Batman Legacy


 
AccueilRechercherGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Et Gotham City fut seule ... [Annonce]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Et Gotham City fut seule ... [Annonce]   Sam 11 Avr - 22:11


YEAR ZERO


19h53 - Maison Blanche.

Heure Solennelle dans le sous-sol du bâtiment. La presse est conviée, affluant de tout le pays afin de venir apporter les dernières déclarations du président élu. Tous se préparent à la grande conférence. Or, on leur annonce à la dernière minute que le Président préfère s'adresser à la nation toute entière. Un caprice diraient certains, une envie de se montrer de rassurer les foules de Gotham City. Beaucoup de journalistes dont une certaine Lois Lane, accompagné de Jimmy Olsen, montrent leur désarroi suite à cette annonce, du bruit pour pas grand chose et une petite exclusivité médiocre. Mais ça restait une annonce du président, donc un évènement rare mais pas impossible. Alors que les journalistes patientent, certains dont ceux du Daily Planet, sont conviés à approcher le président dans le bureau ovale. Toutes les équipes s'affairent. Au bureau de la pièce, assis, le visage brillant et calme, le président s'apprête à faire sa déclaration. Le silence arrive, et soudain ... Trois ... Deux ... Un ... La caméra s'allume et le président Lex Luthor prend la parole.

Lex Luthor : "Mes chers concitoyens américains."



La pose est là, le regard fixe, déterminé et direct. Le visage de Luthor était grave, sa dernière réunion de crise avait eu pour but de parler directement du cas de "Gotham City". Et suivant l'appui des ministres, Luthor acquiesça les directives énoncées par le plan Oméga.

Lex Luthor : "Il y'a de cela moins de quarante huit-heures. Gotham City a été attaqué par un organisme non revendiqué. La poudrière a donc fini par exploser, et les inquiétudes que nous avions se sont réalisées. La folie qui sévit dans Gotham City a eu raison des forces de la loi et des hommes de paix. Harvey Dent n'est plus qu'une relique du passé, le Gotham City Police Département est dépassé, et quant à Batman ..."


Luthor ne préférait pas s'expliquer longuement sur Batman. Sa phrase en suspension en disait long sur ce qu'il pensait du chevalier masqué. Luthor ne l'avait jamais apprécié, il était brillant oui, mais bien inférieur face aux ambitions du président des USA.

Lex Luthor : "Mes ministres m'ont fait part de leur plan pour la ville. Dès aujourd'hui, Gotham City est considérée hors-limites. Elle ne fait plus partie de notre pays, jusqu'à ce que l'ordre y règne à nouveau. La loi martiale est déclarée, les quartiers de Gotham City sont devenus des zones de non-droits où sévissent le crime et la violence. Ainsi, j'invite les citoyens de Gotham City à se tourner vers les quelques zones de transit qui seront mis à contribution aux abords de la ville."


Luthor savait qu'il pourrait se brûler les ailes dans ce genre de dossier. Mais que faire ? Continuer à abreuver une ville de finances et d'aides pour se reconstruire, et pour réinvestir encore et encore, jusqu'à ce que les criminels continuent de tout détruire ? Il fallait donc détruire le mal à la racine, forcer les gens à se prendre eux-mêmes en main. Quitte à ce que la population reste confinée dans la violence et dans les monstruosités. Les habitants de notre noble pays n'ont pas à payer, en tant de crise, pour une ville qui sombre et qui accumule les échecs.

Lex Luthor : "J'ai nommé la responsable du RIP, Margaret McLain, en charge des actions de reprise de la ville. Quiconque souhaite faire partie de son organisme militaire privé devra l'en tenir informée. Je tiens à vous rassurer que toutes les mesures les plus humaines soient prises en considération, ainsi, j'ai autorisé l'acheminement de convois de nourritures et de soins dans les camps de réfugiés qui seront sous la responsabilité du RIP."


McLain était une fanatique des flingues, et une experte en armement. Sa milice était un peu "névrosée" et tirait souvent dans le tas, mais comme disait Arnaud Amaury : "Tuez les tous, Dieu reconnaitra les siens." En espérant que le ménage soit fait. Luthor se moquait éperdument des conditions de vies épouvantables que les gens subiraient dans les camps de McLain, tout ce que Lex voulait, c'est que le travail soit fait. Que le dossier Gotham cesse d'être une alarme en action à chaque fois qu'une explosion est arrivée. Pour le coup, il fallait dire, que cette fois, ils avaient fait fort. Nécessité faisait loi, mais dorénavant, les armes parleraient, et elles feraient beaucoup, beaucoup de dégâts. J'étais pacifique oui, mais à mesure désespérée ... Les générations futures me jugeront sur mes actes, pensait au plus profond de lui-même Lex Luthor.

Lex Luthor : "Si le RIP venait à échouer, il faudra envisager des solutions plus drastiques pour venir à bout de ce qui se passe à Gotham. Je crois en notre pays, je crois en Gotham City, et je crois au fait que notre pays, qui a vu de nombreuses crises, se relèvera. Que Dieu vous bénisse tous, ainsi que les États-Unis d'Amérique."


La caméra s'éteignit. Les visages étaient blancs, pas un mot ne se soufflait. Lex Luthor quitta le bureau ovale pour se diriger dans les sous-sols pour une conférence de presse inédite. Cela allait faire grand bruit, et à Gotham ? Comment le prendraient-ils quand ils le découvriront ? Gotham était maintenant abandonnée à son triste sort. Et le pire dans tout ça ? C'est que ça venait d'être légalisé en direct à la télévision. Le sort de la ville n'intéresserait plus personne.

Gotham est seule, terriblement seule.

Univers-Batman

Revenir en haut Aller en bas
 
Et Gotham City fut seule ... [Annonce]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Batman Legacy :: Gotham City :: Archives du Forum :: Anciens RP's-
Sauter vers: