Batman Legacy


 
AccueilRechercherGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Tout à un début /PV Oliver Queen/

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Tout à un début /PV Oliver Queen/   Mer 11 Déc - 20:44

Gotham... Cette ville qui fut, jadis, si paissible, connaîtrait-elle un jour la paix et aurait elle ne serait-ce qu'une once d'Humanité. Personne ne pouvait plus compter sur personne, les flics eux-mêmes devenaient peu à peu les serviteurs de l'empire du mal contre lequel ils luttaient avec acharnement il y a de ça quelques années. Ainsi l'apocalypse serait-elle à craindre pour une ville si prométeuse telle que Gotham City? C'était le désespoir qu'Harvey Dent voyait dans chaque regard de ses con-citoyens et cette gêne l'offusquait! Même les Gothamites n'avaient pas leur mot à dire sur cette infamie! Aussi c'était répugnant de voir comment des parrains sans vergogne prenait en otage cette ville dorénavant souillée mais bien heureusement pour ceux qui la défendait, rien n'était encore trop tard... Il y aura toujours pour les politiciens idéalistes cette flamme qui grandira toujours, cette flamme, c'était le feu qui animait le coeur d'Harvey Dent.

   Harvey est un de ces politiciens qui croient que le crime est un vice qui doit disparaitre, qu'elle qu'en soit le prix et le nombre d'efforts à fournir. La rage habitait l'Homme en lui-même. Il était vaillant, courageux et n'avait pas peur de s'en prendre aux plus riches, c'est à dire les criminels... Mais hélas les riches, grâce à leur magot, dirigeaient tout et tout n'était au final rien si ce n'est que le  pouvoir... Le Pouvoir... Cette chose énigmatique que l'on attribua à des personnes qui étaient incapables de les régir dignement... C'est à ces moments-là que Dent pensaient au petit français de 1800 qui mourut à Saint Hélène comme le disait la comptine barbare... Harvey était proche de n'importe quelle idéologie qui pouvait faire naître en les regards des habitants de Gotham cet espoir que tous recherchaient...

   Comment pouvoir attribuer l'espoir quand les poches du smoking étaient vides? Il fallait aller sonner aux portes et aussi modeste que soit Harvey Dent, l'argent allait lui faire défaut pour assurer sa campagne. Sa campagne...parlons-en. Elle était simple, en tant que procureur de la ville, il s'appliquerait à anéantir la pollution, mais pas n'importe laquelle, celle qui ronge Gotham à son centre névralgique... Du moins, c'était un souhait que Dent voulait réaliser, il était, et la période le prêtait à penser, le père Noel de Gotham... Et qui de mieux pour fournir au père Noel son traineau, ses rennes et sa hotte remplie de jouets? Un philanthrope! Ah il y en avait des biens oui, Wayne par exemple! Mais Harvey se demandait si pour une fois il ne pouvait pas aller voir ce bon vieux Queen... Il venait d'arriver, peut être était-ce un soutien pour ce futur proc' ambitieux?!

   La secrétaire personnelle de Queen avait donné rendez-vous à Harvey à cette heure-ci, il était 15h et déjà la neige tombait. Et alors que ce dernier, toujours bien habillé, avait son esprit acaparé par les flocons, ledit Queen ouvrit la porte de son bureau dans sa tour et salua le politicien qui s'empressa de lui offrir sa main...

"Bonjour Monsieur Queen!"
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Tout à un début /PV Oliver Queen/   Jeu 12 Déc - 3:59


Tout a un début

« Harvey Dent & Oliver Queen »


La neige commence à tomber sur cette bonne vieille ville de Gotham. Les flocons tombent un à un sur les fenêtres de la Queen Tower, je ne suis pas dans mon bureau, je suis dans une salle qui se cache derrière celui-ci, une salle insonorisée qui me sert de repaire, pour mes entraînements quotidiens. Aujourd'hui j'ai rendez-vous avec Monsieur Dent, le procureur de la ville qui fait une campagne de pub pour sa promotion. Il ne devrait pas trop tarder maintenant, je finis mes quelques tractions et je me passe un coup de douche vite fait avant d'enfiler mon plus mon smoking de couleur noire pour le recevoir comme il se doit. Alors que je suis encore dans la salle -2 mon téléphone portable se met à sonner, je le sors de ma poche et le porte à mon oreille, il s'agit de ma secrétaire, elle me dit que monsieur Harvey Dent et en bas, je regarde ma montre de mon autre main, il est quinze heures, pile poil à l'heure. J'aime les hommes ponctuels, même si ce n'est pas vraiment mon fort, j'ai souvent cette image d'homme toujours à la bourre. Je range mon téléphone dans ma poche et sort de la pièce secrète pour me retrouver dans mon bureau et ainsi l'accueillir. J'ouvre la porte à l'homme se trouvant derrière et celui-ci me tend la main et prend la parole pour me dire Bonjour, j'en fais de même et je lui propose d'entrée.


Monsieur Dent, bonjour, vous avez fait bon voyage entre les étages .

Voilà une bonne chose, s'il a le sens de l'humour il décrochera un sourire sinon c'est un mauvais point et il finira par s'asseoir. D'un geste de ma main droite je lui propose de s'asseoir sur le canapé en cuir noir qui se trouve dans mon bureau, puis je prends place sur un autre canapé identique en face de celui-ci. Je demande deux boissons alcoolisées, du scotch vingt ans d'âge pour un grand monsieur, maintenant à voir s'il doit ou non de l'alcool. La petite blonde en tailleur ramène un plateau qu'elle pose sur la table barre en verre qui me sépare d'Harvey puis après une bonne gorgée de ce délicieux cru, je reprends la parole en le regardant fixement, je me devais d'être sérieux pour un rendez-vous comme celui-ci.


Harvey ? Je peux vous appeler Harvey . Je suis ravi que vous ayez choisi la Queen industrie pour votre campagne de pub, pouvez-vous m'en dire plus s'il vous plaît ? Vous comprenez que c'est un lourd engagement pour moi, je dois savoir quels sont vos projets pour la ville !

Quelques questions en bonne et due forme pour un premier rendez-vous, je repends une gorger de whisky et j'attends donc sa réponse, je dois savoir dans quoi je m'engage, même si je pense que Monsieur Dent a de très bonnes intentions pour tenter de sauver Gotham, cette ville qui tombe en morceaux chaque jour qui passe.



© madoka (killedyourlight.) pour GA.




Dernière édition par Green Arrow/Oliver Queen le Ven 13 Déc - 14:55, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Tout à un début /PV Oliver Queen/   Jeu 12 Déc - 21:33

Une ville souillée serait-elle un jour capable de remonter la pente pour qu'enfin la souille finisse par disparaître intégralement? Cela serait sans le moindre doute possible et bien heureusement, des personnes vaillantes au coeur bon peuplait encore cette ville. Certes elles étaient peu nombreuses et aussi étrange que cela puisse paraître, le mal l'emportait sur le bien. La souillure semblait être pour Gotham City les criminels qui gangrénaient de plus en plus. Ils sortaient dans les rues le soir, violer, vendre de la drogue et d'autres actions illicites. Harvey Dent serait-il un jour capable de relever la barre. Cet homme avait un projet et il était rare qu'il abandonne si lâchement à sa tâche...

   Puis, il y avait cette légende urbaine qui sortait la nuit pour aller donner la leçon aux brigands. Aux derniers rapports, les criminels arrêtés signalement le prévenu comme une chauve souris qui vole. Etrange personnage que ce justicier masqué! Pourquoi fait-il ceci? Qu'est-ce qui l'a poussé à choisir cette vie plutôt qu'une autre? Tant de questions que se posait Harvey. Mais il allait devoir oublier cette histoire de héros pour se consacrer à la persuasion d'Oliver Queen, riche entrepreneur, nouveau en ville. Queen Industries s'était déjà investie dans plusieurs projets économiques et sanitaires. Allait-elle pouvoir financer la campagne du jeune politicien ambitieux? Seul le PDG pouvait répondre et il était justement en face de Dent...

"Oui, il faut dire que les marches de vos escaliers me sont inconnues, j'ai pris l'ascenseur!"

   On invita gentiment Harvey à s'asseoir sur un canapé de cuir et on lui servit un verre de Scotch.

"Sommes nous toujours aussi bien traités ici?!"

   Puis les négociations débutèrent et bien sûr, il fallait à Oliver Queen des preuves de la fiabilité de la campagne de son invité. Aussitôt, Harvey débuta son discours pompeux...

   "Eh oui, il est bien normal que vous vous posiez moult questions concernant mon projet, qui ne se les poseraient pas?! Eh bien tout d'abord, sachez que je suis un politicien ambitieux, fier des idées qu'il présente. Tout comme les rhéteurs romains tel que Cicéron, je sais défendre mon point de vue et en impose aux racailles... Parlons des racailles... Voyez-vous Gotham est une ville dont 75% de la population si ce n'est plus aurait ou a déjà commis un crime contre la loi."

Harvey posa lentement son verre avant de frapper la table basse de son poing.

   "ET J'ENTENDS COMBATTRE CETTE IGNOMINIE! ... Les gangsters tels que Carmine Falcone ou Salvatore Maroni n'ont pas leur place dans cette ville si belle à l'avenir  pourtant prometteur! Les chiens portant la peste qu'ils lâchent dans les rues, se répendent comme des germes et mordent les autres modestes petits gens de cette cité, à tel point que même les gardiens de la paix ont fini par rejoindre la meute! Ecoutez-moi, mon cher monsieur Queen, l'aide financière que vous pourriez apporter à cette campagne aidera cette ville à devenir meilleure! Voyez donc par vous-même!"

   Harvey se leva d'un bond et alla vers les fenêtres panoramiques où la ville de Gotham apparaissait si prospère à ses yeux. Il tenait cette fois son verre d'alcool fermement...

"La ville compte plus de 7 grattes ciels, eux-mêmes dirigés par des gens influents qui pourraient nuirent à vos affaires. Je ne suis pas PDG d'entreprises, je suis politicien et moi de là où je me situe je vois une cité composée de plusieurs usines actives! Si le crime ne serait pas à gangréner ainsi, la ville serait classée industriellement et tout aurait sa place dans une parfaite harmonie..."
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Tout à un début /PV Oliver Queen/   Ven 13 Déc - 15:08


Un chèque avec pleins de chiffres

« Harvey Dent & Oliver Queen »





Eh oui, il est bien normal que vous vous posiez moult questions concernant mon projet, qui ne se les poseraient pas?! Eh bien tout d'abord, sachez que je suis un politicien ambitieux, fier des idées qu'il présente. Tout comme les rhéteurs romains tel que Cicéron, je sais défendre mon point de vue et en impose aux racailles... Parlons des racailles... Voyez-vous Gotham est une ville dont 75% de la population si ce n'est plus aurait ou a déjà commis un crime contre la loi. ET J'ENTENDS COMBATTRE CETTE IGNOMINIE! ...

Les gangsters tels que Carmine Falcone ou Salvatore Maroni n'ont pas leur place dans cette ville si belle à l'avenir  pourtant prometteur! Les chiens portant la peste qu'ils lâchent dans les rues, se répendent comme des germes et mordent les autres modestes petits gens de cette cité, à tel point que même les gardiens de la paix ont fini par rejoindre la meute! Ecoutez-moi, mon cher monsieur Queen, l'aide financière que vous pourriez apporter à cette campagne aidera cette ville à devenir meilleure! Voyez donc par vous-même ! La ville compte plus de 7 grattes ciels, eux-mêmes dirigés par des gens influents qui pourraient nuirent à vos affaires. Je ne suis pas PDG d'entreprises, je suis politicien et moi de là où je me situe je vois une cité composée de plusieurs usines actives! Si le crime ne serait pas à gangréner ainsi, la ville serait classée industriellement et tout aurait sa place dans une parfaite harmonie..

Voilà une bonne chose, s'il a le sens de l'humour il décrochera un sourire sinon c'est un mauvais point et il finira par s'asseoir. D'un geste de ma main droite je lui propose de s'asseoir sur le canapé en cuir noir qui se trouve dans mon bureau, puis je prends place sur un autre canapé identique en face de celui-ci. Je demande deux boissons alcoolisées, du scotch vingt ans d'âge pour un grand monsieur, maintenant à voir s'il doit ou non de l'alcool. La petite blonde en tailleur ramène un plateau qu'elle pose sur la table barre en verre qui me sépare d'Harvey puis après une bonne gorgée de ce délicieux cru, je reprends la parole en le regardant fixement, je me devais d'être sérieux pour un rendez-vous comme celui-ci.

Voilà donc les paroles de Monsieur Dent, sincère et direct, comme je le pensais. Il tape un peu la table en verre de son poing et se lève en direction de la fenêtre de mon bureau. Debout droit comme un " I ", je me lève à mon tour et je commence à marcher vers mon bureau, je fouille celui-ci pour y trouver quelques papiers importants. Voilà j'ai trouvé, le programme de Dent sur un prospectus, je le tiens d'une main et de l'autre je donne quelques coups avec le bout de mes doigts dessus pas très violemment. J'aime bien cet homme, il a de bonnes raisons de vouloir sauver cette ville, j'en ai aussi chacun son opinion politique. Je suis le green arrow la nuit pour faire baisser cette criminalité notoire, que ce soi les crimes, les vols ou autres délits mineurs j'essaie de faire du mieux que je peux sous ma capuche le soir.

Je me dirige vers l'homme devant la grande fenêtre et je pose ma main sur son épaule en guise de compassion, je me comprends et je vais faire tout ce qu'il est possible pour l'aider. Je passe une main dans ma veste noire pure et j'attrape mon chéquier dans ma poche intérieure. Je retourne sur mon canapé et je m'assois bien confortablement en prenant un style en main, je me penche sur la table pour écrire et je remplis le chèque pour le moment. Je ne sais pas combien cet homme a besoin exactement pour sa campagne, mais cet argent vient du coeur, je ne peux pas sauver la ville à moi tout seul, ni " Le Batman " il faudrait plus d'hommes avec les mêmes intentions que Dent. Je signe le chèque et je le détache, je me relève et je tends le chèque à mon invité en demandant à ma secrétaire deux coupes de champagne, il faut bien trinquer pour cet événement même si le mélange d'alcools n'est pas très bon, ça n'arrive pas souvent.


Harvey tenez, j'espère que vous aurez de quoi faire avec ce chèque, il vient du coeur. Je pense sincèrement que vous êtes l'homme de la situation et je serais ravi de vous en refaire un si vous en avez besoin. Maintenant trinquons pour fêter ça.

Le chèque fait, il ne reste plus grand-chose à part à fêter ceci et suivre ses actions dans les médias, je pense que je me montrerai à sa prochaine conférence pour que l'on voit mon visage, je ne cherche pas à être connus ou autres, mais je veux que les gens, les journalistes voilent que même certains gens de la haute société, comme moi ou Bruce Wayne, on utilise notre argent pour aider à sauver cette ville, nous ne sommes pas que des playboys qui pensent au luxe, au sexe et à l'alcool. Je viens de faire un don de 385 000 dollars à Harvey Dent j'espère qu'il saura utiliser cet argent comme il se doit, je n'ai plus qu'à lui faire confiance maintenant.



© madoka (killedyourlight.) pour GA.


Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Tout à un début /PV Oliver Queen/   Dim 15 Déc - 20:23

Comment une criminalité en vent de poupe pouvait avoir le droit de tout détruire ce que tout le monde s'efforçait de construire avec leurs mains. Les criminels pullulaient et ils étaient nocifs à cette cité. Quand Queen sortit son carnet de chèques, Harvey eut un sourire discret et jouissif. La joie immense ne se voyait pas sur le visage cerné de fâtigue du Politicien américain. Il se voyait déjà procureur de la ville. Tous ses avantages, inconvénients mais avant tout le travail...

   "Comment pourrais-je vous remercier Queen? Je mettrais votre nom sur mon affiche!"

   Harvey sourit alors à l'investisseur nouvellement arrivé de Gotham et se permit de faire, encore une fois, remarqué que son argent ne serait pas vainement offert. Puis il assista aux ouvertures du champagne...


END
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Tout à un début /PV Oliver Queen/   

Revenir en haut Aller en bas
 
Tout à un début /PV Oliver Queen/
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Batman Legacy :: Gotham City :: Archives du Forum :: Anciens RP's-
Sauter vers: