Batman Legacy


 
AccueilRechercherGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Quand les Corbeaux viennent [PV]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Quand les Corbeaux viennent [PV]   Mar 3 Fév - 21:47

You know my name.
Rassurez-vous, je suis docteur ...
Fin de soirée ... 21h21.

Le Maire adjoint, Sébastian Hady. Un homme peu scrupuleux qui n'avait que pour philosophie les pots de vins et les jolies femmes. Oui, c'était un homme presque dangereux, dangereux dans le sens où il n'est que le subordonné de la Mafia Gothamite. Triste déchéance pour un si petit homme, triste déchéance du fonctionnaire même, ingrat et insatisfait de sa vie portante. Sébastian Hady avait tous les défauts possibles et inimaginables, mais il lui restait quelque chose que très peu de gens possédaient dans la ville, une intelligence assez sournoise.
Or, à ce moment-là, un homme avait rendez-vous avec le Maire adjoint. Bien sur, Cameron Fisher avait disparu, bizarrement, mais il avait disparu des écrans et cela paraissait énormément suspect pour toute la police même de Gotham City. Alors que Quincy Sharp patientait, la secrétaire d'Hady, une blonde possédant une poitrine pouvant émerveiller le plus sportif des alpinistes, dit d'une petite voix idiote tout en buvant son café que le candidat à la mairie pouvait entrer dans le bureau du Maire. Sharp grommela quelques insanités, se rappelant parfaitement de ce que j'avais susurré comme informations pour Hady. Quincy connaissait la manière, et moi, j'étais là pour l'épauler, grâce à des techniques de contrôle mental. Grâce à de nombreuses potions et de nombreux sédatifs, la volonté et la conscience d'un homme peut s'effondrer lamentablement. Et Quincy Ulysses Sharp était bien trop faible pour se débattre, il n'était pas Batman, loin de là. C'était d'ailleurs assez cocasse d'imaginer un gros imbécile comme Sharp déguisé en Batman, l'image aurait surement fait rire Gotham entièrement. Néanmoins, le Batman, quoi qu'il pouvait être et qui il pouvait être, m'avait prit énormément de temps, et bientôt, je saurais, incessamment sous peu, qui il est.
La discussion avait commencé, les formules de politesses s'étaient faites et chacun des deux partis discutaient âprement et durement. Pour tout dire, les querelles reprenaient. Sharp en voulait à Hady de s'être accaparé le pouvoir, tandis qu'Hady voyait en Sharp un mauvais perdant et un zéro de l'élection.

<< Monsieur Hady ! Vous occupez ce bureau de manière anticonstitutionnelle ! Vous n'avez pas été élu, et Monsieur Fisher a quitté son poste, nous devons organiser de nouvelles élections sous peu. >>

Hady << Il est trop tôt et le budget alloué n'est pas voté. Les élections ne peuvent pas se faire, Sharp. Je dois occuper le siège du pouvoir, que vous le vouliez ou non ! >>

<< Dois-je en faire appel aux autorités compétentes ? Et Harvey Dent ? Vous aimeriez le voir dans vos affaires et vous démettre de votre poste ? Je n'en suis pas sur n'est-ce pas ? Ou bien vous écoutez ce que je vais vous dire, ou bien je me charge de vous et je vous dégage de ce fauteuil qui me revient de droit !"

Parfait. Sharp venait de montrer les crocs, son assurance était parfaite et il allait me servir en tout point pour la suite du projet. Puisque Fisher venait de partir, il fallait agir très très vite. Sharp avait ses papiers, les projets que j'avais mis en branle depuis quelques temps déjà. Et le temps, c'est tout ce qui nous manquait à Gotham City. Il fallait continuer les préparatifs et ouvrir de nouvelles possibilités.
Quincy avait bien travaillé, il venait de mettre Hady en position d'infériorité, et puisque l'adjoint semblait aussi avoir peur des représailles des mafias, il allait devoir écouter le nouveau maire, Sharp, qui s'occuperait de l'intendance de Gotham City dans l'ombre. Tout commençait à prendre forme.

<< J'ai un projet ! Un projet pour nous débarrasser de ces malades monstrueux qui hantent notre ville. >>

Hady : << A quoi pensez-vous ? >>

Sharp commençait alors à ouvrir un long tube contenant des plans, tous préparés de ma main, j'entendais ce qui se disait grâce au micro logé dans la veste de Sharp, j'avais besoin de l'entendre, de le surveiller et de voir s'il tiendrait sa part du travail que je lui ai insufflé. Il aurait besoin d'un bon verre de cognac, d'une aspirine et d'une bonne nuit de sommeil après cette altercation. Des schémas, des plans, des installations, des armes, de la haute sécurité. Sharp montrait désormais sa prochaine bataille : sa prochaine nomination en tant que maire, mais aussi celle qui le ferait entrer dans l'Histoire de la ville.

<< Une ville dans la ville de Gotham City, sécurisée, aseptisée, surveillée et entièrement fiable à 99.9%, adjoint Hady, je vous présente le futur, je vous présente Arkham City. >>

Revenir en haut Aller en bas
 
Quand les Corbeaux viennent [PV]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Batman Legacy :: Gotham City :: Archives du Forum :: Anciens RP's-
Sauter vers: