Batman Legacy


 
AccueilRechercherGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Welcome to the zoo ! feat Jaina Hudson

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Welcome to the zoo ! feat Jaina Hudson   Dim 18 Oct - 23:16

Les pneus de Liam crissèrent doucement sur les pneus du parking du personnel d'Arkham Asylum. Le temps était maussade comme à son habitude, il semblait menaçant comme reflétant l'ambiance amer de la ville. Il faisait froid, un vent sec fouettait l'Asile et les vagues frappaient comme à leur habitudes les murs bétonnés de l'institut. La haute entrée de l'Asile semblait elle aussi vouloir votre mal. Toutefois sans même adressé le moindre regard au bâtiment que le jeune interne s'engouffra dans le bâtiment. Aussitôt la porte franchit il posa sa sacoche dans un petit bac le laissant passer au scanner tandis qu'il franchissait le portique anti métal saluant les gardiens. Il emprunta ensuite un ascenseur avant de rentrer dans son bureau et d'enfiler sa blouse de médecin et son badge de sécurité. Il consulta son planning de la journée et consulta les différents dossiers qu'il avait à traiter. 

Le jeune homme avala rapidement son café et se dirigea vers les cellules des patients. Il passa sa matinée à consulter les patients dans les cellules de haute sécurité. Puis il fut convoqué par son supérieur. Madame la Maire devait venir inspecter l'Asile l'après midi même et il était demandé à lui présenter l’Asile avec le directeur. Il soupira, bien soit, il n'avait pas que ça à faire mais bon, il pourrait peut être se faire des relations avec la maire et cela n'était pas négligeable. Il partit manger dans son bureau tout en réfléchissant à ses séances de la matinée puis une fois cela fais il se dirigea vers le hall des visiteurs. Il était vide comme à son habitude. Ceux qui étaient là étaient depuis longtemps perdus et il y avait un moment déjà que les familles avaient fait leurs deuils de ces gens qui n'étaient presque plus humains. Un dossier sous le bras, ses lunettes sur le nez, la blouse blanche bien mise il attendait madame la maire qui viendrait surement, il le savait avec une flopée de lèche botte. Enfin il entendit les voitures dans la cour et rejoins par le directeur il croisa les bras attendant la maire.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Welcome to the zoo ! feat Jaina Hudson   Lun 19 Oct - 14:15

Walcome to the zoo
Jaina & Liam
Jregarde dehors, à travers la vitre de ma voiture, l'air pure me fait du bien. J'essaye d’oublier mais je ne peux pas oublier ce qui a pu se passer dans cette horrible maison. Dorénavant je serai plus sur mes gardes, à commencer par ma visite à Arkham. Quand j'y pense, moi même je pourrai m'y retrouver avec tout ce que j'ai vécu. Seulement il faut que je reste discrète, sur mes gardes. Je regarde les feuilles mortes au sol, l'automne arrive assez vite à Gotham, le froid aussi d'ailleurs. Je vois l'asile au loin. Je prends mon écharpe et je l'a roule autour de mon cou. Je passe mes mains sur ma veste pour la lisser ainsi que sur ma jupe droite. Je m'arrête sur mon mains, on voit encore la peau brûlée, les morceaux de peaux mortes qui se détache. Je passe doucement quelques doigts par dessus pour les retirer, me provoquant une grimace à cause de la légère douleur que je ressens. Je frotte très légèrement ma peau et je constate que je ne pourrai rien faire de plus sinon ça me ferait bien plus mal que ça. Je prends mes gants noirs et je les mets, il était hors de questions que qui conque voit mes mains.

Je sens la voiture s'arrêter, je resserre un peu ma queue de cheval, je passe quelques doigts sur mes mèches qui s'échappent pour les glisser derrière mes oreilles, mon chauffeur me regarde dans le rétroviseur, je détache ma ceinture, je prends mon sac à main puis je descends de la voiture. Je ferme la portière puis je me dirige vers les escaliers du manoir Arkham. Je vois les gardiens ainsi que des psychiatres autour du directeur. Bien sûr je savais que j'allais faire ma visite avec l'un d'entre eux, un nouveau et assez bon à ce qu'on m'a dit. Son nom est Tweak … Je crois. Je ne saurai pas le voir entre eux tous. Il me faudra attendre qu'il se présente par lui-même. Une fois devant ces hommes, je serre la main au directeur où nous échangeons un bonjour ainsi qu'un « bienvenue » de sa part.

« Je vous remercie pour votre accueil, il est important pour moi de rendre visite à Arkham. J'ai confié à Bruce Wayne la mise en place de divers dispositifs technologiques pour rendre cet asile plus sûre, il me faut voir comment ça se passe ici à présent. »

Je souris doucement, je me souviens du jour où j'étais venue ici avec White Rabbit car elle voulait voir Jonathan Crane, cet homme qui s'est échappé depuis un petit temps maintenant. Que veut-il bien faire en liberté maintenant ? J'ai peur de connaître la vérité. Je salue divers psychiatre et je peux voir leurs noms sur leurs blouses, Je leurs serre la main, toujours en souriant puis je m'arrête devant le dernier où son nom m'apparaît.

« Monsieur Tweak, bonjour. Je suis ravie de pouvoir faire cette visite en votre compagnie, je vous suis. »

En le regardant et en pensant à ce qui s'était passé à Arkham avec White Rabbit, je viens de me rappeler que celle-ci s'était fait absente en moi, depuis le jour où j'ai fait ce cauchemar étrange et où je m'étais réveillée à Park Row. Je me demande bien pourquoi je ne l'a ressens plus tout d'un coup, pourquoi je ne l'entends pas et pourquoi elle ne se manifeste pas. Je m'en occuperai plus tard.


tailleur de Jaina:
 
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Welcome to the zoo ! feat Jaina Hudson   Mar 20 Oct - 20:14

La vision de la maire dans le hall des visiteurs fit frissoner Liam. La vue de cette femme de puissance qu'il avait vu si souvent à la télé mais n'avais jamais penser rencontrer un jour le surprenait et le satisfaisait. Il se sentait soudainement important. Investit d'une mission capitale même si il ne devait que faire visiter l'Asile à la maîre. Liam croisa les bras et détailla toute la cour de la maire. Il redressa rapidement ses lunettes tandis qu'elle saluait tout les psychiatres, psychologues, pharmaciens, psychanalystes. Enfin la jeune femme s'arréta devant Liam. Et il lui sourit en lui serrant la main. Liam était surpris qu'elle sache que c'était lui qui allait faire la visite de l'Asile. Après tout elle devait s'en ficher pas mal. Ce rendez vous avait même était peut être forcé pour la jeune maire et elle avait surement mieux à faire que de visiter un asile d'aliéné. Le jeune homme lui adressa un salut de circonstance:

"C'est un honneur de faire cette visite en votre compagnie. Je me présente Docteur Liam Tweak, psychanalyste."

Il sourit et considéra à nouveau tout les assistants de la maire et il ajouta d'un ton plus bas:

"Sans vouloir vous offenser j'aimerais que cette visite se fasse en effectif réduit seulement vous et moi. Un cortège trop important entraînerait un possible risque de crise chez nos patients."

Il avait eu envie de lui dire c'était fait. Après tout elle avait beau être l'une des personnes les plus puissantes de Gotham elle devait bien se douter qu'elle ne pouvait pas arriver avec ses larbins ici. Toutefois, Liam savait qu'elle n'avait pas du vraiment avoir le choix. Le Directeur ne les accompagnait pas et cela arrangeait Liam. Il n'avait pas envie de devoir subir les remarques budgétaires incessantes du directeur. Il prit son dossier sous le bras et commença à avancer vers l’ascenseur:

"Comme vous devez surement le savoir madame la maire. L'Asile d'Arkham est divisé en secteur. Le secteur est accueille le pénitencier et la zone de soin intensif tandis que la zone nord accueille les jardins botaniques où travaillent certains patients ainsi que la zone de haute sécurité. La partie sud comporte le hall des visiteur et le bâtiment administratif. Nous avons actuellement 354 patients internés. Si vous voulez bien me suivre.

Liam passa sa carte dans un lecteur d'accès à l’ascenseur puis se pencha pour scanner sa rétine. Une voix électronique annonça: "Bonjour Docteur Tweak" Liam se tourna pour faire face à la porte et sourit à la Maire.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Welcome to the zoo ! feat Jaina Hudson   Mer 21 Oct - 18:11

Walcome to the zoo
Jaina & Liam
Je lui souris, répondant à son sourire. Il se présenta malgré le fait que je l'avais reconnu grâce à son badge attaché à sa blouse. Je le regarde se baisser un peu vers ma direction et me parler d'un ton plus bas que la normale :

"Sans vouloir vous offenser j'aimerais que cette visite se fasse en effectif réduit seulement vous et moi. Un cortège trop important entraînerait un possible risque de crise chez nos patients."

Je le regarde puis je dirige mon regard vers les autres spécialistes de l'établissement ainsi que certaines personnes qui m'avaient escortés jusqu'ici, je les avais oubliés ceux-là. Il est tout naturel que j'approuve ce qu'il me dit, je ne tiens pas à ce que des patients tentent quoi que ce soit en nous voyant si nombreux, comme si un groupe scolaire venait visiter un zoo. Mais c'est un peu pour ça que je suis là après tout. Je visite l'établissement et j'ai l'impression que je vais visiter un zoo où ces pauvres hommes sont enfermés car ils ne sont pas aptes à rester seul à l'extérieur sans faire d'histoires. Je suis monsieur Tweak, nous entrons dans le manoir et le voici qui commence à me faire la visite.

"Comme vous devez surement le savoir madame la maire. L'Asile d'Arkham est divisé en secteur. Le secteur est accueille le pénitencier et la zone de soin intensif tandis que la zone nord accueille les jardins botaniques où travaillent certains patients ainsi que la zone de haute sécurité. La partie sud comporte le hall des visiteur et le bâtiment administratif. Nous avons actuellement 354 patients internés. Si vous voulez bien me suivre.

Je hoche légèrement la tête, approuvant ce qu'il vient de me dire. Je connais cet endroit, pas comme ma poche mais je le connais plus ou moins. Le chiffre qu'il prononce pour désigner le nombre de patients internés ici me donne un frisson dans le dos. 354 patients désignés comme fous ou criminels qui sortiraient d'ici serait de nouveau le chaos dans les rues de Gotham. Heureusement, pendant year zero, tout avait été mit en place pour que ces personnes soient vites récupérées et que certaines de puissent pas s'enfuir. Il est bien difficile de s'occuper de toutes ces personnes, je crois que je n'en serai pas capable moi-même. Je regarde le psychiatre se pencher vers un objet électronique à côté de l'ascenseur et je constate que Wayne Enterprise a bien fait son boulot, un scanner pour la rétine des médecins afin que la sécurité soit plus opérationnelle. Nous entrons dans l'ascenseur et pendant que celui-ci monte je vois le médecin me regarder et me sourire. Je tourne le visage légèrement vers lui et lui sourit légèrement, un peu gênée par la situation.

« Dites moi … Monsieur Tweak, vous êtes là depuis peu de temps et je voulais savoir : Est-ce dur d'être ici ? Arrivez-vous à mettre un grand fossé entre vous et vos patients ? J'imagine que certains doivent vous faire tirer les cheveux en sortant de rendez-vous. Qui sait ce qu'ils ont derrière la tête en vous regardant, que ce soit vous ou moi bien entendu. »

Je regarde le nombre d'étage au dessus de la porte de l'ascenseur puis je reprends :

« J'imagine bien un détenu nous regardant passer devant lui et m'imaginer la tête une pique et la votre dans une poubelle. Dis-je en tournant mon regard vers lui et en souriant. Je ne connais pas bien les patients ici mais j'imagine qu'ils peuvent réagir ainsi. C'est en tout cas très courageux de votre part, je vous remercie d'intégrer cette équipe, monsieur Tweak. »
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Welcome to the zoo ! feat Jaina Hudson   Jeu 22 Oct - 20:07

Liam soupira rassuré. Il n'aurait pas à faire une visite à un groupe scolaire qui n’arrêterait pas de prendre de notes. Il était même sur le point de croire que si il avait du faire la visite à tout le cortège il y aurait une personne qui lui aurait dit de mettre juste ici un petit géranium. Mais la Maire semblait compréhensive et elle congédia habilement tout ses assistants qui ne tardèrent pas à prendre place dans les fauteuils d'attente du hall des visiteurs le plus souvent sur leur Smartphone.

Dans l’ascenseur il sembla un peu étonné par la question de la Maire. Pour une fois qu'on posait une question intéressante et pas l'habituelle question: "On peut voir Poison Ivy, on peut voir le Joker ? On peut voir  /insérez le nom de tout criminel connu/. Il lui sourit et réajusta les manches de sa blouse:

"En effet  Madame la Maire je suis arrivé le mois dernier. L'essentiel dans une relation entre patients et médecin est justement de créer le fossé entre eux et vous. Considérez leur folie comme une armée et vous comme une forteresse. Le patient va tenter par tout les moyens de vous entraîner dans votre jeu. Il peut vous provoquer, vous insulter. Vous ne devez pas répondre ni même montrer la moindre réaction à sa question. La moindre réaction peut représenter une faille dans vos défenses mentales. C'est un des gros points que l'on aborde en université, comment se protéger de leur folie pour les aider au maximum. C'est sur que savoir les crimes qu'on put commettre certains d'entre eux n'est pas vraiment rassurant. La folie en soi madame n'est pas rassurante. Nous commençons la thérapie psychologique une fois que le patient à cesser de montrer tout signe de violence. Cela peut prendre deux jours comme des mois."

Alors que l’ascenseur descendait vers le pénitencier la Maire posa une seconde question. Elle semblait vraiment intriguée par la folie et pour une fois Liam trouvait quelqu'un de réceptif à ses explications. Cette visite pouvait devenir très intéressante. Elle s'interrogea sur ce que les détenus pouvaient bien s'imaginer en les voyant passer. Liam rigola:

"Eh bien je suppose que certains patients doivent bien penser ça. A vrai dire je n'ai pas trop envie de savoir. Certains doivent mourir d'envie de vous violer, d'autres de vous brûler, de vous torturer, de vous manger. En fait nous connaissons le mode de pensée de chaque détenu en fonction des actes qui l'ont poussé à venir ici. Certains sont bipolaires, d'autres schizophrènes, d'autre maniaco dépressifs. En un mois ici j'ai eu affaire à tout les cas de maladie mentale que j'ai vu durant mes deux première années d'étude en université."

Liam sentit la secousse significative de l’arrêt de l’ascenseur et attendit que la porte s'ouvre sur le long couloir de cellules. Il salua les gardes de part et d'autres de l’ascenseur et marcha d'un pas lent. Au fur et à mesure qu'ils avançaient les prisonniers dans leur cellules s'approchèrent de la mince fenêtre qui leur permettait de voir le couloir. Un prisonnier était prostré dans un coin murmurant des choses inintelligible en latin. Un autre parlait à un chiffon qu'il tenait dans les bras comme un bébé. Tandis qu'un autre regardait avec des yeux terrifiants et la bouche pleine de bave le psychanalyste et la maire. Il s’arrêta devant une cellule et l'ouvrit. Elle était vide et non verrouillée il fit signe à la maire de rentrer dedans et la suivit refermant la porte derrière eux sans toutefois la verrouiller:

"L'ambiance n'est pas évidente ici même parfois très lourde. Je vous rassure on ne s'habitue jamais à leur yeux scrutateurs qui vous déshabillent mais il faut les ignorer autant que possible. Et encore nous ne sommes qu'au pénitencier. N'hésitez pas à vous asseoir si vous avez besoin d'un temps de repos. Chaque prisonnier possède un lit vissé au sol, un matelas, une couette et un oreiller qui peuvent lui être retiré. Il y a des toilettes. Comprenez que dans ces conditions nous ne pouvons nous permettre de leur accorder un minimum d'intimité c'est pour cela qu'une caméra est placée dans la porte et reliée au PC sécurité."

Il lui sourit et tapota un petit œillet dans la porte. Cette visite était dure, ce n'était jamais facile d'être si proche de la folie. Il espérait qu'elle allait bien.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Welcome to the zoo ! feat Jaina Hudson   Ven 23 Oct - 15:02

Walcome to the zoo
Jaina & Liam
Je regarde les chiffres défiler lorsque j'entends le médecin me parler.

"En effet  Madame la Maire je suis arrivé le mois dernier. L'essentiel dans une relation entre patients et médecin est justement de créer le fossé entre eux et vous. Considérez leur folie comme une armée et vous comme une forteresse. Le patient va tenter par tout les moyens de vous entraîner dans votre jeu. Il peut vous provoquer, vous insulter. Vous ne devez pas répondre ni même montrer la moindre réaction à sa question. La moindre réaction peut représenter une faille dans vos défenses mentales. C'est un des gros points que l'on aborde en université, comment se protéger de leur folie pour les aider au maximum. C'est sur que savoir les crimes qu'on put commettre certains d'entre eux n'est pas vraiment rassurant. La folie en soi madame n'est pas rassurante. Nous commençons la thérapie psychologique une fois que le patient à cesser de montrer tout signe de violence. Cela peut prendre deux jours comme des mois."


Je m'y attendais à cette réponse, mais son avis compte après tout. Je m'y attendais car je vouais bien cet homme ainsi, posé, serein et sachant régler les problèmes. Il a l'air d'être un homme sérieux et cet hospice en a bien besoin.

"Eh bien je suppose que certains patients doivent bien penser ça. A vrai dire je n'ai pas trop envie de savoir. Certains doivent mourir d'envie de vous violer, d'autres de vous brûler, de vous torturer, de vous manger. En fait nous connaissons le mode de pensée de chaque détenu en fonction des actes qui l'ont poussé à venir ici. Certains sont bipolaires, d'autres schizophrènes, d'autre maniaco dépressifs. En un mois ici j'ai eu affaire à tout les cas de maladie mentale que j'ai vu durant mes deux première années d'étude en université."

Rien qu'à imaginer un criminel d'ici me regarder avec l'envie de me violer me provoque un frisson dans le dos. Ça doit être difficile à supporter pour un homme « saint » de voir toutes ces personnes ayant une maladie mentale ou ne ressente plus aucune once d'humanité. Je crois bien qu'à sa place je ne supporterai pas, je n'aurai jamais pu faire ce travail ou bien je serai devenue folle au milieu de ces gens. Je pense d'ailleurs aux infirmières qui n'ont pas vraiment choisis d'être ici et qui doivent subvenir aux besoins des patients. Il doit en défiler des seringues dans cet hôpital.

Une petite secousse se fait ressentir et la porte s'ouvre. Je n'avais pas dit un mot, je m'étais contentée de hocher la tête durant ses paroles. Nous sortons de l'ascenseur pour se retrouver dans un long couloir de cellules. Je le suis, un peu en arrière, je salua les gardiens juste après lui puis je joignis mes mains devant moi, devant ma jupe, tandis que l'on s'approche des cellules. Je regarde des hommes, des humains, emprisonnés et fous dans ces cages. Ils nous regardent de travers comme si on les dégoûtes. Je tente de ne pas les regarder plus que ça, j'ai bien trop peur d'affronter cette réalité qui m'effraie. Je regarde le psychiatre s'arrêter et me demander d'entrer dans une cellule vide. J'y entre et je découvre mieux comment ils vivent. Je l'entends refermer la porte de la cellule derrière moi, ou plutôt derrière nous, et un frisson me parcours le corps. Dans la cellule je peux voir qu'il y a un lit au sol avec un matelas, une couette, un oreiller et des toilettes. Et c'est tout.

"L'ambiance n'est pas évidente ici même parfois très lourde. Je vous rassure on ne s'habitue jamais à leur yeux scrutateurs qui vous déshabillent mais il faut les ignorer autant que possible. Et encore nous ne sommes qu'au pénitencier. N'hésitez pas à vous asseoir si vous avez besoin d'un temps de repos. Chaque prisonnier possède un lit vissé au sol, un matelas, une couette et un oreiller qui peuvent lui être retiré. Il y a des toilettes. Comprenez que dans ces conditions nous ne pouvons nous permettre de leur accorder un minimum d'intimité c'est pour cela qu'une caméra est placée dans la porte et reliée au PC sécurité."


Je tourne la tête vers lui lorsque je l'entends tapoter quelque chose. Je regarde la porte et je vois un tout petit point, une sorte de judas mais qui est en fait en caméra caché à l'intérieur. Je regarde le psychiatre puis la cellule. Petite, équipée et surveillée … Je m'assois sur le lit en pensant qu'un jour je pourrai très bien me retrouver ici si un jour mon secret est découvert.

« C'est … Horrible. Je comprends tout à fait que pour vous il est primordial de surveiller ces gens mais je ne comprends pas comment vous pouvez les guérir, ou au moins essayer de le faire, si vous leur enlever le peu de dignité qu'il le reste et que vous violez leur intimité avec ces caméras. »

Je me relève un peu consternée et déboussolée par cette espace petit et tellement surveillé que ça rend fou. Au fond, ces médecins rendent ces gens plus fous qu'avant.

« Si ça ne vous dérange pas, je crois avoir assez vue de cellules, pouvons-nous aller dans un autre endroit ? »

Je remet ma veste en place ainsi que ma jupe puis je sors de la cellule moi même. Je regarde le couloir puis les mains, les bras, de certains patients, dépassées des barreaux des cellules. Tu m'étonnes qu'ils recherchent la liberté.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Welcome to the zoo ! feat Jaina Hudson   

Revenir en haut Aller en bas
 
Welcome to the zoo ! feat Jaina Hudson
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Batman Legacy :: Gotham City :: Archives du Forum :: Anciens RP's-
Sauter vers: