Batman Legacy


 
AccueilRechercherGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Cocktail de Médicaments et électrochocs [PV Crane]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Cocktail de Médicaments et électrochocs [PV Crane]   Mer 22 Oct - 20:59




The Joke's on YOU !

L'asile d'Arkham ... Un lieu déjanté pour une classe de déjantés et de frappadingues finis à la pisse. Quelle sorte de pauvre type peut échouer dans cet endroit pareil ? Surement un fou ! Mais attention ! Pour les pensionnaires de l'asile d'Arkham, l'asile était un lieu de normalité, un lieu où toute chose était considérée, chaque pathologie considérée comme une chose des plus normales. Le cas de Warren White, dans son cas du moins, lui avait permis de faire la pire erreur de sa vie en entrant dans un bâtiment aussi dangereux, aussi monstrueux, aussi fou qu'Arkham. Et c'étaient sous les douches que le miracle se produisait, comme dans tout pénitencier ! Quelle joie c'était de décréter la savonnette comme sport national à Arkham, bien sur, les gardes intervenaient toujours pour mettre fin aux exactions, mais on s'éclatait ! Surtout pendant les émeutes, on en bavait d'avance.
Le Joker avait passé quelques mois à Arkham en cellule de confinement et d'isolement. Le nouveau directeur estimait que le Joker contaminait beaucoup trop et étendait son influence même sur les gardes et les prisonniers les plus calmes. Sa folie ne pouvait être contenue, mais elle pouvait être moindre si on savait comment l'isoler. Alors que les gardes sortirent le détenu de sa cellule, le clown avançait péniblement. Il n'avait pas vu la lumière du jour pendant quelques temps et on lui offrit une bonne douche, un repas décent et enfin, on le réintégra dans sa cellule personnelle. Il n'avait pas parlé, pas du tout. Un calme plat, un regard féroce dans les yeux, une horrible haine dans ses yeux. Sa dernière humiliation avec Batman avait enfermé le Joker dans une terrible colère et dans une telle souffrance intérieure qu'il avait aussitôt zappée le lendemain, mais il changeait. Quelque chose le changeait.
C'étaient peut-être les circonstances ? Batman ne le remarquerait peut-être plus ? Peut-être que Batman se lassait du Joker ? Des questions, beaucoup de questions, trop de questions banales pour un homme fou et dangereux comme le Joker. Et quand on commence à poser trop de questions, on commence à devenir comme "eux", les normaux, les bizarres, les zombies. Non, non ... Il y'avait quelque chose de bizarre dans l'attitude de Batman et le Joker se demandait bien quoi. Les couloirs de l'asile avaient changés, quelques rénovations par-ci, par-là, pas de quoi fouetter un chat, mais des travaux quand même. Le Prince du Crime avait noté quelques détails amusants au sujet des divers docteurs, notamment une certaine Quinnzel que le Joker subissait en interrogatoire sur le divan.
C'est alors que la porte de sa cellule s'ouvrit, des gardes en jaillirent et encerclèrent le Joker, le Joker ne prêta même pas attention à ces laquais et à ces imbéciles, il s'en moquait. Si cela avait été Batman, y'aurait surement eu quelque chose de plus drôle, de plus sympa, de plus joyeux, mais il ne viendra pas ... Il ne viendrait jamais voir le Joker. Relevant les yeux et jaugea la menace grandissante, le Joker jouait les imbéciles, comme toujours, pour masquer l'incompréhension et l'incertitude.

- "C'est l'heure de mon lavement ? On va me faire un petit nettoyage de printemps ? Je sors des douches pourtant. Ah moins que ça ne soit que le remake d'un petit scénario porno ... Hahahahaha."


Regardant avec amusement les gardes qui l'encerclaient, le Joker en déduisit que quelque chose se tramait. Batman allait-il venir ? Non, Batman n'avait pas besoin de ces nullards pour venir dans ma cellule. Un ponte de Gotham City ? probable, en période d'élections, les maires sortants et les candidats viennent au zoo jeter des cacahuètes aux débiles derrière les vitres en verre. C'était courant à vrai dire. Le Joker bailla brusquement, et il regarda d'un air blasé les membres qui ne disaient rien. Qu'allait-il se passer ? Bonne question !

- "Bon, on se fait un bridge ou on fait une orgie ? Personnellement, j'ai pas tellement envie de jouer aux cartes hihihihahahahahaha !"


Le rire du Joker se répercuta dans la pièce et enveloppa le couloir jouxtant la cellule. Cela faisait longtemps que ce rire n'avait pas hanté les longs couloirs dégradés et froids du vieil asile d'Arkham. Le rire strident en faisait toujours sursauter un ou deux, peut-être que c'était toujours le cas, de toute manière, rien ne s'enlevait de la folie meurtrière du Joker ou de la clownerie ambiante propre à ce sinistre criminel.
Revenir en haut Aller en bas
 
Cocktail de Médicaments et électrochocs [PV Crane]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Batman Legacy :: Gotham City :: Archives du Forum :: Anciens RP's-
Sauter vers: