Batman Legacy


 
AccueilRechercherGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Débat : Orlov / Cherdenko

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Débat : Orlov / Cherdenko   Lun 27 Oct - 0:14

Le grand débat avait finalement lieu. Ce soir, tout le toutim, tout le tralala avait été orchestré par la grande chaine GCN pour occuper le temps d'antenne à 21 heures. Pas de chance, le Maire Hamilton était souffrant, comme par hasard tiens, le jour du débat. Refus de voir ses adversaires ? Le refus de combattre ? Surement et ça n'était pas du tout la première fois. Un autre candidat venait de lâcher l'affaire, c'était surement plus une blague qu'autre chose en fait, Pamela Lillian Isley venait de quitter l'affaire et de permettre à trois candidats de se porter à la présidence de la mairie de Gotham City. Alors que tout se met en place, Alexander Knox se démène dans sa loge, où les maquilleuses et les autres rédacteurs lui confient les grandes questions à cette longue entrevue politique. Il devrait se montrer hargneux, incisif, et c'étaient ces traits qui lui avaient permis de se distinguer parmi la masse des autres abrutis en costard cravate. Alors que je relis mes notes, je me dépêtre de ce brushing incessant et de ces parfumeries avant de serrer mon petit papillon au cou. J'aurais l'air d'un vieux crooner, mais c'était pas le but de ma soirée, j'interviewerais deux aspirantes dans la politique de la ville.
Alors que je regarde les participantes à leurs pupitres, je me tiens devant le mien, elles sont face à face, prêtes à en découdre et à s'affronter sur un terrain verbal et dangereux. Qui se fera avoir ? Qui gagnera les éloges de la presse ? C'était maintenant à elles de jouer leurs cartes du pouvoir.
Le prompteur s'allume, les caméras se dirigent vers moi et avec un sourire, je regarde le personnel faire le compte à rebours pour lancer l'émission. J'entre en piste, moi, Alexander Knox, membre éminent de la gazette de Gotham.

- "Mesdames et Messieurs ! Bien le bonsoir et bienvenue à ce direct du débat politique qui va opposer mesdames Cherdenko et Orlov à la mairie de Gotham City. Seul forfait de la soirée, le maire Hill qui ne pourra pas assurer sa présence à ce débat pour cause de maladie. Mais permettez moi de vous présenter nos concurrentes."


Les éclairages illuminent les silhouettes cachées dans les ténèbres. Deux femmes, fatales, redoutables, dangereuses et politiques. La politique est dangereuse de n'importe quelle manière et ces deux femmes pouvaient parfaitement mêler le charme et le pouvoir grâce à leurs attributs. Elles étaient élégantes, ça c'était sur, et ce serait vendeur pour le Gothamite lambda. Derrière elles, on pouvait discerner les bandeaux de leurs affiches électorales. Chacune au dessus des deux candidates, pour immortaliser et rappeler le débat aux Gothamites de la ville.

- "A ma gauche, mademoiselle Natalia Cherdenko, elle se revendique des plus petites classes et des factions populaires et à ma droite, mademoiselle Svetlana Orlov, qui se distingue dans le camps des démocrates et soutien à Harvey Dent. Pouvez-vous mesdames, vous décrire en quelques lignes je vous prie."


Alors que les jeunes femmes allaient en profiter pour se décrire, parler de leurs parcours. Knox sortit un papier de son chapeau pour désigner le premier tour. Et ce fut Svetlana Orlov qui sortit en premier. Dans un autre bocal, de nombreux thèmes, et autres questions préparées à l'avance pour piéger les candidates.

- "Le premier thème de ce soir sera la santé de Gotham City et les protections sociales. Si vous étiez élue, que feriez-vous à ce niveau. Mademoiselle Orlov, c'est à vous, vous avez cinq minutes."


Le temps jouait bien sur, il ne fallait pas que cela s'éternise et ne surtout pas penser que tout cela était préparé au mot près. Orlov avait son temps, Cherdenko l'avait aussi. Chacun avait son petit temps personnel pour parer, contre-attaquer et narguer son adversaire. Mais parfois, l'intelligence des politiques ne venait pas du fait de rabaisser son adversaire en employant de grands mots, mais bel et bien d'utiliser ses arguments pour briser les lignes établies dans un programme. Knox attendait, derrière son pupitre, comme un professeur à l'école, prêt à écouter, interrompre, montrer du doigt et à corriger certaines affirmations selon les programmes pré-établis.


Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Débat : Orlov / Cherdenko   Mar 28 Oct - 18:12

Hill malade. D'autres personnes s'en réjouirait, mais absolument pas Svetlana. Des années de préparation pour au final se retrouver avec un adversaire en moins, ça n'avait rien de bénéfique. Il ne s'était pas retiré de la campagne, il avait juste fuit. Elle aurait voulu lui parler, démembrer ses arguments un à un, prouver à tous les failles de sa politique et comment elle comptait reprendre tout à zéro, mais non. Hill ne regarderait peut-être même pas le débat, jugeant que deux femmes discutant politiques ressemblaient à des ménagères de moins de 40 ans discutant chiffons entre deux romans arlequins. L'insulte était là, et Svetlana avait un mal de chien a avaler la couleuvre malgré la maquilleuse qui tentait de la détendre en bavardant joyeusement.
La rousse n'avait ni besoin de réviser ses notes, ni même de refaire un énième briefing avec son équipe. Les dernières semaines avaient été intensives, et Svetlana n'avait jamais été sujette au stress.  Du moins c'était l'aspect qu'elle donnait d'elle, mais ceux qui la connaissaient bien, remarquaient que les différentes façon de rajuster sa veste et son pantalon à plusieurs reprises et souvent pour rien, avaient tendance à la trahir un peu. Juste un peu de nervosité, et l'absence de sa famille ne l'aidait pas à se détendre. Quoiqu'avec le temps, elle avait réussit à récupérer son fils, et s'était même offert le luxe de passer la journée avec lui, loin des journalistes, malgré la pression autour d'elle. Après avoir pesé le pour et le contre, elle avait préféré que Terenti reste chez eux avec la nourrice, mais un peu de réalisme : personne n'était en sécurité à Gotham. Voir le plafond s’effondrer ce soir ne serait même pas une surprise. Mais elle prendrait le risque. Il fallait bien quelque chose pour sauvegarder la vie politique de Gotham, quitte à y passer. Ça ferait éventuellement une raison pour crever.

C'était donc à elle de parler en premier. Rien de bien compliqué. Un dernier regard à son équipe aux côtés de son affiche, droite devant son pupitre appuyée sur sa canne, une dernière pensée réconfortante pour sa famille, et Svetlana esquissa un sourire poli, mais très sérieux.

« Merci monsieur Knox. Bonsoir chers électeurs. La protection sociale de Gotham est, au mieux, catastrophique. Comme je l'ai déjà précisé dans mon programme, la plupart des systèmes de la ville est basée sur l'aide financière des philanthropes de la cité, et non pas de manière parfaitement autonome. Nous pourrions convaincre d'autres personnes aisées de la ville de fournir encore de l'argent, mais soyons honnêtes entre nous : c'est peu probable. » Elle eut du mal à retenir un air affligée à cette annonce. «  Les galas de charités sont rarement pour la classe moyenne, et n'aident en rien le développement de la cité. La protection sociale est un des fondements de mon partie, et débloquer des fonds pour votre santé, sécurité, et prise en charge de vos invalidités est évidemment une des premières choses que je compte faire. Si la plupart de vos pensions sont jugés correctes d'après une partie de la population, il est pourtant peu difficile de voir que les handicapés, chômeurs, et personnes âgés, sont parfaitement incapables de se soigner, bien que certains y parvienne par miracle en empruntant et hypothéquant.. Je n'ai pas accès aux fonts de la mairie, mais il est de notoriété commune que les priorités pour vous ne sont visiblement pas les mêmes pour tout le monde, une véritable reprit en charge de l'argent dirigés sur vos besoins primordiaux, qui ne sont que de vivre décemment et dans la sécurité quasi totale, serait donc plus que nécessaire, au moins pour rebondir et sortir de la situation de crise dans laquelle nous pataugeons tous, et dans laquelle les hauts nous ont laissé nous embourber petit à petit. C'est avant tout l'état qui doit proposer de genre d'aide, et il semblerait que l'argent gracieusement offert par la maison blanche, ait tendance à passer ailleurs. Je ne vois pas  une autre raison pour laquelle une telle somme peut être dilapidés aussi vite, alors que la population est unanime sur la mauvaise qualité de leur couverture sociale.»

Un bref murmure dans l'assemblée. Svetlana n'en avait cure. Elle ne comptait pas prendre Hill avec les pincettes, alors qu'il avait été assez méprisant pour ne pas venir défendre son territoire. Elle avait parfaitement gagné le droit d'enfoncer le clou.

« Les soucis de santé sont légion à Gotham. Pouvoir fournir des fonds suffisants pour vous prendre à charge, aussi bien de vos maladie, de votre invalidité, vieillesse, voire même du chômage. Mais il serait également de bonne guerre de combattre le fléau à la source. Nous assurer d'une bonne hygiène et de la présence de médecins qualifiés dans chaque quartier, et être certains que la population puisse s'offrir des soins convenables. L'ouverture d'un service d'écoute au sein de la mairie et d'une ligne téléphonique, gratuite, concernant ce problème, était donc une priorité, coûteuse certes, mais indispensable. Vos plaintes seront prises en compte, vos peurs seront écoutées. Je tiens à ce qu'un réel échange soit mis en place, et que nous puissions évoluer vers une très forte amélioration. Encore une fois : je promets qu'aucun impôt supplémentaire sera levé pour vous, et cela implique que la remise en route du système risque de prendre un peu de temps. Mais je refuse en bloc de vous handicaper encore un peu plus sous la bonne promesse de vous retirer une épine du pied. Nous savons tous où cela vous a mené aujourd'hui. »
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Débat : Orlov / Cherdenko   Lun 3 Nov - 10:22

Débat : Orlov / Cherdenko
(merci Catwoman pour le code)
*Débat*

*Comme j'aurais aimée détruire Hill moi aussi. Il n'avait pas l'ombre d'une chance dans cette élection, et le fait qu'il se soit porté malade, c'était un coup à l’assommer gratuitement devant tout Gotham City. Mais quel dommage que je ne puisse pas le voir, sa mine déconfite, et son sourire mielleux en berne à la fin du débat. C'était triste quand on y pensait, surtout pour moi. Mademoiselle Orlov a eu la chance de commencer en premier, soit. Pour ma part, je regardais mes fiches que j'avais établie avec Talia al Ghul, il ne fallait pas que je me loupe dans cette aventure politique, après, le choix des électeurs serait imposé dans les urnes et il faudra l'accepter. Mais soyons optimistes après tout, j'avais mes chances. J'écoute pensive mon adversaire, une rousse flamboyante, dangereuse surtout, qui connaissait bien les ficelles de la politique, je ne m'attend pas à la voir me battre sans avoir livré une joute verbale digne de ce nom.*
*Aussitôt le temps imparti écoulé, c'était à mon tour de parler. Tous les coups sont permis, il n'y a pas de frontières, et il me faudra beaucoup plus que de simples éléments de corruption, il me faut un vrai programme, un programme humaniste, un programme ambitieux. Et je serais son incarnation.*

" Bonsoir chers électeurs de Gotham City. Je crois que sur la question de la couverture sociale, Mademoiselle Orlov a raison sur de nombreux points et je la remercie de se rallier sur mon fond de pensée, quoiqu'il en soit, nous partageons la même idée sur la couverture sociale désastreuse dans ce pays. Pourquoi les riches auraient-ils la meilleure protection ? Pourquoi les classes moyennes devraient payer plus chers ? Pourquoi les couches sociales les plus pauvres devraient par exemple, se contenter des soins de Madame Leslie Thompkins dans Park Row ? Est-ce vraiment ce que voulaient nos pères fondateurs ? Un peuple divisé ? Privé de sa liberté d'être soigné ? La crise économique que Gotham City a subie n'excuse en rien la corruption et la triste gestion des mandats d'Hamilton Hill. Il a failli à son devoir et s'est accusé de crime face au peuple. Et c'est le peuple qui le jugera. Combien de gens se sont vus refusés des soins ? Des médicaments, tout ça parce qu'un homme à la tête de Gotham City n'en fait qu'à sa tête et selon son propre bon-vouloir ? Mais je ne m'étendrais pas là-dessus plus longtemps. Heureusement, il existe des gens lucides pour voir le vrai bilan de monsieur Hill et je vous remercie, monsieur Knox pour votre travail. "


*Là, on entrait vraiment dans le programme, il fallait que je fasse bien attention, et que je montre mes valeurs. Elles étaient rouges, très rouges, et l'américain moyen détestait le communisme ou toute autre forme de marxisme et de léninisme. Je proposais un communisme nouveau, une nouvelle société qui prendrait l'humain au centre de la société et qui le mettrait en avant, sans répéter les monstruosités des pères de Russie.*

" Pour la couverture sociale, nous supprimerons les postes de fonctionnaires inutiles, grassement payés par les citoyens de notre ville. Nous diminuerons les dépenses accordées aux associations sous-marins qui enrichissent les élites de la ville. Nous ferons payer ces milliardaires comme Kate Kane ou encore Bruce Wayne qui vivent dans l’opulence tout en crachant sur le peuple avec verve et sans honte. Cet argent sera rassemblé et permettra aux citoyens les plus atteints par les maladies d'être couverts et de pouvoir se soigner dans les meilleurs hôpitaux de la ville. La santé ne doit pas être un luxe, c'est un devoir humain pour tous !"


*J'avais terminée, pour le moment, si ma concurrente avait quelque chose à dire sur mon programme, qu'elle se fasse entendre. Les citoyens seraient juges et je suis sure, énormément sure, que le vote pencherait dans ma balance. J'en souris et je me préparais à la nouvelle vague de questions qui allait intervenir très bientôt.*

Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Débat : Orlov / Cherdenko   

Revenir en haut Aller en bas
 
Débat : Orlov / Cherdenko
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Batman Legacy :: Gotham City :: Archives du Forum :: Anciens RP's-
Sauter vers: