Batman Legacy


 
AccueilRechercherGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 J’ai pas fait exprès... By Baby doll

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: J’ai pas fait exprès... By Baby doll   Sam 27 Juin - 18:05



DOSSIER N° : 03041994 Mary Dahl 15484


Nom : Dahl
Prénom : Mary
Alias : Baby Doll
Sexe : Féminin
Nationalité : Américaine
Base d'opération: Gotham City

Date de naissance: Trois avril... Elle à plus de trente ans.
Lieu de naissance: Gotham
Rhésus: B+
Orientation sexuelle :Hétérosexuel
Situation familiale:Fille unique et parents décédés.
Autre information:Ancienne starlette de la télé, ancienne actrice, Cinglé utilisant des jouet comme arme...


Génétique du patient
Taille : 105 centimètre.
Poids : Non communiqué.
Description physique du sujet :

Mary Dahl possède de très longs cheveux blonds qu'elle transforme en couette comme une petite fille de cinq/six ans avec des rubans dans les cheveux, lorsqu'elle ne les lisser pas cela donne un effet frisé. Son front est dégagé laissant ses deux gros yeux bleus vous observer de haut en bas lui donnant dans un autre sens un petit côté enfantin et mignon. Elle possède un nez arrondi et relever qui ne cachent en rien sa longue bouche et de ses dents blanches. Le menton ne ressort pas, ses deux grosses oreilles ressortent et sa forme de visage est arrondie comme celle d'une enfant... Cela lui vaudra son célèbre rôle dans Love That Baby (un Amour de Bébé). Pouvant prendre autant la voix d'un enfant que d'une adulte, on se souviendra également de sa contribution à un autre dessin animé auquel elle prêta sa voix.

Souffrants d'une hypoplasie systémique [Je ne souffre pas de maladie docteur, c'est un état], Mary Dahl garda le corps d'une enfant de cinq à six ans... Qui pourrait imaginer qu'elle est en réalité une femme adulte de plus de trente ans. Le buste est celui d'une petite fille ce qui veut dire qu'elle possède une poitrine très généreuse peu développée avec un ventre plat. Les bras et jambe son mince et possède guère de muscle ce qui l'oblige à se faire assister pour porter les différentes pièces où objet un peu trop lourd et empêche physiquement la prise seule de toute intimidation, mise à part les enfants de moins de six ans (sauf, si je mets la main sur le gaz de l'épouvantail, je peux aussi envoyer mes hommes de main). Un autre point faible de son côté enfantin serait que lors de températures assez froides ou pendant l'hiver par exemple. Son corps devient rugueux, elle serait alors plus lourde et plus facilement malade, comme un enfant. Mais ce corps lui permet de pouvoir aller dans des lieux publics et d'attirer les enfants vers elle et/ou de se faire appeler "Petite fille, mignonne, adorable enfant et autres surnom" par tout le monde ou se rendre dans des lieu difficille d’accès pour les personne adulte.

En matière de tenue, mademoiselle Dahl porte le plus souvent des habits d'enfant... La tenue la plus connue est sa veste à boutons et manche courte violette claire agrémenté d'une jupe de la même couleur, mais en plus foncée. Notons aussi la tenue aborder durant la première partie de la dernière saison d'un amour de bébé où sa garde-robe passa de violette à rose. Elle porte toujours des jupes et des tenues les plus liées à l'enfance et même quelque tenue que tout le monde et moi y compris jugeons vieillot ou de bébé. (On l'oublie souvent, mais je suis aussi une personne entraînée à la gymnastique et je suis une sorte de petite athlète aux vues de mes performances.)

Capacité physique du sujet :

Baby doll ne constitue pas une menace immédiate de par son physique pour le chevalier noir ou les délinquant et cinglé de ce monde. Cependant, en usant de son physique d'éternelles enfants, de ses talents d'actrice et de sa grande intelligence, elle est capable de créer des armes à partir de jouet à l'apparence inoffensive, manipuler n'importe qui en copiant la voix et mimique d'une enfant, n'oublions pas non plus que c'est une sportive malgré son apparence.

Lorsqu'elle se trouve à Arkham, elle possède un véritable cour de sujet dit dangereux qui la protège des autres détenus, ainsi les gros poissons comme les plus petits cherchant à se faire un nom n'ont pas peur de baby doll, mais des dangereuses personnes à ses côtés qui sont à la limiter de l'adoration voir de la vénération de l'actrice la prenant pour une sorte de prophétesse qui à combattu Bolton et qui le tien en "laisse" d'une certaine façon.

Comportement potentiellement à risque :

Baby doll à beau être très intelligente, elle n'est pas la personne qui peut se permettre d'utiliser une force physique pour intimider ou terrifier… Elle a déjà du mal à porter une boîte en carton rempli de gros jouet. Elle est également en manque d'affection et d'amour et comme Lady Macbeth, son dernier grand rôle, elle laisse parler ses émotions débordantes et agit en conséquence, courant inévitablement à sa perte. Elle possède aussi une influence bénéfique ou négative pour autrui, elle agis de temps à autre comme un enfant est reste "prisonnière" du rôle. N'oublions pas que son caractère absolu à vouloir assouvir ses rêves de famille et de star, elle tuera sans mal tous ceux qui se met à travers de sa route, même l'être aimé. Elle a aussi donné des surnoms pour caractériser des personnes, pour l'heure :

Batman = Le plus grand détective du monde (ironie)

Lyle Bolton = Le gorille

L'homme mystère = *Baby doll ne réussit pas à dire son nom correctement, l'écorchant de manière différente à chaque fois.*

Sa cour à Arkham peut aussi de temps à autre tenter de se retourner contre elle, voire l'obliger involontairement à faire des accords en pensant qu'elle prépare un plan génial pour prendre le contrôle de l'asile, en ne voyant pas qu'elle est intimidée par eux.

div>



Profil psychologique


- Entretien numéros 1, Bonjour patiente 15484 Mary Dahl alias Baby doll… Comment allez-vous aujourd'hui ?

- Je vais bien et vous ? Vous avez eu ma demande ?

- Oui, je vais bien aussi, mais vous semblez ne pas vouloir le savoir. Votre demande pour aller à Blackgate ?

- Oui, j'ai toute ma tête. Je sais que Batman m'a arrêté lorsque j'étais "perdu" dans mon rôle… J'avais mélangé tout dans mon esprit, la solitude m'a affecté dans le mauvais sens. Je me prenais pour une enfant dans tous les sens du terme en rejetant mon âge. Niaise à souhait à aimer ce que les enfants aiment, je pouvais même être facilement roulé dans la farine. Bonté divine, l'ancienne et encore sans doute plus grande joueuse d'échecs de Gotham réduit à cela. Je peux avoir un jus de fruit ?

- Vous avez pourtant commandé avec votre argent des jouets pour enfants. Si cela ne prouve pas que vous possédez encore quelque séquelle… Garder votre fierté de côté, vous êtes une patiente comme toutes les autres ici et non une starlette oubliée de tous, pas de jus de fruit.

- J'ai commandé des jouets, ils m'aident à réfléchir, l'ours et la peluche à me relaxer… Envoyer en un à cette chose de ma famille qui se trouve ici. Je suis également une physicienne nucléaire, scientifique, mécanicienne, sportive et surtout j'ai de très bonne compétence en mécanique, ces dernières me permettent de trafiquer des jouets à l'apparence inoffensive en des explosifs, projectiles et autres armes pouvant être mortelles. J'ai souvent peaufiné mes stratégies grâce à des jeux avancer, je suis comme je l'ai déjà dit une ancienne championne d'échec de Gotham et sans doute encore la meilleure aux jours d'aujourd'hui,  j'aimerais bien faire une partie face à Batman ou à cet homme posant des énigmes… L'homme problématique ou quelque chose dans le genre, ils ne savent vraiment pas trouver des noms simples ces malades.

- Il a un problème avec son caractère, je vous déconseille de l'approcher pour votre sécurité. Nous avons lu les rapports du GCPD qui ont saisi vos installations et vos jouets, j'ai pris connaissance de vos capacités, je trouve que cela prouve un besoin lié à un trouble obsessionnel compulsif cette manie de toujours vouloir jouer avec un jouet ou une poupée. Vous avez passé la trentaine miss Dahl, il faut grandir et oublier les jouets pour enfants.

- Je peux m'en passer, mais ça m'aide… Vous écoutez ou mon apparence d'enfant vous trompe ? Vous ne comprendrez pas, je suis bien seule victime de tel préjugé, pourquoi vous ne voulez pas comprendre que je ne suis pas une enfant, je suis seulement différente ! Je ne suis pas une Kewpie* Doll ! Je suis celle qui peut battre Batman en matière de stratégie et d'intelligente sans le moindre doute…

(*Kewpie est une marque de poupée américaine).

- Vous êtes en train de vous énerver, je vais donc vous renvoyer dans votre cellule… Monsieur Bolton va donc vous y emmener, vous êtes une psychopathe pour moi et votre libération  et transfère vous êtes donc refusée. Je vous reproche d'être irresponsable, d'avoir tendance à blâmé autrui, une absence de culpabilité et d'intolérance à la frustration qui corresponde aux critères des psychopathes et votre fierté personnelle ainsi que votre attitude m'encourage à devoir vous garder ici.

- Quoi, mais ce n'est pas juste ! J'ai pas fait exprès ! Autrefois, on se sauvait Arkham comme on voulait et…

- Fini de jouer Barbie, tu retournes dans à cellule en plastique a pas de course avant que je t'attrape pour te mettre dans la cellule de celui qui adore démonter et remonter, aucun cinglé ne sort d'arôme maintenant que je suis là.

Fin de l'entretien numéros 1

- Entretien numéros 4, Bonjour patiente 15484 Mary Dahl alias Baby doll… Comment allez-vous aujourd’hui ?

- Bonjour, je pense que je vais bien… J'ai une migraine et je dors mal. Ce qui n'aide pas avec les médicaments qu'on me force à avaler.

- C'est pour votre bien, de quoi voulez-vous parler… De vos insomnies peut être ?

- C'est votre Bolton, il torture les prisonniers ici. Il en prend un ou plusieurs au hasard par bloc et les faits hurlaient durant la nuit… Hier soir cela était Poison Ivy, il brûlait des plantes devant elle.

- Vous vous en faites pour votre amie ?

- Ce n'est pas mon amie, mais je trouve ça horrible… Elle considère ses fleurs là comme sa propre famille… Attention, je ne la défends pas, ni approuve ses actions, mais c'est de la cruauté gratuite.

- Vous avez toujours cette préoccupation de la famille, vous avez eu divers soucies avec la vôtre… Qu'est qui vous fait penser au mot famille pour vous ?

- Un mari, des enfants et de l'amour comme toutes personnes ordinaires et comme à la télé. Mais, je suis une personne détestée de tous aux vues de mon état. Ma romance pourrait même finir à coup sûr en tragédie. Mais, si je trouve l'amour, je ferais tout pour le garder.

- Oui, votre maladie vous ferme bien des portes et vous fais paraître pour une petite fille pour tout le monde.

- C'est un état docteur, pas une maladie… Je vous prie de le retenir dans votre crâne, je commence à avoir mal au mien, je risque de vous le faire regretter la prochaine fois !

- Monsieur Bolton ! Baby doll me menace…

Fin de l’entretien 4.


- Entretien numéros 6, Bonjour patiente 15484 Mary Dahl alias Baby doll… Comment allez-vous aujourd’hui ?

- Eh bien, j'ai joué plein de jeux drôles et j'ai fait plein de dessin ! C'était musant et il y a tellement de monde qui "joue" avec moi.

- Madame Dahl, je vous prie de vous reprendre et arrêter avec cette voix enfantine je vous prie.

- Qui est cette madame Dahl ? Je suis Baby doll et j'ai quatre ans et demi ! J'aimerais revoir mes parents maintenant, ils viennent me chercher quand ? La vrai moi n'est pas très loin d'ici et je veux retrouver ma grande famille !

- Je vois, on va peut-être arrêter de vous faire prendre vos médicaments à partir de demain pour quelque temps.

- Je n'aurais plus droit à des bonbons ? Je pourrais tuer le personnage qu'on nomme requin blanc. Je me demande si ses espoirs seront perdus, s'il sera en colère lorsque je détruirais ses stocks secrets, si sa peau sera souillée… Hahahahahaha !

- Bolton ! Baby doll me fait peur !

Fin de l’entretien numéros 6

- Entretien numéros 10, Bonjour patiente 15484 Mary Dahl alias Baby doll… Comment allez-vous aujourd’hui ?

- Je suis un peu fatigué, nous ne sommes pas à l'entretien numéros 6 aujourd'hui ?

- Vous devez divaguer, nous en sommes au dixième, vous souvenez vous de nos dernières discussions ?

- De quoi vous me parlez, déjà ce matin on m'a demandé si je voulais vraiment détruire les stocks spéciaux du requin blanc… My Godness que oui, mais c'est trop précipité ! Mais, qu'est-ce que vous avez à tous fonctionner à la vitesse de la lumière aujourd'hui ?

- Eh bien, vous étiez différent regardé donc cette vidéo de l'entretien numéros 6.

[…]

- Que des mensonges, vous prenez ma sœur jumelle et vous osez me faire croire que c'est moi ! Vous vous foutez-moi ! J'ai pas fait exprès, je suis une adulte !

- Monsieur Bolton ! Au secours…

- Recule Barbie !

- Tiens, voilà le gorille ! Tu veux ta banane ou tu viens me relire tes droits de garde sur moi ?

- Je l'ai toujours dit, vous avez un mauvais fonds… Vous êtes manipulatrice et mal attentionnée envers tout le monde. Vous voulez que tout le monde vous revoie à la télévision ou même dans des films et vous êtes prête à tout pour assouvir vos désirs. Tu n'es qu'une gamine capricieuse et égoïste qui se cache derrière ce masque de personne adulte. Comme le disait Tod Baker, le père de votre personnage Baby doll à la télévision lorsque vous avez arrêté et brisé leur carrière. « Hautaine et terrible… En fait, c'est juste une enfant qui n'a pas grandi ! »

- La ferme Bolton et retourner donc vous en prendre aux cellules des hommes, je connais le chemin toute seule et je ne risque pas de me perdre avec tes deux coéquipiers qui semblent prêts à me frapper à la première erreur.

Bruit de pas et fermeture de la porte indiquant que baby doll est sortie de la pièce sans doute attraper par un membre du personnel qui la ramène à sa cellule.

- Merci, depuis que vous gérez l'endroit… Les prisonniers sont plus calmes, mais Mary Dahl est un vrai problème. Elle a prouvé qu'elle pouvait retourner et briser votre vie en utilisant le chantage ou son jeu d'acteur, je devais vous rassurer que vous n'avez qu'elle comme ennemis redoutables ici. C'est une femme lunatique, tout le monde sait que face à Baby doll en colère, Batman et le Joker sont les rois des bisounours… Elle a même persuadé certaines détenues de l'éventaillier dans sa cellule et elle posséderait même une sorte de trône, le plus dérangeant c'est que même en colère, elle garde le sourire.

- Ne vous en fait pas, c'est toujours moi qui mène la danse et le joker pliera facilement… Comme Baby doll. Elle risque de ne pas avoir certains repas et de perdre encore des jouets. Derrière son visage bien doux et bienveillant envers ses sbires se cache une cinglée dont ça plus grande peur est de finir toute seule et être abandonnée de tous, cela sera ma prochaine action contre elle… Mais elle l'a sans doute déjà anticipé. Je l'ai vu dévorer des litres de thé, vins et soda qu'elle ainsi que de gourmandises diverse comme des bonbons qui ont cassé l'image sérieuse que j'avais d'elle.... Et c'est qui cette sœur, je croyais qu'elle était fille unique avant de devenir orpheline ?

- Certaine personne honnête et malhonnête de Gotham encore fan de la série la considèrent encore comme leur grande ou petit sœurs. Elle adore les dessins animés et mettre une discipline stricte dans son groupe ou même "gang"… Son leadership concurrence le vôtre. Faites attention officier Bolton, vous êtes ce qui est arrivé de mieux à Arkham depuis sa création, Baby doll derrière son apparence innocent, gentil et calme se cache une psychopathe rusée, égoïste, possessive et destructrice prête à vous tuer au moindre caprice… On ne l'a pas encore vu faire de "gros" caprice, j'espère que nous serons prêts au moment venue. Elle peut faire preuve de compassion lorsqu'elle a toute sa tête, sinon elle ne vaut pas mieux que sa dite sœur imaginaire pour qui elle se fait passer. Elle renvoie une image de famille qu'elle n'a pas pu avoir, elle croit que ses parents sont en voyage et que sa "sœur" jumelle est ici… Je lui ai montré les dessins de sa cellule, elle dit que c'est la cellule de sa sœur. Elle souffre d'une disco-fantasme élaboré qui l'empêche d'affronter la réalité reniant qu'elle est folle et enfantine de temps à autre.

- Ne vous inquiétez pas, je vais mettre en place des nouvelles sanctions… Mais j'ai rendez-vous demain à un examen que je dois me soumettre pour garder ma place. Baby doll ne peut pas m'atteindre lors de cette réunion, je connais déjà la liste des pensionnaires qu'ils veulent interroger. Le "docteur" Crâne, Harley Quinn et le Ventriloque.

L’enregistrement s’arrête là.




Antécédents et suivi du patient


Je vois que vous êtes intéressé par mon histoire, je me ferais donc une joie de vous la raconter en prenant soin de la détailler. Je suis née à Gotham par des parents assez riches avec ma sœur jumelle. Hélas, elle fut envoyée rapidement à Arkham jugée complètement folle. Les années passèrent et mes parents et médecin m'avaient averti que j'avais une hypoplasie systémique, un état et non une maladie qui stoppa ma croissance à mes 4/5 ans, m'obligeant à garder ce corps. Vous savez, j'ai souffert à cause de ce corps. Les enfants se moquaient de moi, encore et je découvris deux passions... La première de ses passions fut les jeux d'échecs, je me souviens encore de ces soirées avec mon père à jouer ou de ses tournois où je sortais la plupart du temps vainqueur. Ma mère me fit découvrir le théâtre et je pris goût à la scène. D'une naturelle surdouée, touche à tous et athlétique, je fus dans les meilleurs et me tournai bien vite vers des secteurs alliant mécanique, génie scientifique et sens tactique... Je finis physicien nucléaire à mes 19 ans. En ce moment, vous vous dites...

Je fais face à un surdoué ! Wouah, elle a deviné ma réaction... En effet, j'ai sauté pas mal de classes, je m'ennuyais en cours pour vous être franc. Je suis The génie machiavélique après tout, même "L'homme qui a réponse à tous"... Je crois que c'est son nom, n'aurais pas fait mieux.

Après ma vingtaine, je fus repéré par un producteur qui était venu voir des pièces de théâtre pour dénicher de jeunes talents. Une chance pour et pour moi, je ne grandissais pas et il avait une offre des plus alléchantes... Tournée dans une petite série télé nommée "un amour de bébé"  (Love That Baby) où je jouais le personnage principal à savoir Baby doll, une enfant plutôt sournoise ne faisant que des bêtises et à chaque fin d'épisode... Le papa me grondais au qu'elle je répondais avec un regard innocent d'une phrase devenue très culte.

- J'ai pas fait exprès


À la base, cela ne devait durer qu'une saison, mais vous connaissez le succès qu'a engendré la première saison... J'ai conquis le cœur de millier de téléspectateurs qui en voulaient encore. Ainsi on continua avec un rythme fou les épisodes et les saisons. En une année, cela se résumait à deux ou trois saisons. Mais au fur et à mesure, le public changea de chaine... Lors de la dernière saison, le dernier épisode marqua la fin de la série. Je fis un caprice en me voyant voler la vedette par le nouveau personnage mise par la direction. Spunky, avais pris l'initiative d'enfoncer MA tête dans MON gâteau d'anniversaire ! Tout le monde s'était moqué de moi... Je l'ai très mal prise de me faire voler la vedette et je mis fin à mon contrat mettant tout le monde au chômage ! Je retournai donc dans le milieu théâtral en jouant le rôle de ma vie... Mc Macbeth, tout le monde détesta et se moqua encore de moi, je décidai donc de faire marche arrière, mais les producteurs ne voulurent pas le retour d'un amour de bébé et je partis vivre reclus. Si vous vous renseignez, il eut une théorie du complot, selon laquelle je fus une sorte d'ennemis de James Bond... J'avais disparu pour me terrer dans une base secrète avec ma fortune colossale, je posséderais des espions dans le monde entier avec un armement très avancé et je menacerais la paix mondiale. En vérité, je restais en cachette chez moi loin de toute forme d'actualité, je sombrai lentement dans la folie et puis... Je contactai mon agente Miriam et mis au point mon retour sur le devant de la scène.

Je recrutai deux anciens membres de la mafia qui travaillaient au port, je fabriquai mon plan et mes armes et j'achetai avec l'argent que j'avais encore le studio 17 laissés à l'abandon. Lors de mon grand déménagement de ma maison isolée à laquelle je ramenais des tonnes de jouets, robe, accessoire et compagnie. On n'a pas été victime d'un long embouteillage à l'entrée de Gotham provoqué par Batman... Cela ne retardait pas de trop mes plans, durant cet interminable attendant, un homme encapuchonné auquel, je ne voyais qu'une sorte de barbe. Il était escorté par sans doute des gardes du corps et il vient à ma rencontre, il me proposa une partie d'échecs se vantant d'être un grand joueur voulant tester ses capacités contre l'ancien champion de Gotham. J'avais l'habitude, d'ordinaire ce genre de vantard ne dure pas plus d'une dizaine coups. Cet homme fut différent, chacune de nos actions durait une éternité et nous sommes même arrivés sur une partie presque nulle. Le côté droit de l'échiquier comportait pour moi un pion et une tour et pour lui un cavalier, une tour et deux pions... Mais, sa disposition défensive de ce côté nous forcer au statuquo, la partie droite comporter pour moi mon roi est un pion juste à côté et pour lui son roi et deux pions placés en arrière de manière assez défensive. Aucun de nous deux n'avait vraiment l'avantage, une bataille sans fin de volonté et rivalité. C'était son tour, il était doué et je n'ai pas l'avantage. Sa stratégie était très brillante au fur et à mesure de la partie... Mais, j'étais coriace comme il pouvait s'y attendre et il ne pouvait plus vraiment faire grand-chose. Il se tenait de manières réfléchies et nous eûmes une conversation qui me surprit.

- À ce stade du jeu, ça va se terminer en triple répétition des coups. (Si une même position revient trois  fois dans la partie, le joueur qui a le trait peut exiger une partie nulle)

- Ce n'est pas ce que je voulais, mais devons-nous déclarer nulle ?


- Non... Vous ne devez pas prendre le roi blanc à la légère... Echec ! Madame Dahl


Il mit son roi juste en face mien, si j'avançais mes pièces, mon adversaire perdrait son roi. Il en faisait beaucoup trop, est-ce qu'il essaye délibérément de perdre ? Je devais le savoir et je lui lançais donc.

- Qu'est-ce que cela veut dire ? Est-ce que vous me dite de prendre la victoire ?


Il ne répondit rien à part un sourire, accepter cette invitation reviendrait à capituler devant lui. Je ne lui pardonnerais pas une telle chose avant des années, je n'accepterais jamais une telle humiliation. J'attrapai mon roi, le souleva encore hésitante et le fit reculer pour le mettre juste derrière mon pion.

- Le champion du monde d'échec aurait pris le roi sans hésitation. Je crois que j'ai eu un aperçu du genre de personne que vous êtes.


Il devait voir l'expression énervée au visage malgré mon sourire, il m'avait regardé de haut durant toute la partie pour mieux me comprendre. Je ne sais pas comment il aurait joué par la suite, le trafic repris et il semblait assez presser puisqu'il déclara un nul et disparu aussi rapidement qu'il était apparu tout en souhaitant un jour m'affronter. J'espère moi aussi le recroiser un jour, les adversaires de talent sont très rares à Gotham.

Mon plan se passa à merveille, j'enlève mes anciens camarades les uns après les autres en assistants mes hommes de près ou de loin à leur enlèvement afin qu'un malade déguisé en chauve-souris ne me perturbe pas. Lors de l'avant-dernier enlèvement, j'eus la confirmation que la police se mettait enfin à agir, mon téléphone recevait nombre d'appels que je ne répondais pas. L'avant-dernier membre de la famille avait deux policiers comme garde du corps, un assaut brutal pouvait surprendre et une attaque frontale mené par mes deux sbires allait pouvoir la capturer la cible et s'enfuir sans trop de soucis, je restais de mon côté en retraite prête à couvrir leur fuite. Batman et son apprenti en formation arrivèrent, mais mes hommes réussirent à s'en défaire et à s'enfuir dans le véhicule. Le malade déguisé en chauve-souris appela alors une voiture noire, je criai en lançant mon ballon sur la route et fonça pour le récupérer et j'obligeai ainsi au chevalier noir à changer la trajectoire de son bolide. Simulant des sanglots et des larmes alors que son stagiaire en blouse rouge et verte me soulever pour me calmer et me remettre à Miriam qui faisait en sorte d'être ma mère devant ses deux idiots. Lorsque j'y pense, j'ai eu beaucoup de chance, il devait savoir à quoi je ressemblais lors de l'émission et je portais exactement la tenue tout en étant sortie de nulle part. Je sais que c'est gros dit comme ça, mais Batman doit être...

Le plus grand détective du monde !


Ma phrase fétiche me trahis, mais j'avais prévu l'échappatoire par mon ballon qui lança un gros nuage de fumer. La fuite fut totale, j'attendais le bon moment, le dernier membre à enlever était Spunky et pour ne pas qu'un malade sortant la nuit ne m'agresse pas avec son jeune en formation. J'opérai comme les mafieux avec leur réunion de groupe en pleine journée. L'enlèvement fut un succès complet, il ne pouvait pas prévoir ce coup d'avance et sans doute ce coup de triche. Je décidai donc de finir la saison en retournant le dernier épisode d'un amour de bébé. Un épisode toujours d'un ton décalé à la réalité, un suicide collectif pour la fin d'une série marquée par mes trente ans de manière ironique. Mais Spunky sauva la journée d'une certaine manière et je sautai sur le gâteau telle une hystérique voyant ma fausse réalité se faire éclater... Tous les personnages étaient vrais à mes yeux et Batman apparut et fit le sport auquel je ne le croyais pas capable... Le lancer de nain ! J'ai toujours milité au temps de ma popularité et même maintenant contre ce sport mal venu de sauvage. J'atterris quelque mètre plus loin. Mes sbires furent mis hors-jeu d'entrée de jeu et Spunky se révéla être le disciple de l'autre malade. Mais je n'avais pas dit mon dernier mot. J'étais le roi blanc de ma partie d'échecs et j'allais mettre le roi noir... Batman en échec et mat. Miriam légèrement professionnelle des arts martiaux se lança dans un combat contre les deux cinglés professionnels au corps à corps pendant que je prenais fuite. Le combat pourtant simple pour les deux malades pris des allures de combat d’amateur digne d'un combat entre des enfants de maternelle.

Pendant ce grotesque affrontement qui se solda par la défaite de mon agent, je m'enfuis dans le deuxième véhicule le plus rapide de mon arsenal... Le tricycle rose fuchsia de la marque grande récrée. La voiture électrique ayant eu des soucie au niveau du moteur. Armée de mon pistolet-mitraillette dissimulait dans une peluche que je gardais sur moi, je fonçais dans un parc d'attractions pour pouvoir me dissimuler permis les enfants et de l'autre dingue. Mais, il fit une apparition et je me retrouvai seule... J'aurais dû faire comme les autres enfants, mais je préférai fuir comme mon combat d'échec. Notre course-poursuite dura quelques secondes, il me rattrapait très rapidement et mes balles étant précieuse pour ne pas être gaspillée, je décidai de trouver refuge sous en stand de tir. Batman me voyant trouver refuge sauta tout de même de l'autre côté et me chercha vers les boîtes de conserve en sachant pertinemment que je ne pouvais y être. Désolé, mais Batman doit être...

Le plus grand détective du monde !


Cela me laissa le temps de saisir la machine de tir et de faire feux... Avec des balles de tennis, je dominais le chevalier noir jusqu'à ce qu'il envoie une peluche comme je l'aurais fait moi-même, je fus projeté en arrière. Je repris la fuite et je trouvai refuge dans une maison des glaces. Je me cachai facilement dans les tubes qu'où les personnes dépassant les cent centimètres dix devaient se mettre à quatre pattes et ramper. J'ai failli tuer Batman, mais il tricha et lança son grappin qui me fit perdre mon arme et donc reculer... Puis, je me retrouvais complètement submergé dans ce monde de miroirs ne prêtant même plus attention à mon poursuivant cherchant comme une voix qui m'appelait au fond du labyrinthe. Je trouvai cette voie, le dernier miroir me montrait mon moi Adulte. Je compris que j'avais sombré dans la folie, prenants mon arme et la pointant vers le chevalier noir, je criai de rage...

- Pourquoi ? Pourquoi tu ne m'as pas laissé croire que tout cela était vrai ?


J'ouvris le feu, le Batman n'était qu'un reflet et le miroir explosa... Crise de rage dans la salle des glaces visant le chevalier noir qui n'était à chaque fois qu'un reflet. Finalement, il ne resta qu'une glace qui me fit face, mon moi adulte... Je fus figé quelques secondes et je lâchai mes trois dernières balles. Je continuais d'appuyer sur la gâchette n'entend que le clic du chargeur vide encore et encore alors que des larmes coulaient. Un gant attrapa l'arme, il était juste à côté de moi, figer et immobile en me regardant avec un froid incroyable. J'attrapai sa jambe et sentis une main caresser mes cheveux alors que je laissais échapper avec tristesse et mélancolie un...

- J’ai pas fait exprès.

Bien entendu, je fus envoyé à Arkham, j'étais pourtant saine d'esprit et j'aurais aimé me prendre les avocats de Ted et terminer à BlackGate pour le reste de ma vie sans un sou que d'aller à Arkham. Ils ne m'ont pas écouté et je me débattais jusqu'à la porte d'Arkham où les gorilles de l'asile de deux mètres de haut m'ont attrapé. Je savais que c'était fini, le fameux Bruce Wayne était arrivé en même temps que la voiture de prison, cet homme riche avec le dernier modèle de voitures était là avec un dossier sous le bras. Il me suivait dans les couloirs comme mon ombre et nous arrivâmes après de nombreuses allées devant un colosse fait essentiellement de muscle nommé Bolton. Déjà, il nous regardait comme pour nous intimider, il avança sa main et eut un vif contacte avec Wayne. Il semblait être engagé il y a peu et le patron venait lui donner en main propre les diverses fiches d'embauche. La suite se passa plus ou moins bien et je ne vis pas ma sœur ce qui était une bonne nouvelle. J'essayai donc de raisonner tout le monde de sain d'esprit... Le premier était le caïd de récrée d'Arkham, le gorille que je nomme Bolton. Je lui expliqué et je finis par pencher ma tête à droite avec un sourire innocent, il pencha sa tête également qui passa au rouge sang et hurla de rage au bout de dix secondes comme un fou furieux. Je pris peur, me mit à pleurer et m'enfuis en entendant sa voix résonner dans les couloirs. Le gorille se montrât très violent et cruel avec nous. Non loin de moi, se trouvait la célèbre Poison Ivy ou une écologiste qui peut faire pousser des plantes à partir d'un brin d'herbe. C'était aussi la moins cinglée du bloc avec moi, Bolton aimait bien voir bruler les plantes vertes juste devant elle... Les cris d'horreur sans fin pendant plusieurs semaines.

Etant une des rare patiente possédant un cerveau parfaitement fonctionnelle et usant de mes talents d’actrice, je pu créer une vraie petit armée à mon service pour survivre aux autres détenue comme par exemple le chapelier fou qui semblait avec un regard différent lorsque j’étais avec lui.  L’Epouvantait avais un plan pour s’enfuir, il fallait lui faire gagner du temps et avec l’aide de beaucoup de détraquer, il put s’enfuir et être ramener le lendemain soir par Batman. Bolton disparus juste après, renvoyer pour des méthodes plus que douteuse. J’avais une relation conflictuelle avec lui, il ne m’aimait pas, mais avais besoin de mes talents…. J’explique rapidement, j’améliorais certain de ses gadgets en échange de quelque avantages mineurs comme le fait qu’il ne crachait pas mes plat ou ne me frappais pas durant le nuit. J’avais fait quelque partie d’échec avec lui, au commencement, il est joue calmement et prouve une intelligence dont je ne soupçonnée pas, mais  bien vite son agressivité le force à faire des erreurs et à perdre. Il reparut deux jours plus tard et se retrouva au fond des cellules dont il maltraité les dingues… En tant que patient, il a une place dans ma petite cours s’il se montre un peu docile et si j’ai besoin de lui pour casser la gueule d’un autre cinglé.

Peu de temps après, l’asile retrouva son taux relativement haut de de fuite et moi… Moi ? Je fus rapidement considéré comme apte à retrouver le monde civilisé. Je repris les studios que j’avais acheté pour permettre à de jeune amateur de tourner des petits films, je vendais aussi dans une boutique spécial juste à côté l’intégrale de ma série Un amour de bébé. Après quelque semaine, je construisis un immeuble touristique non loin. Les affaires n’était guère terrible, oublié de tous sauf de quelque fans. Ma fin aurait pu finir ainsi…Non ! Je suis Baby doll  et tout le monde m’aime… N’est-ce pas ? Je vais créer de nouveau jouet  afin de prouver à Batman que je peux le battre. J’ai pas fait exprès !

Sur ces mots, Baby doll monte dans une voiture électrique rose, met des lunettes de soleil noir et appuie sur l’accélérateur. Le véhicule partis laissant entendre un bruit de vieux moteur, d’une vitesse assez rapide sans pour autant concurrencer un athlète en course… Baby doll disparus dans la nuit ne laissant que le bruit du moteur témoigner de son éloignement dans la nuit noir de Gotham.




Behind the screen
Information(s) importante(s) : J’aime les bonbons.
Un surnom ? Baby doll ?
Nom de l’avatar : Mary Dahl/Baby doll
Lien éventuel avec un joueur déjà présent : Oh my godness !

Batman = Un ennemi ou son nouveau père ? //SBAFF//

Nighwing = Ancien stagiaire de Batman qui a obtenu son diplôme... Baby doll continuera de l'embêter comme toute petite sœur. //TRAIN//

Chapelier fou = Dangereux, il souhaite-lui mettre une robe.

Docteur Crâne = Connaissance ? Elle l'a aidé à avec d'autres prisonniers à couvrir son évasion.

Poison Ivy = Ami ? Voisine de bloc temporaire de Baby doll.

Grand requin blanc = Baby doll à exploser certaines de ses cachettes pour lui faire payer son arrogance et s'imposer à Arkham avec son groupe de dangereux psychopathe… Les relations ne sont pas au beau fixe.

L'homme mystère = Baby doll ne réussit déjà pas à prononcer ce nom correctement et elle n'a eu que des rumeurs sur ses capacités.

Homme inconnu (Ra's al ghul ?) = Joueur d'échecs redoutable… Baby doll veut le combattre une nouvelle fois aux échecs.

Lyle Bolton = Ancien gardien d'Arkham et on peut dire qu'il est l'antithèse physique de baby doll. La starlette le manipulerait secrètement lui permettant de frapper ses ennemis en échange de ses services.

Disponibilité pour poster ? ...
Comment as-tu connu le forum ? Euh….Bonbon ?
Avez-vous besoin d'un Parrain pour vous aider ? Non
Code du Règlement :
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: J’ai pas fait exprès... By Baby doll   Sam 27 Juin - 18:21

Superbe fiche qui mérite mon +1
Welcome !
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: J’ai pas fait exprès... By Baby doll   Sam 27 Juin - 18:26

Tu as aussi mon +1
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: J’ai pas fait exprès... By Baby doll   Sam 27 Juin - 19:19

Bienvenue à toi, Baby Doll! En espérant que tu trouves ce que tu veuilles ici!
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: J’ai pas fait exprès... By Baby doll   Sam 27 Juin - 19:57

Bienvenue la Blonde !
L'invasion commence ...
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: J’ai pas fait exprès... By Baby doll   

Revenir en haut Aller en bas
 
J’ai pas fait exprès... By Baby doll
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Batman Legacy :: Gotham City :: Archives du Forum :: Anciennes Présentations-
Sauter vers: