sors, j'ai besoin de prendre l'air, j'ai besoin d'autre chose ...

20h42 :

Accoudé au bar, je m'enfile des bières, l'ambiance est sinistre parmi les rares clients qui s'y trouvent. Des flics que je reconnais. Will, Murry et d'autres que j'ai vu au Central, des gens qui sont là, eux aussi, surement peinés par la mort de Sarah. Le maire a prévu des funérailles pour Sarah, en ville, avec défilé, et cortège funèbre. Je me passe parfaitement de ce genre de décorations, et Sarah méritait mieux que ça. Même si j'étais contre, et que ça ferait plaisir à pas mal de truands pour en profiter de ce moment, je n'étais pas pour cette commémoration mortuaire en l'honneur de Sarah. C'était mon point de vue. Je préférais être dans un cadre plus calme, dans un cimetière, avec des gens qui avaient de l'affection pour elle, plutôt que de la passer au milieu de politiques prêts à faire feu de tout bois pour commémorer cet assassinat. L'ambiance est lourde, et Micky, le patron me regarde avec un regard presque terrifié, ou compatissant, ou je sais plus ... Les verres continuent, et on ne parle pas, rien, je bois, bière sur bière mais le souvenir de Sarah était toujours là. Toujours là pour me traumatiser, pour me détruire intérieurement, toujours là pour me briser, j'avais envie de pleurer, j'avais envie de me laisser aller, mais je ne pouvais pas. Je ne peux pas montrer de signes de faiblesses, pas ici, et pas devant mes hommes. Malgré la douleur, je ne pouvais pas me le permettre, et je devais faire mon deuil. Personnellement. Cela n'empêchera pas le fait que je collerai une balle dans le corps du Joker, c'était prévu. Je me chargerai de son compte, qu'importe ce qui peut m'arriver par la suite, je me ferai un plaisir de mettre un terme à cette menace. Pour de bon. J'enchaine les verres d'alcool, je continue, je bois, je bois, et le souvenir se dissipe.

21h36 :

Je rentre chez moi. Légèrement ivre, mais sombre. Le souvenir me hante toujours. Je rentre à mon appartement et le calme m'emplit. Je remarque la table dressée, je remarque le diner dans un micro-ondes, et je remarque que tout semble endormi. Je ne sais pas si Barbara est présente, mais je laisse les lumières éteintes dans l'appartement. Je n'ai pas envie d'allumer les lumières. Je m'installe sur le canapé et je retire mes lunettes. Je m'allume une nouvelle cigarette et je patiente, mon cerveau réfléchit, tout se disperse et s'assemble dans ma tête. Tout est en effervescence suite à la mort de Sarah et à la dose d'alcool ingérée. Ce soir, une partie de ma famille est morte. Il ne me restait plus que Barbara ... Il ne me restait plus qu'elle à protéger. Ôtez à un homme sa famille, et il perdra tout ce en quoi il s'est battu toute sa vie. Barbara ... Si jamais il devait lui arriver malheur, je crois que beaucoup de choses deviendraient ingérables, même pour quelqu'un d'intègre comme moi, je crois que je pourrais être poussé au pire si elle venait à mourir. Maintenant, je continue à fumer, je continue de réfléchir. Le repas était froid, mais je n'ai pas la force de manger. Non, je ne peux pas, je ne le peux décemment pas. Sarah était morte ... Et pourtant, la vie continuait, mais j'avais besoin d'exprimer ce que je ressentais au fond de moi.

Elle était morte. Par ma faute.
Revenir en haut Aller en bas
 
Loneliness [Barbara Gordon]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Batman Legacy :: Gotham City :: Archives du Forum :: Anciens RP's-
Sauter vers: