Batman Legacy


 
AccueilRechercherGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Une chauve souris peut en cacher une autre

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Une chauve souris peut en cacher une autre   Jeu 4 Sep - 18:40


Une chauve souris peut en cacher une autre

Une chauve souris seule, c’est déjà dangereux pour les criminels. Deux chauves souris, c’est encore plus dangereux. Et cette nuit, je commence l’entrainement de Batgirl. J’aurais du commencer plus tot, mais j’ai eu quelques problèmes à cause de l’attentat de Jezebel Plaza, ce qui a fait que moi-même ne pouvait plus sortir pour faire la loi. En tout cas, je suis sure qu’elle a du potentiel, il ne reste plus qu’à le trouver et l’exploiter. Pour le trouver, je vais devoir l’emmener sur le terrain avec moi. C’est dangereux, elle pourrait même y rester mais c’est un risque à prendre, je ne pourrais l’entrainer que si je sais comment l’entrainer. Et puis, je serais là pour l’aider si elle a besoin, et au vu de la cible que j’ai choisi, ça ne devrait pas trop mal se passer. On va aller détruire un labo de méthamphétamine, cette putain de drogue fait des ravages parmi les populations des quartiers où elle est distribuée, East End dans le cas actuel. C’est surement l’une des plus néfastes et dangereuses qui existe, et on ne peut pas laisser des truands la fabriquer et la vendre. J’ai déjà fait un peu de repérage, je sais à quoi ressemble l’immeuble où se situe le labo ainsi que les alentours. Ca va se montrer facile, pour ne pas dire un jeu d’enfant. Il ne me manque plus que Barbara, et nous pourrons partir fermer ce maudit labo, en espérant qu’un autre ne rouvre pas dans deux semaines.

Après avoir enfilé ma tenue et pris mes gadgets, je monte sur ma moto, qui a depuis peu de temps une chauve souris rouge transparente devant le phare pour bien me faire reconnaitre, et me dirige droit vers Coventry. D’après mes informations, Barbara vivrait là bas, dans un appartement. J’ai une adresse, mais je ne sais pas si elle est exacte. A Gotham, il est facile d’obtenir des informations, mais il est plus dur d’en avoir des vrais. Mais qui ne tente rien n’a rien, alors je vais m’y rendre et vérifier moi-même qu’elle vit bien là bas. Je déboule à toute vitesse dans les rues de la ville telle une ombre, ma moto noire ajoutée à ma vitesse de déplacement me rend difficile à bien voir, seule la lumière rouge sang du phare est facilement visible. Je me demande à quoi ça peut bien ressembler pour un passant, mais ça doit faire quelque chose de bien classe. Bon, trêve de plaisanterie, plus vite je serais chez elle, mieux ça sera.

Bordel, qu'est ce que le vent est froid ici. Ca fait dix minutes que je suis sur le toit de l’immeuble à observer celui d’en face avec mes jumelles. Je regarde sans cesse les fenêtres du troisième étage en espérant apercevoir Barbara, mais toujours rien. J’ai ma radio allumée, au cas où une urgence se présente mais c’est calme ce soir, ou alors c’est les flics qui ne font rien. D’un coup, je vois une chevelure rousse passer devant une fenêtre, c’est forcement elle. Bon, je tente le coup. Je prends un de mes batarang et le lance droit vers la fenêtre. Il s’écrase dans la pièce de l’appartement dans un grand bruit de verre cassé. Reste plus qu’à prier pour que ça soit Barbara qui le trouve et qu’elle comprenne le message que j’essaie de lui envoyer. Et sinon, tant pis, j’irais sans elle, je n’ai pas vraiment besoin d’elle ce soir. Si dans dix minutes elle n’est pas là, je me tire d’ici. En attendant, je vais en profiter pour observer les alentours, peut être qu’il y a quelque chose d’intéressant pas loin, surtout que les docks sont à proximité, et qui dit docks dit contrebande et trafics en tout genre. Je me tourne et observe les quais et les entrepôts du port. Il y a normalement très peu d’activités sur le port durant la nuit, à part quelques rares bateaux qui arrivent, il ne se passe rien. Donc je suis bien surprise quand je vois deux camions arriver à toute vitesse sur les docks. Je regarde où il se dirige. Ils se sont éloignés vers l’extrémité des docks. Au même moment, un bateau, pas très gros, arrive. C’est une étrange coïncidence que les camions arrivent en même temps que le bateau, surtout à cette heure tardive. Normalement, il décharge les marchandises dans un entrepôt et elles ne sont déplacées que le lendemain matin. Je pense que je m’occuperais du labo une prochaine fois et que je vais emmener Barbara sur les docks avec moi. Peut être que je me fais de fausses idées, mais tout ceci m’intrigue, et je n’aurais pas les consciences tranquilles tant que je n’aurais pas été voir de quoi il s’agit. C’est décidé, nous irons là bas, enfin, nous, si Barbara se pointe un jour, parce qu’elle n’est toujours pas là. Si elle ne rapplique pas rapidement, je me débrouillerais seule et j’irais vérifier tout ça seule. C’est pas ce soir que je vais dormir en tout cas.



Dernière édition par Kate Kane/Batwoman le Ven 5 Sep - 13:58, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Une chauve souris peut en cacher une autre   Jeu 4 Sep - 21:59





















    Une chauve souris peut en cacher une autre
   
.

   



Voilà trois semaines qui s'écoulaient, pile poil, ce soir. Trois semaines que Barbara avait rencontré Kate, alias Batwoman, et qu'elles avaient convenue à deux de travailler à présent en équipe. Seulement voilà, aucune nouvelle de la part de la dame aux cheveux rouges flamboyants... et Babs se disait que, peut-être, elle s'était faite avoir. Elle avait les coordonnées du travail de Kate, mais n'avait pas osé débouler là-bas, ni même appeler. Et chose plus étrange, Kate lui avait dit qu'elle viendrait à elle... sauf que Barbara ne lui avait jamais dit où elle vivait. Alors à moins d'être un GPS vivant, quelque chose clochait. Peut-être qu'au fond, elle ne voulait pas d'une gamine dans les pattes ? Si tel était le cas, cela serait vraiment dommage, elle avait l'air tellement sincère et vrai dans ce qu'elle disait. Le cœur de Barbara se serra, anxieuse.

Cela faisait dès heures que ses fesses étaient posées sur son fauteuil, devant l'ordinateur. Ses yeux ne lui donnaient plus raisons de quoi que ce soit, et son fessier devait sûrement être rouge. D'ailleurs elle jeta un coup d’œil et vit la trace de son superbe arrière-train. Voilà qu'elle faisait à présent les cent pas dans sa chambre, café à la main. Elle n'était pas du tout fatiguée, et avec toutes ces questions qui lui passaient par la tête, c'était une mission impossible de poser la tête sur l'oreiller. Mission... Voilà un mot qui manquait à Batgirl. Depuis sa rencontre avec Kate, Barbara n'avait fait plus aucune virée, et pansait ses blessures, tout en s’entraînant dans le gymnase de son école pour être au top au moment opportun. Sauf que ce fichu moment opportun ne venait pas.

« C'est quand même fou de faire des promesses et au final se foutre complètement de la tronche des g... » Un fracas, une vitre brisée, et un batarang rouge en plein dans le mur. Voilà qui avait été lancé avec force. Un large sourire se dessina sur le visage tout à coup illuminé de Babs. C'était Batwoman, elle ne l'avait pas oublié ! Et vu l'emplacement du batarang, elle devait se trouver sur l'immeuble d'en face et l'attendre. Un rendez-vous, donc !

Batgirl ne perdit pas une seconde de plus pour enfiler son costume, sa ceinture pauvre en gadget, et rejoignit le toit avec discrétion et sans bruit, pour ne pas réveiller le paternel... qui fera une terrible tête en voyant la fenêtre. « Je m'en fiche, elle me le payera, cette vitre brisée. » ricana-t-elle pour elle-même. De l'autre côté de la rue, la petite chauve-souris voyait Kate, qui observait derrière elle. L'appeler en criant serait indiscret, Babs la rejoignit donc via les toits des voisins, ainsi qu'en faisant l'apprentie funambule sur les gros câbles satellites. Elle était experte en ce qui concernait l'équilibre.

Sans crier gare, elle sauta sur son maître de la nuit, toute contente de la retrouver enfin. « Je suis si contente que tu sois là ! »  Batgirl la serra encore plus fort et se força à finalement lâcher la pauvre justicière. « Mais ce n'était pas nécessaire pour la vitre tu sais. Alors ! On fait quoi ? Et comment tu m'as trouvée nom d'un chien ? » sourit-elle, enchantée à l'idée de passer la nuit dehors, à jouer les super-héroïnes. « Oh et tu m'as dit que tu ferais quelque chose pour mon costume ! Tu y as pensé ? » Elle montra également du doigt sa ceinture « et regarde je n'ai rien pour bosser » minauda l'adolescente, un peu gênée de devoir quémander. Mais les débuts sont toujours au plus bas !

Batgirl regarda dans la direction que Kate avait observé il y a quelques minutes. « C'est là-bas que tu veux qu'on aille ? »
       
   

   

   
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Une chauve souris peut en cacher une autre   Ven 5 Sep - 16:36


Une chauve souris peut en cacher une autre

Voilà plus de cinq minutes que je l’attends. Ca fait plus d’un quart d’heure que je suis sure ce toit à attendre, le temps commence à devenir long. Je suis toujours en train d’observer ce qui se passe sur les docks. Les deux camions se sont arrêtés derrière un petit entrepôt, un peu à l’écart des autres. Je vois toujours un des camions, l’autre est caché par le bâtiment. Je vois les deux hommes à l’avant sortir du camion. Celui qui sort du coté passager porte une mitraillette tandis que le conducteur à une arme de poing. Je suis maintenant certaine que ce sont des criminels, il va falloir mettre fin à leur transaction.

Je me mets à entendre du bruit derrière moi, des bruits de pas plus précisément. Je me retourne et voit Batgirl qui me saute dessus en m’enlace. Je ris un peu tandis qu’elle me serre un peu plus fort et me dit qu’elle est contente que je sois là. Je suis aussi contente d’être avec elle, c’est plus sympa que d’être seule.


 
«  Moi aussi ça me fait plaisir. Désolé d’avoir mis du temps, j’ai eu un peu de mal à avoir ton adresse, et j’ai eu des complications … médicales. Bref, nous avons du boulot cette nuit. »


Elle me lâche et recule de quelques pas. Et comme à son habitude, elle me pose tout en tas de questions, qu’est ce qu’on va faire, comment je l’ai trouvée, est ce que je prépare quelque chose pour son costume, je vais devoir la canaliser et lui apprendre à être un peu plus patiente que ça.

 
« Quand on cherche bien, on trouve tout à Gotham, surtout que ton père n’est pas un parfait inconnu, ça m’a bien aidée. Pour ton costume, je travaille dessus, mais il n’est pas encore prêt. Ne t’attends pas à quelque chose de fantastique, ça sera le même que celui que tu portes, mais plus résistant et plus souple et pour tes gadgets, je verrais ce que je ferrais pour toi. Maintenant, passons aux choses sérieuses. Sur les docks, deux camions sont arrivés il y a environ cinq minutes, leur arrivée coïncide avec celle d’un bateau. Les hommes dans les camions sont armés ce qui indique que ce n’est pas très net comme activité. A nous d’aller voir de quoi il s’agit. Suis moi jusque là bas et ne parle pas, sauf si c’est important. Allons-y ! »


Je me retourne et saute vers l’immeuble d’en face. J’arrive sur le toit en faisant une roulade pour amortir le choc du saut et continue ma course. Je répète la même chose avec les trois immeubles suivant. J’entends les bruits de pas de Batgirl derrière moi, heureusement, elle arrive à me suivre. Je finis par arriver au bout du toit du dernier immeuble. Je me suspends au rebord de l’immeuble puis attrape une gouttière verticale à la façade du mur et je me laisse glisser le long de cette dernière. J’arrive en bas de l’immeuble et attend que Batgirl descende  avant de continuer la route. Elle arrive juste à coté de moi. Les docks sont à une cinquantaine de mètres de nous, l’entrepôt est à environ deux cent mètres. Sans même lui laisser le temps de reprendre son souffle, je traverse la rue en courant et arrive sur les quais. Je passe à coté d’un grand bâtiment puis pars me cacher derrière un conteneur, juste à coté de la rive. Batgirl me rejoint pendant que je sors mes jumelles et observe les camions, un peu plus loin. Ils sont toujours là, mais aucun signe de présence humaine dans les environs, ils sont surement cacher par les camions. Je continue à avancer avec ma coéquipière sur mes talons. On passe de cachette en cachette, derrière un autre conteneur, derrière des caisses de transports ou même derrière un véhicule, tant qu’on ne se fait pas repérer, c’est niquel. Finalement, on arrive juste derrière les deux camions. J’entends des hommes discuter derrière. Je passe la tête entre les deux camions et voit trois hommes, les deux que j’ai vu tout à l’heure plus un autre, lui aussi armé d’une mitraillette. Je me prends quelques secondes pour réfléchir et me tourne vers Barbara pour lui expliquer le plan.

 
« Bon, voilà le topo. Il y a trois hommes armés juste ici. C’est moi qui m’en occupe. Pendant que je les neutralise, tu rentres discrètement dans le bateau et neutralise toutes les personnes hostiles que tu croises. Reste le plus discrète possible. Fouille le bateau de fond en comble puis reviens me voir ici. On verra pour la suite après. »


Je lui accorde un dernier regard accompagné d’un sourire comme pour lui dire que je sais qu’elle peut y arriver facilement. Puis je prends une flashbang dans une poche de ma ceinture et la jette par-dessus les camions. Elle arrive pile sur eux et explose juste avant que j’arrive. Ils sont armés donc je vais les neutraliser rapidement pour éviter que l’un d’eux reprenne ses esprits et me flingue. Je sors mon bâton de combat et le déplie. Ils sont toujours affectés par les effets de la grenade mais plus pour longtemps. Je frappe le plus proche d’un coup de bâton en plein dans l’estomac  puis lui mets un coup de pied circulaire en pleine tête. Il tombe lourdement par terre, surement assommé, alors que l’un d’eux reprend le contrôle. Mais je le laisse pas faire et le désarme avec une frappe de mon arme sur sa main. Je lui remets un coup à l’épaule puis un coup de pied dans la jambe. Il tombe à genoux au sol et j’en profite pour le terminer d’un coup de genou en plein dans le nez, et au vu du bruit que ça a fait, j’ai du lui casser. Ca en fait encore un de moins. Mais le dernier n’est plus assommé par la grenade et a dégainé son flingue. Il tire deux fois mais me rate. Pour éviter de me faire toucher, je fais une roulade sur le coté puis lui balaye les jambes avec les miennes. Il tombe par terre alors que je me relève. Je pose mon pied sur sa main droite et force dessus jusqu’à ce que j’entende un craquement. Maintenant que son poignet est cassé, ce n’est plus un danger. Je replie mon bâton, le range puis attrape le criminel par le col de sa veste. Je le soulève et le plaque contre le mur du bâtiment juste à coté.

 
« Qu’est ce que tu fais ici ? Pourquoi toi et tes potes vous vous pointés ici avec des armes ? »

 
« Si je vous dis tout, vous ne me ferez pas de mal, n’est ce pas ? »

 
« On verra, ça dépend de ce que tu me dis, et de la vitesse à laquelle tu me le dis. »

 
« C’est bon, je vais tout dire. C’est Falcone qui nous a envoyé récupérer une cargaison d’armes qui est dans ce bateau. On doit juste prendre les armes et se barrer avec, rien d’autre. Je ne sais rien d’autre, pitié ne me faite rien. »

J’esquisse un sourire sur le coin de mes lèvres et lui mets un coup de poing en pleine mâchoire qui le fait tomber dans les pommes. Toujours aucun signe de Batgirl, j’espère qu’elle s’en sort bien. Je transporte les trois hommes évanouis derrière l’un des camions, non sans peine, et ouvre la porte. C’est complètement vide. Je les jette dedans et referme la porte derrière eux. La police n’aura plus qu’à les arrêter une fois que je l’aurais prévenu. Je referme les portes du camion et entends des bruits de pas de l’autre coté. C’est surement Batgirl, j’espère en tout cas.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Une chauve souris peut en cacher une autre   Sam 6 Sep - 8:25





















    Une chauve souris peut en cacher une autre
   
.

   



Kate n'avait pas repoussé son gros câlin, alors que tout le monde n'aimait pas ça et Babs était ravie qu'elles s'entendaient aussi bien ! Cela dit, une pensée lui vint, celle de freiner ses ardeurs car son maître-justicier pensait certainement qu'elle devrait se canaliser plus. Beaucoup plus ! Sur ce, Batgirl écouta attentivement les réponses à ses questions, et se retint d'en poser trente mille autres à la fois pour montrer que les efforts, elle savait y faire. Elle hocha simplement de la tête et suivit, le moment venu, Batwoman qui s’éclipsa tel un chat. Sans pour autant la coller et lui donner un sentiment d'oppression.

Batgirl n'eut aucun mal à suivre les pas de son mentor, elle était très agile et rapide. Ses nombreuses années de gym et de sport de combat y étaient sans aucun doute pour quelque chose. Elle sautait de toit en toit, imitant les roulades de son professeur pour amortir les chocs, chose qu'elle ne faisait pas toujours auparavant et qui lui avaient valu des douleurs un peu partout. Mais à présent, tout cela faisait parti du passé. Elle avait un nouvel avenir !
Accrochée à la gouttière, l'adolescente la longe et s'arrête aux côtés de Batwoman. Elles jetèrent un petit coup d’œil aux docks, elles se rapprochaient lentement mais sûrement. A peine Babs eut-elle le temps de souffler que Kate se dirigea sans plus attendre vers un immeuble, se cachant derrière un conteneur. Batgirl fut là lorsqu'elle sortit ses jumelles. Kate lui avait interdit de parler pour ne rien dire, alors Babs se retint de demander à regarder dedans. Après tout elle n'était qu'une apprentie. Et elle avait ses propres jumelles de toute façon ! Enfin... Quand elle les aura volé au commissariat. Elle ricana, puis se reprit, écoutant les conseils de Batwoman qu'elle ne contesta pas.

« Reçu 5 sur 5 chef ! » sourit-elle à son tour, contente que Kate croit en elle. Elle partit sans perdre une seconde vers le bateau, après la première intervention à la grenade, histoire de pas se faire voir. Marchant presque sur la pointe des pieds, elle atteint le petit pont qui séparait le quai de l'engin, et le traversa furtivement, telle une ombre. A l'intérieur, il faisait sombre, froid, et les lumières clignotaient à tour de rôle dans un braillement incessant. Des barres de fer, de tailles différentes, étaient par terre un peu partout... Batgirl en saisit donc une pour ne pas gaspiller ses gaz. Elle n'avait qu'un unique batarang, il fallait en faire bon usage, tout comme un filet qui ressemblait plus ou moins à un filet de pêche, mais en beaucoup plus petit. Ce truc lui avait sauvé la mise plein de fois, l'air de rien. En attendant d'avoir mieux, autant faire avec ce qu'on possédait ! A l'affût, marchant pas à pas l'arme à la main, elle longeait les murs et tendit l'oreille. Dehors,des coups de feu retentissaient.

Un petit chuchotement inquiet s'échappa de ses lèvres. « Batwoman ! » Elle espéra qu'il ne lui était rien arriver. Quand à Barbara, elle activa le pas pour vite en finir.

Tout à coup, une porte entrouverte et des voix d'hommes. D'ici, leurs paroles étaient incompréhensibles, mais ils riaient bêtement. Un mètre plus loin, Batgirl percevait un compte méticuleux. « ... 40, 41, 42, 43... Je pense que le compte y est. En plus des caisses dans le sous sol, on a la totale. Prêt pour l'échange et le pactole les gars ? »Un rire gras s'en suivit, et des bruits de chaise. Il était temps pour Batgirl de faire état de la situation ; Il y avait trois voix différentes, donc trois hommes. Elle grimpa sur les murs et se mit au dessus des tuyaux de canalisation qui étaient fixés au plafond. Ils étaient très solides, la chance serait-elle en sa faveur ? Il ne fallait pas décevoir Kate.

Batgirl attendit que les trois hommes sortent, afin de lancer sa bombe à gaz qui aveuglait la première minute, et donnait l'envie de tousser. Une fois fait, elle repéra le gars le plus dangereux pour elle, à savoir le costaud qui possédait une arme, et lui lança son filet dans la tronche. Il s'emmêla, jusqu'à tomber sur le sol et être inoffensif. Elle lui asséna tout de même un coup de pied féroce en plein dans les côtes, histoire d'être sûre, et éloigna l'arme. Les deux autres criaient tant bien que mal en crachant leur poumon. Batgirl s'attaqua aux deux en même temps, en empoignant leur crâne et les fracassant l'un contre l'autre. « Aïe, ça doit faire mal » Les types tombèrent à terre, l'un assommé et l'autre qui se relevait déjà. Un dernier coup de barre de fer en plein dans le visage le mis K.O... et lui aura certainement déformé quelque chose à vie.

L'effet du gaz s'était dissipé, elle reprit son filet chéri, et les attacha tous, intelligemment et proprement, avec une liasse de corde qui traînait un peu partout afin qu'ils restent inertes jusqu'à l'arrivée de la police.

Fière d'elle, elle partit rejoindre Batwoman... sauf qu'une lourde masse sauta sur elle, par derrière, et ils tombèrent sur le sol. « T'as cru que tu fout'rais le bordel dans mon bateau ! » Batgirl, surprise par le quatrième homme qu'elle n'avait pas repéré, se sentit piégée et sans défense. Une ribambelle de pensée lui traversèrent l'esprit en quelques secondes. Que faire ? comment le faire ? Et merde j'ai encore embrassé zéro garçon, je peux pas mourir. Elle mordit la main de l'homme qui la tenait fermement jusqu'au sang, jusqu'à ce qu'il la lâche, et lui administra plusieurs coups d'affilée. Sans s'arrêter. L'adrénaline se battait à place.

Une fois sauve, elle vérifia le reste du bateau, vide excepté les armes. Elle sortit rejoindre Kate au plus vite, essoufflée et fatiguée...
       
   

   

   
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Une chauve souris peut en cacher une autre   Sam 6 Sep - 20:48


Une chauve souris eput en cacher une autre

Ouf, c’est belle et bien Batgirl, et en seul morceau en prime. Elle est essoufflée mais je ne vois aucune blessure ni même une petite égratignure, j’en conclue qu’elle s’est bien débrouillé. Je m’avance vers elle tandis qu’elle s’arrête et prends appui contre le camion pour souffler un peu. Je sors ma radio de police d’une poche de ma ceinture et lui tends.


« Tiens, t’es directement sur le canal central du GCPD. Dis leur où on est et ce que tu as trouvé en bas ainsi que le nombre de criminels au total. Je vais jeter un œil à l’intérieur du bateau. Surveille l’endroit. »


Elle prend ma radio et s’exécute. Je la laisse seule dehors et pénètre à l’intérieur du bateau. Le bateau est sale, d’énormes rats se promènent sur la taule froide et humide du bateau, la coque rouillée menace de céder à tout moment pour laisser le bateau sombrer dans les immuables abysses de l‘océan. Des tuyaux très abimée jonchent encore le plafond quand ils ne sont pas tombés par terre. Je traverse les couloirs en évitant les rats et les tuyaux à moitié arrachés du plafond. Au détour d’un couloir, je croise un type avec le visage en très sale état et une main en sang, aucun doute là-dessus, c’est Batgirl qui a fait ça. Le typé gémit un peu, menaçant de tomber dans les pommes à tout moment. Je passe par-dessus et écrase un rat au passage. C’est dégoutant, j’ai du sang, des poils et des tripes partout sur ma botte. Je regarde le pauvre cadavre avec des dégouts et continue ma route. J’examine chaque salle sur mon chemin, elles sont toute vide, il n’y a même pas de provisions dans la cuisine. Le bateau ne doit pas faire de grands trajets, peut être qu’il ne sert que de relais. Je le découvrirais surement bien assez tôt. J’arrive presque au bout du bateau. Il y a une grosse porte métallique juste à ma droite, la vitre est brisée et la poignée ne tient presque plus dessus. Je la pousse dans un grand grincement métallique et arrive dans la soute du bateau. Devant moi, attachés autour d’un pilier, trois hommes aussi mal en point que celui au milieu du couloir, c’est signé Batgirl. Ils sont tous les trois assommés, en réveiller un pour l’interroger ne servirait à rien, il mettrait beaucoup trop de temps à sortir des vapes et il aurait un mal de crane pas possible, ça prendrait des heures pour avoir une réponse potable. Sur ma droite trône deux étagères avec des boites de conserves empilées dessus, finalement, il y a des provisions à bord, même si ça ne doit pas être très bon. Il y a une troisième étagère couchée par terre avec des conserves éparpillées un peu partout. Certaines sont ouvertes par les rats qui les mangent. Il y a tellement de rats ici que ça ne m’étonnerait pas de tomber sur Ratcatcher au détour d’une salle. Mais non, il n’y a que quatre pauvres types et une centaine de rats pour leur tenir compagnie. Ce n’est pas facile travailler pour la mafia quand on est rien, juste un misérable sous fifre jetable dès qu’il est inutilisable, je ne suis même pas sur qu’ils sont tous volontaires pour faire ça. Peut être qu’ils vont être tués à pour leur échec, ça ne m’étonnerait pas. Mais ce ne sont pas des innocents, si on ne les avait pas arrêtés, ces armes auraient abattu beaucoup trop de monde et j’aurais fini avec encore plus de sang sur les mains. Je ne peux pas me permettre d’éprouver de la pitié pour eux alors qu’il n’en aurait pas pour moi, non, je ne peux pas, sinon, je ne suis pas digne de porter ce costume. Je rends la justice, et la justice est impartiale envers les criminels. Nous avons fait ce qui est juste et arrêter ces criminels était nécessaire, personne ne pourra affirmer le contraire. Au final, ils ne sont que de la vermine comme les rats, ils ne valent pas mieux qu’eux, ils sont tous aussi dégoutant qu’eux. Un rat passant entre mes jambes me ramène à la froide réalité. Je n’ai pas le temps de rêvasser, les flics vont arriver d’une minute à l’autre et nous devrons être partis quand ils seront là. Je fais demi-tour et vais au fond de la salle, là où sont entreposées de grandes caisses en bois. Je prends un morceau de tuyau au sol et mets plusieurs grands coups sur le cadenas qui tient la caisse fermée. Il finit par céder sous le martellement incessant du tuyau. J’ouvre la caisse et vois cinq fusils d’assaut couchés à l’intérieur. C’est du matériel militaire. Comment Falcone a réussi à mettre la main dessus ? Peut importe, il faut s’en débarrasser. Mais ce n’est pas mon boulot, j’ai rempli ma partie du travail, aux flics de faire le leur. Je referme la caisse et sort de la salle. Je retraverse tout le dédale froid et chaotique peuplé par la vermine et sort sur le pont. Avant de quitter le bateau, je me dirige vers la cabine de pilotage, peut être qu’il y a des indices à l’intérieur. La porte est grande ouverte, j’entre et observe l’endroit. C’est aussi sale que le reste du bateau. La moitié des voyants sont cassés, le tableau de bord est à moitié démonté, les rats bouffent les câbles à l’intérieur. Je ne pense pas que ce bateau fera d’autres voyages vu son état, tant mieux. Une carte est étalée sur le tableau de bord, j’y jette un bref coup d’œil et la saisis pour la fourrer dans une poche de ma ceinture. Je l’étudierais plus tard, en espérant que ça me donne des pistes sur lesquelles enquêter. Je sors de la cabine et traverse vite le pont pour rejoindre Batgirl. Je n’ai pas envie d’être ici pour accompagner ce rafiot quand il sombrera. Je remets le pied sur la terre ferme et part rejoindre Batgirl. Elle me rend ma radio que je range à sa place. Maintenant, aux flics de terminer ça.


« Bon boulot Batgirl, maintenant, on s’arrache. »


Tout aussi furtivement qu’à l’arrivée, on parcourt le chemin du retour sans se faire voir par qui que ce soit, même si il n’y a pas grand monde à cette heure là sur les docks. On finit par revenir dans la rue adjacente toujours aussi désertes que tout à l’heure. Je sors mon grappin et me propulse sur le toit de l’immeuble à coté pour être hors d’atteinte de quiconque. J’arrive en haut et souffle un peu le temps que Batgirl me rejoigne. Ce soir, on a sauvé beaucoup de monde en empêchant ses armes de tomber entre les mains de Falcone et ses hommes. Mais ce n’est qu’un début, une pièce du grand puzzle qu’est la mafia de cette ville. Et je me chargerais de l’assembler pour les vaincre. Un jour, les mafieux de cette ville rejoindront la vermine.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Une chauve souris peut en cacher une autre   

Revenir en haut Aller en bas
 
Une chauve souris peut en cacher une autre
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Batman Legacy :: Gotham City :: Archives du Forum :: Anciens RP's-
Sauter vers: