Batman Legacy


 
AccueilRechercherGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Là où la rage agit.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Là où la rage agit.   Mar 28 Juil - 17:33

Là où la rage agit.
White Rabbit & Pandora Steadworthy




Je me dirige vers cette épicerie, celle que j'avais déjà repéré. Comme toutes les autres de la ville, elle est barricadée avec des planches en bois, pour que personne ne puisse y entrer et bien sûr voler ce qu'elle contient. Le marchant veut tout garder pour lui tout seul comme égoïste. 

Tu aurais fait pareil à sa place.

Elle a pas tord, mais malheureusement pour lui, j'ai très envie de récupérer certaines choses qu'il garder, car comme l'an zéro n'est pas terminé, je compte bien en profiter pour voler cette personne afin de me nourrir. Je me dirige droit sur la maison et j'entreprend d'escalader les planches de bois. Arriver à la fenêtre du dessus, je remarque qu'elle est à moitié ouverte. J'en profite pour passer la main et décrocher ce qui retient la fenêtre avec mes doigts. Je pousse un peu plus la fenêtre et je rentre à l'intérieur. C'est alors que j'entends des pas arriver, je viens me cacher derrière une grande armoire en attendant le maître des lieux. Je sors, d'entre ma poitrine, un petit canif en regardant passer l'épicier. Il se tient à sa fenêtre, je pense qu'il se demande comment cela se fait qu'elle est ouverte et d'où provenait les bruits. Malheureusement pour lui, ce seront ses dernières pensées.

Ne fais pas ça.

Je m'avance droit sur l'homme, plaque mon buste contre son dos, je pose ma main sur ses yeux, tirant sa tête en arrière vers moi. Je pose mon canif sur le début de la nuque et remonte vers la droite d'un coup vif pour lui trancher la gorge. L'homme n'a eu qu'un faible crie, je dirais plutôt que c'était un gémissement. Je le lâche au sol, regardant le sol s'écouler. Je m'accroupie pour essuyer le sang sur la lame sur sa chemise puis je me relève pour trouver la porte qui mènera à l'épicerie. Je trouve une pièce à vivre avec au bout de celle-ci une cuisine. A gauche de la cuisine je trouve une porte avec derrière elle des escaliers. J'ai enfin trouvé le moyen d'y rentrer dans son épicerie. je prends la lampe torche accrochée au mur et je descend les escaliers en bois, ça grince un peu. Plus je descend et plus je me rend compte que ça sent le renfermé. Une fois dans l'épicerie du mort, je vais ouvrir une petite fenêtre, même si les planches de bois son devant, il y a quelques espaces où l'air peut passer et ainsi l'endroit sera aéré, c'est carrément irrespirable. 

Je regarde l'épicerie, je trouve des bougies et un briquet, parfait. J'allume les bougies et j'éteins la lampe que je pose à côté de moi. Je commence à faire le tour, essayant de trouver des choses intéressantes, en espérant que personne ne vienne me faire chier.




Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Là où la rage agit.   Mer 29 Juil - 19:22

Welcome to the world of justice
Oh la méchante lapine !


Le moment tant attendu, le jour où elle fera ses premiers pas en tant que justicière débutante et elle avait terminé son costume qui ressemblait un peu à celui d'Huntress. Pandora allait à présent savoir si elle était faite pour être une héroïne et réussir à choper quelques voyous en pleine action. Pour la jeune fille, ce n'était qu'une période d'essai et difficile de savoir si cela allait être définitive ou juste temporaire. Gotham avait besoin de justicier pour calmer les gangsters, les mafias, délinquants ou psychopathe en puissance et Pando allait mettre son grain de sel. Évidemment, sa mère était un peu contre pour qu'elle le fasse, mais cela ne l'a pas empêché de lui faire le costume. La belle blonde était assez douée en dessin et donc, il était assez facile d'imaginer la forme du déguisement. La seule différence entre Huntress et Pandora, c'était la couleur, la forme et rien d'autre à vrai dire. Seul le masque était identique à part pour la couleur, mais bon, ce n'était qu'un détail. Bien sûr, Pandy savait que très bien que le rôle de justicière n'était pas un jeu et Thémis le lui avait rappelé mainte et mainte fois, du bourrage de crâne en gros. Par contre, sa maman lui cachait quelque chose voire plusieurs, mais ça, la blonde le saura bien plus tard. Dans sa chambre, l'Amazone était nue et regarda son déguisement attentivement, quelque chose lui manquait. Soudain, ça lui faisait tilter et elle avait trouvé ce qui lui manquait, c'était une identité sous ce costume.

« Hum...Ce n'est pas facile...franchement, d'habitude, j'ai de l'imagination pour ce genre de truc, mais là...rien. » Dit-elle en étant assise sur son lit.

Pandora se leva et mit alors son costume de super-héros, c'était un peu moulant et collant, elle devait s'y habituer assez rapidement. La blonde ne portait presque pas du cuir en guise de vêtement, elle trouvait ça trop provocant et tape à l'œil pour les mecs. Pour cette fois-ci, elle allait faire exception, après tout c'était la tenue idéale pour déconcentrer un truand mâle en plein combat. La Steadworthy s'amusa à faire quelques pompes et abdo avant de sortir par le toit, cette nuit, ça sera la sienne en tant que justice impartiale. Par contre, c'était inutile de se croire très supérieure aux autres héros comme Batman ou Robin, mais elle allait faire de son mieux pour survivre. Pour le moment, la blonde allait éviter de s'en prendre aux gros poissons comme les mafias par exemple même si elle a envie de venger son père. Avant de partir, elle se coiffa avec de la classe, une coupe de cheveux comme un garçon au vu de la longueur de ses cheveux, c'était très réussi et sans miroir. Contrairement à Huntress, l'étudiante en photographie n'avait pas de gadget ni même d'arme sur elle. Pandy allait peut-être y penser plus tard si ça dégénère dans sa première nuit en tant que justicière. Bien sûr, elle n'avait pas fait dans le cliché dans sa tenue, c'est-à-dire, pas de cape.

Le début de sa quête pour la justice ne faisait que commencer, de plus, elle avait fait plus d'entraînement de combat que d'habitude, elle y allait à fond. Quelques truants de corrigé par-ci par-là, c'était plutôt amusant et bien sûr, ce n'était pas facile à se battre comme ça pour la première fois. La blonde les attachait avec ce qu'elle trouvait ou elle les bloquait quelque part avant d'avertir les forces de l'ordre, c'était inutile de les tuer. Contrairement à Huntress, elle manquait d'expérience dans ce domaine et elle était encore trop gentille pour corriger les voyous. Un jour, elle pensera à retrouver Huntress pour qu'elle l'entraîne et qu'elles puissent faire équipe ensemble. Malheureusement, ce n'était pas possible et difficile de savoir où elle était en ce moment même. Sa soirée n'était pas si horrible que cela, elle évitait comme elle s'était promis de faire, les criminels les plus dangereux afin d'éviter d'être gravement blessé voire pire, tuer à cause de son imprudence. L'Amazone arriva dans Bowery qui semblait bien calme malgré le fait d'être à Zéro Year, mais le risque zéro n'existe pas alors Pandy allait vérifier si tout allait bien. Rien de bien méchant jusqu'à maintenant, pas de délinquant en vue depuis les toits ni même de bâtiment en train de se faire cambrioler. Il faisait sombre à cause du manque d'électricité dans Gotham, les civils préférèrent s'enfermaient par n'importe quel moyen chez eux pour être en sécurité.

Une épicerie, de la lumière à l'intérieur, c'était plutôt étrange au vu de l'heure et cela inquiétait la blonde. Au vu de tout ce qui se passe dans Gotham, rien n'était sûr et seuls les doutes avaient leur place surtout dans la nuit. Regardant bien la demeure, il y avait une fenêtre d'ouverte et c'était anormal. Pourquoi ? Seul un idiot laissera une fenêtre ouverte pour dire : " entrez et prenez ce que vous voulez ", mais difficile de croire ça en voyant comment l'épicerie est barricadée de planche de bois. Pandora sauta sur le toit et se tint alors devant la fenêtre.

« Les policiers sont bien trop occupés, je vais essayer de neutraliser le voleur et les appeler par la suite....» Murmura-t-elle.

En pénétrant dans la demeure, elle remarqua un cadavre et c'était celui de l'épicier. C'était horrible comme scène et monstrueux, celui qui avait fait ça, il devait le payer. Pandora ferma les yeux de l'homme et s'avança doucement vers l'épicerie, il y avait de la lumière. La blonde allait venger la mort de cet innocent, il était hors de question que le criminel puisse s'en sortir si facilement. Pandy entrouvrit la porte bien lentement et sans faire de bruit, en regardant bien, l'endroit était assez spacieux et elle vit quelque chose bougeait, une silhouette féminine et...bizarre. Elle entra dans la pièce, c'était une femme déguisée en lapin et de manière drôlement sexy à en baver. Malheureusement, l'Amazone ne pouvait pas cautionner le fait que l'inconnue ait pu avoir tué de sang-froid, l'épicier de ce magasin. Dommage pour elle, la blonde craqua ses poings et s'avança en sa direction avec un air sérieux et mauvais.

« Et toi ! Maintenant, tu vas arrêter de bouger et lever les mains en l'air sinon je te fracasse contre le sol. Tu as beau être sexy dans ton déguisement, je ne me gênerai pas pour t'apprendre que tu n'as aucun droit sur la vie des gens ! » Dit-elle avec un voix méchante.

Costume de Pandora:
 

Code by Silver Lungs
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Là où la rage agit.   Jeu 30 Juil - 17:47

Là où la rage agit.
White Rabbit & Pandora Steadworthy




Certaines boîtes sont périmées depuis presque 3 mois. Hum, il me semble que ça ne risque rien. Lentilles, haricotes, petits pois ... Evidemment. Je me penche sous le comptoir et je prends un sac résistant pour pouvoir y mettre se que je veux à l'intérieur.

Tu penses qu'on pourrait revenir plus tard ?

Pour quoi faire ?

Et bien, j'ai pensé que l'on pourrait aider Loonie.

Encore ?! Tu me soûles avec ton histoire à la con avec ce type !

Je me sentis d'un coup projetée contre le mur à côté, ce n'était pas une forte lancée mais j'ai compris que Jaina voulait me faire du mal. Je crois qu'elle vient de comprendre comment j'arrivais à la contrôler quand elle était elle même et que je vagabondais son esprit, ne serait-ce qu'un peu. 

Tu me cherches Jaina ?

C'est toi qui me cherches ! Déjà tu as tué ce pauvre homme au dessus et maintenant tu ne veux pas faire ce que je te demande, je commence à en avoir marre, jamais tu ne m'écoutes !

Elle commence vraiment à me soûler. Je prends un autre sac et je balance des boîtes de conserves dedans. Qui sait ce qu'elle pourrait me faire si je ne l'obéis pas ... J'arrive toujours pas à croire qu'elle arrive à m'influencer, même quand je prends le contrôle de notre corps. Je pose une dernière boîte dans un sac lorsque j'entends dans mon dos : Et toi ! Maintenant, tu vas arrêter de bouger et lever les mains en l'air sinon je te fracasse contre le sol. Tu as beau être sexy dans ton déguisement, je ne me gênerai pas pour t'apprendre que tu n'as aucun droit sur la vie des gens ! "

Je me redresse, tourne légèrement sur moi-même et je regarde la personne qui venait de me parler. Elle n'est plus très loin de moi, elle se tient fièrement, son costume noir, rouge, jaune et étoilé. Ses cheveux blonds et court, coiffé tel un garçon, je savais bien que quelqu'un viendrait me faire chier pendant que je fais mes petites affaires.

" Ces temps-ci, on ne parle plus de droit civique, on parle plutôt de survie. C'est chacun pour sa gueule, alors j'ai le droit de me faire plaisir. "

Je me tourne complètement vers elle, l'a regardant d'un air menaçant. Si elle me cherche, elle me trouvera. Elle n'a pas l'air de posséder quoi que ce soit qui puisse l'aider, j'entends par là une arme spécifique à elle. A part mes mains et mes talents d'agilité, je n'ai que mon petit canif. Si elle me provoque, je compte bien lui mettre un bon coup de pieds dans le visage pour lui refaire le portrait. Les deux sacs autour de moi sont remplis, j'aimerai vraiment partir et qu'elle s'écarte de mon chemin. Sauf qu'elle se tient droit comme un pique, elle ne bouge pas d'un poil.

" Tu ferais mieux d'abandonner et de partir, j'ai autre chose à faire que de te regarder là, planter comme un piquet et t'entendre me pousser tes morales à deux cents. "

Si jamais tu dois la combattre, n'essaye pas de te faire trop du mal, j'aimerai être présentable pour les jours à venir sans que l'on me pose de questions sur mes éventuelles blessures.

Oui, comme d'habitude au final.





Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Là où la rage agit.   Sam 1 Aoû - 21:21

Une Lapine Sexy ♥
Bagarre !


Cela allait être nuit pas comme les autres, Pandora allait affronter son premier adversaire de taille et ça, elle ne le savait pas encore. Une épicerie bien barricadée, une fenêtre ouverte et rien que ce détail signifiait tout. Un vol était en train de se commettre dans ce commerce et Pandy avait donc la mission d'arrêter le cambrioleur. Évidemment, il y avait plus à coller sur le dos de cette personne, il fallait en plus de son infraction, tuer un honnête citoyen qui n'avait rien demandé pour se faire tuer. Ce crime mettait en colère la blonde, si c'était un coup d'un homme, ce dernier allait vraiment souffrir pour son méfait en cette soirée. Par contre, si c'était une femme qui a commis ce crime, l'amazone allait sans doute faire une exception et la punir comme il le faut. Elle avait commencé ses débuts de justicière et son but n'était pas de tuer chaque infâme individu, car ce n'était pas le rôle d'un héros. Du coup, elle devait aller voir à l'étage inférieur, au rez-de-chaussée, le seul endroit où il y avait de la lumière ainsi que du bruit. La blonde pénétra délicatement dans la salle afin de ne pas se faire directement remarquer, elle avait donc le temps de voir l'ennemi. C'était une femme ayant la peau plutôt clair, les cheveux blancs, une chose de rare en ce bas monde à part si elle était albinos, mais ses yeux prouvaient le contraire. Depuis que la Steadworthy avait décidé de se promener plus loin dans Gotham et surtout la nuit, elle rencontra des personnes avec des cheveux anormaux. Clyde avec ses cheveux roses et maintenant, une lapine ultra sexy en ayant si peau de tissu sur elle et une poitrine généreuse.

Craquant ses doigts tout en regardant la lapine, la jeune Pandora s'adressa à la criminelle en lui demandant de se rendre. À vrai dire, l'étudiante préférée que la femme aux cheveux blancs se rendit plutôt que de l'affronter. La justicière n'avait pas peur de se battre, mais cela l'embêtait de devoir frapper une femme. Malheureusement, si cette dernière refusa de se rendre, alors la blondie allait devoir user de la force pour l'arrêter et c'était triste d'en arriver à cette situation. La voilà en train de se retourner vers l'Amazone, la lapine ne semblait pas si mal à l'aise, à croire que ce n'était pas la première fois ou qu'elle avait déjà eu dans l'idée de se faire appréhender. Des propos des plus stupides et vaniteux, c'est avec ce genre d'individu que Gotham sombre de plus en plus dans les ténèbres. Pandora aurait préféré s'attendre à autre chose qu'à ce genre de réplique digne d'un homme. Finalement, la criminelle s'était laissé corrompre par les hommes et il fallait bien l'aider à retrouver le droit chemin. Survivre ? Dans un sens, elle n'avait pas tort, mais ce n'était pas une raison de tuer quelqu'un et de le voler. C'était fort regrettable et inhumain comme comportement, la blonde n'allait pas laisser passer ce genre de choses si aisément. Que ce soit une femme ou un homme, rien ne faisait de différence en ayant commis cette atroce chose. C'est d'un regard sévère que la Steadworthy lui répondit.

« On parle de survie, hein ? Tu n'as aucun droit de vie ou de mort sur quelqu'un ! Ce que tu commets, c'est un crime gratuit et c'est inacceptable ! Ce n'est pas digne d'une femme d'agir de la sorte, on dirait que tu te comportes comme un homme. Franchement, c'est avec des personnes comme toi que Gotham n'est jamais sûr...»

L'individu s'était totalement retourné en direction de la blonde, à présent, les deux filles étaient face à face tout en se regardant méchamment. Pandora avait bien compris dans le regard de la lapine que cette dernière n'allait pas se laisser faire, une confrontation allait sans doute se faire dans les instants qui suivent. Rien qu'en regardant bien la femme, Pandora ne la sentait pas, elle était bien différentes des simples brigands qui se promenaient dans les rues ou ruelles. L'apprentie justicière allait devoir faire attention, à ne pas être imprudente ni même tête brûlée, ça pourrait lui coûter beaucoup en cas de mauvaises postures. Par contre, une chose était sûre, c'est que blanchâtre devait posséder une arme blanche sur elle, objet tranchant qui a pu servir à tuer l'épicier. À ses côtés, la criminelle semblait avoir deux sac poubelles bien rempli et il était hors de question de la laisser partir avec eux. De plus, elle pourrait très bien s'en servir pour les lancer sur la blonde, un moyen de la perturber afin de fuir. La Steadworthy allait devoir faire attention aux moindres détails, cela allait lui servir durant l'interpellation de la femme. C'était vraiment tendu, le coeur de la blondinette battit à la chamade et c'était plutôt excitant comme situation.

La femme s'adressa à Pandora, elle lui conseilla d'abandonner et de la laisser passer ou bien de partir. Elle avait autre à faire que de la voir planter là comme un piquet à lui faire la morale à deux balles. L'inconnue n'avait pas tort, pourquoi lui donner des leçons de morale ? On en donnait qu'aux enfants après qu'ils aient fait une bêtise. Pour le cas de cette personne, disons que c'était inutile au vu qu'un criminel ne prendrait jamais le temps de prendre ses mots aux sérieux. En plus de cela, la lapine a dû en entendre des leçons de morale et apparemment, c'était réellement débile de lui en donner. Si Huntress aurait été là, la situation aurait été plus rapide, car ce n'était pas un moulin à paroles contrairement à la blonde. Va falloir qu'elle la prenne en exemple sinon ça va lui coûter cher, mais c'était bon pour obtenir des informations utiles. La jeune étudiante se mit en position de combat et continua de fixer la cambrioleuse, après tout, autant être un peu différente et se laisser aller. Sous ce masque et ce déguisement, personne ne pourrait la reconnaître.

« Tu crois que je vais t'obéir même si tu es une femme... Habituellement, je ne tape jamais les femmes, je préfère les inviter à un rencard ou les avoir dans mon lit, mais bon, la vie est dure ! Ah au fait... Dis-moi ton nom, Lapinou avant qu'il ne soit trop tard pour parler ! » Dit-elle en ricanant.

Un rapide coup d'oeil, la blonde adressa un sourire légèrement malicieux avant de se déplacer rapidement sur sa droite. La jeune blonde allait devoir user de son incroyable force, l'une de ses plus grandes armes pour l'instant. Généralement, sa superforce était difficilement contrôlable, elle avait du mal à l'utiliser quand elle le voulait et c'était vraiment embêtant. La jeune Amazone espéra qu'elle n'aura pas trop de mal l'utiliser dans ce combat, mais une chose est sûre; la blonde allait faire vite pour la capturer. Chopant alors une armoire à moitié vide, elle le balança très fort en direction de la lapine afin de la calmer. Pandora espéra que cela allait la toucher, au moins, elle sera à quoi s'attendre, mais bon, la lapine l'avait sans doute compris en voyant l'armoire fonçait en sa direction avec une telle violence. C'était difficile pour la Steadworthy de doser sa force, un peu faible ou un peu trop fort puis avec de l'entraînement, la blonde arrivera à l'utiliser comme bon lui semble. Bien sûr, Pando ne resta pas à la même place et marcha sur la droite du magasin afin de ne pas rester statique.

« Alors, que dis-tu de cela ? Tu as encore le choix de te rendre, je me montrais plus douce avec toi si tu te laisses faire, ma petite lapine ! » Dit-elle avec le sourire et en étant un peu arrogante.

Code by Silver Lungs
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Là où la rage agit.   Dim 2 Aoû - 14:03

Là où la rage agit.
White Rabbit & Pandora Steadworthy




« On parle de survie, hein ? Tu n'as aucun droit de vie ou de mort sur quelqu'un ! Ce que tu commets, c'est un crime gratuit et c'est inacceptable ! Ce n'est pas digne d'une femme d'agir de la sorte, on dirait que tu te comportes comme un homme. Franchement, c'est avec des personnes comme toi que Gotham n'est jamais sûr...»

Elle ne fait que parler pour ne rien dire, elle ne dit que des choses que je sais déjà mais j'en suis parfaitement consciente. Je sais ce que je suis. Je ne suis pas une justicière ni une folle, je suis tout simplement une femme qui désire avoir sa dose d'adrénaline, la plus pure des drogues et la plus magique. La sensation est tellement électrique et enivrante, c'est ce que ressens tous les criminels qui veulent se sentir libre de briser la moral et les règles établies par la société. Je fais partie fièrement de ce rang malgré le fait que j'ai une coincée dans mon esprit qui tente de me ramener à la raison. Jamais je ne deviendrai une justicière, je ne veux pas respecter les règles. Je veux commettre les crimes les plus horribles pour savourer le chagrin et la colère des autres, ce n'est qu'un jeu dont j'impose mes propres règles. Au revoir Blackgate, jamais on ne m'attrapera.

« Tu crois que je vais t'obéir même si tu es une femme... Habituellement, je ne tape jamais les femmes, je préfère les inviter à un rencard ou les avoir dans mon lit, mais bon, la vie est dure ! Ah au fait... Dis-moi ton nom, Lapinou avant qu'il ne soit trop tard pour parler ! »

Ha donc cette jeune femme est attirée par les femmes ? Intéressant. J'esquisse un sourire au coin, pensant à cette anecdote croustillante. Elle ricane ? Je pourrai en faire autant. Il suffit qu'elle me dise ça pour donner envie d'une petite expérience entre justicière et criminelle. La vilaine petite femme, elle va vite se tourner dans le mauvais côté des choses si elle continue à me parler et à me chercher de cette façon.

Tu ne vas pas me dire que tu veux coucher avec ?

Je ne t'ai jamais dit que j'aime les hommes autant que les femmes ?

Ho non de Dieu …

Je suis la justicière du regard, elle navigue dans la pièce et cherchait quelque chose à me jeter à la figure, je suppose. C'est alors que je l'a vois arrivée très vite sur une armoire qu'elle jette dans ma direction. L'a voyant arriver en vitesse sur moi, je fais une roulade donc je m’égratigne le genoux. Je ne l'avais pas vue venir aussi vite celle-là et j'ai raté ma roulade. Je lève la tête et mon regard vers elle, quelques mèches de mes cheveux blancs sur mes yeux, et je l'a fusille du regard. Ha ça commence comme ça ? Elle bouge maintenant vers ma gauche et continue de jacasser.

« Alors, que dis-tu de cela ? Tu as encore le choix de te rendre, je me montrais plus douce avec toi si tu te laisses faire, ma petite lapine ! »

Elle et son sourire, elle me donne envie de lui refaire le portrait ! Je me relève lentement et comme une personne distinguée je fais mine d'enlever de la poussière sur mon épaule gauche. Je l'a regarde avec un petit sourire au coin, plongeant mon regard dans ses yeux.

« Arrêtes voir de me chercher, tu ne connais donc pas la chanson ? Le chasseur ne tue jamais le lapin, c'est le lapin qui tue le chasseur. »

Je m'avance vers elle, lentement, en passant mes cheveux derrière ma nuque. Je ne compte pas partir maintenant, la soirée commence seulement pour moi.

« Si je me rends, que comptes tu me réserver comme surprise, Miss ? White Rabbit a toute la nuit pour t'écouter et te faire bobos ma petite chérie. »

Je pousse une étagère à moitié vide au sol, elle commence à faire le bordel alors j'en fais de même. Cette étagère n'est pas très solide, j'aperçois une planche cassé alors j'en profite pour la prendre en main. Si elle me cherche davantage je n'hésiterai pas à lui envoyer dans la figure à celle-là.

« Alors ? Qu'en dis-tu ? »





Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Là où la rage agit.   Mar 4 Aoû - 14:53

Une nuit amusante !
« Oh, ma lapine veut sa carotte magique ! »


Le début des festivités avait débuté et c'était Pandora qui avait donné le coup d'envoi de l'affrontement, elle n'en avait pas vraiment envie, mais la lapine ne lui laissait pas le choix. La jeune Amazone lui avait balancé une armoire un peu vide en sa direction, avec sa force herculéenne, elle n'avait pas eu de mal à le balancer assez rapidement en sa direction. C'était bien la première fois qu'elle usait de sa force pour combattre quelqu'un surtout de la sorte, mais bon, il y avait un début à tout. La blonde voulait vite en finir avec cette arrestation, au moins, elle n'aurait pas à la blesser encore plus même si le coup de l'armoire, c'était un peu trop violent.  Apparemment, la White Rabbit avait pu esquiver l'assaut avec une grande agilité et montrant également de bons réflexes, c'était plutôt impressionnant comme réaction. Ce n'était pas qu'une femme avec une tenue très osée qui faisait sa jolie, elle était très douée. La blonde devrait à présent, éviter de la sous-estimer et la prendre au sérieux, mais c'est dur. Le costume de cette femme était si attirant surtout avec son corps si magnifique et parfait, l'étudiante avait juste envie de baver et de laisser tomber l'arrestation. Pourquoi faire ? Pando avait juste envie de lui faire autre chose que de la frapper, mais lui passer les menottes dans un autre contexte des plus alléchantes.

Au lieu de penser à ce qu'elle devrait lui faire au lit, Pandora se reconcentra sur la situation en face de sa personne. La lapine ne semblait pas des plus ravies face à l'attaque de la blonde, après tout, ce n'était pas marrant de recevoir une armoire. Dans un sens, même si sa prouesse l'avait émerveillé, Pandy était contente que son ennemi l'eût bien esquivé. Cela aurait dommage de faire du mal à une telle beauté et une femme si séduisante, enfin physiquement, elle était parfaite, mais mentalement, c'était autre chose. D'une voix arrogante, la Steadworthy se mit à s'adresser à nouveau à la Rabbit afin de lui dire de se rendre et qu'elle se montra plus douce envers sa personne. Apparemment, ses mots ne l'avaient pas trop atteint, la femme s'en moqua en sortant une phrase des plus amusantes qui soit. La blonde en rigola même et essaya de reprendre son sérieux. Comme si le lapin tuait le chasseur, cet individu était de plus en plus comique et c'était difficile de vouloir écraser son visage contre le sol pour la faire taire. Finalement, elle fera vraiment une exception envers la criminelle et la blonde allait vraiment se montrer gentille avec elle. Évidemment, Pandora n'allait pas non plus baisser sa garde pour autant, elle n'était pas aussi naïve pour se laisser avoir si aisément. C'était certes une débutante dans le monde de Gotham en tant que justicière, mais elle était assez intelligente pour ne pas se laisser duper enfin peut-être.

« Tu es vraiment amusante, Lapinou. »

La femme s'avança vers la blonde, elle passa même ses cheveux derrière la nuque, un détail que Pandy remarqua même si ça pouvait bien être inutile. La blonde croisa les bras tout en la regardant, elle se demanda ce que pouvait bien préparer cette femme en venant à elle ? Pour le moment, Pandora resta calme et continua de la fixer dans les yeux puis elle matait le corps de la lapine. C'était juste pour savoir si elle ne préparait rien en analysant ses gestes, il n'y avait rien de pervers dans sa façon de regarder. La Steadworthy était tout simplement méfiante, elle ne connaissait pas trop son interlocutrice après tout. La lapine sexy d'adressa finalement à la blonde de façon plutôt provocante enfin c'était l'avis que Pandy. Quelle surprise lui réservait-elle ? Oh, c'était une proposition ou est-ce que l'Amazone avait mal compris la question de la lapine ? En tout cas, elles avaient réellement toute la nuit pour en débattre, car le lendemain, la jeune étudiante n'avait pas cours du matin même si elle préférera dormir un peu pour être en forme pour ses cours. Un petit sourire s'affiche sur le visage de la blonde et se mit à lui répondre.

« Comme surprise ? Vu qu'on a toute la nuit, on se fera bobo autrement que par de la violence...passons notre nuit à nous connaître corps et âme de façon...plus chaude ? » Dit-elle en ricanant.

La lapine fit tomber une armoire à moitié vide contre le sol, apparemment, elle avait cherché à foutre le bordel. Qu'est-ce qu'elle voulait prouver à la blonde ? Qu'elle savait aussi mettre des armoires à terre ? C'était bien une étrange personne qui était en face de la blonde, mais plutôt mignonne. Elle avait même pris une planche de bois cassé dans ses mains, elle allait sans doute s'en servir comme arme contondant contre la blondinette. Avait-elle réellement besoin d'une arme après ce que venait dire Pandy juste avant ? Après tout, la mangeuse de carotte devait être également méfiante et c'était compréhensible. La Steadworthy en aurait fait autant afin de se défendre, mais elle n'avait pas besoin d'arme face à cette personne. La blonde plongea son regard dans celui de la blanchâtre, la Rabbit lui avait posé une question et c'était le moment de lui répondre avec un ton d'humour.

« J'en dis que tu es plutôt attirante et amusante, ma petite lapine. Que préfères-tu entre cette salle et la chambre du mort ? Personnellement, je ne suis pas contre de tester les deux endroits sauf si tu ne te sens pas capable de tenir le coup ou si tu te sens coincer malgré ta tenue, je comprendrais parfaitement. Alors, j'ai toute la nuit devant moi-même si je préfèrerais faire autre chose que d'attendre une réponse de ta part ou bien me battre avec toi.» Tout en lui tirant la langue.

La jeune blonde s'essaya sur le comptoir et la regarda intensément dans les yeux, elle ne la quitta pas une seule fois du regard. C'était plutôt amusant de jouer avec la lapine sur de la provocation, c'était bien la première fois que cela arriva à l'amazone. Habituellement, elle était plutôt timide et moins fonce dedans sans son costume, peut-être qu'en étant caché, elle jouait un autre rôle que le sien sous ce déguisement. Pandora n'en avait pas réellement conscience de ce qu'elle faisait, c'était contre sa nature propre. Sous ce masque, elle se sentait différente et plus forte, la blonde pouvait tout faire sans conséquence majeur dans sa vie. La jeune femme s'adressa encore une fois à la White Rabbit et de façon amuser par tout cela.

« Ne sois pas timide, je ne mords pas enfin je crois ! » Tout en riant légèrement. « Dit moi ton petit nom, ma belle et pose cette planche cassé, je crois qu'on en aura pas besoin. » Pandora lui fait un clin d'oeil.

Sur le moment, la blonde avait perdu son objectif de vue et bien d'autre chose dont elle pourrait le regretter plus tard.

Code by Silver Lungs
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Là où la rage agit.   Mer 5 Aoû - 17:09

Là où la rage agit.
White Rabbit & Pandora Steadworthy




Ses regards sur moi sont très étranges. J'ai l'impression qu'elle ai passé de la haine à … La séduction. Là voilà qu'elle me surnommait « Lapinou ». Un petit sourire au coin se dessina sur mon visage tandis que ce mot résonnait dans ma tête.

« Comme surprise ? Vu qu'on a toute la nuit, on se fera bobo autrement que par de la violence...passons notre nuit à nous connaître corps et âme de façon...plus chaude ? »

Elle ricanait, pris le morceau de bois dans les mains et je l'ai regardais pendant que je ne bougeais plus d'un poil. Avais-je bien entendu ce qu'elle venait de dire ? Me propose-t-elle vraiment un plan plus chaud avec elle alors que je m'apprêtais à lui mettre la racler de sa vie ?

Elle est bien lesbienne …

Oua, très bonne analyse !

Ne te moque pas de moi.

Je ne l'a lâche pas du regard, esquissant un sourire au coin et en me redressant un peu pour être droite.

« J'en dis que tu es plutôt attirante et amusante, ma petite lapine. Que préfères-tu entre cette salle et la chambre du mort ? Personnellement, je ne suis pas contre de tester les deux endroits sauf si tu ne te sens pas capable de tenir le coup ou si tu te sens coincer malgré ta tenue, je comprendrais parfaitement. Alors, j'ai toute la nuit devant moi-même si je préférerais faire autre chose que d'attendre une réponse de ta part ou bien me battre avec toi.»

Elle fini de parler en me tirant la langue. Elle propose vraiment de finir le combat pour aller se lover ailleurs et prolonger la soirée en une nuit plus agréable. Je l'a suis du regard pendant qu'elle s'assoit sur le comptoir. Elle qui à la base voulait me battre ou me faire partir d'ici un coup de pied au cul, là voici qui prend ses aises tranquillement.

« Ne sois pas timide, je ne mords pas enfin je crois ! » Tout en riant légèrement. «Dit moi ton petit nom, ma belle et pose cette planche cassé, je crois qu'on en aura pas besoin. »

Je l'a regarde me faire un dernier clin d’œil et je me décider à aller vers elle. J'observe les sacs de nourritures au sol et je remonte mon regard vers elle. D'un léger sourire au coin je m'arrête face à elle. Je jette la planche derrière moi et je l'a regarde dans les yeux.

« Mon petit nom tu le connais déjà, je te l'ai déjà donné. »

Je regarde son costume des pieds à la tête. Mes yeux scrutent chaque passerelle de son corps, et j'insiste un peu sur la poitrine avant de relever mon regard vers ses yeux.

Oui, ses yeux sont là je te le confirme.

« Je ne t'avais jamais vue auparavant, et je n'ai jamais entendu parler de toi. »

Ma main gauche glisse doucement sur sa jambe et remonte sa cuisse. J'incline légèrement ma tête, je souris doucement puis très rapidement je lève mes mains à la hauteur des épaules de la jeune fille et je l'a renverse de l'autre côté du comptoir, tombant au sol et heurtant quelques boîtes de conserves au passage. Le plus vite possible je prend les deux sacs, tant pis s'ils manquent de la réserve et je l'a regarde au sol en rajoutant.

« M'oublie pas petit ange, moi c'est White Rabbit, pour te servir chérie. »

Je lui donne un baiser volant puis je grimpe les escaliers assez rapidement. Arrivée à l'étage, je tend par la fenêtre les sacs que je relâche et je saute par celle-ci. Je réceptionne mon saut, je récupères les sacs et je fuis comme je peux, aussi rapidement que je peux, malgré le fait que je viens de sauter d'une fenêtre et que je porte des sacs de conserves. Ça lui apprendra à cette nouvelle dame qui veut se l'a jouer justicière, il n'est pas nécessaire de parler à un criminel.

Et moi qui croyait que tu allais te l'a faire ...

Je suis pas assez folle pour aller faire la fête avec une justicière.





Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Là où la rage agit.   Jeu 13 Aoû - 15:37


Saleté d'arrogance
Pandora avait perdu toute objectivité du pourquoi elle était dans cette pièce et ce qu'elle voulait faire de la lapine. Franchement, elle avait oublié de ne pas être trop arrogante, elle s'était tout simplement laissé aller par ses provocations envers White Rabbit. Il suffisait juste qu'il y avait une superbe femme devant elle pour qu'elle devienne une autre personne. Franchement, sous ce costume, la Steadworthy prenait le rôle d'une autre personne, elle oubliait ses principes et toutes choses importantes auxquelles on lui avait inculqué jusqu'à aujourd'hui. Si la blonde ne se ressaisissait pas, elle allait le regretter amèrement et il était sûr que si Huntress apprend ça, elle allait souffrir. Huntress était loin d'être quelqu'un d'indulgent en cas d'erreur et le comportement de Pando pouvait amener à la conduire dans de mauvaises situations. L'amazone ne devait pas se montrer trop sûre d'elle à cause de ses capacités physiques et des conseils reçus par la chasseuse. Proposer de passer une nuit différente avec une tueuse, c'est dire qu'elle n'avait plus toute sa lucidité la jeune apprentie justicière. En tout cas, elle devait assurer pour cette nuit même si c'était mal partie pour la blondinette. La blanchâtre ne semblait pas être rassurante malgré ses airs, elle allait devoir faire attention.

Assise sur le comptoir de l'épicerie, Pandora s'amusa à provoquer et à faire des propositions plus que douteuse à White Rabbit. Clyde serait là, elle serait partie en pleurant en insultant Pandy, ce n'était pas correct de sa part d'agir de la sorte. Dans ce qu'elle faisait, la jeune femme n'avait pas conscience du mal qu'elle faisait et heureusement, il n'y avait personne pour la voir ce comportement stupidement. L'apprentie justicière scruta alors la lapine tout en lui parlant encore de façon provocante, c'était vraiment une drôle de soirée. Cette criminelle avait un don pour rendre la blonde indécente dans ses propos, mais bon, Pandy s'excita bêtement. Comme si, White allait s'intéresser à ce genre de fille. Au moins, la lapine avait balancé sa planche de bois assez loin, ça voulait dire qu'il n'y aura pas de combat ni même de blesser inutile. Son nom, elle le lui avait déjà dit, il y a peu, mais Pandora aimait qu'on lui répète les choses juste pour taquiner. C'était quelque chose qui avait le don d'énerver la plupart des gens, surtout ceux de sa classe qui se prenait pour des intouchables à cause de la richesse de papa et maman. En tout cas, la blanchâtre en profita pour mater bien comme il faut, la jeune Amazone et surtout au niveau de la poitrine enfin, Pandy n'avait rien à envier à ce niveau-là. Finalement, Rabbit était également une perverse, un peu comme elle ou comme tout le monde vivant dans ce monde. Se fixant dans les yeux, White Rabbit lui disait qu'elle ne l'avait jamais vu auparavant et qu'elle n'avait jamais entendu parler de l'apprentie justicière dans le passé.

« C'est normal, je débute Lapinou ! Bientôt, je me ferai connaître par mes prouesses, mais en attendant, je dois encore faire mes preuves. »

Soudain, elle sentit la main de White Rabbit caressait sa jambe tout en remontant vers sa cuisse, c'était assez agréable dans un sens. Pandora rougissait légèrement à cette initiative de la part de la lapine, elle n'avait pas l'habitude qu'on la touche aux cuisses. Finalement, la blonde allait sans doute passer une sacrée nuit en sa compagnie et la criminelle ne semblait pas mal à l'aise dans ce genre de contact physique. La blanchâtre devait être habitué et avoir de l'expérience contrairement à la Steadworthy. Les mains de la femme touchèrent les épaules de l'amazone et la renversèrent de l'autre côté du comptoir, elle s'était fait mal à la tête à cause de cette bousculade. White Rabbit la nargua avant de lui voler un baiser, elle s'enfuit rapidement par là où elle était venue. Étant sur des boîtes de conserve, l'adolescente avait du mal à se relever facilement. Elle arriva finalement à se dégager et à aller jusqu'à la fenêtre, mais c'était trop tard, la criminelle avait pris la fuite. Le corps de l'épicier était encore à terre et elle n'était pas fière, Pandy avait tellement honte maintenant qu'elle avait récupéré ses esprits. Sortant de la maison, elle s'essaya sur un toit plus loin et ne se sentait pas très bien après tout ce qui s'était passé.

« J'ai honte d'un coup...J'ai encore pas mal de chose à apprendre d'Huntress. Je suis contente qu'elle ne soit pas là sinon elle m'aurait rejeté ou elle m'aurait passé un sacré savon pour mon comportement indigne. C'est qui est à plus à plaindre, c'est Clydounette...Ma petite Clyde. Franchement, je dois me ressaisir et que je devienne sérieuse comme avant. Pardon Clyde, je vais me racheter...» Dit-elle en train de pleurer de ses erreurs.

La blonde se releva et sécha ses larmes, c'était une justicière en apprentissage, elle ne devait pas montrer le moindre signe de faiblesse. Aujourd'hui, elle avait appris pas mal de chose sur ses erreurs, chose qu'elle ne referait plus du tout à l'avenir. Maintenant qu'elle y pensa, la Steadworthy ira chercher des fleurs pour Clyde et le lui offrira comme cadeau. Pour l'instant, elle allait juste continuer de patrouiller pendant deux heures avant de retourner chez sa mère afin de pouvoir dormir un peu avant les cours.


Univers-Batman

Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Là où la rage agit.   

Revenir en haut Aller en bas
 
Là où la rage agit.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Batman Legacy :: Gotham City :: Archives du Forum :: Anciens RP's-
Sauter vers: