Batman Legacy


 
AccueilRechercherGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Meet'n'meat

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Meet'n'meat   Mar 9 Sep - 16:56





















    Meet'n'meat
   
.

   



On était vendredi, et au Zoo de Gotham, un petit spectacle avec des lions mis en avant dans leur cage allait être « joué ». James qui connaissait l'aversion de Barbara pour ce genre de pratique lui avait rappelé qu'une association de défense des animaux seraient également présente pour ouvrir les yeux des gens qui payeraient leur ticket. Ravie, Babs comptait s'y rendre. L'envie de créer un panneau avec NON AU ZOO était là, mais il n'y aurait pas de manifestation et elle serait bien bête toute seule. Cependant maintenant qu'elle avait une double vie masquée, une certaine idée lui vint en tête... c'était à méditer, mais ce n'était pas une chose à faire seule, il lui fallait un allier ! Et ce n'était certainement pas le genre de chose que Batwoman approuverait, donc autant ne pas lui toucher un seul mot de ce projet personnel...

Sur cette agréable pensée, elle se leva de son lit et bailla la bouche grande ouverte. La rouquine s'étira et, un pied derrière l'autre, marcha jusqu'à la salle de bain pour une bonne douche froide.
A dix heures tapantes, elle était prête, son petit sac à dos sur soi, ses bottines à ses pieds et s’apprêtait à sortir. Son père débarqua dans le coin du couloir. « Tu t'en vas ? » questionna-t-il comme si de rien n'était. « Ben oui, tu m'avais parlé de l'association et... » Il ne la laissa pas finir et lui dit de se dépêcher, un grand sourire aux lèvres. Il aimait voir sa fille autre part que derrière son ordinateur...

Les transports en commun étaient remplis, Barbara détestait se sentir aussi oppressée. Mais cela en valait la peine ! Il était dommage qu'elle y aille seule, mais l'adolescente n'avait pas énormément d'amis. Elle aurait pu demander à Dick de l'accompagner, mais il n'était pas souvent joignable. Ce qui était d'ailleurs étrange. Elle devrait peut-être passer au manoir sans prévenir, qui sait.

Sur place, la journée était un peu venteuse, mais il faisait beau. Il y avait un grand stand abrité d'une grande tente blanche, dont l'entrée était totalement ouverte, entourée d'énormes panneaux illustrant la misère animale. Des tables, des prospectus, des bénévoles, des vidéos concernant la vie des animaux dans les zoos. Certaines personnes entraient sans même prendre le temps de jeter un coup d’œil, d'autres s'attardaient avec attention. Barbara rejoignit le stand, un peu timide, et s'adressa à la première personne qui se tenait derrière les flyers, devant elle. « Bonjour ! » s'exclama-t-elle en rougissant un peu. « J'admire beaucoup ce genre d'initiative de la part des citoyens, c'est bien que des gens comme vous existent. » Peut-être qu'elle pourrait se faire des amis dans ce milieu là ? Ça leur donnerait d'office un point commun ! Il faut dire qu'à l'école, Barbara les trouvait tous très immature et inintéressant. Elle n'avait pas les mêmes centres d'intérêt que la plupart des adolescents.  « Vous êtes bénévole ou faites partie de l'association ? » demanda-t-elle, toute ouïe. C'était une charmant jeune femme, blonde, très mignonne, avec un petit air enfantin que Babs appréciait.
   

   

   
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Meet'n'meat   Mar 9 Sep - 22:23

Aujourd’hui, grande opération de l’association au zoo. Les conditions de vie des animaux sont révoltantes, mais Gotham n’écoute pas. Alors nous allons essayer de toucher les habitants directement. Leur montrer que les ours blancs ont besoin de nager dans de l’eau glacée et non dans une piscine pour enfants. Que les loups courent des heures pour se tenir en forme mais que leur enclos est trop petit pour ça. Que non, ce n’est pas normal qu’un lion ne soit nourrit qu’avec du steak haché…Il y a un spectacle prévu avec ces fauves aujourd’hui. Ils ont été affamés depuis une semaine pour être bien voraces et impressionnants. C’est juste… Révoltant. Je laisse mes lunettes chez moi, noue mes cheveux en queue de cheval. Ce sera plus simple. J’ai mis le t-shirt de l’association, bleu, avec notre logo. Une tête de panda. J’avais suggéré une hyène, pour redorer le blason de cet animal, mais aucun des designs proposés n’était assez reconnaissable. Ni assez vendeurs. Tant pis…

Luiz doit venir me chercher en bas de mon immeuble et m’emmener en voiture. Il est cinq heures du matin, Gotham s’éveille. Mon quartier est plutôt calme. J’attends. Je ressemble à une lycéenne, ce qui reste un peu vexant tout de même. En même temps, avec un t-shirt informe, un jean et un sac à dos, difficile de ressembler à quelqu’un d’âgé et de mature. D’où l’intérêt de s’habiller autrement pour travailler. Mais là, peut être que j’arriverais à convaincre des adolescents de l’importance de la fermeture du zoo vétuste. Luiz arrive alors, dans sa petite voiture rouge vif. Je m’installe à l’avant, après avoir posé les piles de flyers et de brochures explicatives dont j’étais chargée à l’arrière. Luiz est quelqu’un de gentil, mais on ne se voit pas en dehors de l’association. Trop différents je suppose. Il est encore étudiant. En biologie. Et un peu trop extrémiste pour moi… Pour lui, on devrait détruire tous les zoos, cirques et compagnie. Mais certains participent à la préservation des espèces. Il voit tout en blanc ou en noir. J’ai du mal avec ça.

On arrive à Otisburg. D’autres véhicules stationnent devant le Zoo. Nous installons les stands, de sorte à obliger les visiteurs à passer par eux pour accéder aux caisses. Tout est prêt. Les thermos de café et de thé également. Ce sera une longue matinée…

10 heures. L’heure d’affluence. Le spectacle est à 10 heures 30. Je n’arrête pas de parler aux visiteurs, essayant de les convaincre. Je finis par passer derrière les tables du stand, prendre une tasse de café et donner les flyers. Soudain, une adolescente à la chevelure flamboyante m’adresse un « Bonjour ! » qui se veut assuré. Ses joues sont écarlates, me rendant la demoiselle tout de suite sympathique. Les psychopathes ne rougissent pas… Non Harleen. Pas de déformation professionnelle. La fille continue de parler, et je lui souris pour la mettre en confiance.

. « J'admire beaucoup ce genre d'initiative de la part des citoyens, c'est bien que des gens comme vous existent. Vous êtes bénévole ou faites partie de l'association ? »

Mon sourire s’élargit. Enfin quelqu’un qui semble vraiment interessé !

« Je fais partie de l’association depuis ses débuts, même si je n’ai pas vraiment de fonctions définies, comme trésorière ou autre. Et tu peux me tutoyer, je me permets de le faire. Si ça te dérange, n’hésite pas à me le dire ! Tu es venue pour voir le spectacle des lions, ou par hasard ? »
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Meet'n'meat   Ven 12 Sep - 23:03





















  Meet'n'meat
 
.

 



C'était avec un regard profond que la jeune blonde observait Barbara, qui se demanda ce qu'elle était en train de penser à son sujet. De toute manière, pas grand chose, on ne pouvait connaître quelqu'un juste en le regardant une minute, sans même l'entendre parler plus de dix secondes. Si ? C'était possible... ?

Babs continuait de sourire assez bêtement. Elle n'était pas extrêmement sociable, et le peu de copines qu'elle avait lui disaient de toujours sourire. En toute circonstance, lors d'une première approche, ça donnait une meilleure image de soi. Et bien soit, faisons donc ça ! Et ça doit étrangement fonctionner, car la demoiselle se mit également à sourire. Et quel sourire d'ailleurs ! Des dents blanches éclatantes, ce qui fit remarquer à Barbara qu'elle demanderait bien la marque du dentifrice. James achetait, en plus, de la marque testée sur les animaux et l'adolescente avait mal au cœur à chaque utilisation du produit...

La jeune activiste répondit qu'elle a toujours fait partie de l'association, mais sans fonction particulière. Elle proposa ensuite de se tutoyer, ce que Barbara approuva totalement d'une signe de tête positif. Elle vouvoyait par pure politesse, mais trouvait cette pratique stupide, car pour cette petite humaniste, tous étaient égaux. Il fallait juste respecter, c'est tout. Mais elle n'allait pas se lancer dans un débat avec cette inconnue.

« Non non, je ne suis pas venue voir les lions. Au contraire, on m'a dit que ton association sera présente pour dissuader des personnes, et j'ai été intéressé. Je suis contre l'exploitation animale et n'ai jamais été au zoo, ou au cirque » répondit-elle, fière d'elle et de ses parents, ainsi que du commissaire qui respectait le choix éducatif des Gordon. Elle n'en avait que de vagues souvenirs, car ils étaient décédés assez tôt que pour qu'elle puisse clairement s'en rappeler, mais le peu de souvenirs la comblait. « En fait quel est ton dentifrice par hasard ? » questionna Barbara, curieuse.

Les gens affluaient autour d'elle, intéressés, et d'autres venaient encore plus en voyant que la foule commençait à grossir. Quelques personnes qu'elle connaissait étaient présents, qu'elle salua d'un sourire en coin. « Je suis en fait venue pour aider, en tant que bénévole... je ne faisais rien de spécial aujourd'hui. Donc si tu as besoin d'aide je suis là ! »
Elle tendit tout à coup la main et se présenta. « Je m'appelle Barbara, j'ai quinze ans. Mais je suis grande et beaucoup plus mature que tu pourrais le penser ! Et toi ? » Une autre bénévole lui servit spontanément un café, que la jeune fille prit avec plaisir en lançant un merci ravi. Si James la voyait boire une boisson avec de la caféine, il l'étranglerait ! Déjà qu'elle restait devant son ordinateur toute la nuit, chose qu'il ne supportait pas, ceci la rendrait telle une pile électrique.
 

 

 
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Meet'n'meat   Sam 13 Sep - 14:14

« Non non, je ne suis pas venue voir les lions. Au contraire, on m'a dit que ton association sera présente pour dissuader des personnes, et j'ai été intéressé. Je suis contre l'exploitation animale et n'ai jamais été au zoo, ou au cirque »
 
Ouah, elle est donc interessée ! Une future recrue peut être ! Ce serait bien, car nos rangs commencent à s’éclaircir… Le fondateur de l’association a quitté le navire il y a quelques mois, lors de la naissance de sa fille. La trésorière pense aussi  à s’en aller. Plus jeunes, on pensait y rester toute notre vie, nous servir de nos salaires pour défendre la cause animale. Mais aujourd’hui… Ils partent tous. Ils rentrent dans le rang. Ils n’emmèneront pas leurs enfants au zoo, et pourtant les laisseront y aller avec leurs classes ou leurs amis. C’est triste… j’espère ne jamais perdre de vue mes idéaux !
 
 « En fait quel est ton dentifrice par hasard ? »
 
Je tique. C’est quoi cette question ? Mais je réponds néanmoins d’une voix aimable.
 
« Je le fabrique moi-même. J’achète les composés en boutique. Pourquoi ? »
 
La fille sourit à quelques connaissances, elle n’a pas l’air gênée d’être vue en compagnie d’une association de défense des animaux. C’est vrai qu’à son age, ça doit encore être un sujet de fierté et non de honte ou de malaise…
 
« Je suis en fait venue pour aider, en tant que bénévole... je ne faisais rien de spécial aujourd'hui. Donc si tu as besoin d'aide je suis là ! »
 
Son sourire est éclatant. Elle a l’air tellement jeune… Je me prends une dizaine d’années supplémentaires à chaque fois qu’elle sourit. Et en même temps, ça fait étrangement du bien… Quand on pense que la dernière personne qui m’a sourit en discutant est Dollmaker, on peut aisément le comprendre. Je frissonne à la pensée de cet homme. J’espère qu’il n’appliquera pas sa menace… Je ne veux pas rentrer un soir pour sentir l’odeur de la viande qui cuit dans ma cuisine, et le voir assis sur mon canapé. La fille tendit tout à coup la main et se présenta, toujours en souriant.
 
« Je m'appelle Barbara, j'ai quinze ans. Mais je suis grande et beaucoup plus mature que tu pourrais le penser ! Et toi ? »
 
Je serre délicatement sa main. Sa paume est chaude, sa peau est douce. Son teint de lait ne doit pas qu’au fait qu’elle soit rousse. Elle ne doit pas sortir beaucoup. Mais elle a quelques cals au niveau des doigts. Les cals de l’informaticien. Je souris. Elle doit souvent être sur son ordinateur.
 
« Je m’appelle Harleen. J’ai 21 ans. Je me suis inscrite dans l’association au lycée. »
 
June, une bénévole,  sert un café à Barbara, qui lui lance un merci tout aussi souriant. Je refuse la tasse qu’elle me propose. J’en profite pour observer davantage la jeune fille. Yeux verts perçants. Lèvres roses. Visage mutin. Elle est un peu plus petite que moi, pas de beaucoup. Environ un mètre soixante je dirais. Ses cheveux sont bien entretenus, et  leur couleur est magnifique. Elle ne se les teint pas. Intéressant… Sa façon de se présenter est aussi intéressante. Elle semble rechercher mon approbation. Et se proclame d’elle-même plus mature que je ne pourrais penser, pour reprendre ses propres mots. Vraiment intéressante. Je lui fais signe de me rejoindre derrière le stand.
 
« Si tu veux nous aider, attrape un t-shirt dans les cartons derrière et mets le. Puis regarde autour de toi comment on s’y prend avant de faire pareil. Je pense que tu en es capable, je me trompe ? »
 

Je lui souris amicalement en lui désignant le carton. On verra bien si elle est si motivée que ça !
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Meet'n'meat   Sam 13 Sep - 22:15





















  Meet'n'meat
 
.

 



Ce n'était surtout pas l'imagination débordante de Babs, mais elle trouva que son interlocutrice était vraiment quelqu'un d'observateur. Elle semblait la jauger avec une objectivité sans faille, et il serait réellement intéressant de lui poser des questions et voir si elle voyait juste. Barbara aimait beaucoup écouter et observer, mais de loin, sans qu'on ne la voit. Peut-être serait-il plus judicieux de suivre cette charmante blonde, à la fin de la journée, et voir à qui elle avait à faire ? Depuis que Babs était Batgirl, elle ne pouvait s'empêcher de vouloir tout savoir sur toutes les personnes qu'elle rencontrait. Sans doute une qualité de son père, ainsi que celle de justicière. Il lui était indispensable d'avoir la sensation de posséder un brin d'informations. C'était ce que Kate lui disait, en gros ; savoir où on mets les pieds, et avec qui.

« Je demande ça parce que tu as une dentition magnifique, tes dents sont toutes blanches ! Peut-être quand tu auras le temps, tu pourras me dire quels ingrédients tu utilises ? » Barbara se sentit soudainement très oppressante. Elle était de nature très curieuse, et voulait toujours la meilleure chose qui soit, ainsi que le plus naturel possible. Ce sera James qui va froncer des sourcils quand elle lui parlerait de faire soi-même son dentifrice. Il va aussitôt regretter de lui avoir parler de cette association ! Cette pensée arracha un petit sourire mesquin à Babs, ravie de pouvoir gentiment embêter le commissaire.
« Oh, Harleen, c'est un super joli prénom. J'aime pas le mien, il fait très grand-mère, mais on m'appelle Babs. » Elle disait avoir vingt-et-un ans, l'âge que l'adolescente aimerait vraiment enfin atteindre. Elle avait l'impression que ce serait l'année la plus importante de sa vie, où elle serait jeune sans l'être trop, où elle pourrait s'amuser, faire ce qu'elle veut, être enfin majeure et décider pour elle-même. Un jour, un jour !

Invitée à la rejoindre, Barbara sautilla jusqu'à l'arrière du stand, ce qu'elle appelait « le bon côté » car informer les autres était une de ces priorités. Elle termina son café d'une traite, remit la tasse non loin d'elle en pensant qu'elle se resservira sûrement, et se dirigea vers le carton qu'Harleen lui indiquait. « Bien sûr que j'en suis capable. Si tu savais tout ce que je faisais ! » ricana-t-elle gaiement en pensant à toutes ses virées nocturnes, à tous ces criminels ligotés en attente de la police... A son professeur, Batwoman, qui lui apprenait tout ce qu'elle savait. Un soupir satisfait s'échappa de sa gorge, tandis qu'elle enfilait le t-shirt au logo très sympathique.

« Me voici ! » s'exclama-t-elle en rejoignant sa nouvelle amie. Le t-shirt était légèrement trop grand, mais cela lui donnait un style décontracté et garçon manqué qu'elle trouvait très mignon. Elle jeta ensuite un coup d’œil à Harleen, qui semblait illuminer dans ses habits. Elle avait vraiment quelque chose de spécial, et tout se jouait dans son regard, c'était vraiment très intense.

Des gens qui entouraient le stand et posait des questions, il y en avait à la pelle. Barbara n'avait pas vraiment eu besoin d'imiter qui que ce soit, il était dans sa nature d'aller vers les autres, et ce fut ainsi qu'elle s'avança vers les intéressés avec un large sourire et des explications détaillées. Elle les accompagnait d'images parlantes, qui décochaient des grimaces de douleurs et tristesses auprès des sympathisants. Après une trentaine de minutes, elle reçut même plusieurs signatures de donateurs qui étaient sensibilisés. Cela lui fit penser immédiatement à Kate Kane, qui était, comme le dictionnaire le voulait... riche. Très riche. Peut-être serait-elle sensible à cette cause ?

Une petite pause s'imposa, et Babs se servit toute seule une seconde tasse de café. Le temps passait réellement vite lorsqu'on était entourés de gens qui avaient les mêmes valeurs que vous, c'était très plaisant. La journée touchera vite à sa fin si cela continuerait ainsi. « Aaaah ! Ça fait du bien de se sentir utile. J'espère ne pas t'avoir déçue » dit-elle à l'intention d'Harleen. « Je n'ai jamais fait ça à vrai dire, être engagée dans une assoc', c'est complètement nouveau. » La rouquine se voyait encore là dix ans plus tard, pour peu que leur démarche pour le bien-être animal porte ces fruits. « Que fais-tu dans la vie ? Comme études ? Qu'est-ce qui te passionne, excepté les boules de poils ? » Babs aimerait en connaître davantage sur cette demoiselle, comme par exemple savoir si elles avaient des points communs, ou quelque chose de ce genre là. Ce serait chouette une amie un peu plus âgée ! Les conversations seraient plus intéressantes.
 

 

 
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Meet'n'meat   Dim 14 Sep - 21:15

« Je demande ça parce que tu as une dentition magnifique, tes dents sont toutes blanches ! Peut-être quand tu auras le temps, tu pourras me dire quels ingrédients tu utilises ? »

J’acquiesce en souriant. Je lui donnerais la recette en fin de journée. Mes cours de pharmacie n’ont pas été complètement inutiles il faut croire. Je trouve son enthousiasme rafraîchissant. Il faut croire que je suis vraiment une vieille blasée… Mais elle me fait sourire. Et ça, c’est juste cool.

« - Oh, Harleen, c'est un super joli prénom. J'aime pas le mien, il fait très grand-mère, mais on m'appelle Babs.

- C’est pourtant joli Barbara. Ce sont des consonances douces et agréables à l’oreille. Et Babs, c’est mignon. »

Je souris en lui répondant. Je pense que je dis. Mais Barbara est un prénom qui a aussi beaucoup de force. Les B, les R, sont des consonnes puissantes. Et les A sont là pour adoucir le prénom. C’est vraiment un mot équilibré. Mais sa propriétaire est-elle tout aussi équilibrée ? C’est une adolescente. Donc instable par nature… Néanmoins, elle semble en effet mature. Elle a peut être trouvé comment canaliser son instabilité. Un sport de combat peut être ? Elle semble musclée, et a le maintien d’une gymnaste. Mais la vivacité dans ses mouvements n’est pas celle d’une gymnaste, qui contrôle chacun de ses gestes. Elle a donc pratiqué la gymnastique auparavant. Plus maintenant, sinon elle se contrôlerait davantage. Comme je le fais. Le sport de combat expliquerait sa silhouette. Et la rapidité dans le moindre de ses gestes. Elle semble à la limite de l’hyperactivité. Et pourtant, elle doit passer la plupart de ses journées devant son ordinateur, au vu des cals de ses mains et de sa pâleur. Quand a-t-elle le temps pour s’entraîner, entre son hobby et les cours ? Ses yeux sont cernés. Elle ne dort pas assez. Donc sans doute la nuit. Quel dojo accueille ses membres la nuit ? Je n’en connais pas. Ses parents tiennent peut être une salle de sport ou un dojo. Lui permettant de s’entraîner loin des regards des autres. Elle me rejoint de l’autre coté du stand, en sautillant. Par moments, elle m’évoque une petite fille. Elle finit son café rapidement. Elle ne doit pas avoir l’habitude d’en boire.

« Bien sûr que j'en suis capable. Si tu savais tout ce que je faisais ! »

J’aimerais savoir tout ce que tu fais. Tu es intéressante Babs. Une énigme. Et j’ai envie de savoir qui tu es. A la fois transparente et opaque, petite fille et vieille femme. Une fille de contrastes. Un sujet passionnant… Elle enfile le t-shirt, qui est un peu trop grand pour elle. Elle a l’air d’avoir piqué son haut à son grand frère… Ou à son copain. Tiens, a-t-elle quelqu’un ? Elle ne porte pas de bijoux, mais c’est un indice assez mince. Il faudra que je lui demande…

« Me voici ! »

Je lui souris et lui désigne un groupe de personnes avant de continuer mon travail. La rouquine a beau être passionnante, je ne dois pas oublier pourquoi je suis ici. Je me laisse happer par les questions des visiteurs. Je n’échappe pas à quelques remarques salaces, mais qu’importe. J’ai entendu bien pire à mon sujet. Rien qu’avec les gardiens d’Arkham, qui semblent être choisis par rapport à leurs frustrations sexuelles. Et je ne parle même pas des patients… Une ou deux heures passent, je vais prendre une tasse de thé. J’ai bien mérité une petite pause. Chaque plongée dans l’humanité m’épuise. Je ne peux m’empêcher d’analyser, d’étudier. Et c’est fatigant. Il n’empêche que j’ai recueilli plusieurs dons, et quelques personnes se sont montrées interessées par l’association. Je n’ai pas à me plaindre loin de là ! J’aperçois Barbara un peu plus loin. Elle se débrouille bien. Elle est douée avec les gens. Encore une ligne à ajouter à son dossier, si je puis dire… Elle finit par venir prendre une pause elle aussi et me lance joyeusement :

« Aaaah ! Ça fait du bien de se sentir utile. J'espère ne pas t'avoir déçue. Je n'ai jamais fait ça à vrai dire, être engagée dans une assoc', c'est complètement nouveau. Que fais-tu dans la vie ? Comme études ? Qu'est-ce qui te passionne, excepté les boules de poils ? »

Je prends le temps de réflechir un peu, sirotant mon Oolong Baihao. C’est June qui l’a amené, elle a fondé une boutique de thé et n’hésite pas à nous parler de sa passion. C’est une jolie fille, aux courbes amples et aux grands yeux noirs. Je l’aime bien. On flirte un peu, on se caline, on s’embrasse aussi parfois. Rien de bien méchant. Je me demande si ça choquerait Barbara…

« Tu ne m’as pas déçue rassure toi, tu te débrouilles même très bien ! On dirait que tu as fait ça toute ta vie. Si jamais tu veux retenter l’expérience, n’hésite pas à t’inscrire je pense que tu nous serais très utile. On a besoin d’un peu de sang neuf. Et dans la vie, je suis interne. Ce qui me passionne ? Hum… Aider en général je pense. La danse. Et lire. Et toi ? »
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Meet'n'meat   Ven 19 Sep - 11:59





















Meet'n'meat
.




Harleen accepta de partager sa petite recette. Elle devait avoir beaucoup de connaissances, cette jeune femme semblait d'une certaine intelligence insoupçonnée. Elle devait être de celles qu'on aurait tort de sous-estimer ! La jolie blonde n'était pas la seule à trouver que « Barbara » était joli, et ses arguments ne convainquaient pas l'adolescente. Pourtant ce compliment lui fit énormément plaisir. Les yeux bleus d'Harleen semblèrent la scruter à nouveau, mais cela ne la mettait plus du tout mal à l'aise. La rouquine remarqua tout de même que son interlocutrice était tellement clean que ça en avait l'air étrange, quelque chose l'intriguait. C'était ce qui l'attirait comme un aimant.

Le temps avait vite passé, et une certaine June les rejoignirent, parlant de ce qui la passionnait dans la vie. Babs aimait les gens qui avaient des buts. Elle, elle ne pouvait pas parler de son secret, mais appréciait écouter à défaut de pouvoir partager les siens... A les voir, elles avaient l'air de bien se connaître. L'imagination et le côté observateur aiguisé de Barbara alla plus loin en se disant que peut-être, elles étaient plus proches que ce qu'elles laissaient voir. Elle sourit, se sentant un peu bête. Harleen lui disait qu'elle se débrouillait très bien ; s'entendant facilement avec les gens, Babs n'avait pas eu de mal. Elle aimait rendre service. « J'aimerais beaucoup m'inscrire oui. Je voulais faire un essai mais je savais qu'il allait me donner l'eau à la bouche » ricana l'adolescente timidement.

« Être interne ? Ça signifie quoi ? » Elle connaissait les internes en médecine, mais c'était tout. Était-elle infirmière ? Elle en avait la carrure en tout cas. « Moi j'aime aider aussi, j'aimerai en faire mon métier mais je ne sais pas dans quoi. » Si je sais, mais je ne peux pas te le dire... « Flic, comme mon père, mais il me l'a interdit. Il dit que c'est trop dangereux. » Barbara soupira, lassée de l'inquiétude constante de son père. Au moins Harleen n'avait plus ses parents sur le dos et était tranquille. Pas d'ordres à recevoir, quelle bonheur ! « Et la lecture, ainsi que l'écriture, j'adore ça, je ne peux pas m'en passer ! » La jeune fille pouvait en parler pendant des heures, les étoiles pleins les yeux. Elle aurait bien aimé poser quelques questions sur l'actualité de Gotham, à propos des justiciers, afin de savoir ce qu'elle en pensait. Elle pourrait peut-être, un jour lointain si elles deviennent de vraies amies, en parler... ? Batwoman lui avait cependant déconseillé de le dire à quiconque.

Barbara regarda l'heure. Il commençait à faire tard, et Babs devait encore bosser sur quelques travaux très barbant. Oh tiens, était-ce une coïncidence que « Barbant » ressemblait un tantinet à « Barbara » ? Elle rit toute seule, puis se reprit. « Je vais devoir bientôt y aller, toi tu restes jusqu'à quelle heure ? » Peut-être que James serait d'accord de lui laisser quelques heures de plus si elle le suppliait... « Et on pourrait se revoir parfois en dehors de l'association si ça te dit. » Tout comme Batgirl pourrait te suivre, un de ces soirs, et voir qui tu es ? Espionner les gens, ce n'était certes pas bien, mais elle ne le faisait pas pour la mauvaise cause. Derrière son masque, Barbara aimait observer et apprendre des autres. Il n'y avait absolument rien de malhonnête derrière cela... mais mieux valait-il ne pas se faire remarquer.



Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Meet'n'meat   Ven 26 Sep - 21:59

bBarbara semble à l’aise. Dans son élément presque. Presque car elle garde une certaine distance… Y compris avec nous. Quelle adolescente ne saisirait pas les perches que j’ai lancées en parlant d’avenir, de projets, de rêves ?
 
« J'aimerais beaucoup m'inscrire oui. Je voulais faire un essai mais je savais qu'il allait me donner l'eau à la bouche »
 
Elle sourit et laisse échapper un petit rire. Qui tient d’ailleurs plus du ricanement que du rire, mais qu’importe. J’aime rencontrer des gens intéressés par l’association… Ca fait tellement longtemps que j’y suis ! Elle m’a aidée au lycée. Et j’espère qu’elle pourra aider Barbara. Aider à quel sujet ? Je n’en sais rien. J’extrapole peut être un peu trop. Mais cette gamine a l’air si seule mine de rien…
 
« Être interne ? Ça signifie quoi ?»
 
Enfin, la mignonne s’anime. Je lui souris, et m’adosse au mur d’enceinte du zoo pour reposer un peu mes genoux qui commencent à râler. On pourrait presque les entendre grincer. June me lance un regard compatissant avant de s’éloigner pour discuter avec quelques curieux. Je reste seule avec la rouquine qui ne me quitte pas des yeux. Chercherait-elle à m’analyser par hasard ? Ce serait amusant de lire dans son esprit...
 
« Je suis interne en psychiatrie pour être exacte. Je prépare ma thèse pour devenir doctoresse, et donc avoir le titre de médecin psychiatre. Tout est très pompeux, mais il faut passer par là ! C’est comme ça. »
 
C’est bien dommage que ces études soient si longues d’ailleurs. J’ai bien failli abandonner à  de nombreuses reprises, et je suis loin d’être la seule. Les infirmières ont des études plus courtes, avec plus de pratique que de théorie. C’est bien plus alléchant... Mais je voulais être psychiatre. Et dans quelques années, ce sera bon !
 
« Moi j'aime aider aussi, j'aimerai en faire mon métier mais je ne sais pas dans quoi. Flic, comme mon père, mais il me l'a interdit. Il dit que c'est trop dangereux. »
 
Elle soupire comme si elle avait toute la misère du monde sur les épaules. On peut la comprendre je suppose, mais je compatis surtout pour son père. Qui voudrait voir sa fille exposée au danger ? Et flic est un métier dangereux… pour avoir fait un stage aux urgences, je peux l’affirmer sans risque d’erreurs. Blessures à l’arme blanche, par balles, coups… J’ai même vu un tout jeune lieutenant défiguré à l’acide. Une horreur…
 
« Je peux le comprendre. Il t’aime, il ne veut pas que tu sois en danger. Et il y a d’autres façons d’aider les gens ! Des façons plus… pacifiques disons. Comme les soigner par exemple. Mais là, je parle de la façon que je connais le mieux ! »
 
Un petit rire m’échappe, destiné à détendre l’atmosphère. Je n’ai pas envie qu’elle me prenne pour une vieille chieuse. Je ne suis pas si âgée que ça tout de même ! Si ?
 
 « -  Et la lecture, ainsi que l'écriture, j'adore ça, je ne peux pas m'en passer ! 
 
-          Je t’avoue que je n’écris pas vraiment, mais j’adore lire ! Même si ces temps ci, les livres sur ma table de chevet traitent de sujets peu joyeux, ça me permet de m’évader… »
 
Je m’interromps en la voyant regarder l’heure. C’est vrai que ça fait un moment que nous discutons… Elle va sûrement bientôt devoir rentrer. Faire ses devoirs. Retrouver son quotidien. Ordinateur, lecture, cours et sport en cachette. Disparaître de ma vie… Je doute la revoir un jour c’est vrai. Elle a dit vouloir s’inscrire, mais c’est sans  doute une idée en l’air, ou alors son père l’en empêchera. C’est comme ça…
 
« Je vais devoir bientôt y aller, toi tu restes jusqu'à quelle heure ? »
 
Tiens… La princesse tenterait-elle de rester au bal après minuit ? J’espère que je n’aurais pas comme seul souvenir d’elle une simple pantoufle de verre… Ou plutôt une basket. Ce qui tout de suite est moins féerique, il faut bien l’avouer. Je regarde à mon tour ma montre. 16 heures. Déjà…
 
« On a prévu de rester jusqu’à 17 heures, l’heure de fermeture du zoo. Je les aiderais à ranger, de toute façon c’est l’un des organisateurs qui me ramène. Enfin, si besoin, on peut te ramener aussi, je doute que ça le dérange. »
 
Elle sourit, et lance, innocente.
 
 
« Et on pourrait se revoir parfois en dehors de l'association si ça te dit. »
 
Je reste quelques secondes sans répondre, surprise. Elle veut me revoir ? En dehors de l’association ? Mais pourquoi ? June est bien plus intéressante… Peut être que Barbara n’aime pas le thé ? Quoiqu’il en soit, j’aimerais en savoir plus sur elle, c’est une évidence. Elle est passionnante. Ses réactions, ses secrets… J’ai envie de tout apprendre, de tout savoir sur elle. Alors d’une voix amicale, je lui réponds.
 
« Ce serait avec plaisir. Je peux te laisser mon numéro de téléphone si tu veux. »
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Meet'n'meat   

Revenir en haut Aller en bas
 
Meet'n'meat
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Batman Legacy :: Gotham City :: Archives du Forum :: Anciens RP's-
Sauter vers: