Batman Legacy


 
AccueilRechercherGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Chapitre 0 - First Part - Hum... It's a deal ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Chapitre 0 - First Part - Hum... It's a deal ?   Mar 12 Mai - 20:36





Une alliance des plus prometteuse

Hum... It's a deal ?


La Folie… une douceur tendre et sucré qui caressait doucement l’esprit d’Ivy qui se demandait combien de temps elle allait résister enfermer dans cet endroit infernal alors que les fichus gardiens, médecins, infirmier et autres singes de ces lieux tournaient autour d’elle ou lui lançaient ces commentaires des plus vulgaires et répugnantes… Et ses enfants qui ne cessaient de crier et pleurer leur mère ? Pour Pamela, être enfermer dans cet endroit était étouffant et malgré qu’elle ait pu accéder un ordinateur, papiers et crayons pour ainsi se remettre sur ses recherches et son projet pour ouvrir sa propre ligne Cosmétique, la tendre Folie lui caressait l’esprit telle la douce mélodie que les Sirènes susurrèrent aux marins pour les mener vers les entrailles de l’océan. Mais, bien sûr, tout cela visait à un plan des plus pervers et sournois que la jeune Ivy caressait du bout des doigts, mais cela restera encore un secret, un plan méticuleux. Ce fut en travaillant sur ses recherches que TOUS commença.

Comme à l’habitude, des gardiens et des infirmiers passèrent devant la cellule de la jeune Dryade pour siffler, lancer des clins d’œil et des sous-entendus. Et comme à l’habitude, Ivy ignorait leurs remarques parce qu’elle avait mieux à faire et tant que sa vengeance ne serait pas mener à bien contre Woodrue, d’autres préoccupation attirerait son attention. La seule chose qui ne lui faisait pas pété un câble, s’était sa mise en place pour ses produits et déjà, puisqu’elle fit appel à ses connaissances en Biochimie, ainsi que ceux que ses enfants lui en faisait part, elle avait pu ainsi inscrire quelques idées : un mascara naturelle qui allongerait les cils tout en donnant un éclat des plus attrayant, un fond de teint en poudre minérale naturelle suivis de crème à la fois hydratant et non nocif pour la peau, des crèmes pour le visages pour prévenir des rides ET pour éliminer les rides. Elle pensa a divers démaquillants naturelles, produits plus niveau soin comme une crème à base d’Aloès pour soigner les brûlures ainsi que faire disparaitre les sensations et éventuellement, divers Parfums des plus charmant et séduisants. Les idées diffusaient sans cesses et il lui tardait d’enfin mettre tout cela à profit pour ainsi s’assurer un rapport financière pour ses futurs plans d’éco-terroriste. Et alors qu’elle sauvegarda un dernier fichier, trois gardiens arrivèrent devants la porte vitré avant d’exhiber des mouvements disgracieux à l’égard d’Ivy. Alors qu’un faisait des mouvements de vas et viens avec son bassin, un autre imaginait qu’il la prenait par derrière en lui tirant les cheveux alors que le dernier lui… je préfère ne pas vous le dire. Ivy se leva d’un bond et s’approcha d’eux avant de frapper sur la porte vitré en hurlant :

- VOUS ALLEZ LE REGRETTEZ SALE PORC… JE SORTIRAI D’ICI ET À CE MOMENT JE FERAI DE VOUS MES ESCLAVES ET À CE MOMENT, JE VOUS FORCERAI À VOUS BAISER L’UN ET L’AUTRE…

Et alors que les trois mecs se tournaient en riant tous, un silence de mort s’éleva tout autour alors que des lumières de secours s’allumèrent, laissant toutes les portes des cellules s’ouvrir… Les hommes se tournèrent alors vers Ivy, qui sortit de sa cellule dans une démarche remplis d’assurance et d’érotisme. Sans laisser le temps aux gardiens de réagir, elle en profita pour dessiner un arc en soufflant sur sa main, propulsant ses spores pour ainsi séduire toutes gentes masculines... Et ces porcs… si rapides à séduire, se retrouvèrent là nus dans sa cellule, alors que tous les trois se livraient à des ébats sexuels. Ivy profita de cette chance inouïe pour séduire quelques prisonniers et infirmiers leur demandant de saisir ses recherches et son ordinateur. Il était hors de question de perdre son travail de marketings sur lequel elle y avait mis des heures sur la conception. Notre Déméter ignorait ce qui se passait en ce moment, mais elle n’allait pas pleurer et rester là à perdre son temps, mais plutôt profiter de cette opportunité pour fuir. Concentrant ses pouvoirs qui semblaient décupler en raison de sa rage, la nature s’affola sans attendre son reste. Ivy quitta les lieux, alors que tout Arkham vit ses mures envahirent de plantes, fleurs et herbes de toutes sortes. Ses fleurs laissèrent jaillirent des spores pour ainsi séduire le plus d’hommes possible, car elle aurait bien besoin d’aide pour la suite, puisqu’un monde de possibilités s’ouvrait à ses yeux. L’Empoisonneuse en profita par le fait même de mettre sous son pouvoir et à sa botte des criminels pour ainsi avoir une certaine puissance de frappe et de protection. La jeune femme se débarrassa de son petit haut, pour se dissocier de cette Asile infernal et ainsi laisser la nature reprendre ses droits. Des lianes grimpèrent sur son corps alors que toute sa pudeur fut camouflée sous la végétation et la végétation confectionna une magnifique robe fait de feuilles, de fleurs et de lianes tombantes qui a elles formaient la jupe de  cette robe. Une certaine forme d’élégance émanait de cette ‘’couture’’ végétale.

S’était le chaos à l’extérieur alors qu’Ivy fit appel à ses nouveaux gardes du corps pour veiller à sa protection et ainsi à ses enfants chéris. Il était temps enfin d’aller se dégourdirent les lianes à l’extérieur de ces murs pourris. À chacun de ses pas, tout Arkham se fit envahir par la végétation, détruisant beaucoup de biens et de matériels, ce qui allait couter une jolie petite fortune à ces enfoirés qui l’avaient enfermé. Cette fois, elle ne se ferait pas enfermer de nouveaux et feraient payer la note de Mère Nature à tous ceux qui se présenterait sur son chemin… tout spécialement à cette fichu Chauve-Souris.  Mais, avant tous elle devait se rendre dans un lieu bien spécial où sont pouvoir seraient à son apogée : Le Jardin Botanique. Un lieu charmant où elle pourrait laisser libre court à ses pouvoirs, ce qui était déjà en action. Mais alors qu’ils approchaient enfin de la sortie, le pont semblait avoir été détruit, sans doute par tout cet avènement ou bien quelqu’un qui espéraient qu’ils ne puissent sortir d’ici… mais Ivy sourit et leva alors une main et des lianes se propulsèrent jusqu’au bout pour former un pont de lianes. Certains des criminelles s’enfuirent sans demander leurs restes alors que d’autres remercièrent ‘’gracieusement’’ l’Empoisonneuse, affirmant qu’ils avaient une dette envers elle. Mais, pour la jeune femme, seule son objectif était le plus important. Une fois traversé, elle balaya le sol de sa main d’un mouvement gracieux et se releva. Quelques secondes plus tard, le sol grouillait comme si de petits animaux s’emblaient se préparer à surgir. D’un coup, des lianes jaillir du sol pour former un siège suivit de quatre poutre qui permettait à quatre hommes de soulever le tout, un peu à l’effet Cléopâtre ou autre royauté du genre. Sans attendre, la délicate jeune femme monta pour prendre place et ses ‘’esclaves’’ soulevèrent le tout pour ainsi transporter la jeune femme sans trop effort. Il fallait à la jeune femme d’économiser ses forces, car elle allait en avoir fort besoin…

-Allez mes amours… amenez moi là où mon pouvoir sera à son apogée, à ma nouvelle Demeure … je crois savoir qu’il possède un Jardin Botanique tout près d’ici…

Sans attendre, les hommes ouvrirent la marche alors que la jeune femme concentrait ses pouvoirs à détruire son pont de lianes… si seulement ses pouvoirs pouvaient être encore bien plus puissant, voir quasi Divin, elle pourrait détruire toute trace de cette fichu Asile et tous, les criminels bien sûr, auraient une dette envers elle. Mais, pour heure, elle profita de ce moment de plaisir où on la servait telle une Reine et cela, Ivy s’en délectait plus que tout. Pour Ivy, tout lui était facile puisqu’il lui suffisait  d’un simple sourire, d’un regard langoureux et d’un délicieux baiser pour que tous s’ouvre à elle telle les bourgeons du printemps. Pourquoi s’inquiéter et se casser un ongle pour effectuer un sale boulot ? Mais… il est vrai qu’un entrainement ne lui ferait pas de tort, car l’issu de son emprisonnement se résultait par un manque flagrant de connaissance au technique de combat au corps à corps. Cette Chauve-Souris allait en payer le prix fort… il fallait absolument qu’elle puisse découvrir qui était-il. Mais, pour le moment, elle avait beaucoup mieux à faire, comme prendre possession de ce magnifique jardin Botanique qui s’affichait devant ses yeux à chacun des pas de ses charmants serviteurs. L’excitation la gagnait de plus en plus, surtout qu’elle venait de réaliser une chose : Elle allait prendre possession d’une source infinie en nourriture, ce qui lui offrirait une forte puissance en ces lieux. Car, à ce qu’elle avait compris de cette radio que le gardien lui tendit pour permettre à notre Nymphe, toute la ville était sans dessus-dessous ainsi que couper de tous extérieur. Ils étaient isolés pour on ne sait combien de temps et notre jeune femme, aussi séduisante soit-elle, était nettement tout aussi intelligente qu’elle était ravissante. La ville ne prendrait pas de temps avant de manquer en nourriture et en eaux et hors, Ivy possédait tous les capacités et les connaissances nécessaires pour ainsi subvenir aux besoins de tous les habitants de Gotham… mais le ferait-elle gratuitement ? Elle n’y comptait pas trop…

Pour chaque service, il y a toujours un service en retour et si l’Empoisonneuse acceptait de fournir en eau et en nourriture Gotham, elle en profiterait pour négocier certains accords et ainsi que certaines faveurs. Il y avait tant de fruits et de plantes qui pouvaient amener tout le nécessaire aux humains et Ivy avait en elle tout ce pouvoir et cela la poussa à rire… rire et rire telle une démente qui s’esclaffe devant le corps d’une fillette démembré, toute sanguinolente, alors que sa bouche laisse échapper un son rauque du dernier respire. Les scientifiques la croyaient folle et bien, elle allait leur montré jusqu’où sa folie pourrait se rendre et pas plus tard que maintenant. Ils arrivaient enfin alors qu’elle sentait déjà toute cette végétations, ces plantes, ces fleurs et ces aliments qui s’extasiaient devant l’arrivée de leur cher maman qui allait enfin veiller sur eu. Avant même de poser un pied au sol, tout semblait s’affoler autour de ses chers serviteurs alors que des petits troncs jaillirent du sol, se tortillant alors qu’ils grandirent incroyablement pour former tout autour un mur le tout en s’entrelaçant. On aurait presque cru que le conte de la Belle au Bois Dormant venait de jaillir du livre ici-même, car ces troncs se teintèrent d’un magnifique vert qui glissait comme de l’eau qui coule le long du trottoir. Ce vert se balançait entre un vert lime et un vert foncé et lorsque de magnifiques roses jaillirent de ces ronces, le conte de la Belle au Bois Dormant venait de prendre vie, mais sous une toute autre apparence. Ivy sourie et s’approcha de son mur et le regarda.

-Veillez sur nous mes enfants…

La Déesse de la Nature se retourna et s’approcha de la magnifique serre… qu’elle jugea un peu trop renfermer et d’un coup, elle leva les mains vers le ciel en les éloigna dans un gestuelle sensuelle et délicat. Sur le moment, elle semblait ridicule, les bras levers le vers le ciel ressemblant à une prêtresse vaudou qui implore la venue des Loas. Mais un tremblement de terre se fit sentir alors que le fracas de verre en suivit. Des lianes jaillirent des fenêtres et du toit, ouvrant ainsi la Serre qui avait besoin de bien d’espace. Rapprochant ses main vers elle, Ivy ferma la main droite, comme si elle agrippait quelque chose, et tira dans le vite. Des lianes arrachèrent les bout de métal et en fit de même avec la main gauche. Il fut plusieurs minutes avant que notre Botaniste soit enfin satisfait de son travail avant de pénétrer les lieux.  Elle se tourna vers ses serviteurs et sourit. Elle souffla sur sa main, question d’intensifier son contrôle et leur ordonna de veiller autour de l’édifice pendant qu’elle sculptait les lieux. Divisant ainsi chaque section du jardin pour divers types de fruits et de légumes, divers types d’herbes et autres verdure nécessaire à l’alimentation. La jeune femme alla jusqu’à créer même une table accompagnée de chaises en lianes pour ainsi accueillir les futurs inviter en cas de besoin. Il était si confortable de s’assoir sur des  chaises pour ainsi papoter. Mais, pour le moment, il fallait se reposer… il avait tant à faire pour demain et c’est dans un claquement de doigts que des fleurs jaillirent de ce qui restait du plafond et s’illuminèrent. Cette nouvelle maison… SA nouvelle maison lui plaisait plus que tous.

À l’extérieur, les hommes montèrent la garde alors qu’Ivy préparait son lit, un lit fait de fleur principalement, et tout semblait paisible. Les roses se mirent à scintiller, offrant ainsi un leurre aux prochaines ‘’Associations’’. Un havre de paix qui serait en fait un magnifique cadeau empoisonné. La jeune femme se posait enfin sur son lit pour un sommeil réparateur lorsqu’elle sentit d’étrange vibration venant de ses enfants… et un de ses ‘’gardes’’ arriva alors, lui prévenant qu’un des veilleurs avait vu une ombre bouger mais qu’ils n’arrivaient pas à la repérer et c’est sans attendre que la jeune femme suivit le jeune homme qui n’était pas si mal… peut-être que ce soir elle ne passerait pas la nuit seule. Mais, il fallait avant tout découvrir ce qui se passait, puisque même ses enfants lui chuchotèrent une certaine inquiétude envers leur mère. Mais, Ivy n’avait pas peur de tout cela et sortit pour tenter de découvrir où était cette ombre. Mais rien, ni odeur, ni ombre, ni trace de qui ce soit ne semblait se présenter à elle et ce même à l’extérieur des murs de ronces. La jeune femme  se retourna pour quitter les lieux, mais s’arrêta net pour caresser une des roses et un murmure lui vint à l’oreille… et d’une douce et délicate voix à peine perceptible jaillit de ses magnifiques lèvres ces paroles. :

-… ne t’inquiète pas ma chérie… il ne nous fera aucun mal… je me chargerai de lui bien avant… sa voix s’intensifia… Nous pouvons jouer à mon jeu préféré ‘’La mouche et la Dionaea Muscipula’’ où je serai éventuellement la Fleur… ou nous pouvons discuter face à face ! Dans tous les cas, vous serez sous mon contrôle si vous cherchez à faire du tort à moi et mes enfants ! Quel choix préférez-vous ?

Elle ne fit rien, ne se retourna pas et attendit la réponse..


Dernière édition par Poison Ivy le Lun 15 Juin - 8:05, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Chapitre 0 - First Part - Hum... It's a deal ?   Jeu 28 Mai - 15:22

Depuis un certain temps, Ra's avait un œil sur Poison Ivy. Certes elle était internée mais il savait très bien qu'elle avait les ressources nécessaires pour s'en sortir toute seule.  Il voyait en elle une potentielle maîtresse. En effet cela faisait un certain temps qu'il n'avait eu de relation charnelle. De plus avec la trahison de sa fille, il n'avait plus beaucoup de contact avec le genre féminin au sein de confrérie et cela lui manquait cruellement. Ra's pouvait sentir à distance la soif de pouvoir qu'avait cette femme. Mais pour en avoir le cœur net, il avait décidé d'envoyé sous couverture un de ses homme comme gardien de cellule personnel d'Ivy. Avec ce qui se passa et le fait qu'Ivy s'échappa de sa cellule et de ce qu'elle fit subir à ses geôliers, cela conforta Ra's sur ses opinions concernant cette " femme plante ". Alors il appela Zik Al Men, un de ses lieutenant
- Tu vas aller à Arkham remplir une mission pour moi.
- Oui my lord répondit ce dernier, qui était content de partir enfin en mission, car cela faisait un certain temps qu'il se languissait dans la forteresse cachée de son maître. Que dois-je faire??
- Tu vas aller espionner Ivy, mais pas de trop prêt car c'est une "chose dangereuse" et bien trop forte pour toi. Tu serais dépassé par son pouvoir. Emmène deux hommes avec toi et seulement deux.
- D'accord mon seigneur, je par de ce pas.
- Et n'oublies pas de me faire un rapport toutes les heures dès ton arrivée.
- A vos ordres.

Dès qu'il vit sa petite troupe partir, Ra's n'était pas confiant car il savait que son lieutenant serait très vite dépassé par l'ampleur de la tâche qu'il lui avait confié. Par conséquent il décida de se préparer et il irait lui même superviser toute la mission. Il se prépara au mieux et se fabriqua un nouveau visage pour passer inaperçu. Puis il ordonna à un de ses hommes de prendre les différents messages qui arriveraient à la forteresse lors de son absence.
- Tu vas prendre tous les messages lors de mon absence.
- Oui mon seigneur.
- Mais surtout quand Zik va te faire son premier rapport, tu lui dit que je lui envoie un nouvel homme dans l'équipe de surveillance. Surtout tu ne lui dit pas que c'est moi sinon tu sais ce que tu encours ??

L'homme acquiesça de la tête. Il obéirait comme d'habitude à son maître, car il savait parfaitement que son courroux était terrible et souvent fatal. Il l'avait trop souvent vu.
Puis ce fût l'heure du départ pour Ra's. Il rejoignit très facilement et rapidement Arkham. Il eut tout de même quelques difficultés à retrouver Zik Al Men et sa petite équipe. Il était fier de son lieutenant, ce qui lui fit penser que ce serait dommage de perdre un si bon élément. Alors, avant de rejoindre le groupe, il appela le sanctuaire pour donner un message que l'intermédiaire devrait passer à Zik. Ce message disait ceci :
" Tu diras à Zik Al Men que j'ai décidé de laisser Ma's El Dia ( c'était le nom que Ra's s'était donné ) va poursuivre seul la mission car un seul homme dit rester sur place, c'est trop dangereux et je ne veux pas perdre trop d'homme. Il faut qu'il rentre rapidement pour se tenir prêt à partir pour une nouvelle mission. "

Deux Minutes plus tard, Ra's ou plutôt Ma's atteignit le groupe et se présenta à Zik, qui l'attendait prêt à lui donner les consignes nécessaire pour poursuivre la mission. Puis l'équipe se retira en laissant Ra's tout seul. Il arriva à trouver sans trop de difficulté Ivy car son pouvoir était très intéressant. Il fallait donc faire attention de ne pas se faire repérer car cette redoutable femme avait poster des hommes partout. D'ailleurs il trouva leur attitude assez étrange, dans le sens où ils agissaient un peu comme sous contrôle ou comme des zombies manipuler par quelconque sombre magicien. D'ailleurs il eut la nette impression qu'il ne fût pas assez prudent car en se fondant dans les ténèbres, un homme regarda dans sa direction sans pour autant le voir. Mais ce qui était inquiétant c'est que juste après ce regard cet homme se dirigea vers l'abri de fortune d'Ivy. Et le résultat ne se fit pas attendre car peu de temps après il vit la jeune femme en sortir et scruter l'horizon. Il fallait que Ra's fasse attention aux plantes en général, car c'est là que Poison Ivy tirait tout son pouvoir.
Puis d'une voix forte, il l'entendit dire ces quelques mots :
" Nous pouvons jouer à mon jeu préféré ‘’La mouche et la Dionaea Muscipula’’ où je serai éventuellement la Fleur… ou nous pouvons discuter face à face ! Dans tous les cas, vous serez sous mon contrôle si vous cherchez à faire du tort à moi et mes enfants ! Quel choix préférez-vous ? "
Il était repéré, par conséquent il fallait agir très vite. Les plantes l'avaient trahi. Décidément cette beauté fatale l'intriguait au plus haut point et elle ferait une alliée très puissante. Il décida d'aller vers cette " belle plante " pour faire connaissance.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Chapitre 0 - First Part - Hum... It's a deal ?   Lun 15 Juin - 8:06





une alliance des plus prometteuse

Hum... It's a deal ?


Tous semblait si paisible et calme en cette soirée magnifique, alors que tout Gotham et Arkham était sans dessus-dessous depuis cette étrange attaque Terroriste, coupant cette ville de l’extérieur. S’offrant un des seuls points d’accès à une source de nourriture illimitée, la jeune Nymphe s’offrait une porte de sortie à sa criminalité puisqu’elle pourrait marchander. Voilà l’opportunité qu’elle attendait depuis un bon moment et on lui offrait enfin cette chance sur un magnifique plateau d’argent. Dommage qu’elle ne puisse contacter ces gens qu’elle connaissait avec qui une alliance serait profitable, ou ses meilleurs amis et l’idée de les perdes la terrifiait. Et le souvenir de ce charmant policier lui revint à l’esprit, souhaitant qu’il puisse survivre… elle ignorait pourquoi, mais il lui arrivait de ‘’rêvasser’’ sur James Orlov, ce si charmant policier avec qui elle faillit s’y perdre sexuellement. Mais, la raison était plus importante que le désir. Il lui serait plus utile en service que suspendu et renvoyer. Ce n’était pas surprenant sur son choix après tous puisque Pamela n’avait pas obtenu une double Maitrise en Biologie et Biochimie au côté de Woodrue. Rien ne lui empêchait de poursuivre des cours en Science, puisqu’elle était une scientifique et que les connaissances ne sont pas limitées, pourquoi ne pas profiter d’une vie bien longue et bien remplis ? Elle pourrait ainsi étoffer son C.V., mais, elle devait avant tout négocier sa libération si tout revenait à la normal et quelque chose lui disait qu’il ne faudrait pas beaucoup de temps avant qu’on sollicite une rencontre avec la jeune femme, ce qui ne serait pas de refus. En espérant que ce contacte posséderait un physique très attirant. Et quoi de mieux pour se protéger que ces hommes sous son pouvoir.

Mais, pour le moment, l’heure était aux questions et conversations avec cet inconnu qui semblait se cacher, mais que ses ‘’Sentinelles’’ avait fort repérer sa présence. Ivy était très loin d’être idiote, contrairement à ce que l’on pourrait croire des jolies femmes vilaines dans les BD ou autre histoire. Elle s’était bien réserver de poser diverses fleurs à des points stratégiques pour ainsi lui assurer les arrières en cas de besoin. Lorsque nous écoutons les films ou lisons les histoires, souvent les héros ou les vilains se font toujours surprendre lors de la nuit tombé. Alors, quoi de mieux que de laisser ses enfants chéris surveiller les quatre coins de sa nouvelle demeure ? La jeune femme n’avait point obtenu la liberté pour se faire avoir une seconde fois aussi facilement et valait mieux être trop prudent que pas assez. Ce n’était pas une militaire, loin de là, mais au moins, elle avait quelques notions de survies et de plus, à travers ces murs, elle eut tout le temps nécessaire pour réfléchir. Mais, il est vrai que les notions de combat lui manquaient cruellement et la jeune femme allait devoir y remédier, surtout que toute cette nouvelle identité lui conférait même quelques habilités physiques non exploité.

L’homme se présenta enfin sous les yeux de la jeune femme qui s’avança doucement vers lui, alors que la terre grouillait autour de lui. Ne prenant pas de chance, des lianes jaillirent du sol pour venir encercler cet homme, laissant trois mètre de circonférence autour de cet homme. La jeune femme s’approcha de cette ‘’Prison’’ et glissa sa main droite sur les parois avant de la bouger vers la droite, faisant glissant les lianes comme on fait glisser un rideau. La jeune femme pénétra alors cette prison et fixa l’homme. Il était plutôt banale, rien d’intéressant. Il était seul, ce qui diminuait les risques, mais la jeune femme ne baissa pas la garde pour autant. Soufflant sur sa main, elle propulsa des phéromones dans une poussière féérique rosée et cette dernière glissa vers les narines de cet intrus.

-Maintenant… vous allez parler… qui êtes-vous et donnez-moi une seule raison pour ne pas vous donnez en nourriture à mes enfants…

Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Chapitre 0 - First Part - Hum... It's a deal ?   

Revenir en haut Aller en bas
 
Chapitre 0 - First Part - Hum... It's a deal ?
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Batman Legacy :: Gotham City :: Archives du Forum :: Anciens RP's-
Sauter vers: