Batman Legacy


 
AccueilRechercherGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Soupir. [PV Joker]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Soupir. [PV Joker]   Dim 8 Nov - 17:16

Ma montre indique qu'il est 23h25. Je n'ai pas envie de dormir ce soir, je n'ai pas la conscience tranquille. Mon instinct se réveille et j'ai comme l'impression que quelque chose d'étrange flotte dans l'air. Un je ne sais quoi. Je tapote mon crayon de papier sur mon bureau et je regarde les différents témoignages. Certaines personnes habitant à Coventry se sont pleins d'un odeur étrange venant de l'aquarium. Au début je trouvais cela normal, des poissons meurs et sont rejetés à l'eau par ceux qui s'en occupent puis les poissons arrivent jusqu'à la baie. Pourtant les habitants ne firent que de se plaindre d'une odeur qui n'avait pas l'odeur du poisson pas frais, du poisson pourrit. Ils n'ont pas su me décrire cette odeur qui s'exaltait de là-bas. J'ai dit aux riverains de ne pas s'y intéressé, que j'y mènerais mon enquête moi même et que je donnerai des retours prochainement. Je prends un papier qui traînent et je marque un mot à James, si jamais je ne suis pas là demain matin car je suis malade ou fatiguée :

« J'ai des insomnies en ce moment, je travaille tard. Si je ne suis pas à l'heure demain matin c'est que je dois sûrement dormir. Je vais enquêter à l'oceanside aquarium ce soir.
PS : Je t'aime. »

Je n'ai pas souvent l'occasion de lui cela, « je t'aime », mais je suis sûre qu'il sera ravie, qu'il sera heureux de voir ce message. Je me lève et je mets ma veste. Je reprends ma ceinture où est attachée mon arme, je prends une lampe torche que je coince dans ma ceinture puis je fini par prendre mon trousseau de clés et je suis partie. Je sors de mon bureau et j'éteins les lumières restantes dans le bâtiment du GCPD. Je prends une clé d'une voiture de patrouille puis je sors dehors pour rejoindre la voiture et partir pour l'aquarium.

Je me gare, pas convenablement mais on s'en fiche, il est tard et personne ne sera dans les parages. Je sors de la voiture, je regarde ma montre, elle affiche 23h35. Je ferme la porte puis je me dirige vers l'aquarium. J'essaye d'ouvrir la porte mais naturelle, c'est fermé. Je regarde aux alentours et je sens une odeur bien étrange. C'est vrai que ça ne sent pas le poisson pourrit ici mais une bien drôle d'odeur. Je ne saurai pas la décrire, une sorte de mélange de javel ou de je ne sais quoi. Qu'est-ce qui se passe ici ? Je vois une infime lumière paraître en dessous du bâtiment. Il faut que je rentre à l'intérieur. Je regarde autour de moi, un pied de biche se trouve parmi des débris. On va sûrement me punir et me retirer mon insigne pour ce que je m'apprête à faire, mais je suis persuadée qu'il y a un truc pas clair ici. Je m'empare du pied de biche et je fais le tour du bâtiment. Je m'arrête devant une porte d'ici de secours et je mets tout en œuvre pour forcer la porte. Je coince le bout entre les deux portes et le pousse aussi fort que je peux. A porte cède au bout de quelques secondes. Je rentre et je vais voir si je peux désactiver l'alarme de sécurité. Je trottine dans le couloir à la recherche de cette alarme mais là, je l'a vois. L'alarme est complètement démontée, comme si quelqu'un avait renversée quelque chose dessus puis avait essayé de tirer sur des fils pour la désamorcer. Je regarde autour de moi, je ne vois de traces nul part. Il y a forcément un ou plusieurs criminels ici. Je m'empare de mon arme, mon pistolet, je retire la sécurité et je marche doucement, sur mes gardes, prête à tirer au moindre coup de feu ou au moindre obstacle.

Je m'avance dans un long couloir à semi obscure. Les aquariums de différents poissons éclaire mon chemin et certains murs alors que la lumière centrale est éteinte. Les seuls bruits que j'entends sont les bruits de mes pas et des bulles venant des aquariums. L'atmosphère est vraiment étrange, particulier. J'ai l'impression de me retrouver dans un vrai thriller. Je m'avance un peu plus et me voilà dans un carrefour. Je regarde les panneaux indiquant différents aquariums : « requins », « dauphin », « flore » … Je regarde les différents couloir puis je vois une petite lumière provenir du fond du couloir, direction les requins. Ça m'aurait étonné tient. Je marche doucement, frôlant le mur à ma gauche et je me dirige vers cette lumière artificielle. Je me retrouve au dessus des escaliers, je reste coller au mur alors que je vois l'ensemble de la pièce éclairée. Il y a l'aquarium à requin mais aussi d'autres avec des poissons divers et variés, étrangement d'ailleurs. Ces poissons n'ont pas l'air normaux. Je descends délicatement les escaliers, regardant toujours autour de moi. Je m'approche d'un aquarium à poisson et je les regarde. Ils ont tous des nageoires vertes mais aussi un sourire. Les poissons souris, mais c'est un sourire forcé, un sourire comme on peut retrouver sur un homme, un homme dangereux et machiavélique. Je lève doucement mon pistolet vers moi pour me protéger. Si ces poissons sont l’œuvre de qui je pense, il doit être ici, seul ou avec d'autres personnes. Si je l'attrape ce sera direction l'asile d'Arkham aussitôt. Je me retourne alors que je vois une ombre s'approcher au loin. Trop tard pour se cacher.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Soupir. [PV Joker]   Lun 9 Nov - 14:48




Rire et Mourir

Cela avait été une belle soirée, calme, et drôlement folle à la fois, une fois que le Joker s'était rendu maitre de l'aquarium, le clown psychopathe avait fait en sorte que ses poissons arborent de somptueux et adorables sourires lui rendant sa gloire de seigneur des farces et des mauvais coups. Néanmoins, c'était sans compter sur la possibilité d'avoir des nuisances nocturnes. Bien conscient du fait que les détectives en herbe et autres rapaces tenteraient de trouver le Joker, le clown s'était fait à l'idée qu'un jour, quelqu'un viendrait, et ce soir, quelqu'un avait pénétré dans le sacro-saint lieu qui servait de repaire à l'empereur du crime, j'ai nommé le Joker. Il l'avait suivit dans les ombres, attendant bien sur qu'elle commette une belle erreur, ou pas ? Doucement et se faufilant dans les ombres, le Joker lui, observait de ses yeux d'araignée la pauvre petite moucheronne qui venait de faire son entrée, de bric et de broc, dans ce lieu malfamé qui était devenu pour un moment, le territoire du mal au sens pur du terme. Une balle, une balle tirée en pleine jambe, et ça, c'est le genre qui fait très très mal. Une belle qui perfore le tissus du muscle de la jambe droite de la petite intruse qui venait de pénétrer dans le sanctuaire du Joker. Sortant de l'ombre, le Joker était souriant, amusé même, énormément. Il savait qu'une balle dans la jambe, ça faisait énormément mal. Le muscle perforé, ah oui, en plus le Joker adorait utiliser des balles perforantes, un usage personnel qu'il s'amusait à utiliser pour le Batman. Après tout, quand on a une armure, il faut les armes nécessaires pour gérer ce type de combat. Amusé, le Prince des Clowns sortit de l'ombre, avec un beau grand sourire.

- "Oops ! I did it again ..."


Dit-il en prenant une magnifique posture et un excellent ton d'anglais. Le canon du révolver encore fumant, le Joker découvrit enfin qui était l'intrigant qui avait pénétré son sol sacré. Voyez donc qui voila. Sarah Essen : Commissaire de Gotham City, seule, et sans protections, comme si c'était pas mignon. Quelle joie ! Quel orgasme nous allions avoir ! Tuer cette charmante enfant, c'est ça qui serait amusant, à la fois odieusement bon, et odieusement cynique. C'était aussi de voir la tête de ce cher Gordon quand il verrait le cadavre de sa nouvelle femme, découverte. Oh que oui, ça serait délicieusement bon, délicieusement sadique, et on aurait de quoi rire pendant un bon moment. Le Joker imaginait la fureur de Gordon quand celui-ci découvrirait le cadavre de la jeune femme. Un beau grand sourire s'élargissait sur la face du Joker. Il s'avançait, doucement mais surement. Puis, une fois qu'il était à portée, il vit la jambe qui suintait le sang, le liquide rouge. Elle devait vachement douiller, et le Joker prenait plaisir à la voir se vider comme un cochon qu'on venait de trancher.

- "Mais si ce n'est pas cette chère Sarah Essen, première flic de Gotham et sex-toy pour vieux flic à lunettes ? Que me vaut cet honneur ? Si j'avais su, je vous aurai offert un traitement de faveur pour mourir dignement ce soir."


Afin de prendre tout son temps, et d'éviter les petites blagues qui pourraient survenir, le Joker tira une seconde fois dans l'autre jambe. Elle avait de quoi hurler et c'était ça qui était bon. Le Joker ricana une nouvelle fois, hilare de voir un tel enchainement de chance ! La dernière fois, c'était Robin, maintenant, on avait la femme du commissaire Gordon. Oh que ça allait être bon ! Oh que oui ! Et le plus drôle, c'est que personne ne viendrait la sauver, personne, avec énormément de chance, ce serait un rêve presque inégalé.

- "Personne ne t'entendra crier ici, ma poulette. On va s'amuser. Tu vas avoir très très mal. Héhéhéhahahaha !"


Le Joker allait déborder d'idées obscènes, quelques petites séances de tortures biens senties, histoire de profiter du moment présent. C'était éphémère après tout, comme un Robin à qui on arrache les ailes avant de le voir s'écraser. Splotch le Robin ! a pu ! Tout mort le titi à Gros minet ! Et ce soir, on allait se faire un petit KFC ! On allait tuer cette chère flic et disperser les morceaux un peu partout, façon puzzle. Dommage que le Joker n'avait pas d'appareil photo sous la main. Promis, la prochaine fois, il se prend un appareil photo pour ses prochaines victimes, il garderait de beaux et tendres souvenirs, surtout pour Batman, surtout pour lui rappeler ce qui arrive quand on introduit des amis dans ce petit jeu qui appartenait à lui et au Joker. Tous ceux qui entourent le Chevalier Noir sont condamnés à court ou à long terme. C'est ça qui était drôle quand on y pense. C'était ça la douce et tendre ironie de cette ville qu'était Gotham City. Mais ne désespérons pas ! Il y'a toujours de l'amusement à faire ! Et ce soir, Sarah Essen en serait la vedette. Pour une seule et unique représentation. Et ça allait péter ! Cela va faire énormément de bruit !

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Soupir. [PV Joker]   Lun 9 Nov - 21:59

L'ombre se rapproche mais je ne vois pas la personne, je sais très bien que ça ne peut être que lui, cela ne peut être que le Joker. J'entends un son, j'entends tirer et la balle vient se loger dans ma jambe. La douleur me submerge, le sang me monte à la tête et un cri s'échappe de mes lèvres. Le cri vient des tripes comme la haine qui me monte la gorge et les nerfs. Ma main se pose automatiquement sur mon tibia, sur la blessure, et j'appuie pour empêcher le sang de couler à flot. J'ai tellement mal que j'ai dû mal à garder mon pistolet en main.

"Oops ! I did it again ..."

Je lève le regard vers ce connard de Joker. Il sort souriant de sa cachette, amusé par la situation visiblement. La peur et l'angoisse prend place à la fureur qui m'est venu lorsque la balle est rentrée dans mon tibia. J'ai peur de mourir à présent. J'ai peur d'abandonner Gotham City, j'ai peur d'avoir failli à mon devoir de commissaire. Mourir ici serait honteux alors que j'ai pourtant survécu à Year Zero. Je regarde le Joker s'avancer vers moi alors que la douleur était simplement insupportable. Ma main était désormais humide par le sang qui coule le long de ma jambe. Il me regarde en souriant toujours puis s'arrête pour observer mon tibia avant de regarder mon visage.

"Mais si ce n'est pas cette chère Sarah Essen, première flic de Gotham et sex-toy pour vieux flic à lunettes ? Que me vaut cet honneur ? Si j'avais su, je vous aurai offert un traitement de faveur pour mourir dignement ce soir."

Il dirige son pistolet vers mon autre jambe lorsque sa phrase prend fin, le lève mon pistolet vers lui, prête à tirer vers lui devant cette nouvelle menace.

« NON ! »

Il tire une nouvelle fois, juste devant moi, sans remords, dans mon autre jambe. Un nouveau cri de douleur m'échappe. Je lâche mon pistolet pour ramener mon autre main sur cette nouvelle blessure dont la douleur me fait voir des étoiles. Je n'arrive plus à distinguer les formes. Je sens le sang s'écouler encore et encore, de chaque côté à présent. Une, puis deux larmes coulent le long de mes joues alors que j'entends le Joker parler de nouveau.

"Personne ne t'entendra crier ici, ma poulette. On va s'amuser. Tu vas avoir très très mal. Héhéhéhahahaha !"

Je pousse des gémissement de douleurs alors qu'il rit de moi. Je sens ma cage de thoracique se lever puis redescendre à un rythme infernal. Mon cœur bat lui aussi d'un rythme frénétique. J'ouvre les yeux, voyant un peu plus claire et je peux voir le visage rieur et joyeux du clown. Je déglutis en pensant que ça allait être la fin. Je ne me suis jamais vue mourir d'une telle façon, je ne voyais même pas mourir ce soir quand je venais ici pour juste une inspection. Et moi voilà pris au piège et vouer à une mort douloureuse.

« Vous êtes … L'homme … Le plus horrible que j'ai pu voir de toute ma vie et croyez moi qu...Que ce n'est pas un compliment, espèce d'enfoiré ! »

Je serre les dents, j'appuie plus forts sur mes blessures en le regardant avec une rage immense mais une peur tout aussi grande.

« Plutôt mourir maintenant que de m'amuser avec vous, pourquoi perdre du temps pour moi ? Vous avez mieux à…A faire n'est-ce pas ?! »
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Soupir. [PV Joker]   Mar 10 Nov - 18:09




Rire et Mourir

- "Tu as raison ma chère, pourquoi perdre mon temps avec toi ?"


Le visage du Joker se fit plus dur. Il imaginait parfaitement la perte de Sarah Essen, ou devrait-il dire "Sarah Gordon" quand cela sera annoncé dans toute la presse. Oh que ça allait faire très mal. Très très mal. Et ce pauvre Jim Gordon n'avait surement pas pût l'embrasser une dernière fois, ni-même la tenir dans ses bras, rien de mieux que de casser une relation de cette manière. Le Joker s'en faisait un immense plaisir pour tout dire, et rien que pour ça, il allait savourer chaque seconde de la mort de Sarah Essen. Ricanant et braillard, le Joker savait pertinemment que le moment était presque aussi intense que de tuer un Robin, presque aussi intense que de s'amuser avec un des protégés du Chevalier Noir. Il donne un coup de pied dans le pistolet de Sarah Essen, ce qui l'envoie plutôt loin. Pour elle, et ses jambes en moins, ce serait la chaise roulante à vie. Ooooh le Joker en connaissait de très très bonnes sur les chaises roulantes, de superbes blagues bien drôles ! Mais il n'aurait pas l'occasion de lui dire. Non, maintenant, il fallait que la torture soit plus vicieuse, plus monstrueuse, plus sadique. Il pouvait la tuer, comme ça, d'un coup, mais il devait d'abord jouer un peu avec son âme, avec son esprit, histoire qu'elle quitte cette triste vallée de larmes en très mauvais état et dans une très mauvaise idée de conscience. Le Joker réprima les dernières paroles de la jeune femme en appuyant du pied sur les plaies béantes dans les jambes de la jeune femme.

- "Oh tu n'imagines pas comme ton James chéri deviendra dingue une fois que tu auras repeint le sol avec ta cervelle. Il me tuera pour ce que j'ai fait hihihihi, et il finira en prison. J'aurai gagné héhéhéhahahaha. On se reverra en Enfer, ma belle hahaha."


Le Joker pointait son canon vers le crâne de la jeune femme. Il était prêt, prêt à tirer, prêt à lui enfoncer une balle dans le crâne. Prêt à en finir avec cette femme qu'il ne considérait pas comme une véritable adversaire, mais comme un moyen de faire du mal à l'un de ses plus dangereux ennemis, le Commissaire James Gordon. Que dire d'un homme qui se place à la tête du commissariat et qui impose ensuite de faire la chasse à tous les braves détraqués de cette bonne ville ? Non ! Il fallait un jugement sévère, il fallait punir ce petit flic pour son outrecuidance à vouloir sans cesse faire la chasse à des célébrités comme le Joker lui-même. Pour tout dire, là, le Joker avait l'envie à la fois de la laisser vivante, mais aussi l'envie de lui exploser le crâne à coup de balles. Quel intérêt et surtout quelle crédibilité aurait-il s'il la laissait vivante ? Et ce soir, Batman ne serait pas là pour la sauver. Non, le Justicier ne serait pas là, ni ce soir, ni demain, personne ne serait là pour la sauver de son destin. Et sa vie, cette fois, s'arrête pour de bon. La ville de Gotham City allait la pleurer pendant un très très long moment. Comme cela allait être délicieux quand on y pense. Délicieusement jouissif.

- "J'ai longtemps attendu ce moment, ma chère. Commençons la fête ! Avec un PAN."


Et la détonation se fait entendre. Bruyante, résonnante. Sarah Essen venait de prendre une balle en plein dans le crâne. Net, précis, et avec beaucoup de bavure en ce qui concernait le sang qui s'en dégageait. Elle était morte, morte et le Joker savourait. Dans quelques heures, on repêcherait ce cadavre dans la baie de Gotham City, atrocement mutilée, Sarah Essen ne serait plus qu'une image, une triste image dans l'esprit d'un commissaire déjà bien usé par tant d'années de criminalité. Quelle tristesse quand on y pense pour ce vieux Jimbo. Usé dans un boulot qui l'a détesté, et maintenant sa femme qui était morte, maintenant, ce pauvre Jim n'avait plus qu'une solution. Devenir zinzin ou supporter le terrifiant et difficile fardeau de la mort de sa femme. Comme disait le Joker, il fallait faire table rase du passé, oublier tous ces horribles évènements, oublier la tristesse et avancer, dans un monde plus noir, plus sombre et bien plus difficile que prévu. La folie, c'était ça la vérité. Qu'il n'y a rien d'autre possible pour les gens. Que Gotham City était un cloaque qui allait s'enfoncer dans un monde encore plus délirant, au jour le jour, semaine après semaine. Ce soir la vie de Sarah Essen était menée à terme. Et Gotham City n'allait pas s'en relever. Cela le Joker, et il le savait, allait faire monter la criminalité vers un cran au-dessus.

Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Soupir. [PV Joker]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Soupir. [PV Joker]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Batman Legacy :: Gotham City :: Archives du Forum :: Anciens RP's-
Sauter vers: