Batman Legacy


 
AccueilRechercherGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 On dit souvent que l'important n'est pas ce que l'on est, mais nos actes, sauf que dans mon cas, c'est plus compliqué...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: On dit souvent que l'important n'est pas ce que l'on est, mais nos actes, sauf que dans mon cas, c'est plus compliqué...   Lun 4 Aoû - 17:34



DOSSIER N° : 8691(Nelson A. Abrahms) 528


Nom : Abrahms
Prénom : Nelson Andrew
Alias : Le dernier surnom en date attribué au patient par la population est "Vecteur Zéro"
Sexe : Masculin
Nationalité : Américain
Base d'opération: Gotham City

Date de naissance: 05/02/1991
Lieu de naissance: New-York
Rhésus: AB+ (receveur universel)

Orientation sexuelle : D'après les observations, le patient est hétérosexuel
Situation familiale: Le patient dit n'avoir jamais connu son père et avoir deux grands frères
Autre information: Âme errante, aucun emploi.



Génétique du patient
Taille : 1m83
Poids : 78kg
Description physique du sujet : (10 lignes concernant le physique du sujet dans sa vie civile, de sa vie masquée - costume, accessoires...)

*Une femme à la peau mâte en blouse blanche, attache ses cheveux en chignon et prend un dictaphone rangé dans sa poche. Elle pousse un soupir puis appuie sur le bouton d'enregistrement, tout en fixant une cellule vide.
"Docteur Maria Thomson, psychiatre à l'asile d'Arkham, description physique du patient Nelson Abrahms, dossier 8691 de l'archive 528... Maintenant que le patient s'est échappé, je préfère enregistrer un mémo pour me rappeler de son apparence dans le but de le retrouver et de comprendre son problème.
Le patient est un homme de type caucasien, aux cheveux noirs, aux yeux verts, à la mâchoire carrée et au nez droit et triangulaire, on pourrait croire qu'il a été tracé à la règle. Nelson est un homme âgé de 23 ans, disposant d'un physique athlétique mais doté d'une force plus élevée que ce que son corps laisse paraître, je détaillerais tout ça en parlant de ses capacités.
Concernant le style vestimentaire du patient, il porte en permanence un jean slim délavé et une veste en cuir noir ornée de motifs rouges représentant deux ailes stylisées entre les omoplates. Le patient semble préférer les sweats à capuche bien que les T-shirts à manches longues semblent également lui convenir.
Passons maintenant à la seconde partie. Pour ceux qui ne croient pas à la science-fiction et aux mutations génétiques surhumaines, je vous prierais de bien vouloir cesser d'écouter cet enregistrement maintenant. Ce que j'ai à dire est très important car le patient risque d'abuser de ses propriétés biologiques dans le futur, afin d'accomplir ses désirs.
Il semblerait, après diverses analyses, que ses cellules aient les mêmes propriétés que celles des embryons, elles peuvent prendre n'importe quelle place dans son corps, elles peuvent devenir des os comme des tissus musculaires ou du sang. Qui plus est, il semble pouvoir contrôler le développement de son corps pour l'adapter à diverses situations. La seule mutation que j'ai pu constater est une extension de son bras constituée d'une chair plus résistante que celle des humains dépourvue de squelette interne mais dotée d'osselets tranchants en forme de crochets à sa surface, sa longueur est d'environ 1 mètre 55 pour 10 centimètres de large. Il est important de noter que ce "fouet" se désagrège après environ 5 minutes et laisse ensuite le bras sans aucune peau, les muscles apparents, et son derme se régénère totalement en une heure nécessitant un apport métabolique important, le patient ressent de fortes douleurs lors de la mutation, il est donc facile de déduire que le fouet (ou toute autre forme de mutation) sort directement de sous sa peau.

Évolution notable du sujet :  Le patient a toutes les chances de ne pas changer physiquement, du fait de son énorme taux de régénération, il risque même de prendre conscience de l'énorme potentiel de son corps et de développer de nouvelles mutations



Profil psychologique
(Décrivez ici le caractère de votre personnage. Minimum 10 lignes.)


*la psychiatre appuie sur le bouton pour arrêter l'enregistrement, elle sort la cassette du dictaphone, ouvre une boîte, en sort une des deux cassettes présentes et met celle de la description physique dans la boîte*


"Docteur Maria Thomson, psychiatre à l'asile d'Arkham, analyse mentale du patient Nelson Abrahms, dossier 8691 de l'archive 528. Première remarque, le patient n'a rien à voir avec les fous de l'asile, il semble même sain d'esprit, cependant, ce qui m'a interpellée lorsque je l'ai rencontré, c'est qu'il nie avoir commis le massacre duquel il est accusé, allant même jusqu'à pleurer lorsque j'essaie de lui faire comprendre que toutes les preuves le désignent comme étant le coupable, et je pense que c'est ça qui a fait qu'il a été interné, c'est qu'il dit n'avoir aucune idée de comment il est arrivé sur la scène du crime et s'est retrouvé avec l'arme en main.
En tout cas, les trois mois que j'ai passés avec lui ont été fructueux et j'ai réussi à lui faire retrouver un comportement normal.


Le patient se comporte en permanence de la façon la plus mature possible, même s'il a tendance à se mettre en colère facilement, mon hypothèse est qu'il a été souvent considéré comme trop peu responsable par son entourage et a décidé de paraître plus adulte qu'il ne l'est réellement.
En effet, Nelson semble atteint d'une forme de complexe d'infériorité provoqué par certains événements de son passé, non pas qu'il veuille en permanence montrer qu'il est plus fort que les autres, mais il veut plutôt qu'on l'apprécie à sa juste valeur.
Son attitude change radicalement avec les personnes qu'il apprécie, j'ai réussi à obtenir sa confiance et j'ai pu le constater, il agit vraiment comme si ses responsabilités n'étaient rien et préfère oublier ce qui le dérange. De plus, il n'accorde pas vraiment d'importance à l'amour et m'a raconté qu'il considérait ce sentiment comme un poids trop lourd à porter dans certaines situations, il a argumenté en prenant l'exemple d'un soldat quelconque avec une femme et des enfants, au moment de partir au combat, il a peur de ne plus jamais les revoir et ça l'empêche d'accomplir son devoir correctement. Je suis moyennement d'accord avec cette hypothèse mais ça reste son point de vue, pas le mien.
Pour résumer la situation, cet homme est un dépressif qui cherche à donner un sens à sa vie.



Antécédents et suivi du patient
(Racontez ici l’histoire de votre personnage. Minimum 15 lignes)


Le docteur Thompson coupe l'enregistrement, puis sort du centre de détention pour laisser place à l'arrivée des nouveaux patients, voyant la cellule vide accueillir un homme qui tente de tirer dans le vide avec un pistolet déchargé, elle se dirige ensuite vers un laboratoire, avec pour seul mobilier, un tabouret, une table avec divers instruments comme un microscope et un scalpel, ainsi qu'un canapé en cuir. Elle pose la mallette contenant les cassettes sur la table et prend celle qu'elle n'a pas encore sortie, l'étiquette est marquée « entretiens avec le patient ». Elle saisit son dictaphone, s'allonge dans le canapé et enclenche la lecture.*


« Docteur Maria Thompson, psychiatre à l'asile d'Arkham, j'accueille aujourd'hui un nouveau patient, accusé de meurtres multiples avec actes de barbarie, il se nomme Nelson Andrew Abrahms... *soupir* pourquoi ce sont toujours des patients aussi extrêmes qui sont amenés ici ?»


Elle fait passer la bande pour trouver les passages qui l'intéressent et tombe sur son premier jour avec Nelson.


« Voici donc le fameux patient, il a l'air banal comparé aux autres, et... il pleure ? Nelson ? Pourquoi pleurez-vous ? Qui...qui êtes-vous ? Je suis le médecin chargé de vous aider, mais j'aimerais savoir pourquoi vous pleurez.
-Pourquoi je pleure ? POURQUOI JE PLEURE ????!!! PARCE QUE JE NE SAIS MÊME PAS CE QUE L'ON ME REPROCHE ET QUE JE ME RETROUVE ENFERME DANS UN ASILE DE MALADES MENTAUX !!!
-Calmez-vous s'il vous plaît ! Je vais vous rappeler ce qui s'est passé : Vous avez été arrêté par la police de Gotham City pour le meurtre de cinq ouvriers sur un chantier ! Vous les avez démembrés avec une tronçonneuse, puis vous avez réduit leurs restes en bouillie avec un marteau-piqueur ! Et c'est vous qui avez amené la tronçonneuse ! On le sait parce que les seules empreintes qu'on trouve dessus sont les vôtres !
-*pleurs de la part de Nelson* J'ai pas pu faire ça ! Je devais partir en France parce que le 3 février c'est le jour du mariage de mon frère...
-Et bien sachez que nous sommes le 26 mai »


Elle fait avancer l'enregistrement, se souvenant qu'elle s'était offusquée de ce qui lui avait semblé être une fausse amnésie ce jour-là, elle passa au 1er Juin.


« Nous sommes le 1er Juin, je viens de terminer l'entretien avec le patient qui semble être perdu dans ses pensées, il ne m'adresse même plus la parole, mais je sens qu'il commence à se lasser de sa solitude, peut-être qu'il voudra me parler lorsqu'il n'en pourra plus de n'avoir personne à qui il veuille se confier... »


Le docteur se rappelle qu'il avait fallu compter un peu plus d'une semaine pour qu'il parle, il faut dire qu'elle l'avait harcelé tous les jours et n'avait pas pris de congé alors qu'ils étaient en plein été.


« Nous sommes le 9 Juin, Nelson m'a finalement adressé la parole, je lui ai demandé de me raconter sa vie, commençons par le commencement comme on dit. Il m'a expliqué qu'il était le cadet d'une fratrie de 3 garçons et qu'il venait des quartiers défavorisés de New-York. Il a commencé à travailler à 14 ans pour subvenir aux besoins familiaux et n'a jamais connu son père. Ses frères et sa mère lui racontaient souvent à quel point Nelson lui ressemblait, tant par son caractère impétueux que par son apparence. Il m'a d'ailleurs expliqué que sa veste était un souvenir que son paternel avait oublié avant de s'en aller, un souvenir de son ancienne vie de motard. Nelson s'était immédiatement approprié le vêtement et ne le quittait plus, car il était le seul à ne l'avoir jamais connu et voulait absolument avoir une trace de son existence avec lui.
La vie de Nelson a été extrêmement difficile, notamment parce qu'à l'école, ses camarades, une bande de voyous qui n'avaient jamais été éduqués par leurs parents, lui faisaient remarquer qu'il était à la fois pauvre et orphelin, et en réponse à ces provocations, il les frappait, et après les avoir mis à terre, il s'enfuyait et on ne le revoyait plus de la journée. Ce qui fit qu'il eut été exclu de l'établissement après seulement un trimestre. Et à partir de ce moment, il commença à travailler avec ses frères dans un garage où ils faisaient des prouesses et rendaient les véhicules comme neufs alors que la plupart étaient dans un piteux état. Et puis un jour de ses 18 ans, il se retrouva embarqué dans une affaire qui lui fit tout perdre: sa famille se mit à s'éloigner de lui et il devait rembourser une dette énorme à la mafia. Alors pour s'en sortir, il rejoignit un fight club clandestin qui proposait des sommes colossales d'argent à la victoire, sachant que ce chiffre doublait toutes les dix victoires si elles étaient consécutives. Au départ, il se fit écraser mais l'expérience le fit vite gagner ses combats car c'étaient les mêmes adversaires qu'il affrontait à chaque combat. Son cerveau lui permit donc de dépasser la force de ces brutes.
Une fois la dette remboursée, il avait quand même gardé cinq-mille dollars qu'il offrit gracieusement à sa mère, et elle fut forcée de constater qu'il avait changé, en bien et en mal : il était devenu un homme responsable mais sont tempérament agressif qu'il avait gagné au fight-club l'emportait sur ses qualités la plupart du temps. Seuls ses frères comprirent les épreuves qu'il avait traversé et à quel point il était désireux de se racheter.
Un an plus tard, à ses 19 ans, il avait réussi à décrocher un travail dans une entreprise pharmaceutique dirigée par un homme qui lui portait un intérêt particulier. Il lui avait même fait visiter les laboratoires et avait montré les expériences génétiques qu'ils réalisaient dans le but de créer un médicament qui avait pour but de soigner non pas la maladie, mais de restituer des membres coupés ou de rendre la vue à un aveugle, tout ça par un processus cellulaire complexe, cependant, le médicament risquait de mettre plusieurs décennies à voir le jour car les cellules sont une des parties les plus complexes de l'organisme et elles nécessitent d'être le plus délicat possible avec.
Une semaine passa, et un jour, lorsqu'il était dans son appartement, un inconnu enfonça la porte et se jeta sur lui. Nelson semblait troublé car il ne se souvenait pas de ce qui s'était passé de cet instant jusqu'à ce qu'il arrive à Arkham. Vu son air sincère, je commence à me demander s'il ne dit pas la vérité. »


Le docteur passe l'enregistrement sur un passage duquel elle n'avait pas précisé la date.


« Je viens de découvrir quelque chose de fantastique ! Nelson avait été obligé de partager sa cellule avec un patient en attente car celui qui occupait la sienne n'avait pas pu être transféré à la date prévue, on a donc du le mettre avec quelqu'un de plutôt pacifique mais le nouvel interné s'est montré excessivement violent, il a sorti un couteau de sa bouche (maintenant je comprends pourquoi son surnom était « l'avaleur de sabres ») et a entaillé le bras de Nelson, lui laissant une plaie béante. On l'a soigné et on a isolé l'agresseur, mais le plus surprenant, c'est que dans les trois heures qui ont suivi sa blessure, il avait presque entièrement cicatrisé. Suite à ça, Nelson a adopté un comportement boulimique pendant deux jours avant de reprendre un régime normal. Par précaution, je lui ai fait une prise de sang, en ma qualité de médecin et afin de m'assurer qu'il aille bien et n'ai pas été infecté par une maladie quelconque, et ai analysé l'échantillon sanguin. J'ai découvert en regardant au microscope, que le nombre de cellules dupliquées dans son sang est colossal par rapport à une division cellulaire humaine classique... il faut que j'approfondisse tout ça. »


Elle fait un peu avancer la lecture


« Je suis partie quelques heures du labo et en rentrant j'ai découvert un morceau d'os sous le microscope, il a une forme irrégulière et j'ai découvert, en prenant un échantillon, qu'il s'agissait des cellule du sang que j'ai prélevé à Nelson, mais bizarrement, j'ai découvert un fragment d'ADN étranger au sien, pourtant il garde certaines similitudes, il faut absolument que j'envoie cet échantillon à un spécialiste. »


Le docteur Thompson fait sauter l'enregistrement jusqu'au 5 juillet, date fatidique dont elle se souvient encore dans les moindres détails.


« Nous sommes le 5 juillet et je viens annoncer la bonne nouvelle à Nelson, d'ailleurs j'approche de sa cellule.
-Docteur Thompson ? Vous venez vachement tôt aujourd'hui !
-Nelson, je viens t'annoncer une bonne nouvelle ! Ta thérapie est terminée !
-Nan, arrêtez, vous aviez dit qu'on en avait pour encore un mois.
-Au vu de ton comportement, la direction a décidé de te faire revenir dans la société, mais le problème c'est que... ta peine de prison sera purgée ici, tu en as encore pour trois ans...je suis désolée...
-Vous vous foutiez de moi je m'en doutais...merde, pourquoi j'en suis arrivé là...


*le bruit d'un objet tranchant qui transperce de la chair retentit, suivi du bruit de quelqu'un qui tombe par terre ainsi que le cliquetis d'une série de petits objets en métal qui se cognent les uns contre les autres*


-J'ai bien réfléchi, docteur, il faut absolument que je sache pourquoi je suis arrivé à Gotham et qui était cet homme qui m'a sauté dessus...


*une porte en métal se met à grincer*


-Désolé mais ce garde me les pétait sévère à toujours ronfler à côté de ma cellule. En plus il avait les clés.


-Je vous croyais différent... mais vous êtes un monstre...


-Oh mais je suis différent... différent de ces cinglés en tout cas... Et éteignez ce dictaphone que vous avez laissé tomber par terre »


l'enregistrement s'arrête ici, le docteur regarde le plafond et se demande si elle le retrouvera un jour. Nelson lui avait dit qu'il resterait à Gotham quelques temps, et puis il y avait ce qu'elle avait vu : Son patient avait littéralement fait sortir un appendice hérissé de lames d'os de son bras et l'avait planté dans le ventre du garde qui l'avait regardé désespérément avant de s'écrouler. Nelson s'était enfui en tirant parti de la confusion générale, en plus d'avoir eu la chance de ne se trouver qu'au premier étage. À partir de ce moment, elle l'avait perdu de vue mais elle avait distingué l'intégralité des tissus musculaires de son bras et de sa main lorsqu'il s'était arraché ce fouet de chair immonde. Tout ce qu'il en restait aujourd'hui n'était qu'un éclat d'os pas plus gros que l'ongle du pouce, qu'elle avait trouvé sur le cadavre de l'agent de sécurité alors que tout le reste avait disparu. Elle se leva de son canapé et signala à l'homme qui se trouvait à l'accueil qu'elle partait en ville pour déposer quelque chose au poste de police. Bien évidemment, elle voulait la publication d'avis de recherche dans toute la ville, car elle savait qu'il serait aussi bien un danger pour lui-même que pour Gotham.


Behind the screen
Information(s) importante(s) : J'aime les pâtes (si c'est important !)
Un surnom ? Tchakaba
Nom de l’avatar : Alex Mercer
Lien éventuel avec un joueur déjà présent : nope
Disponibilité pour poster ? Irrégulière mais je me connecte tous les jours
Comment as-tu connu le forum ? Je cherchais un forum DC et me voilà (soit dit en passant, j'ai remarqué que vous étiez partenaires d'un forum sur lequel je suis inscrit)
Code du Règlement :


Dernière édition par Nelson A. Abrahms le Jeu 7 Aoû - 17:22, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: On dit souvent que l'important n'est pas ce que l'on est, mais nos actes, sauf que dans mon cas, c'est plus compliqué...   Lun 4 Aoû - 18:46

Bienvenue à toi ! Lamasticot
Bon courage pour le reste de ta fiche ;)
En tout cas, elle est alléchante.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: On dit souvent que l'important n'est pas ce que l'on est, mais nos actes, sauf que dans mon cas, c'est plus compliqué...   Lun 4 Aoû - 18:48

Bienvenue parmi nous Nelson !
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: On dit souvent que l'important n'est pas ce que l'on est, mais nos actes, sauf que dans mon cas, c'est plus compliqué...   Lun 4 Aoû - 19:12

Merci pour l'accueil, et, au passage, c'est la première fois qu'on me complimente sur une fiche de perso, je suis ravi que ça vous plaise. ^^
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: On dit souvent que l'important n'est pas ce que l'on est, mais nos actes, sauf que dans mon cas, c'est plus compliqué...   Jeu 7 Aoû - 17:23

Désolé du double post mais j'ai terminé ma fiche
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: On dit souvent que l'important n'est pas ce que l'on est, mais nos actes, sauf que dans mon cas, c'est plus compliqué...   Jeu 7 Aoû - 18:06

J'accorde mon +1 :)
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: On dit souvent que l'important n'est pas ce que l'on est, mais nos actes, sauf que dans mon cas, c'est plus compliqué...   Jeu 7 Aoû - 23:21

Bienvenue parmi nous Nelson. Personnage intéressant et jolie petite fiche cela dit en passant, j'ai bien aimé la lire ! =)
J'espère que tu passeras de bons moments en notre compagnie !
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: On dit souvent que l'important n'est pas ce que l'on est, mais nos actes, sauf que dans mon cas, c'est plus compliqué...   Ven 8 Aoû - 12:31

Très bonne présentation, tu as ma validation !
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: On dit souvent que l'important n'est pas ce que l'on est, mais nos actes, sauf que dans mon cas, c'est plus compliqué...   

Revenir en haut Aller en bas
 
On dit souvent que l'important n'est pas ce que l'on est, mais nos actes, sauf que dans mon cas, c'est plus compliqué...
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Batman Legacy :: Gotham City :: Archives du Forum :: Anciennes Présentations-
Sauter vers: