Batman Legacy


 
AccueilRechercherGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Arrivée dans Arkham et petite course

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Arrivée dans Arkham et petite course   Sam 14 Déc - 17:06

Le trajet commençait à devenir de plus en plus long pour allez dans cette fichu asile d'Arkham, j'étais menotté aux poignets et au chevilles, il y avait aussi trois soldats du SWAT du GCPD pour m'escorter, sérieusement, à en juger par ma carrure comparait à celle de mes gardes, je ne comprends pas pourquoi ils ont mis c'est trois là pour seulement moi, je ne tiendrais pas long feu face à un seul.

- Et les gars, pourquoi vos supérieures vous ont-ils ordonnez de me servir d'escorte, un seul...

L'un des gardes ce leva et me colla une de ses pêches sur mon doux visage, j'avais l'impression qu'elle allait me dévisser la tête.

- Ferme-la !

Je frottais ma joue contre mon épaule, elle me piquait comme jamais, cela me rappeler des souvenirs de mon père quand il me battait. L'un des gardes me fixa puis il débuta une conversation.

- Et toi ! Pourquoi as-tu cramé le cinéma ?

Je relevais la tête vers sa direction avec un grand sourire.

- Parce que j'adore un feu prendre vie.

- C'est pas ça que je veux savoir, c'est pourquoi tu à aussi fais cramer une innocente dans le cinéma, il y des témoins !

Mon visage marqua une expression plus sérieuse.

- Au début, je voulais simplement la cramer pour lui faire payer.

Le gardes me fixa dans le blanc des yeux avec une expression à glacée le sang.

- Comment ça la faire payer ?

- Cette salope ne voulait pas de moi, moi un illustre pyrotechnicien du cinéma ! Du coup, j'ai modifier certains effet pour la faire cramer et quelle ni pourrait pas en réchapper. J'en ai encore des frissons. AH AH AH AH...


Un violant coup de poing me tut directe.

- Enfoirer, cette salope était ma sœur connard !

C'est alors que le flic pris ma tête pour un punching-ball avant que l'un de ses collègue l'arrête.

- Arrête, on arrive à Arkham, tu tiens à ce que le chef te retire ta solde du mois !?

Les deux gardes ce rassasient puis le camion s’arrêta. La porte arrière s'ouvrit et vint deux personnes en blouse blanche escorter par deux gardes armés. L'un des blouse blanche, qu'il s'apparentait être une femme, la demoiselle ce rapprocha de moi. Ahlala, ce doux parfum.

- Dite, chère demoiselle, cela vous dirais de venir dans ma cellule pour un tête à.... Aie ! Mais...

Puis je m'assoupis, cette salope de médecin ma pique avec une seringue. Le second médecin ordonna au garde de me placer sur un chariot auquel j'étais solidement attaché comme un porc conduit à l’abattoir, puis les deux gardes poussèrent le chariot jusqu'à ma cellule. Une fois dans l'ascenseur de mon futur bloc avec ma futur chambre, le médecin me fit une autre piqûre qui me réveilla. Mes yeux s'ouvraient à peine, un peu éblouis par la lumière traversant la porte de l'ascenseur.

- Voilà cher Mr Lynns, je vous présente vôtre nouveau chez vous et vos congénère.

Lors du trajet, ma vue fit attiré par une personne que je ne penserais pas voir un jour, le Joker, il n'était pas seul, un homme et une jeune femme l'accompagnaient. L'homme était bizarre et mystérieux, mais la demoiselle, ça à l'air d'être un sacré bout de femme, elle avait une belle frimousse et en plus d'une élégance et d'une agilité remarquable. Je serais bien curieux de la rencontrer un jour, histoire de faire plus connaissance, elle a l'air de cacher un certain caractère, mais qu'il ne pourrait pas me déplaire. Mystère. Puis mon chariot s’arrêta devant ma cellule.

- Et voilà patient 1-38, voici vôtre chambre.

- Merci bien.

Une fois détacher, l'un des gardes me poussa dans ma cellule puis la porte se ferma. J'aurais pu avoir pire, je sent que je vais bien me faire ici avec ses nouveau camarades.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Arrivée dans Arkham et petite course   Dim 15 Déc - 15:32

PNJ Arthur Brock

L'argent l'un des pouvoirs qu'adoraient le grand Black Mask. Il avait le droit et le pognon, avec tout ceci il pouvait payer n'importe qui, n'importe quand pour lui permettre de recevoir des droits particuliers et tout particulièrement, surtout en ce moment des armes toutes aussi nombreuses. Le Mask s'armait se préparant à faire la guerre, mais avec qui et pourquoi, autant de question que se poser Arthur. Lui l'homme de main de Sionis, un gros gars aux épaules larges et à la corpulence impressionnante, on aurait dit un ours en colère avec les poils hérissé de sa barbe. Le bonhomme était vêtu d'une blouse blanche et travailler en général dans la laverie de l'asile, cette endroit puait l'ingratitude et la colère, une grande partie des criminels enfermés furent envoyés Batman et par le GCPD. Sionis avait versé des fonds à certains hommes de l'asile pour avoir le droit de choisir des bandits comme du bétail, achetant les hommes comme des porcs ou des veaux lors de la foire agricole. 

Assis sur une chaise dans la salle de repos,, tranquille sans personne pour venir l'emmerder et lui mettre des battons dans les roues. Le téléphone d'Arthur sonna, au bout du fil était le boss. Le grand patron, le nouveau parrain de Gotham et sans doute l'un des plus dangereux et reconnu dans toute la ville, même la police avait beaucoup de mal à venir le prendre et l'enfermé craignant pour leur vie. L'homme appuya sur le bouton et porta le combiner à son oreille, le Black Mask lui donna ses ordres.

-Tu as une nouvelle mission Arthur. Un jeune délinquant du nom de Garfilds Lynns vient d'entrer à Arkham et ce mec m'impressionne par son élan de folie. Il est dangereux et peut devenir quelqu'un d'important en ville.

-Alors que dois-je faire monsieur, parler et j’exécute, reprit Arthur comme un robot mit en marche.

-Je veux que tu le trouve Arthur et que tu lui propose ton aide, il doit sortir de cet Asile de fou et prendre son envol comme nous l'avons tous faits. 

-Compris.

Sur les derniers mots du mask le téléphone coupa et les petits bips distinctifs se firent entendre. Arthur rangea son appareil dans sa poche et jeta le journal sur la petite table et quitta la pièce. Dehors contre le mur, il trouva le chariot de linge propre et s'engouffra dans les couloirs de l'asile à la recherche du garçon de ce nouveau venu, dont le mask avait eu bonne impression. D'habitude, ce mec ne supporte personne et désirent être seul et agir tranquillement en prenant toutes les stratégies en compte. Mais alors que ce Lynns venait juste d'entrer dans l'asile. Il devait le faire sortir et le rapporter au Mask. Pourquoi faire? Arthur sans moquait royalement, il devait agir et fermer sa gueule puisque la solde de fin de mois finirai dans ses poches. Le Black Mask paye bien quand le travail et fait proprement.

Le chariot de linge grinçait et le son se répercute sur les murs de l'asile le silence installé était pesant et lourd de conséquence. Quand, il passa devant les cellules du clown décérébré que tous surnomme maintenant le Joker et qui venait déjà de se faire connaître en ville pour ses crimes macabres en laissant sa carte de visite sur chaque lieux. EN compagnie d'autres personnages aussi perverti et dangereux que lui, Arthur se sentait à l'aise dans l'asile et enfin il arriva devant la cellule du petit nouveau. Il ouvrit le petit soupirail de la porte et fit apparaître une pille de linge propre et beugla:

-Et le nouveau, tiens du linge. J'aurais besoin de te parler un peu. Je reviendrais dans une heure pour te poser des questions, mon patron t'aime bien. 

Il coupa aussi sec la conversation et continua son bonhomme de chemin dans le couloir, amenant le chariot de linge à la laverie. 
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Arrivée dans Arkham et petite course   Lun 16 Déc - 15:43

Ma cellule, un petit trou à rat miteux de 5 mètres carrés, je pouvais vite en faire le tour, un lit, une table avec une chaise et une chiotte. Ma fois, j'aurais pus avoir pire. Pour passer le temps, je commençais à faire des bombes, puis à tourner en rond dans ma cellule. C'était atroce, c'était mort, il y avait rien dans ma cellule, aucun moyen de voir, ne serais-ce qu'une petite flamme pour m'occuper !? Bordel ! Rien... Rien... Il n'y avait rien, l’ennui total. Et dire que je vais passer ma vie ici, dans ce trou à rat.
Non... Non... Non, non, non, non, non, je ne dois pas céder à la folie, je dois pensais à l'avenir, à ce que je dois faire une fois sorti ? J'étais assis sur le lit, la tête reposante sur mes mains, mes coudes sur les genoux. Oui... Oui... Oui, oui, oui, c'est ça que je dois faire, Gotham, Gotham doit payée. Il fait...
Je fis interrompus par l'ouverture du soupirail de ma cellule.



  • Et le nouveau, tiens du linge. J'aurais besoin de te parler un peu. Je reviendrais dans une heure pour te poser des questions, mon patron t'aime bien. 



Puis le soupirail ce ferma.
Qui, que, quoi ? Une personne qui veux me parler ? On peux dire que cela tomber à pique, ma folie qui commença à prendre possession de mon si précieux cerveau ce dissipa. Très intéressant, je me demande ce que me vaut cette honneur. Attend, il a dit que son patron m'aimer bien, je le connais ? Comment il peut me connaître ? Bref, j'étais planter comme un con au milieu de ma cellule, debout depuis un quart d'heure à me poser des questions aussi folle qu'intelligente.
Je me couche sur le lit, mis mes bras derrière ma tête et sombra dans une sieste. Puis un rêve me vain à l'esprit, un rêve ? Non ! C’était un cauchemar oui ! Je me revoyais dans l'enfance, mon père en train de me battre. Deux quarts d'heure plus tard, je me réveillais en sursaut en me touchant ma cicatrice sur la gorge. Pourquoi, pourquoi ce rêve maintenant ?
Bref, l'heure arrivait et je dois me préparer à faire ma rencontre avec cette homme.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Arrivée dans Arkham et petite course   Lun 16 Déc - 16:18

PNJ Arthur Brock

Arthur venait de rejoindre la petite salle de repos. Après avoir réussi à donner ses ordres au nouveau venu, il espérait bien qu'il vienne au rendez-vous. Sinon, le méchant Arthur viendrait le rejoindre en pleine nuit au fond de sa cellule pour lui mettre une belle branlée de rigueur, pour montrer qui est le patron. Le Black Mask détestait les crétins et le refus des ordres, l'un des nombreux points communs avec son homme de main, le tout premier de sa bande de criminel et de voleur en tout genre. Il possédait des bandits un peu partout en ville et tout particulièrement dans l'asile et Blackgate. 

Le gars quitta la pièce en enfila une blouse blanche et entreprit de faire une ronde dans les couloirs de l'asile en attendant leur du rendez-vous. Mais beaucoup de questions torturé le cerveau malsain du voyou. Pourquoi le boss avait envie de ce jeune gars? Certes ce mec, mettait le feu un peu partout et aimait voir les cendres et les longs traits de fumée envahirent le ciel. Un atout pour un jeune criminel et surtout un trait original qui te vaut en général de te retrouver dans l'endroit le plus étrange et le plus dangereux de la ville. L'asile était énormément fréquenter et très dangereux, le directeur était tout autant débile que ses prisonniers, Arthur aurait bien aimé lui flanquer une petite lame entre les deux omoplates. Sentir l'acier dans le dos des hommes, voir le sang couler et entendre le long râle de vie s'échappant du corps du condamné. Un plaisir malin pour le gorille.

Soudainement, le son d'une cloche retentit dans l'asile l'heure du repas approchait et Arthur fit demi-tour les couloirs étaient calme et y régner peu d'animation. Pendant que les employer  entamaient leurs parcourt pour mettre les écuelles devant les portes des prisonniers. Arthur attrapa un mec au passage et lui envoya un énorme crochet dans le flanc. Le souffle coupé, il tomba et Arthur prit le chariot de bouffe et se dirigea vers la cellule de Lynns. 

Arthur passa devant la cellule du Joker et celle de la clownette. Incapable de prédire ce que les deux pouvaient bien faire pour leur futur. Lorsqu'il arriva devant la porte et sortie une petite clef de sa poche, l'un des nombreux passe de l'asile. Un trophée admirable, un truc que presque personne ne possède dans l'asile. Un passe qui ouvre toutes les portes. Arthur poussa furieusement le chariot pour qu'il se retrouve au fond du couloir et s'engouffra dans la pièce. Ferma la porte et se posta dans l'ombre. Lynns était devant lui, Arthur déposa l'écuelle sur la table et fit très attention à ce que personne ne l'ai vu pénétrer dans la chambre du nouveau. Il s'installa sur la chaise et commença par dire:

-Tu te nommes Lynns? 

Arthur posa un petit carnet vert sur la table. Attrapa un stylo dans la poche de sa blouse et reprit:

-Mon boss a entendu parlé de toi depuis ta prestation avant que tu soit intégrer ici. Il trouve que tu as beaucoup de courage et surtout énormément de passion. Un truc que tout le monde ne possède pas en ville pour allumer un feu et le voir se disperser en dansant. On aurait dit un tango.

Étrange formulation de la part de Arthur. Après tout un feu, reste un feu. Les flammes qui ravagent le bois et se nourrit de l'air pour grandir. La chaleur intense, le crépitement des poutres et du parquet entrain de cramer et de sombrer. Un art délicat que le maniement des flammes et le Black Mask avait une idée précise pour Lynns. Un travail, il possédait les moyens de mettre cet homme sur de nouvelles rails. Arthur, se mit à dessiner différents croquis sur son carnet avant de lever la tête et de reprendre:

-Certaines personnes n'ont aucune qualités, mais toi. Nous t'avons tout de suite remarqué et nous possédons un attirail idéale pour te permettre de progresser. Quand dis-tu Lynns?
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Arrivée dans Arkham et petite course   Lun 16 Déc - 18:21

Je commençais à m’impatienter. Et si c'était un canular... Soudain, la porte s'ouvrit et laissa place à un individu très imposant vêtue d'une tenue blanche, son regard était à glacé le sang, on aurait dit qu'il voulait me tuer. Mais une fois assis sur la chaise de ma cellule, il prit un regard sérieux.


  • Tu te nommes Lynns ?
  • C'est exact.



Le gros bras sorti un carnet et un stylo de sa blouse, pour y prendre des notes pour son boss sans doute.



  • Mon boss a entendu parlé de toi depuis ta prestation avant que tu soit intégrer ici. Il trouve que tu as beaucoup de courage et surtout énormément de passion. Un truc que tout le monde ne possède pas en ville pour allumer un feu et le voir se disperser en dansant. On aurait dit un tango.
  • C'est vrai ça ? Je commence à avoir des fan on dirait HAHAHA.



J'ai à peine eu le temps de répondre à sa question qui me posa la seconde.



  • Certaines personnes n'ont aucune qualités, mais toi. Nous t'avons tout de suite remarqué et nous possédons un attirail idéale pour te permettre de progresser. Quand dis-tu Lynns?



Je pris le carnet, je pourrais même dire qu'il me met la trouille. Je n'en croyais pas mes yeux, pourquoi faire cela pour moi ? Mais grâce à cette arsenal, je pourrais mettre ma vengeance en marche HAHAHA. Je dirigeais mon regard vers cette individu.



  • Dite, vous savez ce que je pourrais faire avec ceci ? Ci je peux me permettre, je souhaiterai personnaliser certaine chose, dont le casque ainsi que le Jet-pack.



Je n'en revenais pas, un inconnu qui ma fais un si beau cadeau, je suis en train de m'enflammer. Je rend le carnet à l'homme.



  • Vous donnerez mes salutation à vôtre patron et après ça, il peut utiliser ma force comme il lui plaira.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Arrivée dans Arkham et petite course   Mar 17 Déc - 13:47

PNJ Arthur Brock


Ce Lynns avait donc un potentiel énorme et une qualité de compréhension jamais vu. Il savait qu'une personne externe à l'asile, possédant un certains pouvoirs était capable de le mettre dehors et de faire de lui un personnage important de la ville. Un vrai danger public recherché un peu partout, certes Arthur allait réussir à le faire sortir mais le gamin devait rencontrer le patron dans son usine. Black Mask suintait le pécher et l'allégresse, le pouvoir et la force brute à l'état pure. Alors quand Arthur lui proposa de regarder les divers croquis des pièces d'armes dont le gang avaient la possession. Il avait de bonnes idées, lorsque Arthur écouta sa question:


  • Dite, vous savez ce que je pourrais faire avec ceci ? Ci je peux me permettre, je souhaiterai personnaliser certaine chose, dont le casque ainsi que le Jet-pack.


Peut importer pour le gorille le regard sévère. Il tendit le crayon au prisonnier et lui dit:

-Je n'en voit aucun inconvénient gamin. Après tout, mon patron adore que ses hommes en qui il souhaite accorder une confiance presque aveugle prenne des initiatives qui vont dans sa direction. Regarde, c'est pour cela que je suis encore en ce moment en vie et que je me trouve devant toi. 

Alors qu'un large sourire narquois se dessiner sur son visage monstrueux, les veines de ses tempes cognaient avec l'afflux de sang. L'adrénaline montant en lui, sentant un soudain besoin d'extérioriser sa colère. Quand Lynns lui dit:


  • Vous donnerez mes salutation à vôtre patron et après ça, il peut utiliser ma force comme il lui plaira.


Arthur se leva, une main dans les poches, avant de mettre un énorme coup dans le mur et une faire un trou béant. 
-Sache une chose Lynns, je te laisse jusqu'à demain pour faire ce que tu veux. Après on se casse, mais si jamais tu te trompes et essaye de faire quelque chose de débile, je me ferais un plaisir de t'accueillir et te faire danser.

Arthur ouvrit la porte tout en laissant un petit jour. Le cahier et le crayon sur la table. Il passa la tête dans le couloir, personne. Il quitta la cellule en jetant un dernier regard vers Lynns. Le Jetpack et les divers gadgets que posséder le boss valaient des fortunes. Black Mask attendait le gamin dans les deux jours suivant sa sortie, Arthur devait se magner et agir au plus vite. Dans trois heures, il reviendrait vers Garfield pour le faire sortir de l'Asile.

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Arrivée dans Arkham et petite course   Jeu 19 Déc - 15:25

Ce rendez-vous avec cette était la solution pour transformer ma flamme mourante en un brasier ardent, de l'équipement pour moi et... Je fis couper de mes penser par un violent coup de poing qu'avait donner l'homme contre un mur, pour quelle raison a-t-il fait cela ?

- Sache une chose Lynns, je te laisse jusqu'à demain pour faire ce que tu veux. Après on se casse, mais si jamais tu te trompes et essaye de faire quelque chose de débile, je me ferais un plaisir de t'accueillir et te faire danser.

L'homme retira son poing du mur ce qui laissa apparaître un trou béant. Avait-il vraiment besoin de m'impressionner de la sorte ?
Quelque seconde plus tard, l'homme quitta ma cellule avec prudence, me laissant son carnet sur la table. Plusieurs idées me vint en têtes, plus folle que d'autre, mais réalisable pour une personne comme moi. Je fis des croquis ainsi que des détails sur des gadgets et aussi en dessinant des nouvelles, ce qui me manquer pour certaine, fit le matériel. Je me demande si le boss de cette homme aurait quelque surplus auxquels je pourrait mettre la main dessus. Je me contrôler plus, mon cerveau était en ébullition, moi je transpirer de partout, j'étais en extase. Je dessinais, déchirer des pages, écrivais des détails, du matérielle, etc... C'était l'extase, mais vint le moment ou il y avait plus de page, ce qui me refroidi et me rediriger vers la réalité. Je décidais d'allé me coucher pour la journée de demain.

Le lendemain, je fis réveillé par un garde qui toqua à ma porte.

- C'est l'heure du p'ti déj.

Le garde glissa mon premier petit déjeuner via le soupirail, et quel petit déjeuner, du lait et du pain. Enfin bon, au moins ils me servent à manger. Je pris le plateau et alla le manger sur la table tout en regardant mes schémas.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Arrivée dans Arkham et petite course   Jeu 19 Déc - 21:47

PNJ Arthur Brock


Le gorille se réveilla, étira ses longs bras musculeux en essayant de faire craquer ses membres. Se tordant dans tous les sens. Il se leva de son lit de fortune et attrapa une petite veste en cuir sur l'un des portes manteaux. Accrocha sa ceinture et son étui pour son colt et quitta la chambre en passa inaperçu au niveau des caméras de surveillance. Car si Strange le voyait, lui mettre la main dessus. A mon avis, le grand Arthur, le tout puissant garde du corps passerez un mauvais quart d'heure. Arthur, entendit une petite cloche retentirent dans les couloirs de l'asile, les domestiques amenaient le déjeuner dans les chambres des patients. La nourriture pouvait partir chez les chiens, un bol de lait bien souvent de l'eau avec de la soupe ou diverses autres choses étranges au gout suspect. Avec en général un morceau de peau et une voir trois biscottes de pacotilles et immangeable. 

Arrivé dans le couloir de son compagnon de fortune, il stoppa sa marche, un médecin venait de fermer les soupirail et passé le plateau et reprit son chemin et tourna à gauche au fond du couloir. Quand le téléphone d'Arthur vibra au fond de sa poche. Il appuya sur le symbole vert et porta l'appareil à son oreille au bout du fil, le boss. Mask demanda d'une voix sombre et reculé.

-Combien de temps avant de vous voir sortir?

-Un bon quart d'heure patron, le temps de le faire sortir et de se frayer un chemin dans les couloirs.

-Parfait, la voiture attends dans les bois derrière l'asile, reprit le Black Mask.

Arthur courut vers la porte de la cellule et défonça la porte. Il devait agir vite. Il poussa Lynns dehors mettant le carnet dans sa poche et demanda au garçon de le suivre. Les deux hommes coururent dans les couloirs, pour se retrouver devant la porte des cuisines. Arthur prit à droite, descendant un escalier allant vers le sous-sol, lorsqu'une des caméras tourna pour pointer dans direction. Ils se plaquèrent contre le mur dans un coin sombre et se glissèrent derrière tout en continuant leur course vers la sortie. 

Dix minutes après, ils étaient dans le sous-sol Arthur attrapa une grille à terre et la retira pour aller dans els égouts. Ils devaient à présent patauger dans les égouts et pointer le bout de leur nez dans les bois. Le patron attendait et ne rien faire tout en attendant le gêner en général. Les rats pullulaient dans les égouts et les déchets de l'asile flottaient dans l'eau crasseuse du bâtiment. L'eau au niveau des genou, les deux hommes arrivèrent à une échelle donna sur une plaque un peu plus haut. La lumière du dehors resplendissez alors que le soleil se levait péniblement. Arthur poussa la lourde plaque métallique, le bout de son crâne passant dehors, la voiture attendait en marche à deux pas de las. Il attrapa le gamin et le fourra dans la bagnole. Sans attendre plus longtemps, la voiture quitta la place et se dirigea vers Gotham. Le gorille sourit, présentant le garçon à son patron.

-Voilà patron, le petit nouveau Garfield Lynns. Gamin le Black Mask ton nouveau boss.

Black Mask le remercia d'un petit signe de main alors que Arthur semblait satisfait de sa mission ne devant plus mettre un pied dans ce taudis désolé de la ville.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Arrivée dans Arkham et petite course   

Revenir en haut Aller en bas
 
Arrivée dans Arkham et petite course
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Batman Legacy :: Gotham City :: Archives du Forum :: Anciens RP's-
Sauter vers: