Batman Legacy


 
AccueilRechercherGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Deadly encounter

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Deadly encounter   Ven 21 Aoû - 17:21

* Mon arrivé à Gotham et ma dernière rencontre, fut riche en émotion. Cet homme le " Batman " , est le premier à me tenir tête, le premier a avoir réussis l'exploit de me toucher lors d'un affrontement, amicale peut être, mais cela reste un exploit en soi. Il avait des ressources et il est, je le pense, le seul capable dans cette ville de contrecarrer mes plans. Les deux hommes de la ligue, retrouvé inconscient à la sortit de Wonder City prouve bel et bien qu'il est capable de bien des choses. Cet homme force le respect, je dois bien l'avouer, mais m'oblige à redoubler de vigilance, de bien préparer chaque action lancée contre la ville et surtout, de bien m'entourer.
Mes recherches sur les criminels de la ville furent rapide, précise mais rapide. Cette ville était réellement le lieu parfait pour reussir dans le domaine du crime. Voleur, assassin, prince de la pègre, clown, femme fatale, bio terroriste, arnarchiste, flic corrompu, malade mentale. Tous coupables et tous condamnés !

Un seul attira mon attention. Un certain Jonathan Crane. Un psychologue à l'allure banale, spécialiste des phobies et qui a une légère tendance à faire usage de certaines techniques psychologique accompagné d'une variété de drogue pour réveiller et exploiter la peur chez ses patients, voir ses ennemis contre eux. J'aime bien la finesse de ses actes. Pourquoi faire usage de la violence, quand on peut briser l'esprit d'un homme ?*

* Mes informations, me mène à une demeure à l'abandon, a l'écart de la ville. Une route non entretenue, des herbes sauvages sur la totalité de la propriété, des carreaux cassés, des poutres rongées par les termites prêtes à s'effondrer, une peinture écaillé. Le ciel sombre, la pluie et le léger rayon de lune éclairant une partit de sa propriété, n'arrange pas le coté lugubre de cet endroit. Le lieu d'habitation parfait pour une créature de la nuit. Il ne manque plus qu'un épouvantail dans le jardin et on a le tableau parfait.
Un éclair fendit le ciel, éclairant la propriété et moi en l'occurrence. J'épouse les ombres et disparait. Vêtu de mon costume et de ma cape, je suis peut être ici pour une visite de courtoisie, mais ce n'est pas une raison pour changer mes habitudes. Mon but reste inchangé et les ombres m'accompagnerons jusqu'à la fin. Traversant la propriété, observant chaque recoins de sa demeure, je pénètre par la porte principale, sans un bruit. L'intérieur est aussi délabré que l'extérieur, si un rire provenant du planché n'était pas survenu, j'aurais juré que la demeure était inhabité. Après une légère inspection, aucun chemin, aucun escalier, aucune trappe ne mène au sous sol. Logique. Ma recherche s'approfondit et je réussis à trouver une porte dérobée qui dévoila un escalier menant à l'antre de notre cher docteur. Un léger système de sécurité, primitif, m'occupa un certain instant. Couper des fils, tout le monde en est capable. Et je ne veux pas informer cet homme de mon arrivé. Pas maintenant en tout cas. Arrivé en bas, je fus surpris par la superficie de la pièce. Plongé dans la pénombre, éclairé en son centre par quelques lampes de bureau. Des bureaux positionné en U, couvert de fioles, de bêchers, d'éprouvettes, et autre contenants utilisés en chimie. Au centre de ce amas de produit et matériel, un homme, encapuchonné, vêtu de vêtement souillé, riant aux éclats tout en manipulant ses fioles. Je restais dissimulé dans un coin de la pièce, observant chaque fais et geste de ce " chimiste ". Il flirtait entre la folie et pourtant, tous ses gestes étaient d'une précision extrême. J'attendis un moment et j'entame la conversation *

Une voix provenant des ombres :Monsieur Crane ?!

* Je vis l'homme se retourner dans ma direction, un masque d'épouvantail sur le visage, dissimulant toute expression et pourtant j'arrive à ressentir sa haine et sa folie dans cet instant. C'est ici que les choses sérieuses commence.*
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Deadly encounter   Ven 21 Aoû - 22:38


Deadly encounter

- Scarecrow, Ra's Al Ghul -


Crane était enfin de retour chez lui. Ou plutôt dans la demeure de son enfance, la terre de son infernale grand-mère. Dès son arrivée il avait constaté que White Rabbit avait bien fait son travail et qu'elle n'avait rien oublié dans son ancien bureau de psychiatrie. Il n'avait pas mit longtemps avant de boucler les lieux et de descendre tout le matériel au sous-sol. Configurant un système de sécurité se voulant discret, Crane descendit dans son nouveau repaire et s'attela à la tâche de tout installer. Vidant les cartons de leur contenu, cela prit presque une journée entière à Jonathan pour que tout soit en place et opérationnel. Il avait également enfilé son costume, se sentant plus à l'aise sous son autre identité. Diminuant l'éclairage des lieux, ce qui donnait un air lugubre à la grande pièce semblable au reste de la maison, l'Épouvantail commença son travail.

Il passa la journée suivante à tester ses théories et ses mélanges, ruminant contre Batman, contre Strange et contre tous ceux qui oseraient tenter de l,arrêter dans ses objectifs. Il avait de grands plans pour Gotham, mais quelques problèmes persistaient. En effet, Crane ne pouvait pas agir seul, c'était évident. En dehors des crimes banals comme les vols de banque par exemple, il avait besoin de support. Lorsqu'il n'avait plus de toxine, il redevenait un simple humain facile à briser physiquement. Il avait besoin d'alliés pour le protéger. De plus, le manque de fonds était un problème récurent. Son salaire de l'asile lui avait naturellement été retiré et il ses avoirs ne grandissaient plus. Il devait trouver un moyen de remplir son compte pour ses opérations futures. Des alliés, ça ne se paye pas avec des paroles. Il allait également avoir besoin de cobayes, volontaires ou non cela importait peu. Il mettrait du temps à faire un retour remarqué à Gotham, à moins qu'on ne lui force la main.

Crane était tellement occupé à faire ses expériences qu'il n'avait pas entendu les signes annonciateurs d'un intrus dans sa demeure : il avait fait exprès de laisser les planchers en piteux état afin que le bruit d'une planche cédant sous le poids puisse retentir sur tous les murs. De même, il n'avait pas entendu sa sécurité être forcée ainsi que la nouvelle présence dans le sous-sol avec lui. À l'avenir, il devrait être moins passionné. Si cela avait été Batman, ça aurait été un autre allé direct vers l'asile.

« Monsieur Crane?! »

Surpris, l'Épouvanatil se retourna prêt à se battre, une bonbonne de gaz à la main et ses seringues dans l'autre. Était-ce là encore le destin qui lui faisait une faveur en lui envoyant un cobaye? Il en avait plus que besoin, il devait tester 2 nouvelles toxines différentes et juger de leur effets et de leur complexité. Détaillant l'inconnu, Jonathan Crane ne le reconnaissait pas, mais il dégageait un charisme indéniable et il s'imposait par sa prestance. Restant à quelques pas de l'inconnu mais toujours aux aguets, Crane répondit.

« Qui que vous soyez, vous avez fait une grave erreur en pénétrant ici. Vous allez bientôt faire connaissance avec votre univers intérieur, celui où sont enfermés vos pires cauchemars. Lorsque vous y serez, surtout sentez-vous à l'aise de faire comme chez vous. »
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Deadly encounter   Dim 23 Aoû - 19:45

* Son regarde traversa l'ombre pour venir me trouver. La vision de son masque déformé, m'inspira la peur, enfin disons plutôt qu'il a réussi à hérisser les poils de mes bras. C'est déjà beaucoup venant d'un mortel.
La vision de son arsenal par contre, me fis redescendre sur terre. Ses propos doublé par sa menace, me fit bien comprendre qu'il n'hésiterait pas à passer à l'acte. J'ai déjà eu le plaisir de voir les dégâts que ses " créations" pouvaient causer. Mais je n'avais pas spécialement le temps de finir ligoté dans une cellule d'Arkham et je ne pouvais encore moins me permettre de perdre un allié.*

Ra's: Monsieur Crane, je serais directe avec vous. Menacez moi encore une fois, et je serais dans l'obligation d'écourter votre vie de laborantin.

* Je sors de l'ombre, impeccable, tenu soigné, regard droit fixant les orbites vide de vie de mon hôte, les mains dans le dos. M'approchant de lui sans crainte, et me postant face à lui. Défiant son autorité, et lui prouvant que ses actes étaient vains face à moi. Je n'ai peur de rien. J'ai eu peur à une époque. La peur la plus rependue chez des époux, ou chez des pères de famille. Cette peur qui vous faites sentir vivant, mais tellement faible. Cette peur qui vous pousse à vivre, à survivre, à vous battre. J'ai eu peur à une époque. Cette époque est révolue ! Aucun homme, aucune femme, créature ou substance ne pourra faire revivre la peur qui me hanta pendant des années. D'un regard dur et méprisant, je décide de rompre le contacte visuel , de légèrement reculer et lui tourna le dos camouflant une grosse partit de mon corps dans la pénombre .*

Ra's: Je vous suggère donc de ranger vos jouets et de m'écouter.

* J'attendis, fixant le mur en face, me préparant tout de même maitriser l'homme encapuchonné. Sa décision fixera son avenir. Au bout de quelques minutes, j'entendis un bruit de verre ce poser sur une table. Bon choix.

Ra's (sèchement) : Bien

*Satisfait de sa décision, je me retourne et lui fait face. M'approchant de nouveau de lui, et une nouvelle fois a la lumière de ses lampes de bureau, je peux, et de toute évidence lui aussi, détailler la personne que j'ai en face de moi.
Légèrement plus petit que moi, légèrement penché en avant, surement lié a ses nombreux travaux en laboratoire, affreusement maigre, et vêtu de façon banale. Cet homme n'inspire la crainte que lorsque l'on croise son regard. On y perçoit sa détermination. Ça me plait ! Reprenant mes distances, et tournant autour de son établit, analysant discrètement chaque fioles, chaque ustensile utilisé par l'homme en question.*

Ra's: Ma présence vous inquiète-t-elle monsieur Crane ?

* Après un bref regard dans sa direction et sans attendre une réponse, j'enchainai sans plus attendre *

Ra's: Vos travaux auraient dû attirer l'attention de bien des personnes. Mais à en juger par votre lieu et les circonstances de travail, je dirais que non.

* Son regard sur moi se fit de plus en plus soutenu. Je sentais son agacement monter dans son regard.  Il avait du mal à rester en place. Il se rapprocha de sa table et commença à jouer avec ses seringues. Moi par contre, je reste impassible, calme *

Ra's: J'ai cru comprendre que vous veniez juste de sortir d'Arkham ? Un différent avec un certain " Batman " n'est ce pas ?

* Ses seringues en main, prêt a me sauter dessus. Je me replace devant lui, un visage sombre, des traits durs et un regard perçant. *

Ra's : Abandonnez toute espoir de m'attaquer ou de me vaincre. Embrassez la possibilité de vous faire un allié. Offrez vous la chance de posséder ce dont vous rêviez. Rependez la peur en toute liberté.

* Mon annonce coupa les envies meurtrières de mon hôte. Il se redressa, gardant pourtant en main ses seringues. Mes paroles ont dû éveiller une certaine curiosité en lui. Je suis là pour sa toxine. Un allié ne me sert a rien au contraire, c'est même la source principale d'ennuies ! Ils finissent tous par vous trahir et pourtant je suis obligé de m'entourer d'un certain nombre de personnes pour arriver à mes fin ! Leurs destins seront lié à moi jusqu'à leur mort. Mais ca, ils ne le savent qu'une fois face à la faucheuse. Le destin de cet homme ne sera pas si différent des autres.*


Dernière édition par Ra's Al Ghul le Sam 29 Aoû - 17:52, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Deadly encounter   Mar 25 Aoû - 5:01


Deadly encounter

- Scarecrow, Ra's Al Ghul -


Jonathan avait écouté l'énergumène déblatérer pendant plusieurs minutes. Cela l'agaçait de voir quelqu'un entrer chez lui comme ça en toute impunité. Au départ, Crane avait eu l'envie de se débarrasser de cet intrus mais il avait accepté, à contre-cœur évidemment, de déposer ses armes. Si déjà des inconnus s'infiltraient chez lui comme ça, il devrait se trouver un nouvel endroit pour se cacher. Il pensait que se distancer de Gotham le temps de se renforcer lui aurait procurer la paix qu'il désirait, mais on dirait que cela s'était avéré faux finalement. Il allait devoir reconsidérer son lieu de travail, mais pas maintenant, pas tout de suite, il était près d'une nouvelle formule. L'étranger parlait d'utiliser la toxine, d'alliance, de régler le problème de Batman. Crane était tenté il devait l'avouer, c'était d'ailleurs la principale raison qui expliquait le replis de Crane dans son agressivité.

L'homme devant le directeur déchu se glissait entre les ombres avec aisance, il n'était donc pas n'importe qui. Il avait brièvement vu son visage et ce dernier semblait avoir vécu d'innombrables choses tout en paraissant encore jeune. Clairement, vu son accoutrement il ne venait pas de Gotham. Faisait-il partie d'une organisation criminelle? Quelque chose d'un peu plus officiel? Son influence était-elle la même sur le reste du globe? Crane se doutait de quelque chose, car à bien y repenser, le visage de son visiteur lui disait quelque chose. Il n'arrivait cependant pas à le replacer.

« Votre présence ne m'inquiète pas, elle m'exaspère. Je ne suis pas sortit d'Arkham pour recevoir la visite d'inconnus ne daignant pas se présenter officiellement. Identifiez-vous ou bien je ferai pleuvoir sur vous ma toxine. »

L'inconnu ne l'avait peut-être pas remarqué, mais les gicleurs installés au plafond du sous-sol étaient relativement récents et il était possible de voir, en suivant les tuyaux, qu'ils étaient reliés à des bonbonnes sur lesquelles étaient imprimés en grosses lettres les caractères TOX-037. Un seul mouvement de Crane et les gicleurs répandraient la toxine sous sa version gazeuse dans toute la pièce en un rien de temps. Un moyen de défense au cas où certains indiscrets venaient fouiner là où ils ne devaient pas.

« Je ne connais plus la peur depuis longtemps. Les menaces ne fonctionneront point. Vous semblez avoir quelque chose à me proposer. »

Le ton de Crane n'était pas empreint de méchanceté, mais d'une grande froideur, un peu comme quelqu'un ne se souciant aucunement du résultat ou des conséquences de ses paroles et de ses actes. Il était l'Épouvantail, le maître de la peur. Il avait eu l'habitude, durant ses années à l'université et à l'asile, de tomber sur des cas où les menaces de morts fluctuaient. Il lui en fallait plus pour l'impressionner, il ne se laisserait pas surprendre par des paroles seules. Ses années à travailler sur sa toxine l'ayant rendu immunisé à la peur, il ne craignait aucunement l'homme en face de lui. Il ne voyait en lui au pire qu'une nuisance dont il devait se débarrasser, au mieux un potentiel allié pouvant régler ses besoins.

« Déjà, si vous avez une dent contre le Batman, cela nous fait déjà un point en commun. Vous avez toute mon attention. Je vous écoute. »

Crane était prêt à toute éventualité. Déjà Gotham était terrifiée rien qu'à savoir que l'Épouvantail était en liberté quelque part. Sa réputation le précédait déjà et il n'avait pas finit de la construire. Il continuerait de la développer et ne laisserait rien la détruire. Il était après tout un dieu de la peur, une divinité vivante. Il ne laisserait rien ni personne se mettre en travers de sa route. Il atteindrait la perfection et pourrait ensuite étendre son rayon d'action sur les villes avoisinantes. Il était prêt à souffrir pour atteindre ce but. Il fixait l'inconnu en attente d'une réponse, tout en jouant ses seringues.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Deadly encounter   Sam 29 Aoû - 15:14

* L'agacement de Crane, m'irrita. Son indifférence très prononcée, me force a agir. Je ne peux pas me permettre d'avoir un allié que j'exaspère plus qu'autre chose. Mon but n'est pas de lui ressentir la peur, je veux qu'il me craigne, je veux qu'il réalise que je ne suis pas un simple humain en balade dans la bordure extérieure de Gotham. Je suis Ra's Al Ghul, prince des ombres, la tête de démon, fondateur et leader de la ligue des ombres ! Je suis un immortel prêt à tout pour arriver a mes fins ! Je décide, avant d'expliquer le pourquoi de ma venu en ces lieux, de clarifier les choses sur certain point.*

Ra's : Ma présence vous exaspère ? Soit . Vous permettez ?

* Toujours en le fixant, je récupère , posé sur le bureau, l'une des bombes lacrymogène, remplis de gaz de la composition du Docteur Crane. Je recule de quelques pas, histoire qu'il puisse profiter de la scène dans son ensemble. L'intimidation est souvent une bonne solution, doublé d'une action théâtrale. *

Ra's : Vous dites n'avoir peur de rien. Soit, sachez cependant monsieur Crane, que vous n'êtes pas le seul dans ce monde a ne pas craindre la peur elle même.

* J'ouvris la bombe lacrymogène. Le produit s'en échappa, masquant mon visage dans les vapeurs, puis le reste de mon corps, pour finalement disparaitre totalement de la vision de mon hôte. Cette action était certes stupide, mais nécessaire. Je lui enlève toute possibilité de se liguer, de lutter contre moi. Si son produit est inefficace face à moi, il sera obligé de me craindre un minimum. Bien obliger de réaliser que je suis bien au-dessus de la vermine qui lui sert d'habitude de collaborateur et par la même occasion, assez puissant pour lui apporter ce dont il a le plus besoin.
Son produit, inodore et indolore s'insinue en moi. Ses effets commencent a ce faire sentir, mais ça reste léger. C'est la première fois que je suis soumis à ce genre d'expérience et pourtant j'arrive tant bien que mal à rester lucide.
Pourtant je commence a avoir une sensation bizarre au niveau du bas ventre. Je commence à être mal à l'aise, je commence à avoir des flashs ... Des visions de ma femme, des visions de son assassinat. Des visions de la trahison de ma fille. Toutes ses choses qui ne font peut être pas peur, mais qui m'ont fait souffrir. Ce produit est plus puissant qu'il n'y parait ! J'espère juste que cela n'a pas d'impacte sur la vision que Crane a de moi. S'il me vois flancher ne serait ce que cligner des yeux, si il me vois lutter contre sa toxine, mon emprise sur lui sera nul et il ne se soumettra jamais . Mes visions devienne de plus en plus violente et s'enchaine pour devenir des hallucinations. Ma femme, a porté de main, a porté de caresse. Ma fille derrière elle, armé. Un regard dur porter à mon égard.
CE NE SONT QUE DES HALLUCINATIONS ! RIEN N'EST RÉEL !
Je me décide  fermer les yeux et a méditer. Mon but, la réalité sur ce monde, la réalité sur ma vie. Ma femme est décédée, ma fille m'a trahis. Toutes ces choses qui me pousse à combattre, à lutter et à entreprendre de grande chose.
Après une minute passé a méditer, qui pour moi ressemblé plus à une heure, j'ouvris de nouveau les yeux. Le gaz ne c'était pas encore dissipé. Jetant la bombe lacrymogène un peu plus loin à ma droite, je m'approche une nouvelle fois de Crane les bras dans le dos, plus déterminé que jamais.*

Ra's : Comme vous pouvez le constater monsieur Crane, je ne suis pas un vulgaire humain à la recherche d'émotion forte.

* Intérieurement, j'essaye de me remettre de cette expérience. Mon rythme cardiaque s'emballa, et même si j'arrive à contrôler mon rythme cardiaque avec une facilité déconcertante, cela m'étonne que son gaz est autant d'effet néfaste sur mon corps. J'ai du mal à imaginer les dégâts qu'il peut causer sur des citoyens ou les " protecteurs " de Gotham.*

Ra's: Pour répondre a vos questions Monsieur Crane, en ce qui me concerne, certain me nomme " Le démon " . Mais vous me connaissez peut être sous un autre nom.

* Reprenant petit a petit toute possession de mes moyens, j'enchaine. *

Ra's: Je suis prêt à vous proposer une ... certaine collaboration. En échange de certaines informations et accessoirement de votre Toxine la plus évoluée.
Je suis prêt à vous accorder certain "privilège" au prés de la ligue, si vous prenez la bonne décision. Votre prix sera le mien en échange de ce que je demande bien évidemment.
Tout ce que je peux dire pour le moment, c'est que votre cher ami, le Batman est une cible évidente dans mon projet. Et que vue l'animosité que vous lui portez, je pense que la finalité de mon plan vous plairas. Mais chaque chose en son temps...

* Je marque une pause, pour qu'il puisse réfléchir et assimiler les informations transmises depuis le début. Le fait que je ne sois pas un simple mortel, le fait que je sois l'une des personnes les plus dangereuses de cette ville. Le fait que je lui offre la possibilité de ce venger et de participer a un plan embrassant limite la folie. *
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Deadly encounter   Lun 31 Aoû - 10:05


Deadly encounter

- Scarecrow, Ra's Al Ghul -


Le démon? La ligue? Jonathan Crane avait entendu parler, grâce à ses contacts et certains patients un peu à côté de la plaque, d'une certaine ligue des ombres ou des assassins. Une organisation supposément secrète aux desseins obscurs dirigée par un être tout aussi obscur. Surnommé le démon, aussi appelé Ra's Al Ghul. Crane n'avait évidemment jamais donné foi à ces élucubrations, mais comme il aimait à se le rappeler depuis quelques jours, tout est possible à Gotham. Se pouvait-il que devant lui se tienne une légende vivante? De nombreux récits relataient les exploits de la ligue au cours des âges, mais jamais Jonathan n'avait pensé qu'un jour elle se tiendra là, devant lui. Il ne pouvait donner que le bénéfice du doute. D'autant plus que le type avait une manière de parler, d'agir et un goût vestimentaire hors du commun. Qui plus est, il avait retrouvé l'Épouvantail en un rien de temps tout en infiltrant sa maison aussi subtilement qu'une ombre. Intriguant, pour ne pas dire fascinant.

« Le démon. La ligue. Dois-je conclure que vous prétendez être celui que les légendes nomment Ra's Al Ghul, grand chef de la Ligue des Assassin? Si c'est le cas, je suis... flatté, par votre visite. »

Crane avait remarqué les effets du gaz sur son invité. Certes il avait tout fait pour ne rien laisser paraître, mais l'ancien directeur d'Arkham était un expert du langage verbal, ça venait avec les études en psychiatrie. Le corps de Ra's s'était raidit, ponctué de très légers tremblements. Il n'y a pas à dire, le chef de la ligue des assassin était en grand contrôle de lui-même tant de son corps que de son esprit. Crane était satisfait de cela et se sentait un peu plus à l'aise avec cette visite impromptue. Certes, Ra's fait probablement partie des êtres de ce monde difficiles à briser, mais savoir que la toxine ait eut un effet sur lui fit sourire Crane, légèrement.

« Un plan pour éliminer Batman vous dites? Intriguant. Et vous avez besoin de ma toxine pour arriver à vos fins. Vraiment je suis flatté de voir que mon travail attire à ce point les puissants de ce monde. »

Des privilèges avec la ligue. Un sort semblant néfaste pour le rat ailé. Obtenir ce qu'il désirait en échange de la toxine. Crane cherchait un piège. Il était méfiant comme toujours. Qu'est-ce qui empêchait Ra's de le tuer après avoir obtenu ce qu'il désirait? Non, l'Épouvantail voulait une garantie, d'autant plus qu'il ne laisserait plus jamais sa toxine dans d'autres mains que les siennes. Certes son évasion d'Arkham avait été possible grâce à l'énergumène ayant collecté sa toxine, mais il avait eu de la chance. Il ne referait pas la même erreur.

« Cette offre m'intéresse. Cependant, voici mes trois conditions. Tout d'abord, pour avoir le droit d'utiliser mon travail, un financement substantiel de votre part serait grandement apprécié. Si en plus vous avez de l'équipement plus perfectionné et des cobayes sur lesquels je peux tester mes travaux je ne dis pas non. Ensuite, je souhaite faire partie physiquement de cette opération. Si la cible est Batman, je veux être aux premières loges lors de sa chute. Finalement, j'ai l'exclusivité sur l'utilisation de la toxine. Ne prenez pas ça personnellement, mais la dernière fois que j'ai laissé ma toxine entre les mains d'un autre, ça a faillit mal se terminer.  »

Le ton de Crane était celui d'un homme enthousiasmé par ce projet, si cela était encore possible pour l'Épouvantail d'exprimer une telle émotion. Il avait énuméré ses conditions tout en marchant d'un pas lent mais rassuré. Crane ne sentait pas en danger, il était chez lui après tout. Bien sûr cela ne pouvait pas empêcher Ra's de le tuer sur-le-champ, mais il avait calculé que cet entretien avait plus de chances de bien finir que de virer à la catastrophe. Il espérait que cette alliance se conclue. Rien de tel que des assassins surentraînés pour faciliter certaines difficultés dans la vie de tous les jours. Crane avait de très grands projets et il utiliserait tous les moyens à sa portée pour parvenir à ses fins, même faire un pacte avec le démon. Il fixait son invité avec intensité, tentant de voir à travers lui. Allait-il être de bonne foi?

« Alors, que répond la Tête du Démon? »

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Deadly encounter   Ven 4 Sep - 1:08

* Un long moment s'écoula avant que le docteur daigne me faire profiter de sa douce voix de maître de la peur. Il me connait, enfin au moins de nom. Ma réputation me devance, ce qui est une bonne chose pour l'accomplissement de mon plan. Si le monde connait et craint mon nom, comment réagirons t-il une fois face a eux ! Son intérêt pour batman, m'intéresse au plus haut point. Un homme avec une si forte conviction pourrais mettre utile dans un future proche. Pour le moment, l'idée est de le garder prêt de moi, a vue, lui offrant la possibilité de continuer à produire sa toxine et a m'en confectionné une nouvelle, pour des usages plus ... privé. Pourtant malgré tout cela, quelques chose m'irrita lors de ses " réclamations ". Il souhaiterais faire partit physiquement de cette opération. La ligue a un crédo, une façon de faire. Notre arrivé en ville c'est réalisé en toute discrétion. Personnes ne connait notre visage ou ne sait même que nous avons envahis la cité. Les actions et la façon de faire de Crane est trop reconnaissable. Il attirera l'attention, et mènera certain héros de la ville jusqu'à nous. Chose que je refuse. Ses actions, seront dirigé par ma personne. Il ne pourra agir qu'en ma présence et dans des lieux choisis au préalable. Pour tout dire, il sera un invité lié a moi. Prenant la parole, une fois les désirs du docteur prononcé, j'exprime mon point de vue *

Ra's : Vos requêtes sont honnêtes, et tous est envisageable.

* Je fais une pause plongeant mon regard dans le sien *

Ra's : Cependant, votre requête en ce qui concerne une participation physique a mon plan ... Je ne peux y céder. Votre style n'est pas orthodoxes. Disons, trop brutal. Vous laissez des traces. Je ne peux prendre le risque de vous mettre au premier plan. Vos actions risque de mener nos ennemis jusqu'ici. C'est a dire, vous affrontez de nouveau et prendre le risque de finir une nouvelle fois enfermé dans les geôles d'Arkham.

* Relâchant le regard imposé a Crane, je repris *

Ra's : Pour ce qui est du reste, je peux facilement vous trouver un lieu de travail, du matériel et les produits nécessaires a la conception de votre toxine. Pour ce qui est des cobayes, laisser moi le temps et je vous en fournirai.

* Prenant légèrement mes distances, me préparant pour le départ *

Ra's : Par contre, a partir de maintenant, pour protéger ... notre précieuse collaboration, vous ne serez plus jamais seul.

* Sortant de l'ombre deux hommes vêtue de noir, plastron en cuir noir, Katana dans le dos , ce postant a ma droite et a ma gauche.*

Ra's : Voici vos deux meilleurs amis pour les prochains mois a venir.

* Je patiente quelques instants, attendant une quelconque réaction de mon hôte avant de prendre congé, laissant deux gardes du corps derrière moi. Cette rencontre s'annonce riche en promesse. Une collaboration prometteuse, si il n'échoue pas ou si il ne décide, pour n'importe quelle raison, de me trahir. L'avenir nous en diras plus. En attendant, j'ai une autre personne à qui je dois rendre visite.*
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Deadly encounter   Ven 4 Sep - 8:08


Deadly encounter

- Scarecrow, Ra's Al Ghul -


Crane regardait le grand Ra's Al Ghul méditer sur ses requêtes. Il jouait avec ses seringues, comme si cela le démangeait de piquer son invité pour avoir une meilleure observation sur les peurs de la Tête du Démon. Il le fixait intensément. Crane regrettait de ne pas s'être dévoilé plus tôt à la face du monde. Ses meilleures années, sa jeunesse, étaient derrière lui. Il aurait pu amener la peur à Gotham bien plus jeune, bien avant l'arrivée du Batman. Au lieu de cela, il s'était contenté de travailler dans une université et dans un hôpital de malades mentaux. Tout ça à cause de la crainte de se faire prendre, de ne pouvoir jouir qu'une seule fois de sa puissance avant de finir au cachot pour le reste de sa vie. Il y avait pensé lors de son entretien avec Hugo Strange. Il avait été fou de penser cela, il était l'Épouvantail après tout, l'incarnation de la Peur. Une fois sortit de l'asile, il avait concocté un plan pour racheter tout ce temps perdu derrière les bureaux et devant les classes. Un plan si terrible que Gotham ne s'en relèverait pas. Cela commençait par se faire des contacts, des alliés. Même s'il voulait cette alliance avec la Ligue, Crane désirait que Ra's Al Ghul lui concède son point.

« Je crois que nous nous sommes mal entendus. Je ne désire pas faire partie de vos opérations sur le terrain en compagnie de vos soldats. Je désire être là, quelque part dans votre QG, lorsque la toxine sera employée. Je garde le contrôle de ma toxine, c'est mon oeuvre. J'interdirai formellement qu'elle soit dupliquée ou recréée sans mon consentement. Quiconque le ferait sans ma permission serait traqué jusqu'à ce que mort s'ensuive. »

Crane ne se voulait pas menaçant, il exprimait son point de vue. Il était ferme cependant. Tout ce qu'il voulait était de s'assurer que sa toxine ne lui était pas volée et que la quantité achetée serait complètement utilisée. C'était difficile à admettre pour lui, mais sans sa toxine il n'était qu'un homme comme les autres. Il allait protéger son travail coûte que coûte.

« Et puis sincèrement, croyez-vous vraiment que ma présence changerait quelque chose? C'est une toxine qui exacerbe les peurs enfouies chez un individu. Elle est unique en son genre. C'est ma signature. Quiconque connaît mes méthodes saurait tout de suite que je suis impliqué, même si je suis à l'autre bout du globe. Si vous acceptez que je supervise moi-même la gestion de ma toxine durant vos opérations sans pour autant participer directement aux opérations sur le terrain, ce marché est conclu. »

Crane le regardait s'éloigner, laissant derrière lui deux individus sensés le protéger. Était-ce vraiment l'intention primaire ou si cette assignation relevait plutôt d'un manque de confiance? Est-ce que le grand Ra's Al Ghul suspectait d'assassiner Jonathan Crane lorsque le moment serait venu? Après tout, il était le chef de la Ligue des Assassins, cela ne devait pas le surprendre. Il s'y préparait même. Il ne ferait pas le premier pas, mais il s'assurerait de faire en sorte de faire le deuxième et dernier.

« Sauf votre respect, je n'ai pas besoin de supervision et encore moins de protection. Vos plans seront biens cachés avec moi. S'il y a bien une chose dont je peux me vanter, en dehors du fait que je sois la plus grande terreur de Gotham, c'est que je tiens mes promesses. »

Crane fixait à nouveau Ra's et les deux assassins. Il attendait la réponse de l'ancêtre avec intérêt.

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Deadly encounter   Ven 4 Sep - 20:29

* Les explications de Crane furent plus clair. Son désirs d'être présent, ce limite uniquement a voir Batman tomber, et au contrôle de sa toxine. Le ton de sa voix, me montre clairement que ce point est la clef de notre alliance. Sans un contrôle absolu de sa toxine lors de nos prochaines actions. Un désaccord avec cet homme n'est pas envisageable. Sa toxine et ses talents dans l'art de la peur, sont des biens très précieux a mes yeux. Et puis effectivement, en y réfléchissant bien, sa façon de faire est connus par bien des protecteurs de Gotham, et par les services de police. Au moindre mouvement, ou action réalisé en dehors de la surveillance de la ligue, mon cher ami finira de nouveau en cellule capitonné. Son sort est donc lié au mien maintenant, cela ne fait plus aucun doute. Donc le mieux pour le moment, est de veiller sur mon investissement, de le protéger et de lui permettre d'exercer ses talents, sans pour autant attirer l'attention de tous les héros de la ville. *

Ra's : Soit, vos condictions sont acceptées !

* Me tournant vers la sortit, mais tournant la tête sur le coté, esseyant de capter le regard de mon hôte dans mon angle mort *

Ra's : Pour ce qui est de mes deux gardes du corps. Leurs présence n'est aucun cas lié au faite de vous chaperonné. Mais plutôt pour surveiller mon investissement face a autrui. Ils sont a votre service. Resterons dans l'ombre, mais toujours a vos cotés, a n'importe quel moment. N'hésitez pas a leurs demander certains ... services si une personne ce montre odieuse envers vous, ou si quelqu'un fouine un peu trop autour de vous.

* Tournant la tête vers la porte de sortit, je laisse le docteur Crane, accompagné de mes deux gardes qui retournent dans les coins obscure de la pièce et disparaissent. Pour ma part, ma sortit ce fait sans un bruit et en toute discrétion. La discrétion n'est pas pour Crane mais pour ceux qui surveilleraient la demeure de ce cher docteur. Une alliance de sceler. Un petit de plus vers mon but ultime. Faire tomber le batman et ses alliés et purifier Gotham de la corruption. Ma prochaine visite s'annonce prometteuse, mais essentiel a mon plan. Si cela réussis, les portes de la Batcave serons a moi, ainsi que l'identité de notre cher ami masqué !*
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Deadly encounter   Mar 8 Sep - 22:23


Deadly encounter

- Scarecrow, Ra's Al Ghul -


Crane avait observé Ra's Al Ghul accepter son offre et disparaître aussi subtilement qu'il était venu, laissant derrière lui les deux hommes chargés de la protection de l'Épouvantail. Aussi satisfait qu'il le pouvait de cette réunion et malgré le fait qu'il comprenait le besoin du maître de la Ligue des Assassins de le protéger, Jonathan n'était pas enchanté par la présence des deux assassins dans sa demeure. Malgré leur subtilité, il savait qu'ils étaient là, épiant ses moindres gestes. L'ancien directeur d'Arkham était un travailleur solitaire qui n'aimait pas être dérangé.

« Mettons les choses au clair dès maintenant. Je sais que vous êtes là et que vous m'entendez. Interdiction formelle d'interférer avec mon travail et de toucher quoique ce soit. Le premier qui transgresse cette règle connaîtra une mort lente et douloureuse. Si j'ai besoin de vous, je vous appellerai. »

Pas une réponse, pas un mouvement, c'était parfait. Ou bien Ra's leur avait donner les mêmes instructions, soit ils prenaient leur travail au pied de la lettre. Crane retourna à son travail, satisfait de voir une telle alliance mise sur pied. Son réseau de contact s'élargissait et la Ligue des Assassins ne serait pas le allié qu'il comptait se faire. Il voulait frapper fort et il avait besoin de beaucoup de personnalités aux talents multiples et variés pour arriver à ses fins.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Deadly encounter   

Revenir en haut Aller en bas
 
Deadly encounter
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Batman Legacy :: Gotham City :: Archives du Forum :: Anciens RP's-
Sauter vers: