Batman Legacy


 
AccueilRechercherGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Le Robin Des Bois Des Temps Moderne !

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Le Robin Des Bois Des Temps Moderne !   Jeu 5 Déc - 1:00



DOSSIER N° : 0156984 (Oliver Queen) 6589430


Nom : Queen
Prénom : Oliver Jonas
Alias : Green Arrow 
Sexe : Masculin
Nationalité : Américain 
Base d'opération: Gotham City

Date de naissance: 31 mai 1968
Lieu de naissance: Star City 
Rhésus: AB +

Orientation sexuelle : Hétéro 
Situation familiale: En couple 
Autre information: Patron de QUEEN INDUSTRIE et Justicier



Génétique du patient
Taille : 189 CM
Poids : 82KG



« Interview De Vicki Vale »



Oliver Queen est un homme avec un charisme impressionnant, nous le retrouvons dans un magasin de grandes marques, fait-il son shopping . Nous allons lui demander pendant cette interview spéciale, que fait-il à Gotham city . Nous allons tous lui demander, ne loupez pas le numéro spécial de cet après-midi, 100 pour 100 queens sur vos écrans dans quelques minutes, en direct de Gotham c'était Vicki Vale. 

Je suis Oliver Queen, un riche homme d'affaires à la tête d'une industrie que mon père m'a léguée à sa mort. Il est 15h50 très exactement et je me trouve dans un magasin de luxe, je dois me refaire toute une garde-robe et comme ci cela ne suffisait pas, Vicki Vale la journaliste du Gotham's Time va venir pour me poser des questions dans moins de 10 minutes. J'espère simplement qu'elle ne va pas me poser des questions sur tout ce qui m'est arrivé avant... Je ne veux pas en reparler, si je viens à Gotham c'est pour recommencer ma vie, prendre un nouveau départ en quelque sorte. Je suis dans le magasin au rayon costard quand je vois la journaliste blonde arriver avec ses trois hommes de main, alias ses cameraman...


Bonjour Monsieur Queen, ne passons pas par quatre chemins, que faites-vous ici dans ce lieu . Pourquoi avoir choisi un magasin de vêtements pour une interview ? La question que tout le monde se pose, pourquoi êtes-vous à Gotham City ? 
Je regarde quelques secondes la jeune femme, puis je me retourne en regardant les vestes hautes gammes qui se trouvent devant moi, quelle couleur prendre... Noir ou blanc je ne sais pas vraiment, il faut dire que je fais mes costards sur mesure d'habitude. Je prends la veste et la positionne devant moi à l'aide de mes deux bras pour voir ce qu'elle peut donner sur l'un des cameraman qui possèdent une carrure similaire à la mienne, un bon mètre quatre-vingt-dix, des épaules carrées et imposantes, cette taille devrait donc être la bonne, je regarde la journaliste avec un petit rictus en signe de sympathie.

Bonjour mademoiselle Vale, a votre avis . Que peut faire un homme riche comme moi dans un magasin comme ça . Il achète des habits et pour vous répondre sérieusement, je viens d'acheter le magasin donc considérez-vous un peu comme chez moi. Je suis ici à Gotham pour affaire tout simplement Miss Vale. J'ai une question aussi pour vous, blanc ou noir le smoking a votre avis . 
La blondinette n'avait pas l'air de vouloir plaisanter, elle tient fermement son micro dans la main gauche, je suis devant elle avec deux smokings de couleurs différentes, j'ai répondu à ses questions avec un peu d'humour, elle me fait un sourire forcé avant de pointer du doigt le smoking de droite, donc elle préfère le noir. Je pose donc la veste sur le côté, puis je me regarde dans un miroir qui se trouve pas bien loin de nous. Je regarde donc ce bel homme blond dans la glace, un visage d'ange avec des traits assez fins, mais qui laisse place à une mâchoire assez carrée, deux magnifiques yeux de couleur marron, telles deux noisettes qui donneraient faim à plusieurs écureuils. Aujourd'hui je suis rasé de près au niveau de ma barbe ou ma moustache, mais il peut m'arriver de la laisser pousser pour ressembler à un Robinson Crusoé, ce qui plaît pas mal aux femmes je dois avouer. Alors que je me regarde dans la glace, la lumière des néons de la pièce sautent le temps d'une fraction de seconde, tandis que mon reflet dans le miroir disparaît, je le vois réapparaître, mais différemment, je suis habillé en justicier cette fois-ci. La jeune blonde se demande ce qui se passe alors que moi je m'observe fixement, sans décrocher un seul mot.

Je suis habillé avec mon costume traditionnel, une veste verte foncer moulante à manches courtes tel un débardeur avec une capuche pour cacher un peu plus mon visage, ce qui donne le côté mystérieux peut-être. Un joli masque fin de la même couleur qui cache mes pupilles noisette, quelques motifs incrustés sur mon torse musclé. Je porte aussi des gants verts et noirs, la corde de l'arc fait mal aux doigts à force de le bander à fond. Dans mon dos se trouve un carquois en cuir vert lui aussi rempli de flèches créer moi-même, quelques que gadgets bien fort utiles. Je me tourne légèrement devant la glace, je peux me voir de côté maintenant, un pantalon noir avec deux très longues botte montante verte, un mélange parfait de couleur pour un homme de gout comme moi. Une petite ceinture fine au niveau de la taille de couleur grise, avec une boucle en forme de " G " qui signifie Green. Sur cette même ceinture se trouvent trois petites pochettes, où j'y place mes autres gadgets. Je regarde la journaliste qui se demande pourquoi le courant a coupé, puis je prends la parole avec un peu d'humour dans mes paroles.

Je dois vous laisser Miss Vale, des problèmes de plomb surement, je n'ai peut-être pas payé la facture ! 
Je sors du magasin la laissant sur sa faim au niveau de son interview je ne prends même pas la peine de prendre avec moi les costumes que j'étais venu à la base acheter, puis je disparais avec une voiture de sport se trouvant devant la boutique. Rendez-vous dans une heure chez la psy...


© madoka (killedyourlight.) pour GA.




Profil psychologique





« Rencontre avec la Psychiatre »



Alors, Monsieur Queen, Pourquoi êtes-vous venu me voir ? Vous avez un soucis ? 

Pourquoi aller voir un psychiatre, je me pose moi-même la question, cependant j'y suis bel et bien, allonger dans le canapé en cuir de celle-ci. Canapé bien confortable en passant, elle a du gout cette femme. Il faut dire que moi aussi, je l'ai embauché à la base pour son physique plus qu'intelligent et non pour son Cv bien remplit. Tandis qu'elle me demande pourquoi je suis venue ici je réfléchis quelques secondes avant de lui répondre que je n'ai pas de réels problèmes, à part mon aventure sur l'ile, rien de bien palpitant..


À dire vrai Lola, je suis là sans vraiment savoir pourquoi, vous savez que je n'ai jamais parlé de ma longue absence à qui que ce soi... Mais vous êtes tenu au secret professionnel il me semble . 

Alors que je bouge quelque peu les jambes pour les allonger complètement sur le canapé, j'aime avoir mon petit confort tous de même la psychologue à la chevelure paille me regarde attentivement, un bloc-notes à la main gauche et un style dans l'autre. Note-t-elle vraiment ce que je lui raconte, ou fait elle des dessins pour passer le temps comme la plupart de ses escrocs . Au prix que je la paye celle-là... Enfin bon, elle replace ses lunettes à l'aide de son index de façon assez excitante je dois dire puis tousse un coup avant de prendre la parole.


Donc vous voulez parler avec moi de votre jeunesse, je vous écoute et oui bien sûr je suis tenu au secret professionnel, donc vous pouvez y aller, lâcher tous n'ayez pas peur Oliver. Êtes-vous quelqu'un d'avare ?  

Je place mes mains derrière ma tête en guise d'oreiller puis je prends la parole regardant le plafond blanc de la pièce.


Par où commencer alors, je me suis échoué sur une île quelque peu dangereuse et encore le mot est faible... Mon bateau a coulé, puis je me suis retrouvé sur cette ile, " Starfish Island ", j'ai vu des hommes là-bas dépourvus d'âmes, de vrais sadiques, j'en ai été choqué moi-même. Pour de ce qui est de l'avarice hum... Je dirais que non, je ne compte pas mon argent et je ne cours pas vraiment après non plus, après il est vrai qu'être multimilliardaire aide pour bien des choses, je vous ne le cache pas. Donc je dirais que je ne suis pas avare. 


Très bien je note, que vous est-il arrivé sur cette île, dites m'en plus monsieur Queen. Qu'avez-vous fait alors, face à cette situation ? Vous êtes-vous caché ? Avez-vous attaqué c'est personne ? Expliquez-moi en détails, puis êtes-vous violent Oliver ? 


Violent...? Je dirais que ça dépend de la situation Lola, il est vrai que j'ai eu sur l'île des actions assez violentes, même après d'ailleurs... Quand cet homme a touché à Dinah... Je n'ai pas pus m'empêcher de le frapper encore et encore au visage, alors que le sang de celui-ci imprégner les pores de ma peau, j'ai pris sa vie, première fois que je tue un homme de sang-froid comme ça... Donc pour vous répondre clairement je peux dire que oui, je peux être violent selon la situation, mais vous pouvez voir aussi que je suis un homme qui tient à sa femme, aimant et avec un grand cœur... Malgré mon acte...

En ce qui concerne l’île j'ai arrêté les hommes, je ne me suis pas caché et j'ai évalué la situation avant de foncer dans le tas. J'ai réussi à stopper et j'ai sauvé en quelque sorte c'est esclave qui se faisaient maltraiter, même le chien d'un sans abri étaient bien mieux traités qu'eux... Pain dur qui avait traîné deux semaines dehors, une gamelle d'eau de pluie en guise de boisson, je peux vous dire qu'à cette époque j'aurais tout donné pour avoir ma carte bleue en poche. J'ai subi des traumatismes que certain n'aurait pas pu subir, que ce soi physiquement ou mentalement c'était très dur....
 

La jeune psychologue se lève et pose son bloc note sur son bureau non loin derrière, elle relève la manche de son bras gauche pour regarder l'heure, cela fait maintenant une heure, la consultation est finie. Ça passe trop vite une heure en fin de compte, ça change et c'est presque mieux d'être allongé ici a regardé cette femme plutôt que d'attendre sur un toit miteux en pleine nuit pluvieuse des mafioso. Rendez-vous demain pour la seconde consultation.


© madoka (killedyourlight.) pour GA.






Antécédents et suivi du patient


« Deuxième séance chez la Psy »



Nous sommes à la deuxième séance Oliver, racontez-moi donc votre jeunesse plus en détails 

Un enfant, un jet privé et deux parents extrêmement riches et rien de plus, voilà comment je peux résumer ma vie, enfin une petite partie de ma vie. Je deviens très vite un fils à papa avide d'argent qui a tout ce qu'il souhaite. Un manoir de rêve, un terrain de plusieurs hectares et une vaste forêt, voilà à quoi ressemble le domaine des Queen à Star City. J'avais vraiment tout ce que je désirais, plus même, je n'avais même pas l'âge pour conduire que j'avais déjà une bonne dizaine de voitures de sport neuves traînaient dans le garage spécialement pour moi. Ma petite enfance a été assez facile je dois l'avouer, jusqu'à ce que mes deux parents viennent à disparaître, j'étais assez jeune, mais malgré mes huit ans la cicatrise et bel et bien là.


D'accord...mais que s'est-il passé réellement ? 

Quelques jours avant

Mon père Robert et ma mère Moira, décident de faire un safari photo en Afrique, de grandes plaines remplies de hautes herbes, des animaux sauvages à perte de vue et surtout un confort très pauvre. Je vais pouvoir être pour quelques jours un enfant normal. Un simple chalet de bois en guise de demeure voilà une vie que je ne connais pas vraiment, je vais devoir faire avec. Nous sommes arrivés en Afrique assez tard, moi qui penser voir des éléphants en arrivant c'est raté, je les verrai demain, je ne suis pas à un jour près. Comme chaque soir, je fais ma toilette, pour ce soir ce sera dans une gamelle d'eau à moitié sale, mais je ne vais pas faire le difficile, je vais prendre sur moi et assumer le temps du voyage. Après une nuit plus ou moins bonne dans un lit en bois avec un matelas presque confortable le soleil se réveille après nous, papa a tenu à se lever aux aurores pour ne rien louper de ce qui se passe dans la savane.

Après quelques formalités, un ventre bien rempli et un soleil haut dans le ciel, nous partons enfin à la chasse aux photos. Nous sommes dans une jeep de couleur grise et le guide conduit la voiture, un parcours tracé en terre fine sert de route et voilà, nous sommes enfin partis. Des clics par-ci, des clics par là, maman prend des photos alors que moi je joue à l'arrière avec mon arc en plastique et mes flèches à bout rond, un vrai robin des bois, j'avais même le chapeau vert à plume sur la tête, vous savez, les mamans et les insolations... Le guide touristique nous emmène nous reposer dans une oasis, non loin d'un petit village africain, je profite de la non-surveillance de mes parents pour une balade solitaire dans les hautes herbes, j'avance lentement tel un chasseur l’œil à l'affût et l'arc bandé comme mon idole, Robin des bois. Alors que je décoche une flèche dans le vent, l'herbe s'écarte de plus en plus vite quelques mètres devant moi, je fais quelques pas en arrière quand deux lionnes surgissent devant moi. Que faire, je ne peux rien faire devant la puissance des deux fauves, alors que je tombe le cul par terre, mon père saute sur une des lionnes qui allaient m'attaquer et la tue à l'aide d'un pistolet. Ma mère vient à mon secoure, mais c'est trop tard pour mon pauvre père qui sert maintenant de dîner aux fauves... Ma mère hurle " Cours dans la voiture Oliver " mais c'est trop tard pour elle aussi, alors que le guide me met en sécurité à l'aide de la jeep, je lâche toutes les larmes de mon corps en une seule fois, j'aurais pu remplir un puits d'eau à moi tout seul avec mes larmes pour les défavoriser africains... Je me prends pour un chasseur et je n'ai même pas été capable de tirer sur une proie pour sauver mes parents....


Je suis désolé Oliver...Continue, ca peux vous faire du bien... 

Sept jours sont passé depuis l'Afrique, j'ai été rapatrié par avion chez moi, pris en charge par la police de Star City en premier lieu, puis par mon oncle ensuite. Les policiers m'ont posé des questions plus tordues les unes que les autres, savent-ils vraiment ce que j'ai dû endurer, j'ai vu mes parents se faire dévorer devant moi par une meute de lionne acharner. La chair qui se déchire sous les crocs acérés de la bête, j'ai encore l'image gravée en tête... J'ai encore mon chapeau de Robin des bois dans les mains, celui-ci a une tache de sang, mais jamais je ne le laverais, alors que l'entretien avec la police vient de se finir, mon oncle nous ramène à la maison et le cours reprend comme-ci de rien n'était. Je ne vais pas dire que j'ai oublié le drame du jour au lendemain, mais je dois bien avancer et prendre sur moi. Les amis et le collège aident pour oublier ce genre de choses, changer d'environnement n'était pas plus mal. J'étais un des gamins les plus riches du monde, mais j'ai bien vite compris que l'argent ne faisait pas le bonheur, cependant il y contribue pour quelque temps.


Rien de plus sur vous dans votre adolescence donc ? 


Dans mon enfance à part ce gros traumatisme, j'ai hérité de la fortune de mon père donc vous savez un jeune rempli d'argent ne fait rien de bien intéressant a par le flamber. Je vais plutôt vous parler de Starfish Island, puis j'ai très vite été assigner comme PDG de Queen industries quand j'ai eu l'âge. Quelques années plus tard... 


Parlez-moi de cette île justement, je vous écoute, je suis là pour vous aider ! 

Je me trouve sur une île, d'immense rocher à perte de vue, une plage avec du sable chaud et de grandes étendues de forêts. Une belle île pour les vacances au premier abord, mais ne vous fiez pas aux apparences cette île n'est pas semblable au Club Med. Ça fait maintenant deux jours complets que je suis ici, sans eau ni nourriture, je vais y rester c'est sur. Alors que je me balade en forêt, je me rends compte qu'il y a quelques animaux ici, une bonne nouvelle finalement. Je mets en oeuvre ce que j'ai appris de mon héros Robin des bois et j'arrive à me fabriquer un arc et quelques flèches, cependant j'en ai pas des masses, je vais devoir les réutiliser. J'arrive à me nourrir comme ça, la chasse est devenue mon activité de tous les jours et de jours en jours, je deviens meilleur avec chaque flèche décocher. Pour la boisson ? Ce n'est pas du cinq étoiles mais c'est toujours mieux de survivre, un trou dans le sable rempli d'eau, c'est le soleil qui fait tout le travail, je prends l'eau du dessus qui ne possède plus trop de sel, mais ce n'est pas fameux... Deux longues semaines, avant que je trouve un petit village caché dans le fin fond de la forêt. Alors que je fonce vers le puits pour me rassasier, je m'aperçois que le village est mort, tous les villageois ont été sauvagement tuer, abattus comme des chiens. Ceux qui ont fait ce massacre ne méritent même pas de vivre, mais je peux rien faire pour les aider....

Je déplace des corps, je les enterre moi-même un peu plus loin, ils ne peuvent pas rester comme ça. Il y a un puits et quelques cabanes, malgré tous je ne peux pas dire non à ce confort et je m'installe dans ce petit hameau. Plusieurs jours passent ma pilosité sur développer commence à faire des siennes et à pousser, après presque trois semaines c'est logique en même temps. Alors que je pars à la chasse de bon matin, un petit avion passe au-dessus de l'île, je me dirige donc en courant vers la plage pour y faire un énorme feu et ainsi me faire remarquer. L'avion m'a vu, je peux dire qu'il m'a remarqué, puis ce qu'il m'attaque avec une mini-mitraillette, une petite cabriole sur le côté et hop je suis couvert derrière une immense pierre. Pourquoi m'attaquent-ils ? Je n'ai pas trop le temps de me poser des questions, je bande mon arc, je retiens ma respiration pour éviter tout tremblement et j'attends le bon moment, maintenant ! J'arrive à toucher l'aile de l'avion avec ma flèche, celui-ci tourbillonne, puis commence une cabriole aérienne pour aller s'écraser plus loin. Je dois aller voir, il doit y avoir une radio et je pourrais demander de l'aide pour enfin sortir de cet enfer. En arrivant devant la carcasse de l'avion quelque temps après, je compris bien vite qu'il s’agit pas de bonne personne, argent falsifié et drogue sont aux rendez-vous. J'ai finalement trouvé la radio de l'avion, mais celle-ci est cassée, cependant d'après le papier qui se trouve ici, l'avion était venu pour de la reconnaissance, un cargo devrait arriver d'ici quelques jours je vais tenter ma chance et monter à bord, je ne sais pas ça fait combien de temps que je suis coincé ici, mais je ne veux plus y rester.


Vous voyez le pire dans tout ça c'est le fait de savoir que vous dormez à côté d'une dizaine de cadavres... Bon je continue 

Je sais maintenant qu'un bateau va arriver, c'est ma seule chance de m'en sortir, je vais tenter le tous pour le tous et m'enfuir par bateau. Je me fais un costume de camouflage, avec quelques branches et des feuilles, j'arrive presque à passer inaperçue. Le bateau débarque sur la plage, il y a douze hommes qui déposent des caisses sur la plage, la nuit commence à tomber, je vais devoir entrer en action si je veux m'en sortir. J'arrive derrière un homme seul et clic un coup derrière la nuque, je me mets à couvert et je tire quelques flèches, je ne vise pas les points vitaux, mais ils ont alerté les autres du coup... Je dois me dépêcher il n'en reste que six debout et surtout je n'ai plus qu'une seule flèche. Je ne peux pas me permettre de récupérer les autres, je vais devoir y aller au corps à corps. Quelques combats font rage quand je découvre qu'il y a des otages dans le bateau, bâillonnés et torturés pour certains. Je libère les otages après avoir mis K-O tous les hommes de main et nous repartons en direction de la terre ferme....


Voilà à peu près mon histoire, je ne pensais pas vraiment arriver à Gotham ce jour-là, mais c'est bien là que j'ai atterri, je pensais pouvoir m'y reposer quelque temps et avoir une vie un peu moins mouvementer, je pensais... En tout cas merci Lola d'avoir pris le temps de m'écouter, j'avais besoin de parler, mais je dois y aller, j'ai une connaissance à aller voir ! 


Bonne journée Oliver, je suis là si jamais vous avez besoin.... 

© madoka (killedyourlight.) pour GA.




Behind the screen
Information(s) importante(s) : Je tire des flèches ?
Un surnom ? Gizmo
Nom de l’avatar : Green Arrow
Lien éventuel avec un joueur déjà présent : Aucun
Disponibilité pour poster ? Tous les jours
Comment as-tu connu le forum ? Top - Site
Code du Règlement : Une tarte au chocolat bien sucrée


Dernière édition par Green Arrow/Oliver Queen le Ven 6 Déc - 19:02, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Le Robin Des Bois Des Temps Moderne !   Ven 6 Déc - 16:54

Une Superbe Présentation qui ne mérite que ma validation. Superbe codage aussi.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Le Robin Des Bois Des Temps Moderne !   Ven 6 Déc - 21:06

Très jolie présentation, je suis assez bluffée par la qualité de la narration. On s'attache bien vite au personnage.

Je valide

Bon jeu et bienvenue parmi nous
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Le Robin Des Bois Des Temps Moderne !   Ven 6 Déc - 21:12

Merci a vous !
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Le Robin Des Bois Des Temps Moderne !   

Revenir en haut Aller en bas
 
Le Robin Des Bois Des Temps Moderne !
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Batman Legacy :: Gotham City :: Archives du Forum :: Anciennes Présentations-
Sauter vers: