Batman Legacy


 
AccueilRechercherGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Alice prit le mauvais chemin (P.V : Norman Williams, Charlotte Rivers et plus tard Jervis Tetch)

Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité
Anonymous


MessageSujet: Alice prit le mauvais chemin (P.V : Norman Williams, Charlotte Rivers et plus tard Jervis Tetch)   Lun 29 Sep - 18:32

Suspicions
feat N. Williams, C. Rivers, J. Tetch
Ne t'attarde pas à l'ornière des résultats. René C.



Ah les policiers. Ils adorent vous donner des claques, surtout quand vous êtes une "bonasse à la langue bien fourchue". Je les ai vus venir pourtant, alors que je sortais du Hat Shop, placé sous scellé. Mais le problème est que la boutique n'a plus été entretenue depuis le départ du propriétaire pour Arkham. Deux libidineux qui  se sont encore dits qu'ils allaient avoir de quoi se faire la tringle ce soir. Ils ne m'ont pas reconnue, j'étais trop bien cachée sous mon manteau et mon chapeau et je ressemblais plus à une tapineuse de Park Row à leurs yeux. Qui serait assez fou pour s'aventurer par ici, à part quelques prostituées, policiers ou criminels ? Moi, à vrai dire ... parce que j'enquête sur le Chapelier Fou ou plutôt ... Jervis Tetch. J'ai réussi à récolter assez de preuves pour les présenter au rédacteur et celui-ci m'a donné à partir d'aujourd'hui carte blanche, officieusement bien sûr. Le seul truc qui l'intéresse est de bisquer son patron avec ce possible scoop. Les jeux de pouvoirs sont vraiment à vomir ...

Enfin bon, j'attends dans la salle de réunion la venue de cette équipe que l'on m'a si gracieusement "prêtée". J'ai lu les dossiers. Je les ai étudié toute la nuit en essayant de dégonfler ma joue à l'aide d'un sac de glace. Charlotte Rivers. On en a entendu parlé, on l'a vue fouiner et sortir des tas de mouises que certains n'auraient même pas osé levé. Knox me l'a recommandée en me disant que l'on allait bien s'entendre, vu notre point commun. Oui, c'est vrai que je suis une fouille mouise aussi ... et qu'elle a du caractère. J'espère juste que l'on ne va pas trop mettre en contact nos différends. Pourtant cette brune, j'ai envie de la propulser parce qu'au moins, elle, le mérite. On frappe à la porte de la salle.

"Entrez.

- Votre équipe vient d'arriver.
- Faites-les entrer et merci. Passez le bonjour à Knox. Et une bonne nuit aussi, parce que je sens que l'on est pas couchés."

Le journaliste se retire et me laisse me replonger dans la tonne de papiers et d'indices que j'ai pu récolter. Des chutes de tissus assez bien travaillés, d'autres dignes des haillons de Cendrillon. Ils ont un seul point commun : des tâches de sang. Dire qu'au départ, j'étais allée dans cette boutique abandonnée pour récupérer des indices sur la mort d'une équipe de baseball. Connie Littleton m'avait avoué du bout des lèvres durant notre rencontre dans un restaurant, ce qui s'était passé. Tetch a en sa possession une technologie lui permettant d'hypnotiser les gens. Ils deviennent des pantins serviables, des poupées qu'une petite fille un peu colérique s'amuserait à éclater contre des murs. Mes pas m'ont porté jusqu'à une pièce avec un double fond. En entrant, j'ai eu le plaisir de mettre mes pieds dans des tas de vêtements à l'odeur infecte. Tous des robes, jupes et plus curieux, des robes comme celle d'Alice au pays des Merveilles. Je connais la lubie de Tetch, mais ... là ce n'était pas une dizaine de vêtements appartenant à quelques filles. C'était plus d'une trentaine !!! Trente filles tuées ... je n'en reviens toujours pas ... Ma vue se brouille et je sens encore ma joue me lancer.

La première personne entre. Un garçon, avec un appareil photo au cou. Je suppose que c'est Norman Williams. Impliqué malgré lui dans une quelconque histoire avec des mercenaires, on l'avait récupéré un peu par l’élastique sur le pan de porte du Gotham Globe. Mais il a les compétences, l’œil du photographe, au vu des quelques travaux que j'ai pu trouver. Il veut devenir photographe ? Pourquoi pas. Bon ... je dois me lever. Charlotte vient aussi de faire son entrée.

"Bonjour à vous deux ! Et pardon de vous engager un peu au pied levé ..."

Je souris, serre leur main avec fermeté et pose mon fessier sur la table, jambes croisées.

"J'ai une super affaire concernant Jervis Tetch. Même DEUX affaires. Connie Littleton a avoué durant notre rencontre que son viol n'avait jamais existé et que sa mère avait demandé le concours de Tetch, tristement célèbre chapelier fou."

Mes jambes se décroisent et me font filer jusqu'à mes dossiers, indices et photos que j'ai pu prendre pendant ma petite visite de courtoisie. Un soupir filtre entre mes lèvres, expression de mon léger désappointement.

"Problème, c'est que je n'ai pas encore trouvé le dossier concernant cet événement, en allant au Hat Shop. J'ai trouvé ça."

Je leur fais glisser les photos jusqu'à eux ainsi que l'enregistrement de Littleton. Au moins, ils auront les premiers éléments, et ils sauront dans quoi ils vont s'embarquer. Paumes plaquées sur le bois, légèrement penchée vers eux et sourire fait de carmin luisant comme la plus belle des pommes, je poursuis :

"Je vous demande, parce que j'ai besoin de vous et de vos compétences. Ça peut être un scoop qui peut autant nous permettre de lever un gros lièvre, qu'il peut nous casser les dents. Sur ce, je serai ravie d'en connaître un peu plus sur vous et de savoir si vous êtes ok. Et ... quelles sont vos idées pour nous introduire de nouveau là bas !"


Il est vrai que je suis enthousiaste. Mais quel vrai journaliste ne le serait pas ? !

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Anonymous


MessageSujet: Re: Alice prit le mauvais chemin (P.V : Norman Williams, Charlotte Rivers et plus tard Jervis Tetch)   Mer 1 Oct - 18:00

Honnêtement, quand Alexander m'a annoncé que j'allais travailler en équipe avec Vicki Vale et Norman Williams, j'étais ravie. J'aime travailler en équipe. J'adore ça. Aussi, quand je pénètre dans le bureau de Vicki, je suis tout simplement d’excellente humeur, prête à accéder à toutes les demandes de la journaliste phare. Elle me serre la main, elle a une poigne ferme. C'est bon signe, je suppose... Ça montre que je ne vais pas travailler avec une mollassonne...
Vicki me serre donc la main, ainsi qu'à Norman, puis s'assoit sur son bureau et crois les jambes. Je fait un effort pour l'écouter patiemment sans penser au café bien serré et chaud qui m'attend sur MON bureau. Elle nous expose une affaire qu'elle a suivi avant que la police ne lui retire ses droits... Une affaire intéressante, je dois bien l'avouer...
Des filles tuées... Quelles horreur... J'aimerais vraiment coincer le coupable. S'il s'agit bien de Tetch, comme le suppose Vicki, nous tenons effectivement un scoop.  Et j'aime beaucoup les scoops, surtout ceux qui dérangent. C'est mon péché mignon.
Quand elle nous tend les dossiers, je me plonge dedans avec intérêt, tant pis pour le café.
Vicki demande des idées pour s'introduire chez Tetch... Je ne sais pas trop... Je ne suis pas très inspirée ces derniers temps...

Pour réfléchir, je détaille la journaliste. une rouquine, comme Norman. Je devrais me teindre... Je ferais moins "intrus". Avec de très jolis yeux verts. "Deux émeraudes" aurait dit un ancien collègue de Métropolis, dragueur invétéré et poète à ses heures. Elle est jolie. Dans le genre tigresse. Bon, j'arrête de l'examiner. Ça devient gênant. Très gênant.

Je me replonge dans le dossier. Passionnant. Vraiment ! Il n'y a aucune ironie là-dessous !
Une idée...
Une idée...
Une idée....
Oh ça m'énerve ! Je veux une idée ! Pourquoi mon cerveau ne fonctionne plus tout à coup ?
Une idée...
Raaah... C'est pas si dur..

Une idée !!!

-Il nous faudrait une diversion... Comme ça on entre sans être vus...

Non. Un peu trop bancal. Il y a beaucoup de choses qui feraient en sorte que ce plan ne marche pas... Ah ! Un autre...

-Ou alors l'un d'entre nous se fait enfermer dans la boutique...

Bon... Ils me regardent bizarrement tous les deux... Super début pour la collaboration... La première chose que je dis, je la dis en parlant toute seule. J'ai l'air saine d'esprit tiens !
Très gênée, je me secoue... Et pense à Carly. Crampon est toujours un excellent stimulant sur moi. Elle me fait l'effet d'une douche glacée. C'est donc d'une voix beaucoup plus posée, maîtrisée, professionnelle, que j'ajoute:

-Je ne fais que proposer.

Je m'appuie contre le mur, à côté de la porte, et attends qu'ils suggèrent autre chose. Mes idées venant de là où elles viennent, et présentées comme elles l'ont été, peuvent leur paraître plus que bancales. J'ai de la chance si je ne me retrouve pas à Arkham sur l'heure...
Revenir en haut Aller en bas
 
Alice prit le mauvais chemin (P.V : Norman Williams, Charlotte Rivers et plus tard Jervis Tetch)
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Batman Legacy :: Gotham City :: Archives du Forum :: Anciens RP's-
Sauter vers: