Batman Legacy


 
AccueilRechercherGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Route de l'enfer et double surimi | avant fin Y-0

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Route de l'enfer et double surimi | avant fin Y-0   Lun 21 Sep - 13:12

Dans les écouteurs, le son crachotait à un rythme entraînant.
Walkman accroché à son jean qui tombait sans doute trop bas pour la majorité des gens bien, Cheyenne longeait la rue, laissant ses lèvres remuer et laisser quelques paroles sortir de manière inaudible. Aujourd'hui elle état de bonne humeur, il faut dire que la veille Klara lui avait fait un vrai festin. Alors une fois n'est pas coutume, la garagiste se montrait un peu plus enjouée.  Quand le garage fut enfin en vue, la jeune femme leva le nez vers l'enseigne éclairé aux néons. Il avait beau être midi vingt, cette chose brillait de jour comme de nuit. Par row n'avait vraiment pas bonne réputation, en revanche son petit commerce lui commençait à attirer pas mal de curieux. Chew pensait évidemment à son talent pour la mécanique, mais étrange Klara pensait à plus elle. Quoi, Chew l’ignorait, et s'en fichait, tant que l'argent rentrait dans la caisse.

Tournant brusquement sur elle même, Cheyenne entra par la grande porte ouverte à reculons puis mima une séance jouer à la batterie avant de finalement retirer ses écouteurs, coupant le walkman. Oui, c'était une belle journée et elle était sûr que rien ne viendrait la briser. Déposant le walkman sur l'établi, la jeune femme fini par allumer et tourner le bouton du son. Aussitôt, la voix du chanteur d'AC/DC retentit dans le garage. Bon, c'était pas tout mais fallait avouer qu'elle avait les crocs là... Sans mauvais jeux de mot. Se penchant, l'indienne ouvrit la glacière prêt de l'établi et en tira un sandwich acheter la veille. Bon, ça valait évidemment pas les repas de klara mais... mais c'était mieux que rien ! Ouvrant le sachet, la jeune femme croqua dedans à pleine dent, savourant le goût de la mayonnaise tendit que la musique elle, continuait au rythme entraînant de Hightway to Hell.

« My friends aaaaaare gonna be theeeeere too ! »

Repas en main, Cheyenne avait une classe absolu... Ditons que tout dépendait du point de vue dans doute vu de dos et selon la distance. Avalant, elle libéra un léger grognement de satisfaction avant de lécher la mayonnaise au coin de ses lèvres et de saisir sa clé à molette posé sur le bord d'une voiture au capot grand ouvert. Bon, miam time fini, maintenant boulot quoi... Elle observa la mécanique, tapant du pied en savourant sa musique puis se mit à remuer des hanches. Ouais, la bonne humeur, l'entrain.. Se penchant en avant pour aller dévisser un truc au fond du capot, Chew se dandina un peu. Clairement c'était une position risqué là... Risquée pour cause de fessée surtout.

« I'm on the highway to heeeEEEEEEEEEeeeeeeeeell !!! »

D'accord, Cheyenne avait du talent, sauf dans la chanson. Sa voix avait cette affreuse manie de se brisé dès qu'elle tentait de partir dans les aiguë, une sorte de métissage entre le grincement de porte et le grognement d'un animal à l'agonie... Se redressant, Cheyenne pivota et sursauta brutalement. Derrière elle, non loin de la porte un homme se tenait. S'empourprant, la jeune femme le fixa et lâcha nerveusement.

« Euh, désolé je vous ai pas entendu entrer... »

Faut dire qu'entre la musique et sa propre voix infâme... Elle se dirigea vers l'établi et coupa la musique avant de se racler la gorge et souffla.

« Bienvenue au garage Hu'yana... Qu'est-ce que je peux faire pour vous ? »


Dernière édition par Cheyenne Hu'yana le Jeu 1 Oct - 22:57, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Route de l'enfer et double surimi | avant fin Y-0   Mar 29 Sep - 17:23

Définitivement, passer le pas de la porte de cette maison était un cauchemar, la plus rude des épreuves qu'on ai eu à lui imposer. Jake pouvait encore deviner les cris de la fille qu'il avait perdue, jouant dans l'arrière cours de la maison. Tout était poussiéreux, à l'abandon. Vautré dans un sofa couvert d'un draps blanc, le chasseur se délectait de l'arôme unique de la fusion d'un maroco et d'une Belzebuth fraiche. Il ignorait si c'était ce mélange douteux où cette odeur de gaz qui flottait dans l'air qui lui procurait ces picotements à l'arrière du crâne. Une chaine hi-fi dans un coin du salon vomissait à un volume plutôt réduit du Alice Cooper. Etrange sensation que de ne se sentir chez soit nul part, même au sein de sa propre maison. Jake était comme un étranger dans sa propre vie, il ne reconnaissait plus rien, plus personne. Même ses voisins en huit ans n'étaient plus les mêmes. Ou alors, c'était évènements de Y-0 qui étaient responsable de ce changement. quelqu'un frappait à sa porte, sûrement Jody, la sœur de son ex femme qui venait voir s'il était toujours vivant. Aussi sans même daigner lever son cul du sofa, il beugla un "c'est ouvert" dans un bâillement à s'en faire décocher la mâchoire. Ce bruit de pas, il n'avait rien à voir avec la démarche légère de Jody. Aussi, d'une pression des reins sur l'assise du sofa, il s'assurait de la présence de son arme sans donner l'impression de bouger au visiteur. C'est comme ça qu'un type lui rappelant la dégaine de Carmodi entra dans son salon de manière solennel. "Jake Slatter ?" Annonça l'homme d'une petite quarantaine dont les cheveux avaient fuis le crâne.

Le chasseur haussa les épaules avant de porter de nouveau sa cigarette de joie aux lèvres. " Négatif... Je suis un hachis Parmentier pensant." Le prêtre à la rose rouge esquissa un sourire forcé  avant d'avancer de quelques pas de plus dans la pièce. " Très amusant monsieur Slatter. Je vois, du rock... De la drogue... De l'alcool. Vous ne faites pas vraiment honneur à notre seigneur à cet instant. " Jake relâcha d'entre ses lèvres une épaisse fumée blanche odorante et lorgna sur le goulot de sa bouteille de bière. "... J'suis boudhiste..." Il englouti une lampée phénoménale, nettoyant le fond de sa bouteille à l'effigie du diable. "Feed myyyyyyyyyy Frankenstein" fredonna t'il en déposant le cadavre de sa bouteille vide avec ses consœurs sur le plancher poussiéreux. "Je suis ici pour vous proposer du travail, ici même à Gotham monsieur Slatter."

Voilà plusieurs heures qu'il tournait maintenant dans le quartier de Park Row. Il n'y mettait jamais les pieds, pas par choix, mais par choix. C'était un endroit malfamé, et il n'avait rien à y foutre d'ordinaire. Prenant une pause bien mérité dans son "enquête" il savourait son foutu twinky à la banane. Trois jeunes vinrent l'aborder alors qu'il était adossé à sa voiture, prenant l'air. "C'tune jolie caisse... Elle est à vous ?" Jake tourna à peine le regard dans sa direction. " Dans le quartier on aime pas trop les fouineurs, et toi t'as une belle tête de fouine. Ça fait un moment qu'on te voit tourner dans l'coin, tu viens foutre quoi ici ?" Le chasseur leva les yeux au ciel, l'air pensif. Puis acquiesça avant de mordre de nouveau dans son gouter. " Le tourisme."

A priori, la réponse n'était pas au bon goût de nos amateurs de sécurité. Qui après avoir profané quelques injures commencèrent à se montrer plus agressif. Sans décrocher son regard de la douceur sucrée, Jake extirpa de son dos son glock 45 et le braqua sur le front de l'un des gamins. Les obligeant à reculer vers l'arrière de la voiture. "Bon... Les chowje vont êcre crès chimples." Il avala sa bouchée et indiqua de sa main valide l'un des jeunes. "Lassie, t'as 5 minutes pour aller me chercher un coca, Linda toi tu vas t'occuper d'aller me chercher mon playboy et un paquet d'Morley. Fissa j'ai pas que ça à foutre." Après s'être échangé quelques regards, les jeunes gens semblèrent s'exécuter.  Celui qui restait, fini par prendre la parole, pas franchement serein en vue du canon braqué sur sa cervelle. "Et... Et moi m'sieur ?" Jake le regarda un bref instant. "Bha toi tu vas m'regarder bouffer..." C'est à peut près à ce moment là que son radar à miches s'est mis en marche. S'attelant à ouvrir le garage en face de sa position, une AB2, là, à midi. "Changement de plan Josephine" il lui carra son twinky entre les mains après quelques secondes d'hésitations. De sa main maintenant libre, il ouvrit le coffre de sa voiture, indiquant d'un mouvement de tête au jeune homme d'y monter. Sous la pression, il fini par s'exécuter. "Toi, tu vas garder mon putain de twinky. Et j'te casse une dent pour chaque crocs que t'auras tapé dedans." termina t'il en refermant le coffre.

A l'intérieur du garage, une voix de crécelle s'élevait. Faute d'avoir une jolie voix, elle avait un bas de caisse respectable et avait bon gout question musique. ACDC, c'est la vie ça. ... A moins qu'elle ne chante le générique des minipousses... Comment en être certain ? Elle fini par remarquer sa présence, et gênée s'excusa du spectacle qu'elle venait de lui offrir. Jake s'avança alors vers le comptoir, hochant les épaules pour lui indiquer qu'il n'y avait pas de mal. Il extirpa une plaque du GCPD à son nom de sa poche intérieure. "GCPD, j'enquête sur une série de meurtre qui ont eu lieu dans les alentours de chez vous. Vous en avez sûrement entendu parlé. J'aurais voulu vous poser quelques questions si vous aviez 5 minutes à m'accorder."
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Route de l'enfer et double surimi | avant fin Y-0   Mer 30 Sep - 0:30

La plaque fut sortit et l'homme se présenta.
Cheyenne eu une moue agacée, sourcil arqué elle observa la plaque et croisa les bras sur sa poitrine. CGPD ? Vraiment ? Elle eu une envie de rire mais elle se contenta de croiser les bras sur sa poitrine compressé sous son large bandeau noir avant de faire un pas vers le jeune homme.  Encore un qui avait une bonne bouille, entre lui et celui de l'autre fois avec une odeur à lui faire dresser sa petite culotte... Finalement ça avait du bon d'avoir un commerce qui marchait. Les belles gueules qui passaient par là était un spectacle particulièrement appréciable. Cependant celui là, elle s'en méfiait comme la peste, d'ailleurs la garagiste lâcha d'une voix mielleuse, cynique.

« La police ? C'est étrange parce qu'ils sont venu il y a environ deux semaines pour cette affaires de meurtres. J'ai déjà vu la personne en charge du dossier. »

Son sourire disparut et la belle indienne toisa l'inconnu. En plus il puait l'alcool à des kilomètres. Il puait même tout court à bien y réfléchir.  Un flic ? Impossible, il avait même pas l'air d'avoir les yeux en face des trous, d'être à côté de la plaque. Cheyenne s'éloigna, contournant le curieux et ferma doucement la porte du garage, s'enfermant avec lui puis lentement elle pivota le visage, dardant sur lui ses prunelles sombre. Elle n'était plus d'humeur à jouer, elle ignorait qui il était mais sa curiosité la mettait en danger.

« Vous avez dix secondes pour me dire qui vous êtes... Après quoi je vous jure de vous jeter dehors avec pertes et fracas. »

Au fond d'elle, la bête grogna, frappant contre les parois de son esprit. A présent, elle arrivait à reconnaître cette odeur familière qui émanait de lui... Il sentait le danger à plein nez. Cheyenne s'éloigna de la porte, s'approchant lentement de son établit et saisit sa clé à molette avant de la faire tourner dans sa main, l'air menaçante. Encore un qui voulait jouer au gros dur ? Très bien, après tout c'était quoi le pourcentage de chance que ce mec se balade avec de l'argent sur lui ? Elle était sûr de ne rien craindre, quelques égratignures qui guériraient bien vite. Il fallait se montrer convaincante pour le forcer à cracher le morceau, alors la créature s'approcha doucement, annulant la distance qui la séparait de cet homme.

« Je n'ai pas commit ces meurtres, je n'y suis pour rien. C'est clair ? »


Alors qu'elle était à présente face à lui, presque collé à lui même, Chew plongea son regard sombre dans celui de Jake. Il n'avait pas l'air intiidé, mais ça c'était juste parce qu'elle ne lui avait pas cogné dessus. Généralement quand elle commençait à frapper, ça commençait toujours pas des supplique, puis par des pleurs avant que ne vienne la peur, la vrai, celle de l'homme face au prédateur, à la bête.  Combien de temps celui-là tiendrait avant de pleurer, prier pour le salut de son âme quand l'enfer se déverserait sur lui à travers les crocs du wendigo ? L'idée était délicieuse, jubilante... Elle savait que cette joie qu'elle éprouvait était dû à la bête, que ce n'était pas son émotion à elle... Mais comment résister à ce sentiment qui l'envahissait ? Et à la banane... La banane ? Attendez, comment ça la banane ?

« Vous... »

Cheynne perdi son air froid alors que ses sourcils se froncèrent. Ellepencha la tête sur le côté et renifla doucement, approchant son visage du sien. Cette odeur... Elle ne la connaissait que trop bien... Klara avait souvent la même... Oui, c'était ça !

« Twinky à la banane. »

Cette foutu pâtisserie qui ornait toujours les lèvres de son amie et qui la rendait folle. Elle se demandait d'ailleurs si Klara ne le faisait pas exprès en sachant que Chew viendrait indéniablement se jeter sur sa bouche. Au diable celui qui avait mit au point ce petit gâteau, ce truc la rendait malade, allez savoir pourquoi. Reniflant encore, le nez de la jeune femme effleura la bouche et le menton de son inconnu alors qu'elle le poussa brutalement contre le capot de la voiture, l'allongeant dessus et grimpa à demi sur lui. Bon sang, il sentait si fort l'alcool et le twinky ! Cheyenne savait qu'elle devait se contrôler mais ces derniers temps c'était difficile, surtout avec tout ces cadavres qui traînaient... cela réveillait sa faim mais aussi sa peur, consciente qu'une autre wendigo rôdait dans les parages, probablement plus fort. Capturant les lèvres de Jake à l'aide des siennes, Cheyenne l'embrasse brutalement, sans douceur avant de mordre sa lèvre et goûter le sang qui s'en échappa. Mais ce goût métalisé eut l'effet d'une gifle en plein visage et geignant, la jeune femme bondit en arrière, reculant et plaqua une main sur sa bouche. Alarmée, elle lâcha.

« Je... je suis désolé... partez ! Partez d'ici!allez... BORDEL CASSEZ VOUS !!! »


Dernière édition par Cheyenne Hu'yana le Ven 2 Oct - 11:41, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Route de l'enfer et double surimi | avant fin Y-0   Mer 30 Sep - 3:01

Il ne fallu pas longtemps à la jeune femme pour montrer les crocs. Il allait réellement finir par croire que c'était le quartier qui voulait ça. Ses yeux se posèrent sur le bandeau. qu'elle magnifique manière de cacher as nudité. C'est vrai quoi, les gens ne seraient -ils pas plus heureux si on se baladait tous le cul à l'air ? Lui en tout cas il était pour cette solution. Et puis, ça éviterait de tomber sur un trans quand on pense avoir une bonne touche... Au passage. Et si c'était un trans d'ailleurs ? A cette pensée, le chasseur de monstres recula un peut et lâcha sa prise du regard pour se concentrer d'avantage sur la personne. Et merde, les flics étaient déjà passés. Improvise Jake. Il resta stoïque quant aux soupçons de la jeune femme. " A votre place je ne trouverais pas ça "marrant", qu'on se déplace une seconde fois chez moi pour la même affaire, mais plutôt "inquiétant". Ce serait plutôt le terme." Quand elle fi le tour du comptoir ce fus pour aller nonchalamment et sans la moindre pression fermer le garage, avec lui à l'intérieur. Attitude suspecte, aurait-il mit la main sur ce qu'il cherchait sans même l'avoir fait exprès ? Décidément ce radar à pare-choc l'étonnerait toujours. Il se débrouilla pour toujours l'avoir en visuel, et face à lui. Quand elle revint vers lui, se fus pour le menacer. La douce enfant, qu'elle était mignonne. L'attitude du chasseur changea elle aussi, un demi sourire amusé apparu au coin de ses lèvres, provocateur. Il n'attendait que ça, qu'elle bouge une oreille. L'instinct du tueur, l'appel du sang, l'excitation avant de sombrer dans la tempête.

Alors qu'elle lui se rapprochait de lui, il la toisa d'un regard pétillant de défi. "Ca va être difficile de me foutre dehors la porte fermée..." Ses mains glissèrent toutes les deux dans son dos, sous sa chemise de bûcheron canadien. Elles empoignèrent ses deux glock dissimulés dans sa ceinture. Certains diraient que c'était un choix douteux, mais il y avait quelque chose de martial dans sa posture. Le bout de ses indexes vinrent se loger au niveau d'une sorte de petit mécanisme présent sur les armes. Le truc de Carmodi, plus que de défourailler comme un sourd dans le tas jusqu'à ce que ça tombe, c'était la stratégie. Et ce vieux con, il lui avait appris deux trois trucs qu'on vous enseigne pas à l'armée. Le Gun Fuu. Ou l'art de se battre avec une arme à feu au corps à corps. Pour se faire, les armes de poings modifiées se voyaient arborées de magnifiques petites lames rétractables au niveau des cross. Mélanger les arts martiaux et la dangerosité d'une arme à feu. Qui que soit le débile qui avait inventé ça, c'était un foutu putain de génie. Elle avança qu'elle n'y était pour rien dans cette affaire, pourtant, son attitude insinuait tellement l'inverse. Tout chez lui laissait tendre au chasseur et non plus à l'homme venu tenter de trouver un nouveau trou pour la nuit suivante. Il frissonnait. "Bouge putain, fais un faux pas. Donnes moi une raison, vas-y." Dans ses yeux brillait un étincelle, celle de la folie. Ce précipice au bord du quel il dansait depuis la mort de Sam et de Cassie. Depuis qu'Escariote lui avait fait miroité la folie de ce monde et la possibilité de vengeance. Chien de guerre, il mordrait, il tuerait jusqu'à plus soif.

Il jaugea la jeune femme, et ses yeux bougèrent de manière instinctives. Tempes, Jugulaires, plexus,  balle cœur. 6secondes et demi, durant ces 6 secondes, elle pourrait le blesser vue la proximité. Rapidement bloquer, semi distance, profiter du manque d'équilibre pour frapper l'aine. Le temps de la surprise. Tempes, Jugulaires, plexus, balle au cœur. La double dose. 9 secondes 8. Elle vint le renifler de manière particulièrement bestiale. Il avait vue juste. S'il avait été une bête lui même, il l'aurait probablement mordu à cet instant précis, par défis. Pour déclencher les hostilités. La garagiste semblait perturbée par l'odeur qu'il dégageait. Elle avait flairé le twinly... Je répète, le caniche a flairé le twinky. Cette réaction endormi une fraction de seconde le chasseur, pour laisser place au Jake pavé d'incompréhension. Cette seconde suffit à contrecarrer l'intégralité de son plan. Bordel de merde... Il se retrouvait en l'espace d'une seconde plaqué sur le capot d'une voiture avec la créature tentant de prendre possession de lui. En d'autres circonstances, cela aurait pu être digne d'un scenario de l'un de ses rêves de mâle en rut. Mais dans la situation actuelle, les choses étaient différentes. Aussi, dégageant de sa ceinture de manière martiale et militaire ses deux armes, chacune d'elles émirent un claquement sec, ce son significatif du déploiement des lames. Alors qu'elle lui mordit la lèvre, l'ancien militaire s'apprêta à frapper. Jugulaire, 1 seconde 2, maintenant. Pensa t'il. Mais elle recula vivement, la main posée sur son visage.

Elle s'excusa avant de lui ordonner de quitter les lieux. Le menton ensanglanté, le regard empreint à l'excitation, il lâcha un "Jackpot" amusé avant de se redresser. Ses armes en mains, il se leva du capot pour commencer à pivoter de manière prédatrice entre la jeune femme et la sortie du garage. Les bêtes détestaient être acculées. Il les tenait par le canon, ainsi  les lames rutilantes brillaient d'un reflet métallique peut commun, et une truffe avertie pourrait à présent sentir l'odeur si caractéristique du nitrate d'argent. Contrairement aux idées reçues, l'argent ne tuait pas ces bêtes, ça coupait simplement la régénération de la manière la plus chimique qui soit. Il leur suffisait de retirer la dite balle ou l'objet blessant pour que les choses retrouvent leur place. C'est pour ça que Carmodi avait confié son petit secret à son protéger. Le nitrate. La balle libérait l'argent "liquide" dans le corps de la bête rendant son extirpation beaucoup plus difficile. Et l'autre technique, il l'avait trouvé tout seul comme un grand. "Tu veux que je m'en aille ? Déjà ? Ca commençait pourtant si bien entre nous." Dit-il faussement déçu. Il fit rouler l'une de ses armes dans sa main afin de la prendre dans le bon sens. "... Ça c'est du doom-doom." Le principe de la balle dites doom-doom, c'est qu'elle explosait au contact de sa cible. Ça aussi c'était très chiant à retirer, ce qu'il regrettait c'était de n'avoir jamais trouvé un moyen de combiner ces deux idées ensemble. "J'bougerais pas d'ici tant que tu m'auras pas parlé plus dans le détails des carnages du quartier, que ce soit toi ou un autre de tes petits copains. C'est, dommage hein chérie ? "
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Route de l'enfer et double surimi | avant fin Y-0   Mer 30 Sep - 11:41

Passant ses doigts sur ses lèvres, Cheyenne essuya le sang avant de venir lécher ses doigts. Elle savait qu'elle devait s’abstenir de goûter son sang mais c'était plus fort qu'elle, le peu qu'elle avait réussir à avoir, devait finir dans son estomac. Mauvaise idée... Car si cela n'accentuait pas sa faim, elle garderait l'odeur de cet homme avec elle un sacré bout de temps, capable de le pister presque n'importe où dans cette ville. Hors Cheyenne voulait juste avoir sa tranquillité, rien d'autre. Elle abaissa la main, passant sa langue sur ses lèvres et fixa les armes en silence. Nitrate d'argent... Une belle saloperie. C'était fini de jouer, en face d'elle l'homme savait ce qu'il faisait, ce qu'il chercher et la nature de ses balles étaient suffisante pour savoir qu'il était plongé dans le surnaturel jusqu'au cou. Et dire que la journée avait si bien commencé...

« Baissez vos armes. Je vais pas bouffer. Savez qu'il y a en a qui savent se contrôler. Eh oui ! Regardez autour de vous abrutit, je vis en plein milieu de la ville, j'ai un commercer... franchement vous trouvez que j'ai l'air d'un monstre psychopathe ? Pour un pro je trouve que vous en savez moyen sur les gens comme moi... »


Cheyenne soupira longuement et s'approcha de l'établi. Qu'il tire si ça l'amusait, elle ne comptait pas l'attaquer. Se baissant, elle saisit une bière dans la glacière et l'ouvrit avant de la porter à sa bouche et d'en boire une longue rasade. Elle avait besoin d'enlever le goût de ce sang sur sa langue, sinon il y avait fort à parier que le self-contrôle n'allait pas duré bien longtemps. Effectuant un petit bon, la jeune femme s'assit sur l'établi, fixant le chasseur en silence. Elle ne lui faisait pas confiance mais au moins adopter une attitude plus calme l'aiderait sans doute à ce détendre. Ce taré de la gâchette avait l'air méchamment sur les nerfs. Désignant ses armes à l'aide de sa bière, la femme souffla.

« Non mais sérieusement, la porte est pas fermé à clé, je l'ai vu tiré. Vous pouvez vraiment baisser vos jouets là ? Ça me fout le cafard vos machins. »


Nouvelle gorgée de bière, nouveau soupir puis la voluptueuse brunette déposa la bouteille près d'elle et ajuste son bandeau, le remontant doucement. Bon, il voulait parler ? Ils allaient parler, surtout si ça lui évitait une balle, voir plusieurs.

« Je vous l'ai dit, ces meurtres ce n'est pas moi. Je sais que c'est surprenant mais... J'ai réussit à préserver mon humanité. J'ai moi même enquêter sur ces meurtres en me rendant sur les lieux du crimes. J'ai réussis à voir quelques cadavres avant d'arriver des flics... ça tourne en rond. Et surtout ça arrive aussi hors pleine lune... La seule chose que je peux vous dire c'est que la créature qui a fait ça est de ma race, que c'est un mâle et probablement un Alpha vu l'odeur. Elle était très forte, très prenante. IL est aussi sans doute plus vieux que moi... Mais c'est tout ce que je sais. Pour le moment, je reste sur mes gardes... parce qu'il est pas encore venu chercher à s'imposer. Mais il commence à causer des morts sur mon territoire, il cherche à couvrir mon odeur. »

Ces détails elle en avait déjà fait part à Klara. Mais Klara n'était pas flic, ni même chasseresse de monstres... Bref, autant dire que les deux femmes étaient dans le flou le plus totale. Les semaines passaient et cette chose se rapprochait, lentement, discrètement, c'était comme si elle cherchait à lui faire passer un message. Mais lequel ? Le plus étrange était que les cadavres étaient pour la plupart en bon état, bien conservé... Hors un wendigo qui attaque, c'est pour tuer et manger, il ne reste jamais grand chose de ses victimes. Se levant de son établi, Chew soupira et marcha vers l'arrière du garage et souffla.

« Venez, je vais vous montrer un truc, je suis sûr que vous allez apprécier. »


Elle se baissa, saisissant un anneau de métal sur le sol et tira, ouvrant une lourde trappe en béton qui donnait sur un escalier de cave. La femme descendit doucement et quand elle fut en bas la lumière s'alluma d'elle même, clignotant un instant avant de bercer une grande salle de sa lumière blanchâtre et faiblarde. Dans un coin de la pièce un grand bureau était entreposé avec des ordinateurs et des jouets mécaniques en tout genre, un établi et du matériel divers mais surtout... C'était dans le reste, une cage assez grande pour venir un éléphant enfermé. Enfin une cage, disons plutôt un début de cage.

« Bienvenue chez moi. C'est ici que... Ma meilleur amie et moi travaillons à ma condition. Elle s'appelle Klara, elle est très doué avec la technologie... Bref, ça fait pas loin de deux ans qu'on bosse sur la création du cage en argent pour moi... Mais un truc de cette taille c'est.... pfff, vraiment pas facile. On a beaucoup de mal à se fournir en nitrate d'argent, rien que pour un barreau de cage il nous faut pas loin de trois mois ! »

S'approchant, Cheynne pinça les lèvres, hésitante. Valait mieux prouver que c'était la vérité et qu'elle était de bonne foi, le truc c'est qu'elle se préparait mentalement à ce qu'elle allait se faire subir, là, maintenant. Tendant la main, elle empoigna un des barreaux. Sa peau se mit à fumer et rougir et la femme serra les dents, lâchant un long grognement de douleur alors que ses yeux devinrent d'un jaune ambré et ses crocs s'allongèrent. Elle avait tenu trois secondes tout juste avant de retirer brutalement sa main dont la paume et les doigts étaient profondément brûlés. Haletante, elle secoua sa main douloureuse et la fixa, couinant comme un animal apeuré.

« Là, vous êtes rassuré maintenant ? »
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Route de l'enfer et double surimi | avant fin Y-0   Mer 30 Sep - 14:26

Jake avait appris à se méfier de ces créatures. Selon leur naissance, leur lunaison, ils pouvaient se montrer agressif, voir pour certain d'une fourberie incroyable. Elle lui ordonna de baisser ses armes, lui indiquant qu'elle savait se contrôler, vivant au milieu d'une ville et propriétaire de son bousin, et que c'était la preuve de sa bonne foie. Elle l'accusa de ne pas être si pro que ça pour être incapable de ne pas voir en elle la créature et s'avança sur une pente glissante en insinuant qu'il ne savait pas grand choses sur ses semblables. Le chasseur arqua un sourcil, l'air de dire "Sérieusement ?" glissant un paume de l'une de ses mains sur son menton, recueillant de son sang due à la morsure. Il tendit la paume face à la wendigo et dans un sourire moqueur, fini par lui rétorquer "Oh milles excuses ma douce... C'est vrai que je viens à l'instant d'avoir une belle démonstration de ton selfcontrol." Elle semblait se décider à se mettre à table, lui demandant de ranger à nouveau ses armes. Il s'exécuta pour l'un d'eux, mais pas le second. Fallait pas déconner non plus, si elle se méfiait de lui, il en faisait tout autant. ".. Si vivre dans une ville comme tu l'fais était un gage de bonne foie, les gens comme moi n'existeraient purement et simplement pas." Il lâcha un petit rire moqueur. "... Si on m'avait donné un dollar à chaque fois que j'ai entendu une bestiole dans ton genre me sortir qu'il était pas comme les autres, j'serais pas là à perdre mon temps avec toi... Mais plus du côté de Miami Beach avec une armée de larbins pour me torcher l'cul avec de la soie."

Elle s'installa posément sur son comptoir et commença à se mettre à table, sans mauvais jeu de mot. Donc on avait droit à un kiki plutôt bourrin. Ca allait être sport, et Jake adorait les challenge. Surtout qu'à en croire les dires de la jeune femme, si on pouvait la qualifier ainsi, il pourrait s'agir d'un alpha. Ce serait son premier, un véritable baptême. Il regrettait presque de ne pas avoir Carmodi dans les parages histoire de lui montrer ça, comme le morveux qui attend une tape sur la tête de son père pour lui dire que c'est un bon petit. "Et donc à prendre le pas sur vous possiblement. Il n'y a pas d'autres wendigos sur votre "territoire" je suppose, vous êtes donc sa cible. En vue de son comportement, je mettrais ma main à couper qu'il s'agit d'un Ahroun, il n'a pas l'attitude plus "posée" des Théurges, mêmes si c'est généralement ceux que l'on préconise dans le rôle des alphas dans les meutes. Les Ahroun là pas pour cogner comme des sourds, ce sont des "guerriers"." Il suivit la jeune femme avec méfiance quand elle l'invita à la suivre dans cette cave. En bas se trouvait une véritable chaudronnerie ayant pour but de construire une cage pouvant contenir la férocité d'un animal de grande taille. Sûrement elle. Faut d'autre chose, elle disait vrai quand elle parlait de son désirs de se contrôler. Il ne lui offrirait pourtant aucun traitement de faveur. Quand elle posa la main sur la cage, Jake arqua un sourcil interrogateur, jusqu'à ce qu'elle se mette à reculer et couiner. " A vous blesser volontairement comme ça j'vais finir par croire que vous aimez ça, ou que vous êtes juste débile... " Il la laissa couiner dans son coin, s'approchant de la cage pour mieux l’ausculter. Il semblait réfléchir. Les Wendigos étaient appelés à agir comme des animaux, et dans le règne animal, il n'y avait pas trente-six raisons d'adopter pareil comportement. "Loin de moi l'idée de commettre une faute pour délit de faciès mais, vous savez de quelle tribus vous descendez ?" Du bout des doigts, il vint poquer le métal qui retenti de manière pleine. Il y en avait pour une fortune en argent, et il ne manquerait pas de question sur sa provenance, à titre purement professionnel. "... Une dernière question, vos dernières chaleurs remontent à quand ?" Non, il n'avait aucune retenue et aucun tact. Pour lui, parler de werewolf, de wendigo, ou autres "trucs" comme ça, c'était comme jouer au vétérinaire. Et quand on parlait de couper les couilles à un animal, on le faisait devant lui sans prendre de pincettes pour le ménager.

Ces informations étaient nécessaires à son enquête, il se fichait pas mal du reste. "Je n'vois que deux raisons qui pourrait le pousser à agir de la sorte. Soit il vous considère comme un obstacle à son installation dans le coin et va chercher à vous défaire, parce que nourriture à foison entre autre, soit vos chaleurs approchent à grands pas, il l'a senti, et a bien dans l'intention d'en faire bon usage le petit coquinou." Il s'adossa à un établi, croisant les bras l'air pensif. Il semblait chercher à prendre en compte la moindre donnée, le moindre détails. "... Dans tout les cas, il est clair qu'il viendra pour vous. Ca ne fait pas l'ombre d'un doute. Et je tiens à être prévenu le jour où ça arrivera, pas parce que j'ai particulièrement envie de sauver votre adorable petit cul, que vous tortillez d'ailleurs à merveille, mais parce qu'on me paye un beau petit paquet de fric pur en faire une descente de lit du corniaud." Il posa de nouveau les yeux sur la cage, affichant une moue peu convaincue, et sans même lui adresser un regard, commença à prendre de nouveau le chemin de l'étage. "... Et puis, si c'est la seconde raison qui le pousse à vous trouver, promis j'vous ramènerait un paquet de twinky pour fêter ça après..."
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Route de l'enfer et double surimi | avant fin Y-0   Mer 30 Sep - 15:14

La douleur dans sa main lui donnait envie de mordre et de griffer. Au fond d'elle la bête était furieuse et rien n'était pire que la douleur causé par l'argent pour la titiller. Le bon côté de la chose, c'est que cette brûlure serait disparut dans quelques minutes, ça c'était l'avantage d'avoir été nourrit par Klara ces derniers jours. Cheyenne observa sa main noircit qui sentait la chair calciné puis recula doucement pour venir s’asseoir sur la chaise du bureau. L'homme était grossier, insultant... Il aurait mérité qu'elle lui arrache la langue pour se tenir tranquille, mais il avait l'air d'en savoir plus qu'elle sur le sujet. Les questions qui furent brutalement lâché la mirent mal à l'aise et Cheyenne observa le chasseur avant de soupirer, réfléchissant.

« Je viens d'une réserve indienne Dakota et... Euh, mes dernières chaleurs étaient il y a un peu plus de cinq mois... Je ne devrais pas tarder à les voir arriver. Une questions de semaines, à peine. Peut-être de jours.»

Cet autre Wendigo représentait un sacré danger, alors l'idée même qu'il puisse venir pour copuler ne l'arrangeais en rien. Il avait même probablement du mal à reprendre forme humaine si on suivait le schéma de ses meurtres... ce qui voulait dire qu'il attendrait peut-être même la pleine lune pour tenter quelque chose. La jeune femme fronça les sourcils, cette pensée était vraiment dérangeante... Effrayante, écœurante même. Chew eut un rire nerveux et expliqua.

« Quand j'ai mes chaleurs...je me tiens éloigné des autres, parce que je serais qu'une simple étreinte me suffirais à les brisé en deux. Et puis la faim et l'excitation sexuel ne font plus qu'un, il devient dur de dissocié les deux... C'est une passion dévorante, viscérale... Alors, quand cette période arrive... C'est mon amie Klara qui... s'occupe de moi. Elle... Enfin... Elle sait me satisfaire. »

Cheyenne releva le visage, posant son regard sombre sur le chasseur qui repartit dans une explication. Il voulait être prévenu ? Chouette, au moins ça voulait dire qu'il allait la lancer en vie, c'était déjà une excellente chose. Arquant un sourcil, Cheyenne se leva et s'approcha encore.

« Je vous demande pardon ? Mon joli petit cul ? Dis donc, je vous signale quand même qu'avant d'être un wendigo je suis une femme, ok ? Je vous prierais d'avoir un minimum de respect envers moi. Ouvrez les yeux bon sang, j'ai une vie aussi ! Je dors, je pisse, comme n'importe qui ! J'ai mon commerce, j'ai des amis... et je m'occupe même du fils de Klara pour tout vous dire ! Alors si vous voulez mon aide pour chopper cette saloperie qui rôde dehors, commencer à me voir comme votre égale, sinon je vous filerais une bonne raison de vouloir me tirer une balle dans le cœur. »

La rage montait. Crescendo. Tellement que Cheyenne n'avait pas remarquer à quel point elle s'était encore rapprocher de lui. Inspirant, la brune détourna le regard puis soupira. Il la mettait sur les nerfs... Elle était à vif. Mais pas seulement, cet homme avait raison, ses chaleurs approchaient, plus vite qu'elle ne l'avait pensé. Elle avait cette envie violente de le déchiqueté et en même temps de lui arracher ses vêtements pour s'accoupler avec. La jeune femme sembla soudainement porter le poids du monde sur ses épaules, affligé, elle secoua la tête.

« Pitié pas les Twinky, ces trucs sont pire que de l'argent... Chaque fois que Klara se pointe ici avec cette odeur de banane sur les lèvres je peux pas m'empêcher de lui sauter dessus et j'arrête que lorsqu'elle tourne de l'oeil. »


A moins que lui aussi avait envie de se faire violer... Un grondement animal s'échappa de la gorge de la femme qui releva les yeux vers le chasseur, l'observant de ses deux prunelles à nouveau ambré. Pourquoi est-ce qu'il avait parlé de Twinky ? Elle avait réussit à oublier cette odeur... Mais à présent elle était à nouveau focalisé dessus. Bondit sur lui, Cheyenne frotta son nez contre le menton de Jake, fermant les yeux alors qu'elle émit un ronronnement de satisfaction puis à nouveau elle réalisa et recula vivement, râlant contre le chasseur en le menaçant du doigt.

« Bordel ! Vous étiez vraiment obligé de me parler de ça ?! C'est pas vrai hein ! J'essaye de garder le contrôle là ! Merde à la fin ! »

Tant pis, c'est Klara qui prendrait cher. Encore.

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Route de l'enfer et double surimi | avant fin Y-0   Jeu 1 Oct - 1:33

Une Dakota de sang, elle était donc une wendigo. Ce jugement tombait comme le couperet d'une guillotine sur la nuque d'un condamné à mort. De manière ancestrale, les wendigo avaient tendance à se montrer farouchement indépendants, et aussi, mais ça s'était perdu avec le temps, chasser les "visages-pâles" qui avaient volés leurs terres et tués leurs frères et cousins. Il écouta posément la jeune femme lui expliquer que ses chaleurs étaient pour bientôt, ma foi, faute d'autre chose c'était quand même une bonne nouvelle. Il se souvenait de cette louve dont il avait subit les chaleurs une fois. Il avait été obligé de la museler pour éviter les morsures tellement elle se prenait au jeu.  Il compatissait grandement aussi à la question de l'étreinte violente, il avait perdue deux côtes dans l'affaire. Mais dans son esprit, ça en avait valu le coup, dommage que ça ai fini avec un trou de balle. Pas celui du cul nan, un entre les deux yeux. Au moins, il aurait pas eu de trucs baveux qui chiale en permanence, comment c'était déjà... Ouai des... Une seconde. Elle entendait quoi par "mon amie Klara s'occupe de moi" ? non il n'avait absolument rien écouté sur la loooongue demande de respect et ce monologue féministe à la mord moi l'jonc, il avait bloqué sur UNE PHRASE, et là c'était fini. Sauf que l'inconnue de son délire, sa variante X, c'était la dite Klara... Ca aurait été vachement cool de pouvoir avoir un foutue visuel, ça aidait à se projeter. Et puis, fructifier son imagination qu'il avait dit le padre... Pour l'heure Jake s'y attelait de main de maître, suffisamment pour avoir un demi sourire goguenard marqué sur le visage. "... Vous disiez quelque chose ? J'ai décroché à "mon amie Klara s'occupe de moi "... Et à ce moment là j'me suis rendu dans un monde plein de poésie que j'appelle 'mon imagination'. "

Elle se rapprochait de nouveau de lui avec ce regard ambré, sauf ce que cette fois-ci le doom-doom qui le démangeait, il l'avait bien en main et ne se laisserait pas surprendre une nouvelle fois. Alors comme ça le twinky pouvait avoir un effet autre que la dépendance chez les Jake ? C'était bon à savoir, une bonne excuse pour en bouffer d'avantage ça tiens.  Approche, encore un peut plus près minette. Eeeeeeeeeeeet merde... Encore raté. " Malheureusement, dans sa grande mansuétude, dieu a inventé la grande loi universelle du Twinky. Tout ce qui porte le nom de "Twinky" se doit d'être énuméré, cité, et mangé. C'est con pour vous que ça vienne à vous provoquer ce genre de réaction." Jake, c'était pas le genre de personne à vous prendre par les sentiments, à montrer de la compassion ou un truc du genre, nan, lui c'était un fieffé connard, et il le revendiquait comme une véritable marque de fabrique, une signature à part entière. " Donc, votre "rival" si j'en crois vos dires se pointera bien ici dans l'idée un culbutage forcené dans les règles de l'art." Il rangea son second flingue, le chasseur était toujours là, il ne sommeillait jamais en présence d'une cible, et bien que la méfiance était de mise, maintenant qu'il savait la garagiste dans cet état, il craignait plus pour son innocence perdue que pour sa vie. Il s'approcha d'elle à son tour, sous une forme humaine, il dominait la jeune femme d'une bonne tête facilement, et savait que la promiscuité la gênerait, surtout avec cette histoire de Twinky. La problème avec ce type, c'est que même si physiquement il n'était pas digne d'une star hollywoodienne, pour les bêtes, il dégageait cette odeur de sang, cette aura de prédation. Il n'avait jamais été un tendre avec les frères de la wendigo qui se tenait devant lui, il avait même pris un malin plaisir à s'occuper du cas de chacun d'entre eux. Il savait que la jeune femme ne pouvait le percevoir, sa bête le sentirait elle. Le regard dénué de tout sentiments, froid et immuable comme la glace, un demi sourire en coin il s'approcha suffisamment d'elle pour l'acculée face à l'un des établis du sous-sol. Il ne la toucha pas, il resta juste suffisamment près pour la laisser baigner dans cette aura de pseudo domination. Extirpant de l'une de ses poches une carte avec un simple numéro manuscrit dessus, sans détourner le regard des yeux ambrés de la jeune femme, il glissa le rectangle de papier sur l'établi derrière, frôlant du bout des doigts sa hanche dénudée. "... Et moi aussi je s'rais là. Pas forcément pour lui cela dit." Sur ces mots, il imprégna une demi seconde de plus son regard et sa présence sur elle avant de la saluer d'un signe de tête, lui souhaitant de passer une bonne journée. Jake tourna les talons et sans demander son reste regagna l'étage pour enfin pousser la porte d'entrée du garage. Dehors, il rejoignit son véhicule avant de reprendre la route... Mais avec le sentiment d'oublier quelque chose de primordial.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Route de l'enfer et double surimi | avant fin Y-0   Jeu 1 Oct - 20:30

Ce mec n'avait de respect pour rien ni personne. Pas même pour lui même visiblement. Qu'est-ce qui lui était arrivé ? On ne naissait pas comme ça et Cheyenne doutait que ce soit une question de manque d'éducation. Non, cet abrutit cachait quelque chose, probablement un truc douloureux. Et puis qu'est-ce qu'elle en avait à foutre sérieux ? Elle n'était pas psy, la seule thérapie qu'elle avait envie de lui donner était un coup de matraque. La lois universel du twinky, hein ? Bon sang, ce mec était vraiment le double de Klara avec une queue qui pendouillait entre les cuisses. Secouant la tête, la garagiste lâcha.

« Oui enfin moi mon régime alimentaire c'est pas des twinky, alors si je mettais en avant la lois universel de la chair humaine je crois que vous auriez un vrai soucis à régler là. »

Dardant son regard sombre sur le chasseur, Chew le gratifia d'un sourire carnassier dont elle avait le secret. Pourtant bien vite il la ramena à la réalité en faisait mention d'un éventuel rivale... Et d'une séance de culbutage. Géniale, avec glamour et délicatesse. Bon sang ce que ça la démangeait de lui en coller une dans les dents. C'est peut-être lui qui avait besoin d'un culbutage forcené là, à agir comme un mal-baisé ! Baissant les yeux sur la carte, la brunette se raidit lorsque les doigts du chasseur effleurèrent sa hanche.Son sang venait de se mettre à bouillir violemment dans ses veines, si elle n'avait pas un minimum de self-contrôle elle aurait été partit pour lui sauter dessus une troisième fois.Plongeant son regard dans celui de Jake, elle souffla.

« Passer mes chaleurs avec vous ? Vous rigolez j'espère... Sauf si vous êtes maso et que vous voulez y laisser votre peau. Navré, loin de moi de vouloir remettre en cause votre égo mais je doute que vous puissiez tenir trois jours entier de sexe intense, violent, bestiale. Chéri, vous ne serez jamais endurant... Entre mes cuisses vous serez aussi mou qu'un twinky. »

Elle lâcha un bref grognement animal avant de prendre la carte. Qu'il parte donc, elle n'attendait que cela. Cheyenne se retrouva rapidement seule dans le sous-sol et observa rapidement la carte avant de la retourner. Rien à part un numéro de téléphone... Lentement elle la glissa dans la poche de son jean et remonta à la l'étage puis ouvrit en grand la porte du garage. Jake n'était déjà plus là... Dans un soupir Cheyenne s'éloigna vers la voiture en réparation, se demandant de quel façon elle allait abordé le sujet avec Klara et si elle devait potentiellement accepter la proposition de l'humain pour laisser un peu de répit à sa pauvre amie.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Route de l'enfer et double surimi | avant fin Y-0   

Revenir en haut Aller en bas
 
Route de l'enfer et double surimi | avant fin Y-0
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Batman Legacy :: Gotham City :: Archives du Forum :: Anciens RP's-
Sauter vers: