Batman Legacy


 
AccueilRechercherGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Alice White, perdu dans le terrier du lapin blanc

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Alice White, perdu dans le terrier du lapin blanc   Dim 12 Juil - 12:42



DOSSIER N° : 8511820alicewhite17215514


Nom : White
Prénom : Alice
Alias : Aucun pour le moment
Sexe : Féminin
Nationalité : Américaine
Base d'opération: Gotham City

Date de naissance: 20 décembre 1980
Lieu de naissance: Texas
Rhésus: B

Orientation sexuelle : Bisexuel
Situation familiale: Plus de famille
Autre information: Citoyens - Serveuse dans un Diner


Génétique du patient
Taille : 1m75
Poids : 68 kg
Description physique du sujet :
Sous l'éclairage clignotant et vrombissant d'un néon, se découpe une silhouette féminine. De l'autre côté de la vitre, la jeune femme à la chevelure d'or fait des vas et viens, la mine fermée et dépitée. Malgré tout c'est avec un sourire timide qu'elle accueil ses clients, vêtu d'une simple robe bleue à fanfreluches blanches beaucoup trop courte et aguichante, la jeune femme ne semble pas à l'aise dans son rôle, évitant soigneusement le regard du patron qui la surveille de près. Alice... Grande, toute en courbes voluptueuses, elle arbore un visage aux traits doux. Son regard d'azur encadré par de longs cils vous fixe avec insistance alors que ses lèvres charnues et gourmandes se tordent en une grimace de tristesse. Vous ne savez. Un joli brin de fille qui pourtant, ne semble pas se satisfaire de sa condition. Sa démarche est celle d'une fille timide qui ne cherche pas à se faire remarquer, qui aimerait qu'on l'oublie et qui n'apprécie guère les regards posés sur elle. Douce enfant entrant tout juste dans l'âge adulte et totalement dénuée d'attrait, ignorant tout du charme dont chaque femme est détentrice. Rien chez elle ne laisse transparaître le monstre qui sommeille au plus profond de son être... Et c'est  probablement bien ça le problème.
Capacité physique du sujet : Rien de particulier
Comportement potentiellement à risque : Son gout prononcé pour la viande humaine, celle des mâles de préférence. Alice n'use d'aucun artifice actuellement ni d'aucune arme et n'a pour le moment aucune notion du crime... Elle n'est qu'une ombre dans Gotham bien que son principale point faible soit la maladie qui la ronge progressivement... Kuru.



Profil psychologique

Il existe des gens aux psychés redoutables... De bon comme de mauvais. Cette nuance entre les deux, cette limite infime entre le bien et le mal est ce qui représente le mieux notre Alice. Ou tout de moins celle-ci. Jeune femme tout ce qu'il y a de plus normale, du moins d'apparence, elle n'en reste pas moins sujette à des troubles psychologiques importants. Par son passé chargé d'émotion, la jeune femme sait que chez elle, quelque chose ne tourne pas rond, néanmoins elle est incapable de dire quoi. La vérité est qu'Alice est née avec rien de moins qu'une schizophrénie poussée doublée d'un dédoublement de personnalité lattant. Un cliché certes... Mais Ô combien intéressant pour quiconque viendrait à s'intéresser de plus près à cette blondinette car sous ses airs de femelles effarouchés et timide se cache un dangereux prédateur.

Loin d'être un cadeau du ciel, cet autre Alice au comportement macabre et goûts douteux est tout l'inverse de l'originel Alice. Elle est à la nuit ce que le soleil est au jour et pour ne rien manquer, cette cruelle femme a tous les vices possibles. Mensonge, tromperie, manipulation... Elle sait user de son charme comme il se doit pour parvenir à ses fins. Si la plupart des vilains de Gotham possèdent un goût poussé pour les joujoux favorisant les gros dégâts, Alice quant à elle fait tout dans l'ombre. Préférence la discrétion et la supercherie. Mais comme tout bon méchant qui se respect, celle-ci a bien un but. Loin de vouloir s'en prendre au chevalier noir, ses desseins quant à eux visent la majorité de la ville... Alice adore manger... Manger c'est bien, mais pas n'importe quoi. Dépourvue de sens moral, cette maudite reine s'est mise en tête que rien ni personne ne pouvait égaler son appétit si bien que notre fin gourmet n'accepte de se nourrir que de chair humaine. Alors quand certains braque des banques, d'autres jouent de mauvais tour au chevalier noir, Alice sort faire ses courses pour sustenter son appétit féroce. Coeurs et têtes sont ses mets favoris, mais uniquement ceux des hommes car c'est là sa façon d'avoir sur eux un pouvoir écrasant. Après tout, quel mâle irait se plaindre une fois sa tête dans une assiette .




Antécédents et suivi du patient

I. Les sirènes... Perdu dans ses pensées, l'enfant observe la maison de sa famille dans les landes du Texas. Debout dans le vestibule, Alice observe le liquide écarlate qui macule le sol. Lentement, elle soupir en regardant les jambes nues de sa mère qui dépassent par l'ouverture menant vers la cuisine. L'enfant pivote doucement et serre contre elle un ours en peluche avant que ses pieds nus ne glissent dans le sang et ne la guident vers le salon. Sur le canapé, un second corps est inerte, un couteau planté dans l'estomac. Daniel White n'avait pas vu le coup venir, tout comme sa femme. C'est le visage basculé en arrière figé dans une expression de douleur, qu'il jonche ainsi dans son propre sang. Alice s'avance et tend la main, caressant la joue de son paternel avant de grimper sur lui et de venir lécher le sang qui macule sa gorge et trempe sa chemise à carreaux. Elle a faim et personne n'est à pour la nourrir.

C'est le fracas d'une porte qui s'ouvre qui lui fait reculer le visage alors que les forces de police entrent, braquant leurs armes dans tous les sens. Les cris d’indignement... Par la porte ouverte, Alice peut même entendre une série de pleurs et de mots incompréhensible mais elle reconnaît parfaitement la voix de Rebecca qui vient régulièrement au ranch de Daniel. C'est sans aucun doute elle qui a découvert les corps. Soulevée du canapé, Alice se retrouve dans les bras d'un agent de police qui la sort de la maison avant de la donner à un ambulancier. Il lui faudra attendre de longues minutes à être examinées et que la maison ne soit fouillée. C'est finalement le shérif et son adjoint qui viendront la questionner.

« Bonjour Alice. Dis-moi, tu sais ce qui s'est passé chez toi ? Tu as vu quelqu'un entrer ?»


L'enfant n'ouvre pas la bouche, fixant simplement le shérif de ses grands yeux bleus. Il attend, soutient son regard mais pour seule réponse ne gagnera qu'un baissement d'yeux envers une peluche souillé par le sang. Il soupir et se redresse, s'éloignant pour questionner son adjoint.

« Elle a dit quelque chose . »
« Absolument rien... En même temps elle n'a que cinq ans et vient de passer des heures dès le cadavre dès ses parents pour seule compagnie. »
« La jeune Rebecca dit qu'elle n'a vu personne entrer ou sortir de la maison... Il y a aucune trace d'effraction, rien n'a été volé... C'est bizarre quand même, c'est un coin tranquille, les seuls crimes qu'on a ces des vols à étalages ou des tags sur les murs de la ville... ça n'a aucun sens, les White sont des gens sans problème. »
« Tu crois que Rebecca à mentit . »
« Non, elle est totalement sous le choc, c'est elle qui a trouvé les corps... Elle a tourné de l'oeil deux fois déjà à cause de l'émotion... »
« Alors il ne reste qu'une personne. »
« Qui ? »


Le shérif jeta un regard lourd à son adjoint puis tous deux pivotèrent la tête, fixant la petite blonde assise à l'arrière de l'ambulance et barbouillée de sang. Elle ne cille pas mais enfin, quelques mots s'échappent de ses lèvres et l'enfant lâche d'une voix innocente et faible.

« Quand est-ce qu'on mange ? »

II. On lui avait dit qu'on l'envoyait chez sa famille. Mais elle n'était pas morte ? Son papa, sa maman... ? On avait parlé d'un endroit où elle serait bien, loin du Texas. Ces gens des services sociaux lui avaient aussi dit qu'on l'envoyait chez cette dame du nom de Lydia, qu'elle était la sœur de sa mère. Sa tante qu'elle n'avait jamais connue parce que Lydia et sa mère avait coupé les ponds bien des années en arrière. Une histoire d'amour sordide entre deux sœurs amoureuse du même homme... Daniel. Mais finalement c'était sa maman, Clara, qui avait eu le dernier mot et Lydia avait simplement tout quitté pour partir loin du couple, incapable de les avoir sous ses yeux.

La voiture défilait dans les rues d'une ville gigantesque. Alice n'avait jamais vu de ville, elle ne connaissait que la petite bourgade de son Texas et le ranch de son père. Ici l'air était irrespirable, le ciel était souvent sombre et les gens avaient l'air malheureux. Quel étrange endroit. Finalement elle avait fait la rencontre de sa tante Lydia, aussi brune que Clara était blonde. Lydia n'avait cessé de répéter à quel point Alice ressemblait à sa défunte mère, à quel point son sort avait été horrible et Lydia avait pleuré pendant des jours. L'enfant s'était demandé souvent si elle pleurait parce qu'elle était triste d'avoir perdu sa sœur et d'être resté sur un conflit ou bien d'être obligé de vivre avec l'enfant né d'un amour qui l'avait rendu, elle, malheureuse toute sa vie. Alice n'eut jamais de réponse claire mais le comportement de Lydia durant le reste de sa vie là-bas valait bien tous les mots du monde. Bien qu'elle avait subvenu aux besoins de sa nièce, Lydia n'avait jamais éprouvé la moindre forme d'amour pour elle. Alcoolique, violente, la femme avait pris l'enfant comme défouloir à de nombreuses reprises et si durant des années celle-ci était resté calme à subir sans se plaindre, au fond d'elle la faim grandissait et un monstre n'allait pas tarder à voir le jour.

C'est finalement durant l'année de ses quinze ans qu'Alice craqua de plus belle. Une dispute, aussi violente qu'inopinée fut ce qui fit à nouveau sortir le monstre. Elle avait juste voulu se défendre face à Lydia et finalement celle-ci avait fini poignardé à coups de couteau avant que sa poitrine ne soit ouvert en deux et son cœur arraché. Fière de sa victoire, Alice avait sauvagement savouré son met et fit taire sa faim pleinement, pour la première fois.

Lorsqu'elle retrouva ses esprits, l'adolescente alarmée prit la fuite. Mettant feu à l’appartement miteux de Lydia, elle embarqua pour le premier bus qui s'offrit à elle, usant du peu de monnaie que sa tante avait gardée dans un vieux bocal de cornichons. Le début d'une aventure... Alice avait traversé plusieurs états, plusieurs villes avant de se stopper dans la plus sombre d'entre elles. Gotham. Quoi de mieux que le berceau de tous les vices pour cacher sa propre laideur. Anxieuse à l'idée des crimes qu'elle pouvait commettre, la jeune femme s'installa dans les quartiers mal famé de Gotham, là un ou monstre pouvait aisément passer inaperçu... À présent elle espère qu'il s'écoulera des années avant qu'un autre accident n'arrive.




Behind the screen
Information(s) importante(s) : Nop !
Un surnom ? Medusa
Nom de l’avatar : je ne sais plus °w°
Lien éventuel avec un joueur déjà présent : nop
Disponibilité pour poster ? Rythme très rapide et totalement disponible 7/7, toute la journée, toute la soirée et une partie de la nuit ! *n'a pas de vie*
Comment as-tu connu le forum ? Creativ' RP, et j'ai gentiment été poussé par le fondateur à rejoindre l'aventure
Avez-vous besoin d'un Parrain pour vous aider ? possiblement =)
Code du Règlement :


Dernière édition par Alice White le Dim 12 Juil - 16:51, édité 9 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Alice White, perdu dans le terrier du lapin blanc   Dim 12 Juil - 13:28

Bienvenue à Gotham
Ca fait plaisir de voir quelqu'un de motivé et disponible.
Bonne chance Al.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Alice White, perdu dans le terrier du lapin blanc   Dim 12 Juil - 13:29

Benvenito! :) En espérant que tu trouves ce que tu veux ici ;)
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Alice White, perdu dans le terrier du lapin blanc   Dim 12 Juil - 16:53

Merci pour votre accueil! j'annonce donc que ma fiche est officiellement terminée et m'excuse d'avance pour la médiocrité de celle-ci ^^"
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Alice White, perdu dans le terrier du lapin blanc   Dim 12 Juil - 17:11

Bienvenue Alice *offre des bonbons mystère*
Alors, j'ai lu toute ta fiche et j'ai pris beaucoup de plaisir à te lire.
Tu as mon +1
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Alice White, perdu dans le terrier du lapin blanc   Dim 12 Juil - 17:20

Ush ush ! :3

Sois officiellement la bienvenue parmi nous Alicette, je crois que notre jojo est la cause de la venue de beaucoup de nos membres, moi la première. Hmmm... Et dire que c'était il y a plus d'un an maintenant. Enfin bref, là n'est pas la question !

Pour ce qui est de ta petite fiche, contrairement à ton ressenti, moi je l'ai trouvé très sympatrique et agréable à lire. Je me ferais accessoirement un plaisir de te surnommer Hannibal à partir de maintenant, sache le. Gniiii
J'ai tendance à bien aimer les histoires qui se terminent sur un petit cliffhanger comme ça, et comme je le disais, c'était sympa à lire je trouve, on ne se perds pas dans tes écrits, ou dans des phrases interminables et mal ponctuées, c'est plutôt bien ça :D

Sur ce, je n'ai rien à redire quant à cette fiche, alors je t'accorde mon +1. Tu es donc officiellement des nôtres ! :D
Si tu as la moindre question, n'hésites surtout pas à le faire savoir, tu trouveras toujours quelqu'un pour y répondre que ce soit sur la box ou par mp. Sur ce, je te souhaite de passer de bons moments en notre compagnie et bon jeu ! =D
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Alice White, perdu dans le terrier du lapin blanc   Dim 12 Juil - 17:25

Woah, je crois que c'est la première fois que je reçois autant de compliment sur un forum! généralement on juge mon niveau correcte vu que je fais quelques fautes. Vraiment je suis contente, c'est très encourageant et je me fais d'avance un plaisir de rp avec toi Klara! ♥
Merci à toi aussi Nigma ! *fourre les bonbons dans la poche de Klara, sait-on jamais*
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Alice White, perdu dans le terrier du lapin blanc   Dim 12 Juil - 17:29

Alice White a écrit:
généralement on juge mon niveau correcte vu que je fais quelques fautes.

 Nigma Nous sommes là pour nous entre-aider Alice, pas s'entre-tuer ! ♥️
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Alice White, perdu dans le terrier du lapin blanc   Dim 12 Juil - 18:44

Ooooh une citoyenne en mode "trojan" avant de révéler sa véritable nature !
Cela me plait fortement et je donne aussi mon +1.
Bienvenue à toi, et content de te voir parmi nous. Sois sure, que tu seras appréciée et dégustée Hap

Don't mess with Texas, motherfuckers ! Lamasticot

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Alice White, perdu dans le terrier du lapin blanc   Dim 12 Juil - 18:45

Ce brave Chapelier fou a énormément de côte avec les Alice.
Bienvenue ! De la part du prochain régent de Gotham City.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Alice White, perdu dans le terrier du lapin blanc   

Revenir en haut Aller en bas
 
Alice White, perdu dans le terrier du lapin blanc
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Batman Legacy :: Gotham City :: Archives du Forum :: Anciennes Présentations-
Sauter vers: