Batman Legacy


 
AccueilRechercherGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Les loups ne se mangent pas entre eux. [PV Auffray Davids / Der Wolf]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Les loups ne se mangent pas entre eux. [PV Auffray Davids / Der Wolf]   Jeu 5 Fév - 13:46


Il y a des soirées où il  vos mieux ne pas sortir de son trou. Il devait être environ 19 h.30, la nuit était tombée depuis une bonne heure et une avalanche de neige s'abattit sur la ville toute la journée. On y voit quelques rayons de la lune qui traversent les épais nuages qui présage qu'il fait très froid. Mais malgré le mauvais temps, la faune de Gotham semble toujours stimuler à la lueur des grattes ciels, des néons des magasins, des phares des voitures et de l'air polluer de cette mégalopole tentaculaire.

À l'ombre d'une ruelle, il y avait un homme caché. Cet homme avait l'air parfaitement à sa place dans la marée humaine. Malgré les apparences, c'est en vérité un loup déguisé en brebis pour mieux les approcher. Plutôt bien bâtit,  il avait l'air de  la trentaine, les cheveux aussi noirs que la nuit, un regard ténébreux, il est habillé d'un jean et d'un vieux manteau d'hiver à fourrure d'ours. Il  marche seul entre les passants pour se diriger au Jezébel Plaza !

Ce loup dans la bergerie est en vérité un ancien patient, évadé de l'asile d'Arkham. Arrêter une première fois, il y a très longtemps dans l'affaire du loup échappé du zoo de Gotham. Le chevalier noir l'avait fait interner afin de guérir son étrange maladie. Anthony Lupus se prend pour un loup et possède des aptitudes exceptionnelles qui on fait sa renommée aux derniers jeux olympiques. Aujourd'hui c'est une star déchue à la recherche d'un os pour se nourrir. Il ne comptait pas vivre dans la misère, mais il veux devenir une grande célébrité, peu importe les moyens. N'importe quel job lui fera l'affaire, même celui d'assassin. Il aurait bien pu cambrioler une banque, mais il ne souhaite pas une nouvelle fois attirer l'attention de la chauve-souris et de la police. Le loup doit se montrer subtil.

C'est alors qu'après s'être échappé de l'asile, il alla se réfugier chez l'une de ses ex petites amies. Du temps où il était une étoile montante du milieu sportif, il avait eu des tas de relations avec des jeunes filles très séduisantes. Aujourd'hui, aucune femme ne veut plus rien avoir affaire avec lui, mais Romulus n'oublie pas facilement ceux qui l'ont trahis. Ce soir se fut donc la première copine à se faire dévorer vivante dans son appartement. Après avoir forcé sa porte, le taré s'est glissé dans sa salle de bain au moment où la jeune fille insouciante prenez sa douche. Armé de ses seules mains, il tire le rideau et lui dit. "Tu te souviens de moi ."

Un hurlement, du sang, Romulus mord à la gorge et la lui arrache. Assassiné sur le coup, l'eau de la douche se change en  couleur rouge sombre. Voilà déjà une bonne chose de faite pour son prédateur. Une pulsion assouvie et un nouvel appartement équipé pour planque. Romulus sait qu'il aura quelques jours de répit avant que quelqu'un remarque sa disparition.

Afin de ne pas faire de gaspillage et il décide de faire disparaitre le corps. Son plan est simple, il va tout simplement la manger en gardant les restes dans le frigidaire. Le temps que ça ne pourrisse pas vite. Il trouve ça ironique, après lui avoir fait l'amour dans le passé qu'elle devient dorénavant son casse-croute. Le soir venu, la bête en quête de victime sort de sa tanière pour se faufiler parmi les moutons. Il n'aimait pas particulièrement la foule, mais Gotham City reste sa ville et son territoire de chasse. C'est la ville qui a fait de lui un monstre et il compte bien lui rendre la monnaie de sa pièce. Afin de paraître tout à fait normal, il se balade dans les rues branchées du Jézébel Plaza. Ou allait-il ? Il n'en sait rien. Que ferait-il ? Il ne sait pas quoi par où commencer. Il n'a qu'une seule chose en tête. Retrouver le docteur Milo, l'homme qui la maudit sous cette condition bestiale et se venger de Batman, si l'occasion se présente.

Romulus est un survivant. Il vit telle une ombre qu'on remarque qu'une fois avant de mourir. C'est alors qu'au coin d'une rue, le fauve s'arrête pour prendre une cigarette. Lui qui ne fumer jamais dans le temps, mais depuis son enfermement à l'asile d'Arkham. Pour lui chaque opportunité est un moyen d'exprimer sa liberté. Un loup est mieux caché parmi d'autres loups, que dans une forêt vierge seule, si vierge fut-elle.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Les loups ne se mangent pas entre eux. [PV Auffray Davids / Der Wolf]   Jeu 5 Fév - 19:12

-A..A...A...ATCHOUM !

SNIF. Si dieu me hait à ce point, qu'il le dise maintenant ou se taise à jamais. Je vous résume ma semaine de lundi à aujourd'hui : jeudi. D'abord nous avons lundi où je me sens terriblement mal. J'ai d'atroce mot de tête, m'obligeant à me coucher tôt. Mardi, j'ai un début de toux sèche plus les mots de tête, ce qui fait que de nouveau, je suis obligée d'aller me coucher tôt. Mercredi : la toux sèche vire progressivement à la toux grasse. Aujourd'hui : mot de tête  plus début des "problèmes féminins" m'apportant les pires douleurs au ventre plus toux très grasse et gros rhume. Je passe mon temps à éternuer. Je vais finir par mieux parlé le "Atchoum" qu'une langue normale. Je ferme les yeux en soupirant, je n'aurai peut-être pas dû passer ma journée dans la neige le weekend dernier... Heureusement qu'on est en vacances.


Ma tante débarque avec mon bureau et ses outils de torture. Le médecin.


- Eh bien Auffray, je pense que tu restera un bon moment au lit. 


Ma tante et moi échangeons un regard : on sait très bien que dès qu'il sera parti, je me précipiterai dehors. M.jetorturelesenfantsmalades s'approche de moi et commence son examen habituel : son bateau écœurant qu'il vous enfonce dans la gorge vous donnant envie de vomir, ensuite le thermo qui vous prends la température etc. Quand enfin, je constate que le médecin, après avoir fait l'ordonnance de mes médicaments, fait encore un commentaire sur mes canines, longue, fine et sans qu'il le sache, extrêmement dangereuse.


Il fallait bien qu'il nous le fasse... Il le fait à CHAQUE FOIS ! Râle ma conscience. Je peux pas lui en vouloir. Je pense e-x-a-c-t-e-m-e-n-t pareil.


- Auffray souffre d'un rhume assez prononcé qui lui bloquera le nez un moment, je lui ai prescrit de l'eau de mer pour ça...


Je ne suis pas du tout la suite. Vraiment pas intéressant. Il va rien m'apprendre de bien intéressant. De toute façon, je dois faire le point : mon odorat va baisser mais sans plus, ça devrait aller, le nez n'est pas particulièrement boucher. Après, je ne pense pas que mes autres capacités se verront affecté.


Le doc finit par s'en aller, je me lève donc, ma tante ne réagit pas : elle sait que ça sert à rien et que de toute manière je sors.


C'est ainsi que quelques minutes plus tard je sors tranquillement, le costume de Der Wolf est dans ma sacoche, au cas où il y aurait un problème.


Aujourd'hui ou plutôt ce soir, j'ai pas trop envie de patrouiller mais de me balader, c'est ainsi que je me retrouve emporté par la foule jusqu'à  Jezébel Plaza. Alors, le loup prends le relai : je suis invisible, intouchable. Je peux anticiper le moindre mouvement de la foule, la moindre vague, je deviens vague avec elle pour l'éviter, jouer avec elle, puis continuer, attendant la prochaine vague. Les loups peuvent vivre en meute ou en solitaire. Pour ma part, je suis arrivée il y a peu, donc je n'ai pas encore trouvé ma meute, à part pour William mais bon, c'est pas vraiment une relation intime qu'on a, on est pas ami quoi. On se connait comme ça c'est tout. Ma meute, je pense que je peux dire qu'il s'agit de ma tante, pour l'instant. Je compte bien agrandir mon cercle de relation, mais ça c'est pour plus tard.


Je me considère comme un loup. Mais un loup sympa, je dois veiller sur les habitants de Gotham. Un loup qui veille sur ses moutons. Un chien qui guide son troupeau à la maison en les protégeant des prédateurs ayant des vues sur son troupeau.


Je suis toujours comme en stase, je suis en train de flotter quand, sans que je comprenne ce qui m'arrive, le chien est expulser du troupeau de mouton dans lequel il se balader. Tout ça pour aller percuter un prédateur. Un vrai.


Je percute de dos un homme, la première chose qui me frappe c'est l'odeur : une terrible odeur de sang. Ce type vient de tuer, c'est certain. C'est mon instinct qui me le dit, ou plutôt ma conscience qui me hurle de partir. Mais il y a autre chose : je sens qu'il possède, lui aussi quelque chose, une bête en lui, aussi... Destructrice et dangereuse... Aussi assoiffé que la mienne. Je peux la sentir. Et l'hôte de cette bête est peut-être bien pire...


- Excusez moi de vous avoir bousculer...


Je plonge mes yeux noirs-argenté dans les yeux de l'homme, tendu.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Les loups ne se mangent pas entre eux. [PV Auffray Davids / Der Wolf]   Sam 7 Fév - 2:15

Plongée dans ses pensées, Romulus se demande par où il va commencer son ascension sociale. Après tout, il ne va pas rester éternellement chez sa copine ou plutôt chez son dîner de minuit. Il a un besoin urgent d'argent afin d'acheter certains matériels et surtout se trouver une nouvelle planque. Un endroit sûr où personne n'ira jamais le chercher, comme se maudit détective, le chevalier noir.

Les égouts ? Non, c'est un endroit extrêmement humide, sans oublier les odeurs et les rumeurs qu'il existe un autre monstre à Gotham, un crocodile géant. Il en avait déjà entendu parler à Arkham. Un certains dénommé Killer Croc, mais il ne l'avait jamais vu.

Peut-être la forêt ? Une zone trop rurale à son gout. Il doit rester à Gotham afin de faire des affaires et c'est aussi l'endroit qui concentre le plus d'humain et de crime. La bête qui est en lui peut ressurgir à tout moment. Seul la fumé du tabac permet de diminuer ses instincts. Soudain, une odeur familière survole son nez. Romulus a un odorat supérieur à la moyenne  des êtres humains et il peut repérer n'importe quels individus à plusieurs mètres de rayon. Il se trouve en plein centre de la fourmilière humaine du Jézébel Plaza. Comment cela se fait-il que ça sent le loup ?

Anthony sent sous ses bras et compare que cette odeur est légèrement différente de la sienne. Il se demande alors s'il y a un autre loup qui s'est échappé du zoo, quand soudain. Une ombre le bouscule puis une voix dit "Excusez moi de vous avoir bousculer...." Il se retourne immédiatement et se met instinctivement sur la défensive. La fille le regarde dans les yeux.  Est ce qu'elle le provoque ?

"Une adolescente !" Marmonne-t-il derrière sa clope. Rassuré par la présence de cette jolie brunette aux cheveux bouclés et aux yeux vifs aussi noir que l'obscurité. Il constate avec surprise qu'elle a une peau très pâle, comme un cadavre qui sort limite de la morgue et elle a une odeur de loup. *Je rêve ou quoi.* se demande-t-il dans son fond intérieur. L'homme se fait rapidement une raison aux premiers regards. Il tire un coup sur sa cigarette et évacue la fumée par ses narines afin de diluer son odeur, mais son instinct animal lui prévient tout de même d'un danger imminent.

L'homme fait mine de se détendre et lui parle avec curiosité. "Hé bien jeune fille, vous avez perdu votre sens de l'orientation . C'est bizarre, normalement j'aurais dû, vous entendre venir."

Romulus se questionne sur cette fille. Il sait qu'en temps normal qu'il est très vigilant, mais comment cette jeune femme a fait pour le bousculer sans qu'il puisse la voir venir  ?I Le loup-garou semble confus par son odeur et ses déplacements. Puis il commence à renifler ses cheveux et dit avec enthousiaste.

"Ha ha, vous me semblez bien pressée. Y a-t-il le grand méchant loup à votre poursuite ?"  Dit-il sous un ton amusant et ironique sur la situation présente.  Romulus fume sur sa clope et crache un nuage grisâtre qui s'estompe peu à peu dans l'atmosphère glaciale de Gotham City.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Les loups ne se mangent pas entre eux. [PV Auffray Davids / Der Wolf]   Sam 7 Fév - 11:25

-une adolescente...!


Il marmonne mais c'est comme si il avait parlé à voix haute étant donné mes sens développé. Il l'air aussi surpris, déboussolé et troublé par la situation que moi. Nos odeurs sont étrangement similaire à quelques différences près. La sienne est plus amère, plus virile. Elle est aussi plus... Macabre. Odeur des litres de sang qu'il a sûrement versé. Une simple odeur, peut énormément nous renseigner sur son propriétaire. En gros, l'odeur de notre homme est l'odeur d'un tueur. Une force brute dictait non pas par un esprit mais par des instinct de tuerie. Le désir irrépréhensible de voir le sang coulait des cadavres.

-Hé bien jeune fille, vous avez perdu votre sens de l'orientation. C'est bizarre, normalement, j'aurai dû vous entendre venir.


Sa remarque me tire de mes réflexions. Sa dernière phrase m'interpelle. Il a dit qu'il aurait dû m'entendre venir. Seulement, avec le monde qu'il y a, un brouhaha s'est installé, il est donc normal qu'une oreille humaine n'aurai pas entendu quelqu'un lui arrivait dessus, poussé par la foule, mais c'est quasiment impossible quand on sait que j'ai un pas extrêmement silencieux. Ce type sous-entendait donc qu'il a une ouïe fine. Supérieur à celle d'un humain, ce qui confirme mes craintes : ce type est sûrement comme moi : un hybride à l'apparence humaine aux capacités extraordinaire.


Soudain, je le sens profité d'un léger coup de vent pour humer l'odeur de mes cheveux. Je cale ces derniers derrière mes oreilles pour reprendre contenance bien que je suis toute stressée à l'idée qu'il ai conscience de nos... "Points communs".


-Ha ha, vous semblez bien pressée. Y a t-il le grand méchant loup à votre poursuite ?


De un, je ne semble pas pressée, je SUIS pressée.
De deux, à la base je ne me faisait pas poursuivre par un loup, je viens de tomber dessus.
De trois, c'est pas le grand méchant loup qui me fait peur c'est le grand méchant loup-garou qui me donne des nerfs en pelote.


Aller ! Où est passé Auffray ? Réveille toi ! S'affole ma conscience.


Je lève mentalement les yeux au ciel, reprenant toute ma contenance. Je répond à la remarque de l'homme sur le même ton que lui  :


- Haha... Non, mais si c'était le cas, je n'aurai rien à craindre vu que je ne suis pas le pauvre agneau en danger.


Je faisait bien sûr, pour ceux qui ont un minimum de culture, à la fable de La Fontaine "Le loup et l'agneau". Les sous-entendus dans ma phrase semble clair : je ne suis pas sans défense si il lui traverse l'esprit que je suis l'agneau de la fable et lui le loup.


Je ne lâche pas ses yeux du regard. Nous sommes quatre bêtes prêtes à nous sautées les unes sur les autres pour nous déchirer la gorge. Nous sommes entre huit yeux. Ma bête intérieur grogne contre sa bête à lui qui lui rend son grognement et leurs hôtes qui s'interroge mutuellement sur l'autre. Il est sûre d'une chose : il sait que je suis un loup et je sais qu'il en ai un lui aussi.


La lune parvint à nous enveloppés tout deux d'un mince voile argenté perçant les nuages. Un voile où tout le monde est exclu sauf cette homme et moi.


-Je m'appelle Auffray Davids.


Je lui tend ma main, glacée et attends sa réaction avec une seule question en tête :


Quand commencera notre bagarre de chien enragé pour ce malheureux bout de territoire, l'un pour défendre ceux qui y vivent et l'autre pour tout le contraire ?
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Les loups ne se mangent pas entre eux. [PV Auffray Davids / Der Wolf]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Les loups ne se mangent pas entre eux. [PV Auffray Davids / Der Wolf]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Batman Legacy :: Gotham City :: Archives du Forum :: Anciens RP's-
Sauter vers: