Batman Legacy


 
AccueilRechercherGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Ambush !

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Ambush !   Sam 27 Juin - 19:47

Ambush !!


Il est commun que les gens qui sont épiés le ressentent sans même être en mesure de voir qui les suit. Une sorte de pseudo-sixième-sens impossible à définir. Une once de paranoïa qui, parfois, vient picoter la nuque, et qui pousse les gens à jeter des regards un peu inquiets dans leur dos au détour d'une ruelle sombre. Dick y était familier. Principalement parce qu'il est régulièrement cette ombre qui rôde et qui observe. Il était toutefois bien plus rare que ce soit lui la victime de ces étranges impressions. Bludheaven est un coin dangereux. Autant, si ce n'est plus, que Gotham. C'est là-bas que Grayson faisait ses armes, et se faisait un nom. C'est lui qui hantait les esprits des criminels là-bas. Et pourtant... pourtant il se sentait étrangement traqué. Moins à l'abri dans l'ombre que d'ordinaire. Il s'était toutefois contenté de mettre ça sur le dos de Barbara. Croiser Batgirl devait forcément l'avoir plus affecté qu'il ne daignait se l'avouer. Et par conséquent, peut-être qu'une infime part de son subconscient souhaitait la revoir se planter devant lui. Qui sait ?

Quoi qu'il en soit, épié ou non, sa semaine avait été plutôt calme. Ses rondes nocturnes l'avaient conduit à mettre la main que sur un petit gang des rues habitués aux agressions de jeunes femmes à la sortie de leur boulot. Des serveuses épuisées et donc faciles à détrousser. Ce genre de petites frappes, c'est à peine si on peut parler d'échauffement. Mais Grayson se disait qu'avec quelques dents en moins, des phalanges et des nez cassés, ils ne pourraient pas nuire pendant un petit moment ; Et ça... et bien c'était une petite pensée positive qui l'aidait à mieux dormir quand enfin ses patrouilles s'achevaient.

Comme souvent, il était discret. Il utilisait plusieurs planques différentes, et plusieurs chemins, choisit et définit aléatoirement pour rentrer jusqu'à son réel domicile. De manière à ce que personne ne puisse facilement remonter sa trace. Quand on est l'élève de Bruce Wayne, on apprend avant tout à cacher sa véritable identité, avant d'apprendre à sa battre. Ici et là au travers de la ville, il avait ses cachettes. Des égouts en passant par de vieux systèmes de ventilations délabrés. Sur son territoire, il avait toujours moyen de mettre ici ou là, la main sur son arsenal, bien que le plus gros de son matériel soit parfaitement caché dans son domicile.

Et puis... il y eut ce soir-là...


Nightwing s'extrait de l'ombre, bougeant un peu les épaules et la tête pour s'échauffer avant une nuit d'errance. Perché au coin d'un toit plat, il observe sa ville, noyée dans une silence oppressant. Le justicier connaissait pourtant très bien le coin, et à en juger par la sécheresse de la journée, et le ton sombre des nuages de la fin du jour, il devinait aisément qu'un orage se préparait. Et cette impression de silence tout autour de lui... rien de plus que le calme avant la tempête.
Quand il daigne descendre de son perchoir, usant de quelques cabrioles en s'accrochant ici et là aux barreaux d'un escalier de service, il sent de nouveau cette impression étrange. On l'observe. Il secoue la tête, et vient se frotter la nuque pour y faire disparaître l'infime chair de poule qui s'y était installée pendant quelques instants.

« Tu perds la boule mon vieux » grogne-t-il tout en tâchant de se concentrer un peu plus.

Il presse alors le pas, évitant, comme son mentor l'aurait fait, la lumière des réverbères et des fenêtres les plus visibles. Il se faufile, rapidement. Habilement, furtivement, parfaitement à l'aise avec son environnement. Quelques sauts plus loin, il s'installe dos à un muret, face au vide, et vient sortir quelques appareils de son cru, utilisés pour espionner les ondes. Se contenter des radios de la police ne lui suffit plus. Nightwing se permet aussi d'aller un peu plus loin. Des portables sur écoute, il en a plusieurs. De quoi pister les dealers qu'il croise le plus régulièrement, ou bien certains gros bras habitués aux crimes divers et variés et qui sortent de prison uniquement grâce aux cautions qu'ils peuvent payer suite à leurs larcins.
Aujourd'hui, c'est calme. Vraiment calme. Aussi calme que le temps. Et pourtant il le sait : il va pleuvoir.

Il reste ainsi immobile un long moment. Assez pour que ses muscles tétanisent un peu du fait de sa position. Le ciel n'est plus aussi calme. On entend quelques lointains grondements.

« Au moins, je m'serais pas trompé sur la météo » se lance-t-il à lui même en se relevant alors. Et sans crainte, il se penche en avant, et laisse la gravité le faire tomber vers le bitume, quelques dizaines de mètres plus bas. Il s'arrête avant d'un tire de grappin qui coupe sa chute, et lui permet de retomber au sol sans danger. Avec une petite moue blasée, il jette un coup d'oeil à l'heure, presque tenté par l'idée de rentrer chez lui pour ce soir. Du sommeil, il n'en a jamais trop.

Le ciel se décide à s'ouvrir un peu. Quelques petites gouttes commencent alors à tomber, rebondissant sur sa tenue sombre. La pluie... en général, il aime plutôt ça. En partie parce qu'il lui arrive d'utiliser des armes électriques. Et l'eau... ça conduit bien. Et tandis qu'un éclair zèbre le ciel, l'infime moment de lumière lui permet de distinguer en haut, une silhouette. On l'observe donc réellement ? N'ayant rien d'autre à faire, et oubliant sa raison, il envoie son grappin vers la corniche la plus proche. Bien décidé à mettre la main sur l'inconnu. Quelques bons plus loin, le voici sur un toit plat. Relativement bas comparé aux autres bâtiments. Ici et là, bons nombres de coins sombres l’interpellent. La zone est parfaite pour une embuscade. Et lui, comme un début, vient de se lancer à la poursuite d'une ombre, et se jeter ainsi dans la gueule du loup...



Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Ambush !   Sam 4 Juil - 22:37





















Ambush
.





L'atypique soirée de traque que Batgirl avait vécu il y a encore quelques semaines refaisait souvent surface dans l'esprit de la jeune femme. Tout c'était bien fini, les malfrats en question reposaient en cellule, elle s'en était personnellement chargée de vérifier cela via son père. Non, ce n'était pas cela qui lui brouillait les souvenirs... c'était cet inconnu, ce costume que la jeune chauve-souris n'avait encore jamais vu. Elle n'avait pas halluciné, il l'avait bel et bien suivi, il avait cherché à créer un quelconque lien. Ce n'était pas sans raison que l'homme masqué s'était montré. Il lui avait malheureusement échappé, mais Batgirl avait réussi à retrouver sa trace...

Dans les rues de Blüdhaven. L'héroïne avait passé de longues heures à sa recherche, à questionner, à demander des descriptions à ceux qui traînaient tard en rue pour être sûre de ne pas se tromper de personne. C'était auprès d'un jeune dealer qu'elle trouva confirmation. C'était bel et bien ici, le territoire de l'inconnu. Il n'y avait plus qu'à obliger le destin à une rencontre forcée...

Barbara avait mis, pendant une petite semaine, sa vie entre parenthèse pour mesurer chaque parcelle des lieux afin de trouver l'endroit idéal. En tenue civile, sous ses lunettes de soleil malgré le ciel gris, elle avait arpenté les trottoirs en guettant les toits des bâtiments les plus adéquats et propices à une embûche. Ils devaient être plats, en possédant de larges rebords. Le bâtiment du petit musée de botanique fera l'affaire, sans parler des statuettes décorant tout l'avant de la façade. « Je leur trouverai bien une utilité fantaisiste, signé Babs. »

Le ciel devenait de plus en plus noir, le temps passait. Batgirl était perchée sur le toit du musée botanique depuis une petite heure, le temps d'installer le piège le plus simplet qu'elle ait pu trouver. Connu mais efficace, à tous les coups, quand on ne s'y attendait pas. Rien ne pouvait présager à l'inconnu qu'il serait victime d'une embuscade. La nuit la fondait dans la masse, mais la justicière savait qu'elle ne devait pas sous-estimer son rival, c'était un petit conseil de son mentor. C'était tout naturellement qu'elle l'avait déplacé dans la case ennemi, peut-être à tort, mais la prudence était requise.

Portant ses jumelles en mode nuit à ses yeux, Batgirl scruta les alentours toutes les minutes... Et piocha ce qu'elle était venue chercher. Une silhouette qui venait de se laisser tomber depuis un toit, avant de retomber subtilement sur le sol à l'aide d'un grappin. « Tiens tiens, ce n'est pas débutant, il a l'artillerie qu'il faut. » marmonna-t-elle entre ses lèvres rouges. La petite chauve-souris se releva, satisfaite, afin de se faire voir. Elle resta ainsi debout un court moment, le temps d'un éclair éclaircissant tout le périmètre. L'inconnu s'était retourné, et l'avait vue. Il n'avait pas l'air surpris que Batgirl espéra, comme s'il s'était douté que quelque chose n'allait pas. Mais qu'importe, elle savait qu'il viendra. La réaction défensive ne tarda pas, il accourrait déjà....

En moins de trente secondes, la rouquine eut le temps de se cacher dans un coin où une ombre noire la dissimulait de tous regards. Des cachettes comme celle-ci, sur ce toit principalement, il y en avait une dizaine. C'était une des raisons pour laquelle elle l'avait choisi, elle pouvait être dans n'importe lequel d'entre eux.

Le voici, à guetter, ayant sans doute déjà compris la position dans laquelle il se trouvait. Il lui suffisait de faire trois pas vers la droite pour se prendre le filet, tomber lourdement à terre, et que le mécanisme s'enclenche pour le glisser vers le vide. Là, il pendrait tête en bas dans le vide, pieds liés, avec que ses deux bras pour s'en sortir. Mais Batgirl s'en occuperait également. Elle sortit son batarang, et le lui lança pile à côté du visage. L'homme masqué réagit comme prévu : il se dirigea vers la droite, se prenant le fil, et tout se passa tel qu'imaginé.

Un sourire aux lèvres, elle sortit de l'ombre et marcha tranquillement vers le large rebord auquel elle se pencha. « Te revoilà. » renchérit-elle d'un air satisfait. Du point de vu de l'embusqué, il voyait certainement une femme aux longs cheveux rouges qui le regardait, narquoise, se débattre et comprendre ce qu'il lui arrivait.

La pluie tombait quasiment à flot, les éclairs surgissaient sans prévenir.

Batgirl vint à la hauteur de son prisonnier, faisant attention à ne pas être à sa portée étant donné qu'il avait toujours les mains libres. Elle s'appuyait sur les statuettes et les attaches qu'elle y avait déposé à cet effet. « Tu me dis qui tu es. Pourquoi es-tu ici. Et pourquoi tu m'as suivi la dernière fois. Ne feins pas l'ignorance, cela ne ferait qu’aggraver ton cas. » La justicière avait opté pour une voix calme, mais ferme et autoritaire. Elle ne le laissera certainement pas prendre le dessus. Ses pupilles émeraudes cherchèrent le regard de cet homme, mais son masque l'empêcha de voir quoique ce soit. Il avait l'air de vouloir rester anonyme, mais ce n'était pas négociable. Il s'en était pris à elle, il n'avait donc plus le droit au luxe de l'intimité et du secret.



Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Ambush !   Sam 4 Juil - 23:36

Ambush !!


Nightwing le savait. Il venait de faire une bourde. Si Bruce le savait... Plissant les yeux, il descend un peu sur ses appuis, regardant autour de lui en essayant de distinguer quelque chose. Un mouvement, une silhouette. Quelque chose d'inhabituel qui méritait qu'il s'y attarde. Mais rien. Juste l'obscurité, et le clapotis de l'eau qui s'accélérait progressivement à mesure que le temps passait. Prêt à se détendre un peu, il s'apprête à faire demi-tour quand un bruit qu'il connait se fait entendre. Léger, subtile. Quasi inaudible pour ceux qui ne les connaissent pas. Les ailettes d'un batarang qui fuse. Le jeune prodige à tout juste le temps de se déplace sur le côté, l'ailette lui frôle la joue et alors qu'il s'apprête à afficher un petit sourire hautain, une traction au niveau de sa cheville l'interpèle, et le temps qu'il réagisse, il est happé vers le côté, tombant assez lamentablement pour finalement terminer la tête en bas. Et en parlant de tête, dans sa chute la sienne avait salement heurté le sol. Une chance qu'il avait des réflexes. Et une chance qu'il avait l'habitude.

Non sans quelques difficultés, il agite un peu les bras pour essayer de stabiliser son balancement, tout en suivant des yeux le câble utilisé pour l'attacher. Un piège parfaitement monté. Système simple, mais très efficace. Un piège à collet amélioré. Une tactique que Batman n'utilisait pas trop, préférant des assauts plus... directs. Par contre, il devinait sans mal la patte d'une autre chauve-souris. Avant même qu'elle fasse son apparition, il soupirait déjà. Un peu vexé d'avoir été si facilement pris. Et surtout... plutôt mécontent que ce soit elle qui parvienne à l'avoir ainsi. Rien de misogyne. Une autre l'aurait eu de la même manière qu'il s'en serait un peu fichu. Mais Barbara, c'est différent.
Bougon, il se contente de croiser les bras quand enfin il se stabilise, fixant l'arrivée de la jeune chauve-souris qu'il salue d'un mouvement de la tête comme s'il n'était pas dérangé à l'idée d'être ainsi perché.

« Me revoilà oui. Quoique c'est plus à moi de le dire puisque... j'ai toujours plus ou moins été par ici, et toi non. Néanmois, je salue l'arrivée. J'en suis tout retourné... littéralement. »

Ceci dit, sa présence ici, et l'embuscade parfaitement tendue expliquait maintenant cette impression d'être épié à chaque instant de cette semaine. Comme quoi, certains sens inexpliqués ne trompent pas. Et pile quand il espérait vaguement qu'elle soit la cause de ces picots sur sa nuque, c'est elle qu'il voit débarquer. Les choses sont quand même bien faites, hein ?!
Les questions qu'elle pose ne l'étonnent pas vraiment. Qui il est. Ce qu'il lui veut. Pourquoi il l'a suivi... Ouais, c'est vrai qu'il lui doit, dans un sens, quelques explications. Mais il ne comptait pas les lui donner si facilement.

« T'as vraiment pas mieux à faire que de m'attacher comme ça ? Il y a d'autres moyens pour que je sois... pendu à tes lèvres si tu me permets le jeu de mot. » glisse-t-il avec un petit sourire en coin. Imperceptiblement, il recommençait à bouger, juste un peu, pour initier un nouveau petit mouvement de balanicer. Dick est après, et avant tout, un gymnaste très doué dans les prouesses acrobatiques, contrairement à ce que sa carrure semblerait laisser croire. S'il n'a plus sa grâce de sa jeunesse, il a tout de même gardé assez d'élasticité pour se défaire de ce genre de piège.

« En plus, je te trouve bien mauvaise sur le coup. Je t'ai suivie l'autre fois... c'était hasardeux. » Pas vraiment, mais la mauvaise foi permet de gagner du temps. Et de l'agacer un peu aussi. Il faut l'avouer, ça lui plaisait. « Toi par contre tu m'as suivi. Et pas juste ce soir, n'est-ce pas ? C'est moi qui devrais te demander pourquoi tu me suis comme ça ! » Et inverser les rôles de l'accusation.  Là encore, pour les mêmes raisons que sa première phrase. Décroisant les bras se gratte la joue d'une main, et fait mine de perdre involontairement cette stabilité qu'il avait su trouver en étant pendu. Dans l'agitation de ses bras, il se contente de décrocher de sa ceinture quelques billes lacrymogènes, qu'il balance en grappe droit vers le poitrail de la jeune femme, pour que le nuage suffise à lui nuire, sans qu'elle n'ait à subir tous les effets désagréables du gaz. Pas d'yeux qui piquent, ni de gorge en feu. Prévenant, le Grayson ?

Et il profite de ce court laps de temps pour se redresser vers l'avant, et saisir le câble sur lequel il tire pour se hisser, et se remettre dans le bon sens. Le collet du piège n'ayant plus de poids à retenir, libérer son pied est facile, c'est donc d'un petit mouvement gracieux qu'il retourne sur le toit, amortissant le tout d'une roulade. Fier de lui, et arrogant dans son attitude, il se pavane un peu plus loin en lui présentant son dos, et en ricanant avec satisfaction. Néanmoins, derrière sa quiétude et cette assurance qu'il démontrait, Nightwing cachait quand même parfaitement sa méfiance, et il avait d'ailleurs en main l'une de ses armes, fin prêt à se défendre si elle l'obligeait à le faire

« Désolé pour ça. » glisse-t-il quand même en prenant grand soin de rester en retrait, mentionnant les billes de gaz.

Batgirl est formée par Bruce. Dick sait qu'elle n'abandonnera pas si vite, et qu'elle aura sûrement envie d'en découdre pour avoir sa réponse. « Tu sais... tu devrais te contenter de te dire que j't'ai aidée la dernière fois ? Et que heu... je suis dans ton camp. Le reste c'est pas très important nan ? J'ai pas spécialement envie de me battre avec toi. »

Voila une situation cocasse. Dick Grayson, tête de mule en chef qui cherche à faire changer d'avis à Barbara Gordon, elle aussi pointure dans l'art d'être bornée. Connaissant parfaitement la rouquine, il sait donc qu'elle ne lui cèdera rien. Et que le combat est inévitable. Il abandonne donc l'idée de négocier, et se contente de se mettre en garde, l'invitant presque à venir le cogner. Encore un grand moment de maturité made in Grayson.



Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Ambush !   Ven 24 Juil - 0:25






















Ambush
.




Tout fonctionna comme prévu, et l'homme pendait tête en bas. Cependant, une chose interpella Batgirl. Elle le narguait, mais il se trouve qu'il... commença à faire de même. Il n'avait pas l'air de craindre pour sa vie, il ne donnait pas du tout l'impression de se sentir en danger. Comme si un détail échappait à la rouquine. En plus des étranges réponses que lui fournissait l'inconnu masqué, celui-ci lui parlai presque comme à une connaissance. C'était particulièrement déstabilisant. [ !]« J'en suis tout retourné... littéralement »[/i] Elle voulut éclater de rire mais se retint fortement, soutenant son air quasiment neutre.


Batgirl le regarda un long moment, tandis qu'il parla. La voix était méconnaissable, il utilisait certainement le même genre de modulateur que Batman. Elle ne reconnaissait peut-être pas le son de sa voix, mais cette manière de déjouer ces phrases et de rajouter une touche comique et taquine ne lui était pas étrangère. Vraiment pas.


« Hasardeux ? Je n'y crois pas une seule seconde, et tu ne crois pas à ce que tu dis non plus. Bien, donc tu es en train de me mentir, on avance doucement. Tu caches donc quelque chose. » Il lui reprocha de l'avoir suivi, à plusieurs reprises. Il avait un certain don pour retourner la situation à son avantage, mais elle ne le laissera pas guider la conversation, c'était elle qui posait les questions. Sa concentration baissa quelques secondes, et elle ne remarqua que tardivement le manège de cet acrobate. Il lui balança des billes lacrymogènes, en prenant soin de ne pas viser son visage. Voilà un autre détail déroutant, pourquoi l'épargnait-il ? Batgirl s'était entraînée à l'apnée mais ne regretta pas les yeux qui pleurent et la gorge en feu qui lui furent épargnés.


Elle toussa à quelques reprises, puis se reprit immédiatement et rejoignit à nouveau le toit. Elle dévisagea cet imprévu avec audace et défis. Il avait l'air particulièrement fier de son petit numéro, spectacle dont elle était seule spectatrice. Mais la petite chauve-souris n'était pas pour autant impressionnée et elle lui ferait savoir. Il en était de même pour lui qui ne voulait nullement parlementer : il arborait déjà son arme, et sa position défensive. Il désirait se battre, et ne dirait donc rien... Très bien.


Tout en marchant droit vers lui d'un pas assuré, Batgirl sortit un batarang et le lança sur lui. Son regard agacé était rivé sur celui de l'homme, dont elle ne savait toujours pas le nom. Il l'esquiva, mais se prit le second sur le bord de la cuisse, déchirant l'apparat qui servait de protection. Si rien ne sera conclut ce soir, elle fera simplement analyser le sang récupéré sur son arme, il y en avait peu mais c'était suffisant pour dévoiler son identité. À mi-chemin, elle réalisa une roulade avant de lui crocher le pied avec toute la force de sa jambe droite. Il avait dû vraiment la sentir passer, celle-là. Le but visé était qu'il en perde l'équilibre, et avec le second coup à la rotule, il était physiquement obligé de tomber à terre. Elle en profita pour lui décocher un coup, moyennement retenu, à la mâchoire. Ses gants renforcées la protégeait, pour Batgirl c'était comme lui effleurer délicatement la peau...

Mais soudainement, la situation se renversa, et ce n'était pas pour avantager la jeune chauve-souris...


Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Ambush !   Ven 24 Juil - 2:00

Ambush !!


En posture défensive, Dick se contente d'attendre les attaques de la petite-Chauve-souris. Et l'opération est bien plus délicate que lors d'un combat normal. Il était habitué à prendre l'ascendant et à frapper vite et bien. Or, malgré sa posture martiale et le défi qui suintait de son regard, Grayson tenait tout de même à limiter les dégâts. Il espérait que Barbara baisserait les bras en l'attaquant et notant qu'il ne répliquait pas. Ou peu. C'était du moins son idée première. Le jet de Batarang le surprit assez peu, à dire vrai. D'un moulinet il en dévia un, tandis que l'autre vint... l'écorcher au niveau de la jambe. Il avait mal lu la trajectoire, tiens.

La vraie bataille débute alors, et le jeune homme masqué se montre non ne peut plus passif dans le combat. Il pare, repousse, se dégage comme il peut, mais ne cherche jamais à asséner le moindre coup à la jeune femme. C'est presque amusant. Du moins... ça l'est jusqu'à ce qu'elle parvienne à le surprendre. Un coup de pied qui le fauche au genou, suivi d'un autre qui manque de le faire tomber sur le dos.

« Vas y douc... » Pas le temps de finir sa phrase de toute manière, elle bouge encore, il faut qu'il réagisse. Il change son appui, tente de se dégager en baissant un peu sa garde, mais il ne prévoie pas le coup de poing qui le fauche en pleine face et le fait s'écrouler. Sonné, surpris, Dick mesure l'efficacité de Batgirl et les progrès qu'elle avait pu faire. Un direct pareil en pleine face, peu de gens s'en sortirait. Une chance qu'il était du genre solide, et que Bruce lui avait fait connaître bien pire – sciemment ou non.

D'une roulade sur le côté, et d'une acrobatie il se remet debout, et agite doucement la tête pour essayer de se remettre les idées en place. Quel direct, il était encore bluffé. Lèvre ouverte, nez en sang. Elle ne l'avait clairement pas loupé, à dire vrai. Une chance qu'il portait son masque et que ce dernier renforçait son nez et gardait l'os intact, sans quoi il aurait été victime d'une jolie fracture. Il se sentait déjà heureux d'avoir réussi à garder toutes ses dents.

« Je confirme, tu es... renversante. Quel choc » glisse-t-il avec une petite grimace.

Seulement, Dick est compétiteur. Et revanchard aussi. À son tour de lancer quelques batarangs. Les siens, en forme d'oiseau. Volontairement, le trio de petites ailes tranchantes est lancé de manière à être facile à esquiver. Une diversion. En d'autres circonstances, il n'aurait pas hésité à viser directement sa cible, mais pas Barbara, forcément. Toutefois, il n'hésite pas à la charger en retour, usant de sa rapidité habituel, il s'efforce de la rejoindre, et d'envoyer quelques coups, visant uniquement pour lui faire perdre l'équilibre. L'arrière des genoux, les chevilles, et quelques coups de poings bien plus forts, mais à destination des protections qu'elle portait. Il conclue le tout par l'une de ses manœuvres les plus commune, une roulade acrobatique vers l'arrière pour laisser penser à une tentative pour se dégager, le tout s'achevant non pas par un autre mouvement de recul, mais par un coup de pied fouetté dans les jambes de la jeune femme, afin de la mettre à terre. Juste le temps de lui parler un peu. Une phrase, pour essayer de la tempérer. En vain...

« Arrête... on va se faire ma... »

Pas le temps d'en dire plus. L'échange de coup de poings continue. Esquives, parades, contre-attaques. Les deux se rendent coups pour coups, sans qu'aucun ne prenne véritablement l'avantage. Nightwing est de nouveau fuyant dans l'affrontement, évitant de cogner, et préférant dévier les attaques de la chauve-souris plutôt que d'essayer de la surpasser en la frappant à son tour. Un nouveau coup au visage le sonne un peu, et ne voulant pas se laisser surpasser, il use de son habituel fuite acrobatique. Celle là même qu'il utilisait sous l'uniforme de Robin quand ses adversaires étaient trop hargneux et qu'il préférait prendre un peu de distance. Ses quelques acrobaties se concluent par une vrille parfaitement exécutée, typiquement signé Dick Grayson. Inimitable.
Dans sa réception, à moitié accroupie, il saisit par habitude deux batarangs, qu'il avait l'habitude de lancer avec force après ce genre de geste pour blesser les adversaires les moins attentifs. Mais son geste s'arrête, et il se contente de garder les deux projectiles en main.

« Barbara, stop. »

Avant même d'avoir prononcé son nom à haute voix, il était déjà sûr d'avoir été démasqué. Ses blagues, son sens de l'acrobatie, sa manière de sa battre, sa manière de filer pour prendre des distances. Elle aurait nécessairement reconnu sa signature. Tout comme elle avait sûrement déjà fait le lien entre l'utilisation caduque des billes lacrymogènes, le côté passif de son comportement durant la bagarre, et les coups donnés exclusivement vers les zones les plus protégées de sa tenue. Il est clair qu'il cherchait au mieux à la secouer un peu, mais certainement pas à la blesser. Ni plus ni moins que du Dick Grayson dans le texte. Restait maintenant à voir la réaction de la jeune femme.

« Tu pourrais rire à mes blagues... à moins que porter un bat-costume ne transforme immédiatement son porteur en une personne austère... »



Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Ambush !   Jeu 30 Juil - 12:46





















Ambush
.



Il y avait quelque chose d'étrange, à cet instant précis. Un sentiment de sécurité, hors cela était totalement contradictoire étant donné que Barbara était là, en train de se battre. Rien n'était là pour qu'elle soit en confiance, et pourtant c'était ce qu'elle ressentait. Elle ne recevait aucun coup net et précis qui aurait pu l'achever, la mettre à terre, ou en sang. Cet homme ne la touchait que là où elle pouvait à peine sentir la douleur. A moins qu'il ne soit aveugle ou complètement tordu, il le faisait exprès. Peut-être bien qu'il ne cherchait pas l'affrontement, finalement, mais cela ne changeait rien au fait qu'il cachait bel et bien quelque chose. Et ce n'était pas le genre de la jeune rouquine de baisser les bras.

Cet importun arrivait à lui échapper des mains par quelques roulades et acrobaties. Arquant un instant un sourcil, Batgirl se disait de plus en plus que quelque chose n'allait pas. Un fichu sentiment de déjà-vu dont elle ne pouvait pas se débarrasser. « Je suis renversante ? Mais qu'est-ce qui ne va pas avec toi ? » renchérit-elle, lasse qu'il lui parlait comme s'ils se connaissaient depuis toujours. La jeune chauve-souris esquiva sans aucun problème  les batarangs en forme d'oiseau de cet intrépide homme, qui ne se donnait définitivement pas à fond. Elle reçut des coups, mais n'en sentit rien grâce à ses protections, qui d'ailleurs étaient bien visibles. « C'est réellement tout ce que tu as ? » le provoqua-t-elle, dans l'espoir qu'il se lâche. En même temps, il fut une roulade arrière ; elle pensa à une énième tentative d'esquive, mais il se reprit en lui crochetant le pied, et elle tomba à terre, essoufflée. Batgirl se releva aussi tôt, le fixant dans les yeux d'un regard acharné pour lui montrer qu'elle ne s'arrêterait pas. Il lui incita à arrêter, qu'ils allaient se faire mal, n'avait-il donc pas saisi le but ? La justicière n'était pas là pour lui faire du bien. Mais elle ne le laisse pas finir et saute sur lui, enchaînant ses combo de coups. Il s'entêtait à esquiver, c'était insupportable, Batgirl était à deux doigts d'abandonner.

Tout à coup, après un coup au visage qui sonne l'inconnu, Barbara écarquilla les yeux sous l'énième fuite acrobatique à laquelle elle venait d'assister. Elle s'arrêta net de bouger, le poing en l'air, le cœur battant et menaçant de sortir de sa poitrine tellement l'intensité de son pouls était fort.

« Barbara, stop. » Le sarcasme, les blagues, les acrobaties, ces coups qui n'en étaient pas.

Il n'avait même pas eu à demander cela, elle avait deviné, un peu tardivement, qui il était. Richard Dickson dans sa nouvelle splendeur. Elle l'avait pensé mort, mais ce n'était que Robin qui n'était plus là. A ce jour, il semblait avoir revêtu l'habit d'un solitaire sans cœur. La colère monta lentement en Barbara. Celui qui lui avait brisé le cœur se tenait droit devant elle. Après l'avoir pleuré, elle l'avait maudit, et maintenant qu'il était là, elle ne pouvait s'empêcher de trembler face à toutes ses émotions qui l'envahissaient. Un scalpel lui entaillant la peau serait moins douloureux.

Batgirl n'écouta même pas ce qu'il venait de dire, rouge de rancœur, elle ressauta sur lui en retenant un cri de rage qui aurait trahi toute sa douleur. A cheval sur lui, Dick tomba à terre, elle le rua de coups à la poitrine, d'abord très fort, puis sa conviction à se venger diminua, ses gestes se faisaient de moins en moins précis... Elle s'arrêta tout à coup, la tête baissée. « Comment doit-on t'appeler, maintenant ? » demanda-t-elle d'une faible voix. Elle avait bien mille et une autres questions, mais se contenta de celle-ci. Barbara ne lui donnera pas le plaisir de constater que son départ l'avait touchée, et quelque peu détruite à l'intérieur.

Levant ses pupilles émeraudes pour le regarder, elle le fixa, dévisageant lentement cette nouvelle apparence. Il avait tellement changé, ces traits s'étaient endurcis. Batgirl posa ses doigts sur son masque, et l'enleva délicatement. Belle enflure, il était toujours aussi craquant.


Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Ambush !   Jeu 30 Juil - 14:49

Ambush !!


Plissant un peu les yeux, Dick s'attend à ce qu'effectivement, Barbara s'arrête à son invective. Mais non. C'était improbable qu'elle le fasse. Et le fait qu'il se décide à rester passif n'avait rien d'une idée géniale. En la voyant se précipiter sur lui, il ferme juste un œil, restant immobile en s'imaginant qu'elle renoncerait à l'idée de le cogner. La réponse est non. Il se retrouve au sol, la rousse perchée sur lui, occupée à la cogner au torse. Une chance qu'il portait une maigre protection. Il encaisse simplement, en gardant ses mains en évidence, tout en essayant tout de même de prévoir un coup en plein visage qui, pour le coup, ne serait absolument pas enviable.

Elle l'en épargne bien heureusement, et le laisse reprendre un peu son souffle. À se faire ainsi taper dessus, on perd vite son oxygène. Il repose l'arrière de sa tête sur le sol dans un simple soupir, soulagé, un peu blasé, un peu perdu aussi. Mine de rien, il aurait préféré des retrouvailles moins... mouvementées. Une part de lui même en veut d'ailleurs beaucoup à Bruce, qui une fois de plus n'a rien dit à personne. Et une fois de plus, il se défendrait par un « ce n'était pas à moi de le dire. »

L'enfant prodige se redresse un peu, appuyant ses coudes sur le sol, afin de se redresser un peu. Les doigts de Barbara s'attardent sur son masque qu'elle retire. Il reste muet un petit instant, et vient de sa main droite, pianoter sur la petite interface informatique présente dans les protection de ses avants bras, désactivant ainsi le modulateur de sa voix.

« Nightwing. C'est mon nom ici. »

Il se redresse un peu plus, à présent assis, plus ou moins contre elle, à essayer de deviner ce qu'elle pouvait bien avoir en tête. Sûrement mille et un scénarios dans lesquels elle lui faisait très mal. Ça c'est clair qu'elle devait bouillonner de colère. Une chance qu'elle semblait essayer de se maitrîser. Il se doutait bien que d'une manière ou d'une autre, il finirait par prendre au moins une bonne grosse gifle avant la fin de la soirée. Gifle méritée, dans un sens. Mais qu'il n'était pas spécialement pressé de recevoir.

« Bruce t'a rien dit... » Il s'en étonnait quand même.

À croire que rien n'avait spécifiquement changé. Dick se demandait même si elle avait été mise au courant de la raison de sa disparition, des conditions aussi. Ça avait été dur. En fait, c'est la colère qui lui avait permis de tourner si facilement cette page. La preuve que ce sentiment surpasse facilement tous les autres. C'est pourquoi il est aussi dangereux, à bien y réfléchir. Bruce en avait fait les frais. Robin lui avait décollé un coup de poing magistral avant de foutre le camps définitivement. Secouant un peu la tête, et plissant un peu les yeux, il lève un peu les mains, pour les présenter, et doucement, venir les glisser sur le masque de Batgirl, qu'il entreprend de lui retirer. Redécouvrir son joli minois, ses grands yeux, tout. C'est assez... déroutant.

« Tu es mieux sans, tu sais ? »

Sans le masque et la cape. Barbara Gordon, simple civile qui ne prend pas de risques. C'est comme ça qu'il la préfèrerait. Au moins il n'aurait pas à s'inquiéter. Néanmoins, elle avait embrassé la cause de la justice, et il ne pouvait décemment pas essayer de lui faire changer d'avis. Lui même avait essayé de tout stopper, de reprendre une vie normale, et le revoilà pourtant à jouer les héros dans une combinaison noir avec une panoplie de gadgets.

« En plus, il semblerait que quand tu portes ce genre de chose, tu sois d'un seul coup beaucoup moins bon public quand je tente de blaguer. Même pas t'as décroché un seul sourire... à croire que se déguiser en chauve-souris rend les gens totalement hermétique à l'humour. »

Il glisse brièvement sa main sur sa joue, oubliant toute idée de faire dévier cette conversation vers quelque chose d'amusant. Il se doute bien qu'elle n'a pas spécialement envie de blaguer, et qu'il faudra qu'ils causent sérieusement.

« Comment on précède alors ? Tu me colles une gifle tout de suite, et tu me demandes des explications ensuite, ou bien tu me rappelles à quel point je suis un con, quelques remarques acerbes pour me faire culpabiliser encore plus, tu me laisses m'expliquer, et tu me gifles ensuite ? »

Si le ton est vaguement badin, Dick reste sérieux. Elle voudra des explications, elle les mérite. Et il ne comptait pas être pingre et lui cacher quoi que ce soit. Il faut bien affronter ses erreurs. Les assumer. Il en avait fait une en disparaissant. En essayant de choisir d'oublier tout ça du jour au lendemain. Il lui avait fait du mal, elle aurait au moins le droit d'entendre sa version, et ses excuses.


Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Ambush !   Lun 21 Sep - 20:56





















Ambush
.



Certains auraient sans doute trouvé sa réaction excessive, mais Barbara la trouvait légitime. Elle s'était sentie mise à l'écart, seule, sans la moindre information qui lui aurait un temps soit peu apaisée. Tout ce temps à avoir imaginer le pire lui avait torturé le cœur.

Elle arrêta de lui cogner dessus, reprenant son souffle, et lui laissant de la marge. Au fond, Batgirl ne souhaitait pas vraiment lui faire de mal. Dick ôta le modulateur qui rendait sa voix si impersonnelle aux yeux émeraudes de la rouquine. Il ouvrit la bouche, et le son rassurant qui en sortit eut un effet anesthésiant sur Barbara. « Nigthwing... » répéta-t-elle faiblement, sans vraiment savoir quoi dire d'autre. Devait-elle le féliciter ? Ou lui dire qu'elle aimait beaucoup cette nouvelle identité ? « Quant à moi je suis toujours Batgirl. Mais je pense que tu le sais déjà. Tu as l'air d’être là depuis un moment, mais tu n'es... » son regard s’obscurcit. Elle lui en voulait. « Mais tu n'es jamais venu vers moi. » Il avait la chance de pouvoir se racheter en revenant vers elle, lui dire qu'il était de retour. Mais non, la jeune justicière avait du le retracer toute seule jusqu'ici. « Si je ne t'aurai pas cherché, aurais-tu au moins fait l'effort de me dire que tu étais là ?  Ou tu m'aurais laissée dans l'incompréhension totale jusqu'à ma tombe ? » Barbara aurait pu être beaucoup plus sèche, mais cette retrouvaille inattendue lui avait inconsciemment fait tellement de bien qu'elle ne ressentait pas le besoin d’être odieuse juste par simple vengeance.

Richard se redressa, réduisant les centimètres entre leurs deux visages. La jeune femme sentit ses battements de cœur s'accélérer. Elle hésita entre une gifle ou un câlin. « NON. Bruce ne m'a rien dit. Mais tu vas le faire, car je ne resterai pas dans le noir une seconde de plus. Je t'interdis de me faire ça. » Elle le prenait par les sentiments, mais n'avait pas le choix. C'était une sorte de manipulation bas de gamme mais nécessaire pour ne pas qu'elle devienne dingue face à ce brouillard. Pourquoi Bruce lui aurait-il caché ce détail important ? Batgirl avait pleuré sur son épaule, il lui avait caressé les cheveux en essayant de la calmer, alors qu'au fond il n'avait qu'une chose à dire pour que tout aille mieux. Sa  colère visait de plus en plus son mentor... Aucune raison valable ne justifiait son choix de la laisser dans l'ignorance. Ça se payera. « Pour moi, tu sais à quoi ça s'est résumé ? A ça : Dick était là mardi. Mais il n'était plus là mercredi. »

Sans broncher, elle lui laissa enlever son masque. Vu son expression, il avait l'air de toujours l'apprécier, il n'avait jamais vraiment su le lui cacher. Elle ne put s’empêcher de sourire lorsqu'il la complimenta. Oh non, ça commençait. Elle lui avait déjà pardonner. « Désolée mais si je devais m'esclaffer à chaque bonne blague, Joker m'aurait déjà eue depuis longtemps. Il en a des bonnes par moment. » La rouquine avait beau attraper les perches qu'il lui tendait pour détendre l'atmosphère, elle n'en recherchait pas moins de vraies explications.

« Avant de te gifler ou de te traiter de con, j'aimerai entendre d'abord ce que tu as à dire. On verra ensuite. »

La main de Dick sur sa joue la calma irrémédiablement. Elle se sentait tellement bien, malgré la nuit froide et les gouttes de pluie qui déferlaient sur tout Gotham...




Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Ambush !   

Revenir en haut Aller en bas
 
Ambush !
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Batman Legacy :: Gotham City :: Archives du Forum :: Anciens RP's-
Sauter vers: