Batman Legacy


 
AccueilRechercherGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 In the eyes of the Cop

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: In the eyes of the Cop    Ven 7 Aoû - 10:14

Quartier Général du GCPD : Chez moi.

Je n'avais pas été absent très longtemps. La dernière fois que j'étais en poste, on a eu un accident de voitures, difficile de ne pas rester inactif quand on est habitué à travailler. Et même cloué dans un lit, on apprécie avoir de quoi travailler. J'avais appris que Sarah me remplaçait en temps que commissaire adjointe, j'avais confiance en elle, elle avait la passion, l'envie de se démarquer, l'envie de continuer et de se battre. Pour ma part, j'appréciais la décision du conseil de la justice en la nommant remplaçante, au moins, c'était quelqu'un de fiable en qui je pouvais compter. Alors que Montoya est venue me chercher à l’hôpital, c'est avec le soutien d'une béquille que je me dirige tranquillement vers la voiture affretée par la jeune officière. D'un geste de la tête, je lui fais un signe courtois, la remerciant d'être venue me chercher. Elle me rend la politesse et nous discutons. De tout, de rien, pendant que la voiture zigzaguait entre les cadavres de tôle ou la végétation qui semblait reprendre le dessus. L'an zéro n'était pas terminé, pas tant que Nigma était encore à la tête de son trône ridicule. On discute, elle me parle de ses parents, qui géraient un magasin de vivres, qui rationnaient l'eau et la nourriture, et qui en avaient assez de ce moment. On parla aussi de Batman, du Chevalier Noir, qui avait mis à bas plusieurs criminels dernièrement. C'était toujours ça de prit. Et puis, j'éprouvais un certain soulagement, cela faisait plusieurs monstres de récupérer. Peut-être qu'il y'avait une chance de faire revivre cette ville, une bonne fois pour toute. On discute aussi de la nomination de Quincy Sharp à la tête de l'asile d'Arkham. Je ne savais pas trop quoi penser de Quincy Ulysse Sharp, tout ce que je savais, c'est que sa famille avait été une longue succession de héros de guerre. Peut-être qu'il aurait la même trempe héréditaire ? Peut-être. Je m'allume une cigarette et soudain, j’entends Montoya qui gueule.


"Commissaire, je croyais que vous aviez arrêté."


"L'habitude, Renée, l'habitude."


Elle gueule, elle rappelle que les gars du GCPD ont retrouvé pas mal de cachettes avec des paquets de cigarettes et qu'ils les ont jeté. Mince ... Cela me rappelle la fois où j'avais planqué un paquet de cigarettes sous le socle du Bat-signal, et quand j'avais ouvert, j'ai retrouvé un petit papier avec la mention "Trouvé" dessus. Oui, ce n'était pas génial. Tout le monde s'occupait de ma santé, ne voulant certainement pas voir les ravages du tabac chez moi surement, ou bien ne voulant pas voir que j'ai un cancer qui me ronge de l'intérieur. Des fois, je me dis que c'est cette foutue ville qui m'aura. Qui me dégagera de la scène avant le tabac. Pour le moment, je n'avais pas ce soucis, pour le moment, j'espérais simplement remettre de l'ordre dans Gotham, livrée au cauchemar. On arrive au QG du GCPD, d'après la mairie, on aura surement un moment de reconstruction, un nouvel emplacement peut-être, un bâtiment plus sécurisé ? J'espèrais. Quelque chose de plus moderne et de moins inhumain que ce bâtiment qui me filait une sacrée pétoche, avec ses longs couloirs et ses vieux bruits la nuit. On descend, dans le garage protégé, et on se dirige vers l'escalier. L’ascenseur est encore en panne, logique. Plus d'électricité. Vivement que l'on refasse le ménage, et que l'on remettre l'électricité dans la ville, j'en avais un peu marre. On arrive au troisième étage. Et là, tous les collègues me remarquent. J'ai droit à des applaudissements, ils sont contents de me revoir. Bullock vient à ma rencontre, il me demande si je vais bien, et si j'étais paré à reprendre du boulot. Je le suis, bien sur. Je dis à tout le monde de retourner au travail. On s'exécute, et tout le monde reprend ses activités. Impeccable. L'équipe est en forme. Mais pour le moment, il me fallait ressouder le GCPD. Il me fallait battre le rappel des forces disponibles, il fallait sonner l'alarme en quelque sorte. Mais dans quelques minutes, j'avais envie de profiter un peu de cet état, de les voir tous s'activer.

Cela faisait du bien de rentrer chez soi.

D'un pas assuré, je me déplace lentement, avec ma béquille, vers mon bureau. Théoriquement, Sarah est dedans, théoriquement. Qu'on ne me fasse pas la blague de revoir Gillian Loeb derrière, ce serait de mauvais gout et terriblement déplacé. Un bref rappel de la mémoire, me rappelle que Gillian était mort, il y'a cinq ans, dans je ne sais plus quel attentat. Parfois, la mémoire vous joue des tours. J'imaginais la pile de dossiers qui m'attendaient. La paperasse, l'éternelle paperasse. J'ouvre la porte de mon bureau, personne. Ce calme, cela me faisait du bien. Maintenant, il fallait retourner au boulot.
Revenir en haut Aller en bas
 
In the eyes of the Cop
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Batman Legacy :: Gotham City :: Archives du Forum :: Anciens RP's-
Sauter vers: