Batman Legacy


 
AccueilRechercherGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 [Bureau du Maire] Action... Réaction !

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: [Bureau du Maire] Action... Réaction !   Sam 2 Aoû - 15:59








Action... Réaction !







Tout le monde le sait, la politique ne devrait jamais interférer dans les affaires de justice. Et pourtant, c'est impossible. Il y aura toujours une dose de politique dans les affaires judiciaires, et ce tant que le système lui-même serait politisé. Harvey Dent avait beau se démener pour prôner l'impartialité et la sévérité pour les crimes les plus graves, la politique était toujours quelque part pour s'immiscer et mettre son grain de sable dans le mécanisme. Ça allait du témoin acheté par un lobby pour faire une fausse déclaration, jusqu'aux magistrats corrompus pour faire pencher la balance du côté le plus avantageux pour qui avait suffisamment graissé les pattes. Même Dent devait son actuel poste de procureur à la politique. En tant que proche-démocrate – tel qu'il se définissait lui-même, n'étant pas vraiment des leurs, mais partageant une part de leur philosophie – c'était en gagnant le cœur des gens qu'il avait été élu. En promettant de belles choses, comme un retour de la vraie justice, et bien d'autres mesures qu'il savait très difficile à mettre en place, voire impossible. Parole donnée, mais parole d'homme politique, donc sans grande valeur, et pourtant Dent s'évertuait à respecter ses engagement. Et pour ça, il cravachait, tous les jours, sans compter.

La tâche du jour se réglerait à la mairie, dans le bureau même de Hamilton Hill. En voilà, un sacré morceau de politique. Notoirement corrompu et vendu aux plus offrants des barons du crime, Hill était de ceux qui n'avait qu'un seul camp, celui de l'argent. Il était d'ailleurs bien connu dans les hautes sphères qu'il avait été entendu de sa bouche : « On peut douter de tout, sauf de la nécessité de se trouver du côté de celui qui a le pognon... », pendant l'un des nombreux galas où il se montrait à longueur d'année. Certainement passablement éméché, ce soir-là, et une chance insolente qu'aucun journaliste ne soit présent pour rapporter cela dans un torchon. En l'occurrence, un bon article qui ne ferait que dire la vérité, mais qui aurait valu à son auteur d'aller pointer au chomâge avant la fin de la semaine.

Harvey se présenta au bureau de Hill, comme il en avait l'habitude. Non pas qu'il lui rendait visite très souvent, mais il avait ses entrées à la mairie. D'ailleurs, quand on était procureur du district, on avait ses entrées partout, il avait pu le constater.
La secrétaire de Hill le fit patienter le temps d'informer le maire de son arrivée, puis lui proposa un café, qu'il accepta. Une merveille de café, certainement issu des meilleures sélections, un fin mariage d'arabica et de robusta qui révélait un merveilleux parfum, et tout juste assez de puissance pour ne pas gâcher l'ensemble. Certainement le meilleur café qu'on puisse trouver dans tout Gotham, voir dans tout le comté, et ce aux frais du contribuable. Dent masqua son cynisme derrière un parfait masque souriant et enjôleur, pendant qu'il bavardait de tout et de rien avec la secrétaire. Après quelques minutes, le rendez-vous de Hill quitta le bureau et ce fut au tour de Harvey d'être reçu. Il termina son café d'une traite – une dernière gorgée marquée de la légère amertume du marc et de la corruption – et remercia la jeune femme en lui rendant sa tasse. Il gagna le bureau du maire, bien trop luxueux, chargé de boiseries et de dorures, très rococo, et dont la moquette était si épaisse qu'il en était douloureux de marcher jusqu'au siège. Malgré cet excès nettement affiché, qui donnait de l'urticaire au procureur, Dent dissimula encore, et s'installa avec dynamisme.

« Bonjour, Hamilton ! Merci de me recevoir, je sais que votre agenda est chargé... Au moins autant que l'est le mien, c'est dire si je vous comprends. Mais je suis heureux que nous puissions se consacrer un peu de temps, l'un l'autre. J'ai un sujet des plus importants – et des plus délicats – à aborder avec vous. »





Codage : Darth Oxious
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: [Bureau du Maire] Action... Réaction !   Sam 2 Aoû - 16:39

[PNJ jouant Hamilton Hill, Maire de Gotham City]


Ma Ville.

Gotham City m'appartenait, elle était à moi, je l'avais gagnée et elle était le trophée de tout bon homme politique. Elle était dégueulasse, impropre, le meurtre, le vol, la Pègre, partout elle se déversait, tel un raz-de marrée de merde qui sévissait dans cette cité. Bien sur, j'aurais pû être un vrai homme politique, un vrai citoyen qui se bat pour la démocratie, pour le peuple. Mais je préférais, et de loin, les petits accords entres amis dans le cercle privé de la mairie. Sionis payait bien, Falcone payait bien et je fermais les yeux, le fric, c'était tout ce qui comptait. Les gens ne sont pas abreuvés avec de l'espoir, ni avec des actes symboliques, les gens veulent du fric, qu'importe s'il pue la merde ou non.

Rebecca - "Monsieur le Maire ? Votre rendez-vous suivant, Harvey Dent."

- "Ce casse-couilles ... Faites-le entrer !"


Je repose mon cigare et je détourne le regard de la fenêtre. Le répondeur de ma secrétaire s'arrête dans un cliquetis sonore et la porte s'ouvre. Et c'est ainsi que le fameux Harvey Dent entra dans mon repaire, dans ma demeure offerte gracieusement par les petits imbéciles de Gotham City. Malgré l'affaire de l'Hôtel Royal, ces crétins n'ont pas pût me bloquer la voie à la gouvernance de Gotham City. J'avais les clés dans les mains, j'étais le seigneur de la ville et ce ne serait pas les petits épargnants qui me barreraient la route. Les putes étaient mortes, leurs cadavres avaient fini dans la Gotham River, et il n'y avait aucune preuve, rien de rien. Sionis avait fait du bon boulot pour ce truc. Les témoins disparaissent et les braves américains restent dans l'ignorance.

- "Épargnez-moi vos simagrées, Dent. Je n'ai pas besoin de vos jolies formules pour comprendre le besoin de ce rendez-vous. Vous voulez quelque chose, et c'est moi qui suis en mesure de vous l'offrir. Allons droit au but, quel est le motif de votre visite, et pourquoi je devrais vous l'accorder ?"


Je n'étais pas spécialement un fan du Chevalier Blanc de Gotham City, ce petit emmerdeur qui s'amusait au début, à répertorier les plaques d'immatriculations dans le parking des Falcone pour avoir les noms des associés. Harvey Dent est une gêne, une gêne dans les plans que nous, les élites de Gotham City, avions peaufiné. Les choses ne devaient pas changer à Gotham City, elles ne le devaient pas, et en aucune manière. Ce qui était hélas, un vrai problème, c'était l'arrivée de ce Batman, il commençait à prendre un peu trop de place dans notre organisation et ce n'était pas spécialement bon pour les affaires de la Pègre.
Je me repositionne dans mon fauteuil, prêt à écouter le petit épargnant minable en face de moi. Il n'avait aucune légitimité à mes yeux. Même si son concurrent lors de l'élection s'est fait écrasé lamentablement, Dent était un tricheur, un parvenu, un arriviste. Lâchant la fumée de mon cigare vers Dent, je souris en attendant son éventuelle réponse. On reconnaissait la limace qui demandait audience auprès du prédateur. Cette pensée me fit sourire, bien que Dent pouvait être une menace. Parfois, la proie s'en prenait au prédateur, mais j'avais encore quelques pions pour museler cette menace, voir même l'éliminer de l'échiquier politique.

- "Je ne vous offre pas le cigare et l'alcool, après tout, un héros américain ne boit pas et ne fume pas n'est-ce pas ?"


Boutade ironique. Je n'enviais pas Dent, mais sa réputation était surfaite, clichée, la parfaite petite histoire des années cinquante avec la famille modèle et tout le tralala inutile qu'on a rabâché. Comme si un travail décent pouvait offrir la joie, le bonheur et l'espérance d'un monde meilleur dans une ville aussi merdique que Gotham City.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: [Bureau du Maire] Action... Réaction !   Sam 2 Aoû - 17:11








Action... Réaction !







Hamilton Hill était comme ça. Imbu de pouvoir et d'argent, il se sentait obligé de traiter tout le monde avec condescendance et un rien de frime. Que n'oubliait-il qu'il devait sa place à des magouilles ! Un jour il perdrait ce bel emploi et ses avantages, ses privilèges, et la protection de ses "amis". Quand le Maire Hamilton Hill sera redevenu le Citoyen Hamiton Hill, tout le monde le lâcherait, il n'y aurait plus personne pour faire disparaître les choses gênantes, preuves ou témoins, et ce jour-là, Hill aurait cher à payer en guise d'addition.

Dent releva la dernière bousculade verbale du maire avec le sourire large et le ton enjoué.

« Ma réputation me précède, mais elle n'est pas toujours juste, visiblement. Il m'arrive de savourer un bon verre, et même un cigare, selon l'occasion, vous l'apprendrez. Mais c'est vrai, pas pendant le travail, ou alors pour célébrer quelque chose, une grade victoire. Mais qui sait, peut-être partagerons-nous un cigare, pour nous féliciter mutuellement bientôt... »
Dent s'installa dans le confortable fauteuil de cuir face à Hill, non sans remarquer que le siège du maire était encore plus luxueux. Il devait y passer du temps à se prélasser. Puisse-t-il être puni par de méchants escarres, ainsi soit-il...
« Nous avons un problème. Du genre sérieux. Le Batman...
Ce type arpente nos rues la nuit, et se fait le bras autoproclamé de la justice, en s'en prenant aux criminels. Sur le papier, c'est une bonne chose, mais...
Pour tout vous dire, ça me dérange. Il n'est rien de plus qu'un autre malade masqué, mais il ne peut être rangé aux côté des autres... Il se targue de faire le travail que la justice ne fait pas ! Je ne peux tolérer de telles insinuations, quand je m'éreinte à faire revenir l'ordre... Il faut faire quelque chose, l'arrêter, l'enfermer.
 »

Harvey fit silence, soupira, changea de position dans son fauteuil, puis reprit :
« La police n'arrive à rien. Ils sont débordés par leurs affaires courantes, font leur possible pour les affaires prioritaires, mais n'ont pas le temps pour les clowns en collants. Il faut faire quelque chose, lancer une mesure pour mettre fin aux escapades de cet homme. Je...

Je pensais à quelque chose, tout ce qu'il y a de plus légal, et qui pourrait se montrer efficace. La création d'une unité de police spéciale, constituée pour combattre le crime organisé. Parmi leurs attributions : trouver les soit-disant justiciers, et les mettre hors circuit. Batman en tête des priorités.

J'y pensais voilà quelques temps. Je devais voir Loeb, et j'ai en fait rencontré un de ses subordonnés. Un certain James Gordon. Un flic sérieux, zélé. Il s'est montré particulièrement efficace sur ses derniers dossiers, et il pourrait bien être l'homme de la situation. En lui donnant les bonnes directives, il pourrait mettre un terme aux agissements du Batman. Et je pourrai continuer à faire mon travail correctement.

C'est pour ça que je suis venu vous voir, Hill. Vous êtes le seul habilité à modifier l'organisation de la police de Gotham. C'est à vous de prendre la décision, mais imaginez... Les gens se sentent menacés, l'insécurité est partout, et pour couronner le tout, des monstres de foire en costume se balladent en ville comme bon leur semble, au nez et à la barbe des services de police. Qui peut leur garantir qu'ils ne seront pas les prochaines victimes ?
 »
Dent démarrait tout juste, il n'en était qu'au tour de chauffe. Hill trouverait certainement quelque chose à redire à tout cela. Il avait des arguments, à commencer par son goût de l'inaction, sa propension à laisser pourrir la situation. Rien que ça lui suffisait à ne pas lever le petit doigt. Parce qu'il l'aurait décidé.
Ensuite, monter une unité contre le crime organisé, lui qui profitait de ce crime organisé... c'était une vaste blague. Et après, qui le paierait pour laisser faire les malfrats ? Qui blanchirait l'argent qu'il obtenait crapuleusement ? Qui ferait disparaître les témoins gênants de ses méfaits ? Harvey en avait encore sous le pied, bien entendu, mais Hill ne devait pas recevoir toutes les cartes tout de suite. Il fallait le laisser examiner sa main, regarder le flop et prendre une décision. Sans savoir ce que Dent avait de son côté, il ne pouvait qu'être confiant. Il était en position de force. Sauf que le maire avait une paire de valets, quand le procureur, lui, tenait une quinte flush. Il suffisait d'attendre les prochaines cartes, et il ferait tapis.




Codage : Darth Oxious
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: [Bureau du Maire] Action... Réaction !   Sam 2 Aoû - 18:09


- "Loeb a fait son temps, c'est une certitude. Je ne suis pas un grand amateur du changement, Dent. Je n'aime pas le mouvement et je refuse de voir ma ville changer du tout au lendemain. Néanmoins ... Vos désirs ne sont pas ma réalité, mon petit."

C'était une partie de poker qui se déroulait entre le maire et le nouveau procureur. Il était même difficile de cerner ce chevalier blanc qui maniait le verbiage et le babillage de luxe. Il voulait une unité d'élite ? Pourquoi pas. Le lieutenant James Gordon doit s'en charger ? Ce n'était pas un problème. Si je refusais, Dent se braquerait et pourrait se retourner très vite contre moi, agissant contre Loeb et contre mes intérêts, mais si je lui laissais la marche libre, peut-être que cela se retournerait contre lui au final. Il fallait lui offrir un cadeau empoisonné, un cadeau assez immonde, dans lequel il se vautrerait, fier et imbus, avant de sombrer définitivement dans l'oubli.

- "Cependant, je vais faire un bon geste. Vous aurez votre unité, vous aurez vos cartes Dent. Cependant, je veux des résultats, et par résultats, je veux que vous capturiez ces justiciers et que vous les trainiez devant mon bureau, démasqués. Je les veux à genou ici-même, et si vous êtes incapables de les amener ici au bout d'un an, c'est votre démission que je réclamerais. Après tout, Gotham City ne veut que les meilleurs, les faibles sont vite écrasés, qu'en pensez-vous ?"


J'écrase durant mes propos, mon cigare dans le cendrier. Dent m’insupportait énormément. Ce type n'avait jamais connu Gotham City comme nous l'avions connue. C'était jadis une ville horrible, une ville où il n'y avait rien, pas d'entreprises, pas de problèmes, et maintenant, on héritait des pots cassés. Les fêlés sont apparus, les criminels aussi, la recrudescence du crime était bénéfique dans certains cas, mais pas avec cette nouvelle vague de crime qui s'annonçait. Pas possible de raisonner, de comprendre, d'interagir avec toute cette folie. Le vieil asile d'Arkham avait été rénové et tout ça pour quoi ? Pour rien ! Il y'en avait de plus en plus, et le seul responsable de cette merde, c'était le Batman. C'est lui qui attirait ces frappadingues dans ma ville.

- "Loeb sera sacrifié, Gordon sera surement nommé commissaire et vous, vous mènerez la charge contre les justiciers et ces abrutis de criminels d'Arkham. Vous n'avez pas le droit à l'erreur sinon je me chargerais de votre compte personnellement. Vous avez beaucoup d'ennemis à Gotham, Dent, et un accident arrive parfois très vite, surtout dans notre ville. Vous connaissez parfaitement le taux de crime actuel de la ville, n'est-ce pas ? Ce serait dommage que vous finissiez dans ces statistiques."


Mignon et légèrement pompé sur Staline. C'était un peu le genre de menaces que Hill pouvait formuler à ses sous-fifres. Loeb néanmoins, venait de se faire épingler, chose curieuse. Le vieux commissaire allait connaitre une descente aux enfers phénoménale. Et par phénoménale, ça allait carrément révolutionner le GCPD.

- "Vous voulez du changement ? Nous allons faire à votre convenance. Pour le moment ... Mais sachez que je ne vous aime pas, et que je n'hésiterais pas à vous jeter aux chiens quand tout ira mal. Vous n'êtes qu'un petit procureur, mon petit, et les procureurs, ça remplit les salles de facultés et ça a son prix."


J'avais mon mot à dire. Après tout, j'étais le maire de cette ville. C'était moi le maitre aux commandes, c'était MOI qui décidais, et Harvey Dent n'était rien. Il ne serait jamais maire, il ne deviendrait jamais un homme à vraies responsabilités. Il fallait se montrer fort avec les faibles, c'était la seule vraie loi. La seule loi que tous pouvaient comprendre. Les fondements de la démocratie et de la justice n'étaient que des leurres, des inepties qu'on inculque pour endormir pendant qu'on pique le pognon dans les poches du contribuable, et je comptais bien continuer à faire dormir ce peuple qui m'obéissait au doigt et à l’œil.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: [Bureau du Maire] Action... Réaction !   Dim 3 Aoû - 19:16








Action... Réaction !







Comme Dent s'y attendait, Hill ne voilait qu'à peine ses menaces. En revanche, l'annonce de l'éviction de Loeb était tout sauf prévisible. Un commissaire pourri à la tête de la police d'une ville pourrie, administrée par un maire pourri. Pourquoi une telle décision, quel intérêt en tirerait Hill ? Car le maire n'était pas homme à faire les choses sans y voir du bon pour lui. Il devait nourrir quelque grief contre Loeb, et la proposition de Dent venait à propos, visiblement. Même s'il ne s'attendait pas à quelque chose de si radical, Harvey se félicitait de ce résultat. Mais c'était trop facile. Hamilton avait quelque chose derrière la tête.

Et en effet, il énonça clairement les choses. Ce serait la tête du Batman, ou la sienne. Puisqu'on en était là, le procureur était tout à fait disposé à jouer aussi franc jeu que Hill, l’esbroufe en moins.

« Faites bien attention, Monsieur le Maire. Vous n'êtes pas Dieu le Père, loin s'en faut. La police de Gotham est votre jouet, la police d'Etat est le mien. Ne proférez pas de menaces devant un procureur, Hamilton, vous vous en mordriez les doigts... »

Fouillant dans la poche de sa veste, Dent en sortit un dictaphone. Le genre d'appareil haut de gamme, qui recevait des cassettes longue durée, et qui pouvait enregistrer bien des conversations en toute discrétion. Allez savoir ce que pourrait faire un prodige de procureur qui connait toutes les ficelles judiciaires avec quelques paroles malheureuses.
Harvey posa son appareil sur le bord du bureau, et il surprit le regard du maire s'assombrir.

« Je ne l'ai pas mis en route, et je ferai donc comme si vous vous étiez conduit comme il faut. Je ne garantis pas que la prochaine fois, vos mots ne seraient pas enregistrés sur bande, au risque de les voir utilisés contre vous. Un maire qui menace un procureur, ça fait tache, sur un C.V., non ?

Je ne vous menace de rien, je ne fais que vous énoncer des faits. Je sais que vous trempez dans des affaires pas claires, Hill. Je n'en ai pas de preuve qui puisse être produite devant une cour, mais seulement ce qu'on appelle une intime conviction, ce qui chez moi repose sur plus que des présomptions. Ne faites pas l'erreur de me pousser à vous chercher des ennuis. Vous parlez de chiffres et de statistiques, connaissez-vous le nombre de procès que j'ai gagné ? Je vais vous la faire courte : je n'ai pas perdu une seule fois. Aussi, si vous veniez à être dans le box de l'accusé, vous pourriez bien écoper d'un peu de prison, et je veillerais que vous n'héritiez pas d'une cellule VIP...
 »
Ce petit laïus terminé, Dent ramassa son dictaphone et reprit place dans son fauteuil. Son sourire avait disparu, son regard était noir et son visage fermé. Apollon avait disparu, laissant place à l'impitoyable homme de loi. Double Face. C'est qu'il le méritait, ce surnom gagné au temps des Affaires Internes.
« Vous vous sentez bien à la tête de cette ville ? Je le comprends. Il serait malvenu pour vous de perdre ce poste de maire, vu ce qui vous pend au nez. Et les élections approchent. Si c'est le conseil municipal qui vote pour le maire, ils écouteront la voix des citoyens. C'est donc tout dans votre intérêt que de prendre des mesures pour plaire au plus grand nombre. Et cela passe par la lutte contre la criminalité, puisque c'est ce qui inquiète le plus les gens de Gotham.

Avec votre feu vert, tout sera mis en place. Mais n'oubliez pas une chose, Hill : vous n'êtes que le maire. Vous n'avez aucune autorité judiciaire, et ça n'est certainement pas ici que je mènerai le gibier de potence. Vous voulez les voir ? Venez aux audiences. Les juges et les jurés décideront de leur sort, comme le veut la justice de ce pays. Et vous, vous ne pourrez qu'assister au spectacle, mais vous en aurez pour votre argent.
 »
Dent se leva et réajusta son veston. Toujours droit dans ses chaussures italiennes à deux mille dollars, tiré à quatre épingles.
« Bien... Je ne veux pas abuser de votre temps, et si nous avons fini, je vais vous laisser, Hamilton. Vous avez d'autres chats à fouetter, et moi aussi. Je contacterai Loeb concernant cette unité, et Gordon sera lui aussi informé. Avant la fin du mois, je pense que tout sera prêt et que les premiers dossiers seront en cours. »





Codage : Darth Oxious
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: [Bureau du Maire] Action... Réaction !   Mer 6 Aoû - 14:13



Les menaces de Dent étaient sérieuses. C'étaient donc comme ça que Reagan s'était fait avoir, aussi minablement ? C'était bien le travail de sape de ces gauchistes de démocrates. Toujours à tout faire pour déstabiliser le pouvoir en place et en prendre le contrôle pour en faire des choses pires. Loeb venait de perdre son pouvoir, oui, Gordon prendrait surement la relève, il serait surement nominé commissaire. J'avançai mes pions, ces pions sacrifiables pour atteindre le Batman et une réélection potentielle. Avec le peu de résultat que ces deux crétins auraient, ils seraient livrés à la vindicte populaire, et je gagnerais les élections en ciblant le travail inutile accompli. Ils n'arriveront jamais à stopper la criminalité, ni même les affaires en cours. C'était tout bonnement impossible. Et pour Batman, ils ne l'auraient surement jamais, je serais gagnant sur tous les fronts et ça me faisait plaisir.

- "La chance finit toujours par s'écrouler, Dent. Ne tirez pas trop dessus, mon petit."


Je l'avais mauvaise oui, ce petit procureur se vantait d'avoir réussi ses procès haut la main, mais uniquement parce qu'aucune famille ne faisait flinguer les membres de ses procès, il suffirait d'un appel discret et adieu les charges. Les élections étaient proches et pour le moment, les sondages ne me donnaient pas favoris. J'étais dans le bol des perdants, mais il me fallait vite songer à un plan d'attaque des plus exhaustifs. En y réfléchissant, j'étais sur de pouvoir gagner ma réélection si je pouvais me débarrasser de Dent ou si je pouvais compter sur les mafias pour falsifier les votes.
Je signe à la va-vite un ordre de démission pour Loeb, signé et daté de ma personne avant de le laisser sur le bureau, en attendant que Dent le saisisse et qu'il puisse se faire mousser auprès de ses collègues.

- "Dites à Loeb que c'est fini et qu'il prend la porte. Nommez qui vous voulez, je vous laisse l’entièreté de cette opération."


Je repose bruyamment le stylo sur la table avant d'appeler ma secrétaire via interphone. Mon ton était légèrement rehaussé.

- "Janice, veuillez raccompagner monsieur Dent à la sortie de la mairie. Le Chevalier blanc de Gotham a une mission à accomplir."


Léger sarcasme d'un maire en décomposition électorale. Règle numéro une, quand vous savez que vous êtes faibles, paraitre toujours fort est la meilleure défense pour revenir sur le devant de la scène, en meilleur état. Dent allait payer ce genre de saloperies, et sévèrement. Je raccroche l'interphone et je sort un verre et une bouteille de Jack Daniels, la journée se finirait mal pour le vieux maire sortant. Mais pas question de partir seul, je comptais en emmener pas mal dans ma chute si on venait à me balancer. Les hommes politiques se changent oui, mais les contrats restent les mêmes, et j'avais encore de la ressource dans mes coffres, des coffres contenant quelques preuves qui ne feraient certainement pas plaisir à Falcone.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: [Bureau du Maire] Action... Réaction !   Ven 8 Aoû - 23:25








Action... Réaction !







Parfait. Harvey avait eu la main gagnante. Un peu de chance, un peu de bluff, mais au final, c'était les cartes qui parlaient. Les cartes parlaient toujours. Hamilton Hill révélait son jeu, aussi vide que la liste de ses capacités politiques. Dent avait pour habitude de traiter avec les corrompus, et le maire en faisait partie. En gardant des éléments sous le coude, le procureur se conservait des chances de réussite, et à force d'expérience des plaidoiries, il savait comment mener celui d'en-face là où il le voulait. Maintenant qu'il avait l'aval de Hill, Dent pouvait mettre Gordon au travail. Et il y avait du pain sur la planche. Hamilton grommela, et appela sa secrétaire. La porte s'ouvrit, et Janice apparut, souriante mais timide, certainement apeurée par son patron soupe-au-lait. Harvey fit un signe de la main pour refuser l'escorte.
« Ne vous donnez pas cette peine, je connais le chemin... Et merci pour le café. Puis se tournant vers le maire : Loeb sera prévenu, ainsi que Gordon. Il va y avoir du changement, Hill, que vous le vouliez ou non. Et ça n'est qu'un début. Et nous serons amenés à nous revoir. Dans quelles circonstances, ça... »
Petit message personnel, et à voir la moue du maire, il avait été reçu. Parfait. Dent salua Hill de la tête et disparut.

Il ne s'était pas attendu à un tel résultat. Il savait qu'il obtiendrait quelque chose, mais pas autant. C'était une bonne chose, cependant. Mais quel serait le prix, la contrepartie à un tel succès ? Dent n'avait pas que ça à penser. Il s'en ferait plus tard, pour l'instant ce qui comptait c'était ce qu'il avait obtenu. Gordon aurait son unité. La vraie lutte contre le crime allait pouvoir commencer. Une croisade menée par de vrais guerriers, ceux qui maniaient le glaive de la justice de la meilleure manière.





Codage : Darth Oxious
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: [Bureau du Maire] Action... Réaction !   

Revenir en haut Aller en bas
 
[Bureau du Maire] Action... Réaction !
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Batman Legacy :: Gotham City :: Archives du Forum :: Anciens RP's-
Sauter vers: