Batman Legacy


 
AccueilRechercherGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez
 

 « La musique est le refuge des âmes ulcérées par le bonheur. » | Nocturna & Music Meister

Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité
Anonymous


« La musique est le refuge des âmes ulcérées par le bonheur. » | Nocturna & Music Meister Empty
MessageSujet: « La musique est le refuge des âmes ulcérées par le bonheur. » | Nocturna & Music Meister   « La musique est le refuge des âmes ulcérées par le bonheur. » | Nocturna & Music Meister I_icon_minitimeSam 15 Nov - 18:57

« La musique est le refuge des âmes ulcérées par le bonheur. »
Nocturna & Music Meister
Il était parfois facile d’imaginer que le soleil n’existait pas à Gotham. Music Meister avait parfois l’impression que cette ville n’apportait que la nuit, la pluie et l’hiver. Pour ce qui est de la nuit, le trentenaire passait une grande partie de son temps à sortir en fin de journée, ce qui pouvait expliquer bien des choses. C’était peut-être stupide mais même avec Batman qui trainait dans les environs, il savait qu’il ne risquait rien le soir à faire ses vilains coups. Il était loin d’être le plus dangereux des criminels de Gotham, du moins pour l’instant, ahah ! Qu’il s’occupe de courir derrière ce fou de Joker, le musicien se préparait pour le futur. Il n’empêche, peut-être devait-il se trouver un petit job le jour. Il avait bien été professeur de musique à l’université de Gotham il y a quelques années, qu’est-ce qui l’empêchait de recommencer ? Surgit alors à cette pensée, la vision d’un petit garçon qu’il tentait d’oublier. Il secoua la tête tout en remontant doucement son écharpe autour de son cou. Coach vocal peut-être. Être un criminel, un paria, Music Meister, tout cela l’étouffait parfois mais il savait que ce qu’il faisait était important. Le monde ne tournait pas comme il le devrait et il suffisait de si peu pour qu’il bascule. Chaque jour, la criminalité de Gotham poussait un peu plus les limites du concevable et chaque jour le musicien se demandait s’il pouvait continuer à voir le monde se transformer en guerre perpétuelle sans agir alors qu’il avait le pouvoir de tout t’arranger. Plus de gentil, plus de méchant, tout cela n’aurait plus aucune importance. Il fallait juste qu’il prenne le contrôle des choses. Il n’y aurait plus de violence, de fausses ou réelles tendresses, plus de tristesse, ni joie, ni abandon. Juste le son des violons et la voix chantantes des hommes et femmes du monde.

Wolfgang était donc en pleine réflexion alors qu’il se trouvait au parc Robinson. La nuit allait bientôt tomber sur la ville et le ciel se colorait déjà de rouge, de rose et de violet comme si un peintre s’amusait avec sa boite de couleur. Bref moment de lumière à Gotham avant que le drame ne commence. Il n’était pas bon pour les citoyens de Gotham de sortir le soir, c’était bien connu. Notre mélomane, ce jour-là, ne comptait pas faire de vilain coup. Il était juste sorti faire quelques courses, comme un type lambda et il profitait d’une pause ici avant de rentrer au théâtre. Cependant, il se rendait compte que voir tous ces enfants le rendait de plus en plus mal. Purcell aurait dû fêter son quatorzième anniversaire. Le musicien avait l’horrible sentiment que l’enfant l’avait abandonné à son tour et le rire de ses petites créatures le rendaient malades. Même eux finiraient tôt ou tard à pourrir cette terre. Soudain, l’ambiance changea dans le parc. C’était léger, imperceptible et très vite, cela fut comme une évidence. Des hommes arrivèrent sur place avant de drôles de masques sur le visage, rappelant ceux des comédiens lors de comédie. Ils riaient fort comme s’ils avaient bu. Un vieil homme se trouvait sur leur chemin et ils le poussèrent à terre dans un rire gras. Le vieux en perdu sa canne et poussa un cri de douleur. Les mères pressèrent leur enfant à sortir du toboggan pour revenir vers eux tandis que l’un des gars avec une batte de baseball se mit à frapper une poubelle, la déversant le sol.

- Ça, ce n’est pas un bon son, chuchota Wolfgang du bout des lèvres en se levant.

Les clowns s’amusèrent à effrayer les enfants. Les parents étaient tenus à distance, menacé par des flingues, des barres de fer et des battes de baseballs. C’était un jeu malsain qui s’était mis en place et le rouquin n’avait aucune envie de voir ça. C’était bas, inutile, sans mise en scène. Ils se comportaient comme des ados en manque de sensation. Le musicien décida d’intervenir et fit un pas en avant. On lui frappa alors au niveau de l’estomac.

- Toi tu ne joues pas les héros, cracha un sale type.

Wolfgang eut des difficultés à reprendre son souffle, désormais à genoux sur le sol. C’est vrai que sans son costume et ce grand bonnet, on avait de la peine à le reconnaitre, malgré sa paire de lunette. Il toussa un peu puis se releva lentement. Le mec rugit.

- Reste assis, je t’ai dit de ne pas jouer les …

Il leva sa batte mais il ne put l’attaquer car la voix du musicien montait déjà haut dans le ciel déjà beaucoup plus sombre qu'a son arrivée dans le parc.

- Posez vos armes mes frères
Batte, fusil ou bâton d’fer
Toute résistance à mes charmes se perd
Quand ma voix vous fait vibrer


Les clowns lâchèrent tout ce qu’ils avaient à la main pour ensuite interpréter un pas de danse dès plus classique, faisant rire les plus jeunes tandis que les adultes tentaient plutôt de les presser vers la sortie. Les plus têtus s’empressèrent de bloquer le son avec ce qu’ils trouvaient : chewing-gum, casque de baladeur, mouchoir, etc.. Le musicien n’insista pas alors, sortant de sous sa veste, un revolver. L’Amérique, le port d’arme légal, que c’était bon.

- Putain, je crois que c'est Music Meister les gars !



Revenir en haut Aller en bas
 
« La musique est le refuge des âmes ulcérées par le bonheur. » | Nocturna & Music Meister
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Batman Legacy :: Gotham City :: Archives du Forum :: Anciens RP's-
Sauter vers: